Mercredi 25 Avril 2018

Toute l'afrique

(AFP 28/03/18)
Les trois principaux partis politiques du Mozambique se sont mis d'accord mardi pour réviser la Constitution du pays dans le cadre des discussions de paix engagées par le gouvernement avec l'ancienne rébellion de la Renamo. Le mois dernier, le président Filipe Nyusi avait annoncé son intention de réformer la loi fondamentale pour y introduire des mesures de décentralisation du pouvoir. Son projet prévoit notamment que les gouverneurs des dix provinces mozambicaines, jusque-là nommés par le seul gouvernement de Maputo, le soient désormais sur proposition du parti politique qui a remporté les élections locales.
(AFP 28/03/18)
Le fils de l'ancien président angolais, Jose Filomeno dos Santos, a promis mardi de "collaborer" avec la justice, qui le poursuit pour détournement de fonds dans le cadre de ses anciennes fonctions de patron du fonds souverain du pays. "Je vais continuer à collaborer avec le bureau du procureur général en vue d'une résolution satisfaisante de cette affaire , a déclaré M. dos Santos dans un communiqué, sans faire aucun commentaire sur le fond du dossier. La justice angolaise a annoncé lundi que Zenu, ainsi qu'il est surnommé, avait été inculpé de "fraude, détournement de fonds, trafic d'influence, blanchiment d'argent et association criminelle". Il est soupçonné d'avoir ordonné en septembre un virement jugé suspect de 500 millions de dollars depuis...
(AFP 28/03/18)
Le parti au pouvoir au Ghana a condamné mardi les propos d'un membre de l'opposition qui a fait des remarques "traîtresses" en appelant à un coup d'Etat à propos d'un accord militaire controversé avec les Etats-Unis adopté au Parlement la semaine dernière. Le secrétaire général adjoint du National Democratic Congress (NDC) avait déclaré lundi à la radio qu'il y aurait une "révolte civile" après la conclusion de l'accord de coopération militaire Ghana-Etats-Unis. "Il y aura un coup d'Etat civil. Il y aura une révolution sociale et le mouvement va commencer mercredi", avait déclaré Koku Anyidoho. Des manifestants sont attendus mercredi à Accra pour protester contre l'accord conclu par le gouvernement du président...
(AFP 28/03/18)
Le Tchad a décidé d'adopter un "régime présidentiel" mardi à N'Djamena au cours d'un forum sur les réformes institutionnelles rassemblant les forces politiques, religieuses et sociales du pays, boycotté par l'opposition. Les participants ont, dans leur majorité, opté pour l'application d'un régime présidentiel intégral au lieu du régime semi-présidentiel actuellement en vigueur, selon le document final du forum consulté par l'AFP. Le passage au régime présidentiel prévoit une révision de la durée du mandat du président qui passe de 5 à 6 ans, renouvelable une fois. Le mandat des députés passe, lui, de 4 à 5 ans, renouvelable une fois.
(AFP 28/03/18)
Le PDCI, grand allié du chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara, a souhaité mardi la mise en place d'une nouvelle commission électorale avant la présidentielle de 2020 en Côte d'Ivoire, à l'instar de l'opposition qui en a fait son cheval de bataille. La Commission électorale indépendante (CEI) "répondait à l'époque à une réalité qui était celle de la crise ivoirienne, ce n'est plus la même aujourd’hui, il faut coller à la réalité du moment", a expliqué à l'AFP, Jean-Louis Billon, ancien ministre du Commerce et porte-parole adjoint du PDCI, le parti de l'ex-président Henri Konan Bédié. "Une CEI crédible et légitime est nécessaire pour crédibiliser les élections en 2020. Il faut la faire évoluer, on ne peut arriver en 2020...
(AFP 28/03/18)
Trois personnes ont été tuées mardi et plusieurs autres blessées au cours d'une attaque au couteau perpétrée contre les fidèles dans une mosquée de l'Etat de Kasala, dans l'est du Soudan, a annoncé la police à l'AFP. Selon le chef de la police locale, Yahi Sulayman, l'agression s'est produite pendant la prière du soir, dans cette région frontalière de l'Erythrée. L'identité de l'assaillant n'est pas connue. Des témoins ont raconté que celui-ci avait tenté de s'adresser aux fidèles qui ont refusé de l'écouter. Il s'est alors mis à poignarder l'assistance. "Les gens rassemblés dans la mosquée ont répliqué et ont tué l'assaillant", a précisé Yahi Sulayman. Le Soudan a fermé sa frontière orientale avec l'Erythrée en janvier. Khartoum a également...
(AFP 28/03/18)
La coalition au pouvoir en Ethiopie a choisi mardi comme nouveau leader et donc prochain Premier ministre Abiy Ahmed, un gage d'apaisement à l'égard de l'ethnie oromo dont il est issu et qui a été pour beaucoup dans la démission de son prédécesseur. "Le Conseil de l'EPRDF (le Front démocratique révolutionnaire des peuples éthiopiens) a élu le Dr Abiy Ahmed à la tête du parti", a annoncé la télévision publique EBC. M. Abiy devrait succéder au Premier ministre Hailemariam Desalegn, qui avait démissionné en février. Il deviendrait ainsi le premier Premier ministre appartenant à l'ethnie oromo, la principale du pays, depuis l'arrivée au pouvoir de l'EPRDF en 1991. Le choix de M. Abiy doit encore être confirmé par le Parlement,...
(AFP 28/03/18)
Des militants d'un parti d'opposition dissous en février en Guinée équatoriale affirment avoir été "torturés", pratique confirmée par des défenseurs des droits de l'homme, mais fermement démentie par le pouvoir à Malabo. C'est à "Guantanamo", surnom du commissariat central de Malabo que plusieurs des 38 militants du parti d'opposition Citoyens pour l'innovation (CI) disent avoir subi des mauvais traitements, du 28 décembre au 3 janvier, selon des témoignages recueillis par l'AFP. Les faits ont eu lieu juste après que le régime eut annoncé avoir déjoué le 24 décembre une tentative de coup d'Etat dont les commanditaires étaient des Equato-guinéens et les exécutants des étrangers, parmi lesquels des Français, selon Malabo. Des militants de CI avaient été arrêtés après une tentative...
(AFP 28/03/18)
Deux ans déjà mais pas de sortie de crise en vue. Malgré ses efforts, le Mozambique ne parvient pas à se dépêtrer du scandale de sa "dette cachée", qui pèse sur la confiance des investisseurs, les performances de son économie et sa vie politique. La semaine dernière, les créanciers du pays ont sèchement rejeté la dernière offre du gouvernement pour restructurer 2,2 milliards de dollars de sa dette publique, dont il a suspendu depuis plus d'un an tous les remboursements. "Ce plan ne permet pas d'engager une discussion sérieuse en vue d'une solution réaliste", a tranché le groupe qui représente 80% des créanciers du Mozambique à l'issue d'une réunion à Londres avec son ministre des Finances, Adriano Maleiane.
(AFP 27/03/18)
Le chef de l'opposition tanzanienne a été inculpé mardi d'"appel à la haine" et "incitation à la rébellion", notamment, après son arrestation dans la matinée avec cinq autres membres de son parti, a-t-on appris de source judiciaire. Freeman Mbowe, le président du principal parti d'opposition, le Chadema, est inculpé pour son rôle dans une manifestation organisée le 16 février, lors de laquelle une étudiante de 22 ans qui ne participait pas au rassemblement a été tuée par une balle perdue de la police. Il est poursuivi pour "huit chefs d'accusation", a déclaré à l'AFP une source au greffe du tribunal de Kisutu, dans la capitale économique Dar es Salaam. Les chefs d'"appel à la haine" et "incitation à la rébellion"...
(Jeune Afrique 27/03/18)
Lors d'un récent passage à Paris, Trésor Nzila Kendet, directeur exécutif de l'Observatoire congolais des droits de l'homme, et Christian Mounzeo, coordonnateur de la campagne « Publiez ce que vous payez au Congo », ont livré à Jeune Afrique leur regard sur l’état actuel du Congo-Brazzaville. Interview croisée. « Pas facile » d’être défenseur de l’environnement et des droits humains au Congo-Brazzaville, souffle Christian Mounzeo, coordonnateur de la campagne « Publiez ce que vous payez au Congo ». Les bureaux à Pointe-Noire de son organisation, la Rencontre pour la paix et les droits humains (RPDH), ont été saccagés dans la nuit du 9 au 10 mars, dans des circonstances non élucidées. « Nous travaillons dans un contexte très difficile »,...
(Jeune Afrique 27/03/18)
Situation dans le Sahel, collaboration avec l’Algérie, retour des combattants de Daesh, coordination avec les services étrangers… Le patron du BCIJ se met à table. Il est le visage de la lutte antiterroriste au Maroc, et il l’était avant même la création du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ). Abdelhak Khiame, 58 ans, qui menait, en tant que patron de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), les enquêtes les plus importantes (y compris celles liées au terrorisme), a l’habitude de communiquer avec les médias. Ce qui revient, quand on est un haut cadre sécuritaire, à ne pas en dire trop. Entretien. Jeune Afrique : Une présumée cellule terroriste démantelée en moyenne toutes les trois semaines depuis la création du BCIJ...
(AFP 27/03/18)
L'Instance Vérité et Dignité (IVD), instaurée pour faire la lumière sur les violations des droits de l'Homme et la corruption ces dernières décennies, a été désavouée au Parlement, un coup dur supplémentaire pour un organisme né de la transition démocratique en Tunisie. Le parti Nidaa Tounès et ses alliés de la majorité ont voté tard lundi contre la prolongation du mandat de l'IVD, estimant que l'instance et sa présidente Sihem Ben Sedrine étaient "périmées". Cette sentence fait suite à deux séances houleuses à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), au cours desquelles les élus en sont quasiment venus aux mains. Au final, sur un total de 217 députés, 68 ont voté contre la prolongation et deux se sont abstenus, tandis...
(APA 27/03/18)
APA – Dakar (Sénégal) - L’Etat sénégalais, par manque de dépôt d’un pourvoi en cassation, s’est vu définitivement débouté de sa demande de confiscation des biens détenus en France par Karim Wade, a appris APA mardi de source médiatique. Selon le quotidien Enquête de ce mardi, la justice française assure ne pas avoir reçu de déclaration de pourvoi en cassation après que le 14 mars dernier la Cour d’appel de Paris a confirmé le rejet de la demande de confiscation des biens de l’ex ministre sénégalais de l’Energie rendu le 26 septembre 2016 par le tribunal de grande instance de Paris. Le pourvoi en cassation que l’Etat sénégalais devait déposer dans un délai de six jours après la décision du...
(AFP 27/03/18)
Huit chroniqueurs de premier plan travaillant pour le plus grand groupe de presse au Kenya, le Nation media group (NMG), ont démissionné mardi en dénonçant l'ingérence du gouvernement et le manque d'indépendance de leur employeur. Parmi ces contributeurs, George Kegoro, le directeur général de la Commission kényane des droits de l'Homme (KHRC), Lynne Muthoni Wanyeki, la directrice Afrique de l'Open society foundation, la fondation du milliardaire George Soros, et Nic Cheeseman, professeur de politique à l'université anglaise de Birmingham. "Je démissionne pour protester contre les atteintes croissantes à la liberté de la presse.
(AFP 27/03/18)
En créant son propre parti en vue de la présidentielle de 2020, l'homme d'affaires béninois Sébastien Ajavon sort de l'ombre et affronte en face à face son rival en politique et en affaires, le président Patrice Talon. Hormis leurs milliards - ils représentent les deux plus grandes fortunes du Bénin -, les deux ennemis n'ont pas grand-chose en commun. Ajavon, surnommé "le roi du poulet", a fait fortune dans l'agroalimentaire en développant la société familiale de produits surgelés. Il reste aux yeux du grand public un "homme du terroir", proche du peuple. Quant à lui, Patrice Talon, fils de cheminot qui ne doit son ascension qu'à lui-même, apparaît plus distant. Il n'a pas hésité à se rendre au bureau de...
(AFP 27/03/18)
La justice nigérienne a inculpé mardi plusieurs responsables de la société civile, écroués après une manifestation interdite qui avait dégénéré dimanche en violences avec la police, ont indiqué les médias locaux. Dimanche, 23 personnes dont quatre figures de la société civile ont été arrêtées. Selon des responsables du Collectif d'ONG, à l'origine de la protestation, les personnes incarcérées sont poursuivies notamment pour "organisation et participation à une marche interdite" et "complicité de dégradations de biens publics et privés".
(AFP 27/03/18)
Le tribunal militaire du Burkina Faso, devant lequel comparaissent les 84 accusés du putsch manqué de septembre 2015, s'est dit lundi "incompétent" pour statuer sur une récusation des magistrats demandée par les avocats de défense. Mercredi, à la reprise du procès, Me Christophe Birba, un des avocats du général Gilbert Diendéré avait introduit une demande de récusation du président du tribunal Seydou Ouédraogo, au motif qu'il a déjà travaillé sur ce dossier en 2016. "Le tribunal ne peut statuer que sur des demandes de récusation concernant les juges assesseurs et non les magistrats professionnels", a déclaré le président du tribunal Seydou Ouédraogo à la reprise du procès...
(AFP 27/03/18)
Près de 5.000 déplacés, fuyant la région du nord du Burkina Faso, frontalière du Mali, en proie à de fréquentes attaques jihadistes, ont été secourus par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a annoncé le CICR mardi. "Suite à la multiplication des actes de violence armée dans la province du Soum (nord), plus de 800 familles (5.000 personnes), ont dû quitter leur domicile depuis janvier, pour rejoindre des localités plus au Sud", indique le CICR dans un communiqué. "Ces familles déplacées ont reçu des coupons à échanger contre des vivres auprès de commerçants locaux". "Ce que nous redoutons le plus actuellement, c’est la période de soudure, entre juin et août (où) la sécheresse et l'insécurité risquent de frapper de...
(AFP 27/03/18)
Alors que les écolières de Dapchi enlevées en février étaient libérées par Boko Haram, les autorités nigérianes ont dévoilé l'existence de pourparlers de paix avec le groupe jihadiste, après presque dix ans d'insurrection dans le nord-est du Nigeria. Les négociations, tenues secrètes, ont commencé il y a plusieurs mois afin de trouver une solution durable au conflit qui mine la région du lac Tchad, en envisageant notamment des amnisties pour les "repentis". "Le gouvernement est plus que jamais prêt à accepter le dépôt inconditionnel des armes par tout membre du groupe Boko Haram qui ferait preuve d'une ferme détermination", a déclaré le président Muhammadu Buhari la semaine dernière, après avoir rencontré les écolières libérées dans la capitale fédérale. "Nous sommes...

Pages

(AFP 19/03/18)
La mortalité infantile a chuté de moitié en 20 ans en Côte d'Ivoire, a annoncé lundi le ministère ivoirien du Plan, en faisant état "d'une amélioration de nombreux indicateurs sociaux". "La mortalité des enfants baisse en Côte d'Ivoire: le taux de mortalité infantile (la probabilité pour un enfant de décéder avant son premier anniversaire) est passé de 112 pour 1.000 naissances vivantes en 1998 à 60 pour 1.000 en 2016. Le taux de mortalité infantilo-juvénile (la probabilité pour un enfant de décéder avant son 5e anniversaire) est passé de 125 pour 1.000 à 96 pour 1.000 sur la même période" a déclaré la ministre ivoirienne du Plan et du Développement, Nialé Kaba. La ministre s'est exprimée lors d'une cérémonie de...
(AFP 19/03/18)
Onze hommes, âgés de 28 à 51 ans, comparaissent à partir de lundi devant un tribunal de Rennes (ouest) pour un trafic de cannabis entre la France et le Maroc entre 2013 et 2015. Les prévenus sont poursuivis devant un tribunal de Rennes pour trafic de stupéfiants, association de malfaiteurs et blanchiment d'argent. Le procès doit s'achever le 28 mars. Les faits qui leur sont reprochés remontent à décembre 2013, quand la police judiciaire de Nantes (ouest) prend connaissance d’un trafic de stupéfiants entre le Maroc et la France et met en place des écoutes téléphoniques visant plusieurs correspondants entre les deux pays.
(AFP 19/03/18)
Les cours ont repris lundi dans les écoles en Guinée après plus d'un mois de grève des enseignants et de manifestations accompagnées de violences, selon des témoins et un journaliste de l'AFP. Des élèves en uniforme formaient de petits attroupements lundi dans la cour de Koloma, une école publique dans la banlieue de Conakry, dans une ambiance bon enfant, après une levée des couleurs, a constaté l'AFP. Les enseignants étaient également présents, après plus d'un mois de boycottage des cours dans cette école. "Je suis heureux de revoir mes amis et mes professeurs et de reprendre les cours", expliquait Idrissa Camara, un élève de terminale d'une école de Kipé...
(AFP 19/03/18)
Un jihadiste présumé "s'est fait exploser" lundi alors qu'il était poursuivi par les forces de l'ordre dans la région de Ben Guerdane, dans le sud de la Tunisie, et un deuxième a été abattu, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Cet incident intervient quelques jours après la commémoration en grande pompe de la riposte des autorités tunisiennes à des attaques jihadistes sans précédent lancées il y a deux ans contre des locaux de l'armée et de la police à Ben Guerdane, ville située à quelques kilomètres de la frontière libyenne. La Garde nationale (gendarmerie) avait reçu "des informations sur les mouvements de deux hommes suspects" dans la région, a déclaré lundi à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Khalifa...
(AFP 19/03/18)
Les enseignants sénégalais, qui observent des grèves à répétition depuis quatre mois, ont entamé lundi un nouveau débrayage de 48 heures pour réclamer une hausse de l'indemnité de logement et la satisfaction de revendications liées à leur carrière, a-t-on appris auprès de leur syndicat et des autorités. Des perturbations, marquées par des grèves perlées avec des débrayages de quelques heures, des arrêts totaux des enseignements et des manifestations, paralysent depuis novembre les secteurs primaire et secondaire de l'éducation au Sénégal. Les élèves ont organisé des manifestations à Dakar et dans d'autres villes du pays...
(AFP 19/03/18)
Trente-six jihadistes et quatre soldats ont été tués au cours des cinq derniers jours lors d'opérations menées dans le nord et le centre du Sinaï, a annoncé lundi l'armée égyptienne. Les forces armées égyptiennes ont lancé le 9 février une vaste campagne antijihadistes nommée "Sinaï 2018", centrée notamment sur cette péninsule où le groupe Etat islamique (EI) a été très actif. "Trente éléments takfiristes (extrémistes) armés ont été éliminés durant un échange de tirs", a déclaré dans un communiqué le porte-parole des forces armées, Tamer el-Refaï. Une "cellule terroriste très dangereuse" a également été "éliminée"...
(AFP 19/03/18)
Face à la contestation sociale qui agite l'ancienne ville minière de Jerada, dans le nord-est du Maroc, les autorités promettent d'y fermer tous les puits abandonnés avec un plan de reconversion pour les mineurs clandestins. "Il y a plus de 3.200 puits à Jerada, mais seulement 200 à 300 sont actifs. Les autres sont abandonnés et présentent un danger manifeste, ils seront tous fermés", a affirmé Abderrazzak El Gourji, secrétaire général de la préfecture de la région de l'Oriental dans un entretien avec l'AFP. Jerada, bastion de la lutte syndicale au Maroc, est le théâtre de manifestations pacifiques depuis la mort, en décembre dernier, de deux mineurs dans un puits abandonné...
(AFP 19/03/18)
Le syndicat des enseignants de l'université de Niamey a annoncé qu'il avait décidé samedi de cesser la grève qui paralysait depuis un mois cet établissement qui compte 23.000 étudiants, après un accord avec le gouvernement, a annoncé le syndicat. La section de Niamey du Syndicat national des enseignants-chercheurs du supérieur (Snecs) a décidé de "lever le mot d'ordre de grève à compter de ce samedi 17 mars", a annoncé son secrétaire général, Mahaman Kabir Mahaman, faisant état d'un "accord" avec le "gouvernement et le recteur".
(AFP 19/03/18)
Un incendie a ravagé dans la nuit de samedi à dimanche le plus grand marché de Guinée, à Conakry, détruisant des centaines échoppes, selon un journaliste de l'AFP et des responsables de commerçants. Le feu d'origine inconnue s'est déclaré peu après minuit au marché de Madina, dans la proche banlieue de Conakry, selon des témoins. Des centaines d'échoppes ont été emportées par le feu, selon des usagers. Une épaisse fumée noire s'élevait dimanche matin au dessus du marché où des sapeurs pompiers et d'autres secouristes s'affairaient à maitriser le feu résiduel, a constaté un journaliste de l'AFP.
(AFP 19/03/18)
Le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, en visite au Niger, s'est rendu samedi "sur le terrain" de la crise migratoire à Agadez, aux portes de la Libye, où il a entendu les récits très durs d'hommes et de femmes cassés par leur parcours. Accueilli au rythme des chants traditionnels par des Touaregs en costumes d'apparat, le ministre s'est rendu au centre de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) où plus de 300 migrants sont accueillis, dans l'attente de leur retour volontaire. Des hommes patientent sous des préaux, les femmes surveillent leurs enfants dans le quartier réservé. "On veut rentrer à la maison. C'est trop horrible. Je reviens de Libye, c'était une expérience terrible", explique en se tordant les mains...
(AFP 19/03/18)
"Quand j'étais petite, la plupart des gens m'évitaient: ils pensaient qu'ils allaient devenir blancs du jour au lendemain". Monalissa tient aujourd'hui sa revanche. Elle est montée sur le podium lors du premier concours Miss albinos au Zimbabwe, destiné à lutter contre les préjugés et les violences visant cette minorité. "Les enfants se moquaient de moi dans la rue, et les hommes me huaient", raconte à l'AFP cette jeune femme aux longs cheveux bruns lissés, retenus par une couronne scintillante. Vendredi soir, c'est au contraire sous les applaudissements que Monalissa Manyati a défilé en tenues de soirée et traditionnelle avec douze autres candidates au titre de Miss albinos Zimbabwe. Elle a été élue deuxième dauphine. Sithembiso Mutukura a, elle, été couronnée...
(AFP 19/03/18)
Des combattants du groupe jihadiste nigérian Boko Haram ont abattu cinq pêcheurs, sur une île du lac Tchad (nord-est), les accusant de livrer des informations sur la localisation des filles de Dapchi, enlevées le mois dernier, a annoncé samedi un responsable des pêcheurs. "Les cinq hommes s'étaient rendus vers le littoral du lac où ils ont été abattus par des hommes de la faction d'Abou Mossab Al Barnawi", a expliqué le président de l'union des pêcheurs de l'Etat du Borno, Abubakar Gamandi. L'incident s'est déroulé jeudi dans la région de Baga, sur les rives du lac, mais leurs corps n'ont été retrouvés que vendredi. Les victimes sont des pêcheurs chrétiens originaires du centre et du sud du Nigeria, mais qui...
(AFP 19/03/18)
La police tunisienne a fait usage dimanche de gaz lacrymogène pour disperser des dizaines de manifestants réclamant emplois et développement à Mdhilla, dans le bassin minier situé dans le centre du pays, a rapporté un correspondant de l'AFP. "Travail, liberté, dignité nationale", ont scandé les manifestants, en réclamant qu'un quota des revenus du phosphate produit dans la région soit affecté à son développement. Les tensions avaient commencé dès vendredi à la suite d'un conseil ministériel tenu dans la région, dont les annonces ont été jugées insuffisantes par des habitants. Samedi soir, les protestataires ont bloqué des rails pour empêcher le transport...
(AFP 19/03/18)
Une forte tempête tropicale a fait au moins 17 morts et 15.000 sinistrés à Madagascar, selon un bilan officiel communiqué dimanche. "La forte tempête tropicale Eliakim a atterri le 16 mars 2018 sur la péninsule de Masoala (nord-est)", a indiqué le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) dans un communiqué. Elle s'est ensuite déplacée le long de la façade est de l'île en direction du Sud. Le 17 mars, vers 16H00 (13H00 GMT), elle était positionnée entre les districts de Mandritsara et Soanierana Ivongo (centre-est), où les ...
(AFP 19/03/18)
Nyakol avait 15 ans et était en parfaite santé lorsque les soldats fidèles au gouvernement sud-soudanais ont attaqué pour la première fois sa ville natale, Leer, l'obligeant à fuir vers les marécages omniprésents dans cette région du nord du pays. En prenant par les armes ce bastion rebelle, les soldats ont également tué, kidnappé et violé: c'était en 2015, et Nyakol pouvait s'estimer heureuse d'être en vie. Mais la jeune fille a contracté un paludisme cérébral lorsqu'elle se cachait dans les marais. La maladie a été soignée trop tard et son cerveau a été endommagé au point qu'elle ne peut désormais plus se déplacer, manger ou communiquer sans aide. C'est uniquement grâce à sa mère, Nyaduol, qu'elle a survécu aux...
(AFP 17/03/18)
Le président du Botswana, Ian Khama, a accusé vendredi le gouvernement américain d'encourager le braconnage des éléphants à la suite de sa récente décision d'annuler l'interdiction d'importer des trophées de chasse sportive. M. Khama s'exprimait lors d'une conférence sur la conservation des éléphants d'Afrique au Botswana. "Je veux profiter de ce moment pour condamner dans les termes les plus fermes la décision prise par l'administration Trump qui a publié le 1er mars un mémorandum avec effet immédiat, selon lequel le gouvernement américain envisagerait de délivrer des permis pour certains trophées d'éléphants provenant de six pays africains", a déclaré M. Khama.
(AFP 17/03/18)
Le conseil de l'université de Niamey a exclu cinq dirigeants des étudiants après "l'agression" d'un enseignant en février, qui avait déclenché une grève des enseignants qui dure depuis un mois, a-t-on appris samedi. Parmi les étudiants exclus figure Sita Diabiri, secrétaire général de l'Union des étudiants nigériens à l'université de Niamey (UENUN). La section de Niamey du Syndicat national des enseignants-chercheurs du supérieur (SNECS) est entrée en grève le 20 février pour exiger "l'exclusion" des étudiants agresseurs et la "dissolution" de la Commission des affaires sociales et de l'ordre (CASO), l'organe estudiantin qui fait office de police sur le campus universitaire. D'après le SNECS l'agression de leur collègue était intervenue le 7 février, alors que des éléments de la CASO...
(AFP 17/03/18)
Le Sénégal a protesté auprès de l'Espagne et exigé d'elle une protection des Sénégalais dans ce pays, au lendemain de la mort aux circonstances controversées d'un vendeur à la sauvette sénégalais à Madrid, a déclaré vendredi le chef de la diplomatie sénégalaise. "Le gouvernement du Sénégal condamne ces violences" ayant abouti au décès du Sénégalais. "J'ai convoqué immédiatement l'ambassadeur d'Espagne (à Dakar) pour lui transmettre une note verbale de protestation", a déclaré le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Sidiki Kaba, sur la radio privée RFM. La date de la convocation n'a pas été précisée.
(AFP 17/03/18)
Le calme revenait peu à peu vendredi soir dans le centre de Madrid, au lendemain de la mort dans des circonstances controversées d'un vendeur à la sauvette sénégalais qui a entraîné des heurts avec la police et des protestations du Sénégal. "Nous voulons lancer un appel au calme", a déclaré la première adjointe à la maire de Madrid, Marta Higueras, après de nouveaux incidents en fin de matinée. Elle a annoncé que la maire Manuela Carmena avait écourté un séjour à Paris pour rentrer à Madrid. Vers 21h00 (20h00 GMT) vendredi, une manifestation ayant attiré plus d'un millier de personnes sur une des places du quartier central de Lavapiés, s'est dispersée dans le calme. Au début du rassemblement, certains manifestants...
(AFP 17/03/18)
Le ministre de l'Intérieur français Gérard Collomb a invité les pays africains à s'inspirer du Niger dans la lutte contre l'immigration irrégulière, vendredi à Niamey à l'issue d'une réunion UE-Afrique qui a souligné l'importance d'une action concertée régionale. Dans une déclaration en huit points, les ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangère de neuf pays africains ainsi que des représentants européens (France, Allemagne, Italie, Espagne) ont acté la nécessité d'améliorer la concertation en amont de la traversée pour démanteler les filières. "C'est la première fois qu'on a une telle résolution entre pays européens et africains sur la lutte contre les passeurs", s'est félicité M. Collomb dans un entretien avec des journalistes.

Pages

(AFP 05/03/18)
Le nouveau président du Liberia, George Weah, participera à partir du 26 mars à Abidjan aux Africa CEO Forum Awards, qui distinguent les performances économiques des dirigeants et des entreprises en Afrique. Cette présence de M. Weah dans la capitale économique ivoirienne va constituer son premier déplacement en Côte d'Ivoire depuis son élection fin décembre 2017. "La récente élection de George Weah à la présidence du Libéria (...) suscite d’immenses espoirs de réémergence économique pour le pays", soulignent les organisateurs. "L'ex-star du football devra partager devant 1.200 chefs d'entreprises, investisseurs et décideurs publics, sa stratégie pour poser les fondations de la transformation économique du Liberia...
(La Tribune 05/03/18)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé jeudi dernier à une redynamisation de la coopération commerciale et économique entre son pays et le Sénégal. En visite officielle cette semaine à Dakar, le dirigeant politique a déclaré que son souhait est que les échanges commerciaux entre les deux pays atteignent l'équivalent de 400 millions de dollars par an. Les autorités turques et sénégalaises se sont entendues cette semaine pour donner un nouvel élan à leur coopération bilatérale et économique dans les années à venir. S'adressant à son homologue sénégalais Macky Sall, ce jeudi 1er mars 2018 à Dakar, le président turc Recep Tayyip Erdogan, en visite officielle dans le pays de la terenga, a émis le vœu de porter le...
(AFP 02/03/18)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est fixé jeudi pour objectif à Dakar de pratiquement doubler les échanges commerciaux entre la Turquie et le Sénégal, après avoir annoncé la veille à Nouakchott une contribution turque de 5 millions de dollars pour la force antiterroriste du G5 Sahel. "Il y a deux ans, le président Erdogan m'avait suggéré de porter le niveau des échanges commerciaux à près de 250 millions de dollars. Nous y sommes en 2017. Une nouvelle barre a été fixée conjointement à près de 400 milliards. Nous allons travailler ensemble à atteindre et même dépasser cet objectif", a déclaré lors d'une conférence de presse conjointe le président sénégalais Macky Sall. "Je pense qu'aujourd'hui, nous allons avoir un nouvel...
(APA 02/03/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Le président Turc, Recep Tayyip Erdogan a déclaré, jeudi soir à Dakar, devant son homologue Sénégalais Macky Sall, sa volonté de voir se réaliser l’objectif de « 400 millions de dollars », soit environ 200 milliards FCFA dans les échanges commerciaux entre leur deux pays. En 2017, le volume bilatéral s’est arrêté à 250 millions de dollars, a-t-il rappelé lors du forum d’affaires sénégalo-turc tenu au Centre international de conférences Abdou Diouf (Cicad), construit par les Turcs. « La Turquie est un grand marché. (…) Elle peut offrir des opportunités importantes aux producteurs sénégalais », dit-il, tout en appelant les secteurs privés des deux pays à davantage collaborer pour dépasser l’actif. Il rassure en outre que la...
(AFP 01/03/18)
Le gouvernement du Niger ne cèdera pas, face aux manifestations organisées depuis des mois par la société civile et l'opposition contre la loi de finances 2018 qu'elles jugent "antisociale", selon le ministre des Finances cité jeudi par des télévisions locales. "Je pense qu'ils ne vaincront pas. C'est un moment essentiel pour qu'il y ait un changement de culture par rapport à l'impôt", a déclaré mercredi Hassoumi Massoudou, le ministre nigérien des Finances, devant les partenaires extérieurs du Niger. "Nous ne pouvons pas continuer à quémander (de l'aide) sans prendre nos responsabilités", a expliqué le ministre dont les propos ont été rapportés jeudi par des télévisions locales. Il a relevé que contrairement à ce qu'avancent ses détracteurs, le budget 2018 ne...
(Jeune Afrique 01/03/18)
Dans une note du service économique de l’Ambassade de France au Congo datée du 8 février 2018, les experts tricolores s’inquiètent de la détérioration fulgurante de la situation économique congolaise. Le FMI et l’entourage du président Sassou aussi ! Les experts occidentaux, mais aussi les plus lucides des conseillers du président Sassou, craignent que le Congo Brazzaville ne s’enflamme pour de bon si le pouvoir ne prend pas conscience de la situation réelle de la vie des congolais. Les chiffres d’une économie minée par la corruption et la médiocrité sont accablants. La dette publique, d’après les services de l’Ambassade de France, qui ont commis une note assassine sur le sujet, avoisinent les 110% du PIB -soit 8 milliards d’euros. Chez...
(Jeune Afrique 01/03/18)
Chaque semaine, Jeune Afrique rouvre ses dossiers : un an, deux ans après, où en sont les différents sujets que nous avons traités dans nos colonnes ? Début 2017, les négociations avaient débuté en vue d’un rapprochement entre les compagnies aurifères Acacia Mining et Endeavour. Depuis, ce projet est tombé à l'eau en raison des difficultés d'Acacia Mining en Tanzanie. En guerre depuis deux ans avec le gouvernement tanzanien, qui lui a notifié un redressement fiscal magistral et interdit d’exporter sa production d’or, Acacia Mining a vu son cours s’effondrer à Londres, atteignant à la mi-février son plus bas niveau depuis 2013. La société Acacia Mining est loin du climat d’optimisme qui régnait au début de 2017 quand elle avait...
(APA 28/02/18)
Dans une ruelle commerçante du quartier populaire d'Al-Azhar au Caire, plusieurs femmes lorgnent sur des tissus de toutes les couleurs pour les préparatifs d'un mariage, déplorant des prix prohibitifs. Alors que le président Abdel Fattah al-Sissi semble assuré d'être réélu dans un mois, l'Egypte fait toujours face à une grave crise économique dans laquelle le pays avait plongé après la révolte de 2011. "Tous ceux qui veulent se marier doivent repousser la date car plus personne n'a les moyens d'acheter quoi que ce soit", explique à l'AFP Shaima, une femme au foyer de 30 ans accompagnée de sa mère. Selon elle, un salaire mensuel de 3.000 ou 4.000 livres...
(AFP 28/02/18)
Le gouvernement gabonais a accusé mardi l'entreprise française Veolia de pollution sur son sol, dernière étape dans les accusations mutuelles des deux parties depuis la résiliation par l'Etat le 16 février du contrat de Veolia, qui distribuait l'eau et l'électricité au Gabon. "Sur la quasi-totalité des sites exploités par la SEEG (Société d'énergie et d'eau du Gabon, filiale de Veolia détenue à 51% par l'entreprise française), il existe d'importants dégâts environnementaux", a déclaré mardi à la presse Alain-Claude Bilie By Nze, ministre de la Communication. "Les huiles et carburants sont déversés à même le sol, sans protection, sans aucune précaution...
(AFP 28/02/18)
La France va financer un projet de 6,5 milliards de FCFA (10 millions d'euros) destiné aux jeunes de Diffa, dans le sud-est du Niger, dont certains ont rejoint le groupe jihadiste Boko Haram, a indiqué mardi l'ambassade de France à Niamey. Ce projet inédit de l'Agence française de développement (AFD), dénommé "Jeunesse Diffa" vise à "lutter contre le terrorisme par le développement" et doit "contribuer à l'amélioration des conditions" et des "perspectives de vie" des jeunes de cette région aride et pauvre, proche du nord-est du Nigeria, berceau de Boko Haram, selon un communiqué de l'ambassade de France. Le projet prévoit notamment la mise en place de formations professionnelles et de créations d'emplois...
(AFP 28/02/18)
La douane nigérienne a annoncé mardi avoir saisi plus de 300.000 litres de carburant frauduleusement introduit dans le pays depuis le Nigeria voisin, au cours d'une série d'actions coups de poing dans les rues de la capitale. "L'opération s'est déjà soldée par la saisie de plus de 300.000 litres d'essence et de gasoil dans la ville de Niamey", a déclaré à la télévision le responsable de l'opération, le colonel Moumouni Bana Moussa. Des points de ventes "illicites" de carburant ont été "démantelés" et des contrevenants "ont été appréhendés", lors de l'opération, baptisée "Zéro point de vente illégal" de carburant, menée dans la capitale et ses environs, a-t-il précisé. L'opération entrera "dans sa phase ultime" dans les prochains jours pour s'attaquer...
(AFP 28/02/18)
Le Parlement sud-africain a donné mardi le coup d'envoi d'une réforme de la Constitution pour autoriser l'expropriation sans compensation des terres agricoles au profit de la majorité noire, un sujet très sensible qui agite la vie politique du pays. A une très large majorité, les députés ont adopté une motion mettant en place une commission chargée de réviser à cette fin l'article 25 de la la loi fondamentale d'Afrique du Sud. Ce texte était défendu par le bouillant chef des Combattants pour la liberté économique (EFF, gauche radicale) Julius Malema. "Le temps de la réconciliation est fini. L'heure de la justice a sonné", a lancé M. Malema dans l'hémicycle, "nous ne cherchons pas la vengeance (...) nous voulons retrouver notre...
(AFP 27/02/18)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est félicité mardi de la signature d'accords avec l'Algérie, appelant ce pays à "faciliter" le travail des hommes d'affaires turcs sur place. Ces accords vont permettre à Ankara et Alger de "diversifier leurs échanges commerciaux" en attendant la signature "le plus rapidement possible de l’accord sur la protection des investissements", a déclaré le M. Erdogan, lors d'un discours devant des hommes d'affaires turcs et algériens, au deuxième jour d'une visite officielle en Algérie. Le président turc avait déjà insisté, dans un entretien au quotidien algérien Echorouk paru lundi, sur la nécessaire signature de cet accord bilatéral "de promotion et de protection des investissements...
(AFP 27/02/18)
Le trafic au port d'Abidjan, représentant 90% des échanges extérieurs de la Côte d'Ivoire, a augmenté en 2017, dénotant la "vitalité de l'économie ivoirienne", a annoncé lundi son directeur général, Hien Sié. "Malgré les quelques difficultés qui ont émaillé l’année 2017, nous avons enregistré un bon résultat commercial. Le trafic global du port d'Abidjan s'est établi à 22,5 millions de tonnes contre 21,7 MT en 2016, soit une hausse significative de 3,8%", a déclaré M. Sié lors de la rentrée commerciale du port leader en Afrique de l'Ouest. Ce bon résultat est tiré par le trafic national qui s'est élevé à 19,33 millions de tonnes en 2017, en hausse de 5,5%. Ce trafic est tiré par les exportations de cacao...
(La Tribune 26/02/18)
En dépit du ralentissement que connait son économie depuis quelques années, la Somalie a pu enregistrer, en 2017, un excédent budgétaire, révèlent les estimations que vient de rendre public le FMI. La somme est certes faible mais pour un pays qui peine à mettre fin au long cycle d’instabilité politique et sécuritaire et qui fait face à une mauvaise campagne agricole, c’est le résultat d’une politique économique qui commence à porter ses fruits. Sauf que cette fois, l’hirondelle ne fait pas encore le printemps. Le fait est assez rare pour être souligné, pour une fois que la Somalie fait l'actualité non pas pour des attentats ou une crise humanitaire mais pour l'économie. « Malgré une grave sécheresse et des attaques...
(APA 26/02/18)
APA - Maputo (Mozambique) - Le gouvernement mozambicain a chargé la Compagnie des aéroports du pays (ADM) d’accorder des concessions pour la gestion privée de neuf aéroports nationaux dans le cadre d’un effort stratégique visant à améliorer les services et faire plus de profits, a rapporté APA samedi. Le ministre des Transports et des communications, Carlos Mesquita, cité par le quotidien privé O Pais, a déclaré que cette initiative était un moyen de diversifier les revenus "Nous avons l’intention d’assurer la gestion efficace des infrastructures aéroportuaires du Mozambique et d’attirer des compagnies aériennes étrangères", a indiqué M. Mesquita.
(AFP 26/02/18)
Le Mali a réalisé une très bonne récolte de coton sur la saison 2017/18, dépassant les 700.000 tonnes et redevenant le premier pays producteur d'Afrique devant le Burkina Faso, selon un responsable de l'interprofession malienne. "Cette année, le Mali a fait une très bonne récolte de coton et il est redevenu le premier producteur en Afrique, devant le Burkina", a déclaré Tiniougo Sangaré, secrétaire exécutif de l'interprofession du coton, dans un entretien avec l'AFP au salon de l'Agriculture. A la fin de la saison en cours, le Mali compte engranger 725.000 tonnes de coton graine, selon les prévisions de la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), qui expose des échantillons de fleurs et de fibre de coton au...
(Jeune Afrique 24/02/18)
Les chefs d’escale de 15 compagnies aériennes ont envoyé au directeur général et au président du conseil d’administration des Aéroports du Cameroun un courrier protestant contre l’état de l’aéroport de Douala. « Un malentendu », estime le directeur général de la société aéroportuaire, qui annonce le début imminent des travaux de rénovation. Dans une lettre datée du 5 février dernier, les adhérents de la Airline Operators Committee (AOC) de Douala, l’association regroupant les compagnies aériennes desservant l’aéroport de la métropole camerounaise, ont fait part aux responsables de l’aéroport de leur « préoccupation » quant à l’état général de l’infrastructure. Les 15 signataires, à savoir Air France, Brussels Airlines, Turkish Airlines, RAM, Ethiopian Airlines, Asky, Karinou Airlines, Kenya Airways, South African...
(La Tribune 23/02/18)
Les autorités algériennes viennent d'annoncer un programme d'investissement décennal de 9,4 milliards de dinars (66,5 millions d'euros) pour renforcer le secteur minier du pays. D'après le ministre algérien de l'industrie et des mines, Youcef Yousfi qui s'exprimait dans les colonnes du quotidien El Moudjahid, ce programme prend en compte la période 2018 à 2028 avec au moins 1,5 milliard de dinars réservés à l'année en cours. Le gouvernement algérien est déterminé à accroître ses efforts dans le cadre de l'exploitation minière, un potentiel longtemps relégué au second plan par les autorités du pays, pour citer Ferhat Hamloud, directeur général algérien des mines au ministère de l'industrie et des mines. « Notre sol et notre sous-sol renferment des indices intéressants qui...
(La Tribune 23/02/18)
L’administration du président ghanéen Nana Akufo-Addo s’apprête à réduire de 30% les 450 millions de dollars de subventions versées aux 800.000 cultivateurs de cacao que compte le Ghana. Une mesure qui contredit les promesses électorales ayant conduit le gouvernement actuel au pouvoir. Le gouvernement ghanéen s'apprête à annoncer la réduction des subventions accordées aux 800.000 cultivateurs de cacao que compte le pays. Une mesure qui vient contredire l'une des promesses faites par l'administration de Nana Akufo-Addo de ne pas revoir à la baisse les subventions destinées à la culture du cacao, malgré la baisse des cours internationaux. 450 millions de dollars par saison agricole

Pages

(AFP 03/10/16)
L'ex-capitaine de l'équipe nationale de football du Cameroun, Rigobert Song, 40 ans, a été victime dimanche d'un accident vasculaire cérébral (AVC) et se trouvait lundi matin dans le "coma", a rapporté la radio d'Etat. L'actuel sélectionneur de l'équipe A' du Cameroun est "dans un état de coma", après avoir avoir "été frappé (dimanche) par un accident vasculaire cérébral à domicile à Yaoundé", a rapporté la Cameroon radio television (Crtv). Il a été admis au Centre des urgences de Yaoundé et les pouvoirs publics envisagent une évacuation sanitaire lundi par "aéronef médicalisé", selon la Crtv. "Je te souhaite beaucoup de courage et un prompt rétablissement grand-frère", a réagi sur sa page Facebook Samuel Eto'o, qui a été pendant plusieurs années le...
(Xinhua 26/09/16)
CONAKRY, (Xinhua) -- Le sélectionneur du Syli national de Guiné, Kanfory Lappé Bangoura vient de publier la liste des 21 joueurs de l'équipe de Guinée qui vont livrer leur premier match contre la Tunisie le 9 octobre à Monastir, dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Une liste qui comprend 7 joueurs évoluant en championnat local, et les 14 autres évoluent quant à eux à l'étranger, principalement en Europe. Ibrahima Traoré, milieu de terrain évoluant au club de Borussia, Mönchengladbach, en Allemagne, et ses coéquipiers auront un grand challenge à relever face aux Tunisiens. Pour ça, il devra compter sur des joueurs comme Florentin Pogba du club de Saint Etienne, en France...
(Jeune Afrique 14/09/16)
Alors que le pays est en proie à des troubles au lendemain de l’élection controversée d’Ali Bongo Ondimba à la présidence de la République, la Confédération africaine de football (CAF) se veut rassurante quant à la tenue de la CAN 2017 au Gabon (14 janvier-5 février). Mais, en coulisses, l’instance dirigée par Issa Hayatou envisage un plan B. Elle a sondé discrètement le Maroc afin de savoir s’il pourrait suppléer le Gabon au cas où la situation y demeurerait tendue. Le royaume chérifien, un des seuls pays d’Afrique à disposer des infrastructures nécessaires, avait refusé d’organiser l’édition 2015 de peur d’une propagation du virus Ebola, obligeant la CAF à délocaliser la compétition en Guinée équatoriale.
(AFP 11/09/16)
Un groupe de huit personnes, composé de responsables des fédérations kényanes d'athlétisme, de tennis de table, de volley et de hockey, a été nommé pour remplacer le Comité national olympique kényan (NOCK), dissous le 25 août, a annoncé samedi le président intérimaire, Waithaka Kioni. Pendant les jeux Olympiques, le Kenya, nation forte de l'athlétisme, s'est distingué en dehors des pistes avec une gestion de la délégation olympique pointée du doigt. Les dérapages sont allés de vols présumés de tenues sportives officielles, au voyage à Rio de dizaines de délégués aux fonctions obscures
(AFP 09/09/16)
La présidente de la Fédération sierra-léonaise de football (SLFA), Isha Johansen, arrêtée avec deux autres responsables de la fédération dans une enquête pour corruption, a été libérée sous caution, a-t-on appris vendredi auprès de son avocat. Mme Johansen, le vice-président de la SLFA Brima Kamara, dit Mazola, et le secrétaire général Chris Kamara ont été arrêtés mercredi soir puis conduits au siège de la Commission anti-corruption (ACC). Ils ont ensuite été remis au Département des investigations criminelles (DIC, police judiciaire). Isha Johansen a été libérée sous caution jeudi mais les deux autres...
(AFP 08/09/16)
Trois responsables de la Fédération sierra-léonaise de football (SLFA) ont été arrêtés pour malversations présumées, ce qu'ils nient, a appris l'AFP jeudi de source policière et auprès de la Commission anticorruption du pays. La présidente de la SLFA, Isha Johansen, son vice-président Brima Kamara, dit Mazola, et son secrétaire général Chris Kamara ont été arrêtés mercredi soir puis conduits au siège de la Commission anti-corruption (ACC). Ils ont ensuite été remis au Département des investigations criminelles (DIC, police judiciaire), selon ces sources. Le chef du DIC, Mohamed Kamara a indiqué que tous les trois avaient passé la nuit en garde à vue. Mme Johansen avait demandé son transfert à l'hôpital, en affirmant ne pas se sentir bien, une demande qui...
(AFP 05/09/16)
Les Taekwondoïstes Cheick Cissé, médaillé d'or à Rio et Ruth Gbagbi, médaillée de bronze, ont reçu des primes et une maison de la part de la présidence ivoirienne pour leurs exploits aux jeux Olympiques de Rio, alors que les sprinteurs Marie-Josée Ta Lou (4e du 100 et du 200 m) et Ben Meité (6e du 100m) ont également été récompensés. Les quatre ont été également faits officiers de l'Ordre national. Cheick Cissé, premier médaillé d'or ivoirien de l'histoire, a reçu une somme de 50 millions de francs CFA (75.000 euros) et une villa, alors que Ruth Gbagbi, première femme ivoirienne médaillée de l'histoire, a reçu 30 millions (45.000 euros) et une villa. Le président Alassane Ouattara, qui s'est dit ému...
(AFP 27/08/16)
Trois hauts responsables du Comité olympique kényan (NOCK) ont été interpellés à Nairobi dans le cadre de l'enquête, demandée par le gouvernement, sur une série de scandales et faux pas de responsables kényans lors des Jeux de Rio, a-t-on appris de sources policières. Le secrétaire général du NOCK, Francis Paul, a été arrêté chez lui dans la journée de vendredi, tandis que le vice-secrétaire général James Chacha et le chef de mission à Rio, Stephen Arap Soi, ont été arrêtés à l'aéroport de Nairobi alors qu'ils rentraient des jeux, selon ces sources. "Francis Paul a été interpellé", a indiqué à l'AFP une source policière kényane, sous couvert d'anonymat.
(AFP 25/08/16)
La qualification de la Guinée-Bissau pour la CAN-2017, la première de l'histoire du pays, a été confirmée par la Confédération africaine de foot (CAF), déboutant la Zambie qui contestait la nationalité du gardien de but bissau-guinéen. La Guinée-Bissau s'était qualifiée pour la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2017) après sa victoire (3-2) sur la Zambie début juin, combinée à la défaite du Congo 2-1 au Kenya lors de l'avant-dernière journée des qualifications du groupe E. Deux jours après le match, la Fédération zambienne de football (FAZ) avait saisi la CAF d'une réclamation, contestant "l'éligibilité" au sein de l'équipe...
(AFP 24/08/16)
Isaiah Kiplagat, ex-patron de la fédération d'athlétisme kényane pendant plus de 20 ans et sous le coup d'une enquête pour des faits présumés de dopage et de corruption, est décédé mercredi des suites d'une maladie, a appris l'AFP auprès de ses proches. M. Kiplagat a succombé à un cancer mercredi matin, à l'âge de 72 ans, a précisé un de ses proches, une information largement relayée par les médias kényans. Ancien de l'administration pénitentiaire, il avait supervisé l'athlétisme kényan, mondialement réputé pour ses coureurs de fond et demi-fond, depuis son accession à la tête de la fédération nationale (AK) en 1992. Fin novembre 2015, M. Kiplagat, son vice-président David Okeyo, et son ancien trésorier Joseph Kinyua, avaient été suspendus de...
(RFI 22/08/16)
Le Nigérien Issoufou Alfaga Abdoulrazak est entré dans l’histoire olympique de sa nation en devenant le deuxième athlète à décrocher une médaille aux JO. En finale dans la catégorie des plus de 80 kilos, il a obtenu l'argent face à Radik Isaev venu d’Azerbaïdjan. Récit. La scène est presque indescriptible. Au moment où Issoufou Alfaga Abdoulrazak comprend qu’il accède à la finale : il se jette au sol, fait des roulades avec sa grande carcasse (2,05 mètres) et se prend la tête dans les mains. Ensuite, il saute dans les bras de son entraîneur. La salle hurle, le Niger est pour un instant le centre du monde.
(Le Parisien 21/08/16)
Cela restera comme l'une des images des Jeux. Tel un footballeur, Cheick Cissé s'offre une glissade, à plat ventre, sur les tapis de la Carioca Arena. Un dirigeant ivoirien en costume trois pièces tente de suivre le rythme mais rien n'y fait. Drapeau dans la main, le taekwondiste, en larmes, entame un tour d'honneur à toute vitesse, devant un public en délire. C'est soudain la bousculade dans les gradins, chacun veut sa photo souvenir. Le garçon multiplie les selfies, se prend pour Usain Bolt en mimant l'éclair. «Bolt, ça m'est venu comme ça», se marre-t-il. Son bonheur est contagieux. Dans la nuit de vendredi à samedi, le jeune homme de 22 ans a offert à la Côte d'Ivoire la première...
(AFP 20/08/16)
La télévision ivoirienne n'a pas été en mesure de diffuser vendredi les images de la finale de taekwondo et la victoire de Cheick Cissé à Rio, qui donne le premier titre olympique à son pays. Une bande annonce défilant sur les écrans à plusieurs reprises indiquait "que le distributeur des droits d'image (avait) servi de l'athlétisme au lieu du taekwondo". Les téléspectateurs ivoiriens ont été ainsi privés du sacre historique de Cheick Cissé qui a fait retentir pour la première fois l'hymne ivoirien dans l'histoire des Jeux. L'Ivoirien a remporté le titre en s'imposant à la dernière seconde (8-6) contre le Britannique Lutalo Muhammad dans la catégorie des moins de 80 kg. La journée a été faste pour la Côte...
(RFI 14/08/16)
Les deux sprinteuses ivoiriennes, Marie-Josée Ta Lou et Murielle Ahouré, étaient qualifiées samedi 13 août pour les demi-finales du 100 mètres femmes. Murielle Ahouré n’a pas atteint le stade de la finale, alors que Marie-Josée Ta Lou a terminé quatrième, au pied du podium. La Jamaïcaine Elaine Thompson remporte ce titre très convoité. Elle est passée devant nous en pleurant à chaudes larmes. Dans la zone du stade olympique de Rio dédiée à la presse, impossible de recueillir le moindre mot de la part de Marie-Josée Ta Lou.
(AFP 21/06/16)
La Sénégalaise Fatma Samoura, nommée en mai dernier, a pris officiellement mardi ses fonctions de secrétaire générale de la Fifa où elle va apporter ses 21 ans d'expérience de gestion des crises au sein de l'ONU pour aider une institution à se relever du pire scandale de corruption de son histoire. Gianni Infantino, successeur de Joseph Blatter à la présidence de la Fifa, avait annoncé à la surprise générale, à l'ouverture du dernier congrès de la Fifa à Mexico, la nomination de Mme Samoura au poste de N.2. Première femme à occuper ce poste dans un monde du football très masculin
(AFP 11/06/16)
Le football nigérian est à nouveau en deuil après le décès dans la nuit de vendredi à samedi de l'ancien sélectionneur des Super Eagles, Shuaibu Amodu, quelques jours seulement après la disparition d'un autre ancien coach de la sélection nationale, Stephen Keshi. Amodu, 58 ans, est mort dans son sommeil après s'être plaint de douleurs à la poitrine, dans la ville de Bénin City, dans le sud du Nigeria, a annoncé la Fédération nationale samedi. Selon des hauts responsables du football nigérian, contactés par l'AFP, l'ex-sélectionneur souffrait d'hypertension et suivait un traitement médical. Nommé à la tête de l'équipe nationale à quatre reprises, il avait permis au Nigeria de se qualifier pour les coupes du monde 2002 et 2010, mais...
(AFP 08/06/16)
L'ancien capitaine du Nigeria Stephen Keshi, vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en 1994 en tant que joueur et en 2013 en tant que sélectionneur, est décédé mercredi à 54 ans vraisemblablement d'une crise cardiaque, a-t-on appris auprès de sa famille. "Mon frère s'est éteint", a déclaré Emmanuel Ado à l'AFP. "RIP Big Boss", a écrit la Fédération nigériane (NFF) sur son compte Twitter en regrettant la mort de "la légende" Keshi, surnommé "Big Boss" en raison de son charisme et de ses qualités de meneur d'homme. "Keshi était un superhéros. Son décès est une grande perte pour la nation du Nigeria, pas seulement pour son football", a réagi...
(APA 05/06/16)
Les Éléphants de Côte d’Ivoire ont battu, samedi, les Panthères du Gabon (2-1), en match comptant pour la 5è journée des éliminatoires de la CAN 2017 prévue au Gabon. Un score acquis en deuxième période après une première mi-temps où l’efficacité et la réussite ont fui les Ivoiriens qui ont buté sur un excellent Didier N’vono, le gardien de buts gabonais faisant échec à Jonathan Kodia (15è, 25è, 34è) et Yao Kouassi Gervais dit Gervinho(32è), les attaquants ivoiriens. Au retour des vestiaires, les Éléphants prennent les Panthères gabonnaises à la gorge. Jonathan Kodia ponctue son étincelante prestation de première mi-temps par un but inscrit à la 52è me de jeu, ouvrant ainsi le score pour la Côte d’Ivoire (0-1). Les...
(AFP 03/06/16)
Stade de la Paix: ainsi a été rebaptisé le stade de Bouaké (centre), deuxième ville de Côte d'Ivoire, un des épicentres de la crise ivoirienne, qui va recevoir, neuf ans après le "Match de la paix" de 2007, les Éléphants, l'équipe nationale, face au Gabon en éliminatoires de la CAN, samedi. Ce match de juin 2007 contre Madagascar fut un symbole dans un pays coupé en deux depuis 2002 par une frontière à quelques kilomètres au sud de Bouaké, quartier général de la rébellion des Forces nouvelles (FN), qui contrôlaient le nord du pays. Quelques mois auparavant, en mars, l'accord de Ouagadougou avait permis de décrisper un peu la situation entre le président Laurent Gbagbo et les rebelles dirigés par...
(AFP 17/05/16)
Le footballeur international camerounais Patrick Ekeng, 26 ans, décédé en plein match en Roumanie le 6 mai, sept minutes après son entrée en jeu pour le Dinamo Bucarest, a été inhumé dimanche à Yaoundé, a constaté un journaliste de l'AFP. Plusieurs centaines de personnes, dont le ministre camerounais des Sports et de l'Education physique, Pierre Ismaël Bidoung Mpatt, se sont retrouvées au domicile de la famille du joueur, à Yaoundé, pour lui rendre un dernier hommage, certains saluant un "génie". "Personne ne pouvait ôter la vie de mon fils, si ce n'est Dieu qui l'a créé. Dieu m'a prêté Patrick, il me l'a repris", a réagi la mère du défunt, Céline Ekeng. "Je suis fière de l'avoir eu comme fils."...

Pages

(Le Point 27/05/15)
Au pays d'Amadou, de Maryam et du défunt Ali Farka Touré, le secteur de la musique développe ses stratégies propres en misant sur le marché local. Elle est comme l’air qu’on respire. S'échappant d'un transistor, d'un téléphone, d'une échoppe ou d'un bus, se propageant jusqu'aux plus lointaines parcelles de champs, la musique est diffuse au Mali. Omniprésente. Elle célèbre la naissance, chante les louanges,dénonce ou prend parti, divertit, arborant par cette diversité de rôles son pouvoir. Dotée d'une extraordinaire vitalité, la musique malienne, dont l’ancien ministre de la Culture Cheick Oumar Sissokho affirmait en 2009 qu’elle contribuait à environ 4 % du PIB, a toutefois subi quelques coups de boutoir ces 3 dernières années. Les musiciens devenus "impurs" dans le...
(AFP 23/04/15)
Les fins limiers des douanes américaines ont rendu mercredi des dizaines d'objets anciens à l'Egypte, y compris un sarcophage greco-romain de style égyptien, grâce à l'opération "malédiction de la momie". Cette enquête, qui dure depuis cinq ans et se poursuit, a permis de démanteler un réseau de trafiquants internationaux qui a importé illégalement aux Etats-Unis plus de 7.000 objets anciens venus du monde entier. "La préservation de l'héritage culturel de l'Humanité est une tâche de plus en plus difficile dans la société d'aujourd'hui. Quand on pense que certains de ces objets, ont été retrouvés dans des garages, exposés aux intempéries... C'est inimaginable", a déclaré Sarah Saldana, la directrice d'ICE, l'agence américaine de l'immigration et des douanes, lors de la cérémonie...
(AFP 17/04/15)
Le Femua, un festival de musique réunissant une dizaine d'artistes africains de renom, se tiendra du 21 au 26 avril à Abidjan en faveur d'"élections apaisées" sur le continent, où plusieurs scrutins se dérouleront cette année, a indiqué l'organisation. "On ne peut rester les bras croisés face à une actualité électorale très controversée dans les deux Congo (RDC et Congo -Brazzaville), au Burkina et Togo", a expliqué à l'AFP Salif Traoré, dit A'Salfo, le leader du groupe ivoirien Magic System. "La musique va donc fédérer des vibrations pour baisser la tension et faire passer un message sur les élections apaisées", a espéré A'Salfo, ambassadeur de l'Unesco pour l'"alphabétisation et la culture de la paix" depuis 2012. Le Festival des musiques...
(AFP 19/03/15)
Le musée du Bardo à Tunis, visé par un attentat dans lequel 21 personnes, dont 20 étrangers, ont été tuées mercredi, rouvrira mardi au plus tard, a annoncé jeudi la ministre de la Culture. "Le musée sera ouvert aux visiteurs de manière normale dès le début de la semaine prochaine, lundi ou mardi au plus tard", a déclaré Latifa Lakhdhar. La ministre a expliqué avoir choisi de tenir son point de presse au musée parce que "cet espace dans lequel nos hôtes ont été visés (...) a une portée symbolique". Les assaillants "n'ont pas choisi ce lieu par hasard. C'est un lieu de mémoire et ils haïssent la mémoire, ils haïssent l'Histoire. Ils haïssent la mémoire collective", a-t-elle ajouté. Mais...
(AFP 08/03/15)
Le Fespaco, grand festival du cinéma africain, s'est achevé samedi à Ouagadougou avec le sacre du film "Fièvres", du réalisateur marocain Hicham Ayouch, le film vedette "Timbuktu" devant se contenter de prix mineurs. Hicham Ayouch a reçu l'Etalon d'or de Yennenga, qui couronne le meilleur long métrage, des mains du président burkinabé Michel Kafando, sous les applaudissements des quelque 4.000 personnes venues assister à cette cérémonie de clôture. "Il a présenté une oeuvre gigantesque", s'est exclamé M. Kafando: "Je tiens à le féliciter". Emu, le lauréat a lancé: "Je suis Africain et fier de l'être. On nous a volé notre passé, on a tenté de voler notre histoire, mais notre culture nous appartient et il est temps de prendre les...
(RFI 06/03/15)
« A travers le Fespaco, c’était toute l’Afrique qui regardait ce film ce soir », a commenté Abderrahmane Sissako à RFI après la séance historique de Timbuktu au plus grand festival panafricain du cinéma de Ouagadougou. Jeudi, le Fespaco a déroulé le tapis rouge pour cette œuvre multiprimée. Ainsi, le 5 mars est devenu le jour le plus symbolique de la 24e édition au Burkina Faso. Après avoir été annoncée comme annulée pour des raisons sécuritaires, la projection de ce drame antijihadiste a finalement eu lieu sous haute protection. Retour sur une séance de cinéma pas comme les autres. « Je n’ai jamais été aussi ému et bouleversé. Pour moi, cette projection est une victoire en soi.C’est pourquoi j’aurais été...
(AFP 05/03/15)
Emigration clandestine, enfants soldats, révoltes, chômage... les films en compétition au 24e Fespaco, l'un des principaux festival de cinéma africain, qui s'achève samedi à Ouagadougou, abordent les fléaux meurtrissant l'Afrique contemporaine, avant la diffusion jeudi soir de "Timbuktu". Courte sélection. -- Rapt à Bamako -- La compétition électorale bat son plein dans un pays imaginaire. Obnubilé par sa future victoire, Moustapha n'accorde aucune importance au rapt d'une Française, observatrice électorale. Trois neveux de Moustapha enquêtent dans Bamako pour la retrouver. Servi par d'excellents jeunes comédiens, le réalisateur malien Cheick Oumar Sissoko accorde une place importante à l'enfant au sein...
(AFP 04/03/15)
Idole du récent "printemps burkinabè", qui vit chuter fin octobre l'ex-chef de l'Etat Blaise Compaoré, le président Thomas Sankara, iconoclaste et révolutionnaire, fait encore se lever les foules au Fespaco de Ouagadougou, où un documentaire lui est consacré, près de 30 ans après sa mort. "Capitaine Thomas Sankara", d'une durée de 90 minutes, dresse un portrait flatteur de ce chantre de l'anti-impérialisme et du panafricanisme. Son réalisateur, le Suisse Christophe Cupelin, l'y présente de son arrivée au pouvoir - par un coup d'Etat le 4 août 1983 - jusqu'à son assassinat...
(AFP 01/03/15)
La 24è édition du festival de cinéma de Ouagadougou (Fespaco), la plus grande manifestation du septième art africain, s'est ouverte samedi à Ouagadougou dans la sobriété, quatre mois après la chute de l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré. Quelque 4.500 personnes étaient réunies au Palais des sports de la capitale burkinabè pour une brève et très sobre cérémonie d'ouverture animée par l'artiste burkinabè Alif Naaba et le Sénégalais Ismaël Lö, a constaté un correspondant de l'AFP. Quatre mois après la chute de Blaise Compaoré, chassé par la rue parès 27 ans de règne, la cérémonie est restée très sobre, sans feux d'artifices ni grandes prestations artistiques. Le président Michel Kafando était représenté par son Premier ministre le lieutenant-colonel Yacouba Zida, accompagné de...
(AFP 27/02/15)
Un des principaux festivals du film africain, le Fespaco de Ouagadougou, s'ouvre samedi dans la polémique, la déprogrammation de "Timbuktu", un des films phares, qui dénonce les exactions des jihadistes au Mali, étant envisagée pour des questions de sécurité. Le président burkinabè Michel Kafando s'est prononcé en faveur de la projection: "Quelque chose qui pourrait m'inciter à aller avec vous dans les salles de cinéma ces jours-ci, c'est si vous me promettez que vous allez diffuser le film +Timbuktu+", a-t-il déclaré jeudi. Des rumeurs font état d'une déprogrammation de cette fiction, qui a raflé sept prix lors de la...
(AFP 23/02/15)
Le film franco-mauritanien "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako, sacré lors de la 40e cérémonie des César vendredi à Paris est "un exploit" qui "honore la Mauritanie, toute l'Afrique et le monde arabe", a déclaré dimanche le gouvernement mauritanien. "Cette distinction honore non seulement la Mauritanie", pays du réalisateur de "Timbuktu", mais aussi "toute l'Afrique et le monde arabe", indique Nouakchott dans un communiqué publié dimanche. "Cet exploit prouve le génie exceptionnel et la trajectoire inédite de notre compatriote (...), son sens élevé de la tolérance et du rapprochement entre les cultures, les peuples et les nations", poursuit le gouvernement de Mauritanie, pays où une grande partie du film a été tournée. Nouakchott rappelle son "apport" à la production "de ce grand film"...
(AFP 07/01/15)
La fresque biblique de Ridley Scott "Exodus: Gods and Kings", qui avait été interdite au Maroc pour avoir "représenté Dieu", a finalement été autorisée après suppression des deux passages sonores polémiques, a annoncé le Centre cinématographique marocain (CCM). "Après de multiples échanges", "les responsables de la société Fox et Ridley Scott (...) ont accepté, à titre absolument exceptionnel" de procéder à la "suppression des deux passages sonores qui faisaient allusion à la personnification Divine", indique le CCM dans un communiqué.
(AFP 31/12/14)
Il y a 30 ans, Khartoum comptait une quinzaine de cinémas, bondés chaque week-end. Ils ne sont plus que trois, vivotant dans des locaux défraîchis, victimes de la crise économique et de la politique du régime soutenu par les islamistes. "Dans le passé, les gens appelaient pour réserver des billets et nous projetions des films en anglais le dimanche et en arabe le mardi", se souvient Ali al-Nour, projectionniste dans l'une des trois salles obscures ayant survécu. Ce quinquagénaire à la chevelure grise se languit des jours où les cinéphiles soudanais se pressaient pour rire devant des comédies égyptiennes ou se faire peur avec le dernier thriller hollywoodien. "Le +Palais de la jeunesse et des enfants+ proposait quatre projections par...
(Afrikarabia 31/12/14)
Un journaliste de la télévision nationale congolaise (RTNC) a été abattu vendredi soir dans un bar de Goma. Il vient rallonger la longue liste des journalistes assassinés en République démocratique du Congo (RDC) : une dizaine depuis 16 ans, selon Journaliste en danger (JED). Goma deviendrait-elle la cible privilégiée des attaques contre les journalistes ? Ce vendredi, c’est un journaliste de la Radio Télévision nationale congolaise (RTNC) qui a été assassiné dans un bar du quartier Keshero de Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu. Selon les témoignages recueillis sur place par Radio Okapi et l’AFP, « deux hommes ont fait irruption dans le débit de boisson (et) se seraient directement dirigés vers table qu’occupait le journaliste. L’un des assaillants a...
(AFP 29/12/14)
Ce film, sur la fuite hors d'Egypte de Moïse, a aussi été déprogrammé en Egypte. La fresque biblique de Ridley Scott «Exodus : Gods and Kings», sur la fuite hors d’Egypte de Moïse, a été déprogrammée des salles de cinéma du Maroc pour «avoir représenté Dieu», a expliqué samedi la distributrice du film. Selon la décision d’interdiction, parvenue à l’entreprise distributrice au Maroc, le film contient une scène de «représentation de Dieu» matérialisée par un «enfant qui donne la révélation au prophète Moïse». Dans un premier temps, cette déprogrammation intervenue mercredi lors de la sortie en salle, n’a pas été motivée officiellement. Les exploitants de salles de cinéma avaient alors reçu un ordre «oral» pour «déprogrammer» le film, selon des...

Pages

(Jeune Afrique 15/03/18)
Plus de 4 000 répudiations sont annuellement recensées en Algérie suite à l’annonce d’un cancer du sein. Nora, 47 ans, a choisi de vivre, affrontant misère et humiliation. Amel, 26 ans, a décidé de mourir avec ses deux seins intacts. Reportage. À peine a-t-elle franchi le seuil de la maison que Nora, 47 ans, se rue vers son conjoint tel un soldat pressé d’en finir avec le danger. « Je dois subir une chirurgie du sein », lâche-t-elle dans un souffle. Sans un regard, ni un mot, ce dernier prend quelques affaires et quitte la maison. « Au fond de moi, j’espérais qu’il allait culpabiliser, revenir au bout de quelques heures. Je n’avais même pas de quoi nourrir mes enfants...
(Jeune Afrique 14/03/18)
Les proches du chef des miliciens Ninjas Nsiloulous espèrent que le mandat d'arrêt délivré à son encontre sera levé dans le cadre de la mise en œuvre des accords de paix signés avec le gouvernement, le 23 décembre dernier. La demande doit être examinée le 15 mars par le tribunal de grande instance de Brazzaville. Le mandat d’arrêt contre Frédéric Bintsamou, alias pasteur Ntumi, sera-t-il bientôt levé ? Tous les espoirs des membres du Conseil national des républicains (CNR) – le parti du pasteur Ntumi, interdit par les autorités depuis le mois d’avril 2016 -, sont en tout cas tournés vers l’ouverture de la prochaine session criminelle du tribunal de grande instance de Brazzaville, le 15 mars. La demande de...
(Jeune Afrique 14/03/18)
Les récentes élections législatives qui se sont tenues le 23 février à Djibouti - largement remportées par le parti au pouvoir - ont été une preuve supplémentaire de la prédominance du parti face à l'opposition. Pluraliste dans les textes, la démocratie y est incomplète et reste entre les mains de la majorité. Tribune. « Je viens de transmettre au président, et à travers lui à la nation djiboutienne, mes félicitations pour l’ancrage de la démocratie dans le pays. » C’est, à quelques mots près, la teneur de la déclaration d’Anicet-Georges Dologuélé, le chef de la mission d’observation électorale envoyée par l’Union africaine pour suivre les législatives du 23 février, au sortir de son audience avec Ismaïl Omar Guelleh (IOG), le...
(Jeune Afrique 14/03/18)
A quelques semaines des élections municipales du 6 mai 2018, le Premier ministre tunisien est dans une position de plus en plus difficile : ses marges de manœuvre se réduisent à mesure qu'il perd des alliés. État des lieux. Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, est donné pour partant depuis plusieurs semaines. Toujours en poste, mais avec des marges de manœuvres singulièrement rétrécies, le locataire de la Kasbah a surtout perdu l’appui de la centrale syndicale et du patronat ainsi que de partis signataires de l’accord de Carthage. Résultat, une tension politique malvenue, à quelques semaines des élections municipales du 6 mai 2018. Beaucoup appellent au départ de Chahed, ou au moins à un remaniement pour les portefeuilles du...
(Jeune Afrique 14/03/18)
Les Nigérians croyaient avoir élu un homme à poigne. À un an de la présidentielle, ils déchantent. Au point qu’on se demande s’il pourra briguer un second mandat. C’était une belle fête, de celles où se presse tout le gotha nigérian. Ce 3 mars, à Kano, on mariait la fille du gouverneur de cette région du Nord avec le fils du gouverneur d’Oyo, un État du Sud-Ouest. Une union éminemment politique entre deux grandes familles du pays que n’auraient manquée pour rien au monde le puissant émir de Kano (qui célébrait la noce), une pléiade de gouverneurs, sénateurs, députés, et même… Muhammadu Buhari. Tunique immaculée et chapeau traditionnel assorti, le président arbore un sourire épanoui sur les photos souvenir. Cela...
(RFI 14/03/18)
Au Niger, des hommes armés ont pris d’assaut cette nuit un poste de gendarmerie à 40 kilomètres de Niamey. Une attaque assez inhabituelle aussi proche de la capitale. C’est une attaque vraiment osée qui s’est déroulée vers 22h30 environ, heure de Niamey, à seulement 40 kilomètres au nord de la capitale du Niger. Le bilan de cette attaque spectaculaire est de trois gendarmes tués à leurs postes de garde à l’entrée du village de Goubé et un blessé par balle. Après leur forfait, les assaillants, qui n’ont pas été identifiés pour l’instant, sont repartis en moto en direction du sud-ouest, vers la frontière malienne...
(Jeune Afrique 13/03/18)
Onze accords ont été signés hier entre les deux pays à l'occasion de la tenue de la Haute commission mixte présidée par la Premier ministre qatari et son homologue marocain. Un autre signal de l'entente économique entre les deux pays, malgré la crise du Golfe... Dans ses relations avec les monarchies arabes, le Maroc a toujours joué à l’équilibriste. Ses fortes alliances avec l’Arabie saoudite, à la fois historiques et économiques, ne l’ont pas dissuadé de nouer des accords avec son rival qatari dont l’émir, Tamim Bin Hamad Al Thani, est un ami de Mohammed VI. Lundi 12 mars, le Premier ministre et ministre de l’Intérieur du Qatar, Abdallah ben Nasser ben Khalifa Al...
(Jeune Afrique 13/03/18)
Les services burkinabè ont identifié celui qu'ils considèrent comme le coordonnateur des attentats du vendredi 2 mars : il s'agit d'un combattant d'Al-Mourabitoune, déjà soupçonné d'être impliqué dans l'attaque contre le café Cappuccino, en janvier 2016. Dans un communiqué de revendications publié le 3 mars, au lendemain des attentats contre l’état-major burkinabè et l’ambassade de France à Ouagadougou, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) a affirmé avoir agi en représailles à un raid militaire français contre plusieurs de ses chefs, le 14 février, dans l’extrême nord du Mali. Les enquêteurs estiment que cette double attaque simultanée, dont une à la voiture piégée...
(Jeune Afrique 13/03/18)
La « journée ville morte », lancée à l'appel de l’opposition, couplée à une grève du syndicat des enseignants a paralysé Conakry, ce lundi. Le centre-ville de Kaloum, habituellement calme, n’a pas été épargné par les manifestations de jeunes, excédés par la fermeture des classes depuis un mois. Lundi matin. Carrefour Concasseur, dans le quartier de Hamdallaye. Les automobilistes rebroussent chemin sur ordre des gendarmes qui ont barré la route à l’aide de pneus et de carcasses de vieux postes de télévision.
(RFI 13/03/18)
Le président sénégalais Macky Sall est arrivé ce lundi 12 mars au soir en Gambie. Il est reçu par son homologue Adama Barrow à l'occasion du premier conseil présidentiel entre les deux pays. La création de ce conseil date d'il y a un an, lors de la première visite d'Adama Barrow au Sénégal. Il est renouvelé tous les 6 mois pour faire le point sur la coopération sénégalo-gambienne. Ce premier rendez-vous inaugure des relations apaisées après 22 ans de tensions sous Yahya Jammeh. Reportage. A entendre des Gambiens dans la rue, le renforcement des liens avec leur unique voisin est plutôt une bonne chose.
(Le Monde 13/03/18)
Quand le journaliste Eskinder Nega et d’autres prisonniers ont été relâchés, le 14 février, une foule enthousiaste les attendait à la sortie de la prison de Kaliti, en périphérie de la capitale Addis-Abeba. La veille, à Adama, à 90 km, des milliers de jeunes célébraient la libération de leur « héros » Bekele Gerba, une figure de l’opposition éthiopienne. « On ne méritait pas un tel accueil. Mais les gens ne nous célébraient pas. Ils exprimaient leur espoir de changement. Nous étions juste un symbole », raconte, ému, Eskinder Nega. Depuis sa sortie de prison après plus de six ans de détention, un ballet discontinu de supporteurs égaye sa résidence d’Addis-Abeba. Présentation de notre série L’Ethiopie à cran Alors que...
(La Tribune 12/03/18)
Pour le Gabon, les experts de la Banque des États de l'Afrique centrale prévoient cette année une croissance économique oscillant entre 2,7% et 3%. Cette bonne performance par rapport à l'année dernière sera portée entre autres par la hausse du prix du baril de pétrole. Après une longue traversée du désert, l'économie gabonaise devrait renouer avec la croissance cette année. Selon Abbas Toli Mahamat, gouverneur de la Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC), qui était en visite au Gabon où il a rencontré le président de la République, Ali Bongo Ondimba, la croissance du pays devrait osciller cette année entre 2,7% et 3%. Cette bonne performance devrait résulter des investissements directs dans le secteur minier, à la hausse du...
(La Tribune 12/03/18)
Dans l’agenda de sa tournée entamée ce 7 mars, Rex Tillerson fait escale ce lundi à N’Djamena. Dans un silence bavard de la rue et des organisations de la société civile, le secrétaire d’Etat américain vient solder les dossiers explosifs entre le Tchad et les Etats-Unis qui ont conduit à un sourd haussement de ton entre Idriss Déby Itno et Donald Tump. Enfin la paix ? Rien n’est moins sûr. Le gouvernement tchadien ne va sans doute pas tarir d'éloges sur son rôle de premier plan dans la lutte contre le terrorisme. Mieux encore, il mettra peut-être en avant sa coopération militaire avec les Etats-Unis qui lui fournissent de l'aide et du matériel militaire. Mais est-ce suffisant aux oreilles de...
(Jeune Afrique 12/03/18)
Les avocats du général à la retraite poursuivi pour « outrage à corps constitués », après des critiques envers la famille du président Bouteflika et l’armée, dénoncent un dossier vide et entaché de vices de procédures. Pour eux, les juges ne peuvent que le relaxer. Très médiatisé, le procès de Hocine Benhadid, ancien militaire connu pour son franc-parler, s’est ouvert jeudi 8 mars à Alger. Au cours de l’audience, qui a duré près de deux heures, le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed a requis une peine d’un an de prison ferme à l’encontre de cet ex-général, âgé de 74 ans. Poursuivi pour « outrage à corps constitués », il connaîtra le verdict le 22 mars...
(Jeune Afrique 12/03/18)
Le nouveau président du Liberia doit faire face à de nombreux défis : changer l'image du pays, marquée par la guerre civile des années 1990 et la crise sanitaire et humanitaire d'Ebola, redresser l'économie et « aider les populations ». Mais avant tout, il lui faut répondre à l'urgence budgétaire : il faut 61 millions d'euros dans les trois mois. Rencontre. «Je suis très fatigué.» Lorsqu’il reçoit Jeune Afrique ce 22 février à l’hôtel Peninsula, à Paris, George Weah fait d’emblée savoir que l’entretien sera court. Arrivé en France deux jours plus tôt pour sa première visite officielle hors du continent, il a enchaîné les rendez-vous sans répit. À chaque fois, il a plaidé pour un renforcement des liens entre...
(Le Monde 12/03/18)
C’est un dossier de la Banque mondiale resté secret durant cinq ans et qui suscite aujourd’hui bien des fantasmes dans le monde politico-judiciaire au Sénégal. Fin janvier, le journal Walf Quotidien a révélé l’existence d’un document confidentiel de 311 pages, dont Le Monde Afrique a pu obtenir copie intégrale, qui analyse sur une période de dix ans un pan des circuits financiers offshore d’un homme d’affaires sénégalais d’origine libanaise, Ibrahim Aboukhalil. Plus connu sous le pseudonyme de Bibo Bourgi, il est considéré comme le principal prête-nom et orchestrateur des financements occultes de Karim Wade. L’ancien ministre de son père, le président Abdoulaye Wade (2000-2012), a été condamné en 2015 à six ans de prison et plus de 210 millions d’euros...
(Jeune Afrique 12/03/18)
Tour à tour proche du pouvoir et opposant, l’ancien président de l’Assemblée nationale se dit prêt, aujourd’hui, à laisser le premier rôle à Moïse Katumbi lors de la prochaine présidentielle. Sans contrepartie ? Il est plus de minuit, et Vital Kamerhe s’attarde dans un restaurant italien du centre-ville de Kinshasa. En ce mois de septembre 2016, l’opposant, chef de l’Union pour la nation congolaise (UNC), vient de tenter un énorme coup de poker en participant à des négociations avec le camp du président Joseph Kabila sous la médiation de l’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo. Parmi les grandes figures de l’opposition – dont Étienne Tshisekedi et Moïse Katumbi –, il est le seul à faire ce choix hasardeux. Le « kamerhéon...
(RFI 12/03/18)
Les autorités sud-africaines ont lancé une procédure pour retirer son statut de résident permanent à Ajay Gupta, ciblé par un mandat d'arrêt. Il n'est néanmoins pas le seul de la sulfureuse famille d’affaires a être activement recherché par la justice. Les trois frères indiens sont soupçonnés d'avoir corrompu l'ancien président Jacob Zuma et plusieurs membres de son gouvernement. Ils restent pourtant introuvables. Les trois frères Gupta échappent encore à la justice sud-africaine. Atul Gupta est à Dubaï. Quant à ses deux frères...
(Jeune Afrique 12/03/18)
Elle a été la première femme à devenir présidente de l’organisation patronale marocaine. Le dépôt de candidatures pour la succession de Miriem Bensalah Chaqroun s'ouvre ce lundi. Alors que l'élection du prochain patron des patrons marocains est prévue le 22 mai, les deux mandats de l'administratrice d'Holmarcom laisseront certainement une empreinte. L’appel à candidatures est ouvert pour succéder à Miriem Bensalah Chaqroun à la tête de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). À 55 ans, cette dernière passera le relais à un nouveau président le 22 mai, après représenté le patronat marocain pendant six années. Le règlement intérieur lui interdit de se représenter pour un 3e mandat – de trois ans – sinon elle aurait volontiers rempilé, à...
(RFI 12/03/18)
Les grandes manœuvres politiques ont commencé dans l'opposition congolaise en vue des élections de la fin de l'année. L'opposition s'organise à l'intérieur du pays, mais aussi ce week-end en Afrique du Sud autour de l'opposant Moïse Katumbi, candidat déclaré à la présidentielle de décembre 2018. À Johannesburg, en Afrique du Sud, plus de 200 militants de l’opposition congolaise, issus notamment du G7 et de l’Alternance pour la République, sont actuellement réunis. Ils ont rejoint l’opposant Moïse Katumbi, candidat déclaré pour la prochaine présidentielle.

Pages