Samedi 21 Octobre 2017

Dans un contexte économique morose, la Tunisie se fixe des objectifs ambitieux

Dans un contexte économique morose, la Tunisie se fixe des objectifs ambitieux
(Agence Ecofin 15/09/17)
Le premier ministre tunisien, Youssef El-Chahed

(Agence Ecofin) - En Tunisie, le gouvernement veut doubler la croissance économique, réduire le déficit budgétaire et revoir certaines restrictions appliquées à sa devise afin de redynamiser son économie. Le premier ministre Youssef El-Chahed a annoncé au parlement, le souhait de l’exécutif d’atteindre une croissance de 5% en 2020 tout en ramenant le déficit budgétaire à 3% du produit intérieur brut (PIB) à cette échéance.

Au delà de ces objectifs, le pays ambitionne réduire la masse salariale de la fonction publique de 15% actuellement à 12,5% du PIB tandis qu’il veut ramener le ratio dette/PIB à 70%. En ce qui concerne les mesures relatives au dinar, le premier ministre a annoncé qu’il soumettrait d’ici la fin du mois, un projet de loi visant à permettre aux Tunisiens de disposer de comptes libellés en devises étrangères et à amnistier tous les acteurs du marché noir. Ces mesures, espère le gouvernement, accroîtront les reserves de devises et pourront limiter la chute du taux de change du dinar.

Cette annonce intervient dans un contexte où le pays dispose de peu de marge de manoeuvre en raison des exigences liées à un soutien financier du Fonds monétaire international (FMI). Aujourd’hui pour la Tunisie, l’équation est la mise en oeuvre de ces réformes tout en évitant la fronde sociale qu’elles pourraient entraîner.

Aaron Akinocho

Commentaires facebook