Samedi 18 Novembre 2017

Gambie: le procès d’anciens agents des services secrets traîne en longueur

Gambie: le procès d’anciens agents des services secrets traîne en longueur
(RFI 14/11/17)
Entrée de Banjul, capitale de la Gambie

A Banjul, le procès de neuf anciens agents de la NIA, les services secrets de l'ancien dictateur gambiens, devait être le procès symbolique de la transition post-Yahya Jammeh. Ils sont accusés de tortures à l'encontre d'opposants et du meurtre du leader politique Solo Sandeng. Mais depuis son début, il y a huit mois, le procès traîne en longueur.

Il y a tout d’abord eu des batailles sans fin autour des questions de procédures. Puis le changement de toute l'équipe du procureur, un changement contesté par les avocats de la défense, ce qui a conduit à une interruption du procès pendant plus de trois mois. Et enfin, une audience annulée à la suite de l'hospitalisation d'un des accusés.

Désormais, la juge Kumba Sillah-Camara espère enfin entrer dans le vif du sujet, et accélérer les choses, en siégeant désormais non plus une, mais deux fois par semaine. Les anciens agents doivent maintenant répondre à une série de nouveaux chefs d'accusation. Vingt-cinq, au total, pour lesquels ils ont tous plaidé non coupables. Et c'est désormais au tour des témoins d'être entendus.

Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171114-gambie-proces-anciens-agents-services...

Commentaires facebook