Dimanche 22 Octobre 2017

Les Tunisiens tardent à s'inscrire sur les listes électorales

Les Tunisiens tardent à s'inscrire sur les listes électorales
(RFI 09/08/17)
Une électrice tunisienne à la sortie d'un bureau de vote à Tunis, le 21 décembre 2014. © REUTERS/Anis Mili

En Tunisie, dernier délai pour s'inscrire sur les listes électorales. Selon l'instance électorale, jusqu'à présent, trois millions de Tunisiens en âge de voter n'étaient pas inscrits sur les listes électorales, soit un peu plus d'un quart de la population du pays. Depuis la fin du mois de juin, ils pouvaient le faire dans des centaines de bureaux installés à travers toute la Tunisie. Sans cela, impossible d'exprimer sa voix aux premières élections municipales organisées depuis la chute du dictateur Ben Ali en 2011. Un scrutin prévu à la fin de l'année. Mais les inscriptions se clôturent ce mercredi soir, et seules 460 000 personnes se sont déplacées jusqu'à maintenant.

Sur l'avenue Bourguiba, au cœur de la capitale, beaucoup de passants ont déjà exercé leur droit de vote depuis la fin de la dictature de Ben Ali en 2011. Ce n'est pas le cas d'Hosni Salah, 40 ans. Il sort de son travail dans un grand hôtel du centre-ville : « Jamais inscrit, jamais voté, je n'ai pas confiance », dit-il.

Un pessimisme partagé par Wassim, un dentiste de 28 ans, jamais inscrit, lui non plus, sur les listes électorales. « Ma famille, mes amis, ils votent mais moi je ne vote pas. Je regrette que Ben Ali soit parti : il y avait l'ordre, la vie n'était pas aussi chère. Aujourd'hui elle est trop chère », regrette le jeune homme.

Commentaires facebook