Jeudi 26 Avril 2018

Tunisie : « 100% bled », ou la BD qui rit des paradoxes des Arabes

Tunisie : « 100% bled », ou la BD qui rit des paradoxes des Arabes
(Jeune Afrique 26/03/18)

Dans un second degré décapant, l'artiste algérien Salim Zerrouki met à nu des clichés tirés de la vie quotidienne de la société arabe. Code de la route, mariage, travail, sport... Tout y passe.

« Enfant à qui on aurait donné les moyens », Salim Zerrouki doit beaucoup à son talent. Avec des couleurs sobres ainsi qu’un trait simple et précis qui mettent en valeur un texte aussi désopilant que cinglant, il croque dans « 100 % bled » les paradoxes des Arabes et leur manière de se tirer parfois une balle dans le pied. « On se lamente toujours sur nos malheurs qui viennent de l’Occident, on ne se remet jamais en question », résume le bédéiste algérien qui vit en Tunisie depuis de nombreuses années et est connu pour ses blogs : « Yahia Boulahia » et « Tahricha ».

La BD, dont le titre complet est « 100% bled, comment se débarrasser de nous pour un monde meilleur », fait fureur dans le Salon du livre de Paris et sera présente à la foire du livre de Tunis à partir du 6 avril. L’idée est née pendant le Festival International de Publicité à Cannes en 2015, où Salim prend la mesure du fossé qui « sépare nos deux civilisations. C’est là que je me suis dis : comme ils seraient bien sans nous, les Arabes – Arabe étant la désignation donnée par les colons aux autochtones du Maghreb -. » Une affirmation qu’un non-Maghrébin n’aurait pu tenir sans être voué aux gémonies.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/545114/culture/tunisie-100-bled-ou-la-bd-qui...

Commentaires facebook