Lundi 25 Septembre 2017
(AFP 25/09/17)
Au moins 10 personnes ont été arrêtées au lendemain d'une manifestation qui a rassemblé des milliers de persopnnes déplacées par l'insurrection du groupe jihadiste nigérian Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, a annoncé lundi l'un des organisateurs de la marche. Près de 3.000 déplacés du camp de Dalori avaient défilé dimanche dans les rues de Maiduguri pour dénoncer les manques d'eau et de nourriture, ainsi que les conditions "épouvantables" dans lesquelles ils vivent. Ces hommes, femmes et enfants venant de Bama, la deuxième ville de l'Etat du Borno, demandaient également aux...
(AFP 25/09/17)
Le gouvernement éthiopien a annoncé lundi à la presse que "des centaines" de personnes avaient péri dans des affrontements liés à un conflit territorial entre deux groupes ethniques dans le sud du pays, depuis début septembre. "Nous pouvons dire que des centaines de membres de l'ethnie oromo ont été tués (...) et il y a eu aussi des morts côté somali. Nous ne savons pas exactement combien sont morts, cela fait l'objet d'une enquête", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Negeri Lencho. Ces combats ont opposé...
(AFP 25/09/17)
Trois policiers nigérians ont été tués lors du kidnapping du directeur d'un zoo, qui est également le frère d'un ministre local, dans une ville du sud du Nigeria, ont rapporté lundi le gouvernement et des sources sécuritaires. Le porte-parole de la police locale, Alex Osahon, a expliqué que l'incident avait eu lieu vers 18h00 (17h00 GMT) dimanche, jour où de nombreuses familles se retrouvent dans le parc zoologique de Benin City (Etat d'Edo). "Andy Ehanire, frère du ministre local de...
(AFP 25/09/17)
La rentrée dans les universités publiques du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun, les deux régions anglophones en proie à une grave crise socio-politique, a été reportée sine die, a-t-on annoncé lundi de source gouvernementale. La rentrée académique "aura lieu officiellement le 26 septembre 2017 dans les universités d’Etat et les instituts privés d’enseignement supérieur, à l’exception des universités de Buea (sud-ouest) et de Bamenda (nord-ouest)", selon un communiqué du cabinet du Premier ministre. Les deux universités "ont été autorisées...
(AFP 25/09/17)
Le président français Emmanuel Macron a affirmé lundi à son homologue centrafricain Faustin-Archange Touadéra que la France allait continuer ses efforts pour aider à "la réconciliation" en Centrafrique, qui "a besoin d'un État fort" pour sortir de la crise. Notant que la situation sécuritaire restait "très fragile" dans le pays, M. Macron a "encouragé" M. Touadéra, qu'il a reçu au palais présidentiel de l'Elysée pour la première fois depuis son élection, "à poursuivre les efforts destinés à faciliter la réconciliation...
(AFP 25/09/17)
N'Djamena a exprimé lundi son "étonnement" et son "incompréhension" après l'intégration du Tchad à la liste des pays visés par le décret migratoire américain bannissant ses ressortissants du territoire américain. Le Tchad "a appris avec étonnement la décision du gouvernement américain d'inscrire le Tchad sur la liste des pays dont les ressortissants sont interdits d'entrée sur le territoire américain", selon un communiqué de la porte-parole du gouvernement, Madeleine Alingue. Pour N'Djamena, les motifs d'inscription du Tchad sur cette liste, officiellement...
(AFP 25/09/17)
Des hommes armés ont attaqué samedi Bocaranga, ville du nord-ouest de la Centrafrique et frontalière avec le Cameroun, a-t-on appris de sources concordantes, l'une d'elles évoquant "des victimes" au nombre indéterminé. "Des hommes armés, considérés comme étant des rebelles des 3R, ont lancé une attaque tôt ce matin (samedi) contre la ville de Bocaranga. Des tirs nourris d'armes automatiques ont été entendus partout. Ces hommes ont quasiment occupé les points stratégiques, faisant fuir les habitants", a déclaré à l'AFP une source militaire à Bangui. "Il ne fait aucun doute qu'il y a des victimes. Mais il est encore bien difficile de connaître le nombre exact", a ajouté la source.
(RFI 25/09/17)
Tunis s’engage, sans toutefois avancer de date, à ne plus imposer le test anal aux personnes poursuivies pour homosexualité. Un petit pas sur le long chemin de la dépénalisation. « Le test anal pourra être demandé par un juge mais la personne sera en droit de le refuser. » Cette précision du ministre des Droits de l’homme intervient après l’engagement pris ces derniers jours auprès de l’ONU par le gouvernement tunisien de cesser ces examens médicaux en cas d’accusation d’homosexualité. Les Nations unies considèrent depuis 2014 ce type de tests médicaux comme un acte de torture, punissable.
(Le Monde 25/09/17)
Les citoyens tchadiens seront interdits d’accès au territoire américain. Washington reproche à N’Djamena son manque de collaboration en matière de sécurité. La Corée du Nord, le Venezuela et le Tchad ont été intégrés, dimanche 24 septembre, à la liste des pays visés par le décret migratoire américain pour des manquements à la sécurité sur leurs voyageurs et un manque de coopération avec Washington. Le Soudan, l’un des six pays musulmans visés par le précédent décret, a été retiré de la...
(AFP 25/09/17)
Un total de 34 prisonniers, dont 27 condamnés pour viol, se sont évadés dimanche d'une prison de l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris lundi d'un responsable local. "34 prisonniers dont 27 condamnés pour viol et d'autres condamnés pour vols et assassinat se sont évadés de la prison centrale de Mwenga dimanche matin", a déclaré à l'AFP Désiré Masumbuko, administrateur du territoire de Mwenga, "après avoir troué, sous une forte pluie, le mur avec des barres de fer", a-t-il précisé. "Nos services viennent de récupérer trois évadés. 31 autres courent encore dans la nature", a indiqué M. Masumbuko, ajoutant que dans cette prison "les conditions carcérales sont déplorables"...
(AFP 25/09/17)
Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a affirmé samedi à l'ONU que le cap vers des élections était "définitivement fixé", en soulignant que les Casques bleus ne pouvaient rester "indéfiniment" dans son pays. Lors de son allocution devant l'Assemblée générale annuelle des Nations unies à New York, Joseph Kabila a indiqué attendre "la publication prochaine" du calendrier électoral. Lors d'une rencontre samedi, Antonio Guterres lui "a proposé le soutien des Nations unies (...) pour l’organisation...
(AFP 25/09/17)
L’opposition togolaise a annulé ses marches prévues mardi, mercredi et jeudi pour se "consacrer à la visite aux populations éprouvées par les répressions" des manifestations de la semaine dernière et a invité à une journée "Togo mort" vendredi. Dans un communiqué publié dans la nuit de dimanche à lundi, les 14 partis de l’opposition invitent les populations à "cesser toute activité professionnelle et économique" et à se "recueillir à la mémoire de leurs martyrs" vendredi. Au moins quatre personnes sont mortes et des dizaines ont été blessées lors de manifestations lancées à l'appel du Parti National Panafricain (PNP), rejoint en septembre par d'autres partis de l'opposition.
(AFP 25/09/17)
Des juges français ont été désignés pour enquêter sur une plainte d'ONG qui accusent la banque BNP Paribas d'avoir financé un achat d'armes au profit de la milice hutu pendant le génocide de 1994 au Rwanda, a appris lundi l'AFP de source proche du dossier. L'information judiciaire a été ouverte le 22 août pour "complicité de génocide et complicité de crimes contre l'humanité" et confiée à des magistrats du pôle génocides et crimes de guerre du tribunal de grande instance...
(RFI 25/09/17)
Après un mois ponctué de coups de théâtres, d'annonces surprenantes et de disparitions mystérieuses sur fond de convocations quasi-quotidiennes de la police, Diane Rwigara, sa soeur et leur mère, sont placées en détention préventive depuis samedi 23 septembre. L'opposante et ancienne candidate à la présidentielle est sous le coup d'une enquête pour faux et usage de faux, tandis que sa soeur et sa mère font officiellement l'objet d'une enquête pour fraude fiscale. Cette fois c'est officiel, Diane Rwigara, sa soeur...
(AFP 25/09/17)
Le parquet de Bunia dans le nord-est de la République démocratique du Congo a libéré samedi neuf activistes, qui avaient été détenus quatre jours pour avoir tenté de célébrer la mémoire des manifestants tués par les forces de l'ordre il y a un an, a-t-on appris auprès de la défense. Au total, onze activistes avaient été arrêtés mardi par la police. Parmi les personnes interpellés figuraient trois femmes dont deux avaient été relaxées le lendemain "pour des raisons de santé",...
(La Tribune 25/09/17)
Le Fonds monétaire international a exprimé ses inquiétudes quant au niveau d'endettement des entreprises publiques du Cameroun, mais pas seulement. La dette de ces établissements risque à terme de porter un sérieux coup au budget de l'Etat. Le niveau d'endettement des entreprises publiques camerounaises devient préoccupant, notamment pour le Fonds monétaire international. En visite au Cameroun, le directeur général adjoint de l'institution de Bretton Woods, Mitsuhiro Furusawa, a révélé qu'une grande partie des entreprises publiques camerounaises «affichent un endettement élevé, couplé à des arriérés». Partageant ses réflexions dans un document intitulé Débloquer le potentiel de croissance du Cameroun, dans lequel il dresse une série de propositions au gouvernement...
(MondAfrique 25/09/17)
Nana Mint Cheikhna, une des figures de l’opposition en Mauritanie et membre du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD), revient sur les procédures judiciares lancées contre des journalsites, des syndicalsites et des hommes d’affaires, dont l’ancien patron des patrons mauritanien, Mohamed Bouamatou. Voici l’entretien donné à notre confrère et partenaire Dalay Lam du “Calame”, un des rares titres indépendants du pouvoir autoritaire du président Aziz en Mauritanie. Le feuilleton politico-judiciaire “Bouamatou”, du nom de l’homme d’affaires et opposant réfugié au Maroc, Mohamed Bouamatou, tient en haleine toute la République. Quelle lecture vous faites de ce dossier? Ne pensez-vous pas qu’il est en train d’occulter tous les autres...
(AFP 25/09/17)
Un soldat congolais et deux miliciens ont été tués samedi dans des combats opposant l'armée à des milices qui forcent des habitants vivant sur le territoire de Lubero dans le Nord-Kivu à fuir leurs foyers, a-t-on appris de source militaires. "L'attaque de notre position de Kanyatsi ce samedi" a fait deux morts parmi "les miliciens Maï-Maï Mazembe" et l'armée "a perdu un militaire", a déclaré à l'AFP le lieutenant Jules Tshikudi. Ces affrontements deviennent de plus en plus fréquents dans...
(RFI 25/09/17)
Au Cameroun, le calme est revenu dans les régions anglophones du nord-ouest et du sud-ouest après une vague de manifestations séparatistes particulièrement suivies ce vendredi. Des manifestations qui auraient fait au moins un mort dans la ville de Buea dans le sud-ouest. Les deux régions sont aujourd'hui sous très forte surveillance policière. Bamenda et sa région sont d'ailleurs sous un régime de couvre-feu, décidé par le gouverneur depuis quelques jours. La tension reste néanmoins palpable et la situation inquiète plus que jamais la classe politique et la société civile.
(RFI 25/09/17)
Au Tchad, Médard Laoukein, arrivé en troisième position à la présidentielle de 2016, est l'un des principaux opposants au président Idriss Déby Itno. Il est en détention depuis la mi-juillet et devrait bientôt être déféré devant des juges de Moundou, la deuxième ville du pays dont il était maire jusqu'à ce qu'il soit démis de ses fonctions pour « malversations économiques ». Le juge d'instruction a rendu, jeudi 21 septembre, une ordonnance qui le renvoie devant le tribunal correctionnel de Moundou, selon Me Athanase Mbaïgangnon, un de ses avocats et bâtonnier du barreau de ce pays.

Pages