Mardi 25 Juillet 2017

Tension sociale et grève en Tunisie

Tension sociale et grève en Tunisie
(Tout sur l'Algérie 21/04/17)

La protestation sociale gagne du terrain en Tunisie. Selon Kapitalis, ces mouvements de contestation risqueraient « de se propager sur l’ensemble des régions tunisiennes comme un feu de paille ».

Dans la ville d’El Kef, située à la frontière avec l’Algérie, la grève décidée pour ce jeudi 20 avril a été largement suivie, rapporte le site Businessnews. Le site d’information fait état de la fermeture de tous les commerces et d’une activité « presque inexistante ». D’après le même média, cette grève est intervenue après la fermeture d’une usine de fabrication de câbles.

À Sidi Bouzid, une ville du centre du pays et berceau de la révolution tunisienne de 2011, l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), principal syndicat tunisien, serait sur le point d’initier un mouvement de grève dans la région pour réclamer « emploi et développement », après les promesses non tenues des pouvoirs publics envers les revendications de l’union syndicale, affirme Kapitalis.

Dans la région Sfax, les deux localités de Skhira et de Gargour sont en proie à des tensions en raison du chômage endémique et les problèmes de développement qui gangrènent cette région. S’ajoute à cela la pollution émise par les installations de l’industrie gazière et pétrolière qui a accentué cette colère.

Comme à El Kef, une grève générale devra être observée ce jeudi dans la localité de Gargour « pour protester contre cette situation déplorable et pour réclamer plus d’attention de la part du gouvernement ». Cette grève coïncide avec la visite du Premier ministre tunisien, Youcef Chahed.

Depuis la chute de l’ancien président Zine el-Abidine Ben Ali, la Tunisie connait une situation économique délicate avec un déficit budgétaire record et une dette publique qui a atteint les 63% du PIB en 2016, selon le FMI.

L’institution monétaire internationale a débloqué récemment la somme de 319 millions de dollars sur un prêt total de 2,9 milliards de dollars pour la Tunisie.

Commentaires facebook