Lundi 19 Février 2018

La Tunisie annonce la création prochaine d'une zone de libre échange avec l'Algérie

La Tunisie annonce la création prochaine d'une zone de libre échange avec l'Algérie
(Xinhua 09/02/18)
Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed.

Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed a annoncé jeudi la création prochaine d'une zone de libre échange entre la Tunisie et l'Algérie, située dans le nord-ouest de la Tunisie.

Cette zone de libre-échange se situe dans la localité de Sakiet Sidi Youssef où a connu, il y a 60 ans, de sanglants bombardements de l'aviation coloniale française dans le cadre de la guerre d'Algérie faisant des dizaines de morts tunisiens et algériens.

M. Chahed a fait le déplacement dans le village de Sakiet Sidi Youssef, relevant de la province du Kef pour commémorer le 60ème anniversaire de la résistance conjointe tuniso-algérienne aux bombardements des forces armées françaises, en date de 8 février 1958.

Il était en compagnie de son homologue algérien, Ahmed Ouyahia. Les deux chefs de gouvernements ont co-présidé une séance de travail sur place avant de visiter le mausolée des martyrs de la ville.

Selon le gouvernement tunisien, le développement des zones frontalières entre la Tunisie et l'Algérie, la programmation d'une série d'investissements bilatéraux, le renforcement de la coopération économique et surtout sécuritaire contre le fléau extrémiste, assez actif sur cette frontière, étaient parmi les axes majeurs des assises de cette séance de travail entre les deux chefs de gouvernement.

M. Chahed et son homologue algérien sont convenus de lancer des commissions mixtes chargées de préparer le terrain à des projets de développement tout au long de la frontière reliant les deux pays avec un intérêt particulier accordé au secteur de l'énergie.

"Aujourd'hui, nous retraçons dans nos esprits cette étape importante dans l'histoire de nos peuples (...) assez fier du mouvement national actif à l'époque", a dit M. Chahed, ajoutant que "tous ceux qui pensent séparer nos deux peuples, se trompent et devront faire des cours d'histoire".

Pour sa part, le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a confirmé que le projet de la connexion de Sakiet Sidi Youssef au réseau algérien de gaz naturel se veut à sa dernière phase.

Commentaires facebook