Mardi 17 Octobre 2017

Tunisie : plus de 5 millions inscrits aux élections municipales de décembre 2017

Tunisie : plus de 5 millions inscrits aux élections municipales de décembre 2017
(Xinhua 12/08/17)

Le nombre total des inscrits aux élections municipales en Tunisie du 17 décembre prochain a atteint 5.373.845 parmi un registre électoral global de 5.740.291, a annoncé vendredi l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE).

Le vice-président de l'ISIE, Anouar belhassen a révélé lors d'un point de presse que 535.784 électeurs sont inscrits pour la première fois sur le registre électoral en plus de 92.201 mises à jour au total.

Parmi les inscrits aux élections municipales, a-t-il confié à Xinhua, 47,64% sont des femmes et 52,36% d'hommes alors que 3,27% représentent une tranche d'âge de 18 à 21 ans.

Démarrée le 19 juin dernier, l'opération d'inscription sur le fichier électoral a pris fin jeudi dernier à minuit avec 28.000 nouvelles inscriptions durant ce dernier jour.

27,75% des nouvelles inscriptions, soit 148.648 électeurs sont des jeunes âgés entre 18 et 21 ans tandis que 2,4% des électeurs inscrits à l'étranger vont voter sur le territoire tunisien.

Déjà lancées, les candidatures aux 7.182 sièges municipaux répartis sur 350 municipalités devraient être déposées, selon l'ISIE, d'ici le 26 septembre 2017 sans aucune intention de réviser ce délai.

L'instance électorale tunisienne explique, dans ce sens, que tout report ou retard de cette échéance au-delà de 2017 nuirait à la réputation de la Tunisie à l'étranger d'autant plus que celà constituerait un indice négatif aux yeux de la communauté internationale.

En effet, l'ISIE argumente l'impérative de tenir ces municipales avant la fin de 2017 par le fait qu'il s'agit de la première échéance électorale locale après celles de 2010, de plus qu'elles viennent concrétiser la nouvelle Constitution tunisienne approuvée quatre ans auparavant, une période qualifiée d'assez suffisante.

D'un autre côté, une fois l'année en cours dépassée, les élections municipales pourraient se croiser avec le processus électoral national (législatives et présidentielle de 2019) qui nécessite au moins 10 mois à partir du démarrage de la campagne d'inscription.

Selon la réglementation tunisienne relative aux élections et référendums, les conditions d'éligibilité des candidats aux conseils muncipaux prévoient entre autres la nationalité tunisienne et l'âge minimum de 18 ans le jour du dépôt.

Se trouvent privés du droit de se porter candidat aux municipales dans les circonscriptions où ils exercent leurs fonctions les magistrats, les gouverneurs (chefs de provinces), les comptables et les agents municupaux ainsi que les militaires, les agents de sécurité et les membres de l'ISIE.

Membre de l'ISIE, Nabil Bafoun a mis en exergue une nouvelle conditions à la candidature aux élections municipales de cette année portant sur le paiement d'une "subvention publique forfaitaire" qui doit intégrer le dossier de candidature au titre de remboursement des dépenses électorales.

Se réfèrent à la loi relative aux élections et référendums, M. Bafoun explique que "tout candidat ou liste électorale, ayant obtenu au moins 3% des suffrages de sa circonscription lors des précédentes élections, sera dans l'obligation de restituer l'intégralité de la subvention perçue".

Le nombre des membres des conseils municipaux est défini en fonction du nombre d'habitants des municipalités en conformité avec le dernier recensement de la population à la date de la convocation des électeurs, d'après la loi organique publiée dans le Journal officiel de la République tunisienne portant sur les élections et référendums.

Commentaires facebook