Vendredi 15 Décembre 2017

Tunisie : le gouvernement lance deux programmes de lutte contre le charançon rouge

Tunisie : le gouvernement lance deux programmes de lutte contre le charançon rouge
(Agence Ecofin 21/10/17)

En Tunisie, le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche a initié deux projets de lutte contre le charançon rouge (Rhynchophorus ferrugineus), d’une valeur de 4,3 millions $ (10,64 millions de dinars), rapporte maghrebemergent.

Cet insecte coléoptère qui s’attaque au cœur des palmiers et détecté dans le pays en 2011, se manifeste par un affaissement des palmes, ainsi que par la présence de trous sur celles-ci.

Si jusqu’ici, le parasite a ciblé les palmiers ornementaux du Grand Tunis, il préoccupe cependant les autorités en raison de ses potentielles implications pour la filière datte qui représente une entrée annuelle moyenne de devises de plus de 200 millions $.

D’après maghrebemergent, dans le cadre de la stratégie de lutte contre le parasite, les autorités misent sur une lutte biologique en lieu et place d’une intervention chimique.

« Il faut sensibiliser les citoyens dans les zones urbaines ou rurales quant à la menace du charançon rouge, un ravageur qui risque de faire détruire non seulement les palmiers d’ornement mais aussi d’atteindre les oasis. Chaque Tunisien est intéressé par ce problème et doit alerter les services agricoles, dès qu’il remarque quelque chose d’inhabituel dans les palmiers (plumeau central du palmier affaissé, sciure à la base des palmes…) », explique Mohamed Ikbal Souissi, président de la Chambre Nationale de l'Agriculture Biologique et du Tourisme Vert (SYNAGRI).

Espoir Olodo

Commentaires facebook