Jeudi 20 Juillet 2017

Un chef traditionnel suspendu au Nigeria pour simulacre d'enlèvement

Un chef traditionnel suspendu au Nigeria pour simulacre d'enlèvement
(AFP 14/07/17)
Le commissaire de la police de Lagos, Fatai Owoseni

Un chef traditionnel de Lagos, la capitale économique du Nigeria, a été suspendu pour avoir organisé le simulacre de son propre enlèvement, ont déclaré les autorités locales.

Le commissaire de l'Etat de Lagos aux affaires locales et communautaires, Teslim Folami, a précisé jeudi dans un communiqué que le chef Yusuf Ogundare, avait été suspendu de ses fonctions pour une durée indéterminée "avec effet immédiat".

M. Ogundare est accusé d'avoir simulé son kidnapping pour embarrasser le gouvernement régional et compromettre un rival de sa communauté.

Un de ses frères avait déclaré à la police qu'il avait été enlevé par des gens prétendant acheter des terres le 5 juillet.

Mais, a assuré le commissaire de la police de Lagos, Fatai Owoseni, le chef traditionnel a été vu le 11 au soir, près des bureaux du gouvernement de Lagos.

M. Ogundare a affirmé aux enquêteurs qu'il avait été libéré par ses ravisseurs mais, selon le commissaire Owoseni, l'enquête a prouvé qu'il avait été vu au volant en plusieurs endroits des environs de Lagos alors qu'il était censé être encore détenu.

Le chef et son frère cadet ont été arrêtés pour simulacre présumé d'enlèvement.

Les chefs traditionnels ne disposent pas au Nigeria de réels pouvoirs mais ils conservent une grande influence en raison de leur proximité avec les populations locales.

Les enlèvements crapuleux sont fréquents dans le pays, en particulier dans le Sud pétrolifère. La plupart des victimes sont relâchées après paiement d'une rançon.

Commentaires facebook