Lundi 16 Octobre 2017
(AFP 16/10/17)
La résidence d'un haut responsable politique congolais engagé dans le processus électoral très controversé en République démocratique du Congo a été attaquée à Kinshasa où le climat politique est très tendu, a rapporté lundi une journaliste de l'AFP. Une vingtaine de traces des balles étaient visibles sur le portail vert et le mur blanc de la clôture de la résidence de Joseph Olengankoy, situé dans la commune de Ngaliema (ouest de Kinshasa). "Vers 02h00 (01h00 GMT), plus de sept personnes en tenue civile et cagoulées ont attaqué pendant environ 30 minutes la résidence" de M. Olengankoy, a déclaré à l'AFP un de ses partisans qui participe à la garde de la résidence. Les assaillants n'ont...
(AFP 16/10/17)
Le Premier ministre camerounais, Philemon Yang, a entamé lundi des consultations à Bamenda, dans le nord-ouest du Cameroun, dans le cadre d'un processus de "dialogue" avec les populations des zones anglophones du pays, en proie à une grave crise socio-politique, a rapporté la radio d'Etat. A Bamenda, M. Yang a rencontré lundi des responsables des syndicats de transporteurs, d'enseignants, de vendeuses, et notamment des opérateurs économiques, dont des banquiers, a rapporté la Cameroon radio television (Crtv). Il était "porteur d'un message de paix et de vivre ensemble", selon la Crtv. Les participants à cette concertation ont soumis au Premier ministre des propositions "pour une sortie de crise définitive", a expliqué la Crtv, sans précision sur la nature de ces propositions...
(AFP 16/10/17)
Le chef de l'Etat sierra-léonais Ernest Bai Koroma a désigné son ministre des Affaires étrangères Samura Kamara comme candidat de son parti à l'élection présidentielle de mars 2018, tandis que la principale formation d'opposition a choisi Julius Maada Bio, battu par M. Koroma en 2012. M. Kamara a été désigné lors de la convention du parti à Makeni (centre), ville d'origine de M. Koroma, lors d'une convention marquée par l'inauguration d'un nouveau siège de l'APC (Congrès de tout le peuple, au pouvoir), qui s'est achevée dans la nuit de dimanche à lundi, a constaté un correspondant de l'AFP.
(AFP 16/10/17)
Un jeune manifestant a été tué par balle lundi dans l'ouest du Kenya, a-t-on appris auprès de témoins, alors que des centaines de partisans de l'opposition sont à nouveau descendus dans les rues pour demander des réformes en vue de la présidentielle du 26 octobre. La police a encore utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser la foule à Kisumu, sur les rives du lac Victoria (ouest), un fief du principal opposant, Raila Odinga. Les manifestants avaient auparavant bloqué des routes,...
(AFP 16/10/17)
Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué lundi le tir de deux roquettes depuis le Sinaï égyptien qui sont tombées dimanche soir dans le sud d'Israël où l'alerte avait été déclenchée. Les roquettes ont atterri dans la région d'Eshkol sans faire de blessés ni de dégâts notables, avait indiqué l'armée israélienne. L'EI a revendiqué ces tirs dans un communiqué publié par son agence de propagande Amaq affirmant que "des combattants de l'EI avaient bombardé les colonies juives d'Eshkol avec deux missiles Grad". Depuis la destitution par l'armée à l'été 2013 du président égyptien Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, les forces de sécurité égyptiennes affrontent dans le Sinaï un groupe jihadiste...
(AFP 16/10/17)
Les candidats éliminés du second tour de l'élection présidentielle au Liberia faisaient lundi attendre leur choix entre les deux qualifiés: le sénateur George Weah, légende du football africain, et le vice-président Joseph Boakai. Les quelque 24% de voix cumulées des candidats arrivés en troisième, quatrième et cinquième position au scrutin du 10 octobre seront particulièrement convoitées, aussi bien par George Weah, largement en tête avec 39%, que par Joseph Boakai, qui en a obtenu 29,1%. Avec une vingtaine de sièges...
(RFI 16/10/17)
Amnesty International épingle encore une fois les autorités camerounaises pour les violences qui ont touché les provinces du nord-ouest et du sud-ouest, le 1er octobre, lors de manifestations indépendantistes dans ces deux provinces anglophones. L'organisation des droits de l'homme parle de plus de 500 personnes victimes d'arrestations « massives et arbitraires » et qui croupissent en prison, de gens « entassées comme des sardines » au Groupement mobile d'intervention de la police de Buea. Dans ce contexte et sur fond d'une guerre des chiffres sur le nombre de victimes...
(AFP 16/10/17)
Au moins 276 personnes ont été tuées et 300 blessées dans l'attentat au camion piégé mené samedi dans le centre de Mogadiscio, le plus meurtrier de l'histoire de la Somalie, a annoncé lundi le gouvernement somalien dans un communiqué. "Le gouvernement fédéral somalien a confirmé que 276 personnes ont été tuées dans l'explosion (...) et 300 autres personnes blessées ont été admises dans les différents hôpitaux de Mogadiscio", indique ce communiqué du ministère somalien de l'Information publié dans la nuit. "Il y a encore une opération nationale de secours en cours et nous partagerons toute nouvelle information", a ajouté ce communiqué, laissant entendre que ce bilan pourrait encore augmenter.
(Le Monde 16/10/17)
L’attentat, toujours pas revendiqué mais selon toute vraisemblance mené par le groupe Al-Chabab (affilié à Al-Qaida), est le plus meurtrier jamais commis en Somalie. En vingt-cinq ans de drames et de guerre civile, les Somaliens pensaient s’être habitués à tout. Mais pas à ça. Plusieurs centaines de corps sans vie, noircis, brûlés, déchiquetés, méconnaissables, étalés sur la chaussée enflammée de Mogadiscio, entre les immeubles effondrés et les commerces détruits. La capitale somalienne, frappée samedi 14 octobre dans l’après-midi par un...
(Xinhua 16/10/17)
Le maréchal Khalifa Haftar, chef de l'Armée nationale libyenne (ANL), une force armée implantée dans l'est de la Libye, a estimé samedi qu'il ne voyait aucun "signe" indiquant que l'actuel dialogue parrainé par l'ONU pourrait être la seule solution à la crise politique dans son pays. "Les menaces les plus directes à la sécurité sont la prolifération des armes et la domination de groupes armés qui opèrent en dehors de l'autorité de l'Etat. Le pays est encore gravement affaibli dans ses structures institutionnelles à cause de la grave division entre les parties politiques en conflit"...
(RFI 16/10/17)
Les combattants nigériens du groupe islamiste nigérian Boko Haram ont jusqu'au 31 décembre 2017 pour se repentir, a annoncé dimanche le gouverneur de la région de Diffa dans le sud-est du Niger proche du Nigeria. Mahamadou Laoualy Dan Dano, le gouverneur de la région de Diffa, a lancé cet ultimatum lors de la visite d'un camp d'accueil de repentis nigériens de Boko Haram. "Au delà du 31 décembre 2017, celui qui ne vient pas doit se trouver un autre statut,...
(RFI 16/10/17)
Mohammed VI a prononcé un discours sans concession lors de l'ouverture de la session du Parlement. Le roi du Maroc a jugé le modèle de développement du royaume « inapte » à répondre aux demandes des Marocains. Un discours de fermeté à l'encontre du Parlement et du gouvernement qui intervient alors que les manifestations dans le Rif connaissaient une relative accalmie. Clientélisme, carence de l’école publique et retard dans les plans de développement... Mohammed VI a égrainé avec véhémence les...
(AFP 16/10/17)
Le sénateur George Weah, légende du football africain, et le vice-président Joseph Boakai s'affronteront au second tour de la présidentielle au Liberia en novembre, a annoncé dimanche la Commission électorale. Ce second tour pour désigner le successeur d'Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'Etat en Afrique, aura des allures des revanche pour les deux hommes, qui figuraient déjà sur des "tickets" présidentiels rivaux aux précédentes élections, en 2005 et en 2011. Malgré leurs différences, George Weah, 51 ans, et Joseph Boakai, 72 ans...
(RFI 16/10/17)
Le Liberia se dirige vers un second tour opposant George Weah à Joseph Boakai à la présidentielle. Selon les résultats annoncés ce dimanche soir par la Commission électorale portant sur 95 % des votes, l'ex-star du PSG est arrivée en tête du premier tour avec 39 % des voix, devant l'actuel vice-président qui a recueilli 29 % pour cent. Le résultat annoncé par la Commission électorale confirme les tendances de ces derniers jours. C'est maintenant que le plus dur commence...
(RFI 16/10/17)
Au Mali, le Mouvement pour le salut de l'Azawad (MSA), groupe armé qui évolue dans la région de Ménaka, près de la frontière avec le Niger, est sous pression depuis plusieurs semaines. Ces troupes sont régulièrement attaquées. Dimanche 15 octobre, un haut gradé du MSA a été abattu alors qu'il rentrait chez lui. L'officier abattu était un « élément clef » dans le dispositif de sécurisation de Ménaka, confie Moussa Ag Acharatoumane, le leader du Mouvement pour le salut de l'Azawad (MSA). Cet assassinat vient s'ajouter à la longue liste des difficultés rencontrées par ce groupe armé depuis plusieurs mois.
(AFP 16/10/17)
Enfant des bidonvilles de Monrovia devenu star planétaire du foot dans les années 1990, George Weah se rapproche du rêve de sa seconde vie: être élu président du Liberia, pays traumatisé par la guerre civile, qu'il entend réconcilier avec lui-même. A 51 ans, l'ex-attaquant vedette du PSG et du Milan AC se retrouve de nouveau en finale de l'élection présidentielle après être arrivé très nettement en tête du scrutin du 10 octobre dans ce petit pays anglophone d'Afrique de l'Ouest,...
(AFP 16/10/17)
Le vice-président libérien Joseph Boakai, qualifié pour le second tour de l'élection présidentielle face à George Weah, perçu comme l'héritier naturel d'Ellen Johnson Sirleaf, a pris pendant la campagne ses distances avec la Prix Nobel de la paix 2011. A 72 ans, "Sleepy Joe" (Joe le dormeur), comme on le surnomme parfois pour sa propension à l'assoupissement pendant des cérémonies publiques, est sorti de l'ombre de la présidente sortante, avec laquelle il a été élu sur un "ticket" en 2005...
(RFI 16/10/17)
Un hommage populaire a été rendu dimanche 15 octobre à l'ancien président de la République Albert Zafy. A la tête du pays de 1993 à 1996, il est décédé vendredi à l'âge de 90 ans vendredi. Son cercueil a été acheminé au Palais des Sports de Mahamasinan à Antananarivo. Les Malgaches sont venus rendre hommage au professeur et président. Ils sont venus nombreux rendre un dernier hommage à celui qu'ils surnommaient « l'homme au chapeau de paille ». Dans la grande salle du Palais des Sports, Madame Lalao se souvient des années Zafy. « Le professeur et président Zafy était sympathique.
(AFP 16/10/17)
Où est passé Nnamdi Kanu, le leader indépendantiste pro-Biafra? Il n'est pas réapparu en public depuis l'assaut donné par l'armée sur sa maison il y a un mois, et son procès pour trahison envers l'Etat du Nigeria doit s'ouvrir mardi. Sa disparition mystérieuse fait craindre de nouvelles flambées de violences dans le sud-est du pays, 50 ans après la terrible guerre civile qui avait suivi la déclaration d'indépendance du Biafra en 1967. Libéré sous caution en avril après un an...
(RFI 16/10/17)
Le 15 octobre 1987, Thomas Sankara le président du Faso, était abattu à Ouagadougou. Trente ans après, cet assassinat n'est toujours pas élucidé. La procédure a été relancée devant le tribunal militaire et l'instruction est bientôt terminée. RFI est allée à la rencontre des acteurs de l'époque. Basile Guissou, qui fut notamment ministre des Affaires étrangères de 1984 à 1986 puis ministre de l'Information, a rejoint ensuite le CDP de Blaise Compaoré. Il est l'invité de RFI. Rfi: Il y...

Pages