| Africatime
Mercredi 29 Mars 2017
(Agence Ecofin 28/03/17)
La mine de phosphate de Meknassi, en Tunisie, sera bientôt ouverte. En effet, le gouvernement a conclu un accord avec les propriétaires terriens de la région pour acquérir 80% des terres sur lesquelles sera ouverte la mine. « 80% des terres sur lesquelles sera ouverte la mine ont été achetées. Nous espérons signer avec les propriétaires, dans deux mois, pour les 20% restants.», a déclaré la ministre de l’énergie et des mines, Hela Cheikrouhou (photo). Pour acquérir les 20% restants, le gouvernement devra surmonter certains obstacles, y compris celui d’un propriétaire qui n’a pas de titres fonciers, mais qui détient les terres depuis plusieurs générations. Le projet de phosphate de Meknassi, dont le développement a longtemps été entravé, devrait coûter...
(Autre média 28/03/17)
Véritable rush au soleil pour les prochains congés. De la Tunisie à Bali en passant par l’Espagne. Plus qu’une petite semaine de patience et les vacances de Pâques sonneront la fin de l’école pour de nombreux enfants. Pour les parents aussi, ce sera l’occasion de marquer un break cette année, et de partir vers les stations de ski ou les destinations ensoleillées. Ces dernières semblent avoir particulièrement la cote, à en croire les réservations enregistrées par Thomas Cook. Les îles espagnoles, la Turquie et la Tunisie sont parmi les plus prisées. Les vacanciers qui ne craignent pas les longs voyages partent pour Bali, la Thaïlande ou les Maldives. Côté turc, c’est Antalya qui a la cote pour les vacances de...
(Tunisie Numérique 28/03/17)
Les unités de sécurité ont déjoué les plans d’un groupe d’extrémistes islamistes composé de 8 membres qui panifiaient installation d’un Émirat islamique dans une zone non loin de la ville de Sfax. Pour mettre en oeuvre leur plan diabolique, ces suspects arrêtés pour terrorisme comptaient dans un premier temps s’emparer des armes de sécuritaires. Pour cela ils projetaient de faire diversion au niveau d’un poste de contrôle de sécurité en jouant au ballon avant de créer une bagarre imaginaire afin d’amener les sécuritaires à intervenir pour s’emparer de leurs armes. Après avoir récupéré les armes, ces terroristes comptaient créer un Émirat islamique.
(France TV Info 28/03/17)
Plus de la moitié des jeunes Tunisiens souhaiteraient émigrer, selon une étude menée entre 2014 et 2015 auprès de 2000 personnes et rendue publique le 23 mars 2017. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces candidats au départ ont souvent un niveau d’éducation élevé. L’émigration traduit ainsi souvent un sentiment de frustration et d’exclusion sociale. L’enquête «Sahwa» («L’éveil» en arabe) est à l’origine une commande de la Commission européenne. Six ans après le «printemps arabe», qui a débuté avec la révolution tunisienne (14 janvier 2011), un résumé a été publié par la fondation espagnole Cidob qui a coordonné le rapport. Outre la Tunisie, où la tranche d’âge 15-29 ans représenterait près de 30% de la population, les enquêteurs ont...
(Agence Ecofin 28/03/17)
Depuis le 21 mars 2017, l’opérateur de téléphonie mobile Orange Tunisie déploie son programme « Education numérique » dans 30 écoles primaires supplémentaires. Il s’agit des écoles à Tunis 1 et 2, Ariana, Manouba, Ben Arous, Nabeul, Zaghouan, Bizerte, Béja, Siliana, Jendouba, Le Kef, Sousse, Monastir, Kairouan, Sfax 1 et 2, Sidi Bouzid, Kasserine, Gafsa, Gabes, Kébili, Tozeur, Tataouine et Médenine. A travers cette nouvelle phase de son programme « Education numérique » qui court jusqu’au 09 mai prochain, l’opérateur mettra gratuitement à la disposition des élèves, des kits numériques comprenant deux serveurs Raspberry Pi et 50 tablettes dotées de contenus éducatifs. A travers les tablettes, les enseignants et les élèves accèderont aux contenus éducatifs du programme scolaire officiel, aux...
(Jeune Afrique 28/03/17)
Lassaad Yacoubi est-il en passe de gagner son pari ? Il y a un an, le patron du syndicat de l’enseignement secondaire (une section de l’UGTT) avait lancé une offensive contre le ministre de l’Éducation nationale, Néji Jalloul, dont il contestait les réformes, faisant de sa chute une affaire personnelle. Lors d’une réunion, le 22 mars, Youssef Chahed, le chef du gouvernement, s’est engagé, selon des sources syndicales, à sacrifier son ministre afin d’apaiser les tensions et d’éviter une grève illimitée qui aurait paralysé le second semestre et les examens nationaux. D’après les mêmes sources, les islamistes d’Ennahdha en profiteraient pour réclamer le portefeuille jusqu’ici détenu par le parti Nidaa Tounes.
(Tunisie Numérique 28/03/17)
Les unités de la garde nationale ont réussi, entre le 19 et le 25 mars 2017, dans le cadre d’une campagne sécuritaire sur l’ensemble du territoire par arrêter 1159 personnes faisant l’objet d’un avis de recherche, a indiqué un communiqué du ministère de l’Intérieur. En outre 4 extrémistes recherchés et 15 autres suspectés d’appartenance à un groupe terroriste ont été arrêtés, a précisé le communiqué qui ajoute que 104 voitures et camions recherchés ont été saisis en plus de 4 fusil de chasse et 5 cartouches détenus sans autorisation légale. Trois opération de franchissement illégalement des frontières ont été déjouées et 36 personnes arrêtées au cours de cette campagne qui a permis de mettre en échec 123 opérations de contrebande...
(Le Huffington Post 28/03/17)
Le recours aux financements du Fonds Monétaire International (FMI) n’est pas une fatalité, d’autres alternatives se présentent pour les pays à revenus intermédiaires, tels que la Tunisie et les diktats qu’imposerait cette institution à plusieurs pays ne sont pas indiscutables, c’est ce qui ressort du débat, tenu dimanche, sur le thème "Quelles alternatives économiques face aux conditions contraignantes du FMI ?", dans le cadre de la foire internationale du livre de Tunis. Le thème est au centre d’un débat politique en Tunisie où le recours aux interventions de cette institution de Bretton Woods date de plusieurs décennies, mais la plus importante remonte à la fin des années 80 avec le Programme d’ajustement structurel (PAS), a noté Taoufik Ben Abdallah, coordinateur...
(AFP 28/03/17)
La malnutrition s'aggrave au Moyen-Orient et en Afrique du Nord avec plus de 30 millions de personnes touchées, selon un rapport de l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Selon le rapport, publié lundi, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, s'est "considérablement aggravée au cours des cinq dernières années, sapant les progrès constants réalisés avant 2010". La principale raison de cette dégradation selon la FAO est "la propagation et l’intensité des conflits et des crises prolongées". "La prévalence de la sévère insécurité alimentaire parmi les adultes au Proche-Orient et en Afrique du Nord était proche de 9,5% en 2014-2015, soit environ 30 millions de personnes", estime la FAO. La crise syrienne, les conflits au Yémen et en Irak ont accéléré...
(Star Africa 28/03/17)
En butte à des problèmes musculaires, le gardien de but de l’équipe de Tunisie Aymen Mathlouthi déclarera forfait mardi à Marrakech lors du match-test Maroc-Tunisie prévu ce mardi. Il devrait être remplacé par Farouk Ben Mustapha. D’ailleurs, l’entraîneur adjoint, Hatem Missaoui a promis plus de deux changements par rapport au Onze qui a été battu (1-0) par le Cameroun samedi à Monastir. « On ne peut pas tout chambarder, il y a un noyau à préserver afin de garder les équilibres de l’équipe, souligne Missaoui. Dylan Bronn sera testé. Quant à Karim Laâribi, il a eu sa chance à Monastir. Malgré le handicap de la langue puisqu’il ne parle qu’italien et anglais, il s’est vite intégré dans le groupe. C’est...
(AFP 27/03/17)
Une coalition d'associations tunisiennes a appelé lundi au retrait d'une circulaire interdisant le mariage des Tunisiennes musulmanes avec des non-musulmans, en dénonçant "une aberration" violant la liberté de conscience inscrite dans la Constitution de 2014. "Il est aujourd'hui inadmissible qu'une simple circulaire, de valeur juridique quasiment nulle (...), commande la vie de milliers" de Tunisiennes, a martelé lors d'une conférence de presse Sana Ben Achour, juriste et présidente de l'association Beity. Une soixantaine d'associations ont signé l'appel à retirer cette circulaire du ministre de la Justice datant de 1973, qui empêche la célébration du mariage des Tunisiennes musulmanes avec des non-musulmans. Un certificat de conversion du futur époux est actuellement exigé pour le mariage de toute Tunisienne considérée comme musulmane...
(Business.News 27/03/17)
Le porte-parole du Front populaire, Hamma Hammami a estimé que la situation du secteur éducatif est en crise aux dépens des intérêts des élèves et des enseignants ainsi que de la réforme de l’éducation. C’est ce qu’il a relevé dans une déclaration relayée dimanche 26 mars 2017, par Mosaïque Fm. Partant de ce constat, le leader de gauche a fait porter la responsabilité de cette situation de crise à la coalition au pouvoir et au chef du gouvernement « qui aurait dû, depuis le début limoger le ministre de l’Education, pour éviter les problèmes ». Hamma Hammami a ainsi déclaré qu’un ministre ne peut réussir dans sa mission, tant qu’il est en confrontation avec les enseignants et porte atteinte à...
(Business.News 27/03/17)
Le ministre de l’Education, Néji Jalloul, a accordé une interview au journal « Acharaâ Al Magharibi » pour son édition du 27 mars 2017. Dans cette interview, le ministre de l’Education affirme qu’il restera à son poste jusqu’en 2019. Il a dit cela en réponse à une question concernant les récents limogeages qu’il a opéré au sein de son département, arguant du fait que la nouvelle étape nécessite de nouvelles personnes. Dans un autre volet de l’interview, le ministre de l’Education déclare qu’il serait ...
(Kapitalis 27/03/17)
L’ancien chef du gouvernement provisoire, Mehdi Jomâa, annoncera cette semaine la création de son parti politique Al-Badil Ettounsi (Alternative tunisienne). Cette annonce se fera lors d’une conférence de presse qui se tiendra, à l’hôtel Sheraton, à Tunis, le mercredi 29 mars 2017. Parmi les figures politiques qui comptent parmi les dirigeants du nouveau parti, on citera l’ancien porte-parole du gouvernement Nidhal Ouerfelli, l’ex-gouverneur de la Banque centrale de la Tunisie (BCT), Mustapha Kamel Nabli, les précédents ministres du gouvernement de Jomâa, en 2014, Hédi Larbi, Kamel Bennnaceur, Taoufik Jelassi, Ridha Sfar et les anciens secrétaires d’Etat, M’hmed Ezzine Chelaifa et Aida Châabane. Ancien ingénieur, qui a fait toute sa carrière dans un groupe énergétique international, Mehdi Jomaa a fait partie...
(Business.News 27/03/17)
Le directeur exécutif de Nidaa Tounes, Hafedh Caïd Essebsi a réagi, aujourd’hui, dimanche 26 mars 2017, aux dernières séances d’audition organisées par l’IVD, considérant qu’il s’agit de tentatives de révision « fallacieuses » de la période de l’indépendance. Hafedh Caïd Essbsi a estimé dans son statut publié sur Facebook, que le conflit Youssefiste-Bourguibiste reste une affaire interne de la famille destourienne, et ne doit en aucun se transformer en un outil pour envenimer la situation et diviser le pays sur des bases de régionalisme. Il a affirmé, par ailleurs, que la réconciliation nationale est tout à fait possible s’il y a la volonté politique, et en faisant primer l’intérêt suprême de l’Etat. « Nous devons prendre l’exemple de l’Afrique du...
(Tunisie Numérique 27/03/17)
Depuis qu’ils ont été mandatés pour déstabiliser le pays, un certain hiver 2011, une poignée de rancuniers qui se font passer pour une élite politique, ne cesse de tout faire, de tout entreprendre pour achever ce si petit, mais si beau pays, qu’est notre chère Tunisie. On dirait qu’ils sont payés proportionnellement à la quantité de dégâts qu’ils y occasionnent. Ils ont démontré à tout le monde à quel point ils haïssent ce pays. Pourtant, ils ont, encore, le culot de monter au créneau et de se présenter, comme les sauveteurs de la Patrie. Ils ont fait, mille fois, la preuve de leur incompétence, pourtant ils ne ratent aucune occasion pour prétendre qu’il n’y a qu’eux qui peuvent sortir le...
(Tunisie Numérique 27/03/17)
C’est la foire totale dans le département de la santé. Rien n’y marche comme il le faut. Des médecins qui sont en grève… Des infirmiers, eux aussi, en grève… Un médecin réanimateur en prison… Un infirmier, également, en prison… Des médecins qui démissionnent par paquets… Les autres qui ne le font pas, vivent la peur dans le ventre… Les personnels des hôpitaux se font tabasser… Les services de pédiatrie et de cardiologie de l’hôpital de Kairouan saccagés, vandalisés… Et la réaction de la ministre de la santé face à tout cela… « Circulez ! Y’a rien à voir ! », qu’elle semble dire. En effet, en ce weekend qui clôt une semaine particulièrement mouvementée dans le département de santé, la...
(Kapitalis 27/03/17)
Le retard mis dans la mise en œuvre des réformes structurelles va priver la Tunisie des prêts et aides convenus avec ses bailleurs de fonds traditionnels. Par Abderrazek Krimi Une délégation du Fond monétaire international (FMI) était attendue, fin mars 2017, à Tunis, pour examiner l’état d’avancement des réformes que la Tunisie s’était engagée à mettre en route. En attendant les réformes Un accord de crédit de 2,8 milliards de dollars avait été conclu en avril 2016, entre l’institution financière internationale et l’Etat tunisien. Ce montant devait être décaissé, selon les termes de l’accord, sur une durée de 4 ans. Cependant, la deuxième tranche, estimée à 350 millions de dollar, dont le versement était prévu pour le premier trimestre de...
(Jeune Afrique 27/03/17)
Sur les 252 partis créés depuis 2011, quatre seulement se sont à ce jour pliés à la loi sur le financement de la vie politique. Pendant que la plupart des autres tirent le diable par la queue. État des lieux. D’une élection à l’autre, la question de l’identification des sources de financement des partis politiques tunisiens est régulièrement soulevée par la société civile, mais bute sur une omerta générale et persistante malgré les engagements pris par certains d’entre eux en matière de transparence. Les municipales de novembre 2017 ont donc tout naturellement relancé le sujet. Sur les 252 partis créés depuis 2011, quatre seulement – Nidaa Tounes, Ennahdha, le Courant démocratique et Afek Tounes – se sont pliés à la...
(Tunisie Numérique 27/03/17)
Selon une déclaration faite à l’agence TAP à Paris, René Trabelsi, chairman de « Royal First Voyage » a indiqué que “presque 2 000 pèlerins se rendront cette année à la Ghriba à Djerba.” Avant d’ajouter:”J’estime que les arrivées de l’étranger doubleront par rapport à 2016″. En effet, René a rappelé que « l’année dernière on a terminé le pèlerinage de la ghriba avec 600 pèlerins », ce qui fait que pour cette année, environ trois fois plus de pèlerins sont attendus. Par ailleurs, il a souligné l’importance de l’effort sécuritaire et de la résistance qui a abouti à cette hausse, sans négliger la campagne de promotion faite au pèlerinage de la Ghriba, dont la dernière s’est déroulée le 22...

Pages