Mardi 23 Janvier 2018

Toute l'afrique

(APA 19/01/18)
APA - Lomé (Togo) - Dans son rapport annuel intitulé « Perspectives économiques en Afrique », la Banque africaine de développement (BAD) prévoit une croissance de 5% pour le Togo en 2018, après une estimation de 4,5% en 2017. Selon l’institution basée à Abidjan, la croissance économique togolaise « pourrait atteindre 5,3 % en 2019, à condition que les précipitations restent favorables ». L’agriculture demeure le fondement de l’économie togolaise, avec une contribution de 1,7 point de pourcentage à la croissance en 2017, précise-t-elle. Le rapport indique que « le secteur tertiaire devrait bénéficier de la capacité du port de Lomé étendue grâce à l’installation d’équipements modernes de transbordement ». Le pays s’est en effet positionné comme une économie de...
(AFP 19/01/18)
La cour suprême d'appel sud-africaine a débouté vendredi Winnie Madikizela-Mandela, l'ex-femme de l'ancien président Nelson Mandela, qui demandait à récupérer la maison familiale du prix Nobel de la paix. Dans son testament qui ne fait pas mention de Winnie Madikizela-Mandela, Nelson Mandela, décédé en 2013, avait demandé à ce que sa maison de Qunu (est) soit "utilisée à vie par (sa) famille pour préserver l'unité du clan Mandela". C'est dans ce village de la province sud-africaine du Cap-Oriental que le héros de la lutte anti-apartheid a passé son enfance et une partie de ses vieux jours. Il y a été enterré.
(AFP 19/01/18)
L'armée congolaise a dû repousser ces dernières heures de fortes offensives de miliciens dans les deux provinces du Sud et du Nord Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris vendredi de sources militaires. Dans le Sud-Kivu, le convoi du commandant des opérations militaires, le général Philémon Yav, a été pris dans une embuscade tendue par la milice Yakutumba dans le territoire de Fizi, vers le lac Tanganyika jeudi soir, selon une source militaire. Un soldat au moins a été tué et trois autres blessés, selon cette source. Mardi dans le Sud-Kivu, des milices ont pris en otage deux agents de la puissante Agence nationale de renseignements (ANR), a indiqué à l'AFP un officier de l'armée. Un...
(AFP 19/01/18)
Un ancien leader sud-africain pro-apartheid, qui avait dirigé l'un des territoires noirs créés par le régime raciste, est décédé à l'âge de 94 ans, a-t-on appris vendredi de sources concordantes. Lucas Mangope avait été chargé par le régime blanc d'administrer le territoire semi-autonome du Bophuthatswana (nord-ouest de l'Afrique du Sud) de 1977 à 1994, date à laquelle l'apartheid a été officiellement aboli. "Mangope fait partie de ces personnalités (...) qui ont soutenu la planification sociale de l'apartheid basée sur la division ethnique", a estimé vendredi le Congrès national africain (ANC), le parti actuellement au pouvoir en Afrique du Sud et fer de lance historique de la lutte contre l'apartheid. Il fut "un fervent opposant du projet de démocratisation de l'Afrique...
(AFP 19/01/18)
Un mandat d'arrêt a été émis contre les organisateurs de "marches pacifiques" demandant au président Kabila de quitter le pouvoir en République démocratique du Congo, un collectif proche de l'église catholique, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Des mandats d'"amener" ont été émis contre cinq des huit responsables du "comité laïc de coordination" proche de l'épiscopat congolais et reconnu par le Vatican, a indiqué à l'AFP une source au sein du parquet. La raison du mandat d'arrêt n'a pas été précisée. "Le motif vous sera communiqué sur place", selon le texte du mandat, d'après la source du parquet. Les responsables du comité se cachent actuellement dans Kinshasa, et seraient sous la protection...
(APA 19/01/18)
APA-Nairobi (Kenya) - Les acteurs humanitaires recherchent 1,6 milliard de dollars pour protéger la vie de 5,4 millions de Somaliens confrontés à la famine. Le plan de réponse humanitaire 2018 (HRP), une extension des efforts de prévention de la famine de 2017, accorde la priorité aux opérations de secours immédiates dans les zones avec un nombre important de personnes vivant dans des situations de crise et d’urgence. Le HRP comprend maintenant également une stratégie pour combler les lacunes en matière de protection en particulier pendant les crises humanitaires et pour les personnes les plus vulnérables, telles que les personnes déplacées, les femmes et les enfants. « Des solutions durables à la sécheresse, aux conflits et aux déplacements restent cependant hors...
(AFP 19/01/18)
Seize des 22 suspects arrêtés après le massacre de 14 personnes en Casamance, région du sud du Sénégal, ont été déférés vendredi au parquet et sont poursuivis pour "assassinat et participation à un mouvement insurrectionnel", a-t-on appris de source proche du dossier. Vingt-deux personnes avaient été arrêtées le 14 janvier dans l'enquête sur ce massacre le 6 janvier de jeunes coupeurs de bois dans la forêt protégée de Bayotte, proche de Ziguinchor, principale ville de cette région agricole et touristique bordée au nord par la Gambie et au sud par la Guinée-Bissau. "Sur les 22 personnes arrêtées, 16 ont été déférées ce matin" vendredi au parquet de Ziguinchor. "Les charges retenues contre ces 16 sont: association de malfaiteurs, assassinat, participation...
(RFI 19/01/18)
Le maire de Dakar, en prison depuis mars 2017, soupçonné de détournements de deniers publics, estime que ses droits n'ont pas été respectés, que l'enquête n'a pas été menée dans les règles de droits. Les avocats de l'Etat et ceux de Khalifa Sall sont donc convoqués le 30 janvier prochain à Abuja. En plaidant la cause de leur client fin décembre, les avocats de Khalifa Sall ont obtenu une procédure d'urgence. La Cour de justice de la Cédéao a été créée pour vérifier que les procédures judiciaires sont respectées. « Ce que nous allons demander à la Cour, c'est que l'Etat du Sénégal respecte ses engagements internationaux et respecte l'immunité de Khalifa Sall, mais surtout et fondamentalement, son droit à...
(APA 19/01/18)
APA-Juba (Soudan du Sud) - Des habitants de Juba, la capitale du Soudan du Sud, se sont plaints de ce qu’ils ont appelé la hausse prohibitive des prix des denrées alimentaires dans la ville, affirmant que cela grève leurs maigres budgets. S’adressant à APA jeudi, certains résidents en difficulté ont déclaré que les prix des produits essentiels avaient augmenté ces dernières semaines, les obligeant à faire de pieds et des mains pour survivre. Le kilo de sucre est ainsi passé de 150 à 170 livres sud-soudanaises (SSP) et le litre d’huile de 300 à 340 livres tandis que le sac de 50 kilos de farine de maïs est passé de 5.500 à près de 7.000 livres. "Comment pouvons-nous prendre soin...
(AFP 19/01/18)
e président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a assuré vouloir la présence d'observateurs étrangers lors des élections présidentielle et législatives qui doivent se tenir dans son pays cette année, pour rompre avec les pratiques de son prédécesseur Robert Mugabe. "Nous voulons des élections crédibles", a-t-il déclaré au Financial Times dans une interview publiée vendredi. "J'aimerais que les Nations Unies viennent, l'Union Européenne devrait venir", a-t-il ajouté. "Si le Commonwealth demandait à venir, je serais disposé à étudier leur requête", a-t-il ajouté. En visite au Mozambique jeudi dans le cadre d'une tournée régionale, Emmerson Mnangagwa avait annoncé que des élections seraient organisée...
(AFP 19/01/18)
Les autorités monétaires marocaines ont répondu jeudi aux inquiétudes suscitées par le nouveau régime de change du dirham, entré en vigueur lundi, affirmant que l'impact sur l'inflation et le pouvoir d'achat serait limité. Le gouverneur de la banque centrale marocaine, Abdellatif Jouahri, a affirmé jeudi en conférence de presse que le nouveau régime aurait un "impact positif sur la croissance", avec hausse du taux de croissance 0,2% en 2018, tandis que l'inflation pourrait augmenter de "0,4%" pour atteindre 1,9 %". Le nouveau système, plus flexible, est entré en vigueur lundi après des années de discussions, une réforme encouragée par le Fonds monétaire international (FMI) qui vise à renforcer la "résilience et la compétitivité"...
(AFP 19/01/18)
Roy Bennett, figure de l'opposition zimbabwéenne, est mort avec quatre autres personnes lors du crash d'un hélicoptère dans une région reculée du Nouveau-Mexique, aux Etats-Unis, ont annoncé jeudi les autorités locales. L'aéronef s'est écrasé vers 18H00 locales mercredi (00H00 GMT jeudi) dans une région montagneuse d'où un survivant a appelé le numéro d'urgence 911 pour signaler l'accident, a précisé la police du Nouveau-Mexique. La carcasse encore en flammes a été retrouvée près d'un ranch à quelque 16 kilomètres à l'est de la ville de Raton. Sur place, les policiers ont estimé que l'identification était "difficile" en raison de la calcination de l'hélicoptère, selon le communiqué de la police.
(AFP 19/01/18)
L'ancien Premier ministre bissau-guinéen Carlos Gomes Junior (2009-2012) a été accueilli en triomphe jeudi à son retour à Bissau, après plus de cinq ans d'exil au Portugal après son renversement lors d'un putsch, a constaté un correspondant de l'AFP. Il avait été renversé le 12 avril 2012, entre les deux tours d'une élection présidentielle dont il était largement donné vainqueur, lors d'un putsch mené par le général Antonio Indjai, limogé en 2014 par l'actuel président, José Mario Vaz, de ses fonctions de chef d'état-major. Carlos Gomes Junior a été accueilli par des milliers de partisans de sa formation, le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC)...
(RFI 19/01/18)
Les élections législatives et présidentielles au Zimbabwe – les premières sans l’ex-président Robert Mugabe – se tiendront dans quatre à cinq mois, a annoncé le nouveau président Emmerson Mnangagwa, sans donner de date précise. Le chef de l’Etat a promis qu’elles seraient libres et transparentes alors que, jusqu’à présent, les différents scrutins ont été entachés de violences et de fraude. « Nous veillerons à ce que le Zimbabwe organise des élections libres, crédibles, et justes », a promis le président Emmerson Mnangagwa. Des élections démocratiques sont cruciales pour légitimer son pouvoir et obtenir les aides financières internationales dont le pays a tant besoin. Aucune date précise n’a encore été fixée pour le scrutin. Une opération d’inscription biométrique des électeurs, censée...
(AFP 19/01/18)
Sept soldats nigériens ont été tués et dix-sept autres blessés mercredi dans une attaque "terroriste" attribuée à Boko Haram dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, a annoncé le gouvernement du Niger dans un communiqué vendredi. "Le bilan provisoire de la lâche attaque terroriste survenue dans la nuit de mercredi à jeudi à Toummour est de sept morts, dix-sept blessés et un militaire porté disparu", a précisé un communiqué du conseil des ministres lu à la radio d'Etat. Le gouvernement n'a pas donné pour le moment des précisions sur cette attaque et souligne qu'une équipe du ministère de la Défense "dépêchée sur lieux donnera d'amples détails sur cet évènement malheureux".
(AFP 19/01/18)
Un comité d'action pour la libération d'un activiste tchadien, emprisonné depuis 15 mois pour avoir critiqué le régime sur les réseaux sociaux, a saisi jeudi la Cour d'appel de N'Djamena, selon le porte-parole du comité, Jean-Bosco Manga. "Nous avons saisi la Cour d'appel de N'Djamena pour obtenir la mise en liberté d'office de notre camarade Tadjeddine Mahamat Babouri en raison de sa détention abusive", a indiqué M. Manga à l'AFP. Tadjeddine Mahamat Babouri est détenu depuis mi-septembre 2016 à la suite de propos critiques envers le régime d'Idriss Déby sur Facebook. Il est toujours dans l'attente de son procès, selon le comité. Un comité d'action pour sa libération a été mis en place le 13 janvier, afin, selon ses membres,...
(AFP 19/01/18)
Six militants de la cause mozabite, minorité berbère algérienne, jugés jeudi en Algérie pour notamment "tentative de renverser le pouvoir" et "atteinte à la sécurité de l'Etat" ont été acquittés, ont annoncé leurs avocats à l'AFP. "Justice a été rendue dans ce procès qui n'aurait pas dû avoir lieu", a réagi Me Mustapha Bouchachi, un de leurs avocats, joint par l'AFP à Ghardaïa (600 km au sud d'Alger) où se tenait le procès. Il a dit espérer que ce "genre de décision contribuera à l'apaisement dans la région", théâtre de violences sanglantes et récurrentes ces dernières années entre Mozabites --Berbères de la vallée du M'zab-- et Chaâmbas --Arabes malékites. Le procureur avait simplement requis "l'application de la loi", s'en remettant...
(AFP 19/01/18)
La Cour constitutionnelle béninoise a jugé jeudi "non-conforme à la Constitution" une loi excluant du droit de grève certains secteurs de la fonction publique, qui avait suscité une grogne sociale dans le pays d'Afrique de l'Ouest, a déclaré à l'AFP une source au sein de la Cour. La juridiction suprême béninoise "a déclaré non-conforme à la Constitution la loi sur le retrait du droit de grève", a affirmé cette source jointe par téléphone, qui s'exprimait sous couvert d'anonymat. "Elle demande que les députés légifèrent pour encadrer le droit de grève, plutôt que de le supprimer", a-t-elle précisé. La Cour constitutionnelle doit désormais notifier de manière officielle sa décision au président...
(AFP 19/01/18)
Un Français qui s'est récemment évadé d'une prison de Madagascar a provoqué une vive polémique dans le pays en accusant la ministre de la Justice malgache d'avoir facilité sa fuite vers la France en échange de pots-de-vin. De nationalité française, Houcine Arfa, 54 ans, était détenu depuis juin dans la prison de Tsiafahy à Antananarivo. Conseiller en sécurité du président malgache Hery Rajaonarimampianina depuis 2015, il a été condamné en novembre 2017 à trois ans d'emprisonnement, notamment pour usurpation de fonction et extorsion de fonds. Le 28 décembre dernier, M. Arfa a profité d'une visite à l'hôpital pour s'évader. Il a ensuite pu quitter Madagascar en pirogue jusqu'à Mayotte, avant de regagner la France. De retour en France, M. Arfa...
(AFP 19/01/18)
Les autorités soudanaises détenaient jeudi un journaliste de l'Agence France-Presse arrêté la veille alors qu'il couvrait les manifestations contre la hausse des prix du pain qui ont été dispersées par la police. Abdelmoneim Abu Idris Ali, 51 ans, qui travaille pour l'AFP à Khartoum depuis près d'une décennie, couvrait une manifestation contre la hausse des produits alimentaires mercredi à Oumdurman, ville voisine de la capitale soudanaise. Quelque 200 manifestants ont été dispersés par la police anti-émeutes à coup de gaz lacrymogène. Idris Ali n'a pu être joint après cette manifestation et les autorités soudanaises ont informé jeudi le bureau de l'AFP de son arrestation avec deux autres journalistes, dont un travaillant pour l'agence Reuters. Il était détenu dans un centre...

Pages

(AFP 15/01/18)
Trois militaires congolais ont été tués lundi dans une attaque attribuée aux rebelles ougandais musulmans des ADF dans l'est de la République démocratique du Congo, après plus de deux heures de violents combats, selon un témoignage recueilli par l'AFP. Trois corps en tenue militaire de l'armée congolaise, portant des traces de blessures, ont été vus par un témoin à la morgue de l’hôpital général de Beni. Le même témoin a vu quatre militaires blessés et soignés dans le même hôpital. Auparavant, un autre témoin a déclaré à l'AFP avoir vu une ambulance de l'armée transporter "deux corps et cinq blessés", tous des militaires. L'armée congolaise n'a pas confirmé des morts dans ses rangs. Cette attaque présumée des Allied defence forces...
(AFP 15/01/18)
Dans une nouvelle vidéo diffusée lundi par le groupe jihadiste nigérian Boko Haram, 14 présumées lycéennes de Chibok (nord-est), dont l'enlèvement de masse il y a presque quatre ans avait déclenché l'indignation du monde entier, déclarent refuser de rentrer chez elles. "Nous sommes les filles de Chibok (...) Par la grâce de Dieu, nous ne vous reviendrons pas", affirme une des jeunes filles s'exprimant au nom du groupe apparaissant dans cette vidéo de 21 minutes, dont trois tiennent des nourrissons dans leurs bras. C'est la première vidéo de ce genre depuis le mois de mai, lorsqu'une jeune femme affirmant être une des 219 lycéennes enlevées en avril 2014 dans l'Etat du Borno, était apparue brandissant une arme et refusant elle...
(AFP 15/01/18)
Un "homme armé" a été tué dimanche lors d'accrochages avec des militaires sénégalais et un groupe d'hommes en armes en Casamance, la région forestière du sud du Sénégal où l'armée recherche les auteurs du massacre de 14 coupeurs de bois, a indiqué lundi un porte-parole militaire. Il s'agit du premier accrochage mortel avec l'armée signalé depuis plusieurs années dans cette région, où le Mouvement démocratique des forces de Casamance (MFDC) mène depuis 1982 une rébellion indépendantiste. Les militaires sont tombés dimanche sur un groupe "d'hommes armés" dans la zone de recherche des auteurs du massacre du 6 janvier, a affirmé à l'AFP un responsable de la Direction des relations publiques de l'armée (Dirpa), sans se prononcer sur leur éventuelle appartenance...
(AFP 15/01/18)
Les militants islamistes somaliens shebab se montrent de plus en plus menaçants à l'égard des civils pour les forcer à leur remettre de jeunes enfants destinés à être endoctrinés, a rapporté lundi Human Rights Watch (HRW). La campagne de recrutement a été lancée à la mi-2017 par les shebab, qui se sont ensuite livrés à des représailles contre les communautés refusant de coopérer, a affirmé dans un communiqué l'organisation de défense des droits de l'Homme. Selon HRW, des centaines d'enfants ont depuis quitté leur domicile, le plus souvent sans leurs parents, pour éviter d'être enrôlés de force par le groupe affilié à Al-Qaïda. "L'impitoyable campagne de recrutement des shebab enlève des enfants à leurs parents pour qu'ils puissent servir ce...
(AFP 15/01/18)
Des ONG congolaises ont dénoncé samedi à Brazzaville la décision des autorités d’appliquer une cessation du statut de réfugiés à plus de 8.000 réfugiés rwandais présents au Congo depuis plus de vingt ans. "Les organisations de la société civile sont très préoccupées par la décision du gouvernement d’appliquer cette clause, et constatent aussi une confusion sur les 8.460 réfugiés rwandais qui deviennent des migrants", indiquent ces ONG dans une déclaration. "Le gouvernement doit revenir sur sa décision", a déclaré à l’AFP Loamba Moké, président de l’Association des droits de l’homme et de l’univers...
(AFP 15/01/18)
Le trafic à l'aéroport de Tripoli a été interrompu lundi à la suite d'une attaque par un groupe armé qui a entraîné de violents combats, a-t-on appris de sources aéroportuaire et sécuritaire libyennes. Dans un communiqué sur sa page facebook, la direction de l'aéroport international de Mitiga, le seul de la capitale opérationnel, a annoncé "la suspension du trafic aérien (...) du fait des combats qui ont éclaté ce matin", lundi. Un groupe armé a lancé "une attaque" sur le site de l'aéroport, "qui compte une prison où sont détenues plus de 2.500 personnes pour des affaires diverses", a indiqué sur sa page Facebook la force al-Radaa (dissuasion), chargée de sécuriser la plateforme. Selon cette force, la milice à l'origine...
(AFP 15/01/18)
La société minière britannique Gem Diamonds a annoncé lundi avoir récemment extrait au Lesotho un diamant d'une masse exceptionnelle de 910 carats, déjà considéré comme l'un des cinq plus gros jamais découverts sur la planète. Cette pierre, extraite de la très prolifique mine de Letseng, pourrait valoir jusqu'à 33 millions d'euros, a estimé dans une note l'analyste Ben Davis, du cabinet Liberum Capital. "Depuis que Gem Diamonds a acquis la mine de Letseng en 2006, elle a produit quelques uns des diamants les plus intéressants au monde", s'est réjoui son PDG, Clifford Elphick. "Ce diamant de pureté exceptionnelle est toutefois le plus gros extrait à ce jour de la mine de Letseng et illustre sa qualité, a ajouté le patron...
(AFP 15/01/18)
Les évêques de Centrafrique ont demandé aux groupes armés qui règnent dans une grande partie du pays de "déposer les armes sans condition", à l'issue de la session ordinaire de la conférence épiscopale de Centrafrique dimanche à Bangui. "Au nom de Dieu, nous demandons aux groupes armés de déposer les armes sans condition", afin de "mettre fin aux crimes de tout genre et aux souffrances de nos compatriotes, aux pillages des ressources naturelles et aux dysfonctionnement de l'Etat", ont lancé les évêques lors d'une messe dans la cathédrale de Bangui.
(AFP 15/01/18)
Un chef rebelles et plusieurs miliciens ont été condamnés samedi à des peines allant de trois ans de prison à la perpétuité par la justice militaire dans l'est troublé de la République démocratique du Congo. Guylain Mumbere Kitambala, un chef Maï-Maï poursuivi pour détention illégale d'armes et participation à un mouvement insurrectionnel, a été condamné à la "peine de mort", selon un jugement rendu samedi à Beni par la Cour militaire de la province du Nord-Kivu (est). Ses 16 coaccusés ont été condamnés à des peines allant de 3 à 15 ans de prison. Le tribunal militaire a également condamné deux autres miliciens poursuivis dans une autre affaire à une peine de 10 ans de prison, tandis que leur coaccusé...
(AFP 15/01/18)
La gendarmerie sénégalaise a arrêté 22 personnes dans l'enquête sur le massacre de 14 coupeurs de bois en Casamance, région forestière du sud du Sénégal, la semaine dernière, selon un communiqué publié dimanche. Il s'agit des premières arrestations annoncées depuis cette tuerie, le 6 janvier dans la forêt protégée de Bayotte, proche de Ziguinchor, principale ville de cette région agricole et touristique bordée au nord par la Gambie et au sud par la Guinée-Bissau. Auparavant, des habitants du village de Toubacouta, au sud de Ziguinchor, avaient fait état d'un bilan de 16 à 20 personnes arrêtées dimanche par la gendarmerie...
(AFP 15/01/18)
Les éleveurs nigérians de bétail ont réfuté dimanche les critiques après les récents affrontements avec des agriculteurs qui ont fait 80 morts, en affirmant qu'ils avaient eu plus de 1.000 morts dans des violences depuis 2017. Les éleveurs peuls musulmans sont accusés d'être responsables d'une vague de violences contre des communautés d'agriculteurs dans l'Etat de Benue (centre) depuis le début de l'année. Le conflit séculaire pour l'appropriation des terres entre bergers nomades et agriculteurs sédentaires a été renforcé par une lutte de plus en plus âpre pour les ressources, provoquée par la sécheresse et la désertification dans le nord du Nigeria et plus largement au Sahel, qui a obligé les éleveurs à migrer vers le Sud.
(AFP 13/01/18)
Quelques centaines de personnes ont manifesté vendredi dans le calme contre les hausses de prix en Tunisie après plusieurs jours de heurts alimentés par une grogne sociale, à l'approche du septième anniversaire de la révolution. La nuit de jeudi à vendredi a été relativement calme après des émeutes nocturnes ces derniers jours dans plusieurs villes. Ces troubles sont nourris par un chômage persistant malgré la croissance, et des hausses d'impôts grignotant un pouvoir d'achat déjà éprouvé par une importante inflation. La mobilisation sociale traditionnelle à l'approche du septième anniversaire de la chute du dictateur Zine el Abidine Ben Ali le 14 janvier 2011, chassé du pouvoir par une révolution réclamant notamment travail et dignité, a été particulièrement explosive cette année,...
(AFP 13/01/18)
Quatre personnes ont été arrêtées vendredi pour avoir attaqué deux écoles talmudiques dans un quartier juif de Djerba, a indiqué le ministère tunisien de l'Intérieur, les accusant d'avoir agi dans le but de "semer le chaos". Mercredi, ces deux écoles de la Hara el-Kbira ont été ciblées par des jets de cocktails molotov qui n'avaient atteint que leurs entrées, sans provoquer de dégâts à l'intérieur, selon Perez Trabelsi, responsable de la communauté juive tunisienne à Djerba. Âgés de 19 et 20 ans, les auteurs de cette attaque habitent Djerba et "ne sont pas connus pour avoir des appartenances religieuses extrémistes", précise le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Ils ont avoué leur acte, précisant avoir eux-mêmes confectionné et fait usage...
(Le Monde 13/01/18)
Vue du ciel, Kananga ressemble à une grande ville. Plantée au milieu d’immenses plateaux de savane déboisés, cernée de rivières épaisses et boueuses, la capitale de la province du Kasaï-Central, au milieu de la République démocratique du Congo (RDC), possède sa gare et son siège du gouvernorat, sa large avenue Patrice-Lumumba, sa cathédrale Saint-Clément en brique rouge. En fait, Kananga consiste en un agrégat de vestiges coloniaux et d’habitats de fortune, où près de un million d’habitants vivent difficilement de la débrouille. En 1960, l’ancienne Luluabourg, bâtie par les Belges sur la rivière Lulua, était pressentie pour être la capitale du Congo devenu indépendant. Aujourd’hui, c’est une enclave inactive, où s’arrêtent peu de voyageurs. Ses commerçants s’approvisionnent à Lubumbashi, la...
(AFP 12/01/18)
Quelques centaines de personnes ont manifesté vendredi à Tunis et à Sfax (centre) pour protester contre la loi de finances de 2018 qui impose des mesures d'austérité, et réclamer sa révision en adressant un "carton jaune" au gouvernement. A l'appel du mouvement "Fech Nestannew" ("Qu'est-ce qu'on attend"), qui a lancé en début d'année la contestation contre la hausse des prix, plus de 200 manifestants, la plupart des jeunes de moins de 25 ans, se sont rassemblés dans le centre de Tunis avant de défiler jusqu'à la préfecture, a constaté un journaliste de l'AFP. Les protestataires ont levé des cartons jaunes en criant: "Le peuple veut la chute de la loi de finances" de 2018, "Le peuple en a marre des...
(AFP 12/01/18)
La Casamance, où quatorze personnes ont été tuées le 6 janvier par des hommes armés, est une région agricole du sud du Sénégal au fort potentiel agricole et touristique, en proie depuis 1982 à un conflit indépendantiste, objet de négociations de paix. Enserrée au Nord par la Gambie et au Sud par la Guinée-Bissau, baignée à l'Ouest par l'océan Atlantique, la Casamance (29.000 km2, 1,9 million d'habitants en 2018 selon l'agence statistique nationale) a été longtemps considérée comme le grenier du Sénégal. C'est l'une des régions les plus boisées du pays, menacée de déforestation par le trafic de bois qui y a longtemps été mené par notamment des exploitants forestiers sénégalais et des groupes armés locaux. Ce commerce illicite de...
(AFP 12/01/18)
Des échauffourées ont opposé vendredi à Lusaka la police à des vendeurs de rue, qui protestaient contre l'interdiction d'exercer leur activité dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du choléra, a constaté un photographe de l'AFP. Des centaines de résidents du bidonville de Kanyama, foyer de l'épidémie, ont bloqué des rues avec des pneus enflammés et incendié un camion d'éboueurs. "Les manifestations sont sous contrôle", a affirmé la porte-parole de la police Esther Katongo dans un bref communiqué. Plusieurs manifestants ont été arrêtés, a constaté le photographe de l'AFP, mais la police n'a pas précisé leur nombre. Selon le dernier bilan officiel, le choléra a fait 70 morts à l'échelle du pays, sur un total de 3.077...
(APA 12/01/18)
APA – Cotonou (Bénin) – Le Front d’action des syndicats de l’Education du Bénin, fort de 52 organisations syndicales, a annoncé qu’il allait observer à partir de mardi prochain une grève d’avertissement de 72 heures. Le Front d’action qui a pris cette mesure à l’issue d’une assemblée générale tenue mardi et mercredi derniers, explique en être venu à ce mouvement d’humeur pour obtenir l’application sans délai des décrets portant statut particulier des corps des personnels enseignants des enseignements des second et premier degrés ainsi que l’indexation des salaires des enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire. Les syndicats d’enseignants demandent également la régularisation de la situation...
(AFP 12/01/18)
Trois soldats français de la force Barkhane ont été blessés, dont un grièvement, jeudi dans l'est du Mali, lors d'un attentat contre leur convoi par un kamikaze, a annoncé vendredi l’État-major des armées à Paris. Cette attaque contre le convoi blindé français, qui circulait entre Ménaka et Indelimane, est intervenue le 11 janvier, date anniversaire du déclenchement de l'opération Serval, le 11 janvier 2013. "Un véhicule s'est approché du convoi et s'est fait exploser à proximité d'un VAB (Véhicule de l'avant blindé)", a précisé à l'AFP le colonel Patrick Steiger, porte-parole de l’État-major. Le blessé grave a été évacué vers la France et admis dans un hôpital militaire de la région parisienne, les deux autres ont été soignés sur place,...
(AFP 12/01/18)
Bonne année 2968 ! L'Algérie célèbre vendredi Yennayer, le Nouvel an berbère, décrété férié pour la première fois dans un pays d'Afrique du Nord, région où cette importante minorité revendique la reconnaissance de son identité. Repas de fête autour d'un copieux couscous accompagné de volaille ou de brebis, chants, danses, jeux traditionnels, théâtre et parades équestres sont comme chaque année au menu des festivités, en plus de nombreuses manifestations officielles organisées pour la première fois par les autorités à travers le pays. "Traditionnellement, nous célébrons Yennayer en famille autour d'un repas copieux à base de volaille, mélangée à de la viande séchée", explique Samia Moumni...

Pages

(AFP 27/12/17)
Les files d'attente ne désemplissent pas au Nigeria et les automobilistes attendent parfois plus de 24 heures en espérant remplir leur réservoir, alors que le premier producteur d'or noir d'Afrique traverse une grave crise de pénurie d'essence raffinée. "Je voulais aller passer Noël en famille dans l'Etat d'Osun (au nord de Lagos), mais j'ai dû annuler", raconte à l'AFP Tope Alake, un automobiliste devant l'une des quelques pompes encore actives à Lagos, la capitale économique du Nigeria. "Je devrais être avec ma famille", se désespère quant à lui Alex Ogunsola, en ce jour de Boxing Day, férié au Nigeria.
(Jeune Afrique 27/12/17)
Si le Nigeria a bien renoué avec la croissance au deuxième trimestre 2017, cette embellie relative ne doit pas faire oublier que des réformes de grande envergure doivent être menées, prévient l'institution financière internationale. Les représentants du FMI, en mission au Nigeria du 6 au 20 décembre, ont confirmé l’information publiée le 5 septembre dernier par le Bureau national des statistiques (NBS) : après cinq trimestres de récession (de janvier 2016 à mars 2017), le pays a renoué avec la croissance au deuxième trimestre 2017. Une embellie qui s’est poursuivie au troisième trimestre, portée par une hausse de la production pétrolière et la reprise des cours du brut (le brent, tombé sous la barre des 45 dollars fin juin, dépasse...
(APA 27/12/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le gouvernement camerounais a annoncé mardi, le déblocage par le Fonds monétaire international (FMI) d’une enveloppe de 65 milliards de francs CFA supplémentaires portant à 162 milliards de francs CFA la cagnotte globale en l’espace de six mois, dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC) pour la réalisation du programme triennal 2017- 2019 signé entre les deux parties en juin 2017. Suite à l’entrée en vigueur de cet accord, et dans un communiqué dont APA a reçu copie, Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint du FMI explique que « la performance du Cameroun dans le cadre de la FEC a été globalement satisfaisante. Les autorités restent pleinement attachées à l’assainissement budgétaire, et le...
(AFP 27/12/17)
Une explosion s'est produite mardi sur un important oléoduc qui achemine le brut du Sud libyen vers un terminal du nord-est du pays, provoquant une baisse de la production de plus de 70.000 barils par jour, a déploré la compagnie nationale de pétrole (NOC). L'origine de l'explosion qui a eu lieu dans la région de Mrada, à quelque 400 km au sud-ouest de Benghazi, "n'a pas été encore déterminée", a précisé la NOC dans son communiqué, après avoir évoqué initialement un "incendie". La production a été déviée sur un autre oléoduc, a indiqué la compagnie qui prévoit tout de même une baisse de 70.000 à 100.000 barils par jour. Une source de la NOC a précisé à l'AFP qu'une "enquête...
(Jeune Afrique 26/12/17)
Le FMI a annoncé jeudi l'octroi de 101,1 millions de dollars en faveur du Gabon dans le cadre d'un prêt triennal consenti en juin, anticipant un rebond de l'économie en 2018 grâce notamment au redressement des cours du pétrole. « La situation économique du Gabon demeure délicate mais certains signes laissent entrevoir un retournement de la tendance », estime le Fonds monétaire international dans un communiqué. En 2017, la production pétrolière sera vraisemblablement inférieure aux prévisions, d’où une légère révision à la baisse du taux de croissance, de 1% à 0,8 %, explique l’institution de Washington.
(RFI 26/12/17)
La Mauritanie changera l'unité de sa monnaie, à partir du 1er janvier. 10 ouguiyas, la monnaie nationale... vaudront 1 ouguiya et 1 euro qui vaut aujourd'hui 450 ouguiyas, au 1er janvier, en vaudra 45. De nouveaux billets seront émis, mais la devise ne change pas de nom. Ce changement d'unité ne devrait pas avoir d'impact sur la valeur des produits, mais pourtant à l'approche de la réforme, on observe déjà une flambée des prix. Farine, pâtes, médicaments... tous les produits de première nécessité connaissent une hausse des prix. Le sac de riz de 25 kilos vendu ordinairement entre 2000 et 5000 ouguiyas...
(Jeune Afrique 23/12/17)
Le gouvernement suspendra à partir de janvier l’importation de près de 900 produits. Certains patrons craignent un risque de pénurie. L’Algérie, dont le déficit commercial s’élève à 9,5 milliards de dollars, revoit sensiblement sa copie en matière d’importations. Le ministère du Commerce, Mohamed Benmeradi, a annoncé le 19 décembre la fin du système des licences, deux ans seulement après leur introduction. Une mesure pour le moins inattendue puisqu’en mars dernier, le gouvernement, alors dirigé par Abdelmalek Sellal, élargissait le système de quotas d’importations à une douzaine de produits. Faut-il y voir une volte-face orchestrée par le gouvernement d’Ahmed Ouyahia ?
(APA 23/12/17)
APA-Mbabane (Swaziland) - L’Autorité fiscale du Swaziland (SRA) a perçu une taxe de 20,75 millions de dollars de plus que l’objectif fixé annuellement. Le ministre des Finances, Martin Dlamini, a déclaré dans un rapport de fin d’année que l’augmentation des vérifications effectuées par la SRA avait permis de percevoir une taxe supplémentaire puisque sa cible annuelle était d’environ 692 millions de dollars. M. Dlamini a déclaré qu’en dépit du recul des recettes, la diligence affichée par la SRA a conduit à un rapport positif car les estimations préliminaires indiquent que le déficit budgétaire pour l’exercice 2017-18...
(Jeune Afrique 23/12/17)
L'ancien ministre tunisien donne son point de vue et son expertise sur le placement de la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux de l’UE, le 5 décembre. Une décision qui a suscité l'émoi des Tunisiens. Elyès Jouini a été ministre auprès du Premier ministre chargé des Réformes économiques et sociales et de la Coordination avec les ministères concernés au sein du gouvernement provisoire tunisien, qu’il a quitté en mars 2011. Aujourd’hui vice-président de l’université Paris-Dauphine et Président de la Fondation Dauphine, il revient sur l’inscription, le 5 décembre dernier, de la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux de l’UE, au titre des juridictions non coopératives. Cette décision européenne a suscité un sentiment d’injustice en Tunisie, dont...
(AFP 23/12/17)
Petit archipel d'Afrique centrale au cœur du Golfe de Guinée, Sao Tomé et Principe veut voir au-delà de son horizon économique aujourd'hui limité, le budget de l'Etat dépendant à 90% de l'aide internationale. Objectif de ce pays de moins de 200.000 habitants qui a lancé en 2015 un plan de développement: devenir un paradis de l'écotourisme et un "hub" portuaire. Oublié le rêve pétrolier, explique à l'AFP le ministre des Finances Américo De Oliveira Ramos, qui pense que le pays ne peut pas s'appuyer sur son "or noir" comme l'ont fait les autres pays de la sous-région. Sao Tomé possède des ressources pétrolières en offshore...
(Agence Ecofin 22/12/17)
Fin d’année plutôt heureuse pour les autorités togolaises. Après le FMI et la Banque mondiale, c’est au tour de Banque africaine de développement (BAD) de procéder au décaissement de 7,47 milliards de FCFA au titre du Programme d’Appui à la Promotion de l’Agrobusiness (PAGPA). La signature de ces protocoles de dons, a eu lieu ce jeudi entre le ministre togolais de l’Economie et des Finances, Sani Yaya et Mme Kahdidia Diabi, représentante de la BAD au Togo. Le PAGPA s’attachera à soutenir l’essor d’un environnement favorable aux investissements, dont principalement le développement de l’agrobusiness. Ce programme permettra aussi de renforcer la capacité de mobilisation des ressources internes, afin de soutenir les investissements publics requis pour le développement de l’agriculture et...
(Agence Ecofin 22/12/17)
La Togo et la Banque mondiale ont signé ce jeudi 21 décembre trois conventions de financements portant sur un montant total de 101,9 millions de dollars, soit un peu plus de 58 milliards de FCFA. L’accompagnement de la BM est scindé en deux parties : un don de 66,9 millions de dollars et un crédit de 35 millions de dollars. Approuvé le 03 octobre 2017 par le Conseil d’administration de la Banque mondiale, un don de 15 millions de dollars, dédié au Projet de gouvernance économique, va aider à renforcer la gestion des investissements publics, la mobilisation des recettes intérieures, la responsabilité de l’Etat et les mécanismes de suivi, dans le but d’améliorer la qualité des services dans les secteurs...
(Jeune Afrique 22/12/17)
À l’issue d’une mission au Congo-Brazzaville, le FMI a demandé ce jeudi aux autorités des réformes rapides pour réduire la dette publique. Une condition essentielle avant d'entamer des discussions sur un éventuel programme de soutien financier. Une délégation du Fonds monétaire internationale (FMI) a effectué une mission au Congo-Brazzaville du 5 au 20 décembre pour évaluer la situation économique du pays et discuter d’un éventuel programme d’aide avec le gouvernement.
(APA 22/12/17)
APA-Rabat (Maroc) - Le Maroc et la Banque mondiale (BM) ont conclu, jeudi à Rabat, un accord de prêt d'une valeur de 172 millions d'euros, destiné à soutenir le Plan de développement du Grand-Casablanca (PDGC), particulièrement en ce qui concerne l'amélioration des conditions de vie, la promotion de la compétitivité économique et du climat des affaires et le renforcement de l'attractivité de la ville. Cet accord a été signé par le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid, la directrice du département de la BM pour le Maghreb et Malte, Marie Françoise Marie-Nelly et le maire de Casablanca, Abdelaaziz Omari.
(AFP 21/12/17)
"Dette insoutenable" et faible lutte contre la corruption: le Fonds monétaire international (FMI) exige davantage d'efforts et de transparence du Congo-Brazzaville avant de lui accorder un "arrangement financier" pour relancer son économie plombée par la baisse des prix du pétrole. C'est la conclusion, mercredi, d'une mission du FMI en République du Congo pays dont la mauvaise santé inquiètent les experts en raison d'une possible contagion à toute la zone CFA d'Afrique centrale: le FMI a renvoyé à plus tard l'octroi d'une aide déjà consentie au Gabon et au Cameroun, malgré la détresse sociale dans ces pays.
(AFP 21/12/17)
Le gouvernement sénégalais a annoncé la suspension d'une taxe à l'exportation sur l'arachide, principale production du pays, cette mesure instituée en 2016 ayant provoqué un départ des commerçants chinois et une mévente de la production locale. "Le président de la République a pris la décision de suspendre la taxe à l'exportation sur l'arachide pour une meilleure pénétration des marchés cibles", selon un communiqué publié mercredi soir après le Conseil des ministres. Cette taxe à l'exportation était de 40 FCFA (0,06 euro) par kg pour l'arachide décortiquée et 15 FCFA (0,02 euro) pour l'arachide en coque. La mesure avait été prise en 2016 pour permettre un meilleur fonctionnement des huileries locales, à court d'arachide pour produire de l'huile et d'autres produits...
(AFP 20/12/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé mercredi avoir approuvé l'octroi d'une nouvelle tranche de prêt de quelque 2,03 milliards de dollars en faveur de l'Egypte. Il s'agit de la troisième tranche accordée dans le cadre d'un vaste plan d'aide d'un montant total de 12 milliards de dollars qui avait été annoncé en novembre 2016. Avec cette troisième tranche, ce sont environ 6,08 milliards qui ont déjà été décaissés, a souligné le FMI dans un bref communiqué. En échange de ce plan d'aide international, le gouvernement égyptien s'était engagé à des réformes drastiques, adoptant une nouvelle taxe sur la valeur ajoutée (TVA), taillant dans les subventions publiques allouées à l'énergie et libérant en novembre le taux de change de la...
(AFP 20/12/17)
Rappelé à l'ordre par Washington, le Burkina Faso a décidé d’interdire les importations en provenance de Corée du Nord, se conformant aux résolutions de l'ONU qui interdisent toute activité commerciale avec ce pays sanctionné pour ses essais nucléaires, a annoncé mercredi le gouvernement burkinabè. Cette décision fait suite à une interpellation des Etats-Unis "courant octobre" à l’Etat burkinabè qui continuait à avoir des relations commerciales avec Pyongyang malgré les sanctions, selon le gouvernement. "A la suite de cette interpellation, nous avons diligenté une enquête aussi bien au ministère du Commerce qu’au niveau du département des finances et nous avons trouvé qu’il y avait des opérateurs économiques..
(AFP 20/12/17)
La compagnie pétrolière angolaise Sonangol a annoncé mardi avoir ouvert une enquête sur de "possibles détournements" de fonds imputables à son ancienne PDG, Isabel dos Santos, la fille de l'ancien président du pays Jose Eduardo dos Santos. Ces derniers jours, plusieurs médias angolais ont accusé Mme Dos Santos d'avoir ordonné, lorsqu'elle dirigeait l'entreprise, des paiements et des mouvements de fonds jugés suspects s'élevant à plusieurs dizaines de millions d'euros. Nommée à la tête de la Sonangol par son père en 2016, Mme Dos Santos a été remerciée le mois dernier...
(AFP 20/12/17)
La France et le Mali ont mis sur les rails mardi le premier projet financé par Paris dans le cadre de l'Alliance pour le Sahel, projet international lancé à l'initiative de la France visant au développement de cette région pauvre et en proie aux attaques jihadistes. L'Agence française de développement (AFD) s'est engagée à ouvrir une ligne de crédits de 30 millions d'euros (plus de 19 milliards de francs CFA) à la Banque nationale pour le développement agricole du Mali (BNDA) pour l'aider à financer le développement des exploitants agricoles, des PME-PMI, des institutions de microfinance...

Pages

(AFP 24/08/16)
Isaiah Kiplagat, ex-patron de la fédération d'athlétisme kényane pendant plus de 20 ans et sous le coup d'une enquête pour des faits présumés de dopage et de corruption, est décédé mercredi des suites d'une maladie, a appris l'AFP auprès de ses proches. M. Kiplagat a succombé à un cancer mercredi matin, à l'âge de 72 ans, a précisé un de ses proches, une information largement relayée par les médias kényans. Ancien de l'administration pénitentiaire, il avait supervisé l'athlétisme kényan, mondialement réputé pour ses coureurs de fond et demi-fond, depuis son accession à la tête de la fédération nationale (AK) en 1992. Fin novembre 2015, M. Kiplagat, son vice-président David Okeyo, et son ancien trésorier Joseph Kinyua, avaient été suspendus de...
(RFI 22/08/16)
Le Nigérien Issoufou Alfaga Abdoulrazak est entré dans l’histoire olympique de sa nation en devenant le deuxième athlète à décrocher une médaille aux JO. En finale dans la catégorie des plus de 80 kilos, il a obtenu l'argent face à Radik Isaev venu d’Azerbaïdjan. Récit. La scène est presque indescriptible. Au moment où Issoufou Alfaga Abdoulrazak comprend qu’il accède à la finale : il se jette au sol, fait des roulades avec sa grande carcasse (2,05 mètres) et se prend la tête dans les mains. Ensuite, il saute dans les bras de son entraîneur. La salle hurle, le Niger est pour un instant le centre du monde.
(Le Parisien 21/08/16)
Cela restera comme l'une des images des Jeux. Tel un footballeur, Cheick Cissé s'offre une glissade, à plat ventre, sur les tapis de la Carioca Arena. Un dirigeant ivoirien en costume trois pièces tente de suivre le rythme mais rien n'y fait. Drapeau dans la main, le taekwondiste, en larmes, entame un tour d'honneur à toute vitesse, devant un public en délire. C'est soudain la bousculade dans les gradins, chacun veut sa photo souvenir. Le garçon multiplie les selfies, se prend pour Usain Bolt en mimant l'éclair. «Bolt, ça m'est venu comme ça», se marre-t-il. Son bonheur est contagieux. Dans la nuit de vendredi à samedi, le jeune homme de 22 ans a offert à la Côte d'Ivoire la première...
(AFP 20/08/16)
La télévision ivoirienne n'a pas été en mesure de diffuser vendredi les images de la finale de taekwondo et la victoire de Cheick Cissé à Rio, qui donne le premier titre olympique à son pays. Une bande annonce défilant sur les écrans à plusieurs reprises indiquait "que le distributeur des droits d'image (avait) servi de l'athlétisme au lieu du taekwondo". Les téléspectateurs ivoiriens ont été ainsi privés du sacre historique de Cheick Cissé qui a fait retentir pour la première fois l'hymne ivoirien dans l'histoire des Jeux. L'Ivoirien a remporté le titre en s'imposant à la dernière seconde (8-6) contre le Britannique Lutalo Muhammad dans la catégorie des moins de 80 kg. La journée a été faste pour la Côte...
(RFI 14/08/16)
Les deux sprinteuses ivoiriennes, Marie-Josée Ta Lou et Murielle Ahouré, étaient qualifiées samedi 13 août pour les demi-finales du 100 mètres femmes. Murielle Ahouré n’a pas atteint le stade de la finale, alors que Marie-Josée Ta Lou a terminé quatrième, au pied du podium. La Jamaïcaine Elaine Thompson remporte ce titre très convoité. Elle est passée devant nous en pleurant à chaudes larmes. Dans la zone du stade olympique de Rio dédiée à la presse, impossible de recueillir le moindre mot de la part de Marie-Josée Ta Lou.
(AFP 21/06/16)
La Sénégalaise Fatma Samoura, nommée en mai dernier, a pris officiellement mardi ses fonctions de secrétaire générale de la Fifa où elle va apporter ses 21 ans d'expérience de gestion des crises au sein de l'ONU pour aider une institution à se relever du pire scandale de corruption de son histoire. Gianni Infantino, successeur de Joseph Blatter à la présidence de la Fifa, avait annoncé à la surprise générale, à l'ouverture du dernier congrès de la Fifa à Mexico, la nomination de Mme Samoura au poste de N.2. Première femme à occuper ce poste dans un monde du football très masculin
(AFP 11/06/16)
Le football nigérian est à nouveau en deuil après le décès dans la nuit de vendredi à samedi de l'ancien sélectionneur des Super Eagles, Shuaibu Amodu, quelques jours seulement après la disparition d'un autre ancien coach de la sélection nationale, Stephen Keshi. Amodu, 58 ans, est mort dans son sommeil après s'être plaint de douleurs à la poitrine, dans la ville de Bénin City, dans le sud du Nigeria, a annoncé la Fédération nationale samedi. Selon des hauts responsables du football nigérian, contactés par l'AFP, l'ex-sélectionneur souffrait d'hypertension et suivait un traitement médical. Nommé à la tête de l'équipe nationale à quatre reprises, il avait permis au Nigeria de se qualifier pour les coupes du monde 2002 et 2010, mais...
(AFP 08/06/16)
L'ancien capitaine du Nigeria Stephen Keshi, vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en 1994 en tant que joueur et en 2013 en tant que sélectionneur, est décédé mercredi à 54 ans vraisemblablement d'une crise cardiaque, a-t-on appris auprès de sa famille. "Mon frère s'est éteint", a déclaré Emmanuel Ado à l'AFP. "RIP Big Boss", a écrit la Fédération nigériane (NFF) sur son compte Twitter en regrettant la mort de "la légende" Keshi, surnommé "Big Boss" en raison de son charisme et de ses qualités de meneur d'homme. "Keshi était un superhéros. Son décès est une grande perte pour la nation du Nigeria, pas seulement pour son football", a réagi...
(APA 05/06/16)
Les Éléphants de Côte d’Ivoire ont battu, samedi, les Panthères du Gabon (2-1), en match comptant pour la 5è journée des éliminatoires de la CAN 2017 prévue au Gabon. Un score acquis en deuxième période après une première mi-temps où l’efficacité et la réussite ont fui les Ivoiriens qui ont buté sur un excellent Didier N’vono, le gardien de buts gabonais faisant échec à Jonathan Kodia (15è, 25è, 34è) et Yao Kouassi Gervais dit Gervinho(32è), les attaquants ivoiriens. Au retour des vestiaires, les Éléphants prennent les Panthères gabonnaises à la gorge. Jonathan Kodia ponctue son étincelante prestation de première mi-temps par un but inscrit à la 52è me de jeu, ouvrant ainsi le score pour la Côte d’Ivoire (0-1). Les...
(AFP 03/06/16)
Stade de la Paix: ainsi a été rebaptisé le stade de Bouaké (centre), deuxième ville de Côte d'Ivoire, un des épicentres de la crise ivoirienne, qui va recevoir, neuf ans après le "Match de la paix" de 2007, les Éléphants, l'équipe nationale, face au Gabon en éliminatoires de la CAN, samedi. Ce match de juin 2007 contre Madagascar fut un symbole dans un pays coupé en deux depuis 2002 par une frontière à quelques kilomètres au sud de Bouaké, quartier général de la rébellion des Forces nouvelles (FN), qui contrôlaient le nord du pays. Quelques mois auparavant, en mars, l'accord de Ouagadougou avait permis de décrisper un peu la situation entre le président Laurent Gbagbo et les rebelles dirigés par...
(AFP 17/05/16)
Le footballeur international camerounais Patrick Ekeng, 26 ans, décédé en plein match en Roumanie le 6 mai, sept minutes après son entrée en jeu pour le Dinamo Bucarest, a été inhumé dimanche à Yaoundé, a constaté un journaliste de l'AFP. Plusieurs centaines de personnes, dont le ministre camerounais des Sports et de l'Education physique, Pierre Ismaël Bidoung Mpatt, se sont retrouvées au domicile de la famille du joueur, à Yaoundé, pour lui rendre un dernier hommage, certains saluant un "génie". "Personne ne pouvait ôter la vie de mon fils, si ce n'est Dieu qui l'a créé. Dieu m'a prêté Patrick, il me l'a repris", a réagi la mère du défunt, Céline Ekeng. "Je suis fière de l'avoir eu comme fils."...
(AFP 14/05/16)
Nouvelle secrétaire générale de la Fédération internationale de football (Fifa), la Sénégalaise Fatma Samoura veut "aider le football à retrouver son image, écornée par les scandales", a-t-elle expliqué samedi à l'AFP, dans un entretien téléphonique depuis Abuja, au Nigeria. "La Fifa, ce sont les Nations Unies du football et j'apporte mes 21 ans d'expérience dans le privé et à l'ONU en termes de bonne gouvernance et de transparence et d'obligation de rendre compte, aussi bien au niveau des fédérations qu'à celui de la Fifa", plaide Mme Samoura, 54 ans, présente à Abuja samedi en tant que représentante du PNUD, le Programme des Nations unies pour le développement. "Mon but, c'est de soutenir le programme du président Gianni (Infantino, NDLR), que...
(AFP 13/05/16)
La Sénégalaise Fatma Samoura, diplomate aux Nations Unies, a été nommée vendredi secrétaire générale de la Fifa, devenant la première femme à occuper ce poste au sein d'une fédération secouée depuis plus d'un an par le plus vaste scandale de corruption de son histoire. A l'ONU depuis 21 ans, Mme Samoura, 54 ans, qui a occupé différents postes dans plusieurs pays d'Afrique, a été nommée lors du 66e congrès de la Fifa, qui se tient à Mexico. La nomination de Mme Samoura, qui prendra son poste à la mi-juin "après un contrôle d'éligibilité", a été annoncée par le nouveau président de la Fifa, Gianni Infantino, élu en février dernier pour succéder à Sepp Blatter, suspendu. "C'est un jour formidable pour...
(Le Monde 13/05/16)
Il pleure en silence, caché entre deux camions, à l’abri des regards. Roland est incapable d’articuler un mot. Il tente en vain d’essuyer les larmes qui perlent sur ses joues, se mouche bruyamment et recommence à pleurer de plus belle, sans honte : « Je les ai vus avant, parvient-il enfin à dire. Deux minutes plus tard – non, quelques secondes plus tard – ils étaient ensevelis par la terre. Ils criaient “sauvez-moi, sauvez-moi”. » Roland, 29 ans, est manœuvre sur le site de réhabilitation du stade omnisports Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé, du nom du premier président du Cameroun indépendant. « J’ai vu un de mes potes du chantier mourir sous mes yeux. » Jeudi matin 12 mai, vers 9 heures,...
(RFI 12/05/16)
Le footballeur camerounais Patrick Ekeng, décédé brutalement après un malaise en plein match à Bucarest, souffrait de « problèmes cardiaques sérieux », selon les premiers résultats de l'autopsie révélés ce 11 mai. Le footballeur camerounais Patrick Ekeng, mort lors d’un match du Championnat de Roumanie, avait des « problèmes cardiaques sérieux ». C’est ce qu’a indiqué le médecin légiste Abdo Salem, de l'Institut médico-légal de Bucarest, dans un communiqué. Dans le détail, le milieu de terrain de 26 ans, qui s’est écroulé en pleine rencontre le 6 mai, souffrait de cardiomégalie (cœur volumineux). Un état qui résulterait d'une hypertrophie, un développement trop important du ventricule gauche. Et il présenterait plusieurs anomalies au niveau des artères. « Toutes les analyses le...
(Le Monde 09/05/16)
« Oui il est mort. Patrick est vraiment mort. » Le téléphone portable de Blaise Pascal Esseri ne cesse de crépiter. Ses amis veulent savoir si les nouvelles qui circulent depuis vendredi soir, le 6 mai, sur les réseaux sociaux, sites d’information, radios et télévisions sont vraies. « Patrick Ekeng était mon ami, mon pote, mon frère, sanglote-t-il. On nous appelait les jumeaux. On a causé hier matin [vendredi] sur WhatsApp. Il m’a parlé du match qu’il allait livrer en soirée. Je ne savais pas qu’il allait mourir. » Blaise, tout de noir vêtu, s’interrompt, retire ses lunettes de soleil qui lui mangent le visage, essuie ses larmes et les remet en place, d’une main tremblante. Au quartier Essos, en...
(AFP 07/05/16)
Le milieu de terrain camerounais Patrick Ekeng est mort vendredi soir dans la capitale roumaine après un malaise lors d'un match du Championnat de Roumanie, a annoncé son club du Dinamo Bucarest. "Des tentatives de réanimation ont été faites durant une heure et demie sans réussite", a déclaré le médecin de Dinamo Bucarest Liviu Batineanu aux journalistes. Agé de 26 ans, l'international camerounais était entré sur le terrain contre Viitorul Constanta depuis sept minutes au moment où il a chuté soudainement sur le gazon, sans aucun contact préalable avec un autre joueur. "Je n'arrive pas à y croire. C'est un cauchemar. Pour moi, pour l'équipe et pour tous les supporteurs de Dinamo. C'est trop", a réagi Ionel Danciulescu, directeur général...
(BBC 25/04/16)
Kipchoge a remporté son deuxième sacre consécutif à Londres, ce dimanche. Il lui manque sept secondes pour égaler le record du monde détenu par son compatriote Dennis Kimetto. L'athlète kényan a largement dominé la compétition, au terme de laquelle son compatriote Stanley Biwott est arrivé deuxième avec un chrono de 2 heures, 3 minutes et 51 secondes. L’Ethiopien Kenenisa Bekele a complété le podium, en 2 heures 6 minutes et 36 secondes. La Kényane Jemima Sumgong, malgré une chute, sa tête ayant frôlé le bitume, a remporté la course chez les dames, en 2 heures, 22 minutes et 58 secondes.
(AFP 21/04/16)
Sepp Blatter, ancien président de la Fifa, a déclaré jeudi avoir été mandaté en mai 2015 par le ministère suisse des Affaires étrangères, à la demande des Etats-Unis, pour intervenir auprès du président du Burundi, Pierre Nkurunziza, afin de le convaincre de ne pas se représenter. "Les Suisses, qui voulaient défendre les intérêts du Burundi, m'ont demandé de parler avec le président Pierre Nkurunziza, qui est aussi un grand fan de football, pour le persuader de ne pas se représenter", a déclaré M. Blatter à la presse, à l'issue de la présentation à Zurich de sa biographie dans laquelle il a révélé cette mission diplomatique jusque-là restée secrète. Il précise dans ce livre que cette intervention pour le compte de...
(RFI 17/04/16)
Accusé de fraude par le Daily Mail, un tabloïd anglais, Didier Drogba vient de recevoir un appui de taille du ministre ivoirien des Affaires étrangères. Au micro de RFI, il témoigne « l'entière confiance » de son pays au footballeur ivoirien et à sa fondation. Didier Drogba n'est décidément pas un Ivoirien comme les autres. Dans la tourmente, la superstar du football, adulé en Côte d'Ivoire, et dont les portraits s'affichent en grand format dans les rues d'Abdijan, peut compter sur l'appui inébranlable de son pays. Accusé par un journal anglais de n'avoir utilisé qu'une infime partie des fonds collectés par sa fondation pour des actions humanitaires, c'est à un haut niveau de l'Etat que Didier Drogba est défendu. Le...

Pages

(AFP 05/03/15)
Emigration clandestine, enfants soldats, révoltes, chômage... les films en compétition au 24e Fespaco, l'un des principaux festival de cinéma africain, qui s'achève samedi à Ouagadougou, abordent les fléaux meurtrissant l'Afrique contemporaine, avant la diffusion jeudi soir de "Timbuktu". Courte sélection. -- Rapt à Bamako -- La compétition électorale bat son plein dans un pays imaginaire. Obnubilé par sa future victoire, Moustapha n'accorde aucune importance au rapt d'une Française, observatrice électorale. Trois neveux de Moustapha enquêtent dans Bamako pour la retrouver. Servi par d'excellents jeunes comédiens, le réalisateur malien Cheick Oumar Sissoko accorde une place importante à l'enfant au sein...
(AFP 04/03/15)
Idole du récent "printemps burkinabè", qui vit chuter fin octobre l'ex-chef de l'Etat Blaise Compaoré, le président Thomas Sankara, iconoclaste et révolutionnaire, fait encore se lever les foules au Fespaco de Ouagadougou, où un documentaire lui est consacré, près de 30 ans après sa mort. "Capitaine Thomas Sankara", d'une durée de 90 minutes, dresse un portrait flatteur de ce chantre de l'anti-impérialisme et du panafricanisme. Son réalisateur, le Suisse Christophe Cupelin, l'y présente de son arrivée au pouvoir - par un coup d'Etat le 4 août 1983 - jusqu'à son assassinat...
(AFP 01/03/15)
La 24è édition du festival de cinéma de Ouagadougou (Fespaco), la plus grande manifestation du septième art africain, s'est ouverte samedi à Ouagadougou dans la sobriété, quatre mois après la chute de l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré. Quelque 4.500 personnes étaient réunies au Palais des sports de la capitale burkinabè pour une brève et très sobre cérémonie d'ouverture animée par l'artiste burkinabè Alif Naaba et le Sénégalais Ismaël Lö, a constaté un correspondant de l'AFP. Quatre mois après la chute de Blaise Compaoré, chassé par la rue parès 27 ans de règne, la cérémonie est restée très sobre, sans feux d'artifices ni grandes prestations artistiques. Le président Michel Kafando était représenté par son Premier ministre le lieutenant-colonel Yacouba Zida, accompagné de...
(AFP 27/02/15)
Un des principaux festivals du film africain, le Fespaco de Ouagadougou, s'ouvre samedi dans la polémique, la déprogrammation de "Timbuktu", un des films phares, qui dénonce les exactions des jihadistes au Mali, étant envisagée pour des questions de sécurité. Le président burkinabè Michel Kafando s'est prononcé en faveur de la projection: "Quelque chose qui pourrait m'inciter à aller avec vous dans les salles de cinéma ces jours-ci, c'est si vous me promettez que vous allez diffuser le film +Timbuktu+", a-t-il déclaré jeudi. Des rumeurs font état d'une déprogrammation de cette fiction, qui a raflé sept prix lors de la...
(AFP 23/02/15)
Le film franco-mauritanien "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako, sacré lors de la 40e cérémonie des César vendredi à Paris est "un exploit" qui "honore la Mauritanie, toute l'Afrique et le monde arabe", a déclaré dimanche le gouvernement mauritanien. "Cette distinction honore non seulement la Mauritanie", pays du réalisateur de "Timbuktu", mais aussi "toute l'Afrique et le monde arabe", indique Nouakchott dans un communiqué publié dimanche. "Cet exploit prouve le génie exceptionnel et la trajectoire inédite de notre compatriote (...), son sens élevé de la tolérance et du rapprochement entre les cultures, les peuples et les nations", poursuit le gouvernement de Mauritanie, pays où une grande partie du film a été tournée. Nouakchott rappelle son "apport" à la production "de ce grand film"...
(AFP 07/01/15)
La fresque biblique de Ridley Scott "Exodus: Gods and Kings", qui avait été interdite au Maroc pour avoir "représenté Dieu", a finalement été autorisée après suppression des deux passages sonores polémiques, a annoncé le Centre cinématographique marocain (CCM). "Après de multiples échanges", "les responsables de la société Fox et Ridley Scott (...) ont accepté, à titre absolument exceptionnel" de procéder à la "suppression des deux passages sonores qui faisaient allusion à la personnification Divine", indique le CCM dans un communiqué.
(AFP 31/12/14)
Il y a 30 ans, Khartoum comptait une quinzaine de cinémas, bondés chaque week-end. Ils ne sont plus que trois, vivotant dans des locaux défraîchis, victimes de la crise économique et de la politique du régime soutenu par les islamistes. "Dans le passé, les gens appelaient pour réserver des billets et nous projetions des films en anglais le dimanche et en arabe le mardi", se souvient Ali al-Nour, projectionniste dans l'une des trois salles obscures ayant survécu. Ce quinquagénaire à la chevelure grise se languit des jours où les cinéphiles soudanais se pressaient pour rire devant des comédies égyptiennes ou se faire peur avec le dernier thriller hollywoodien. "Le +Palais de la jeunesse et des enfants+ proposait quatre projections par...
(Afrikarabia 31/12/14)
Un journaliste de la télévision nationale congolaise (RTNC) a été abattu vendredi soir dans un bar de Goma. Il vient rallonger la longue liste des journalistes assassinés en République démocratique du Congo (RDC) : une dizaine depuis 16 ans, selon Journaliste en danger (JED). Goma deviendrait-elle la cible privilégiée des attaques contre les journalistes ? Ce vendredi, c’est un journaliste de la Radio Télévision nationale congolaise (RTNC) qui a été assassiné dans un bar du quartier Keshero de Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu. Selon les témoignages recueillis sur place par Radio Okapi et l’AFP, « deux hommes ont fait irruption dans le débit de boisson (et) se seraient directement dirigés vers table qu’occupait le journaliste. L’un des assaillants a...
(AFP 29/12/14)
Ce film, sur la fuite hors d'Egypte de Moïse, a aussi été déprogrammé en Egypte. La fresque biblique de Ridley Scott «Exodus : Gods and Kings», sur la fuite hors d’Egypte de Moïse, a été déprogrammée des salles de cinéma du Maroc pour «avoir représenté Dieu», a expliqué samedi la distributrice du film. Selon la décision d’interdiction, parvenue à l’entreprise distributrice au Maroc, le film contient une scène de «représentation de Dieu» matérialisée par un «enfant qui donne la révélation au prophète Moïse». Dans un premier temps, cette déprogrammation intervenue mercredi lors de la sortie en salle, n’a pas été motivée officiellement. Les exploitants de salles de cinéma avaient alors reçu un ordre «oral» pour «déprogrammer» le film, selon des...

Pages

(Jeune Afrique 06/01/18)
Au moment où l'Église catholique congolaise semble avoir pris le relais de la contestation anti-Kabila, le sénateur Florentin Mokonda Bonza, ancien directeur de cabinet de Mobutu, pose son diagnostic de la classe politique de la RDC. Sans fard ni artifice. À Kinshasa, tout le monde connaît son franc-parler. Lors de son récent passage à Paris pour des « contacts d’ordre privé », le sénateur congolais Florentin Mokonda Bonza n’a pas non plus retenu ses coups lorsqu’il est revenu pour Jeune Afrique sur la crise politique qui perdure en RDC : opposants ou membres de la coalition au pouvoir, l’ancien directeur du cabinet du président Mobutu Sese Seko n’a épargné personne. Des pourparlers successifs n’ont pas permis au pays de se...
(Jeune Afrique 06/01/18)
Les syndicats des secteurs de la santé et de la justice ne décolèrent pas après le vote d’une loi qui leur a arraché le droit de grève. Plusieurs mouvements de débrayage sont annoncés pour revenir sur une situation jugée « inadmissible dans une démocratie ». Un « contrat de combat ». C’est ce que les principales centrales syndicales du pays s’apprêtaient à acter ce vendredi 5 janvier, à l’appel de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB) pour « faire face à la dictature autocratique et tyrannique du pouvoir faite de répressions diverses et de suppression du droit de grève pour les agents de la santé, de la justice et les paramilitaires ». La CSTB qui a déjà déposé...
(La Tribune 06/01/18)
La Chine vient de franchir une nouvelle étape dans sa coopération avec le Nigeria en acceptant de prendre en charge les 550 millions de dollars que coûtera l’acquisition par Abuja de deux satellites de télécommunication. De fabrication chinoises, ces appareils devront être prêt au lancement dans un délai de 2 ans. Le Nigeria vient de signer un accord portant sur l'achat de deux satellites de télécommunications chinois. Une acquisition estimée à 550 millions de dollars, qu'Abuja espère boucler avant la fin de ce mois de janvier. Le ministre de la Communication, Adebayo Shittu a par ailleurs indiqué que la China Eximbank et le constructeur China Great Wall avaient accepté de financer les 550 millions de dollars nécessaires. Ce deal représente...
(La Tribune 06/01/18)
Pas de cohabitation entre le pouvoir d’Emmerson Mnangagwa, à la tête de la Zanu-PF et l’opposition représentée par Morgan Tsvangirai du MDC-T. Après la formation d’un gouvernement 100% Lacoste, le tombeur de Robert Mugabe a confirmé qu’il ne formerait pas de gouvernement de coalition. Le nouveau maître d’Harare est parti pour régner sur le Zimbabwe alors qu’il devra mettre en jeu son fauteuil dans un an. Mais le calcul politique est loin d’être banal. Une visite de « courtoisie » pour fixer définitivement l'opinion publique sur la question que tout le monde se pose dans les rues d'Harare. L'opposition zimbabwéenne va-t-elle faire partie d'un gouvernement de coalition ? La porte du gouvernement fermée à l'oppostion Non, répond Emmerson Mnangagwa, le...
(AFP 06/01/18)
Le Rwanda a démenti vendredi avoir conclu un accord avec Israël pour accueillir des milliers de migrants soudanais ou érythréens en situation irrégulière que l’État hébreu souhaite expulser. "Il y a eu des négociations par le passé, mais il n'y a eu aucun accord. Cette histoire d'un accord entre Israël et le Rwanda est une fausse information", a déclaré à l'AFP le secrétaire d’État aux Affaires étrangères, Olivier Nduhungirehe, en précisant que ces discussions avaient eu lieu il y a trois ans. Israël a lancé mercredi un programme destiné à imposer à 38.000 migrants africains en situation irrégulière, en majorité des Érythréens et des Soudanais, de choisir entre quitter le pays d'ici fin mars, ou être emprisonnés pour une durée...
(La Tribune 06/01/18)
Le Soudan a décidé de rappeler pour consultations son ambassadeur en Egypte. Aucune raison officielle n’a été avancée mais depuis plusieurs années une crise diplomatique couve entre les deux pays en raison notamment d’un vieux conflit frontalier mais aussi le dossier du Barrage de la Renaissance sur le Nil. Des tensions qui ont été dernièrement amplifiées par la visite en grande pompe du président turc Erdogan au Soudan et qui font craindre une nouvelle escalade diplomatique entre les deux pays. Nouvelle escalade dans la tension diplomatique qui couve des années entre Le Caire et Khartoum. Le Soudan a en effet décidé jeudi de rappeler « pour consultations » son ambassadeur en Egypte, Abdoul Mahmoud Abdoul Halim. L'information a été confirmée...
(La Tribune 06/01/18)
Au cours de l'année dernière 2017, le Soudan a produit plus de 100 tonnes d'or au total. Le département soudanais de tutelle a indiqué que cette production équivalait à un montant de 400 millions de dollars. Très loin des plus de 4 milliards que vaudrait cette quantité sur le marché si elle répondait aux standards internationaux. La production aurifère du Soudan a atteint les 100 tonnes au cours de l'année 2017. C'est ce qu'a annoncé le ministère soudanais en charge des minerais, le mercredi 3 janvier 2018. Hashim Ali Salem ne s'est pas empêché de s'en féliciter. « Au cours de l'année dernière, nous avons produit plus de 100 tonnes d'or pour une valeur d'environ 400 millions de dollars, ce...
(Le Monde 06/01/18)
Dans Qu’est-ce qu’une vie bonne ? (Payot, 2014), la philosophe Judith Butler demande : « Y a-t-il des genres de vie qu’on considère déjà comme des non-vies, ou comme partiellement en vie, ou comme déjà mortes et perdues d’avance, avant même toute forme de destruction ou d’abandon ? » Cette question ne cesse de m’accompagner dans le travail d’anthropologue que je mène sur les effets sociaux de la violence en République démocratique du Congo (RDC). Stratégie du chaos Le 12 mars 2017, Zaida Catalan et Michael Sharp ont été ­assassinés au Kasaï. Membres du groupe des experts sur la RDC auprès du Conseil de sécurité de l’ONU, ils étaient chargés d’enquêter sur les groupes armés, les ­réseaux criminels et les...
(RFI 06/01/18)
Il y a deux fois moins de migrants africains qui tentent de traverser la mer Méditerranée pour s’installer en Europe : 20 000 personnes émigrant de manière irrégulière ont été rapatriées en Afrique l’année dernière. Des tendances fournies par l’Organisation internationale des migrations, qui précise que ces migrants sont majoritairement issus du Nigeria, de l’Erythrée, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire ou encore de la Gambie et le Sénégal. Compte rendu. En 2017, 17 1635 migrants ont débarqué sur les côtes européennes. C’est deux fois moins qu’en 2016, note l'Organisation internationale des migrations. Selon cette organisation, près de la moitié des migrants qui parviennent à s’installer en Italie demandent l’asile. Il s’agit majoritairement d’hommes qui voyagent seuls. L’OIM recense...
(Jeune Afrique 05/01/18)
Le chef de l’État togolais a choisi la traditionnelle présentation des vœux pour sa toute première adresse à la nation depuis le début de la crise qui secoue le pays. Un message très politique qui répond à ceux délivrés ces derniers jours par ses principaux adversaires. Jamais les vœux des leaders politiques, notamment ceux du chef de l’État n’auront autant été suivis. Ce 3 janvier les Togolais ont écouté avec attention le discours de Faure Gnassingbé diffusé sur les ondes des médias publics et sur les réseaux sociaux à partir de 20 heures GMT. Car depuis le début de la crise politique dans le pays il y a cinq mois, le président ne s’était pas encore adressé directement à la...
(RFI 05/01/18)
Au Liberia, George Weah a reçu hier, jeudi 4 janvier, un certificat de la Commission électorale nationale, pour confirmer sa victoire au second tour de l'élection présidentielle. L'ancien Ballon d'or a été élu la semaine dernière, remportant 61,5% des voix. Il succédera à Ellen Johnson Sirleaf le 22 janvier. Et ce sont des paroles d'unité que le futur président a souhaité prononcer hier. Que ce jour soit celui où tous les Libériens vont s'unir. Que ce jour soit celui où nous tous, de chaque bord politique, nous ...
(Jeune Afrique 05/01/18)
Selon les premières informations, des échanges de tirs ont eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi entre des militaires et des hommes du CCDO, une unité d'intervention mixte, dans la deuxième ville du pays. La situation est désormais calme. La nuit dernière, des tirs ont à nouveau résonné à Bouaké. Selon nos informations, entre 1h et 3h du matin, ce vendredi 5 janvier, des échanges de coups de feu ont eu lieu entre militaires et hommes du Centre de coordination des opérations décisionnelles (CCDO) autour du troisième bataillon militaire d’infanterie, situé dans le quartier Sokoura, au nord de la ville.
(RFI 05/01/18)
Se faire opérer en Afrique est deux fois plus risqué que dans le reste du monde, selon une étude parue mercredi dans la revue scientifique britannique « The Lancet ». Après des enquêtes dans 25 pays du continent, les chercheurs pointent du doigt le manque de suivi postopératoire, ainsi que la vétusté du matériel et la pénurie de médecins compétents. En Afrique, les patients sont plus jeunes et y subissent des interventions moins lourdes. En théorie, la mortalité devrait donc être moins élevée qu'ailleurs et pourtant c'est tout le contraire ...
(MondAfrique 04/01/18)
Le président rwandais, Paul Kagame, a pris ses fonctions, le 1er janvier 2018, de président en exercice de l’Union africaine. Depuis le Sommet de Kigali de juillet 2016, Paul Kagame exerce une magistrature d’influence sur l’organisation continentale dont il a remodelé la structure interne et réformé sa gestion financière. Il a notamment bénéficié de l’expérience et des compétences de son compatriote, ancien président de la Banque Africaine de Développement, Donald Kaberuka, l’inventeur de la taxe de 0,2 % sur les importations. Kagame, révolutionnaire atypique Ancien compagnon de guérilla de Yoweri Museveni et ancien chef de guerre du Front Patriotique Rwandais, Paul Kagame (60 ans) est resté un révolutionnaire atypique, surtout dans la conduite des affaires d’un Etat qui est souvent...
(La Tribune 04/01/18)
Le président ougandais Yoweri Museveni vient de trouver un moyen pour pouvoir être candidat à sa propre succession en 2021. Le chef d'Etat ougandais a tout simplement fait abroger le texte qui limitait l'âge d'éligibilité à la présidence à 75 ans. Agé de 73 ans actuellement et au pouvoir depuis 31 ans, il aurait 77 ans en 2021. Malgré la vague de raillerie sur les réseaux sociaux en raison de ses intentions de pouvoir se frayer un chemin pour être encore candidat en 2021, le président ougandais Yoweri Museveni âgé de 73 ans, n'a pas cédé. Le chef d'Etat ougandais a réussi à mettre la loi de son côté en toilettant la constitution de son pays, abrogeant carrément la limite...
(Jeune Afrique 04/01/18)
Lors d’un point-presse mercredi, le porte-parole du gouvernement a vivement réagi aux propos du cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, qui avait qualifié la répression des marches du 31 décembre de « barbarie ». « Rigueur, fermeté et conformité au droit international humanitaire. » C’est par ces mots que Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement, a qualifié mercredi 3 janvier la réponse de la police congolaise aux marches anti-Kabila du 31 décembre 2017. Interdites par les autorités, ces marches ont été violemment réprimées par la police, qui a notamment fait usage de gaz lacrymogènes dans des églises de Kinshasa. D’après un bilan encore provisoire de la Monusco, la répression policière a causé la mort d’au moins cinq personnes et blessé 47 autres...
(Le Monde 04/01/18)
L’annonce soulève des interrogations sur l’identité et le nombre des détenus concernés alors que les autorités sont souvent accusées de museler les opposants. Par Emeline Wuilbercq (Addis-Abeba, correspondance) Simple effet d’annonce ou réel pas en avant vers la démocratie ? Les activistes éthiopiens s’interrogent après la promesse faite par le premier ministre, Hailemariam Desalegn, mercredi 3 janvier, de libérer des prisonniers, notamment des figures politiques.
(RFI 04/01/18)
Depuis plus de deux semaines, les Mauritaniens n'ont plus de journaux papier. La rupture de l'approvisionnement en papier qui ne devait durer que quelques jours s'éternise. Les autorités avaient promis un retour à la normale au début de cette première semaine de janvier, mais il n’y a toujours rien. Après la presse privée, la presse gouvernementale est maintenant aussi touchée. C'est signe que le problème est devenu sérieux. Même les quotidiens gouvernementaux Chaab en langue arabe et Horizons sa version française, ne sont plus épargnés. Ils ne ...
(RFI 04/01/18)
En 2017 20 000 migrants sont arrivés sur le sol libyen. Après la mise en lumière en novembre dernier de la vente de migrants comme esclaves en Libye, l’Union africaine et l’Organisation internationale des migrations (OIM) ont lancé un appel pour leurs rapatriements. Des rapatriements volontaires qui s’accélèrent alors même que le nombre d’arrivées en Libye continue de progresser. « D’après la matrice de suivi des déplacements de l’OIM, nous avons pu identifier plus de 400 000 migrants en Libye, mais nous estimons que les chiffres réels sont compris entre 700 000 ...
(Jeune Afrique 04/01/18)
Le gouvernement guinéen vient d'approuver un investissement de la société chinoise TBEA Group de 2,89 milliards dans le domaine de la bauxite et de l'alumine, dans un contexte dynamique pour le secteur minier, malgré de fortes tensions sociales. Le conseil des ministres a validé le 28 décembre la convention minière signée entre la République de Guinée et la société minière TBEA Group, qui entérine un investissement de 2,89 milliards de dollars dans le domaine de la bauxite, d’après le communiqué de presse. Cette entreprise privée est spécialisée « dans l’exploitation minière, la production industrielle (aluminium et produits dérivés), dans la production d’électricité et d’équipements électriques ». Coté à la bourse de Shangaï, TBEA Group a réalisé en 2016 un chiffre...

Pages