Dimanche 21 Janvier 2018

Tunisie

(AFP 21/01/18)
Les autorités tunisiennes ont annoncé samedi avoir tué un cadre algérien d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) recherché depuis des années, lors d'une opération la veille dans une région du centre de la Tunisie. Le combattant présumé a été présenté par une source sécuritaire comme étant Bilel Kobi, un Algérien proche du leader d'Aqmi Abdelmalek Droukel. Il était, selon cette source, chargé de faire le lien entre Aqmi et sa branche tunisienne, la phalange Okba Ibn Nafaa, en pleine réorganisation.
(Jeune Afrique 19/01/18)
Dans un rapport intitulé « Endiguer la dérive autoritaire en Tunisie », International Crisis Group pointe une « nostalgie du régime de Ben Ali » et un « manque de volonté politique » dans l'application de la Constitution de 2014. La Tunisie vient de connaître le plus large mouvement de contestation à la politique du gouvernement depuis la révolution du 14 janvier 2011. Des manifestations ont éclaté dans plusieurs villes du pays pour dénoncer la cherté de la vie, débouchant sur des affrontement quotidiens opposant policiers et protestataires. Près d’un millier de personnes ont été arrêtées. Un climat délétère qui jette une lumière crue sur les faiblesses de la transition démocratique dans une Tunisie qui célèbre le septième anniversaire de...
(RFI 19/01/18)
Vingt-huit personnes comparaissaient ce jeudi matin au tribunal de la Manouba, en Tunisie. Toutes ont été arrêtées dans la petite ville de Tebourba, à 35 kilomètres de la capitale, là où la contestation contre l'austérité et la nouvelle loi de finances a démarré le 8 janvier avant d'essaimer un peu partout dans le pays. Les 21 prévenus étaient debout, les mains croisées dans le dos, le regard cloué au sol pour la plupart. Tous, le crâne rasé depuis qu’ils ont été arrêtés. Dans la salle comble, les bancs étaient remplis par les familles, dans une ambiance crispée où l’on pouvait entendre une mouche voler...
(RFI 19/01/18)
En Tunisie, après les manifestations, l’heure est au décompte des arrestations et à la justice. Dans tout le pays plus de 930 personnes ont été arrêtées, les procès sont donc nombreux. Hier à Tunis, comparaissaient 21 personnes arrêtées dans la petite ville de Tebourba, à 35 km de la capitale, ville où les manifestations contre la vie chère avaient démarré le 8 janvier. Elles sont accusées d’avoir participé à des actes de violences. Cette audience a surtout révélé que de...
(Jeune Afrique 19/01/18)
Après Al Joumhouri et Afek Tounes, c’est au tour du parti de Mohsen Marzouk de se désolidariser du gouvernement de Youssef Chahed. Il demande un changement de gouvernement et la réforme de la Constitution pour réviser la répartition des pouvoirs. Il en était question depuis plusieurs semaines, c’est désormais chose faite : le parti Machrou Tounes (Projet de la Tunisie) a annoncé ce jeudi 18 janvier le retrait de son soutien au gouvernement d’union nationale. En conséquence, la formation menée...
(Jeune Afrique 19/01/18)
Industriel dans le secteur des conserves de fruits et légumes, le nouveau patron des patrons tunisien élu le 17 janvier a occupé presque tous les postes au sein de la fédération patronale. Coup double pour Samir Majoul, vice président de la centrale patronale tunisienne depuis 2013. Porté le 16 janvier à la direction la Fédération nationale des industries agro-alimentaires, il a été élu le lendemain à la présidence de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica), à...
(AFP 18/01/18)
Le Fonds monétaire international (FMI) s'est défendu jeudi de vouloir imposer l'austérité en Tunisie, théâtre la semaine dernière de manifestations parfois violentes faute d'amélioration des conditions de vie de la population. "Nous reconnaissons bien sûr la frustration du peuple tunisien qui aspire à plus d'égalité sur le plan économique. Leur frustration est compréhensible. Nous la partageons mais nous nous efforçons de résoudre des problèmes très profonds et qui remontent à longtemps", a déclaré Gerry Rice, porte-parole du FMI lors d'un...
(RFI 18/01/18)
Alors que la Tunisie fêtait le 7e anniversaire de sa révolution, dimanche 14 décembre, la liesse qui avait suivi à l'époque suivi la chute du dictateur Zine el-Abidine Ben Ali est un lointain souvenir. Aujourd’hui, le bilan est morose. Beaucoup d’espoirs sont déçus. Le chômage est plus haut que jamais et l’économie en crise. Des mesures d’austérité adoptées le 1er janvier dernier ont provoqué un véritable soubresaut de colère populaire il y a une dizaine de jours. « Travail, liberté, dignité ». Ce slogan de la révolution de 2011 a de nouveau résonné dans les rues de Tunis dimanche 14 janvier.
(Jeune Afrique 18/01/18)
Selon un document consulté lundi par Reuters, la Tunisie, ainsi que sept autres pays, pourraient être retirés de la liste noire des paradis fiscaux de l’Union européenne. Une décision qui pourrait être adoptée dès le 23 janvier prochain, à Bruxelles. La Tunisie pourrait bel et bien être retirée de la liste noire des paradis fiscaux de l’Union européenne (UE). En effet, l’UE souhaite retirer huit pays de cette liste, qui compte actuellement 17 « juridictions », selon un document consulté...
(Jeune Afrique 18/01/18)
Dans un contexte social agité, l'Utica tient ce mercredi son Congrès national en vue de remanier ses structures et resserrer ses rangs. Son vice-président Hichem Elloumi part favori. À deux mois d’un nouveau round de négociations salariales avec la centrale ouvrière de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), le patronat tunisien tient, ce mercredi 17 janvier, son 16e Congrès national. Dans un contexte économique fragile et politiquement instable, son issue sera déterminante pour les futures positions de l’Union tunisienne de...
(APA 18/01/18)
APA-Tunis (Tunisie) - Un total de 25 immigrants clandestins, dont un Marocain, ont été secourus au large de Sfax (150 km des côtes), ont annoncé mercredi les autorités tunisiennes. Selon le ministère tunisien de la Défense, ces immigrants clandestins ont été secourus à l'aube par les gardes-côtes alors que leur embarcation en panne commençait à prendre l’eau suite aux mauvaises conditions météorologiques. Il s’agit de 7 Libyens, 7 Bengalis, 5 Soudanais, 3 Egyptiens, un Tunisien, un Marocain et un Tchadien...
(APA 18/01/18)
APA-Tunis (Tunisie) - Le virus H1N1 a causé la mort à 45 personnes depuis le début de la saison, a annoncé mercredi la directrice générale de l'Observatoire national tunisien des maladies nouvelles et émergentes (ONMNE), Insaf Ben Alya. La majorité des personnes, décédées à cause de la grippe, étaient âgées de plus de 50 ans et souffraient de maladies chroniques sans être vaccinés, a précisé la responsable lors d'une rencontre d'information sur la grippe saisonnière. Soulignant que l'indicateur national de...
(AFP 17/01/18)
Au-delà du seul budget d'austérité pour 2018, la contestation parfois violente de la semaine passée a été l'occasion pour nombre de Tunisiens de clamer leur exaspération face à l'absence d'amélioration de leurs conditions de vie, loin des espoirs de la révolution de 2011. Célébrée pour sa transition démocratique, la Tunisie, unique pays rescapé du Printemps arabe, reste en effet engluée dans la morosité économique et sociale. Pourquoi cette nouvelle vague de contestation? Après des années de quasi stagnation, la Tunisie...
(Jeune Afrique 17/01/18)
Aujourd’hui à la tête d’Al-Irada, parti d’opposition qu’il a fondé, l’ancien président se voit comme le dépositaire de l’esprit du 14 Janvier et se pose plus que jamais en défenseur de ses acquis. L’ancien président sourit. À 72 ans, Moncef Marzouki, médecin de formation et défenseur des droits de l’homme, est redevenu militant. Depuis la fin de 2015, il dirige Harak Tounes Al-Irada (Mouvement Tunisie la Volonté), parti d’opposition qu’il a fondé. Mi-décembre, c’est dans les locaux du parti, à...
(AFP 17/01/18)
Douze films sont au programme du premier festival cinématographique queer en Tunisie, qui veut à travers l'art faire une place aux minorités sexuelles et défendre leurs droits, dans une société où l'homosexualité reste illégale et réprouvée. Organisé par Mawjoudin, une association tunisienne qui défend les droits des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres), ce festival de quatre jours a débuté lundi à Tunis. Cet évènement, le premier du genre dans le pays, prévoit la diffusion de courts-métrages de 15 à 20 minutes, réalisés en Tunisie et dans tout le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.
(Jeune Afrique 17/01/18)
Une galerie d'art, un accélérateur de start-up, l'ambassade d'une prestigieuse université américaine... Meninx Holding, la société de gestion de portefeuille fondée par la famille Tamarziste, vient d'ouvrir à Tunis un bâtiment abritant tout un écosystème dédié aux jeunes porteurs de projets. « Le15 », premier immeuble entièrement dédié à l’écosystème des start-up dans le Maghreb, a ouvert ses portes ce lundi 15 janvier au centre de Tunis. Situés au 15, rue de Carthage, à deux pas de la gare ferroviaire,...
(AFP 16/01/18)
Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a condamné lundi une multiplication des "violations" et "restrictions" à l'encontre de correspondants de médias étrangers, accusés samedi par le chef de l'Etat d'avoir porté atteinte à l'image du pays par leur couverture des derniers troubles. Un contrôle plus strict des correspondants de presse couvrant des manifestations, constaté dimanche, ainsi que la brève interpellation d'un journaliste français sont dus, selon le SNJT, aux déclarations du président Béji Caïd Essebsi...
(Le Monde 16/01/18)
La Tunisie connaît un nouvel épisode de contestation et de violence sociale. Le dernier en date, celui de janvier 2016, avait contribué à écourter la durée de vie du gouvernement de Habib Essid, remplacé par l’actuel premier ministre, Youssef Chahed, en août 2016. Si le sentiment diffus est celui d’un bis repetita, le contexte est plus délicat et les aboutissements plus incertains. L’euphorie révolutionnaire qui a suivi le départ de Zine El Abidine Ben Ali, le 14 janvier 2011, n’est...
(AFP 16/01/18)
Plus de 930 personnes ont été arrêtées lors des troubles sociaux en Tunisie, alimentés par le chômage, la corruption et des mesures d'austérité dans le budget 2018, a indiqué lundi le ministère de l'Intérieur. Le mouvement de contestation sociale a démarré début janvier par des manifestations sporadiques dans plusieurs villes avant de dégénérer en émeutes nocturnes le 8 janvier -ce soir là, un protestataire est mort dans des circonstances peu claires. Mais depuis le 11 janvier, seules quelques protestations mineures...
(APA 16/01/18)
APA-Tunis (Tunisie) - Le Fonds Monétaire International (FMI) a recommandé à la Tunisie d'"évoluer vers un régime de change plus flexible, qui permet à la monnie locale, le dinar de réagir au jeu de l'offre et de la demande de devises". Dans une récente note comportant des réponses sur les questions clés évoquées par les Tunisiens au sujet des interventions du FMI et leurs impacts sur la situation sociale du pays, l’institution financière a souligné que le niveau sans précédent...

Pages

(AFP 21/01/18)
Les autorités tunisiennes ont annoncé samedi avoir tué un cadre algérien d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) recherché depuis des années, lors d'une opération la veille dans une région du centre de la Tunisie. Le combattant présumé a été présenté par une source sécuritaire comme étant Bilel Kobi, un Algérien proche du leader d'Aqmi Abdelmalek Droukel. Il était, selon cette source, chargé de faire le lien entre Aqmi et sa branche tunisienne, la phalange Okba Ibn Nafaa, en pleine réorganisation.
(RFI 19/01/18)
Vingt-huit personnes comparaissaient ce jeudi matin au tribunal de la Manouba, en Tunisie. Toutes ont été arrêtées dans la petite ville de Tebourba, à 35 kilomètres de la capitale, là où la contestation contre l'austérité et la nouvelle loi de finances a démarré le 8 janvier avant d'essaimer un peu partout dans le pays. Les 21 prévenus étaient debout, les mains croisées dans le dos, le regard cloué au sol pour la plupart. Tous, le crâne rasé depuis qu’ils ont été arrêtés. Dans la salle comble, les bancs étaient remplis par les familles, dans une ambiance crispée où l’on pouvait entendre une mouche voler...
(RFI 19/01/18)
En Tunisie, après les manifestations, l’heure est au décompte des arrestations et à la justice. Dans tout le pays plus de 930 personnes ont été arrêtées, les procès sont donc nombreux. Hier à Tunis, comparaissaient 21 personnes arrêtées dans la petite ville de Tebourba, à 35 km de la capitale, ville où les manifestations contre la vie chère avaient démarré le 8 janvier. Elles sont accusées d’avoir participé à des actes de violences. Cette audience a surtout révélé que de...
(RFI 18/01/18)
Alors que la Tunisie fêtait le 7e anniversaire de sa révolution, dimanche 14 décembre, la liesse qui avait suivi à l'époque suivi la chute du dictateur Zine el-Abidine Ben Ali est un lointain souvenir. Aujourd’hui, le bilan est morose. Beaucoup d’espoirs sont déçus. Le chômage est plus haut que jamais et l’économie en crise. Des mesures d’austérité adoptées le 1er janvier dernier ont provoqué un véritable soubresaut de colère populaire il y a une dizaine de jours. « Travail, liberté, dignité ». Ce slogan de la révolution de 2011 a de nouveau résonné dans les rues de Tunis dimanche 14 janvier.
(APA 18/01/18)
APA-Tunis (Tunisie) - Un total de 25 immigrants clandestins, dont un Marocain, ont été secourus au large de Sfax (150 km des côtes), ont annoncé mercredi les autorités tunisiennes. Selon le ministère tunisien de la Défense, ces immigrants clandestins ont été secourus à l'aube par les gardes-côtes alors que leur embarcation en panne commençait à prendre l’eau suite aux mauvaises conditions météorologiques. Il s’agit de 7 Libyens, 7 Bengalis, 5 Soudanais, 3 Egyptiens, un Tunisien, un Marocain et un Tchadien...
(APA 18/01/18)
APA-Tunis (Tunisie) - Le virus H1N1 a causé la mort à 45 personnes depuis le début de la saison, a annoncé mercredi la directrice générale de l'Observatoire national tunisien des maladies nouvelles et émergentes (ONMNE), Insaf Ben Alya. La majorité des personnes, décédées à cause de la grippe, étaient âgées de plus de 50 ans et souffraient de maladies chroniques sans être vaccinés, a précisé la responsable lors d'une rencontre d'information sur la grippe saisonnière. Soulignant que l'indicateur national de...
(AFP 17/01/18)
Douze films sont au programme du premier festival cinématographique queer en Tunisie, qui veut à travers l'art faire une place aux minorités sexuelles et défendre leurs droits, dans une société où l'homosexualité reste illégale et réprouvée. Organisé par Mawjoudin, une association tunisienne qui défend les droits des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres), ce festival de quatre jours a débuté lundi à Tunis. Cet évènement, le premier du genre dans le pays, prévoit la diffusion de courts-métrages de 15 à 20 minutes, réalisés en Tunisie et dans tout le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.
(AFP 16/01/18)
Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a condamné lundi une multiplication des "violations" et "restrictions" à l'encontre de correspondants de médias étrangers, accusés samedi par le chef de l'Etat d'avoir porté atteinte à l'image du pays par leur couverture des derniers troubles. Un contrôle plus strict des correspondants de presse couvrant des manifestations, constaté dimanche, ainsi que la brève interpellation d'un journaliste français sont dus, selon le SNJT, aux déclarations du président Béji Caïd Essebsi...
(Le Monde 16/01/18)
La Tunisie connaît un nouvel épisode de contestation et de violence sociale. Le dernier en date, celui de janvier 2016, avait contribué à écourter la durée de vie du gouvernement de Habib Essid, remplacé par l’actuel premier ministre, Youssef Chahed, en août 2016. Si le sentiment diffus est celui d’un bis repetita, le contexte est plus délicat et les aboutissements plus incertains. L’euphorie révolutionnaire qui a suivi le départ de Zine El Abidine Ben Ali, le 14 janvier 2011, n’est...
(AFP 16/01/18)
Plus de 930 personnes ont été arrêtées lors des troubles sociaux en Tunisie, alimentés par le chômage, la corruption et des mesures d'austérité dans le budget 2018, a indiqué lundi le ministère de l'Intérieur. Le mouvement de contestation sociale a démarré début janvier par des manifestations sporadiques dans plusieurs villes avant de dégénérer en émeutes nocturnes le 8 janvier -ce soir là, un protestataire est mort dans des circonstances peu claires. Mais depuis le 11 janvier, seules quelques protestations mineures...
(Le Monde 16/01/18)
Ce fut une kermesse étrange, à la fois festive et crispée, une fête du souvenir où la police antiémeute déployait ses escouades au pied d’estrades de musiciens, devant une foule drapée dans les couleurs tunisiennes. Dimanche 14 janvier, l’avenue Bourguiba, haut lieu des rassemblements politiques au cœur de Tunis, a célébré dans une atmosphère brouillée le septième anniversaire de la chute du dictateur Zine El-Abidine Ben Ali. En ces temps de fièvre sociale, rien n’avait été laissé au hasard, jusqu’à...
(RFI 16/01/18)
En Tunisie, si les manifestations ont baissé en intensité la colère gronde toujours dans de nombreux quartiers populaires de la banlieue de Tunis. Dans la nuit de dimanche à lundi, de nouveaux heurts ont éclaté entre manifestants et la police. Routes barrées, pneus brûlés dans au moins trois quartiers de la banlieue et parmi eux, Douar Hicher, un quartier défavorisé à 15 kilomètres du centre de Tunis. En milieu d'après-midi ce lundi, il n'y a plus de traces de ces...
(RFI 15/01/18)
La Tunisie célébrait dimanche 14 janvier le septième anniversaire de la révolution. À cette occasion, comme tous les ans, la puissante centrale syndicale appelait à un rassemblement devant son siège, au centre-ville de Tunis. L'occasion d'affirmer ses positions sur la contestation sociale de cette dernière semaine, alors que l'UGTT était resté assez discrète jusque-là. Deux à trois cents personnes étaient rassemblées en milieu de matinée pour écouter le discours de Noureddine Taboubi. Si le secrétaire général de l'UGTT a critiqué...
(Le Point 15/01/18)
Quel rapport entre l'interdiction infligée, à la veille de Noël, par Abu Dhabi, aux Tunisiennes de s'embarquer vers les Émirats pour des « raisons de sécurité », et la présence de la députée tunisienne Leila Chettaoui à un symposium intitulé « Le Qatar : patron de l'anarchie et des crises au Moyen-Orient », organisé à Bahreïn ? Le fait que les pays du Golfe (Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Bahreïn), qui ont rompu toutes relations diplomatiques avec le Qatar, veulent...
(RFI 15/01/18)
La Tunisie célèbre, ce 14 janvier, le septième anniversaire de sa révolution sur fond de contestation sociale. Et les autorités tunisiennes, qui avaient jusqu’à maintenant fait la sourde oreille face aux revendications, semblent changer d’attitude. Samedi 13 janvier le gouvernement a annoncé des mesures en faveur des plus pauvres, et le président Béji Caïd Essebsi est sorti de son silence pour prendre acte du malaise social. Y a-t-il une volonté d’apaisement de la part des autorités ? Béji Caïd Essebsi...
(AFP 13/01/18)
Quelques centaines de personnes ont manifesté vendredi dans le calme contre les hausses de prix en Tunisie après plusieurs jours de heurts alimentés par une grogne sociale, à l'approche du septième anniversaire de la révolution. La nuit de jeudi à vendredi a été relativement calme après des émeutes nocturnes ces derniers jours dans plusieurs villes. Ces troubles sont nourris par un chômage persistant malgré la croissance, et des hausses d'impôts grignotant un pouvoir d'achat déjà éprouvé par une importante inflation...
(RFI 13/01/18)
La grogne contre la vie chère, contre le chômage et contre la politique d'austérité du gouvernement s'est encore traduite dans la rue ce vendredi en Tunisie. Jeudi soir, de nouveaux heurts sporadiques ont éclaté entre jeunes et policiers à Siliana, au nord-ouest de la Tunisie, mais la situation est restée calme partout ailleurs. Une manifestation s'est tenue sur l'avenue Bourguiba à Tunis ce vendredi 12 janvier. La manifestation a quitté le théâtre du centre-ville de Tunis pour se diriger vers...
(AFP 13/01/18)
Quatre personnes ont été arrêtées vendredi pour avoir attaqué deux écoles talmudiques dans un quartier juif de Djerba, a indiqué le ministère tunisien de l'Intérieur, les accusant d'avoir agi dans le but de "semer le chaos". Mercredi, ces deux écoles de la Hara el-Kbira ont été ciblées par des jets de cocktails molotov qui n'avaient atteint que leurs entrées, sans provoquer de dégâts à l'intérieur, selon Perez Trabelsi, responsable de la communauté juive tunisienne à Djerba. Âgés de 19 et...
(Jeune Afrique 13/01/18)
À l'appel du collectif « Fech Nestanew », ils étaient plus d'un millier ce vendredi à Tunis pour protester contre la vie chère en Tunisie. Une vague de protestation qui s'est étendue dans plusieurs grandes villes. À 13 heures, ce vendredi 12 janvier, c’est l’heure de la prière mais aussi le coup d’envoi de la manifestation, organisée par le collectif « Fech Nestanew » (Qu’est-ce qu’on attend), dans plusieurs villes tunisiennes. « Pluie ou pas, les manifestations auront lieu !...
(Le Point 13/01/18)
Ça ne trompe pas. Passé 20 heures, les rues sont étrangement vides. Le mauvais temps, pluie et froid sur Tunis, n'explique pas tout. Les voitures ont quasiment disparu des trottoirs. Les violences nocturnes qui ont agité les quartiers sensibles (notamment les cités qui bordent la capitale) font craindre le vandalisme. Alors, on a rangé sa voiture. Comme à chaque soubresaut. Les mois d'hiver sont souvent socialement meurtriers en Tunisie. 1978, 1984, 2008 puis l'apothéose de 2011 avec la fuite du...

Pages

(Jeune Afrique 19/01/18)
Industriel dans le secteur des conserves de fruits et légumes, le nouveau patron des patrons tunisien élu le 17 janvier a occupé presque tous les postes au sein de la fédération patronale. Coup double pour Samir Majoul, vice président de la centrale patronale tunisienne depuis 2013. Porté le 16 janvier à la direction la Fédération nationale des industries agro-alimentaires, il a été élu le lendemain à la présidence de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica), à l’issue du 16e Congrès national de l’organisation. Le nouveau patron des patrons, tête d’une liste composée de différents membres du bureau exécutif sortant, succède à Wided Bouchamaoui en ayant obtenu 19 voix sur les 31...
(AFP 18/01/18)
Le Fonds monétaire international (FMI) s'est défendu jeudi de vouloir imposer l'austérité en Tunisie, théâtre la semaine dernière de manifestations parfois violentes faute d'amélioration des conditions de vie de la population. "Nous reconnaissons bien sûr la frustration du peuple tunisien qui aspire à plus d'égalité sur le plan économique. Leur frustration est compréhensible. Nous la partageons mais nous nous efforçons de résoudre des problèmes très profonds et qui remontent à longtemps", a déclaré Gerry Rice, porte-parole du FMI lors d'un point presse. "Il ne faut pas s'attendre à ce qu'ils soient réglés en une nuit", a-t-il prévenu, soulignant que le FMI "ne veut pas l'austérité". "Nous voulons des réformes bien conçues, correctement mises en oeuvre et socialement équilibrées et nous...
(Jeune Afrique 18/01/18)
Selon un document consulté lundi par Reuters, la Tunisie, ainsi que sept autres pays, pourraient être retirés de la liste noire des paradis fiscaux de l’Union européenne. Une décision qui pourrait être adoptée dès le 23 janvier prochain, à Bruxelles. La Tunisie pourrait bel et bien être retirée de la liste noire des paradis fiscaux de l’Union européenne (UE). En effet, l’UE souhaite retirer huit pays de cette liste, qui compte actuellement 17 « juridictions », selon un document consulté...
(Jeune Afrique 18/01/18)
Dans un contexte social agité, l'Utica tient ce mercredi son Congrès national en vue de remanier ses structures et resserrer ses rangs. Son vice-président Hichem Elloumi part favori. À deux mois d’un nouveau round de négociations salariales avec la centrale ouvrière de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), le patronat tunisien tient, ce mercredi 17 janvier, son 16e Congrès national. Dans un contexte économique fragile et politiquement instable, son issue sera déterminante pour les futures positions de l’Union tunisienne de...
(AFP 17/01/18)
Au-delà du seul budget d'austérité pour 2018, la contestation parfois violente de la semaine passée a été l'occasion pour nombre de Tunisiens de clamer leur exaspération face à l'absence d'amélioration de leurs conditions de vie, loin des espoirs de la révolution de 2011. Célébrée pour sa transition démocratique, la Tunisie, unique pays rescapé du Printemps arabe, reste en effet engluée dans la morosité économique et sociale. Pourquoi cette nouvelle vague de contestation? Après des années de quasi stagnation, la Tunisie...
(Jeune Afrique 17/01/18)
Une galerie d'art, un accélérateur de start-up, l'ambassade d'une prestigieuse université américaine... Meninx Holding, la société de gestion de portefeuille fondée par la famille Tamarziste, vient d'ouvrir à Tunis un bâtiment abritant tout un écosystème dédié aux jeunes porteurs de projets. « Le15 », premier immeuble entièrement dédié à l’écosystème des start-up dans le Maghreb, a ouvert ses portes ce lundi 15 janvier au centre de Tunis. Situés au 15, rue de Carthage, à deux pas de la gare ferroviaire,...
(APA 16/01/18)
APA-Tunis (Tunisie) - Le Fonds Monétaire International (FMI) a recommandé à la Tunisie d'"évoluer vers un régime de change plus flexible, qui permet à la monnie locale, le dinar de réagir au jeu de l'offre et de la demande de devises". Dans une récente note comportant des réponses sur les questions clés évoquées par les Tunisiens au sujet des interventions du FMI et leurs impacts sur la situation sociale du pays, l’institution financière a souligné que le niveau sans précédent...
(RFI 16/01/18)
L'invité matin est Mahdi Jomaa, ancien Premier ministre tunisien. Il a dirigé l'exécutif entre 2014 et 2015, avant de fonder son propre parti politique Al Badil (l’alternative). Malgré le succès relatif de sa transition démocratique, la Tunisie ne parvient pas à s'extirper de la morosité économique et sociale, ce qui conduit systématiquement à des protestations et des troubles. Alors que les Tunisiens ont marqué dimanche le 7ème anniversaire de la révolution, Mehdi Jomaa considère que le pouvoir en place manque...
(Agence Ecofin 15/01/18)
La Banque tunisienne de solidarité (BTS) qui est spécialisée dans le financement des très petites entreprises (TPE) et des PME a approuvé au terme de l’année 2017 près de 13 165 demandes de crédit d’un montant global de 164 millions de dinars tunisiens (67,2 millions $) a fait savoir la direction de la banque. De manière détaillée, 36,5 % de ce crédit a été accordé aux diplômés de l’enseignement supérieur en Tunisie tandis que 48 % de ce crédit a...
(Agence Ecofin 15/01/18)
Le leader du fret aérien tunisien, Express Air Cargo, lance dès ce mois de janvier 2018, à partir du hub aéroportuaire et logistique de Tunis-Carthage, 25 nouvelles lignes aériennes tout cargo, principalement sur l’Afrique et le Moyen-Orient. Vingt-une dessertes couvriront un large spectre de pays de l’Afrique centrale et de l’Ouest. Trois autres nouvelles liaisons seront également mises en service pour couvrir l’Egypte, la Jordanie et le Liban. Elles s’ajouteront aux trois dessertes quotidiennes qui relient depuis Février 2017, Tunis...
(Jeune Afrique 13/01/18)
Tunis Food Company (TFC) a ouvert mardi son premier restaurant KFC à Tunis et prévoit de créer cinq autres points de vente dans la capitale d'ici la fin de l'année 2018. C’est dans le quartier des Berges du Lac que la société Tunis Food Company (TFC), exploitant la franchise KFC en Tunisie, a choisi d’ouvrir son premier restaurant, ce mardi 9 janvier. Ce lancement a permis la création de 25 emplois. « Nous allons contribuer à la création d’une dynamique...
(Agence Ecofin 12/01/18)
La Banque tunisienne de solidarité (BTS) qui est spécialisée dans le financement des très petites entreprises (TPE) et des PME a approuvé au terme de l’année 2017 près de 13 165 demandes de crédit d’un montant global de 164 millions de dinars tunisiens (67,2 millions $) a fait savoir la direction de la banque. De manière détaillée, 36,5 % de ce crédit a été accordé aux diplômés de l’enseignement supérieur en Tunisie tandis que 48 % de ce crédit a...
(Agence Ecofin 12/01/18)
Mediterrania Capital Partners, une firme de private equity focalisée sur les investissements de croissance en Afrique subsaharienne et au Maghreb, est annoncée sur deux engagements dans des pays du Maghreb, a pu constater l'Agence Ecofin de sources concordantes. L'une des opérations est le huitieme investissement réalisé sous son deuxième fonds (MC Fund II) et concerne une prise de participation dans le capital du groupe scolaire français René Descartes, opérant en Tunisie. La taille et la valeur de cet engagement n'ont...
(Le Point 11/01/18)
La dette publique a atteint plus de la moitié du PIB : 69,5 %. Le problème, c'est que ce syndrome ne fait qu'illustrer un mal plus global. Explications. La dette publique de la Tunisie s'emballe pour atteindre jusqu'à 69,5 % du PIB fin novembre 2017. En valeur, l'encours de la dette publique est passé de 55 921,5 millions de dinars pour toute l'année 2016, à 67 256,5 millions de dinars en novembre 2017 d'après les nouveaux chiffres publiés par le...
(Le Monde 11/01/18)
Des manifestations pacifiques ont débuté la semaine dernière à travers la Tunisie contre l’austérité. Lundi 8 janvier, des mobilisations ont eu lieu dans au moins 12 villes tunisiennes. Le gouvernement a voté un budget d’austérité entré en vigueur le 1er janvier, prévoyant des augmentations d’impôts et des hausses de prix. La contestation a dégénéré en émeutes dans la nuit de lundi à mardi, notamment à Tunis et à Tebourba, à l’ouest de la capitale. A Tunis, les policiers ont fait...
(MondAfrique 11/01/18)
Alors que les Tunisiens se sont mobilisés dans la rue les 6 et 7 janvier contre l’austérité, le professeur Hachemi Alaya assure que le pronostic vital de l’économie est engagé en Tunisie. Pas de panique, la Tunisie (économique) n’est ni le Zimbabwe, ni le Venezuela. Mais, à force de tourner le dos au monde, d’ignorer les lois de la gravitation économique et les règles du jeu mondial, de rechigner aux mesures d’austérité et aux réformes radicales qu’exige le délabrement de...
(Agence Ecofin 11/01/18)
Express Air Cargo, leader du fret aérien en Tunisie, envisage de lancer, ce mois-ci, 25 nouvelles lignes tout cargo pour relier essentiellement Tunis à l’Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest, a-t-on appris mardi. « Après trois années de rodage, l'année 2018 sera pour notre compagnie la vraie année de décollage avec, entre autres, une flotte de sept appareils en 2018 et 14, d'ici 2021 », a annoncé le PDG de la compagnie, Anis Riahi, tout en assurant : « nous...
(Agence Ecofin 11/01/18)
En 2017, deux pays africains ont annoncé le lancement de leurs Caisse de Dépôts et de Consignations (CDC), le Burkina Faso en avril et Niger en octobre. Inspiré du modèle français, ce type d’institution existe déjà au Maroc (photo), en Tunisie, au Sénégal, en Mauritanie, au Gabon, au Bénin mais aussi en Italie, au Canada ou encore au Brésil. Une caisse de dépôt est une institution financière publique qui gère, dans l’intérêt général, les capitaux issus des cautionnements, dépôts de...
(La Tribune 10/01/18)
Les recettes tirées des exportations des fruits en Tunisie ont enregistré l'année dernière une augmentation de 38%, a-t-on appris auprès du ministère tunisien de l'Agriculture. Cette performance de la filière s'explique d'abord par le développement des exportations vers de nouveaux marchés, principalement ceux du Qatar et de la Russie. Les indicateurs de la filière fruitière en Tunisie sont dans le vert. Selon les données du ministère tunisien de l'Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, les recettes découlant des...
(MondAfrique 09/01/18)
Dans le second volet de son étude sur l’économie tunisienne, le professeur Hachemi Alaya met en cause les responsabilités de la classe politique actuelle dans la chronique du désastre annoncé. L’attractivité de la Tunisie est sérieusement menacée et son image gravement ternie. Si la dette financière léguée par l’ancien régime était soutenable -48,5% du PIB au début de l’année 2011, celle de la Tunisie nouvelle née en 2011 est immense. Prévarications, clanisme, rapine ont contribué à la situation actuelle. Immense...

Pages

(AFP 29/12/17)
La sélection émiratie de handball a déclaré forfait vendredi pour deux matches amicaux et écourté son stage en Tunisie, a indiqué la Fédération tunisienne, qui avait désigné des femmes pour arbitrer ces rencontres dans un contexte de tension entre les deux pays. Dans une lettre envoyée vendredi à la Fédération tunisienne (FTH), la sélection émiratie a expliqué son forfait par "des raisons techniques", évoquant l'absence de dix joueurs et la blessures de quatre autres, et assuré "qu'il n'y avait aucun lien avec les affaires politiques", a indiqué à l'AFP le secrétaire général de la FTH, Amir Saadi. Les deux pays sont en froid depuis quelques jours à la suite de l'interdiction faite à des Tunisiennes...
(Le Point 06/12/17)
Une triple aubaine que cette qualification de la Tunisie pour la Coupe du monde de football : sportive, économique et morale. Explications. Les passagers du vol Lyon-Tunis n'ont pas compris pourquoi, une fois atterri, ils ne pouvaient descendre de leur avion. L'escalier n'a pas été apporté, pour cause. Les employés de l'aéroport étaient rivés à leurs téléviseurs. Les Aigles de Carthage, la sélection nationale, affrontaient les Chevaliers de la Méditerranée, leurs homologues libyens, sur la pelouse de Rades (banlieue nord de Tunis). Signe de l'importance du match, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, y assistait. L'enjeu ? Un aller simple pour Moscou, capitale mondiale du football, l'été prochain. Ce qui n'était pas arrivé à la Tunisie depuis 2006...
(Jeune Afrique 06/12/17)
Revenu aux affaires quatre ans après un premier passage sur le banc, le sélectionneur tunisien impose sa méthode et engrange les victoires. Nabil Maâloul (54 ans) avait démissionné en 2013 de son poste de sélectionneur de la Tunisie après une défaite face au Cap-Vert sur le score de 0-2. Quatre ans plus tard, l’ancien milieu de terrain des Aigles de Carthage (74 sélections), qui a effectué sa carrière de joueur entre la Tunisie (Espérance Tunis, Club Africain, Bizerte), l’Allemagne et...
(APA 04/12/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Maroc et la Tunisie ont hérité de groupes relevés pour la Coupe du monde 2018 (14 juin-15 juillet en Russie) à l’issue du tirage au sort effectué vendredi à Moscou, alors que l’Egypte, le Nigeria et le Sénégal s’en tirent bien avec des groupes abordables. De retour au Mondial après 20 ans d’absence, le Maroc est tombé sur du lourd en héritant de l’Espagne, du Portugal et de l’Iran dans le groupe B. Pour les «...
(Apa 04/12/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La Confédération africaine de football (CAF) a décidé vendredi d'accorder une subvention financière de 500.000 dollars à chacune des cinq sélections africaines qualifiées pour la Coupe du monde 2018 (14 juin – 15 juillet) en Russie. « Il a été décidé que la CAF accordera une subvention financière de cinq cent mille dollars (500.000$) à chaque sélection africaine. Cet argent devra servir principalement à renforcer et améliorer l’encadrement technique de chaque équipe », indique l’instance continentale dans...
(RFI 02/12/17)
Les cinq équipes africaines qualifiées pour la Coupe du monde 2018 sont fixées. Le tirage au sort réalisé à Moscou a livré son verdict. Lors du Mondial en Russie, l'Egypte fera face au pays organisateur ainsi que l'Uruguay, un sérieux client. Le Maroc tombe dans le groupe du Portugal et du Maroc. Le Nigeria devra notamment jouer contre l'Argentine. La Tunisie aura la Belgique et l'Angleterre sur sa route. Enfin, le Sénégal devra se mesurer à la Pologne entre autres...
(AFP 27/11/17)
Le président du club tunisien de l'Etoile sportive du Sahel (ESS), Ridha Charfeddine, a confirmé lundi sa démission annoncée dimanche à la fin du match contre l'Espérance Sportive de Tunis (EST) à Sousse (0-0). "Je ne prends pas des décisions hâtives, ma démission est bien réfléchie", a-t-il affirmé par téléphone à l'AFP sans vouloir donner d'autres détails. A la fin d'un match entre l'ESS (5e du classement) et le club tunisois l'EST (1er), qui avait été interrompu durant huit minutes...
(Jeune Afrique 24/11/17)
À la recherche d’un entraîneur, le Club athlétique bizertin (Tunisie, Ligue 1) a décidé d’organiser un sondage auprès de ses supporters, lesquels avaient le choix entre six noms. Mais Walid Ben Thabet, déjà entraîneur par intérim, va finalement être nommé avant même la fin de la consultation. C’est une initiative plutôt originale qui a germé dans l’esprit des dirigeants du CA Bizerte, un club de Ligue 1 tunisienne. Après le départ de Lassad Dridi pour le CS sfaxien, ils ont...
(AFP 13/11/17)
Les Tunisiens, rassemblés en nombre dans les cafés diffusant le match, ont salué la qualification de leur équipe à la Coupe du monde 2018, la première depuis 2006, tout en se montrant déçus du match nul de la Tunisie face à la Libye. "Je m'attendais à un jeu vibrant mais nos joueurs n'étaient pas au top aujourd'hui, et ils n'étaient pas solides sur terrain", dit Salem Briki, 31 ans, quittant un café de Menzah 9, près de Tunis. "Je suis...
(AFP 09/11/17)
Il reste encore trois billets pour le Mondial-2018 à distribuer dans la zone Afrique: si la Tunisie et le Sénégal sont en ballottage très favorables avant la dernière journée de qualifications, le Maroc et la Côte d'Ivoire vont se départager lors d'une "finale". La Tunisie est toute proche de rejoindre le Nigeria et l'Egypte, les deux premiers pays africains déjà qualifiés pour la Coupe du monde russe. Leaders du groupe A avec trois points d'avance sur la RD Congo, les...
(Jeune Afrique 08/11/17)
Samedi à Radès, la Tunisie peut se qualifier pour la Coupe du Monde 2018, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2006. Les Aigles de Carthage, en ballottage (très) favorable, accueillent la Libye, déjà éliminée. Nabil Maâloul, le sélectionneur tunisien, connaît trop bien les risques face à ce genre de situation pour ne pas les ignorer. Presque douze ans après sa dernière participation à une phase finale de Coupe du Monde, achevée au soir du premier tour en Allemagne,...
(AFP 02/11/17)
Le président du Club africain (CA) Slim Riahi, dont les biens ont été gelés par la justice dans le cadre d'une affaire de blanchiment d'argent, a démissionné mercredi de la tête de ce grand club de Tunis qui a remporté la coupe de Tunisie 2017. "J'annonce ma démission définitive et irrévocable de la présidence du comité directeur du Club africain", a indiqué dans un communiqué M. Riahi, qui est aussi le président d'un parti politique et un riche homme d'affaires. M. Riahi a expliqué sa décision par "l'impossibilité" de terminer son mandat, qui s'achève en octobre 2018, "au vu de (sa) situation personnelle difficile"...
(APA 16/10/17)
Après plusieurs mois en tête de la zone Afrique, l’Egypte a été détrônée par la Tunisie dans le classement FIFA du mois d’octobre rendu public ce lundi par la Fédération internationale de football (FIFA). Les « Aigles de Carthage », nouveaux leaders continentaux, tirent ainsi profit de leur bonne dynamique, eux qui sont à 1 point de la qualification au Mondial 2018. Malgré une qualification déjà validée à l’issue de la 5ème et avant-dernière journée éliminatoire disputée en début octobre,...
(RFI 09/10/17)
L’équipe de la RD Congo est encore en course pour la qualification en Coupe du monde 2018 grâce à sa victoire 2-1 face à la Libye, ce samedi à Monastir. Mais les Tunisiens n’auront besoin que d’un match nul pour finir premiers du groupe A, lors de la dernière journée des éliminatoires (10 au 12 novembre), grâce à la victoire 4-1 obtenue ce 7 octobre 2017 en Guinée. L’équipe de Tunisie n’est pas encore qualifiée pour la Coupe du monde...
(RFI 05/10/17)
L’avant-dernière journée des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018 de football se déroule du 6 au 8 octobre 2017. Les équipes d’Egypte, du Nigeria et de Tunisie peuvent se qualifier dès ce week-end pour la phase finale d’un Mondial en Russie durant lequel l’Afrique aura cinq représentants. Va-t-on connaître le(s) premier(s) représentant(s) de l’Afrique en Coupe du monde 2018 de football, ce week-end du 6 au 8 octobre 2017 ? Ou faudra-t-il attendre la dernière journée des éliminatoires africaines...
(RFI 05/10/17)
La Tunisie se déplace samedi 7 octobre en Guinée à Conakry pour le compte de la cinquième journée des éliminatoires du Mondial 2018. Si la Guinée n’a plus rien à espérer de cette rencontre, ce n’est pas le cas des Aigles de Carthage qui comptent bien l’emporter pour se rapprocher d’une cinquième participation à la Coupe du monde. Début 2017, on avait laissé les Tunisiens à leur triste sort après une défaite face aux Burkinbè au Gabon en quarts de...
(Jeune Afrique 03/10/17)
Alors que la Tunisie, le Nigeria et l’Égypte pourraient se qualifier avant la fin des éliminatoires, de nombreuses sélections vont jouer très gros à l’occasion de cette cinquième journée. Certaines confrontations directes seront lourdes de conséquences, notamment pour la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Gabon, le Sénégal ou le Burkina Faso. Quelles sont les équipes africaines qui peuvent encore espérer se maintenir sur le long et difficile chemin menant à la Coup du Monde 2018 en Russie ? Si certaines...
(Apa 19/09/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Auteur d’un parcours sans-faute avec six victoires en autant de matches, la Tunisie, « formatée » par un entraîneur expérimenté, a logiquement remporté la 29ème édition l’Afrobasket hommes samedi à Radès, dans la banlieue de Tunis, s’offrant ainsi le second sacre de son histoire après celui de 2011. Ce sacre n’était pas évident avant le coup d’envoi de la compétition au vu de l’absence de sa superstar, le pivot Salah Mejri, retenu par son équipe, les Mavericks...
(RFI 18/09/17)
A domicile, la Tunisie est devenue une nouvelle fois championne d’Afrique de basket-ball ce samedi 16 septembre, face au Nigeria (77-65). Les Aigles de Carthage qui avaient mal débuté leur finale ont finalement repris le dessus dès le deuxième quart temps. La Tunisie, annoncée comme l'équipe à battre, n'a pas déçu devant son public au stade de Radès. Chez elle, la Tunisie avait pris le dessus sur le Maroc en demi-finale (60-52). Et les Aigles de Carthage avaient besoin de...
(APA 17/09/17)
La Tunisie a remporté la 29ème édition de l’Afrobasket messieurs en battant le Nigeria sur le score de 77 à 65, à l’issue de la finale disputée samedi à Radès, à Tunis. Indécis, le match l’a été pendant longtemps. Ce n’est qu’au 3ème quarts temps que le pays hôte a pris option pour la victoire en menant par 12 points d’écart : 52-40. Une avance qu’il portera même jusqu’à 16 longueurs avant de fléchir à 8 points 3 minutes de...

Pages

(AFP 17/01/18)
Douze films sont au programme du premier festival cinématographique queer en Tunisie, qui veut à travers l'art faire une place aux minorités sexuelles et défendre leurs droits, dans une société où l'homosexualité reste illégale et réprouvée. Organisé par Mawjoudin, une association tunisienne qui défend les droits des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres), ce festival de quatre jours a débuté lundi à Tunis. Cet évènement, le premier du genre dans le pays, prévoit la diffusion de courts-métrages de 15 à 20 minutes, réalisés en Tunisie et dans tout le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.
(Le Monde 16/01/18)
Ce fut une kermesse étrange, à la fois festive et crispée, une fête du souvenir où la police antiémeute déployait ses escouades au pied d’estrades de musiciens, devant une foule drapée dans les couleurs tunisiennes. Dimanche 14 janvier, l’avenue Bourguiba, haut lieu des rassemblements politiques au cœur de Tunis, a célébré dans une atmosphère brouillée le septième anniversaire de la chute du dictateur Zine El-Abidine Ben Ali. En ces temps de fièvre sociale, rien n’avait été laissé au hasard, jusqu’à la fouille des sacs entre deux barrières. Alors qu’à travers le pays un mécontentement parfois émaillé de violences couve depuis le début de l’année contre la vie chère, le rassemblement de l’avenue Bourguiba – entre 1 000 et 2 000...
(Jeune Afrique 15/12/17)
Avec « Ce que le mirage doit à l’oasis », Yasmina Khadra dévoile une autre palette de son talent protéiforme. Celui qui s’est fait connaître par ses polars algériens, avant de devenir l’un des écrivains francophones les plus lus et des plus traduits grâce à ses romans, nous livre un récit d’autofiction. Pour définir ce nouvel exercice littéraire, peut-être conviendrait-il de parler de lettre d’amour adressée au Sahara, source essentielle de son inspiration. Paroles d’amour qu’il adresse également à sa...
(Jeune Afrique 04/12/17)
Un collectif tunisien a invité des auteurs de bande dessinée d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient à travailler sur la question migratoire. Un regard original sur une question d'actualité brûlante. Le collectif tunisien Lab619, qui publie un magazine éponyme de bande dessinée, s’apprête à mettre en vente son premier hors-série, dédié à la migration. Onze histoires jalonnent ce numéro spécial de 120 pages, initialement conçu par la Fondation Rosa Luxemburg, une structure liée à la gauche allemande et active notamment...
(Jeune Afrique 28/11/17)
À l’approche du 10 décembre, jour de clôture des débats à son sujet, le projet de loi de finances ne convainc pas à gauche, et peu à droite. Les syndicats de travailleurs s’y opposent, et le patronat ne le soutient pas... « Dans la commission des finances dont je suis membre, même un élu de Nidaa Tounes [de la majorité, NDLR] a fait état devant nous de son scepticisme vis-à-vis du projet de loi de finances (PLF) proposé par le...
(Le Point 20/11/17)
Très en colère après la diffusion du documentaire de CNN sur une vente d'esclaves en Libye, l'écrivain franco-congolais appelle les dirigeants africains à prendre leurs responsabilités. La deuxième édition des Ateliers de la pensée, qui s'est déroulée du 1er au 4 novembre dernier à Dakar, avait pour ambition de s'interroger sur la « condition planétaire » et la « politique du vivant ». Ces deux thèmes avaient, certes, donné l'occasion à plusieurs intervenants de renom de discuter « directement »...
(Jeune Afrique 17/11/17)
ngénieur en rééducation neurologique à Lyon, ce Franco-Tunisien de 34 ans est aussi l’un des talents à suivre de la scène électro. Amine Metani cherche. Quand il n’explore pas les propriétés du cerveau, il sonde les méandres de l’électro. Postdoctorant du laboratoire de physique de l’école normale supérieure (ENS) de Lyon, ce Franco-Tunisien est également musicien, producteur et compositeur. « Je flirte avec le burn-out », concède-t‑il dans un sourire au bout d’un quasi-monologue passionné de vingt minutes, à la...
(Jeune Afrique 13/11/17)
Organisée dans la ville de Nefta au sud du pays, cette édition a réuni pas moins de 10 000 festivaliers en quatre jours. Une bonne nouvelle pour l'activité touristique qui a du mal à redémarrer en Tunisie. Surnommé « l’oracle » pour avoir prévu avec précision les résultats de la présidentielle de 2014, le patron du bureau de sondages Sigma conseil, Hassen Zargouni, est un amoureux inconditionnel de Nefta, ville phare du sud de la Tunisie, dont sa famille est...
(AFP 11/11/17)
Le public des Journées cinématographiques de Carthage (JCC), a réservé vendredi à Tunis un accueil enthousiaste à un documentaire tunisien explicite et déjanté sur la situation de la communauté LGBT dans le pays, où l'homosexualité est un crime. "C'était génial, si ce film peut passer, alors bien sûr on peut en diffuser de nombreux autres", s'est enthousiasmé un des spectateurs, Sikander, à la sortie de "Au-delà de l'ombre". La salle de 500 places n'a pas suffi à accueillir la foule...
(AFP 08/11/17)
La Tunisie a officiellement lancé mardi sa cinémathèque nationale, un projet attendu de très longue date par les cinéphiles qui vise à sauvegarder le patrimoine cinématographique pour les générations futures. "C'est un grand jour pour les cinéastes et pour le cinéma tunisien. C'est un moment de bonheur qu'on attendait depuis 60 ans", a déclaré lors d'une conférence de presse à Tunis Hichem Ben Ammar, directeur artistique de la cinémathèque tunisienne. Malgré des moyens financiers "modestes", cette institution "va nous permettre...
(Le Point 07/11/17)
Franco-Tunisien, Saïd Ben Saïd fustige l'antisémitisme qui ronge le monde arabe et qu'il a pu vérifier en étant écarté de la présidence du jury des Journées cinématographiques de Carthage, car il produit actuellement un cinéaste israélien, Nadav Lapid. Au lendemain de la cérémonie d'ouverture des JCC, le festival des films africains et arabes, un Franco-Tunisien a pris la plume, dans les colonnes du Monde, pour expliquer son absence. Pressenti pour être président du jury, Saïd Ben Saïd (lauréat du césar...
(Le Monde 07/11/17)
Le producteur de cinéma s’exprime dans une tribune au « Monde » après avoir appris qu’il ne pouvait plus présider le jury des journées cinématographiques de Carthage (du 4 au 11 novembre) en Tunisie. On lui reproche d’avoir produit des films en Israël. Tribune. J’ai reçu au début du mois d’août une invitation pour présider le jury des journées cinématographiques de Carthage (JCC) qui se déroulent du 4 au 11 novembre à Tunis. J’ai accepté très chaleureusement la proposition mais,...
(Jeune Afrique 30/10/17)
Nadia El Bouga, Leïla Slimani, Sofia Bentounes : trois auteures évoquent la difficulté d’avoir une sexualité épanouie pour beaucoup de musulmans, au Maroc ou ailleurs. Surtout quand on est une femme. C’est peut-être le plus vieux sujet du monde, mais l’actualité littéraire l’a remis sous le feu des projecteurs. En l’espace de quelques mois, trois ouvrages portant sur la sexualité sont parus. Tous écrits par des femmes. Nadia El Bouga, sexologue française, féministe et musulmane, fille d’immigrés marocains, évoque la sexualité...
(Jeune Afrique 26/10/17)
Le nouveau film "La Belle et la Meute" de la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania, revient sur le viol d’une jeune femme qui eut le plus grand mal à porter plainte contre les deux policiers qui l’avaient agressée. En l’espace de quelques années et de deux films marquants, Kaouther Ben Hania, 40 ans, s’est imposée comme une figure incontournable d’un cinéma tunisien en plein renouvellement avec l’apparition de réalisateurs comme Mohamed Ben Attia, l’auteur de Hedi, primé au festival de...
(Jeune Afrique 20/10/17)
En tournée internationale dans la foulée de son deuxième album, Ensen, la chanteuse tunisienne Emel Mathlouthi a offert hier à son public parisien un concert cathartique. Quelques notes de guembri électrique font vibrer la salle comble de la Gaîté Lyrique. Les murs tapissés d’écrans géants se teintent d’une couleur rouge sang. La voix d’Emel Mathlouthi, invisible, retentit. Tour à tour puissante et fragile, tout en modulations virtuoses, elle nous invite à la suivre, en équilibre au-dessus du gouffre. Le public,...
(RFI 18/10/17)
Ce mercredi 18 octobre sort sur les écrans français un film tunisien ovationné au Festival de Cannes en mai dernier : « La Belle et la meute ». Le troisième long métrage de la réalisatrice Kaouther Ben Hania suit pendant une nuit une jeune femme, déterminée à porter plainte malgré les humiliations et les menaces. L'affaire avait fait grand bruit en Tunisie, un an après la révolution, en 2012 : Myriam, violée par trois policiers lors d'un contrôle, la nuit,...
(RFI 12/10/17)
À la Foire du livre de Francfort, dont la France est cette année l'invitée d'honneur, a été décerné mercredi 11 octobre le Prix des cinq continents de la francophonie. Le jury, composé entre autres d'auteurs originaires du Liban, d’Haïti, du Burkina Faso et de l'île Maurice, a récompensé le jeune auteur tunisien Yamen Manai pour son roman « L'Amas ardent » aux éditions Elyzad. C’est l’histoire d’un homme, un apiculteur, qui se bat pour sauver ses abeilles attaquées par des...
(Le Monde 09/10/17)
Dans leur nouvelle trilogie présentée à Tunis, Jalila Baccar et Fadhel Jaïbi interrogent le déchaînement d’angoisses qui traverse la société tunisienne. Seul pays du « printemps arabe » à ne pas avoir sombré dans la guerre civile ou cédé aux sirènes d’un régime militaire fort, la Tunisie n’en est pas moins confrontée à une rare violence. Une violence sourde, aveugle, qui frappe à sa porte et traverse la frontière libyenne lors d’attaques terroristes dans l’est du pays ou sur les...
(AFP 06/10/17)
Le romancier tunisien Yamen Manai a reçu vendredi le prix des cinq continents de la francophonie pour "L'amas ardent", histoire d'un apiculteur dans un pays imaginaire, qui mène une vie d'ascète auprès de ses abeilles avant d'être rattrapé par la violence du monde. "L'amas ardent", publié aux éditions Elyzad, est le troisième roman de cet écrivain de 37 ans qui réside à Paris. "Dans cette fable aux accents voltairiens, un apiculteur défend ses abeilles contre une secte de frelons particulièrement...
(Jeune Afrique 02/10/17)
Alors que le Festival éphémère vient de se tenir à Carthage, en Tunisie, portrait d’un mouvement musical et culturel qui vibre au tempo de la liberté retrouvée. Week-end du 13 août 2014, le pays est en état d’urgence. Pourtant, la peur semble avoir été recalée aux portes du Festival éphémère. Dans les jardins de l’hôtel Playa de Hammamet, au bord de la mer, les corps se déchaînent, ondulent. Délaissant les bouteilles de Celtia, la très populaire bière tunisienne, les lèvres...

Pages

(Jeune Afrique 19/01/18)
Dans un rapport intitulé « Endiguer la dérive autoritaire en Tunisie », International Crisis Group pointe une « nostalgie du régime de Ben Ali » et un « manque de volonté politique » dans l'application de la Constitution de 2014. La Tunisie vient de connaître le plus large mouvement de contestation à la politique du gouvernement depuis la révolution du 14 janvier 2011. Des manifestations ont éclaté dans plusieurs villes du pays pour dénoncer la cherté de la vie, débouchant sur des affrontement quotidiens opposant policiers et protestataires. Près d’un millier de personnes ont été arrêtées. Un climat délétère qui jette une lumière crue sur les faiblesses de la transition démocratique dans une Tunisie qui...
(RFI 19/01/18)
Vingt-huit personnes comparaissaient ce jeudi matin au tribunal de la Manouba, en Tunisie. Toutes ont été arrêtées dans la petite ville de Tebourba, à 35 kilomètres de la capitale, là où la contestation contre l'austérité et la nouvelle loi de finances a démarré le 8 janvier avant d'essaimer un peu partout dans le pays. Les 21 prévenus étaient debout, les mains croisées dans le dos, le regard cloué au sol pour la plupart. Tous, le crâne rasé depuis qu’ils ont été arrêtés. Dans la salle comble, les bancs étaient remplis par les familles, dans une ambiance crispée où l’on pouvait entendre une mouche voler...
(RFI 19/01/18)
En Tunisie, après les manifestations, l’heure est au décompte des arrestations et à la justice. Dans tout le pays plus de 930 personnes ont été arrêtées, les procès sont donc nombreux. Hier à Tunis, comparaissaient 21 personnes arrêtées dans la petite ville de Tebourba, à 35 km de la capitale, ville où les manifestations contre la vie chère avaient démarré le 8 janvier. Elles sont accusées d’avoir participé à des actes de violences. Cette audience a surtout révélé que de...
(Jeune Afrique 19/01/18)
Après Al Joumhouri et Afek Tounes, c’est au tour du parti de Mohsen Marzouk de se désolidariser du gouvernement de Youssef Chahed. Il demande un changement de gouvernement et la réforme de la Constitution pour réviser la répartition des pouvoirs. Il en était question depuis plusieurs semaines, c’est désormais chose faite : le parti Machrou Tounes (Projet de la Tunisie) a annoncé ce jeudi 18 janvier le retrait de son soutien au gouvernement d’union nationale. En conséquence, la formation menée...
(Jeune Afrique 19/01/18)
Industriel dans le secteur des conserves de fruits et légumes, le nouveau patron des patrons tunisien élu le 17 janvier a occupé presque tous les postes au sein de la fédération patronale. Coup double pour Samir Majoul, vice président de la centrale patronale tunisienne depuis 2013. Porté le 16 janvier à la direction la Fédération nationale des industries agro-alimentaires, il a été élu le lendemain à la présidence de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica), à...
(RFI 18/01/18)
Alors que la Tunisie fêtait le 7e anniversaire de sa révolution, dimanche 14 décembre, la liesse qui avait suivi à l'époque suivi la chute du dictateur Zine el-Abidine Ben Ali est un lointain souvenir. Aujourd’hui, le bilan est morose. Beaucoup d’espoirs sont déçus. Le chômage est plus haut que jamais et l’économie en crise. Des mesures d’austérité adoptées le 1er janvier dernier ont provoqué un véritable soubresaut de colère populaire il y a une dizaine de jours. « Travail, liberté, dignité ». Ce slogan de la révolution de 2011 a de nouveau résonné dans les rues de Tunis dimanche 14 janvier.
(Jeune Afrique 18/01/18)
Selon un document consulté lundi par Reuters, la Tunisie, ainsi que sept autres pays, pourraient être retirés de la liste noire des paradis fiscaux de l’Union européenne. Une décision qui pourrait être adoptée dès le 23 janvier prochain, à Bruxelles. La Tunisie pourrait bel et bien être retirée de la liste noire des paradis fiscaux de l’Union européenne (UE). En effet, l’UE souhaite retirer huit pays de cette liste, qui compte actuellement 17 « juridictions », selon un document consulté...
(Jeune Afrique 18/01/18)
Dans un contexte social agité, l'Utica tient ce mercredi son Congrès national en vue de remanier ses structures et resserrer ses rangs. Son vice-président Hichem Elloumi part favori. À deux mois d’un nouveau round de négociations salariales avec la centrale ouvrière de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), le patronat tunisien tient, ce mercredi 17 janvier, son 16e Congrès national. Dans un contexte économique fragile et politiquement instable, son issue sera déterminante pour les futures positions de l’Union tunisienne de...
(Jeune Afrique 17/01/18)
Aujourd’hui à la tête d’Al-Irada, parti d’opposition qu’il a fondé, l’ancien président se voit comme le dépositaire de l’esprit du 14 Janvier et se pose plus que jamais en défenseur de ses acquis. L’ancien président sourit. À 72 ans, Moncef Marzouki, médecin de formation et défenseur des droits de l’homme, est redevenu militant. Depuis la fin de 2015, il dirige Harak Tounes Al-Irada (Mouvement Tunisie la Volonté), parti d’opposition qu’il a fondé. Mi-décembre, c’est dans les locaux du parti, à...
(Jeune Afrique 17/01/18)
Une galerie d'art, un accélérateur de start-up, l'ambassade d'une prestigieuse université américaine... Meninx Holding, la société de gestion de portefeuille fondée par la famille Tamarziste, vient d'ouvrir à Tunis un bâtiment abritant tout un écosystème dédié aux jeunes porteurs de projets. « Le15 », premier immeuble entièrement dédié à l’écosystème des start-up dans le Maghreb, a ouvert ses portes ce lundi 15 janvier au centre de Tunis. Situés au 15, rue de Carthage, à deux pas de la gare ferroviaire,...
(Le Monde 16/01/18)
La Tunisie connaît un nouvel épisode de contestation et de violence sociale. Le dernier en date, celui de janvier 2016, avait contribué à écourter la durée de vie du gouvernement de Habib Essid, remplacé par l’actuel premier ministre, Youssef Chahed, en août 2016. Si le sentiment diffus est celui d’un bis repetita, le contexte est plus délicat et les aboutissements plus incertains. L’euphorie révolutionnaire qui a suivi le départ de Zine El Abidine Ben Ali, le 14 janvier 2011, n’est...
(Le Monde 16/01/18)
Ce fut une kermesse étrange, à la fois festive et crispée, une fête du souvenir où la police antiémeute déployait ses escouades au pied d’estrades de musiciens, devant une foule drapée dans les couleurs tunisiennes. Dimanche 14 janvier, l’avenue Bourguiba, haut lieu des rassemblements politiques au cœur de Tunis, a célébré dans une atmosphère brouillée le septième anniversaire de la chute du dictateur Zine El-Abidine Ben Ali. En ces temps de fièvre sociale, rien n’avait été laissé au hasard, jusqu’à...
(RFI 16/01/18)
En Tunisie, si les manifestations ont baissé en intensité la colère gronde toujours dans de nombreux quartiers populaires de la banlieue de Tunis. Dans la nuit de dimanche à lundi, de nouveaux heurts ont éclaté entre manifestants et la police. Routes barrées, pneus brûlés dans au moins trois quartiers de la banlieue et parmi eux, Douar Hicher, un quartier défavorisé à 15 kilomètres du centre de Tunis. En milieu d'après-midi ce lundi, il n'y a plus de traces de ces...
(RFI 16/01/18)
L'invité matin est Mahdi Jomaa, ancien Premier ministre tunisien. Il a dirigé l'exécutif entre 2014 et 2015, avant de fonder son propre parti politique Al Badil (l’alternative). Malgré le succès relatif de sa transition démocratique, la Tunisie ne parvient pas à s'extirper de la morosité économique et sociale, ce qui conduit systématiquement à des protestations et des troubles. Alors que les Tunisiens ont marqué dimanche le 7ème anniversaire de la révolution, Mehdi Jomaa considère que le pouvoir en place manque...
(RFI 15/01/18)
On est bien loin des scènes de liesse d'il y a sept ans dans les rues de Tunisie. Tout un peuple chavirait alors de bonheur et applaudissait la chute du président Ben Ali. Ce 7e anniversaire de la révolution de Jasmin qui allait lancer la vague des « printemps » dans les pays arabes a été bien morose ce dimanche. Les espoirs sont déçus, la crise économique s'est enracinée. Après les troubles qui ont éclaté en début de semaine, des centaines de personnes ont défilé hier dans le calme dans les provinces et dans la capitale. Les manifestants réclament la fin des mesures d'austérité.
(RFI 15/01/18)
La Tunisie célébrait dimanche 14 janvier le septième anniversaire de la révolution. À cette occasion, comme tous les ans, la puissante centrale syndicale appelait à un rassemblement devant son siège, au centre-ville de Tunis. L'occasion d'affirmer ses positions sur la contestation sociale de cette dernière semaine, alors que l'UGTT était resté assez discrète jusque-là. Deux à trois cents personnes étaient rassemblées en milieu de matinée pour écouter le discours de Noureddine Taboubi. Si le secrétaire général de l'UGTT a critiqué...
(RFI 15/01/18)
Sept ans déjà que les Tunisiens sont sortis de la dictature au terme de ce que l'on a appelé le premier « printemps arabe », à l'issue duquel le président Zine el-Abidine Ben Ali s'enfuyait du pays avec fortune et bagages. L'anniversaire célébré aujourd'hui dans les rues de Tunis coïncide avec le mouvement social contre la hausse des prix. Un anniversaire et une manifestation sur fond de grogne sociale. « Le peuple veut faire tomber la loi des finances »,...
(RFI 15/01/18)
En ce jour anniversaire de la révolution de 2011 en Tunisie, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, s’est rendu dans un quartier populaire en banlieue de Tunis. Il est venu inaugurer une Maison des jeunes. C’est la première fois qu’un chef de l’Etat se rendait sur place. Ce déplacement, minutieusement préparé, a été une opération de communication de grande ampleur. La grande cité Ettadhamen est l’un des plus importants quartiers populaires d’Afrique. En banlieue ouest de Tunis, le...
(Le Point 15/01/18)
Quel rapport entre l'interdiction infligée, à la veille de Noël, par Abu Dhabi, aux Tunisiennes de s'embarquer vers les Émirats pour des « raisons de sécurité », et la présence de la députée tunisienne Leila Chettaoui à un symposium intitulé « Le Qatar : patron de l'anarchie et des crises au Moyen-Orient », organisé à Bahreïn ? Le fait que les pays du Golfe (Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Bahreïn), qui ont rompu toutes relations diplomatiques avec le Qatar, veulent...
(RFI 15/01/18)
La Tunisie célèbre, ce 14 janvier, le septième anniversaire de sa révolution sur fond de contestation sociale. Et les autorités tunisiennes, qui avaient jusqu’à maintenant fait la sourde oreille face aux revendications, semblent changer d’attitude. Samedi 13 janvier le gouvernement a annoncé des mesures en faveur des plus pauvres, et le président Béji Caïd Essebsi est sorti de son silence pour prendre acte du malaise social. Y a-t-il une volonté d’apaisement de la part des autorités ? Béji Caïd Essebsi...

Pages