La Côte d’Ivoire, troisième partenaire économique de la Tunisie en Afrique subsaharienne | Africatime
Jeudi 23 Février 2017

La Côte d’Ivoire, troisième partenaire économique de la Tunisie en Afrique subsaharienne

La Côte d’Ivoire, troisième partenaire économique de la Tunisie en Afrique subsaharienne
(AIP 25/04/16)

Troisième partenaire économique de la Tunisie en Afrique subsaharienne avec un volume d’échanges global de plus de 22 milliards de francs CFA (environ 77,769 millions de dinars tunisiens), la Côte d’Ivoire importe essentiellement sur les composantes mécaniques industrielles, les matériaux de construction, des produits agroalimentaires et pharmaceutiques, les articles de textile, etc., pour un montant de plus de 18 milliards de francs CFA (environ 63,144 millions de dinars tunisiens), selon le chargé des dossiers économiques de l’ambassade de Tunisie en Côte d’Ivoire, Mohamed Hedi Hammadi. En revanche, au niveau des exportations qui portent principalement sur les bois, l’huile de palme, le café, le cacao et le coton, se chiffrent à environ quatre milliards de francs CFA (13,125 millions de dinars tunisiens), a-t-il ajouté.

C’est pour renforcer les relations historiques privilégiées qui lient les deux pays et consacrer la tradition de concertation et de dialogue entre leurs hauts responsables qu’à l’invitation de son homologue ivoirien, Daniel Kablan Duncan, M. Essid effectuera une visite de travail et d’amitié de trois jours dans la capitale économique.

Au cours de sa visite, le chef du gouvernement tunisien, outre une série d’entretiens avec des responsables ivoiriens, va prendre part aux travaux du Forum économique ivoiro-tunisien avec une importante délégation d’hommes d’affaires tunisiens, ainsi qu’à la 8ème session de la grande commission mixte ivoiro-tunisienne qui sera une occasion pour consolider le cadre juridique régissant la coopération entre les deux pays, à travers la signature d’une série d’accords dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique, des affaires sociales et de l’agriculture, a-t-on appris.

Commentaires facebook