Dimanche 18 Février 2018
(AFP 16/02/18)
Le Parlement tunisien a validé jeudi la nomination d'un nouveau gouverneur pour la banque centrale, Marouane El Abassi, ex-économiste de la Banque mondiale, après la démission la veille de son prédécesseur en raison d'une polémique. "Mes principales inquiétudes sont l'inflation, le déficit de la balance de paiements, et l'économie parallèle", a déclaré devant le Parlement M. Abassi, qui était depuis 2010 le représentant de la Banque mondiale en Libye. "Ce sont les défis les plus importants et les plus difficiles", a-t-il ajouté. L'inflation a dépassé les 5% sur l'ensemble de l'année 2017 et devrait continuer à croître selon de nombreux observateurs, notamment à cause de la chute du dinar et de la hausse des impôts...
(Jeune Afrique 16/02/18)
Les députés tunisiens ont accepté la proposition du Premier ministre Youssef Chahed et validé la nomination de Marouane El Abassi à la tête de la Banque centrale. Le successeur de Chedly Ayari aura donc la lourde charge de la maîtrise de l'inflation et d'obtenir la sortie de la Tunisie de la liste noire en matière de blanchiment d’argent et de corruption établie par le Parlement européen. Sans surprise, 134 députés sur 157 présents ont approuvé jeudi 15 février la proposition du chef du gouvernement Youssef Chahed, avalisée par le président de la République, Béji Caïd Essebsi : Marouane El Abassi sera donc le nouveau gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), pour un mandat de six ans. À 58...
(Xinhua 16/02/18)
La désignation du nouveau gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Marouen Abassi, a été approuvée dans la soirée de jeudi par l'Assemblée des représentants du peuple (ARP, Parlement tunisien). 134 députés ont voté favorables à cette nomination face à 15 refus et 5 abstentions. Le mandat du nouveau gouverneur est de six ans renouvelables une seule fois, comme énoncé par la Constitution tunisienne. Désigné par le Chef du gouvernement Youssef Chahed, le nouveau chef de la BCT, Marouen...
(AFP 15/02/18)
Le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, dont le gouvernement a demandé la révocation après le classement de la Tunisie sur une liste noire en matière de blanchiment d'argent, a annoncé sa démission mercredi soir. "J'ai présenté ma démission (au chef du gouvernement Youssef Chahed) pour ouvrir la voie à une nouvelle génération de gouverneurs", a déclaré Chedly Ayari aux côtés de M. Chahed, selon de courtes images de la télévision nationale. Le chef du gouvernement a pour sa...
(Jeune Afrique 15/02/18)
Alors que le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, avait entamé le 7 février une procédure de révocation à l’encontre du gouverneur de la Banque centrale tunisienne, Chedly Ayari, ce dernier n’a pas attendu la fin de la procédure et a présenté sa démission ce mercredi. Ce jeudi 15 février, un vote en séance plénière de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) de Tunisie devait statuer sur le maintien ou pas de Chedly Ayari à la tête de la Banque centrale...
(Xinhua 15/02/18)
Le flux de passagers à bord de la compagnie aérienne nationale tunisienne, Tunisair, a enregistré en janvier dernier une croissance de 3,3% par rapport au même mois de l'année 2017, a annoncé mercredi Tunisair. Pour ce janvier, le taux de remplissage est de l'ordre de 71,8%, a révélé le transporteur national tunisien. Cette société aérienne a transporté durant le mois de janvier quelques 250.138 passagers. Le bilan de Tunisair pour ce mois fait état d'une hausse de 5,7% du côté...
(Agence Ecofin 15/02/18)
Malgré un contexte socio-économique délicat en Tunisie, le revenu global des sociétés qui sont présentes sur la Bourse de Tunis, a progressé de 12% en 2017, pour atteindre 15,5 milliards de dinars tunisiens, soit près de 6,28 milliards $. Le secteur des banques a réalisé les plus gros revenus, avec un produit net bancaire cumulé des 12 banques cotées à 3,68 milliards de dinars tunisiens, s’affichant en hausse de 18,1% comparé à celui de la même période en 2016. Les...
(Agence Ecofin 15/02/18)
La croissance du produit net bancaire des banques cotées sur la Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis s'est accéléréee en 2017, peut-on constater des données publiées sur le site internat du marché financier tunisien. De 3,12 milliards de dinars en 2016, ce PNB est passé à 3,6 milliards de Dinars tunisiens progressant de 18,3%. A la fin de l'année 2016, cette progression du PNB par rapport à l'exercice 2015, n'avait été que de 12,9%. Si l'exploitation des activités de banques...
(AFP 13/02/18)
Cinq agents de la Banque centrale tunisienne ont été arrêtés pour blanchiment d'argent et corruption, et deux d'entre eux écroués dans le cadre d'une enquête pour trafic de devises, a indiqué le parquet lundi. Ces arrestations interviennent alors que la Banque centrale fait déjà face à une demande de révocation de son gouverneur. Une sixième personne, extérieure à la Banque centrale, est "toujours recherchée", a indiqué à l'AFP le porte-parole du parquet, Sofiene Sliti. Les suspects sont notamment accusés d'avoir changé des petites coupures de 5, 10 et 20 euros en grosses coupures de 200 et 500 euros sans enregistrer ces opérations...
(Jeune Afrique 13/02/18)
Alors que l'activité de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) était à l'arrêt depuis le 20 janvier par un mouvement social, les cadres ont à leur tour décidé de suspendre leur travail ce lundi et manifestent devant le siège de l'entreprise, prévoyant d'aller jusqu'au gouvernorat de la région, pour sortir de la crise dont elle peine à sortir depuis 2008. Les activités de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) ne sont pas prêtes de reprendre. Ce lundi 12...
(Agence Ecofin 13/02/18)
Outre ses exportations habituelles, l’Algérie va augmenter ses fournitures de gaz naturel vers la Tunisie. C’est ce qui ressort d’un tête-à-tête entre le Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia et son homologue tunisien, Youssef Chahed, lors des cérémonies du 60e anniversaire du bombardement par l'armée coloniale française de la ville Sakiet Sidi Youssef en Tunisie, pendant la guerre d’Algérie. La rencontre entre les deux responsables a eu lieu en fin de semaine dernière. « Le gaz algérien pourrait alimenter quatre régions frontalières tunisiennes y compris Sakiet Sidi Youcef ...
(Agence Ecofin 13/02/18)
Dans le quartier de la Goulette, les marques d’automobiles Audi et BMW se sont livrés ces derniers jours, à une passe d’armes par panneaux publicitaires interposés. Tout a commencé par un panneau publicitaire de BMW, situé à quelques mètres d’un point de vente de voitures Audi. « Il n’est jamais trop tard pour changer d’avis.», peut-on lire sur le panneau publicitaire destiné de toute évidence, aux clients d’Audi. Bonne joueuse, la marque allemande a répondu à cette tentative de détournement...
(Jeune Afrique 09/02/18)
Chedly Ayari a été démis de ses fonctions ce mercredi, quelques heures après la décision du Parlement européen de classer la Tunisie parmi les États les plus exposés au blanchiment d'argent. Il devrait être remplacé par Marouane Abassi, un cadre de la Banque mondiale. Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, a décidé ce mercredi 7 février de démettre de ses fonctions le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Chedly Ayari, a annoncé l’agence officielle TAP. Youssef Chahed...
(Xinhua 09/02/18)
La Tunisie ambitionne de porter le volume de ses échanges avec l'Afrique à 10% de l'ensemble de ses échanges à l'horizon 2020, a annoncé le président honorifique du Conseil d'Affaires tuniso-africain, Jaloul Ayed en marge du Forum Tunisie-Afrique pour l'investissement et le commerce qui se tient à Tunis ces mardi et mercredi. Pas moins de 500 responsables, hommes d'affaires et acteurs économiques tunisiens et africains participent à cet événement à travers lequel la Tunisie espère promouvoir son expansion dans un...
(Agence Ecofin 09/02/18)
La Tunisie a été inscrite sur la liste noire des pays à haut risque en matière de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme, à l’issue d’une délibération du Parlement européen, ce mercredi 7 février. Cette décision s’est basée sur le rapport du Groupe d’Action financière pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (GAFI/MENA), publié fin 2017. Selon ce rapport, l’Etat tunisien serait très laxiste par rapport à la lutte contre le blanchiment d’argent. Cette situation se traduit par l’absence...
(La Tribune 09/02/18)
La Tunisie lancera dans les prochains moins de nouvelles lignes maritimes commerciales directes entre les ports tunisiens de Gabes et Sfax et l'Afrique de l'Ouest, via les ports de Dakar, d'Abidjan et de Tema au Ghana. Cette future opération entre dans le cadre de la stratégie tunisienne de renforcement de ces activités commerciales inter-régionales. La Tunisie s'apprête à lancer, dans les prochains mois, une ligne maritime commerciale directe pour avoir un accès régulier au marché de l'Afrique de l'Ouest. D'après...
(Xinhua 09/02/18)
Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed a annoncé jeudi la création prochaine d'une zone de libre échange entre la Tunisie et l'Algérie, située dans le nord-ouest de la Tunisie. Cette zone de libre-échange se situe dans la localité de Sakiet Sidi Youssef où a connu, il y a 60 ans, de sanglants bombardements de l'aviation coloniale française dans le cadre de la guerre d'Algérie faisant des dizaines de morts tunisiens et algériens. M. Chahed a fait le déplacement dans...
(RFI 08/02/18)
C’était l’une des thématiques du voyage du président français en Tunisie la semaine dernière : soutenir les entrepreneurs qui sont dans le domaine du numérique et de l’innovation. En Tunisie, où plus de 30 % des chômeurs sont des jeunes diplômés, ils sont de plus en plus nombreux à vouloir créer leur propre entreprise. En 2016 les starts up ont connu un véritable boom dans le pays avec des entrepreneurs ultra motivés mais qui se retrouvent souvent bloqués par un...
(Jeune Afrique 07/02/18)
L'année 2018 s’annonce comme celle de la réforme de l'administration tunisienne. Le gouvernement Chahed a lancé un programme de départ volontaire dans la fonction publique ainsi que le gel des recrutements, afin d'alléger le poids d'une administration ayant pris des proportions démesurées. Identifiée comme la « principale cause de la crise des finances publiques dans le pays », par le Fonds monétaire international (FMI), l’administration tunisienne et ses quelques 650 000 fonctionnaires en 2017, font l’objet d’une réforme de grande envergure. La masse salariale de l’administration représente 14,4% du PIB, soit les deux tiers des revenus fiscaux et la moitié du total des dépenses de l’État, selon un rapport de l’organisation.
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès...

Pages