| Africatime
Dimanche 30 Avril 2017
(AFP 30/04/17)
Après des mois d'attente, la Sénégalaise Ndèye Khari Pouye touche la cagnotte de la tontine, qui lui permettra de nourrir son élevage de poulets. Assise sur une natte à même le sol, l'heureuse élue cache mal son sourire. Le bonheur de cette quinquagénaire, entourée par des femmes en boubou, est partagé par l'assistance, des habitantes de Médina, un quartier de la commune de Grand-Mbao à la périphérie de Dakar. "C'est mon tour. Je viens de remporter les 300.000 FCFA de la tontine", précise Ndèye Khari Pouye, soit un peu plus de 450 euros. Comme dans beaucoup d'autres pays africains, de très nombreuses Sénégalaises participent à une tontine pour financer leurs projets. Ce système d'épargne collective...
(RFI 30/04/17)
La Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao, fait face à la chute des cours de la fève. Un syndicat agricole monte le ton et menace le Conseil café-cacao de poursuites judiciaires. Le prix minimum garanti aux producteurs est passé de 1 100 à 700 francs CFA par kg, d'où la colère des producteurs. Ils dénoncent l'inertie des autorités et une mauvaise gestion de la filière. Le Syndicat national agricole pour le progrès en Côte d'Ivoire (Synap-CI) veut traduire le Conseil café-cacao devant le tribunal de commerce. Selon le Synap-CI, l'indifférence des autorités ivoiriennes face à leurs revendications relatives à la mévente des produits lors de la première campagne de cacao ainsi que l'absence de l'interprofession des planteurs au sein...
(RFI 29/04/17)
Une semaine après le rétablissement d'internet dans l'ouest du Cameroun, tout le monde n'a pas encore accès à une connexion. Le réseau avait été coupé au plus fort des protestations de la minorité anglophone contre le gouvernement. Et la mesure a duré 93 jours et les conséquences se font toujours sentir. Le gouvernement avait prévenu que la reprise serait progressive. Une semaine après le rétablissement officiel du réseau, l'accès à internet est parfois compliqué dans les régions de l'ouest anglophone.
(AFP 29/04/17)
Le secteur touristique est à nouveau porteur en Côte d'Ivoire après les difficiles périodes de la crise postélectorale (2010-2011) et de l'attentat jihadiste dans la station balnéaire de Grand-Bassam en 2016, souligne l'office national du tourisme de ce pays. "Les chiffres ont nettement progressé de 2012 à 2015. Nous sommes passés de 0,6% (de contribution au) PIB à 4,8% en 2015. Et les derniers chiffres pour 2016 sont à 7,5%", a déclaré vendredi à l'AFP le directeur de l'office national du tourisme, Jean-Marie Somet. L'office de tourisme de Côte d'Ivoire organise de vendredi à lundi dans la capitale économique Abidjan un salon sur le thème "le tourisme durable, un
(RFI 28/04/17)
Au Congo-Brazzaville, l’arrêt technique de la Congolaise de raffinage (Coraf), la principale usine de raffinage de produits pétroliers, a ralenti l’activité économique du pays. Cette dernière semble aujourd'hui redémarrer. Brazzaville se dit prêt à construire un oléoduc du Sud au Nord pour assurer la disponibilité des produits. Pourtant, les investisseurs l’invitent à s’adapter à la réalité du marché, marquée par la tendance baissière des cours du baril, en dépit de l’augmentation de la production de l’or noir. « Nous sommes...
(Agence Ecofin 28/04/17)
D’ici fin juin, le Nigéria devrait sortir de la récession. C’est ce qu’a déclaré le mardi dernier le gouverneur de la Banque centrale du Nigéria (CBN), Godwin Emefiele (photo), à la sortie d’une rencontre avec les dirigeants du Sénat. « Nous sommes très optimistes et d’ici la fin du second trimestre ou au plus tard au troisième trimestre de cette année, nous devrions être sortis de la récession dans laquelle nous sommes actuellement, » a affirmé Emefiele. D’après le gouverneur...
(Jeune Afrique 27/04/17)
Pris à la gorge par la baisse des cours du cacao, le premier producteur mondial de fèves envisagerait de recourir aux marchés financiers internationaux où il émettrait sa troisième obligation financière en juillet, selon une information de Bloomberg publiée ce mercredi. Au moment même où les producteurs de cacao − dont la Côte d’Ivoire est le plus important à l’échelle mondiale −, cherchent à endiguer la chute des cours qui pèsent lourdement sur leurs recettes, l’exécutif ivoirien envisage de recourir...
(La Tribune 26/04/17)
Le gouvernement ivoirien a décidé de faire recours à l'importation de ciment pour assouvir les besoins actuels du pays. Il s'agit d'une opération d'urgence portant sur 150.000 tonnes de ciment, dont l'objectif est de faire face à la aux tensions sur les prix causés par la pénurie de ciment sur le marché et la spéculation. Afin de pouvoir affronter la conjoncture actuelle et faire baisser la tension sur les prix de ciment, les autorités ivoiriennes ont annoncé une décision d'urgence...
(Le Monde 25/04/17)
Après trois quarts d’heure de marche depuis la route goudronnée, N’dri Koffi s’arrête devant ses jeunes cacaoyers, pensif. « Je les ai plantés il y a deux ans. On nous disait alors d’arrêter de faire de l’hévéa [arbre à caoutchouc] et de miser sur le cacao qui rapportait plus. » Aujourd’hui, cet exploitant de trois hectares de terrain à Boussoué, à une centaine de kilomètres au nord d’Abidjan, fait grise mine. « Dans mon transistor, j’ai entendu que le gouvernement...
(Jeune Afrique 25/04/17)
Quasi nulle dans l'activité économique ivoirienne après la crise politique de 2011 (0,6 % du PIB), le tourisme en Côte d'Ivoire est en pleine croissance. C'est ce qu'il est ressorti des chiffres rendus officiels jeudi. En 2014, le secteur du tourisme et du voyage était déjà remonté à 4,5% du PIB. Fin 2016, cette contribution du tourisme à l’économie s’est encore accentuée, a fait savoir Côte d’Ivoire Tourisme, organe en charge de la promotion du secteur, jeudi soir. En valeur,...
(APA 24/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le commerce illicite des médicaments fait perdre chaque année 60 milliards de FCFA aux entreprises établies au Cameroun, selon des statistiques du ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique rendues publiques lundi. Le Trésor public, pour sa part, perd dans ce commerce illicite quelque 12 milliards FCFA par an, soit 18,73% des pertes des entreprises. Ces dernières s’activent aussi bien dans la fabrication que dans l’importation des médicaments au Cameroun. L'Ordre national des...
(Libération 24/04/17)
Le plongeon des cours de la fève fragilise l’économie du premier producteur mondial, qui en est massivement dépendante. Certains ont attaché des hamacs aux essieux de leur camion, d’autres boivent le thé sur des nattes en plastique, les plus chanceux ont un jeu de dames et enchaînent les parties. Il faut bien tromper l’ennui. Autour du port d’Abidjan, les chauffeurs de poids lourds patientent pour pouvoir décharger leur cargaison. Entre les roues des 32 tonnes, l’espace est étroit, mais c’est...
(La Tribune 24/04/17)
Six usines du secteur textile et de la fabrication d’huile alimentaire sont au bord de la faillite en Côte d’Ivoire. C’est le cri d'alarme d’un des principaux syndicats des travailleurs du secteur industriel qui impute cette situation à un déficit d’approvisionnement en matières premières. C'est lors d'une conférence de presse samedi, à Bouaké, une ville située au centre de la Côte d'Ivoire que Drissa Sékongo, le président de la Fédération nationale des travailleurs du textile, du coton et de l'anacarde...
(AFP 23/04/17)
Depuis vingt ans qu'il fait du vin, Ken Forrester s'est rarement plaint de son sort. "Nous n'avons jamais eu de mauvaise année", dit-il, "nos affaires prospèrent". Mais le producteur de Stellenbosch l'avoue, l'avenir de l'industrie viticole sud-africaine l'inquiète. Accroupi au milieu de ses rangées de ceps posées sur 50 hectares au pied des montagnes, Ken Forrester soupèse délicatement quelques grappes de son produit phare. Du chenin blanc. "Regardez cette moisissure. Elle est parfaite. Cette grappe-là est prête à être cueillie",...
(AFP 22/04/17)
Remi Fadairo, commandant au sein de l'armée nigériane, pointe le doigt en direction d'un large nuage de fumée noire qui s'élève au dessus du Delta du Niger: une raffinerie artisanale de pétrole. "Allons-voir si on peut en faire notre dîner, de ces trafiquants!" ricane-t-il. Le colonel de 44 ans a les épaules larges et traîne sa fatigue dans des bottes en caoutchouc, enfoncées dans la boue noire d'une terre engluée de pétrole. La Force Conjointe de l'Opération "Delta sécurisé" sillonne...
(AFP 21/04/17)
La principale centrale patronale de Tunisie, l'Utica, s'est alarmée jeudi de la "dépréciation rapide" de la monnaie nationale et a appelé les autorités à intervenir face à ce "grand danger" pour l'économie du pays, déjà fragilisée. Le dinar a perdu près d'un quart de sa valeur par rapport à l'euro ces deux dernières années: alors qu'il s'échangeait encore à près de deux euros en 2015, il a atteint cette semaine un plus bas historique, à plus de 2,55 euros. Particulièrement marquée au printemps 2016, cette chute s'est de nouveau accélérée ces derniers jours, une...
(Courrier International 20/04/17)
Le quotidien de Lausanne dresse un tableau flatteur de la situation économique du pays, qui continue à attirer les investissements. Tout en soulignant les défis qui restent à relever. La Côte d’Ivoire affiche depuis 2012 le taux de croissance le plus élevé du continent : entre 8 et 9 % par an. Et tout laisse penser que ça pourrait durer. Premier producteur mondial de cacao, à la première place financière d’Afrique de l’Ouest, favorisé par la normalisation du contexte politique...
(Reuters 19/04/17)
La Côte d'Ivoire et le Ghana, les deux principaux producteurs de cacao dans le monde, ont fait part mercredi 12 avril dernier leur volonté d'approfondir leur collaboration et de coordonner leurs stratégies de production afin de combattre la volatilité des prix. Les deux économies d’Afrique de l’Ouest, qui représentent à elles deux 60% de la production mondiale de Cacao, ont été durement touchées par la baisse du cours de celui-ci : le cacao a perdu un tiers de sa valeur...
(AFP 18/04/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) est en passe de verser une nouvelle tranche de 319 millions de dollars (300 millions d'euros) à la Tunisie après l'avis favorable d'une mission qui s'est rendue dans ce pays ces derniers jours. Dans un communiqué lundi, le FMI a indiqué que la mission et les autorités tunisiennes s'étaient entendues sur les modalités de la poursuite du programme de réformes décidé en mai dernier et portant sur un prêt d'un total de 2,9 milliards de dollars. Sur cette somme, quelque 638,5 millions de dollars auront été versés avec ce nouveau déboursement. Les ...
(La Tribune 17/04/17)
La tendance déficitaire de la balance commerciale tunisienne ne cesse de s’aggraver. La Tunisie termine le premier trimestre de 2017 avec un déficit de plusieurs millions de dinars. Une dégradation que l'Institut national de statistique (INS) impute à l’augmentation des importations alors que les exportations sont en baisse. C'est une situation alarmante. L'écart entre les exportations et les importations tunisiennes s'est creusé d'une façon significative au premier trimestre de 2017. Alors qu'il s'était établi à 74% en 2016, le taux de couverture des importations par les exportations a perdu 8 points

Pages