Dimanche 19 Novembre 2017

20 mars 1956 : La France reconnaît l’indépendance de la Tunisie

20 mars 1956 : La France reconnaît l’indépendance de la Tunisie
(Europe 1 20/03/17)

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les évènements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 20 mars 2017, mais en quel 20 mars partons-nous ?

Le 20 mars 1956, le jour où la France a reconnu l’indépendance de la Tunisie ! Le pays était sous protectorat français depuis 1881 et la voie vers l’indépendance était ouverte depuis quelques années. Pierre Mendès-France avait déjà concédé l’autonomie interne de la Tunisie, en prononçant le "discours de Carthage" deux ans plus tôt. Ce 20 mars 1956, c’est officiel.

Les Tunisiens l’avaient toujours réclamée, cette indépendance !

Oui. Depuis le début, les Tunisiens ont résisté à l’extension de la présence française. Mais depuis le début des années 50, les émeutes et les manifestations ont connu une recrudescence. A la tête des partisans de l’indépendance, on trouve un certain Habib Bourguiba et son parti : le Néo-Destour.

D’ailleurs, c’est lui qui prend le pouvoir après l’indépendance ?

En effet. Il proclame la République en 1957, et devient le premier président de la Tunisie. Notez bien que nous sommes alors en pleine guerre d’Algérie. Du reste, un certain nombre d’affrontements vont opposer l’armée française aux Tunisiens. À l’époque, la France continue de disposer notamment, sur le territoire tunisien, d’une base militaire essentielle : celle de Bizerte. Bourguiba obtiendra que la France y renonce en 1963, et nationalisera en même temps les terres des étrangers, notamment celles des anciens colons français. Cette fois, la Tunisie est réellement indépendante. Bourguiba restera au pouvoir jusqu’en 1987. Puis c’est Ben Ali qui prendra sa suite, jusqu’en 2011et à ce qu’on a appelé le printemps arabe mais ça, c’est une toute autre histoire, en cours d’écriture.

Commentaires facebook