Samedi 27 Mai 2017

Toute l'afrique

(AFP 27/05/17)
Le porte-parole des ex-rebelles démobilisés de Bouaké, dans le centre de la Côte d'Ivoire, qui avait été arrêté vendredi après des troubles en début de semaine, a déclaré avoir été libéré la nuit suivante. "Ils m'ont dit que je détenais des armes et on m'a accusé de trouble à l'ordre public", a précisé Diomandé Megbé par téléphone à l'AFP. "J'ai dit que je ne me reconnaissais pas dans tout ça. Et après, j'ai été libéré", a-t-il expliqué. Diomandé Megbé avait été arrêté à l'hôpital de Bouaké où plusieurs blessés sont internés après la dispersion d'une manifestation de "démobilisés" mardi. Quatre personnes ont été tuées lors de l'intervention des forces de l'ordre qui accusent les manifestants...
(Ouest-France 27/05/17)
La ville de Bangassou, à 500 km de Bangui, la capitale, sombre à nouveau dans le chaos. Le quotidien des civils et des humanitaires est rythmé par les prises d'otage et les agressions. À Bangassou, le cauchemar a commencé début mai : six Casques bleus de la Minusca tués dans une embuscade tendue par des villageois, l'arrivée d'une centaine d'hommes armés, puis le massacre des musulmans. Djamil, l'un des rescapés, raconte : « Les Casques bleus ont dit aux musulmans de se réfugier dans la mosquée. Ce qu'ils ont fait. Puis les Casques bleus les ont abandonnés.»
(AFP 27/05/17)
Les forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA) en Libye ont déploré samedi 52 morts dans leurs rangs dans les violences de la veille à Tripoli, affirmant avoir repoussé une attaque de groupes rivaux. Samedi matin, au premier jour du mois de jeûne du ramadan, la situation était relativement calme dans la capitale libyenne, même si des tirs intermittents étaient entendus dans le sud de la capitale. Hachem Bichr, un responsable de sécurité, a indiqué que les forces pro-GNA avaient repoussé vendredi une attaque de groupes rivaux qui tentaient de reprendre des positions dans le centre-ville, mais que les violences avaient fait 52 morts au sein des groupes armés...
(AFP 27/05/17)
Plusieurs centaines de partisans du principal dirigeant de l'opposition zambienne, Hakainde Hichilema, ont manifesté vendredi devant un tribunal de Lusaka qui a prolongé sa détention. M. Hichilema, qui est détenu depuis plus de six semaines, restera en détention au moins jusqu'au 12 juin, quand l'affaire sera examinée par le tribunal. Selon Amnesty International, M. Hichilema et cinq autres membres du Parti uni pour le développement national (UPND) sont victimes de manoeuvres "pour baillonner toute opposition politique en Zambie". M. Hichilema,...
(AFP 27/05/17)
Le "dialogue politique" au Gabon voulu par le président Ali Bongo pour sortir le pays de sa crise post-électorale à la suite de sa réélection contestée du 27 août s'est achevé vendredi avec des réformes timides, après deux mois de discussions. "Le règle du jeu a été le consensus, au sein de ces assises", a déclaré à la presse le secrétaire général du parti au pouvoir (PDG) Faustin Boukoubi, lors d'une cérémonie au palais présidentiel. Il a regretté que "tous...
(AFP 27/05/17)
La Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo a rétabli vendredi dans ses fonctions le gouverneur du Haut-Katanga près de 40 jours après sa destitution par les élus locaux, a-t-on appris de sources concordantes. "L'acte de destitution du gouverneur Jean-Claude Kazembe par l'assemblée provinciale du Haut-Katanga vient d'être déclaré non conforme par la Cour constitutionnelle. Il est désormais rétabli dans ses fonctions", a déclaré l'un de ses avocats, Me Richard Bondo. Le gouverneur, déchu par ses pairs de la...
(AFP 27/05/17)
Le président nigérien Mahamadou Issoufou a appelé samedi les membres du G7 à prendre des mesures "pour éteindre le chaudron libyen", et à aider matériellement les pays du Sahel qui veulent créer une force pour combattre les groupes jihadistes. "La lutte contre le terrorisme dans les pays du Sahel et du bassin du Lac Tchad exige que des mesures urgentes soient prises pour éteindre le chaudron Libyen", a déclaré le président nigérien lors d'une réunion entre cinq pays africains et...
(AFP 27/05/17)
Un groupe armé a pris vendredi le contrôle d'une prison dans le sud de Tripoli où sont détenus les principaux dirigeants de l'ancien régime de Mouammar Kadhafi, dont le sort était inconnu en soirée, a-t-on appris de source judiciaire. Plus d'une trentaine d'importantes personnalités de l'ancien régime sont détenues dans cette prison, parmi lesquelles le dernier Premier ministre de Kadhafi, Baghdadi al-Mahmoudi, et l'ex-chef des services de renseignements, Abdallah Senoussi, tous les deux condamnés à mort en 2015.
(APA 27/05/17)
APA-Conakry (Guinée) - La grève générale illimitée déclenchée depuis le 23 mai dernier en Guinée par la Fédération syndicale autonome des banques, assurances et micro finances (FESABAG) a été largement suivie ce vendredi à Conakry, en raison de l’échec des négociations entre le patronat et la fédération syndicale. A Conakry et dans les grandes villes de l’intérieur du pays, le mouvement de débrayage est respecté à la base. Dans la capitale par exemple, excepté la Banque centrale de la république de Guinée où il y a un mouvement, toutes les banques primaires étaient ouvertes, certes, mais le personnel ne procèdait à aucune opération.
(AFP 27/05/17)
L'aviation égyptienne a mené vendredi six frappes contre des "camps d'entraînement terroristes" en Libye après une nouvelle attaque meurtrière contre la minorité chrétienne copte, a indiqué la télévision d'Etat. Selon la chaîne, des camps d'entraînement jihadistes ont été frappés dans la ville de Derna, dans l'est de la Libye. Cette annonce intervient quelques minutes après une déclaration du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi qui a annoncé que les forces égyptiennes avaient frappé des camps jihadistes, mais sans préciser où. "L'Egypte...
(AFP 27/05/17)
La Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP) a jugé vendredi le gouvernement kényan coupable d'avoir violé les droits et libertés d'une minorité, les Ogiek, en les chassant de leurs terres ancestrales. La Cour "ordonne" à l'Etat kényan "de prendre toutes les mesures appropriées dans un délai raisonnable pour remédier à toutes les violations jugées établies et d'en informer la Cour dans un délai de six mois à compter de la date du jugement", selon un communiqué. Les Ogiek, qui constituent l'un des derniers peuples de chasseurs-cueilleurs d'Afrique de l'Est, reprochent au gouvernement plusieurs décennies de marginalisation...
(AFP 27/05/17)
Le leader de la contestation populaire qui secoue depuis six mois le nord du Maroc était officiellement recherché samedi, après avoir interrompu le prêche d'un imam dans une mosquée. Dans un communiqué, le procureur du roi a ordonné vendredi soir "l'ouverture d'une enquête et l'arrestation de Nasser Zefzafi" après que celui-ci ait fait "entrave, en compagnie d'un groupe d'individus, à la liberté du culte dans la mosquée Mohammed V à Al-Hoceima". Cette annonce est intervenue au terme d'une journée qui...
(RFI 27/05/17)
L'UE avait déjà pris des sanctions contre des personnalités congolaises. Elle vient de dresser une nouvelle liste de neuf hauts responsables de RDC, qui vont se voir à leur tour sanctionnés le mois prochain. Ceux-ci n'auront plus droit aux visas Schengen et leurs biens et avoirs en Europe vont être gelés. Les Européens constatent qu'à l'évidence, le message de leur condamnation - au moins morale - de la conduite des affaires en République démocratique du Congo n'a pas été bien...
(TV5 27/05/17)
Au Tchad, cela fait deux semaines que les enseignants de l'université de N'djamena ont déposé leurs craies. Ils réclament plus de 7 mois d'arriérés de prime de recherche. Un mouvement de grève qui prend de l'ampleur selon le syndicat des enseignants. Ce qui fait craindre un nouvelle année blanche. Les enseignants de l'université de N'djamena sont en grève depuis deux semaines maintenant. Ils dénoncent la gestion financière calamiteuse du gouvernement. Les maîtres réclament plus de 7 mois d'arriérés de prime...
(APA 27/05/17)
Le Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (COJEP) a procédé, samedi, au Baron de Yopougon (à l'ouest d'Abidjan) au lancement de l'opération '' CPI ça suffit '' pour exiger '' la libération de Laurent Gbagbo et Blé Goudé'', a constaté sur place, APA. Selon Dr Patrice Saraka, président et coordonnateur de l'opération, ''CPI ça suffit transcende toutes les chapelles politiques. C'est une opération transpartisane, inclusive, la rencontre du dialogue de toutes les politiques''. Pour Dr Saraka, on...
(AFP 26/05/17)
La police ivoirienne a arrêté vendredi à Bouaké (centre) le porte-parole des ex-rebelles démobilisés, réclamant des primes similaires à celles des mutins qui ont ébranlé la Côte d'Ivoire, a annoncé un des responsables du groupe. "Nous étions au CHU (Centre hospitalier et universitaire) pour avoir des nouvelles des blessés et ils (les policiers) sont venus prendre Diomandé Mégnê. On ne sait pas s'il sera relâché ou pas", a expliqué, l'ex-combattant Aboudou Diakité. "Les policiers sont arrivés à bord de deux pick-up. Ils étaient au moins douze", a expliqué un autre ex-combattant, Souleymane Diakité.
(AFP 26/05/17)
Le "Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans", nouvelle alliance entre jihadistes du Sahel liés à Al-Qaïda, a démenti toute implication dans la lapidation présumée d'un couple non marié dans le nord-est du Mali, dans un communiqué diffusé vendredi sur les réseaux sociaux. Dans ce communiqué en arabe cité par l'agence mauritanienne Al-Akhbar et SITE, centre américain de surveillance des sites jihadistes, le groupe, principale force islamiste armée dans la région, conteste même la réalité des faits, rapportés à...
(AFP 26/05/17)
L'hépatite E a tué 30 personnes dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, qui abrite quelque 300.000 déplacés et réfugiés qui ont fui les violences du groupe jihadiste nigérian Boko Haram, a annoncé vendredi l'ONU. "Au total, 664 cas déclarés suspectés et confirmés ont été notifiés au 23 mai. A la même date, 30 décès liés à la maladie ont été enregistrés", a relevé le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha)...
(AFP 26/05/17)
Des organisations de défense des droits de l'homme ont dénoncé vendredi à Kampala "l'absence de volonté" du gouvernement ougandais d'enquêter sur l'assaut meurtrier contre le palais d'un roi coutumier de l'ouest du pays, qui avait fait plus de 155 morts fin 2016. "C'est un événement de grande ampleur qui s'est déroulé à Kasese, le plus grand nombre de victimes en un seul événement en Ouganda depuis les pires heures de la guerre contre la LRA", la rébellion de l'Armée de résistance du seigneur, a déclaré lors d'une conférence de presse Maria Burnett, la directrice Afrique de Human Rights...
(BBC 26/05/17)
Le président Bissau Guinéen, José Mario Vaz a estimé jeudi que les politiciens manipulent les militaires pour contourner les dispositions constitutionnelles. "Les politiciens instrumentalisent les militaires pour violer l'ordre constitutionnel" a affirmé jeudi José Mario Vaz chef de l'Etat lors d'une rencontre avec la presse. Il a dressé le bilan de sa présidence au terme d'une rencontre avec les populations de l'intérieur du pays. Le président, surnommé "Jomav" dans son pays, a par ailleurs mis l'accent sur l'accord politique de Conakry en faisant savoir qu'il ne mentionne pas le nom d'un Premier ministre. "L'accord de Conakry me donne la possibilité de designer un premier ministre auquel je fais confiance " a-t-il souligné.

Pages

(AFP 27/05/17)
Le porte-parole des ex-rebelles démobilisés de Bouaké, dans le centre de la Côte d'Ivoire, qui avait été arrêté vendredi après des troubles en début de semaine, a déclaré avoir été libéré la nuit suivante. "Ils m'ont dit que je détenais des armes et on m'a accusé de trouble à l'ordre public", a précisé Diomandé Megbé par téléphone à l'AFP. "J'ai dit que je ne me reconnaissais pas dans tout ça. Et après, j'ai été libéré", a-t-il expliqué. Diomandé Megbé avait été arrêté à l'hôpital de Bouaké où plusieurs blessés sont internés après la dispersion d'une manifestation de "démobilisés" mardi. Quatre personnes ont été tuées lors de l'intervention des forces de l'ordre qui accusent les manifestants...
(AFP 27/05/17)
Un groupe armé a pris vendredi le contrôle d'une prison dans le sud de Tripoli où sont détenus les principaux dirigeants de l'ancien régime de Mouammar Kadhafi, dont le sort était inconnu en soirée, a-t-on appris de source judiciaire. Plus d'une trentaine d'importantes personnalités de l'ancien régime sont détenues dans cette prison, parmi lesquelles le dernier Premier ministre de Kadhafi, Baghdadi al-Mahmoudi, et l'ex-chef des services de renseignements, Abdallah Senoussi, tous les deux condamnés à mort en 2015.
(AFP 27/05/17)
L'aviation égyptienne a mené vendredi six frappes contre des "camps d'entraînement terroristes" en Libye après une nouvelle attaque meurtrière contre la minorité chrétienne copte, a indiqué la télévision d'Etat. Selon la chaîne, des camps d'entraînement jihadistes ont été frappés dans la ville de Derna, dans l'est de la Libye. Cette annonce intervient quelques minutes après une déclaration du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi qui a annoncé que les forces égyptiennes avaient frappé des camps jihadistes, mais sans préciser où. "L'Egypte...
(AFP 27/05/17)
La Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP) a jugé vendredi le gouvernement kényan coupable d'avoir violé les droits et libertés d'une minorité, les Ogiek, en les chassant de leurs terres ancestrales. La Cour "ordonne" à l'Etat kényan "de prendre toutes les mesures appropriées dans un délai raisonnable pour remédier à toutes les violations jugées établies et d'en informer la Cour dans un délai de six mois à compter de la date du jugement", selon un communiqué. Les Ogiek, qui constituent l'un des derniers peuples de chasseurs-cueilleurs d'Afrique de l'Est, reprochent au gouvernement plusieurs décennies de marginalisation...
(TV5 27/05/17)
Au Tchad, cela fait deux semaines que les enseignants de l'université de N'djamena ont déposé leurs craies. Ils réclament plus de 7 mois d'arriérés de prime de recherche. Un mouvement de grève qui prend de l'ampleur selon le syndicat des enseignants. Ce qui fait craindre un nouvelle année blanche. Les enseignants de l'université de N'djamena sont en grève depuis deux semaines maintenant. Ils dénoncent la gestion financière calamiteuse du gouvernement. Les maîtres réclament plus de 7 mois d'arriérés de prime...
(AFP 26/05/17)
La police ivoirienne a arrêté vendredi à Bouaké (centre) le porte-parole des ex-rebelles démobilisés, réclamant des primes similaires à celles des mutins qui ont ébranlé la Côte d'Ivoire, a annoncé un des responsables du groupe. "Nous étions au CHU (Centre hospitalier et universitaire) pour avoir des nouvelles des blessés et ils (les policiers) sont venus prendre Diomandé Mégnê. On ne sait pas s'il sera relâché ou pas", a expliqué, l'ex-combattant Aboudou Diakité. "Les policiers sont arrivés à bord de deux pick-up. Ils étaient au moins douze", a expliqué un autre ex-combattant, Souleymane Diakité.
(AFP 26/05/17)
Le "Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans", nouvelle alliance entre jihadistes du Sahel liés à Al-Qaïda, a démenti toute implication dans la lapidation présumée d'un couple non marié dans le nord-est du Mali, dans un communiqué diffusé vendredi sur les réseaux sociaux. Dans ce communiqué en arabe cité par l'agence mauritanienne Al-Akhbar et SITE, centre américain de surveillance des sites jihadistes, le groupe, principale force islamiste armée dans la région, conteste même la réalité des faits, rapportés à...
(AFP 26/05/17)
L'hépatite E a tué 30 personnes dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, qui abrite quelque 300.000 déplacés et réfugiés qui ont fui les violences du groupe jihadiste nigérian Boko Haram, a annoncé vendredi l'ONU. "Au total, 664 cas déclarés suspectés et confirmés ont été notifiés au 23 mai. A la même date, 30 décès liés à la maladie ont été enregistrés", a relevé le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha)...
(AFP 26/05/17)
Des organisations de défense des droits de l'homme ont dénoncé vendredi à Kampala "l'absence de volonté" du gouvernement ougandais d'enquêter sur l'assaut meurtrier contre le palais d'un roi coutumier de l'ouest du pays, qui avait fait plus de 155 morts fin 2016. "C'est un événement de grande ampleur qui s'est déroulé à Kasese, le plus grand nombre de victimes en un seul événement en Ouganda depuis les pires heures de la guerre contre la LRA", la rébellion de l'Armée de résistance du seigneur, a déclaré lors d'une conférence de presse Maria Burnett, la directrice Afrique de Human Rights...
(Jeune Afrique 26/05/17)
Plus de 31 millions de personnes dans les monde ont été déplacées dans leur propre pays à cause de guerres, de violences ou de catastrophes naturelles en 2016, selon un rapport du Centre de surveillance des déplacements internes (IDMC) du Conseil norvégien des réfugiés (NRC). Sur le continent africain, la République démocratique du Congo et le Nigeria occupent le haut du tableau. Parmi les 6,9 millions de nouvelles personnes chassées de leur domicile par une guerre l’an dernier dans le...
(AFP 26/05/17)
Un journaliste éthiopien a été condamné vendredi à 18 mois de prison pour avoir communiqué avec un dissident, à l'issue d'un procès vu par la société civile comme une attaque à la liberté de la presse. Getachew Shiferaw, rédacteur en chef d'un journal éthiopien en ligne lié au parti d'opposition Semayawi (Parti bleu), est en détention depuis son arrestation en décembre 2015. Cela signifie, selon son avocat Ameha Mekonnen, qu'il pourrait être libéré d'ici à la semaine prochaine. "Il n'aurait pas dû être condamné du tout", a soutenu l'avocat à l'AFP. En amont du prononcé de la peine, M. Getachew avait été reconnu coupable mercredi d'incitation...
(Le Monde 26/05/17)
Le village de Kwilu-Ngongo est le théâtre d’un gigantesque embouteillage depuis l’effondrement de la route nationale 1, vitale pour l’économie congolaise. A Kwilu-Ngongo, dans l’ouest de la République démocratique du Congo (RDC), les événements et les voyageurs sont rares. Les habitants n’ont rien à montrer ni à vendre, leurs voitures sont des ruines où ils étendent du linge ; quelques-uns possèdent des chaises en plastique devant leur maison en terre. Il a fallu que la route nationale 1 (RN1) soit...
(AFP 26/05/17)
Les chrétiens ont de nouveau été visés en Egypte où au moins 26 personnes dont nombre d'enfants ont été tuées vendredi par des hommes armés et masqués alors qu'ils se rendaient en bus dans un monastère copte. Cette attaque, dans la province de Minya, intervient alors que la branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI) mène depuis plusieurs mois une campagne contre la minorité copte en Egypte. L'EI s'est en effet engagé à multiplier les attaques contre ces chrétiens...
(AFP 26/05/17)
Au moins cinq personnes ont été tuées dans de violents affrontements opposant vendredi des groupes armés rivaux dans la capitale libyenne Tripoli qui était secouée par des explosions et des tirs d'artillerie, selon une source médicale. Les combats opposent des forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA) et des groupes rivaux au milieu de quartiers résidentiels. Le responsable d'un hôpital à Tripoli, a fait état d'un "bilan préliminaire" de "cinq morts et de plusieurs blessés", dont des civils. Une milice loyale au GNA, la Force de dissuasion d'Abou Slim, a déploré de son côté sur sa page Facebook cinq morts...
(AFP 26/05/17)
Le procès de l'attentat de Sousse, dans lequel 38 touristes étrangers avaient été abattus dans une station balnéaire de Tunisie, s'est ouvert vendredi sous haute sécurité à Tunis. L'audience a duré près d'une heure et demie avant d'être levée. La date de la reprise du procès sera connue dans l'après-midi, a annoncé le juge selon un journaliste de l'AFP sur place. Vingt-six personnes au total sont poursuivies, dont six membres des forces de sécurité accusés de "non assistance à personne en danger". Les 20 autres accusés, tous de nationalité tunisienne, répondront de "crimes terroristes"...
(RFI 26/05/17)
Le rapport est accablant pour Camrail en ce qui concerne l'accident qui a fait 79 morts et 600 blessés, en octobre dernier, à Eseka, au Cameroun. Selon les conclusions de la commission d'enquête, le train roulait trop vite, et les wagons étaient surchargés, enfreignant ainsi les règles de sécurité. Les familles des victimes attendaient avec impatience les résultats de ces investigations. Et aujourd'hui, les autorités veulent que ça change. L'Etat entend renforcer sa présence au sein de l'actionnariat de Camrail,...
(RFI 26/05/17)
En Centrafrique, le procureur de la Cour pénale spéciale est arrivé jeudi soir 25 mai. Pour celui qui aura la lourde charge d'instruire les crimes commis par les différents groupes armés depuis 2003, la tâche ne fait que commencer. Le colonel Toussaint Muntazini Mukimapa est donc arrivé jeudi sur le tarmac de l'aéroport de Bangui. Ce magistrat originaire de la République démocratique du Congo a été choisi en février dernier par le président centrafricain pour enquêter sur les nombreux crimes...
(Jeune Afrique 26/05/17)
Dans la nuit du 15 au 16 mai, Alassane Ouattara, confronté à la quatrième contestation militaire en trois ans, a dû céder aux revendications des mutins. Retour sur une crise qui soulève de nombreuses interrogations. L’effervescence des grands jours règne dans certaines artères de Bouaké. Autour des banques, on joue des coudes, on s’apostrophe, on rit. Ce mardi 16 mai, s’ils n’ont plus leur arme à la main et ont remisé leur uniforme, ce sont bien des militaires qui s’apprêtent à passer au guichet. Mutins la veille, ils sont venus récupérer les 5 millions de F CFA (7 600 euros) que l’État ivoirien
(La Tribune 26/05/17)
Si l’administration d'Edgar Lungu, le président zambien, donne son aval, la capitale de la Zambie ne sera plus Lusaka. Sur proposition de son ministère du Plan, le gouvernement se penche sur la possibilité de transférer la capitale actuelle dans le petit village de Ngabwe, situé dans le centre du pays. Objectif, décongestionner Lusaka mais aussi et surtout développer cette zone rurale en manque d’infrastructures et régulièrement submergée par des inondations. Les détails. Pour le moment, la décision est suspendue au conclave du gouvernement. Mais déjà dans les rues zambiennes, le sujet alimente toutes les conversations. Il faut dire que la décision qu'Edgar Lungu, le président zambien, prendra d'ici deux semaines, sera cruciale...
(AFP 25/05/17)
Des dizaines de Burkinabè ont été arrêtés ces derniers jours en Guinée pour s'être livrés à l'exploitation artisanale de l'or, une activité interdite par les autorités, a-t-on appris mercredi de sources concordantes. Les Burkinabè arrêtés, dont le nombre exact n'a pas été précisé, étaient détenus mercredi à Siguiri, dans le nord-est de la Guinée, principale zone aurifère du pays, selon des témoins et une source policière joints par l'AFP de Conakry. Ces arrestations surviennent dans le cadre d'un ratissage de l'armée dans les zones aurifères à la demande du ministère des Mines, a déclaré à l'AFP un responsable de ce département, sans indication de date ni de nombre.

Pages

(APA 27/05/17)
APA-Conakry (Guinée) - La grève générale illimitée déclenchée depuis le 23 mai dernier en Guinée par la Fédération syndicale autonome des banques, assurances et micro finances (FESABAG) a été largement suivie ce vendredi à Conakry, en raison de l’échec des négociations entre le patronat et la fédération syndicale. A Conakry et dans les grandes villes de l’intérieur du pays, le mouvement de débrayage est respecté à la base. Dans la capitale par exemple, excepté la Banque centrale de la république de Guinée où il y a un mouvement, toutes les banques primaires étaient ouvertes, certes, mais le personnel ne procèdait à aucune opération.
(AFP 23/05/17)
Le Nigeria, qui est tombé en récession l'année dernière, enregistre le cinquième recul consécutif de son PIB au 1er trimestre 2017, avec une contraction de 0,5%, selon les chiffres du Bureau National des Statistiques (NBS) publiés mardi. Ce recul est toutefois moins important qu'au dernier trimestre de l'année dernière, où le PIB du géant pétrolier avait souffert d'une contraction de 1,7%. Cette légère amélioration est due à la fragile reprise de la production d'or noir et de la stabilisation des prix du baril. Les prévisions étaient pourtant plus optimistes. Le Fonds monétaire international table sur un taux d'expansion de 0,8% pour 2017 et de 2,8% pour 2018. Les cabinets de conseils économiques Moody's et BMI Research prévoient une croissance à...
(Financial Afrik 20/05/17)
Le Cameroun et la France ont évalué, le 11 mai 2017, le bilan d’orientation et de suivi de leur contrat de désendettement et de développement (C2D). Il a été décidé de reconvertir les deux premières phases du C2D sous forme de dons affectés à des programmes de lutte contre la pauvreté et pour le développement durable. Cette rencontre a permis également aux deux nations d’évaluer la préparation et le niveau d’évolution de la mise en œuvre du troisième contrat, portant...
(AFP 20/05/17)
Une sévère pénurie de carburants au Burundi affecte durement la vie quotidienne de la population et frappe de plein fouet l'économie de ce pays déjà affaiblie par une crise politique majeure depuis plus de deux ans. Des centaines de voitures attendant un hypothétique approvisionnement devant une station-service fermée, des milliers de personnes qui patientent pendant des heures dans une gare routière où les bus se comptent sur les doigts de la main: ces scènes sont devenues monnaie courante à Bujumbura. "Depuis des semaines, on ne trouve plus d'essence et quand il y en a, c'est le chaos total...
(Le Monde 15/05/17)
Selon les « Panama Papers », Mohamed Reda Meziane, le fils de l’ancien PDG de la compagnie pétrolière, cachait de l’argent en Suisse. Si le procès de l’affaire dite « Sonatrach I », qui s’est déroulé de décembre 2015 à février 2016 au tribunal criminel d’Alger, n’a pas fait toute la lumière autour de l’un des accusés, Mohamed Reda Meziane, de nouvelles informations viennent éclairer les zones d’ombre qui subsistaient sur le patrimoine financier du fils de Mohamed Meziane, l’ancien PDG de l’entreprise pétrolière publique algérienne.
(AFP 13/05/17)
Le président mozambicain Filipe Nyusi a inauguré vendredi à Nacala (nord) un nouveau port et une nouvelle ligne de chemin de fer destinés à l’exportation du charbon, un investissement colossal de 4,1 milliards d'euros. Le méga-projet du Corridor logistique de Nacala (CLN) inclue une voie ferrée de 912 km et un terminal de chargement pour des navires de très grande capacité, pour exporter le charbon produit par le groupe brésilien Vale dans l’ouest du pays. L'investissement représente un tiers du...
(AFP 13/05/17)
La ministre sud-africaine de l'Energie Mmamoloko Kubayi a annoncé samedi que de nouveaux accords de coopération en vue de la relance du programme nucléaire civil allaient être signés, à la suite d'une décision de justice dénonçant le manque de transparence de l'actuelle procédure. L'Afrique du Sud avait signé ces dernières années plusieurs accords de coopération avec la France, la Chine, la Russie, les Etats-Unis et la Corée du Sud, une première étape en vue de l'attribution finale du contrat nucléaire à l'issue d'un appel d'offres entre les cinq pays. Mais fin avril, la justice a suspendu trois de ces accords
(AFP 12/05/17)
Le Fond monétaire international (FMI) va débloquer la deuxième tranche d'un prêt de 12 milliards de dollars accordé à l'Egypte pour permettre aux autorités de relancer une économie en berne, a annoncé vendredi l'organisation internationale. Cette deuxième tranche de 1,25 milliard de dollars doit encore être avalisée par le conseil d'administration du FMI, après "un accord au niveau des experts" dévoilé vendredi à l'issue d'une visite au Caire d'une délégation de l'organisation, selon un communiqué. Elle devrait être déboursée "durant...
(AFP 12/05/17)
Inflation galopante, investissements gelés par des pénuries de devises étrangères, licenciements de masse, le Nigeria a traversé l'une des pires crises économiques de son histoire. Mais pour la première fois depuis de mois, les prévisions de croissance sont revues à la hausse. Jeudi, le parlement a finalement approuvé, au bout de cinq mois, le budget ambitieux du chef de l'Etat, Muhammadu Buhari, de plus de 7.000 milliards de nairas (23 milliards de dollars), établi pour "sortir le Nigeria de la...
(AFP 11/05/17)
La Sierra Leone a renoncé à vendre pour la première fois sur son sol un diamant de taille exceptionnelle après des enchères décevantes, et décidé de le commercialiser à Anvers, plaque tournante du marché mondial des pierres précieuses. Cette vente à Freetown d'un diamant de 709 carats, la plus importante découverte en Sierra Leone depuis près d'un demi-siècle, devait marquer une rupture avec le trafic des "diamants du sang" pendant la guerre civile (1991-2002). Mis au jour en mars dans la province diamantifère de Kono (est) par des employés d'une entreprise de prospection minière appartenant à un pasteur évangélique, Emmanuel Momoh, ce diamant serait entre le 10e et le 15e plus gros...
(AFP 11/05/17)
La Côte d'Ivoire, qui fait face à une chute du prix du cacao principale ressource du pays, a revu à la baisse mercredi ses prévisions de croissance et son budget d'investissement, a annoncé mercredi la porte-parole adjointe du gouvernement. "La croissance économique initialement projetée à 8,6% est abaissée à 8,5%", a affirmé Anne Ouloto, également ministre de la Salubrité, de l'Environnement et du Développement durable. Les dépenses d'investissements ont été amputées de 9,4% passant de 1924,7 milliards de FCFA (2,93 milliards d'euros) à 1746,9 milliards de FCFA (2,66 milliards d'euros)
(AFP 11/05/17)
Le Mozambique et ses partenaires financiers attendent avec impatience l'audit censé faire toute la lumière sur le scandale de la "dette cachée" par son gouvernement, au coeur d'un scandale qui menace le président Filipe Nyusi. Plusieurs fois retardée, la remise au procureur de cet audit est annoncée pour vendredi et nourrit déjà une sourde bataille politique entre le chef de l'Etat et son prédécesseur Armando Guebuza. "On attend de connaître certains détails, comme par exemple si l'argent a réellement été...
(Le Monde 10/05/17)
Pour Jean Philbert Nsengimana, ministre de la jeunesse et des nouvelles technologies, le Rwanda est devenu une « start-up nation à l’africaine ». Kigali, la capitale d’un pays métamorphosé depuis la fin du génocide en 1994 accueille du mercredi 10 mai au vendredi 12 la conférence numérique Transform Africa qui sera consacrée aux Smart Cities africaines. Près de 4 000 délégués viendront des dix-huit pays d’Afrique membres de l’alliance Smart Africa, une initiative voulue par le président du Rwanda Paul...
(AFP 10/05/17)
La filiale Agip du groupe pétrolier italien Eni prévoit de raffiner 150.000 barils par jour au Nigeria, a indiqué le secrétaire d'Etat au Pétrole, Emmanuel Ibe Kachikwu, s'inscrivant dans la politique publique d'améliorations des capacités de raffinage. "Ils ont accepté nos conditions et préparent un protocole d'accord", a-t-il expliqué, précisant que les détails de l'investissement du groupe pétrolier étaient encore en discussion. Selon M. Kachikwu, un accord a été trouvé avec le groupe Eni pour la construction d'une raffinerie, dans...
(AFP 09/05/17)
Les Etats-Unis ont déclaré mardi avoir suspendu une aide de plus de 20 millions de dollars destinée aux services de santé du Kenya en raison d'accusations répétées de corruption et de mauvaise gestion. Selon un communiqué de l'ambassade des Etats-Unis à Nairobi, 21 millions de dollars qui devaient aller au ministère de la Santé ont été suspendus pour une période indéterminée, sur un total de 650 millions de dollars d'aide sanitaire américaine annuelle au Kenya. "Nous avons pris cette mesure...
(La Tribune 08/05/17)
Le PAM s’inquiété de la situation alimentaire alarmante qui sévit actuellement en Ethiopie, un pays durement touché par la sécheresse. L’organisation demande un financement international d’urgence pour sauver des millions de personnes. Seulement, selon les autorités du pays, la situation ne serait pas aussi catastrophique. Le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM) exprime son inquiétude quant à l'impact de la sécheresse qui sévit actuellement en Ethiopie. L'organisation demande une intervention urgente de la communauté internationale pour sauver les millions d'Ethiopiens en proie à la pauvreté. Le nombre de personnes ayant besoin d'une aide humanitaire d'urgence a dépassé les 7,7 millions.
(La Tribune 08/05/17)
Kigali semble décidée à faire son entrée dans le club des grands du secteur minier. L’abondance des ressources, notamment le tantale, stratégique pour les industries électroniques a permis au Rwanda d’assurer 37% de la production mondiale. Tout le défi pour Kigali reste de mettre en place une réelle industrie de transformation pour réduire la part d’exportation des minerais non transformé, à faible valeur ajoutée. La stabilité politique du pays et le statut de bon élève en matière de gouvernance sont autant d’atouts qui pourraient attirer plus d’IDE vers Rwanda. Le Rwanda serait en passe de se positionner comme l'un des acteurs majeurs sur la scène minière mondiale.
(La Tribune 08/05/17)
Alors qu'il mettait en route début avril 2017 une centrale électrique de 100 mégawatts, le Niger espérait résoudre les problèmes de pénurie énergétique dans sa capitale Niamey. Mais les délestages continuent de manière intempestive, avec leur lot de victimes dans les hôpitaux et dans l'économie. Difficile à admettre pour les Nigériens. Ils ne comprennent plus rien et demandent des explications à leur gouvernement. Malgré l'inauguration en grande pompe le 2 avril dernier de la nouvelle centrale électrique de Gourou Banda...
(AFP 08/05/17)
Le Parlement égyptien a indiqué dimanche avoir approuvé une loi sur les investissements qui prévoit notamment de faciliter les démarches des entreprises, au moment où les autorités veulent attirer les investisseurs étrangers pour relancer une économie en crise. Depuis la révolte de 2011 contre Hosni Moubarak, le plus peuplé des pays arabes souffre d'une forte chute des revenus du tourisme et du ralentissement des investissements étrangers, causés par l'instabilité politique et l'insécurité. Avec cette nouvelle loi, qui doit encore être...
(Jeune Afrique 07/05/17)
La chute brutale des cours mondiaux de l’or brun oblige le gouvernement d’Alassane Ouattara à revoir à la baisse son budget 2017, compromettant des investissements pourtant indispensables, notamment dans les secteurs sociaux. La chute drastique de 40 % des cours du cacao depuis juillet 2016 frappe durement la filière clé de l’économie ivoirienne, qui représente 50 % des exportations du pays. « C’est le désarroi dans les campagnes, s’inquiète Benoît Kadjo, responsable d’une coopérative dans l’est du pays. Cette baisse...

Pages

(AFP 26/05/17)
Au moins sept migrants sont morts et 77 autres ont été secourus jeudi après le naufrage de leur embarcation au large de la Libye, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la marine libyenne. Selon Ayoub Kacem, les survivants, dont quatre femmes et un enfant, "sont restés deux jours agrippés à ce qu'il restait de leur canot pneumatique" fissuré. Sept corps ont été repêchés dans le périmètre à 12 milles nautiques au large de Sayad, à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de la capitale Tripoli, a-t-il ajouté. Selon lui, le bilan des victimes pourrait être plus lourd dans la mesure où le nombre total des migrants qui se trouvaient à bord de l'embarcation n'était...
(AFP 20/05/17)
Sièges arrachés, projectiles lancés sur les joueurs, affrontements entre supporters et policiers: le football tunisien, bien que déjà habitué aux incidents, a connu une intensification des violences cette saison, reflet d'un malaise social persistant. Si la "finale" du championnat entre l'Espérance de Tunis (EST) et l'Etoile du Sahel (ESS) s'est terminée jeudi sans accroc majeur et sur le sacre du club tunisois, les incidents dans les stades ont fréquemment alimenté la rubrique des faits d'hiver. Et malgré la généralisation des huis clos partiels visant à restreindre les risques, "le degré de violence dans les stades a récemment augmenté"...
(AFP 30/04/17)
La Fifa a levé samedi la suspension qui frappait la Fédération malienne de football (Femafoot) depuis le 16 mars, après la réinstallation par le pouvoir politique de son comité exécutif. "Le Bureau du Conseil de la Fifa a décidé de lever la suspension de la Femafoot avec effet immédiat. Par conséquent, la Femafoot bénéficie de nouveau de l'ensemble de ses droits de membre conformément à l'article 13 des statuts de la Fifa", a indiqué un communiqué de l'instance mondiale du...
(AFP 27/04/17)
L'ex-défenseur du Gabon passé par Brest (2e div. française), Moïse Brou Apanga, est mort mercredi à l'âge de 35 ans à l'entraînement avec son club librevillois des suites d'un malaise cardiaque, a annoncé jeudi la Ligue gabonaise. "Nous sommes très éplorés et consternés. (...) Hier (mercredi, ndlr), en fin d'après midi, Moïse s'est écroulé sur le terrain. Il a été transféré au CHU d'Owendo et là, ils ont constaté qu'il était décédé", a affirmé à l'AFP Brice Mbika Ndjambou, président...
(AFP 17/04/17)
Le Marocain Anass Ait El Abdia a remporté le 30e Tour cycliste du Maroc, au terme de la dixième et dernière étape disputée dimanche entre Rabat et Casablanca sur 120 km, a rapporté l'agence de presse officielle MAP. Cette dernière étape a été remportée par un autre Marocain, Galdoune Ahmed Amine, de l'équipe italienne Gallina Colosio Eurofeed. Ait El Abdia avait endossé le maillot jaune au terme de la 4e étape, et l'a conservé jusqu'au bout. Les maillots rose (meilleur...
(AFP 10/04/17)
La Tunisie a limogé son sélectionneur franco-polonais Henryk Kasperczak, après avoir un temps espéré une séparation à l'amiable, a-t-on appris samedi auprès de la Fédération tunisienne de football (FTF). "La décision a été prise hier (vendredi) par le bureau fédéral. Il n'a pas été possible de trouver un terrain d'entente, et le bureau a donc décidé une séparation unilatérale", a indiqué à l'AFP le responsable presse et communication de la FTF, Kaïs Reguez. Le successeur de M. Kasperczak "sera désigné d'ici la fin du mois", a-t-il ajouté. Les noms de techniciens tunisiens ...
(AFP 03/04/17)
La Tunisie négocie une "séparation à l'amiable" avec son sélectionneur franco-polonais Henryk Kasperczak, en poste depuis l'été 2015, a-t-on indiqué vendredi soir de source interne à la Fédération tunisienne de football (FTF). "Officiellement, rien n'est signé, mais nous sommes en négociation pour une séparation à l'amiable. (...) Les deux parties ne se sentent plus à l'aise", a déclaré à l'AFP un responsable de la FTF sous couvert d'anonymat. "La Fédération ne tardera pas à nommer son successeur, mais par respect...
(AFP 29/03/17)
Seize personnes ont été arrêtées à la suite d'affrontements mardi dans le centre-ville de Tunis entre des supporteurs des clubs rivaux de l'Espérance sportive (EST) et du Club africain (CA), a indiqué mercredi le ministère de l'Intérieur. Selon des médias locaux, ces heurts, qui ont impliqué plusieurs centaines de fans des deux équipes, ont eu lieu à partir de la fin d'après-midi, dans plusieurs endroits de la ville, entraînant l'intervention des forces de l'ordre. Les seize personnes interpellées "seront traduites...
(AfricaNews 23/03/17)
Un tandem Maroc – Côte d’Ivoire – Espagne pour l’organisation du Mondial 2026. L’idée a éclos du Maroc qui entend poser sa candidature pour l’organisation de cette prestigieuse compétition de football. Ainsi, selon le quotidien marocain Assabah, en sa parution de ce mercredi le Maroc a dores et déjà obtenu l’accord de la Côte d’Ivoire pour se joindre à sa candidature. Quant à l’Espagne, les négociations devront débuter bientôt. À en croire le quotidien, le choix de la Côte d’Ivoire...
(AFP 20/03/17)
L’homme d'affaires Kheireddine Zetchi a été élu lundi à la tête de la Fédération algérienne de football (FAF), succédant à l'homme fort du football algérien Mohamed Raouraoua, qui n'a pas souhaité briguer un nouveau mandat, ont annoncé lundi les médias algériens. Candidat unique, M. Zetchi, président du Paradou Athletic Club (2e division) a été élu avec 64 voix sur 130 votants lors d'une assemblée générale de la fédération tenue à huis clos, à Alger. M. Zetchi a été rendu célèbre...
(AFP 20/03/17)
Un joueur de football mozambicain de 19 ans a été tué la semaine dernière à Tete, dans l'ouest du pays, par un crocodile qui l'a happé alors qu'il s'entraînait au bord d'un fleuve, a-t-on appris lundi auprès de son club. La victime, Estevao Alberto Gino, jouait dans le club de 2e division Atletico Mineiro de Tete et vivait près du fleuve Zambèze. "Ce soir-là (jeudi), il faisait sa gymnastique. Après son jogging, il était les mains dans l'eau quand le...
(RFI 17/03/17)
Ahmad, 57 ans, a été élu président de la Confédération africaine de football (CAF) pour quatre ans, ce 16 mars 2017 à Addis-Abeba. Dans un entretien exclusif à RFI, le Malgache assure que sa victoire n’est pas que le fruit d’un ras-le-bol envers Issa Hayatou, son adversaire et prédécesseur à la tête de la CAF. RFI : Président Ahmad, l’ampleur de votre victoire avec 34 voix contre 20 pour Issa Hayatou, lors de l'Assemblée générale de la Confédération africaine de...
(AFP 16/03/17)
Le Malgache Ahmad Ahmad a été élu jeudi, à la surprise générale, président de la Confédération africaine de football (CAF) lors d'une élection l'opposant au Camerounais Issa Hayatou, qui dirigeait l'organisation depuis 1988, a constaté un journaliste de l'AFP. A l'annonce des résultats officiels, les poings victorieux se sont levés et une clameur a éclaté dans la salle rassemblant les représentants des fédérations africaines votantes: 34 voix pour M. Ahmad, contre 20 pour M. Hayatou. Relativement méconnu par rapport à son adversaire, M. Ahmad a déjoué la plupart des pronostics...
(AFP 20/02/17)
Cinq ans après les émeutes meurtrières qui avaient fait 74 morts dans un stade de football à Port-Saïd (nord-est), la justice égyptienne a confirmé lundi les peines de mort de 10 supporteurs. Les émeutes qui ont secoué Port-Saïd en 2012, à l'issue d'un match remporté par l'équipe locale, Al-Masry, contre les stars cairotes d'Al-Ahly, étaient les plus meurtrières qu'ait connu l'Egypte en marge de matches de football. Le verdict prononcé lundi par la cour de cassation, à l'issue d'un long parcours judiciaire, est définitif ...
(AFP 13/02/17)
Le Ghanéen Sam Arday, premier sélectionneur africain médaillé olympique, est décédé dimanche des suites d'une courte maladie à l'âge de 71 ans, a-t-on appris lundi de source officielle. Samuel Hemans Arday, plus connu sous le nom de Sam Arday, a été le premier coach à mener une équipe africaine sur un podium olympique lors du tournoi de football des JO de Barcelone en 1992. Le Ghana avait obtenu la médaille de bronze. Avec les moins de 17 ans ghanéens, il...
(AFP 11/02/17)
Les autorités angolaises ont annoncé l'ouverture d'une enquête après une bousculade qui a fait au moins 17 morts, dont plusieurs enfants, vendredi à l'entrée du stade de Uige dans le nord-ouest du pays, à l'occasion de la première journée du championnat national de football. La commission d'enquête sera chargée de déterminer les causes de cet incident, a annoncé samedi matin l'agence de presse nationale Angop. Une autre commission sera crée pour soutenir les familles endeuillées et aider à l'organisation des...
(AFP 07/02/17)
Des milliers de Camerounais enthousiastes, massés à l'aéroport de Yaoundé et dans les rues de la capitale, ont acclamé lundi les joueurs de l'équipe nationale de football du Cameroun, de retour au lendemain de leur sacre à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2017) disputée au Gabon, a constaté un journaliste de l'AFP. A l'aéroport international de Yaoundé, le capitaine des Lions indomptables, Benjamin Moukandjo, encadré par de nombreux policiers et gendarmes, a fait une brève apparition, en compagnie de certains de ses coéquipiers, à l'esplanade de l'aéroport où des milliers de supporters étaient massés.
(AFP 06/02/17)
Les jeunes "Lions indomptables" ont enfin pris leur revanche sur les "Pharaons" ! Le Cameroun a réussi à renverser l'Egypte (2-1) en finale de la CAN-2017 pour s'offrir le 5e titre de son histoire et réduire l'écart avec son adversaire au palmarès de la compétition, dimanche à Libreville (Gabon). Défaits lors de ses deux face-à-face en finale contre les "Pharaons", d'abord en 1986 (0-0, 5-4 t.a.b.) puis en 2008 (1-0), les Camerounais ont enfin su battre leur bête noire grâce...
(AFP 05/02/17)
L'affiche est aussi prestigieuse qu'inattendue: l'Egypte et le Cameroun, deux des nations les plus titrées du football africain mais sevrées de sacre continental depuis respectivement sept et 15 ans, s'affrontent en finale de la Coupe d'Afrique des nations 2017 pour retrouver leur gloire perdue, dimanche (19h00 GMT) à Libreville. "Je pense que dans cette salle, personne n'aurait mis un centime sur nous, et c'est bien dommage, parce qu'il aurait gagné peut-être", a ironisé le capitaine camerounais Benjamin Moukandjo, samedi, en conférence de presse. Car, les favoris attendues du tournoi étaient plutôt la Côte d'Ivoire, tenante du titre
(AFP 25/01/17)
Hervé Renard reste le seul tenant du titre encore en course: le Maroc s'est qualifié en quarts de la CAN-2017 aux dépens de la Côte d'Ivoire, équipe pourtant titrée en 2015 grâce au technicien français, après sa victoire 1-0, mardi à Oyem dans le match décisif du groupe C. Encore un favori au tapis ! Après le Gabon, pays-hôte, et l'Algérie du Ballon d'Or africain Riyad Mahrez, c'est la Côte d'Ivoire, championne en titre, qui voit son aventure s'achever dès...

Pages

(AFP 13/05/17)
La Britannique Ellie Goulding à lancé vendredi la 16e édition du festival "Mawazine rythmes du monde" de Rabat, qui jusqu'au 20 mai propose dans la capitale marocaine et ses abords un éventail d'artistes internationaux de différents univers musicaux. Débordante d'énergie, vêtue d'une sobre et élégante combinaison noire, la chanteuse aux 30 millions d'albums a entonné ses tubes "Love me like you do", "Lights", ou encore "Outside", cheveux blonds au vent. Accompagnée de son orchestre et de trois choristes, elle est par moments restée seule sur scène, chantant et en jouant sur une guitare folk. Parmi la foule, de très nombreux adolescents, parfois accompagnés de leurs parents, ont dansé une heure et demi durant sur les...
(Jeune Afrique 06/05/17)
Les organisations de journalistes se sont invitées ce vendredi au Parlement pour protester contre le projet de loi sur la presse que le gouvernement ivoirien présentait devant la commission des affaires générales et institutionnelles par le biais de Bruno Koné, le ministre de la Communication, de l'Économie numérique et de la Poste. Emmenés par l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), la plus importante organisation du pays, les journalistes ont perturbé, vendredi 5 mai, les travaux des députés en déployant dans l’enceinte du Parlement une banderole sur laquelle on pouvait lire « Non à l’emprisonnement des journalistes« . Les hommes de médias entendaient fustiger la nouvelle loi sur la presse qui prévoit des peines d’emprisonnement, notamment l’article 90 parlant...
(AFP 03/05/17)
L'écrivain sud-africain Karel Schoeman, considéré comme l'un des plus importants du continent africain, est décédé dans la nuit de lundi à mardi à Bloemfontein (centre) à l'âge de 77 ans après s'être laissé mourir de faim et de soif, ont rapporté les médias locaux. Afrikaner mais favorable au mouvement antiapartheid, il est l'auteur d'une bibliographie imposante d'une cinquantaine d'essais et de romans récompensés de nombreux prix. Né en 1939, Karel Schoeman avait reçu en 1999 la plus haute distinction sud-africaine,...
(AFP 29/04/17)
Salif Keita et d'autres chanteurs africains ont donné un concert gratuit vendredi à Abidjan pour sensibiliser les populations du continent au sujet des risques environnementaux du réchauffement climatique. Le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (Femua), qui célèbre cette année son dixième anniversaire, a réuni 15 artistes de renom dans le quartier populaire de Marcory, autour du thème "L'Afrique face au réchauffement climatique". Le podium du Femua, dressé sur la "Place Papa Wemba" en hommage à l'idole de la chanson congolaise
(AFP 27/03/17)
Un célèbre rappeur tanzanien, Emmanuel Elibariki, connu sous le nom de "Nay wa Mitego", a été libéré lundi sur ordre du gouvernement au lendemain de son arrestation pour "insulte au chef de l’Etat", ont rapporté les médias locaux. "Oui, il est libre sous caution", a indiqué lundi au journal Mwananchi le chef de la police de Dar es Salaam, Simon Sirro. Après son arrestation dimanche à l’aube à Morogoro, à quelque 200 km à l'ouest de la capitale économique du...
(AFP 27/03/17)
Un célèbre rappeur tanzanien a annoncé avoir été arrêté dimanche par la police à cause de l'une de ses chansons critiquant le pouvoir du président John Magufuli. "C’est la vérité, je suis aux arrêts. En ce moment, je suis en train d’être emmené au commissariat de police de Mvomero. J’aime tous les Tanzaniens", a écrit sur son compte Instagram Emmanuel Elibariki, connu sous le nom "Nay wa Mitego" et dont les vidéos sur YouTube sont vues par des milliers de...
(AFP 14/03/17)
Son coup de pinceau a beau être célèbre depuis des années dans le monde entier, il est longtemps resté ignoré dans son propre pays. Mais à 81 ans, la peintre Esther Mahlangu peut se réjouir: son œuvre est enfin reconnue en Afrique du Sud. Le style est unique. Des motifs géométriques et très colorés qu'elle dessine avec une plume de poulet, directement inspirés des décorations que les femmes de son ethnie ndebele peignent depuis des générations sur leurs maisons. De...
(RFI 05/03/17)
La venue du président ivoirien Alassane Ouattara pour la clôture du festival de cinéma de Ouagadougou n'est pas anodine. Depuis l'insurrection populaire burkinabè et quelques épisodes retentissants comme ceux des écoutes téléphoniques entre le président de l'Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro et le ministre burkinabè des Affaires étrangères Djibril Bassolé, les relations des deux pays frères et voisins n'étaient pas des plus simples. Aujourd'hui, avec la Côte d'Ivoire comme pays invité d'honneur, des gages concrets de réconciliation sont échangés. Dans la trilogue de la réconciliation ivoiro-burkinabè, après l'épisode sur l'investiture de Roch Marc Christian Kaboré en décembre 2015...
(AFP 05/03/17)
Après un Ours d'argent à Berlin il y a deux semaines, l'Etalon d'or samedi au Fespaco: "Félicité", du Sénégalais Alain Gomis, récit de la vie difficile d'une chanteuse de bar de Kinshasa collectionne les récompenses du cinéma mondial. "C'est un grand honneur de recevoir ce trophée pour la deuxième fois", a déclaré Alain Gomis qui avait déjà reçu la récompense suprême du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou avec "Tey" en 2013. Il est le deuxième...
(AFP 13/01/17)
Pendant la Coupe d'Afrique des Nations, Reporters sans frontières va détourner les traditionnelles feuilles de matches en adressant des cartons rouges à "certains pays et chefs d'Etat africains, prédateurs de la liberté de la presse", a annoncé l'ONG vendredi. Avant même de se lancer dans la CAN-2017 samedi, le Gabon, pays-hôte, 100e au classement mondial de la liberté de la presse 2016, écope ainsi de deux cartons rouges pour "des attaques armées contre les médias et coupures d'internet" et "une rafle massive au journal d'opposition Echos du Nord", ainsi que d'un carton jaune pour un code de la communication
(AFP 05/01/17)
La musique nigériane est surtout connue pour l'Afrobeat du légendaire Fela Kuti ou les tubes des popstars Davido et Wizkid, mais un surprenant groupe de chanteurs a attiré l'attention du public à l'occasion du Nouvel An: les politiciens. Le vice-président Yemi Osinbajo a dirigé un choeur comprenant l'ancien président Olusegun Obasanjo et l'ex-dirigeant militaire Yakubu Gowon dans une interprétation de l'hymne du 18e siècle "O God Our Help in Ages Past" ("Ô Dieu, notre secours éternel"). Avec des mines solennelles,...
(Le Point 28/12/16)
Le pays a enregistré une hausse de 16,1 % des arrivées de touristes au cours des dix premiers mois de 2016 par rapport à la même période en 2015.Le sourire est revenu au Kenya Tourism Board avec les derniers chiffres qu'il a en sa possession et qu'il vient de publier. Ce 20 décembre, le conseil kenyan du tourisme a indiqué que 729 682 touristes avaient foulé le sol kenyan au cours des dix premiers mois de cette année 2016. Il...
(AFP 01/12/16)
Figure de l'art africain contemporain, le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort jeudi à Dakar à l'âge de 81 ans, a annoncé sa famille à l'AFP. "Il emporte avec lui rêves et projets que son organisme trop fatigué n'a pas voulu suivre", a-t-on déclaré de même source. Ousmane Sow était connu pour ses sculptures monumentales de guerriers qui ont fait le tour du monde.
(AFP 22/10/16)
Stigmatisés et même pourchassés dans certains pays d'Afrique, de jeunes albinos étaient vendredi soir sous le feu des projecteurs à Nairobi où se déroulait l'élection des premiers Miss et Mister Albinisme Kenya. Le premier concours de ce type, selon les organisateurs, avait pour objectif de montrer "qu'il existe des albinos beaux et bien dans leur peau", a expliqué Isaac Mwaura, le premier député albinos kényan qui est aussi l'organisateur de la compétition. L'albinisme se traduit par une absence de pigmentation...
(AFP 18/10/16)
Au moins huit personnes ont été tuées dans une bousculade au cours d'un concert dimanche dans un stade de Benguela, une ville du centre-ouest de l'Angola, a-t-on appris mardi auprès de la police. Dans un communiqué, la police de Benguela "annonce la mort de huit citoyens pour des raisons qui restent à déterminer (...), lors du festival Afromusic". Elle a ouvert une enquête pour faire la lumière sur ce drame. Mais Nelson Sul, un journaliste angolais présent sur les lieux...
(AFP 16/10/16)
DJ Arafat, la grande star actuelle de la musique ivoirienne, a été élu "meilleur artiste de l’annéé" lors de la première cérémonie des "Awards du coupé-décalé", en présence de toutes les stars du mouvement musical dans un grand hôtel d’Abidjan. La cérémonie a attiré plus de 10 millions de votants par SMS ou sur internet pour élire les lauréats, selon les organisateurs. DJ Arafat a aussi remporté le prix du meilleur artiste masculin. Un autre poids lourd, Serge Beynaud, a...
(AFP 07/10/16)
Au rythme de déhanchés endiablés, un policier ougandais a troqué sa matraque pour un micro, et chante dans le but de redorer le blason des forces de l'ordre, largement décriées pour leur corruption et leur répression sans merci de l'opposition. "La police d'aujourd'hui n'est pas celle d'hier", assure l'inspecteur Samuel Ojobira, alias "O.J", dans sa chanson "Physically Fit" (Physiquement en Forme), dont le clip vidéo met en scène des officiers se trémoussant en uniforme au côté de pulpeuses danseuses en treillis...
(Le Monde 20/09/16)
L’écrivain franco-congolais Alain Mabanckou vient de publier Le monde est mon langage (Grasset, 2016), un essai engageant et vagabond d’excellente facture. L’auteur de Verre cassé rend hommage aux auteurs qui l’ont nourri, de la Sénégalaise Aminata Sow Fall au Français Jean-Marie Gustave Le Clézio, en passant par l’académicien d’origine haïtienne Dany Laferrière. Attentif aux revendications des jeunesses africaines, Alain Mabanckou pressent un vent contestataire se lever sur le bassin du Congo. Prophétique ? Dans votre dernier essai, vous mettez à nouveau en avant Pointe-Noire, votre ville natale. Pourriez-vous nous parler un peu plus de Brazzaville ?
(AFP 12/09/16)
Les autorités zambiennes ont annoncé lundi le rétablissement de la licence d'une chaîne de télévision privée, qui avait été suspendue fin août quelques jours après la réélection d'Edgar Lungu à la tête du pays. "Aujourd'hui, 12 septembre 2016, l'autorité indépendante de l'audiovisuel (IBA) a levé, avec effet immédiat, la suspension de la licence de diffusion de la chaîne Muvi TV", a déclaré le président de l'IBA, Justin Mutale, dans un communiqué. "Muvi TV a reconnu que certains de ses employés n'avaient pas respecté la politique éditoriale de la chaîne, en produisant, pendant la période électorale, des programmes déloyaux et déséquilibrés"
(AFP 11/09/16)
Ebola a inspiré nombre de cinéastes hollywoodiens, mais ceux qui parlent le mieux de l'épidémie restent ceux qui ont dû y faire face. Le déni, le courage, la peur, l'abandon... comment réagit-on face à ce virus mortel et effrayant? C'est ce que tente de raconter "93 days". Ce blockbuster attendu de Nollywood, le cinéma made in Nigeria, fait son avant-première le 13 septembre prochain à Lagos. "93 days" ou 93 jours, c'est le temps qui s'est écoulé entre l'arrivée de...

Pages

(Ouest-France 27/05/17)
La ville de Bangassou, à 500 km de Bangui, la capitale, sombre à nouveau dans le chaos. Le quotidien des civils et des humanitaires est rythmé par les prises d'otage et les agressions. À Bangassou, le cauchemar a commencé début mai : six Casques bleus de la Minusca tués dans une embuscade tendue par des villageois, l'arrivée d'une centaine d'hommes armés, puis le massacre des musulmans. Djamil, l'un des rescapés, raconte : « Les Casques bleus ont dit aux musulmans de se réfugier dans la mosquée. Ce qu'ils ont fait. Puis les Casques bleus les ont abandonnés.»
(RFI 27/05/17)
L'UE avait déjà pris des sanctions contre des personnalités congolaises. Elle vient de dresser une nouvelle liste de neuf hauts responsables de RDC, qui vont se voir à leur tour sanctionnés le mois prochain. Ceux-ci n'auront plus droit aux visas Schengen et leurs biens et avoirs en Europe vont être gelés. Les Européens constatent qu'à l'évidence, le message de leur condamnation - au moins morale - de la conduite des affaires en République démocratique du Congo n'a pas été bien compris à Kinshasa. Aussi, l'UE entend faire preuve d'une fermeté nouvelle vis-à-vis de ceux qui, en RDC, se rendent coupables de violations graves et répétées des droits humains, de recours excessif à la force, et qui par leur parole et...
(TV5 27/05/17)
Au Tchad, cela fait deux semaines que les enseignants de l'université de N'djamena ont déposé leurs craies. Ils réclament plus de 7 mois d'arriérés de prime de recherche. Un mouvement de grève qui prend de l'ampleur selon le syndicat des enseignants. Ce qui fait craindre un nouvelle année blanche. Les enseignants de l'université de N'djamena sont en grève depuis deux semaines maintenant. Ils dénoncent la gestion financière calamiteuse du gouvernement. Les maîtres réclament plus de 7 mois d'arriérés de prime...
(BBC 26/05/17)
Le président Bissau Guinéen, José Mario Vaz a estimé jeudi que les politiciens manipulent les militaires pour contourner les dispositions constitutionnelles. "Les politiciens instrumentalisent les militaires pour violer l'ordre constitutionnel" a affirmé jeudi José Mario Vaz chef de l'Etat lors d'une rencontre avec la presse. Il a dressé le bilan de sa présidence au terme d'une rencontre avec les populations de l'intérieur du pays. Le président, surnommé "Jomav" dans son pays, a par ailleurs mis l'accent sur l'accord politique de Conakry en faisant savoir qu'il ne mentionne pas le nom d'un Premier ministre. "L'accord de Conakry me donne la possibilité de designer un premier ministre auquel je fais confiance " a-t-il souligné.
(RFI 26/05/17)
En RDC, on attend l'arrivée dans les prochains jours d’une équipe d'enquête administrative de l’ONU suite à l'assassinat de deux de ses experts en mars dernier. Près d'un mois après avoir été constituée, quel sera le rôle de cette équipe de six personnes alors que l’ONU a, pour la première fois mardi 23 mai, mis en doute les conclusions de l’enquête menée par la justice militaire congolaise. La mission de l’équipe onusienne sera-t-elle d’enquêter sur la gestion en interne de...
(Jeune Afrique 26/05/17)
Plus de 31 millions de personnes dans les monde ont été déplacées dans leur propre pays à cause de guerres, de violences ou de catastrophes naturelles en 2016, selon un rapport du Centre de surveillance des déplacements internes (IDMC) du Conseil norvégien des réfugiés (NRC). Sur le continent africain, la République démocratique du Congo et le Nigeria occupent le haut du tableau. Parmi les 6,9 millions de nouvelles personnes chassées de leur domicile par une guerre l’an dernier dans le...
(Le Monde 26/05/17)
Le village de Kwilu-Ngongo est le théâtre d’un gigantesque embouteillage depuis l’effondrement de la route nationale 1, vitale pour l’économie congolaise. A Kwilu-Ngongo, dans l’ouest de la République démocratique du Congo (RDC), les événements et les voyageurs sont rares. Les habitants n’ont rien à montrer ni à vendre, leurs voitures sont des ruines où ils étendent du linge ; quelques-uns possèdent des chaises en plastique devant leur maison en terre. Il a fallu que la route nationale 1 (RN1) soit...
(Le Point 26/05/17)
Président depuis 16 ans, Joseph Kabila s'accroche à son fauteuil. Et nombre d'indices montrent qu'il est prêt à faire payer au pays le prix fort. Tout faire pour retarder l'organisation des élections et, si possible, changer la Constitution afin de briguer un nouveau mandat. C'est manifestement l'objectif de Joseph Kabila, théoriquement empêché de se succéder à lui-même au Congo-Kinshasa. D'est en ouest, le pays sombre peu à peu dans une violence entretenue savamment – disent certains – par les autorités. Analyse. À l'est, des troubles récurrents S'il y avait un enfer sur terre,Beni en serait la capitale.
(Le Monde 26/05/17)
Après avoir réprimé dans le sang les manifestations, le gouvernement interdit tout rassemblement public et maintient un climat de peur. Reportage en région Oromia. Bekuma parle tout bas. Il jette un regard à gauche, un autre à droite. Il y a beaucoup de passage dans ce café du centre-ville de Waliso, ville éthiopienne située à une centaine de kilomètres d’Addis-Abeba, dans la région Oromia (centre et ouest). Ici, il vaut mieux se méfier des oreilles indiscrètes. « Les gens ont peur », dit-il, avec un sourire gêné. Waliso était l’un des...
(RFI 26/05/17)
Le rapport est accablant pour Camrail en ce qui concerne l'accident qui a fait 79 morts et 600 blessés, en octobre dernier, à Eseka, au Cameroun. Selon les conclusions de la commission d'enquête, le train roulait trop vite, et les wagons étaient surchargés, enfreignant ainsi les règles de sécurité. Les familles des victimes attendaient avec impatience les résultats de ces investigations. Et aujourd'hui, les autorités veulent que ça change. L'Etat entend renforcer sa présence au sein de l'actionnariat de Camrail,...
(RFI 26/05/17)
En Centrafrique, le procureur de la Cour pénale spéciale est arrivé jeudi soir 25 mai. Pour celui qui aura la lourde charge d'instruire les crimes commis par les différents groupes armés depuis 2003, la tâche ne fait que commencer. Le colonel Toussaint Muntazini Mukimapa est donc arrivé jeudi sur le tarmac de l'aéroport de Bangui. Ce magistrat originaire de la République démocratique du Congo a été choisi en février dernier par le président centrafricain pour enquêter sur les nombreux crimes...
(Jeune Afrique 26/05/17)
Dans la nuit du 15 au 16 mai, Alassane Ouattara, confronté à la quatrième contestation militaire en trois ans, a dû céder aux revendications des mutins. Retour sur une crise qui soulève de nombreuses interrogations. L’effervescence des grands jours règne dans certaines artères de Bouaké. Autour des banques, on joue des coudes, on s’apostrophe, on rit. Ce mardi 16 mai, s’ils n’ont plus leur arme à la main et ont remisé leur uniforme, ce sont bien des militaires qui s’apprêtent à passer au guichet. Mutins la veille, ils sont venus récupérer les 5 millions de F CFA (7 600 euros) que l’État ivoirien
(La Tribune 26/05/17)
Si l’administration d'Edgar Lungu, le président zambien, donne son aval, la capitale de la Zambie ne sera plus Lusaka. Sur proposition de son ministère du Plan, le gouvernement se penche sur la possibilité de transférer la capitale actuelle dans le petit village de Ngabwe, situé dans le centre du pays. Objectif, décongestionner Lusaka mais aussi et surtout développer cette zone rurale en manque d’infrastructures et régulièrement submergée par des inondations. Les détails. Pour le moment, la décision est suspendue au conclave du gouvernement. Mais déjà dans les rues zambiennes, le sujet alimente toutes les conversations. Il faut dire que la décision qu'Edgar Lungu, le président zambien, prendra d'ici deux semaines, sera cruciale...
(RFI 25/05/17)
Depuis mardi, les démobilisés se font discrets à Bouaké en Côte d’Ivoire. Après la mort de quatre des leurs au Corridor Sud, à l'entrée de la ville, ils réfléchissent à la suite de leur mouvement et attendent un contact du gouvernement. Les 6 400 ex-combattants de la « cellule 39 », ceux de la première heure, réclament toujours 18 millions de francs CFA au titre de primes qu'ils n'auraient pas reçues, et au nom d'une certaine égalité de traitement avec les mutins, leurs anciens compagnons d'armes de la rébellion. Diomonde Megbe dit craindre pour sa vie.
(RFI 25/05/17)
Ahmed Boutache, le président du Comité de suivi de l'accord de paix au Mali, est d'habitude extrêmement mesuré dans ses déclarations. Mais dans une lettre acerbe adressée à Brahim Ould Sidati, le représentant de la CMA, il accuse les ex-rebelles de ne pas honorer leurs engagements « une fois de plus et une fois de trop », en ne libérant pas le camp 1 de Kidal. Ce camp qui doit servir de base aux soldats du MOC (les patrouilles communes entre signataires de l'accord de paix et les militaires maliens). « Les manœuvres politiciennes aux desseins inavoués » n'ont que trop duré...
(France 24 25/05/17)
Mutineries, grève des fonctionnaires, baisse du budget… Depuis janvier, la Côte d’Ivoire connaît des crises récurrentes, majoritairement issues de revendications financières. Le point sur la situation dans le pays. Avis de tempête en Côte d’Ivoire. En pleine récession économique, le pays fait face, depuis janvier, à plusieurs mouvements de protestation, parfois armés, qui ont jusqu’ici fait au moins neuf morts. Militaires et gendarmes mutins, ex-rebelles démobilisés, fonctionnaires et agriculteurs exigent primes ou revalorisations salariales. Des sommes gigantesques pour un pays qui a dû revoir son budget à la baisse et reporte un à un ses projets d’investissement.
(Jeune Afrique 24/05/17)
Le président Paul Biya a tranché. Mardi, dans un communiqué, il a évoqué la responsabilité de la société ferroviaire Camrail dans le déraillement d’Eseka du 21 octobre 2016. Le chef de l’État a également plaidé pour la « prise de sanctions appropriées à l’encontre des responsables » et annoncé le déblocage d’un milliard de francs CFA à destination des victimes et de leurs familles. A-t-il senti la pression monter ces dernières semaines ? Toujours est-il que Paul Biya a finalement...
(RFI 24/05/17)
Une mutinerie qui a secoué toutes les grandes villes du pays la semaine dernière, des heurts violents et meurtriers qui ont opposé d’ex-rebelles avec les forces de l’ordre mardi 23 mai, la Côte d’Ivoire traverse en ce moment une sérieuse zone de turbulences liée à des revendications financières à répétition. Et on ne sait jusqu’où cela pourra aller. A chaque semaine suffit sa crise et si les cassandres de Côte d’Ivoire prédisaient que la capitulation en rase campagne du gouvernement...
(Jeune Afrique 23/05/17)
Rien ne calme les protestations qui enflamment le sud tunisien depuis début avril. Les engagements du gouvernement et la mise sous contrôle de la zone par l’armée restent pour l'instant sans effet. Quelque 1 000 recrutements en juin 2017 dans les sociétés pétrolières et 1 000 autres dans les sociétés environnementales, et 1 500 encore prévues à partir de janvier 2018… Toutes ces embauches ne suffisent pas à contenter la population. Car l’objectif des manifestations qui secouent depuis avril le sud-est tunisien n’est pas tant l’emploi que la juste répartition des revenus du pétrole ...
(Le Monde 23/05/17)
Condamné en avril pour détournement de fonds publics, Habib Al-Adli, ancien homme fort du régime Moubarak, reste introuvable. En Egypte, les fameux mosalsalat (feuilletons) du ramadan ne seront diffusés qu’à la fin de la semaine. Pourtant, le pays entier se délecte déjà des rebondissements d’une histoire digne d’un scénario de série B… mais qui n’a rien de fictif. Le « pitch » : bien qu’assigné à résidence, Habib Al-Adli, l’ancien ministre de l’intérieur (1997-2011) condamné le 15 avril à sept ans d’emprisonnement...

Pages