Vendredi 15 Décembre 2017

En Tunisie, des auteurs de BD s’emparent de la crise des migrants

En Tunisie, des auteurs de BD s’emparent de la crise des migrants
(Jeune Afrique 04/12/17)

Un collectif tunisien a invité des auteurs de bande dessinée d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient à travailler sur la question migratoire. Un regard original sur une question d'actualité brûlante.

Le collectif tunisien Lab619, qui publie un magazine éponyme de bande dessinée, s’apprête à mettre en vente son premier hors-série, dédié à la migration. Onze histoires jalonnent ce numéro spécial de 120 pages, initialement conçu par la Fondation Rosa Luxemburg, une structure liée à la gauche allemande et active notamment en Afrique du Nord.

« En 2016, la Fondation nous a contactés pour nous proposer l’idée », explique Abir Gasmi, de Lab 619. Cette année, de fin octobre à début novembre, les chevilles ouvrières de Lab 619 ont donc accueilli à Tunis des dessinateurs venus du Maroc, d’Égypte, du Liban, de Libye et d’Algérie.

Les auteurs, pour la plupart issus du monde de la BD indépendante, proposent des planches originales et un traitement très personnel de la douloureuse question dont ils s’emparent. On peut découvrir ici (lien en arabe et en anglais) le superbe travail Sociologia, du Libanais Barrack Rima, ou jeter un coup d’œil ici (lien en arabe) au travail de l’Égyptien Migo.

Promouvoir un regard artistique forgé au Sud

Du côté de la Fondation comme du « Lab », on insiste sur la démarche initiale : que s’exerce un regard artistique forgé « au Sud ». Une première résidence avait déjà été organisée par le passé, avec des artistes algériens, autour du thème des frontières. « On a compilé des histoires recueillies dans la presse, auprès de migrants en Tunisie ou encore rapportées par des personnes de différentes ONG comme Médecins du monde », raconte Abir Gasmi.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/498090/societe/en-tunisie-des-auteurs-de-bd-...

Commentaires facebook