Mardi 26 Septembre 2017
(Jeune Afrique 25/09/17)
Des soins pour tous, c’est bien, mais selon certains standards. Une mise à niveau des établissements de soins publics est ainsi un impératif, d’autant que ceux-ci sont distancés par un secteur privé à la pointe en matière de ressources humaines et d’équipement. La situation est critique dans les zones urbaines et encore plus dramatique dans les régions intérieures, qui manquent de tout. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/473476/societe/quelle-politique-de-sante-pou...
(Xinhua 25/09/17)
ALGER, (Xinhua) -- Un total de 1.685.036 Algériens ont traversé la frontière qui sépare leur pays de la Tunisie pendant la période estivale, a fait savoir dimanche un responsable de la police algérienne. L'activité au niveau des postes frontaliers algéro-tunisiens a connu pendant la saison estivale une augmentation de 36,36% du nombre de voyageurs par rapport à la même période 2016 avec 2.175.910 voyageurs, dont 1.685.036 Algériens et 490.874 étrangers cette année, contre 1.595.662 voyageurs durant la saison estivale de 2016, a indiqué le directeur adjoint de la police des frontières, le commissaire divisionnaire Youcef Si Salem, précisant que le nombre de voyageurs ayant transité par les points frontaliers en Algérie a augmenté de 17,21% durant la saison estivale 2017,...
(Jeune Afrique 25/09/17)
L’encombrement de l’instruction et le rôle limité du parquet ont créé une chaîne pénale trop longue, qui rend les citoyens suspicieux à l’égard de la justice. Attribuer plus de moyens au parquet, réduire les maillons de la chaîne, limiter le rôle des intermédiaires, outiller les magistrats et partager la jurisprudence de la Cour de cassation sont autant de mesures sur lesquelles planche actuellement le ministère de la Justice, qui a inscrit l’éthique du métier de magistrat dans un code de déontologie. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/473435/politique/tunisie-les-mesures-sur-les...
(Kapitalis 23/09/17)
La Tunisie a souligné devant de l’Assemblée générale des Nations unies ses succès dans la lutte contre le terrorisme et le retour de la sécurité et de la stabilité. Le ministre des affaires étrangères, Khemaïes Jhinaoui, a passé en revue, vendredi 22 septembre 2017, à New York, les étapes importantes franchies par la Tunisie dans la construction du processus démocratique et l’instauration de l’Etat des droits et des institutions. Dans le discours qu’il a prononcé lors de la 72e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies, M. Jhinaoui a affirmé que la Tunisie continuera avec résolution sur la voie de la démocratie naissante à travers la mise en place des institutions constitutionnelles et la finalisation des réformes structurelles dans...
(Business.News 23/09/17)
Dans son discours prononcé à la 72e session ordinaire de l'Assemblée Générale des Nations Unies, aujourd’hui, vendredi 22 septembre 2017, le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, a rappelé le chemin parcouru par la Tunisie sur la voie de la transition démocratique, soulignant les multiples défis à relever sur le plan économique et social. « La Tunisie a réalisé des progrès remarquables dans la transition démocratique et la mise en plan d’un Etat de droit et d’institutions, à l’instar de l’élaboration de la Constitution, la consécration des libertés et des droits de l’Homme, la consolidation des droits de la femme et la tenue d’élections transparentes en 2014. Par ailleurs, la Tunisie continue sur cette même lancée, à travers la mise...
(Global Net 23/09/17)
Le ministère des Affaires étrangères annonce l’évacuation des ressortissants tunisiens, se trouvant sur l’Île de Saint-Martin frappée par le violent ouragan Irma. Le même département dit suivre la situation des Tunisiens se trouvant aux Îles des Caraïbes, notamment à l’île sinistrée Saint-Martin, ajoutant les avoir contactés à travers ses missions diplomatiques. L’évacuation de nos compatriotes désireux de rentrer en Tunisie est assurée aux frais de l’Etat tunisien, selon un communiqué du même ministère.
(Jeune Afrique 23/09/17)
Depuis le 14 septembre 2017, les Tunisiennes peuvent se marier avec le conjoint de leur choix. Ce n'était pas le cas depuis 1973, selon l'énoncé d'une circulaire obligeant les non-musulmans voulant épouser une Tunisienne musulmane à se convertir à l'islam avant de pouvoir sceller leur mariage. Ladite circulaire était anticonstitutionnelle et pourtant systématiquement appliquée. Tout cela vous semble un peu compliqué ? Explication en bandes dessinées. Les Tunisiennes peuvent se marier avec le conjoint de leur choix depuis mi-septembre. Enfin, c’était déjà leur droit (encore heureux) : c’est surtout la religion dudit conjoint qui posait problème. Légalement, un Tunisien – musulman ou non – peut choisir de prendre pour épouse une non musulmane. Une tunisienne, elle, ne pouvait se marier...
(AFP 22/09/17)
La Tunisie s'est engagée à ne plus imposer aux homosexuels de se soumettre à un test anal s'ils sont poursuivis pour leurs pratiques sexuelles, a indiqué vendredi à l'AFP le ministre des droits de l'Homme Mehdi Ben Gharbia. Aucune date n'a toutefois été donnée pour l'entrée en vigueur de cet engagement. "Un juge pourra encore demander à une personne poursuivie pour homosexualité de faire un test anal mais cette personne aura tout le droit de le refuser sans que son refus soit retenu comme une preuve d'homosexualité", a déclaré le ministre. En Tunisie, la sodomie est punie de trois ans d'emprisonnement, selon l'article 230 du Code pénal. Les enquêteurs ou les juges ont à plusieurs reprises imposé à des jeunes...
(BBC 22/09/17)
Le ministre tunisien des droits de l'Homme a fait savoir que la Tunisie s'est engagée à ne plus imposer un test anal aux homosexuels qui sont poursuivis pour leurs pratiques sexuelles. La sodomie est punie de trois ans d'emprisonnement, selon l'article 230 du Code pénal tunisien. Il faut toutefois noter qu'un juge pourra demander à une personne poursuivie pour homosexualité de faire un test anal, par contre, cette personne aura tout le droit de le refuser sans que sa décision ne soit retenu comme une preuve d'homosexualité. Mais le ministre Mehdi Ben Gharbia n'a donné aucune date pour l'entrée en vigueur de cet engagement. Les ONG de défense des droits de l'Homme ont longtemps condamné cette pratique, la qualifiant de...
(Jeune Afrique 22/09/17)
Un petit air de vacances pour ceux qui ont repris le boulot ? Voici Hammamet, comme si vous y étiez. La ville symbole du tourisme tunisien dont je vous donne des nouvelles chaque été. Rien n’y a changé depuis l’année dernière. Du moins, côté ciel bleu et sable fin. Et cette sérénité dans l’air qui résiste aux chahuts de la grande Histoire. Pour la petite, c’est autre chose. Les changements sont visibles. Par exemple, il y a maintenant à Hammamet une « police de l’environnement » qui s’efforce de rendre la ville un peu plus propre afin d’accueillir les touristes plus décemment que depuis la révolution, même si, en matière de tourisme, ce n’est pas le raz-de-marée de têtes blondes. Seuls...
(Tunisie Numérique 22/09/17)
Selon des sources de Mosaïque FM, auprès du gouvernement, il semblerait que celui-ci serait en train d’étudier la proposition dans son programme économique et social pour la période à venir, la vente des parts de l’Etat dans les banques, soit entre 20 et 69%. Cette opération se ferait, toujours selon les mêmes sources, en passant par un appel d’offres. Concernant la restructuration des banques publiques, l’Etat envisage, aussi, la possibilité d’engager des partenaires stratégiques ou d’augmenter les capitaux. La fusion des banques reste, elle aussi, parmi les plans du gouvernement.
(Tunisie Numérique 22/09/17)
Le président de la chambre nationale des boulangers Mohamed Bouanene a déclaré que la grève prévue des boulangers est toujours à l’ordre du jour, et la date de la grève du 30 septembre demeure maintenue. Bouanene a expliqué que les professionnels avaient reporté leur grève, initialement prévue pour le 22 aout, suite aux promesses du chef du gouvernement de remédier à leur situation,, mais rien n’a été accompli à ce jour, a-t-il déploré. Pour rappel, les boulangers demandent une action du gouvernement pour limiter le nombre de boulangeries qui exercent de façon illégale.
(Business.News 22/09/17)
Le ministère des Affaires étrangères, a indiqué, dans un communiqué publié jeudi 21 septembre 2017, avoir procédé au suivi de la situation de la communauté tunisienne résidant dans la région des Caraïbes, récemment touchée par l’ouragan dévastateur « Irma », en particulier sur l'île de Saint-Martin. Le ministère, par ses missions diplomatiques à l'étranger, a coordonné et communiqué avec les Tunisiens résidant dans l'île touchée par l’ouragan pour s’enquérir de leur situation et discuter des moyens à mettre en place pour leur porter de l’aide. Il a été décidé, souligne le MAE, que l'Etat tunisien se chargera de l'évacuation des citoyens tunisiens désireux de rentrer au pays, au cours des prochaines heures. M.B.Z
(Agence Ecofin 22/09/17)
(Agence Ecofin) - En Tunisie, l’année 2018 marquera le démarrage des travaux de construction de la station de dessalement de la Région du Grand Sfax située dans le Gouvernorat de Sfax. C’est ce que rapporte Tunis Agence presse (TAP) qui cite Samir Taieb, le ministre de l’Agriculture des Ressources hydrauliques et de la Pêche. L’usine sera dotée d’une capacité de traitement journalière de 200 000 mètres cubes (m3) et s’étendra sur une surface de 20 hectares dans la délégation de Sfax Sud. Le projet d’un coût global de 480 millions de dinars (197 millions $) sera financé par un prêt de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et s’achèvera en 2020 selon M. Taieb. Il devrait permettre à la région...
(Jeune Afrique 21/09/17)
Après cinq ans d'exil aux Seychelles, Sakr el-Materi aimerait rentrer en Tunisie. Pour cela, il a rencontré Rached Ghannouchi, le chef du parti islamiste Ennahdha, a qui il a transmis ses conditions. Condamné par la justice tunisienne et visé par un mandat d’Interpol, Sakhr el-Materi, gendre de l’ancien président Ben Ali, négocie son retour en Tunisie après avoir demandé à bénéficier du processus de justice transitionnelle géré par l’Instance Vérité et Dignité (IVD). Exilé depuis 2012 aux Seychelles, dont il est devenu citoyen, il a discrètement rencontré Rached Ghannouchi, président du parti Ennahdha, et son gendre, Rafik Bouchlaka...
(Agence Ecofin 21/09/17)
(Agence Ecofin) - La Tunisie envisage faire passer son déficit budgétaire à 4,9% de son produit intérieur brut (PIB) d’ici l’année prochaine. Pour y parvenir, le pays qui a actuellement un déficit de 6% entend tirer parti des réformes fiscales qu’elle met en oeuvre. « Le budget de l’an prochain sera dédié aux réformes majeures qui ont été longtemps repoussées, notamment les réformes fiscales et celles du secteur public.», a confié le ministre tunisien des réformes économiques Taoufik Rajhi, à Reuters. La Tunisie qui compte plafonner son budget de l’an prochain à 36 milliards de dinars (14 688 000 000 $), aura des besoins de financement d’environ 10 milliards de dinars. « Les financements extérieurs devrait contribuer à hauteur d’environ...
(Tunisie Numérique 21/09/17)
L’expert économique Ezzedine Saïdane a estimé que le dinar tunisien chutera davantage d’ici le printemps 2018, assurant que l’euro atteindra probablement plus de trois dinars et que ceci est le résultat de la situation économique et financière du pays. Dans une intervention sur radio Mosaïque Fm, Ezzedine Saïdane a souligné que la politique monétaire de la banque centrale, la différence de la productivité économique et d’autres éléments sont parmi les composantes qui ont causé la dépréciation du dinar. Il a, par ailleurs, tiré la sonnette d’alarme à l’égard de la dette publique qui a atteint 70 millions de dinars ce qui constitue un danger pour la Tunisie.
(Amnesty International 21/09/17)
L’utilisation de la torture dans les lieux de détention et les violations des droits humains commises au nom de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme se poursuivront sans relâche tant que la Tunisie ne respectera pas les engagements en matière de droits humains qu’elle a formulés aujourd'hui devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, à Genève, a déclaré Amnesty International. Durant cette session, les résultats du troisième examen périodique universel du bilan de la Tunisie en matière de droits humains ont été adoptés. Les autorités tunisiennes ont accepté 189 recommandations concernant la façon d’améliorer ce bilan, notamment celles concernant l’amélioration du respect de l’obligation de rendre des comptes pour les abus commis par les forces...
(Agence Ecofin 21/09/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement de la République de Tunisie prépare l’imposition des droits de douane de 20% sur les smartphones, ordinateurs et autres appareils TIC importés. La mesure prendra effet dès le 1er janvier 2018. Cette imposition douanière sera suivie d’une augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), de 6% à 18%. Pendant longtemps, les produits télécoms importés en Tunisie ont été exonérés de droits de douane. Pourtant, le pays membre de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), n’est pas signataire de la déclaration ministérielle sur le commerce des produits des technologies de l'information (ATI), entérinée à Singapour en décembre 1996 par plusieurs membres, et portant sur l’exonération de droits de douane sur près de 300 articles technologiques...
(Tunisie Numérique 21/09/17)
Le gouvernement d’union nationale de Youssef Chahed a proposé un programme de réforme des caisses sociales en se basant sur la révision des barèmes de calcul des pensions dans le secteur public et privé et comprenant, une hausse des cotisations et l’augmentation de l’âge de retraite. Ainsi gouvernement l’âge de départ à la retraite sera augmenté à 65 ans. Les participations pour les deux caisses seront aussi revues à la hausse pour atteindre 3%: 2% prise en charge par l’employeur et 1% par l’employé. L’augmentation de l’âge de départ à la retraite fait partie des propositions en plus de prendre en considération le rendement durant les années de travail en comptant 2% pour chaque année de travail. Dans le secteur...

Pages