Incendie meurtrier dans un pèlerinage au Sénégal: quatre personnes arrêtées (sécurité) | Africatime
Jeudi 27 Avril 2017

Incendie meurtrier dans un pèlerinage au Sénégal: quatre personnes arrêtées (sécurité)

Incendie meurtrier dans un pèlerinage au Sénégal: quatre personnes arrêtées (sécurité)
(AFP 20/04/17)
Les forces de sécurité sénégalaises ont arrêté quatre personnes dans l'enquête sur l'incendie du 12 avril sur le site d'un rassemblement religieux musulman dans le sud-est du pays.

Les forces de sécurité sénégalaises ont arrêté quatre personnes dans l'enquête sur l'incendie du 12 avril sur le site d'un rassemblement religieux musulman dans le sud-est du pays, qui a fait une trentaine de morts, a-t-on appris mercredi auprès de la gendarmerie.

Les quatre personnes ont été arrêtées le 15 avril à Médina Gounass, site de ce rassemblement religieux annuel à environ 530 km au sud-est de Dakar, et transférées mardi dans une prison de la capitale régionale Kolda, a--t-on affirmé à l'AFP de même source.

Il s'agit d'un "marabout de 72 ans, deux de ses disciples et son fils", a-t-on précisé.

L'incendie aurait fait plus de 30 morts, selon un nouveau bilan provisoire publié mercredi par la presse locale.

Un précédent bilan annoncé sur place le 14 avril par le président Macky Sall s'élevait à 25 morts.

Le pays observait mercredi le deuxième des trois jours de deuil national décrété à cette occasion par le chef de l'Etat.

La catastrophe s'est produite à Médina Gounass, où affluent chaque année de nombreux fidèles musulmans pour ce rassemblement, le "daaka", organisé pendant une douzaine de jours par des membres de la confrérie des tidianes, une des plus importantes du Sénégal.

Selon plusieurs médias locaux, la gendarmerie privilégierait la thèse de l'explosion d'une bonbonne de gaz utilisée par des pèlerins pour préparer du thé dans leur hutte.

Musulmans sunnites à plus de 90%, les Sénégalais pratiquent un islam dominé par d'importantes confréries soufies, essentiellement celles des tidianes, des mourides, des qadres et des layènes.

Commentaires facebook