Vendredi 24 Novembre 2017

Tunisie: Youssef Chahed sur le pied de guerre pour relancer l’économie

Tunisie: Youssef Chahed sur le pied de guerre pour relancer l’économie
(La Tribune 12/09/17)
Youssef Chahed, premier ministre tunisien

Le chef du gouvernement tunisien était ce 11 septembre au Parlement où il dévoilé les grands axes de sa nouvelle feuille de route dans le cadre de l’obtention du vote de confiance des députés au nouveau cabinet formé il y a une semaine. Selon Youssef Chahed, les trois prochaines années seront consacrées à la mise en œuvre d’une batterie de réformes structurelles afin d’insuffler une nouvelle dynamique à l’économie en panne depuis les événements de 2011. Le Premier ministre tunisien a ainsi voulu donner le ton en qualifiant son cabinet de «gouvernement de combat»…

En vrai chef de guerre à la tête d'une équipe qu'il a lui-même qualifiée de «gouvernement de combat», Youssef Chahed monte au front ! C'est en tout cas l'impression qu'a voulu donner le chef du gouvernement tunisien, ce lundi au sein de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) où il sollicitait la confiance des parlementaires pour le nouveau cabinet formé à la suite du remaniement de la semaine prochaine.

Si l'ARP a certes accordé, tard dans la soirée, sa confiance au nouveau gouvernement -vu la majorité qui soutient l'Exécutif au sein du Parlement- c'est le discours de présentation de la feuille de route de la nouvelle équipe, désormais en exercice pour les trois prochaines années qui restent de ce premier mandat du président Béji Caïd Essebsi (BCE), qui a le plus marqué les débats au sein de l'Hémicycle.

Devant les 150 membres de l'ARP présents à la séance du lundi, le chef du gouvernement tunisien a sorti un discours des plus guerriers pour annoncer les couleurs des actions que son équipe entend mener pour sortir l'économie de la mauvaise passe où elle se trouve depuis les événements de 2011. Pour Youssef Chahed, dont ce n'est pas le premier exercice du genre, ce gouvernement que le chef de l'Etat a lui annoncé comme celui de «la dernière chance», sera «un gouvernement de combat».

Lire la suite sur: http://afrique.latribune.fr/economie/strategies/2017-09-12/tunisie-youss...

Commentaires facebook