Samedi 24 Février 2018

Toute l'afrique

(Jeune Afrique 20/02/18)
Ancien syndicaliste et patron de l’ANC, ce richissime homme d’affaires remplace Jacob Zuma à la tête de l’Afrique du Sud. Mais est-il le mieux placé pour réformer le pays ? C’est une reddition totale, sans condition. Après des semaines de résistance, Jacob Zuma a déposé les armes. Dans la soirée du 14 février, en direct à la télévision, il a piteusement annoncé sa démission de la présidence de la République. Il n’aura obtenu ni le sursis qu’il réclamait encore quelques heures plus tôt sur la même antenne, ni de protection pour ses amis. À preuve : le jour même, les Gupta, cette fratrie d’hommes d’affaires d’origine indienne avec laquelle il entretenait des liens financiers incestueux, ont été la cible d’une spectaculaire opération...
(Jeune Afrique 20/02/18)
L’opérateur de téléphonie mobile Expresso a lancé en fin de semaine dernière son service de transfert d’argent, rejoignant ainsi ses principaux concurrents, Orange et Tigo. Le 3e opérateur de téléphonie mobile du Sénégal, Expresso, filiale du soudanais Sudatel, a lancé E-Money, un nouveau service de transfert d’argent mobile. D’après la direction de l’opérateur piloté par le Soudanais Abdallah Saeed, E-Money a pour ambition de fournir les services bancaires standards d’envoi et de retrait d’argent, de paiement de factures via une plateforme digitale internationale, de paiement de services administratifs et internationaux. Les clients particuliers sont ciblés autant que les entreprises. Les jeunes au centre de sa stratégie Afin de mieux s’implanter sur un marché déjà hautement concurrentiel, Expresso vise les jeunes...
(AFP 20/02/18)
L'histoire de l'enfant ivoirien caché dans une valise pour passer la frontière sud de l'Europe en 2015 a eu un dénouement heureux mardi à Ceuta: son père a été condamné à une faible amende et sa famille pourra vivre réunie en Espagne. "Tout est fini, nous allons commencer à revivre, tous ensemble, ma femme, ma fille, mon fils et moi à Bilbao" dans le nord de l'Espagne, a réagi le prévenu Ali Ouattara, tout à son soulagement, à la sortie de l'audience. Le 7 mai 2015, à un poste frontière de Ceuta, une valise rose que traînait difficilement une jeune fille marocaine avait été soumise au contrôle du scanner. Les gardes civils avaient alors découvert sur l'écran la silhouette d'un...
(Jeune Afrique 19/02/18)
Le président français est attendu à Nouakchott d'ici à la fin juin 2018. Ce sera la première visite officielle d'un chef d'État français en Mauritanie depuis celle de Jacques Chirac, en 1997. Au centre des discussions : la lutte contre le terrorisme et le financement du G5 Sahel. Selon nos informations, Emmanuel Macron fera une visite d’État en Mauritanie, à la fin du premier semestre, avant le 31e sommet de l’UA, qui doit se tenir à Nouakchott en juillet. Une première depuis Jacques Chirac, en 1997. Une visite plusieurs fois reportée La note verbale de l’Élysée qui confirme ce voyage a été remise à Mohamed Ould Abdelaziz, le chef de l’État mauritanien, en décembre dernier. Le programme est en cours...
(AFP 19/02/18)
L'un des frères de la sulfureuse famille Gupta, au coeur d'un vaste scandale de corruption dans lequel est impliqué l'ancien président sud-africain Jacob Zuma, a contesté le gel de ses biens à hauteur de 700.000 euros, décidé par la justice, a-t-on appris lundi auprès du parquet. "Atal Gupta a demandé à la justice de revoir sa décision de geler" des biens d'une valeur de 10 millions de rands (700.000 euros) dans un scandale lié à un projet d'exploitation laitière, a déclaré à l'AFP le porte-parole du parquet, Luvuyo Mfaku. Le parquet devrait faire connaître sa décision le 21 février, a-t-il ajouté.
(AFP 19/02/18)
Le gouvernement somalien a annoncé avoir nommé lundi de nouveaux chefs à la tête de la police et des renseignements, près de quatre mois après le limogeage de leurs prédécesseurs à la suite notamment de l'attentat le plus meurtrier de l'histoire du pays. Selon un communiqué du bureau du Premier ministre, le Conseil des ministres a nommé lundi Hussein Osman Hussein chef des renseignements et Bashir Abdi Mohamed chef de la police, deux postes importants dans ce pays miné par les attaques des islamistes shebab, affiliés à Al-Qaïda. Hussein Osman Hussein, député et ancien ministre adjoint de la Santé, est un nouveau venu dans l'appareil sécuritaire somalien. Bashir Abdi Mohamed était, lui, un des adjoints du chef de la police...
(La Tribune 19/02/18)
Le FMI a rejeté une demande de prêt du gouvernement zambien. Lusaka avait sollicité en novembre dernier un crédit de 1,3 milliard de dollars qui a finalement été refusé par le FMI. Cette fin de non-recevoir a été justifiée par les risques que ferait courir une nouvelle créance à la viabilité de la dette qui a atteint 12,45 milliards de dollars en août 2017. La Zambie vient de voir sa demande de prêt rejetée par le Fonds monétaire international (FMI). L'institution internationale a justifié son refus par le fait qu'une nouvelle créance pourrait signifier un risque pour la soutenabilité de l'endettement zambien. Soutenabilité Lusaka comptait décrocher du FMI un prêt de 1,3 milliard de dollars avant la fin de ce...
(AFP 19/02/18)
Le gouvernement béninois a formulé auprès du parlement une demande de poursuites judiciaires contre un ancien ministre des Finances et deux députés de l'opposition, proches de l'ex président Thomas Boni Yayi, pour "mauvaise gestion" et "corruption", a appris lundi l’AFP de source parlementaire. "Le demande est parvenue au secrétariat particulier du président" du parlement jeudi, a indiqué cette source. Selon la constitution béninoise, le parlement doit suspendre l'immunité parlementaire des députés accusés par le procureur général, ainsi que voter au 2/3 la requête devant la Haute cour de justice d'un ancien ministre avant toute poursuite judiciaire. La prochaine session du parlement béninois qui s’ouvre mi-avril devrait donc statuer sur la levée de l'immunité...
(AFP 19/02/18)
Plusieurs milliers de partisans de l'opposition zimbabwéenne et des responsables politiques régionaux ont rendu hommage lundi à Harare à leur "héros" Morgan Tsvangirai, le chef de l'opposition, décédé la semaine dernière des suites d'un cancer. "Repose en paix président", pouvait-on lire sur un portrait de Morgan Tsvangirai brandi par l'un de ses partisans, au passage du corbillard. A l'intérieur, reposait le cercueil blanc du chef du Mouvement pour un changement démocratique (MDC). La dépouille a été transportée lundi du quartier général du MDC jusqu'à - ironie de l'histoire - la place Robert Mugabe, du nom de l'ancien président zimbabwéen et rival historique de Morgan Tsvangirai. La foule était vêtue de rouge...
(La Tribune 19/02/18)
Coup de théâtre ce vendredi 16 février, l’Etat gabonais a rompu la concession d’eau et d’électricité qui le liait au groupe français Veolia, procédant immédiatement à la réquisition de sa filiale locale (Société d’Energie et d’Eau du Gabon – SEEG). En cause, « la dégradation de la qualité du service rendu aux usagers, les efforts financiers consentis par l’Etat non suivi des effets escomptés et les plaintes récurrentes des populations », selon le communiqué du ministère de l‘Eau et de l’Energie. Bien que devenu impopulaire au sein de la population gabonaise en raison des nombreux délestages et coupures d’eau, le groupe français dénonce une « grave violation des règles de droit », se dit « victime d’une expropriation brutale de...
(AFP 19/02/18)
Paris a accusé la Guinée équatoriale, lundi devant la Cour internationale de justice (CIJ), de vouloir "paralyser" la justice française dans l'affaire dite des "biens mal acquis" où le vice-président équato-guinéen a été condamné par un tribunal parisien. La démarche de la Guinée équatoriale de saisir la CIJ a pour but "de ralentir, voire de paralyser, la procédure pénale lancée en France", a déclaré devant les juges Alain Pellet, professeur émérite à l'Université Paris Nanterre et membre de la délégation française. "La saisine de la CIJ", basée à La Haye, "n'est ni plus ni moins un moyen pour la Guinée équatoriale de faire de la Cour une caisse de résonance pour mettre en avant ses arguments", a-t-il poursuivi, alors que...
(AFP 19/02/18)
Israël a conclu un contrat "historique" pour la fourniture de gaz naturel à l'Egypte, a annoncé lundi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. "Cela va rapporter des milliards dans les coffres de l'Etat", a affirmé dans un communiqué M. Netanyahu sans donner d'autres détails. Selon un communiqué du groupe énergétique israélien Delek, le montant du contrat devrait atteindre 15 milliards de dollars (environ 12 mds EUR). L'accord a été conclu par un consortium, comprenant Delek et le groupe américain Noble Energy, avec la compagnie égyptienne Dolphinus pour la fourniture de 64 milliards de m3 de gaz extrait des champs offshore Leviathan et Tamar en Méditerranée, a précisé Delek. Israël a peu de ressources naturelles mais a découvert ces dernières années...
(AFP 19/02/18)
Les cinq agents de police qui étaient accusés d'avoir tué le fondateur de la secte islamiste Boko Haram en 2009 ont été réintégrés, a indiqué lundi un porte-parole de la police nigériane. "Ils ont tous été réintégrés", a confié à l'AFP Ikechukwu Ani, porte-parole de la Commission des Services de Police. "Nous avons agi sur demande de l'inspecteur général", a-t-il ajouté, faisant suite à des révélations publiées lundi dans un journal local, le Daily Trust. "La demande que nous avons reçue était accompagnée d'une décision de justice, statuant qu'ils avaient été acquittés des accusations portées contre eux. Nous avons le devoir de nous soumettre à la justice", a expliqué M. Ani. Ces officiers étaient inculpés pour avoir tué, alors une...
(AFP 19/02/18)
Dix-sept personnes ont été tuées dans la nuit de dimanche à lundi par des montagnes de déchets charriées par des pluies torrentielles dans la capitale du Mozambique, Maputo, selon le dernier bilan des services de secours. Le précédent bilan faisait état de 14 morts. A la suite de très fortes pluies, des monceaux d'ordures se sont abattus sur des habitations précaires dans le quartier de Hulene, dans la banlieue de Maputo, tuant des habitants dans leur sommeil. Cinq maisons ont été détruites. Les services de secours craignaient lundi que le bilan ne s'alourdisse.
(AFP 19/02/18)
Après six mois de profonde crise politique au Togo, le dialogue de la "dernière chance" s'est ouvert lundi à Lomé entre pouvoir et opposition, suscitant un mélange d'espoir et d'incrédulité dans ce petit pays ouest-africain gouverné depuis un demi-siècle par une même famille. "La paix, la liberté et la stabilité du peuple togolais est quelque chose qui n'est tout simplement pas négociable", a déclaré à la cérémonie d'ouverture le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, facilitateur dans la crise. Pouvoir et opposition ont enfin accepté de se réunir autour de la même table, alors que le président Faure Gnassingbé....
(AFP 19/02/18)
Un homme de 28 ans, reconnu coupable d'un double meurtre, a été exécuté par pendaison dans la prison de haute sécurité de Gaborone, ont indiqué les services pénitentiaires lundi. La précédente exécution capitale dans ce petit pays d'Afrique australe remonte à mai 2016. Samedi, Joseph Poni Tselayarona a été pendu après avoir été reconnu coupable en 2017 du meurtre de sa petite amie et du fils de trois ans de cette dernière. Il avait écopé de 20 ans de prison pour le premier meurtre et de la peine capitale pour le second. Le président du Botswana Ian Khama, qui doit quitter le pouvoir fin mars, a récemment réaffirmé son attachement à la peine capitale, un moyen selon lui de réduire...
(AFP 19/02/18)
Retrouver Nnamdi Kanu, chef de file du mouvement indépendantiste igbo pour le Biafra, disparu depuis plus de six mois, doit devenir la "priorité numéro 1" des autorités nigérianes, au risque d'un boycott massif lors des prochaines élections, a déclaré son épouse lundi dans une interview. "Où est-il ? Rendez-le moi, ou au moins, dites-moi où il se trouve", a demandé Uchechi Kanu lundi sur les ondes de la BBC. "Il faut que vous fassiez quelque chose, au moins avant les élections générales (de février 2019) ou sinon, nous n'irons pas voter", a menacé Mme Kanu, dont l'époux a une très forte influence sur la communauté igbo dans le sud-est du Nigeria. Dans une interview parallèle diffusé sur le service de...
(AFP 19/02/18)
La famille d'une des victimes de la répression des marches de catholiques contestant le régime du président Joseph Kabila en République démocratique du Congo a porté plainte contre chef de la police de Kinshasa pour "assassinat", selon un document parvenu lundi à l'AFP. La famille Kapangala, a porté "plainte contre le général Sylvano Kasongo (...) et les éléments de la police congolaise sous son commandement en date du 21 janvier 2018 pour l'assassinat de Mme Thérèse-Dechade Kapangala Mwanza", selon une lettre de la famille datée du 13 février. La lettre, dont le contenu a été communiqué à l'AFP et à d'autres médias, a été adressée au procureur général de la République. Fille d'un officier de police, Thérèse Kapangala, une aspirante...
(APA 19/02/18)
Des milliers de partisans du président José Mario Vaz ont manifesté dimanche à Bissau contre les sanctions de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) contre 19 personnalités bissau-guinéennes pour non-respect d'un accord de sortie de crise politique. Une caravane de milliers de personnes partie de la périphérie de Bissau s'est terminée devant le siège de la Cédéao, sur la route de l'aéroport, sur quatre kilomètres, a rapporté un journaliste de l'AFP. Les manifestants ont scandé des slogans hostiles à la Cédéao. Sur des pancartes, on pouvait lire : "Cédéao dehors". La Cédéao a annoncé le 1er février des sanctions prévoyant une interdiction de voyager dans l'espace régional et le gel...
(AFP 19/02/18)
La reprise des interpellations de migrants subsahariens en Algérie, qui les contraignent à se cacher, a des "conséquences désastreuses" sur leur santé et leurs conditions de vie, s'est alarmé dimanche à Alger un collectif d'associations. "Après une vague d’expulsions massives en septembre et octobre, les interpellations ont repris" en Algérie depuis le 10 février, "dans la rue et les transports en commun mais aussi sur les chantiers de travail et dans les lieux de vie des migrants", a expliqué la Plateforme Migration Algérie (PMA). Le 21 associations internationales et algériennes membres de la PMA...

Pages

(AFP 09/02/18)
Dix étudiants interpellés mardi à Lomé quand ils se rendaient sur le campus de l'université de Lomé pour une assemblée générale, ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire jeudi, a-t-on appris auprès des autorités universitaires. Parmi ces étudiants figure Foly Satchivi, le président de la Ligue togolaise des droits des étudiants (LTDE), déjà arrêté en juin 2017 et condamné à 12 mois de prison avec sursis par le tribunal de Lomé, à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé. "Tous les étudiants interpellés, sont libérés ce jeudi. Mais ils sont placés sous contrôle judiciaire", a déclaré à l’AFP Dodzi Komla Kokoroko, président de l'université de Lomé.
(AFP 09/02/18)
Environ 7.400 habitants ont été forcés de fuir leurs habitations pour se réfugier à Markounda, dans le nord-ouest de la Centrafrique, en raison de combats entre groupes armés dans la région depuis fin décembre, a annoncé jeudi le Comité international de la Croix-rouge (CICR). Les conditions de vie de ces nouveaux déplacés à Markounda "sont extrêmement difficiles", selon le CICR, qui travaille dans cette ville aux côtés de la Croix rouge centrafricaine et de l'ONG Médecins Sans Frontières. "Les familles sont confinées dans des huttes de fortune. L'unique centre de santé à Markounda a été pillé dès le déclenchement des hostilités, il n’y a pas assez de douches et de latrines", a déclaré devant la presse Jean-François Sangsue, chef de...
(AFP 09/02/18)
"Je suis heureux", confie Allalo Grah Jephte, porte-parole des jeunes d'Agbaou, une localité du sud-ouest de la Côte d'Ivoire: après trois ans de conflit, la compagnie minière qui y exploite une mine d'or a signé jeudi un accord avec la population. La mine d'or d'Agbaou, qui produit trois tonnes d'or par an et couvre une superficie de 334 km2, a été confrontée depuis son entrée en production en 2014 à des manifestations des populations riveraines, qui réclament des "indemnisations" pour leurs terres agricoles perdues, et aussi "des emplois dans les mines". Un type de conflit rare en Côte d'Ivoire, où l'activité minière reste marginale dans l'économie. La compagnie canadienne Endeavour, qui exploite la mine d'or d'Agbaou, affirme pourtant avoir versé...
(AFP 09/02/18)
Huit hommes suspectés d'agressions sexuelle, dont les quatre auteurs présumés du viol collectif d'une jeune fille dont la vidéo a suscité une vague d'émotion au Mali, ont été interpellés ces derniers jours, ont indiqué jeudi les autorités maliennes. "Une vidéo circulait depuis quelques jours sur les réseaux sociaux où l'on pouvait voir quatre jeunes hommes violer une jeune fille", a indiqué sur Twitter le gouvernement malien. Les auteurs présumés de cet acte ont été "mis en état d'arrestation", ajoute le gouvernement, en identifiant les quatre gardés à vue comme Badra...
(APA 09/02/18)
APA Kinshasa (RD Congo) - Plus de 40 mille personnes traversent par jour la frontière entre les villes de Goma, dans la province congolaise du Nord-Kivu, et de Gisenyi, dans la province rwandaise de l’Ouest, a-t-on appris au terme des concertations que viennent d’avoir à Gisenyi les gouverneurs de ces deux provinces. Julien Paluku du Nord-Kivu et Alphonse Munyantware de la province de l’Ouest ont, à cette occasion, non seulement évoqué des questions liées à ce flux migratoire ininterrompu entre leurs deux villes, mais également des problèmes de sécurité relatifs aux mouvements des délinquants de part et d’autre de la frontière. Ils ont, à ce sujet, souligné la nécessité d’échanger des informations et de se concerter régulièrement. Les deux responsables...
(AFP 08/02/18)
Une danseuse orientale de nationalité russe a été arrêtée et va être expulsée d'Egypte après la diffusion sur internet d'une vidéo la montrant en tenue jugée trop légère, a-t-on appris de sources sécuritaires jeudi. Ekaterina Andreeva, alias "Gawhara", a été arrêtée cette semaine pour "incitation à la débauche". Actuellement détenue dans un commissariat du Caire, elle sera expulsée vers la Russie samedi, ont précisé ces sources. En robe blanche à dentelles très échancrée, se livrant à une danse sensuelle, la performance filmée de la danseuse russe dans un club du Caire a alimenté les réseaux sociaux ces derniers jours.
(AFP 08/02/18)
De la drogue et des munitions ont été découvertes dans le centre de la Centrafrique, cachées dans un camion affrêté par une entreprise privée sous contrat avec l'ONU, a déclaré jeudi la mission des Nations unies en RCA, la Minusca. "La Minusca a ouvert une enquête", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la mission, Vladimir Monteiro, après la découverte par des Casques bleus, à Ippy (centre), de plusieurs centaines de munitions de fusil de chasse cachées dans des bidons et d'une drogue dont la nature n'a pas été précisée. "Ces marchandises n'étaient pas dans les containers scellés mais sous" le chargement, a précisé M. Monteiro.
(AFP 08/02/18)
Le gouvernement sud-africain va indemniser les familles de plus d'une centaine de malades mentaux décédés en quelques mois à Johannesburg de mauvais traitements ou faute de soins et de nourriture dans des conditions qui ont choqué le pays. L'Etat et la plupart de ces familles sont parvenus à un accord sur le versement pour chaque plaignant de 200.000 rands (13.500 euros) pour les frais d'enterrement et le préjudice émotionnel, a annoncé jeudi une avocate des victimes, Adila Hassim, devant le tribunal arbitral en charge de l'affaire. Cet accord ne couvre pas l'indemnisation de la "violation des droits constitutionnels", dont le montant sera déterminé par le tribunal, a ajouté Mme Hassim à Johannesburg. Le scandale a éclaté il y a un...
(AFP 08/02/18)
Les services de sécurité soudanais ont confisqué jeudi le tirage de trois journaux ayant couvert les manifestations contre la hausse des prix du pain en janvier, ont indiqué leurs rédactions. Le récent doublement du prix du pain, consécutif à la décision du gouvernement de confier les importations céréalières au secteur privé, a suscité un vif mécontentement au sein de la population. Plusieurs journaux ont critiqué cette décision du gouvernement. Jeudi, des agents du puissant Service national du renseignement et de la sécurité (NISS) ont saisi le tirage des journaux Al-Tayar, Al-Midan et Al-Jadida. "Les agents du NISS ont confisqué tous les exemplaires de notre journal aujourd'hui sans donner de raison", a déclaré à l'AFP le rédacteur en chef d'Al-Jadida, Achraf...
(AFP 08/02/18)
"Je dois regagner à tout prix le Pool": le rêve des déplacés de cette région fertile au sud de Brazzaville, appauvris par un conflit à huis-clos entre l'armée et des rebelles, attend la pleine application d'un accord de paix annoncé avant Noël. Deux nattes dans une main, quelques ustensiles de cuisine dans l’autre, Lydie Bitsindou, 48 ans, s’éloigne d’un centre de distribution d'aide à Nganga–Lingolo à l’entrée du Pool. Avec ses sept enfants, cette mère a fui les violences qui ont éclaté mi-2016 dans cette région du sud de la République du Congo considérée comme le grenier de Brazzaville avec son manioc et ses cultures maraîchères. Conséquence de la réélection contestée du président Denis Sassou Nguesso, l’armée et les combattants...
(AFP 08/02/18)
Trente vaches ont scellé le destin de Joyce. En échange, elle est devenue à 12 ans la troisième épouse d'un homme aussi âgé que son père, qui n'a pas hésité à la donner en mariage quand bien même elle venait juste d'atteindre l'âge de la puberté. Joyce a quitté sa maison de l'ouest du Kenya pour rejoindre son nouveau mari en Ouganda. Mais rapidement écœurée par sa nouvelle vie, elle s'est enfuie, sans pour autant retourner chez ses parents. A la place, elle a trouvé refuge à l'école primaire pour filles Kalas dans le nord-est de l'Ouganda, comme près d'une centaine de jeunes filles qui ont fui le mariage forcé et l'excision, la rituelle mutilation génitale féminine (MGF) marquant le...
(AFP 08/02/18)
Les autorités du Niger ont démenti mercredi vouloir "remettre en cause la liberté" des médias par le biais d'une série de contrôles fiscaux, dénoncés par les patrons des organes privés. "Contrairement à des allégations (...) cette opération de contrôle fiscal n'a nullement comme objectif une remise en cause quelconque de la liberté de la presse ou de la liberté d'expression", affirme la Direction générale de Impôts dans un communiqué lu à la radio d'Etat. La semaine passée, des patrons des médias privés ont annoncé avoir reçu un courrier des services des impôts "en vue de vérifier tous les impôts et taxes" depuis 2014. Les organes de presse "sont des contribuables ordinaires" et sont "soumis comme les autres aux obligations de...
(AFP 08/02/18)
Le sort d'un pasteur protestant, qui avait tenu un discours jugé critique devant des proches du président Joseph Kabila, suscitait des questions mercredi en République démocratique du Congo. Le pasteur David Ekofo a emprunté un vol de l'ONU pour quitter la République démocratique du Congo, d'après les Nations unies. Son Eglise s'est inquiétée mercredi d'être "sans nouvelles" de lui depuis dimanche. "J'ai l'impression que l’Etat n'existe pas vraiment" en RDC, avait déclaré le pasteur David Ekofo le 16 janvier lors d'une cérémonie religieuse à la mémoire de l'ex-président Laurent-Désiré Kabila, devant des proches de son fils et actuel chef de l'Etat. Figure de l'Eglise du Christ du Congo (ECC), le pasteur Ekofo a voyagé à bord d'un vol de l'ONU...
(AFP 08/02/18)
Une nouvelle vague de froid accompagnée de neige fait grelotter le Maroc depuis quelques jours, participant à isoler les villageois vivant dans des zones enclavées du royaume. Quelque 900 établissements scolaires, situés pour la plupart en milieu rural, ont été fermés en raison des "mauvaises conditions météorologiques", a indiqué mercredi le ministère de l'Education dans un communiqué. Le ministère des Transports avait fait état mardi de dizaines de routes coupées du fait de la neige, aggravant l'isolement des villages en altitude. L'intérieur du pays, avec ses massifs montagneux, est le plus rudement affecté par cette nouvelle vague de froid. Selon le quotidien Akhbar Al Yaoum, plusieurs bourgs du Haut et du Moyen-Atlas se trouvent dans un "isolement total", confrontés à...
(AFP 08/02/18)
ix enfants se sont noyés mardi lors de la collision de deux bateaux qui ont chaviré dans le nord-ouest du Nigeria, ont annoncé mercredi les services de secours. Un bateau transportant des passagers sur le fleuve Niger est entré mardi soir en collision avec un bateau transportant des oignons pour le marché de la ville de Yauri, dans l'Etat de Kebbi. "Nous avons récupéré six corps d'enfants - cinq garçons et une fille âgés de cinq à huit ans", a déclaré à l'AFP le chef des secours de l'Etat de Kebbi, Sani Dodo. "Soixante passagers ont été secourus et 13 ont été hospitalisés pour traiter diverses blessures". Des plongeurs ont effectué des recherches pour tenter de retrouver douze personnes du...
(AFP 08/02/18)
Dans le centre pour enfants et personnes âgées de Nazareth House au Cap, la distribution de l'eau obéit à une discipline toute militaire. Heure, quantité, nom, la ration de chacun de ses pensionnaires est consignée sur un grand tableau blanc. "Nous remplissons tant de bouteilles d'eau chaque jour, c'est très grand ici", explique Carmilla Slamdien, une des employées de cet établissement qui accueille des dizaines de malades, orphelins ou handicapés. "Et avant chaque patient, il faut se laver les mains". A Nazareth House, le scénario catastrophe d'une coupure des robinets de la deuxième ville d'Afrique du Sud pour cause de sécheresse historique provoque des sueurs froides. "Est-ce que nous avons une solution ? Non. Je n'ose même pas imaginer comment...
(AFP 07/02/18)
Le chef de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a dit mercredi craindre que la prochaine épidémie de peste à Madagascar soit de plus grande ampleur et aille même au-delà des frontières de l'île. La prochaine épidémie de peste "risque d'affecter davantage Madagascar et même de déborder dans les pays voisins et au-delà", a alerté le directeur général de l'OMS, l'Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse à Genève. La peste n'est plus aujourd'hui en mesure d'éliminer un tiers d'une population, comme lors de l'épidémie qui a balayé l'Europe au XIVe siècle.
(AFP 07/02/18)
L'armée nigériane a annoncé mercredi qu'elle enverrait des troupes dans les Etats instables du centre du pays pour mettre fin aux violences entre agriculteurs et éleveurs qui ont fait des centaines de morts ces dernières semaines. Le déploiement de l'armée, qui doit commencer le 15 février et se poursuivre jusqu'au 31 mars, vise à enrayer les "affrontements entre éleveurs et paysans et les attaques contre des membres innocents de nos communautés par des milices armées, en particulier à Benue, Taraba et Nasarawa", a déclaré dans un communiqué un haut responsable militaire, le général David Ahmadu. L'envoi de soldats doit également permettre de lutter contre le "banditisme armé...
(AFP 07/02/18)
Les Tunisiens continuent d'être arrêtés, jugés et emprisonnés pour avoir exercé leurs libertés fondamentales en raison de la persistance de lois "scélérates", a dénoncé mercredi un collectif rassemblant des dizaines d'ONG tunisiennes et internationales. Quatre ans après l'adoption d'une Constitution garantissant les libertés de conscience et d'expression, "des pratiques policières inquisitrices" persistent et "des décisions judiciaires fondées sur des textes juridiques obsolètes et liberticides" continuent d'être rendues, a regretté le Collectif civil pour les libertés individuelles dans un rapport. Au moins 70 personnes ont ainsi été condamnées à de la prison ferme pour homosexualité en 2017, a déclaré lors d'une conférence de presse Wahid...
(AFP 07/02/18)
La Mission des Nations unies au Congo (Monusco) a souhaité mercredi la tenue d'un "procès équitable" pour un officier déserteur de l'armée congolaise, aux arrêts à Kinshasa après son extradition de la Tanzanie, poursuivi pour rébellion. "Nous appelons à la tenue d'un procès équitable pour M. (John) Tshibangu", a déclaré Florence Marchal, porte-parole de la Monusco, au cours d'une conférence de presse à Kinshasa. Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'Homme en RDC (BCNUDH) "suit ce cas", a-t-elle affirmé, en réponse à une question d'un journaliste. "Le bureau n'a également pas eu accès à la demande d'extradition. Donc, nous ne sommes pas en mesure d'affirmer si cette extradition s'est déroulée dans les règles ou non, dans la...

Pages

(Jeune Afrique 08/01/18)
Un taux de croissance en hausse, une inflation en recul et une balance commerciale dopée par les exportations d’or et de pétrole. L’économie du Ghana se porte relativement mieux, en dépit du déficit budgétaire. Si le taux de croissance du Ghana en 2016 était de 3,3 %, celui de 2017, selon les prévisions du FMI pourrait se situer autour de 5,9 %. Au premier semestre 2017, le taux de croissance était de 6,6 %, son niveau le plus élevé depuis 2013, même s’il reste loin du record de 2011 – 14 %, grâce à l’exploitation pétrolière. Avec 565,2 millions de dollars (476 millions d’euros) décaissés par le FMI, le gouvernement a pu lancer un vaste programme de promotion de l’agriculture,...
(AFP 08/01/18)
La police tunisienne a dispersé dimanche soir une manifestation contre une hausse des prix entrée en vigueur au 1er janvier comme prévu par la loi de finances 2018, dénoncée par des militants et certains partis. Des jeunes protestataires, membres de la campagne citoyenne "Fech Nestannew" (Qu'est-ce qu'on attend, en arabe tunisien), s'étaient auparavant rassemblés sur l'avenue Bourguiba dans le centre de Tunis, près du ministère de l'Intérieur, pour exiger l'annulation de l'augmentation des prix et la libération de leurs camarades interpellés. "Ni peur, ni terreur, la rue appartient au peuple", scandaient les jeunes lorsque des policiers ont chargé, dispersant le rassemblement selon des vidéos publiées sur les réseaux...
(APA 06/01/18)
APA-N'Djamena (Tchad) - Le prix du litre à la pompe de l’essence est passé à 570 FCFA au Tchad alors qu’il était à 523 FCFA soit une augmentation de 47 F et celui du gasoil se vend désormais à 590 F au lieu de 568 avec une hausse de 22 FCFA. Toutes les stations-services ont changé, ce vendredi, le tableau d’affichage de leurs prix, à la surprise de beaucoup d’automobilistes. «Avant de vous servir, je vous informe que nos prix ont changé. Le gouvernement a décidé d’une augmentation qu’on applique à partir de ce matin», explique, sans cesse, un pompiste à ses clients.
(La Tribune 06/01/18)
La Chine vient de franchir une nouvelle étape dans sa coopération avec le Nigeria en acceptant de prendre en charge les 550 millions de dollars que coûtera l’acquisition par Abuja de deux satellites de télécommunication. De fabrication chinoises, ces appareils devront être prêt au lancement dans un délai de 2 ans. Le Nigeria vient de signer un accord portant sur l'achat de deux satellites de télécommunications chinois. Une acquisition estimée à 550 millions de dollars, qu'Abuja espère boucler avant la fin de ce mois de janvier. Le ministre de la Communication, Adebayo Shittu a par ailleurs indiqué que la China Eximbank et le constructeur China Great Wall avaient accepté de financer les 550 millions de dollars nécessaires. Ce deal représente...
(La Tribune 06/01/18)
Au cours de l'année dernière 2017, le Soudan a produit plus de 100 tonnes d'or au total. Le département soudanais de tutelle a indiqué que cette production équivalait à un montant de 400 millions de dollars. Très loin des plus de 4 milliards que vaudrait cette quantité sur le marché si elle répondait aux standards internationaux. La production aurifère du Soudan a atteint les 100 tonnes au cours de l'année 2017. C'est ce qu'a annoncé le ministère soudanais en charge des minerais, le mercredi 3 janvier 2018. Hashim Ali Salem ne s'est pas empêché de s'en féliciter. « Au cours de l'année dernière, nous avons produit plus de 100 tonnes d'or pour une valeur d'environ 400 millions de dollars, ce...
(AFP 05/01/18)
La Libye a engrangé l'an dernier 14 milliards de dollars (11,6 mds EUR) de recettes pétrolières, soit près de trois fois plus qu'en 2016, malgré l'insécurité et une crise politique persistante, selon un communiqué de la Banque centrale libyenne (BCL) transmis vendredi à l'AFP. Ce chiffre reste loin des 50 milliards de dollars que la Libye gagnaient de la vente du brut avant la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, à une époque où les prix de l'or noir étaient toutefois plus élevés qu'aujourd'hui. La Libye produisait alors 1,6 million de barils par jour (bpj). En 2017, la production a atteint plus d'un million de bpj et a permis de réduire de moitié le déficit budgétaire (à 7,7...
(AFP 05/01/18)
La compagnie aérienne espagnole Iberia suspendra définitivement le 22 janvier ses vols entre les capitales espagnole Madrid et équato-guinéenne Malabo, a appris l'AFP vendredi, malgré le refus exprimé fin décembre par Malabo de cette décision. "Le dernier vol d'Iberia (qui ralliera) Malabo sera le 22 janvier", a indiqué à l'AFP une vendeuse du bureau d'Iberia à Malabo, confirmant une information obtenue par l'AFP dans une note circulaire de la compagnie. Iberia avait annoncé la suspension définitive de ses vols vers Malabo, en raison des taxes aéroportuaires élevées, du coût du carburant et du peu de profits sur cette ligne, selon les médias d'Etat équato-guinéens qui avaient relayé l'information en décembre. Le gouvernement de Guinée équatoriale avait rejeté le 19 décembre...
(APA 05/01/18)
APA-N’Djamena (Tchad) - Les partenaires techniques et financiers du Tchad suggèrent au pays de réduire à 300 milliards FCFA par an la masse salariale actuelle de la fonction publique qui s’élève à 378 milliards FCFA par an, soit environ 30 milliards FCFA par mois. C’est dans ce contexte que le gouvernement a initié le projet de rabattements des salaires des fonctionnaires, toutes catégories confondues. Plusieurs centrales syndicales contactées ce jeudi par APA, ont confirmé avoir été saisies par le gouvernement à travers le Cadre national de dialogue social (CNDS). Pour le secrétaire général du l’Union des Syndicats du Tchad (UST) M. Gounoung Vaima Gang-Faré, « le gouvernement doit être responsable en respectant son engagement de ne pas toucher les salaires...
(APA 04/01/18)
APA-Johannesburg (Afrique du Sud) - Les automobilistes sud-africains s’attendent à des prix plus bas à la pompe à essence dès mercredi (3 janvier), a annoncé la South African Automobile Association (SAAA, Association sud-africaine de l’automobile). Selon la SAAA, le prix de l’essence devrait baisser de 34 cents le litre, celui du diesel de 26 cents le litre et la paraffine de 28 cents mercredi. "Le Rand (monnaie locale) a eu une très forte attitude face au dollar depuis le milieu du mois", a déclaré la SAAA, ajoutant que le Rand "gagnait du terrain après que la conférence électorale du Congrès National Africain (ANC, au pouvoir) a choisi Cyril Ramaphosa comme nouveau leader du parti. Après avoir ouvert le mois à...
(Jeune Afrique 04/01/18)
Le gouvernement guinéen vient d'approuver un investissement de la société chinoise TBEA Group de 2,89 milliards dans le domaine de la bauxite et de l'alumine, dans un contexte dynamique pour le secteur minier, malgré de fortes tensions sociales. Le conseil des ministres a validé le 28 décembre la convention minière signée entre la République de Guinée et la société minière TBEA Group, qui entérine un investissement de 2,89 milliards de dollars dans le domaine de la bauxite, d’après le communiqué de presse. Cette entreprise privée est spécialisée « dans l’exploitation minière, la production industrielle (aluminium et produits dérivés), dans la production d’électricité et d’équipements électriques ». Coté à la bourse de Shangaï, TBEA Group a réalisé en 2016 un chiffre...
(La Tribune 03/01/18)
Les recettes de la fiscalité pétrolière réalisées entre janvier et août 2017 par l'Algérie se sont établies à 1.415 milliards de dinars contre 1.171 milliards de dinars enregistrées à la même période l'an dernier soit une augmentation de 21%. L'Algérie a réalisé de bonnes performances cette année concernant les recettes fiscales pétrolières. Sur les 8 premiers mois de l'année 2017, le pays a enregistré comme recettes fiscales pétrolières 1 415,1 milliards de dinars. Ce chiffre donne une augmentation de 243,5 milliards de dinars, soit 21% de plus par rapport à la même période de l'année dernière où le pays avait enregistré au total 1 171,6 milliards de dinars. Cette hausse est à imputer au regain de forme des cours du...
(La Tribune 03/01/18)
La perte d’influence du président Jacob Zuma semble réjouir les marchés. En effet, depuis l’arrivée de Cyril Ramaphosa à la tête de l’ANC, le rand se rapproche de son meilleur niveau face au dollar, qu’il n’avait plus atteint depuis la mi-2015. Le rand sud-africain semble enregistrer un bon début d'année, la monnaie s'est raffermie le premier jour de bourse de 2018, soutenu par une amélioration de la confiance des marchés dans les devises émergentes et la stagnation du dollar. Le rand a en effet repris des couleurs lors du dernier mois de 2017. Meilleur niveau depuis 2015 En tout, la devise a progressé de 13% en 2017, dont la majeure partie a été réalisée après l'élection de Cyril Ramaphosa comme...
(APA 03/01/18)
APA- N’Djamèna (Tchad) – Les syndicats des travailleurs sont en alerte, suite à un projet de diminution des salaires des fonctionnaires tchadiens qui serait en préparation au ministère des Finances et du Budget, a-t-on appris mercredi. Selon le projet appelé à être un décret, tous les salaires seront diminués et, pour ce faire, une rencontre pourrait se tenir ce jour entre la plateforme intersyndicale et le gouvernement. Aux termes du projet de décret, la plus petite des diminutions serait de 5% contre 45% pour la plus élevée des diminutions. Ainsi, les fonctionnaires qui gagnent 60 000 FCFA (SMIG) perdront 5%. La tranche de 60 001 FCFA à 100 000 FCFA subira une réduction de salaire de 15%. Ceux qui perçoivent...
(AFP 03/01/18)
Le ministre soudanais des Finances Mohamed Othmane al-Rikabi a regretté mardi la réticence des banques du monde entier à travailler avec Khartoum en dépit de la fin de l'embargo américain. Les Etats-Unis ont levé en octobre une partie des sanctions qu'ils imposaient au Soudan depuis 20 ans, évoquant des progrès notamment sur la question des droits de l'Homme, mais ont en revanche maintenu le pays africain sur sa liste des "Etats soutenant le terrorisme". "Nous n'avons pas tiré profit de la levée de l'embargo. Les banques du monde entier sont encore réticentes à faire des affaires avec les banques soudanaises", a déclaré le ministre à des journalistes. L'embargo américain empêchait notamment les banques soudanaises de recevoir des virements de l'étranger...
(AFP 02/01/18)
Debout sur un trottoir du marché de Nouakchott, le cambiste Nejib Ould Sidi se frotte les mains: la demande de devises explose en Mauritanie depuis l'annonce de la mise en circulation de nouveaux billets de la monnaie nationale, l'ouguiya. A partir de ce 1er janvier 2018, dix ouguiyas deviennent un ouguiya. Et à l'approche de la date fatidique, "l'activité a quintuplé", indique le changeur. Depuis l'annonce de cette mesure le 28 novembre, jour de la fête nationale, par le président Mohamed Ould Abdel Aziz, "les gens se ruent sur le dollar et l'euro, qu'ils achètent et gardent chez eux", ajoute-t-il.
(AFP 02/01/18)
Le nouvel ouguiya, la monnaie mauritanienne, qui perd un zéro par rapport à l'ancien, est entré en circulation lundi, obligeant de nombreuses banques à ouvrir exceptionnellement leurs guichets aux clients le 1er janvier, a constaté le correspondant de l'AFP. A partir de ce 1er janvier 2018, dix ouguiyas deviennent un ouguiya. Cette mesure, annoncée lors de la fête nationale le 28 novembre par le président Mohamed Ould Abdel Aziz, permettra, selon lui, "à l'ouguiya de reprendre sa place dans les transactions financières, de protéger le pouvoir d'achat du citoyen et de réduire la quantité de la monnaie en circulation". Les anciens billets et pièces seront retirés selon un calendrier établi par la Banque centrale de Mauritanie (BCM), en commençant par...
(APA 30/12/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le trésor public camerounais a enregistré une perte 1 302 milliards de francs CFA d’après des chiffres publiés vendredi par la Commission nationale anti-corruption (CONAC) dans son rapport sur l’état de la corruption en 2016 dans ce pays publié vendredi Ledit rapport qui couvre en réalité la période 2010-2015 cible principalement cinq secteurs d’activités comme étant à l’origine de ces préjudices financiers. Dans son rapport sur l’état de la lutte contre la corruption en 2016, la Commission nationale anti-corruption fait état de 2402 dénonciations reçues.
(Jeune Afrique 30/12/17)
Dans un contexte économique difficile, le gouvernement congolais a présenté mercredi le projet de loi de finances 2018, avec des dépenses en baisse de 7,6 %, après avoir réduit le budget 2017 de 44 %. Le conseil des ministres a adopté le 27 décembre le budget 2018, qui atteint 1 603 milliards de Franc CFA (2,4 milliards d’euros) du coté des recettes, et 1 384 milliards de Franc CFA (2,1 milliards d’euros) de dépenses. Soit une réduction de 7,6 % par rapport au budget 2017. Le projet de loi de finances 2018 prévoit de réaliser un excédent budgétaire atteignant 219 milliards de FCFA (334 millions d’euros). Le gouvernement congolais anticipe un déficit de trésorerie de 778 milliards de FCFA (1,2...
(AFP 29/12/17)
Le gouvernement marocain va prochainement adopter une loi instaurant des frais d'inscription dans l’enseignement supérieur public, ont rapporté vendredi des médias. Selon plusieurs journaux marocains, le gouvernement va adopter "prochainement" une loi relative à la "réforme du système de l'éducation", visant notamment à "mettre fin à la gratuité de l'enseignement public supérieur". Interrogé par l'AFP, un haut responsable du ministère de l'Education ayant requis l'anonymat a indiqué que des "frais d'inscription seront instaurés dans certaines branches de l'enseignement supérieur public", assurant toutefois que "l'enseignement primaire et secondaire...
(La Tribune 29/12/17)
Les exportations de café, de thé et d'épices ont généré entre juillet et novembre 2017 à l'Ethiopie des recettes estimées à plus de 341 millions de dollars par les autorités du pays. Selon l'Autorité éthiopienne de développement du café et du thé, le pays avait exporté 92.136 tonnes de café sur la période prise en compte. L'Ethiopie a encore fait fort durant la deuxième partie de l'année 2017 sur le plan des exportations des produits agricoles. Selon Sahlemariam Gebremedhin, un expert en communication auprès de l'Autorité éthiopienne de développement du café et du thé, qui intervenait ce mercredi 27 décembre 2017 face à la presse locale, rien que sur le plan du café, le pays avait exporté 92.136 tonnes, générant...

Pages

(AFP 04/01/16)
La Confédération africaine de football a levé lundi l'interdiction des rencontres continentales en Guinée, officiellement débarrassée de l'épidémie Ebola. "La CAF a appris avec joie et soulagement l’annonce de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) le 29 Décembre 2015 confirmant officiellement que la Guinée est dorénavant déclarée sans Ebola. Par conséquent, la CAF confirme de ce fait la levée de l’interdiction d’organisation des matchs continentaux en Guinée, et ce, concernant toutes compétitions organisées par la CAF", écrit le secrétaire général de la Confédération africaine, Hicham El Amrani, dans une lettre adressée au président de la Fédération guinéenne de football.
(AFP 02/01/16)
Le corps de Steve Gohouri, 34 ans, ex-international ivoirien et ancien joueur du Championnat d'Allemagne, a été retrouvé jeudi dans le Rhin, près de Düsseldorf (ouest), a indiqué samedi la police à l'agence SID, filiale de l'AFP. Selon les résultats de l'autopsie, il ne comportait aucun signe de violence, a indiqué la police, sans préciser les causes de la mort. Le corps du défenseur, qui était sous contrat depuis peu avec le club de Steinbach (4e div. allemande), a été découvert jeudi dans le Rhin au niveau de Krefeld, dans la banlieue de Düsseldorf. Ses proches avaient signalé sa disparition le 12 décembre.
(AFP 21/12/15)
L'ex-patron de la fédération internationale d'athlétisme (IAAF), le Sénégalais Lamine Diack, a été de nouveau inculpé en France pour corruption lundi dans le scandale sur des cas de dopage étouffés moyennant finances, a appris l'AFP de source proche de l'enquête. Lamine Diack est soupçonné d'avoir fermé les yeux sur des cas de dopage, notamment d'athlètes russes, en échange d'argent. Les juges le suspectent aussi d'avoir remis en espèces, en plusieurs fois, la somme de 140.000 euros à Gabriel Dollé, le médecin qui était en charge de la lutte antidopage à l'IAAF jusqu'à fin 2014, selon la source proche de l'enquête. Lamine Diack, 82 ans, nie avoir remis ces fonds au médecin.
(Le Monde 19/12/15)
A Dakar, la nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Les déclarations de Lamine Diack aux enquêteurs français révélant que des fonds russes auraient contribué, en 2012, au financement de la campagne de Macky Sall contre le président sortant, Abdoulaye Wade, électrisent la classe politique sénégalaise. Dès la publication de cette information par Le Monde, vendredi 18 décembre au matin, l’entourage présidentiel a pris d’assaut les radios et chaînes de télévision en direct pour démentir. Le porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye, s’est voulu formel : « Lamine Diack n’a pas financé la campagne de Macky Sall, et, dans l’article en question, il ne met aucunement en cause le président Macky Sall. » Et le communiquant d’ajouter, sur la radio Zik FM,...
(AFP 16/12/15)
Abdel Hamid, son fils et son neveu ont oublié durant 90 minutes la guerre qui ravage la Libye en criant leur joie d'assister au premier match international de football depuis deux ans et demi. "Pour nous Libyens, le football est, comme l'eau et l'air, l'essence de la vie", s’enthousiasme Abdel Hamid, son fils dans les bras. C'est pour cela que, malgré la pluie qui tombait à verse, le stade de la Cité des Sports à Tripoli a vécu mardi une folle soirée pour le match amical entre le club local d'al-Ahly et l'équipe ghanéenne Hearts of Oak. Brandissant les drapeaux de la "Libye libre", qui a remplacé la bannière verte de l'ère Kadhafi, et d'al-Ahly, les supporteurs ont scandé à...
(AFP 10/12/15)
Le prince Ali de Jordanie, un des cinq candidats à la présidence de la Fifa, la Fédération internationale de football, a appelé mercredi à Dakar à réformer l'organisation pour "la sauver" et promis à l'Afrique d'y jouer un "rôle dirigeant". "Le football est le sport le plus populaire au monde. La réputation de l'organisation est à l'inverse. Nous pouvons changer ça et l'élection à venir (le 26 février) est cruciale", a déclaré le prince Ali, lors d'une rencontre avec plusieurs médias, dont l'AFP, dans le cadre d'une tournée en Afrique. Unique adversaire lors de l'élection de mai face au président sortant Sepp Blatter, actuellement suspendu en raison du scandale qui secoue la Fifa, il a appelé à davantage de transparence...
(AFP 02/12/15)
Beaucoup de personnes ont proposé d'apporter leur témoignage dans le cadre de l'enquête sur des allégations de dopage et de corruption au sein de l'athlétisme kényan, a affirmé mercredi à l'AFP l'enquêteur en charge du dossier. "Il y a un énorme élan de bonne volonté, venant de la part de personnes qui se réjouissent de la création de cette enquête et qui se disent prêtes à venir avec des informations", a déclaré à l'AFP Sharad Rao, nommé lundi par la commission d'éthique de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) à la tête de l'enquête au Kenya. Après seulement une journée de travail, M. Rao a indiqué qu'il était satisfait...
(AFP 30/11/15)
La commission d'éthique de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a annoncé lundi la suspension provisoire de trois responsables de la Fédération du Kenya (AK), dont son président Isaiah Kiplagat "dans l'intérêt de l'intégrité du sport". Les deux autres responsables provisoirement suspendus sont David Okeyo, vice-président de l'AK et membre du conseil de l'IAAF, le gouvernement de l'instance internationale et Joseph Kinyua, trésorier de l'AK. Les trois responsables sont suspendus de toutes fonctions aussi bien de l'AK que de l'IAAF. Ces mesures interviennent à la suite de l'analyse de plaintes remontées jusqu'à la commission d'éthique concernant en...
(APA 22/11/15)
Le Kenya va consacrer 500 millions de shillings (4,8 millions de dollars) pour le fonctionnement de l’Agence antidopage du Kenya (ADAK) qui vient d’être mise en place, a révélé le secrétaire général du Ministère des sports, de la culture et des arts, l’Ambassadeur Richard Ekai. Le décret signé par le président Uhuru Kenyatta a accordé à la structure anti-dopage non seulement le statut juridique tant recherché, mais a aussi ouvert des portes pour permettre à l'agence de recevoir des fonds du Ministère des finances. Richard Ekai a déclaré que le gouvernement n'avait en aucune façon fermé les yeux sur l'utilisation de substances interdites
(AFP 19/11/15)
Le Sud-Africain Tokyo Sexwale, candidat à la présidence de la Fifa, souhaite autoriser les sélections nationales à porter des maillots floqués du sponsor principal, autre que l'équipementier, pour permettre aux fédérations d'accroître leurs moyens financiers, a-t-il annoncé mercredi. Cette proposition figure dans son programme, publié mercredi, qui vise à "restructurer l'organisation" de l'instance mondiale et "réparer les dommages causés à la marque Fifa" par les affaires de corruption dans lesquels la Fifa est engluée depuis mai. Selon Sexwale, les fédérations nationales doivent pouvoir "explorer sérieusement la possibilité de porter des maillots avec le logo du principal sponsor, et non seulement celui de l'équipementier, comme c'est le cas actuellement", a expliqué le richissime homme d'affaires sud-africain. "Il y a de la...
(Jeune Afrique 17/11/15)
L'ancien patron de la Fédération internationale d'athlétisme a-t-il reçu de l'argent des Russes pour fermer les yeux sur un système institutionnalisé de dopage ? La justice française l'a mis en examen. Il avait la confiance des puissants, comme l’atteste cette photo qui fait le tour des réseaux sociaux. On y voit Vladimir Poutine, le président russe, tout sourire, féliciter Lamine Diack en lui tapant sur l’épaule. C’était lors de la cérémonie d’ouverture des Championnats du monde d’athlétisme à Moscou, en 2013. À l’époque, la chaîne allemande ARD n’avait pas encore fait ses révélations sur le dopage et le système de corruption qui gangrènent l’athlétisme russe. Depuis, les événements se sont précipités, et l’étau judiciaire se resserre autour de l’ancien patron...
(Jeune Afrique 13/11/15)
La candidature de Musa Hassan Bility, président de la Fédération libérienne de football, n'a pas été retenue par la commission électorale ad hoc de la Fifa. Seul le Sud-Africain Tokyo Sexwale reste en lice, face à quatre autres candidats. L’Afrique n’a plus deux candidats, mais bien un seul, dans la course pour succéder au Suisse Sepp Blatter. La Fédération internationale de football association (Fifa) a dévoilé, jeudi 12 novembre sur son site internet, la décision prise lundi par sa commission électorale ad hoc de « ne pas retenir la candidature » de Musa Hassan Bility, président de la Fédération libérienne de football. Il ne reste plus que le Sud-Africain Tokyo Sexwale dont la candidature a été retenue aux côtés de...
(AFP 09/11/15)
Un Nigérian de 32 ans, Wellington Jighere, est devenu ce weekend le premier Africain à remporter le titre de champion du monde de Scrabble en anglais. Il a battu ce dimanche par 4 à 0 l'Anglais Lewis Mackay lors du championnat organisé à Perth par l'Association mondiale des joueurs de Scrabble de langue anglaise, qui a mis aux prises plus de 120 participants. "Il a dû batailler quatre jours pour émerger au sommet mais une fois en place, peut-être était-il un peu plus frais, ou a-t-il eu un peu de chance, tout s'est bien passé pour lui et il a gagné par quatre à zéro", a déclaré un des organisateurs, Adam Kretschmer, à l'AFP. "C'est la première fois qu'un Africain...
(AFP 05/11/15)
Le clan Diack, autour de Lamine, ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme, est au centre du système de corruption mis au jour par la justice française, selon Médiapart et Lyon Capitale, qui s'appuient jeudi sur le rapport encore secret d'une commission d'enquête de l'Agence mondiale antidopage. "Extorsion de fonds de médaillés olympiques", "chantages envers des athlètes": le rapport de la commission d'enquête indépendante initiée par l'Agence mondiale de lutte contre le dopage (AMA) est accablant, selon la lecture qu'en font jeudi Médiapart et Lyon Capitale.
(AFP 04/11/15)
L'ex-président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), le Sénégalais Lamine Diack, a été inculpé lundi par la justice française dans un dossier de corruption lié à la lutte antidopage, a indiqué mercredi une source judiciaire. Son conseiller juridique, l'avocat Habib Cissé, a également été inculpé par deux juges financiers parisiens. Un médecin, chargé de la lutte antidopage à la fédération, a été placé en garde à vue, a précisé la même source. Lamine Diack, qui n'a pu être joint, a été remplacé cet été à la présidence de l'IAAF par le Britannique Sebastian Coe. Il est mis en examen (inculpé) pour corruption passive et blanchiment aggravé, tandis qu'Habib Cissé ne l'a été que du premier chef. Ils ont été laissés...
(AFP 31/10/15)
L’Afrique du Sud a facilement pris la troisième place de la Coupe du monde de rugby 2015 grâce à sa victoire face à l’Argentine 24 à 13, vendredi 30 octobre au stade Olympique de Londres. Les Springboks, champions du monde en 1995 et en 2007, grimpent sur la 3e marche du podium. Ils terminent donc à la même position qu’en 1999, en conclusion d’une édition 2015 bien chaotique si l’on se rappelle qu’elle avait commencé par une humiliation sans précédent face au Japon (34-32) à Brighton. Les Pumas terminent donc 4es, sans égaler leur meilleur résultat dans l’épreuve (3es) obtenu en 2007. Le sélectionneur Daniel Hourcade aura cependant de bonnes raisons de croire à un avenir radieux. Lui qui affirmait...
(AFP 17/10/15)
La justice du Botswana a ordonné samedi le maintien dans ce pays d'Afrique australe de dix joueurs de l'équipe nationale érythréenne de football qui ont demandé l'asile politique, s'opposant ainsi à la volonté de Gaborone de les renvoyer chez eux. L'Etat du Botswana "ne peut pas retirer de la juridiction du Botswana dix Erythréens, tous membres de l'équipe nationale de football, qui le 14 octobre 2015 ou autour de cette date, se sont présentés à des représentants du gouvernement du Botswana à Francistown (est) pour demander l'asile politique", a statué le juge de la Haute Cour de Lobatse (sud), Godfrey Radijeng. La justice étudiera de nouveau leur cas le 11 décembre, une fois que leur demande aura été examinée, a-t-il...
(AFP 17/10/15)
"Je suis obligé de faire le tour des petits stades de quartier pour regarder des matches", se désespère le sélectionneur Tom Saintfiet: au Togo, les championnats de foot sont au point mort depuis des mois, englués dans une crise qui n'en finit pas. "Pas facile, dans cette situation, de détecter de nouveaux joueurs", soupire Saintfiet, le sélectionneur belge des Eperviers (surnom donné à la sélection togolaise). "Nous manquons de compétition et nous régressons. C'est très mauvais pour le Togo qui est une grande nation de football", se lamente de son côté Blaise Kouma, capitaine de l'Etoile Filante, un club de deuxième division. Au Togo, le ballon ne roule plus dans les grands stades depuis 11 mois: les championnats de D1...
(AFP 15/10/15)
Dix footballeurs de l'équipe nationale érythréenne ont demandé l'asile politique au Botswana, où ils ont participé à un match de qualification pour la Coupe du monde de 2018, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. Mercredi matin, "dix footballeurs ont refusé de monter à bord de l'avion qui les ramenait chez eux, expliquant qu'ils demandaient l'asile politique. Ils ont été placés en garde à vue pour être interrogés", a déclaré à l'AFP Dick Bayford, avocat représentant le Mouvement érythréen pour la démocratie et les droits de l'Homme (EMDHR) basé à Pretoria, en Afrique du Sud.
(Le Monde 08/10/15)
Le Camerounais Issa Hayatou, patron du football africain, a été désigné jeudi président par intérim de la FIFA après la suspension de 90 jours de Joseph Blatter, a annoncé la FIFA dans un communiqué. « Pour une durée de 90 jours, Joseph Blatter n’a pas le droit de représenter la FIFA de quelque manière que ce soit ni d’agir en son nom », a indiqué l’instance suprême du foot mondial, soulignant que le président en titre avait de fait été « relevé de ses fonctions » en raison de sa suspension. Selon les statuts de la FIFA, Hayatou assure l’intérim car il est le « plus ancien vice-président du comité exécutif en poste ». « J’occuperai cette fonction uniquement à...

Pages

(RFI 25/01/18)
Au lendemain d'une réunion à laquelle participait le nouveau ministre des Affaires étrangères malien Tieman Hubert Coulibaly, le Conseil de sécurité de l’ONU a publié une déclaration qui souligne l'impatience des diplomates. Préparée par la France, elle menace explicitement le Mali de sanctions en cas de nouveau retard dans la mise en œuvre de l'accord de paix signé il y a deux ans et demi et depuis jamais appliqué. Pour la toute première fois, les autorités maliennes font face à un ultimatum du Conseil de sécurité. Si Bamako échoue à faire appliquer son calendrier pour la mise en œuvre de l'accord de paix d'ici à la fin mars, les diplomates envisageront des sanctions. « Les parties maliennes ont pris des...
(La Tribune 25/01/18)
C’est la seule rencontre avec un leader africain dans l’agenda du président américain. En marge du Forum économique mondial de Davos, Donald Trump a demandé à rencontrer le président rwandais Paul Kagamé qui devrait prendre la présidence exécutive de l’Union africaine. Le tête-à-tête entre les deux hommes intervient en pleine polémique sur les propos prêtés au président américain sur les « pays de merde ». Propos pour lesquels tout un Continent espère des excuses en provenance du locataire de la Maison-Blanche. Paradoxal le lieu choisi pour réchauffer les relations entre l'Afrique et les Etats-Unis. Ce sont sur les hauteurs enneigées des Alpes suisses que le président américain compte déployer une opération de réchauffement des relations américano-africaines. Paul Kagamé, seul leader...
(Jeune Afrique 24/01/18)
Deux ans après son élection, le chef de l’État burkinabè affiche des résultats encourageants. Malgré un contexte social et sécuritaire tendu qui l’oblige à des entorses budgétaires, il entend appliquer le plan d’investissement présenté en 2016. Roch Marc Christian Kaboré l’admet : la tâche pour transformer l’économie de son pays s’avère plus délicate que prévu. Dès sa prise de fonctions, le 29 décembre 2015, le président a été confronté à des vents défavorables, notamment les grèves dans le secteur public, les attentats et les tentatives de déstabilisation attribuées à l’ancienne garde rapprochée de Blaise Compaoré, renversé en octobre 2014 après vingt-sept années à la tête du pays. « De mon point de vue, le bilan économique du chef de l’État est...
(RFI 24/01/18)
En Côte d’Ivoire, à l’occasion d’une réunion avec différents partis politiques, la Commission électorale a annoncé que les scrutins municipaux et régionaux prévus pour 2018 seraient couplés. Pour autant aucune date précise n’a pour le moment été arrêtée. Une révision des listes pour « très bientôt » et des élections municipales et régionales couplées, ce sont les deux annonces faites par la Commission électorale indépendante qui recevait mardi 23 janvier à son siège d’Abidjan les représentants des partis politiques. Aucune annonce n’a été faite concernant la date des scrutins, mais cela sera nécessairement avant octobre 2018, puisque la loi impose...
(AFP 23/01/18)
Six agriculteurs ont été tuées le week-end dernier par des éleveurs nomades dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris mardi de source officielle, faisant suite à des dizaines de massacres inter-communautaires semblables ces dernières semaines. "Six personnes ont été tuées et beaucoup d'autres blessées dans l'attaque des villages de Kikan et Lauru", dans l'Etat d'Adamawa (nord-est) a rapporté le ministre régional de l'Information Ahmad Sajo. "Un groupe d'éleveurs peuls a envahi Kikan, qui est un village habité des gens de l'ethnie Bachama, tué trois personnes, fait beaucoup de blessés et volé des têtes de bétail", a-t-il ajouté. "Des jeunes Bachama se sont regroupés pour se venger et ont envahi à leur tour le village de Lauru, tué trois personnes et...
(Jeune Afrique 23/01/18)
Le nouveau président du Liberia a été investi ce lundi devant une foule de plus de 35 000 personnes. Dans une atmosphère de liesse populaire, il a promis de préserver les acquis démocratique, de lutter contre la corruption et de construire un Liberia « d’égalité, de liberté, de dignité et de respect ». Reportage. « Dans ma vie, j’ai passé beaucoup de temps dans des stades de football. Mais aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Je peux vous garantir que cette fois-ci il n’y aura ni gagnant, ni perdant. » À peine ces mots lancés, et la clameur s’est emparée du grand stade de Monrovia. Une joie qui a résonné en écho dans les rues de la capitale...
(Jeune Afrique 23/01/18)
À huit mois de la présidentielle, l’opposition camerounaise se cherche une stratégie commune. Maurice Kamto, du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) et Akere Muna, de la Plateforme pour une nouvelle République, se sont rencontrés le 11 janvier. Mais le chemin reste long. « Conscients de la nécessité d’une stratégie harmonisée », les deux hommes, qui se connaissent depuis de nombreuses années, ont convenu de « continuer à discuter ». Alors qu’Akere Muna prône une candidature unique de l’opposition à la présidentielle, Maurice Kamto juge plus prudent de ne pas aller aussi loin pour le moment. Le président du MRC estime préférable de travailler au préalable à la mise en place d’une structure commune, notamment pour l’observation des bureaux...
(Jeune Afrique 23/01/18)
Après deux reports successifs les 14 décembre 2017 et 3 janvier 2018, le procès du maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall et des sept autres agents de la ville va reprendre ce mardi matin au palais de justice de Dakar. Ils sont notamment poursuivis pour « détournement de deniers publics », « blanchiment ». Si l’on en croit le juge Malick Lamotte, il n’y aura pas de troisième report. Les débats qui vont s’ouvrir ce 22 janvier risquent fort d’être très techniques. Les avocats des différentes parties viendront soumettre aux juges les exceptions préjudicielles, de nullité et de fin de non-recevoir « in limine litis« , c’est à à dire avant tout débat au fond. On ne sait pas encore...
(Jeune Afrique 23/01/18)
Pour le nouveau président du Liberia, George Weah, le plus dur reste à faire. Et s’il veut tenir ses promesses, il va devoir sélectionner les membres de son équipe avec soin. La fièvre s’est emparée de la nuit moite de Monrovia. Dans le quartier général de George Weah, ce 27 décembre, les téléphones ne cessent de sonner. Depuis la veille, chacun des appels venus des 5 390 bureaux de vote du pays où le parti a envoyé ses militants confirme la tendance. Il est à peine plus de 18 heures lorsque ses proches se décident à aller voir le candidat pour lui annoncer la nouvelle : c’est désormais certain, le gamin aux pieds d’or va devenir président. « Il n’a pas dit...
(Le Monde 23/01/18)
L’initiative des nouvelles routes de la soie est, pour de nombreuses entreprises chinoises, l’occasion de percer sur le continent africain. Ce projet, initié par le président chinois Xi Jinping en 2013, a donné un nouvel élan à la relation Chine-Afrique en associant notamment l’Ethiopie, l’Egypte, le Kenya, l’Afrique du Sud et plus récemment le Maroc. La construction d’infrastructures de transports comme la ligne de chemin de fer Nairobi-Mombasa au Kenya, un investissement de ...
(La Tribune 22/01/18)
Le budget 2018 de l'Etat congolais a été adopté jeudi dernier par les parlementaires du pays, avec un déficit de trésorerie de l'ordre de 778,9 milliards Francs CFA à combler. Il s'élève à un peu plus de 1.602,7 milliards de francs CFA avec une légère augmentation par rapport aux prévisions de l'année dernière. Le pays devra certainement s'endetter combler une partie de ce déficit. Voté ce jeudi 17 janvier 2018 à Brazzaville au siège de l'Assemblée nationale par les parlementaires avec amendements, en première lecture, le budget 2018 du Congo prends en compte le contexte économique et financier particulier et difficile que traverse le pays. Le budget voté affiche un déficit de trésorerie de l'ordre de 778,900 milliards Fcfa à...
(La Tribune 22/01/18)
Les produits bissau-guinéens bénéficient désormais d'une exemption de taxes auprès de l'Inde, a annoncé l'ambassadeur indien pour la Guinée Bissau, Rajjev Kumar, ce vendredi 19 janvier 2018. Cette mesure est accompagnée d'une autre, facilitant l'obtention du visa pour se rendre en Inde pour les hommes d'affaires bissau-guinéens. Les hommes d'affaires bissau-guinéens ne paieront plus de taxes pour exporter leurs produits vers l'Inde, le grand géant asiatique ayant décidé d'une exemption de taxe à l'exportation. L'information a été donnée par l'ambassadeur indien pour la Guinée Bissau (résidant au Sénégal), Rajjev Kumar, vendredi dernier alors qu'il sortait d'une audience avec le président de la République...
(Jeune Afrique 22/01/18)
Un peu moins d’une semaine après l’adoption d’un nouveau régime de change pour le dirham marocain, la situation sur le marché est « très rassurante », estiment les autorités monétaires du pays. Cela fait quatre jours que la réforme du régime de change du dirham marocain est entrée en vigueur. La valeur du dirham contre les devises évolue désormais dans un intervalle de fluctuation de ±2,5 %, contre ±0,3 % auparavant, par rapport à un cours fixé préalablement par Bank Al-Maghrib. Si un grand nombre de Marocains et d’opérateurs économiques exprimaient leurs craintes vis-à-vis de cette réforme, notamment quant à ses conséquences sur le pouvoir d’achat, il semblerait que tout se passe bien sur le marché.
(Jeune Afrique 22/01/18)
Secrétaire général du parti « Restaurer l’espoir » de Candide Azannaï, Guy Dossou Mitokpè, 39 ans, est député à l’Assemblée nationale. Après un moment de collaboration avec le pouvoir, son parti a rejoint les rangs de l’opposition. Pour lui, le pouvoir de Patrice Talon a renoué avec « de vieux démons ». Jeune Afrique : Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre l’opposition au président Patrice Talon, alors que votre parti était membre de la coalition qui l’a porté au pouvoir ? Guy Dossou Mitokpè : Au départ, j’étais membre du groupe parlementaire Union fait la nation (UN). Ce groupe est composé de treize députés. Mais au dernier congrès ordinaire du parti « Restaurer l’espoir », le 3 juin 2017, les congressistes...
(Jeune Afrique 22/01/18)
Grogne sociale, négociations avec l’exécutif, solutions préconisées face à la crise… Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi réaffirme la volonté de la centrale de se poser en force de proposition. L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) ne défend pas seulement les droits des travailleurs et les acquis sociaux, elle est aussi un acteur majeur de la scène politique nationale. Depuis la chute du régime de Ben Ali, elle est montée en puissance, au point qu’un ancien ambassadeur européen avait asséné qu’« en Tunisie il y a Ennahdha [le parti islamiste] et l’UGTT ». Forte de 750 000 adhérents et d’un parcours intimement lié à la lutte nationale, la centrale exerce une influence indéniable. Elle a d’ailleurs été à l’origine du...
(Jeune Afrique 19/01/18)
Le président burundais veut voir tous les concubins mariés. De son côté, se voit-il en couple avec la République jusqu’à ce que la mort les sépare ?... Héraut autoproclamé de la vertu, le « born again christian » Pierre Nkurunziza a placé son troisième mandat sous le signe de la réhabilitation de la morale bafouée. Les critiques en légitimité de sa dernière élection ne sauraient détourner le président burundais de sa mission christique, persuadé qu’il est, depuis 2005, d’avoir « été choisi par Dieu pour conduire le Burundi ». C’est bien connu, le Tout-puissant n’aime pas les couples qui vivent dans le pêché… La république étant laïque, le chef de l’Etat ne peut décemment traîner les impétueux concubins devant l’autel...
(Jeune Afrique 19/01/18)
Dans un rapport intitulé « Endiguer la dérive autoritaire en Tunisie », International Crisis Group pointe une « nostalgie du régime de Ben Ali » et un « manque de volonté politique » dans l'application de la Constitution de 2014. La Tunisie vient de connaître le plus large mouvement de contestation à la politique du gouvernement depuis la révolution du 14 janvier 2011. Des manifestations ont éclaté dans plusieurs villes du pays pour dénoncer la cherté de la vie, débouchant sur des affrontement quotidiens opposant policiers et protestataires. Près d’un millier de personnes ont été arrêtées. Un climat délétère qui jette une lumière crue sur les faiblesses de la transition démocratique dans une Tunisie qui célèbre le septième anniversaire de...
(RFI 19/01/18)
Le maire de Dakar, en prison depuis mars 2017, soupçonné de détournements de deniers publics, estime que ses droits n'ont pas été respectés, que l'enquête n'a pas été menée dans les règles de droits. Les avocats de l'Etat et ceux de Khalifa Sall sont donc convoqués le 30 janvier prochain à Abuja. En plaidant la cause de leur client fin décembre, les avocats de Khalifa Sall ont obtenu une procédure d'urgence. La Cour de justice de la Cédéao a été créée pour vérifier que les procédures judiciaires sont respectées. « Ce que nous allons demander à la Cour, c'est que l'Etat du Sénégal respecte ses engagements internationaux et respecte l'immunité de Khalifa Sall, mais surtout et fondamentalement, son droit à...
(RFI 19/01/18)
Les élections législatives et présidentielles au Zimbabwe – les premières sans l’ex-président Robert Mugabe – se tiendront dans quatre à cinq mois, a annoncé le nouveau président Emmerson Mnangagwa, sans donner de date précise. Le chef de l’Etat a promis qu’elles seraient libres et transparentes alors que, jusqu’à présent, les différents scrutins ont été entachés de violences et de fraude. « Nous veillerons à ce que le Zimbabwe organise des élections libres, crédibles, et justes », a promis le président Emmerson Mnangagwa. Des élections démocratiques sont cruciales pour légitimer son pouvoir et obtenir les aides financières internationales dont le pays a tant besoin. Aucune date précise n’a encore été fixée pour le scrutin. Une opération d’inscription biométrique des électeurs, censée...
(La Tribune 18/01/18)
Depuis bientôt un mois, le régime d’Omar Béchir fait face à une multiplication des manifestations contre la hausse des prix. Les longues files devant les boulangeries soudanaises, alimentées par une inflation du prix de la farine, se sont transformées en « émeutes du pain », violemment réprimées. Dans un pays atteint du marasme économique, le régime vacille et manque de peu de se faire rouler dans la farine d’une révolution. « Non à la faim! ». « Non aux prix élevés! ». Malgré le brouillard de lacrymogènes de la police anti-émeute, les manifestations ont encore battu le pavé ce mercredi 17 janvier dans les rues d'Omdurman, la plus grande ville du pays, située sur le Nil. Depuis le début de...

Pages