Dimanche 17 Décembre 2017

Hédi Kaddour : « Nous n’avons pas vraiment fait de travail de connaissance sur notre passé colonial »

Hédi Kaddour : « Nous n’avons pas vraiment fait de travail de connaissance sur notre passé colonial »
(Jeune Afrique 02/11/15)
Hédi Kaddour, romancier franco-tunisen.

Avec « Les Prépondérants », le romancier franco-tunisen Hédi Kaddour a signé l'un des grands romans de la rentrée littéraire. Pour Jeune Afrique, il revient sur le contexte dans lequel se déroule l'action de son roman, celui de l'entre-deux-guerres dans les protectorats français.

Au printemps 1922, une équipe de cinéma venue de Hollywood s’installe le temps d’un tournage à Nahbès, petite ville imaginaire d’un pays du Maghreb sous protectorat français. Cette irruption de la modernité va alors bouleverser la vie aussi bien des notables traditionnels et de l’élite coloniale que d’une partie de la jeunesse qui rêve d’indépendance. Dans son dernier roman, Les Prépondérants (récompensé du Prix de l’Académie et en lice pour le Goncourt), Hédi Kaddour fait ainsi s’entrechoquer l’univers fantasque de Hollywood et celui de l’Afrique du Nord sous domination française. Dix ans après Waltenberg (récompensé du Prix Goncourt du premier roman), l’auteur franco-tunisien Hédi Kaddour signe un ouvrage majeur qui éclaire une période encore trop méconnue, celle de l’entre-deux guerres. Entretien.

Commentaires facebook