Mercredi 18 Octobre 2017

Des affrontements entre groupes armés font plus d’une quinzaine de morts (communiqué)

Des affrontements entre groupes armés font plus d’une quinzaine de morts (communiqué)
(Xinhua 04/10/17)
Des affrontements entre groupes armés font plus d’une quinzaine de morts (communiqué)

Des affrontements entre des éléments du Mouvement pour le Salut de l'Azawad (MSA) et des hommes armés non identifiés ont fait plus d'une quinzaine de morts au nord du Mali, a indiqué mercredi un communiqué publié par le MSA.

Le mouvement, une aile dissidente du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), créé en septembre 2016, a précisé que l'une de ses patrouilles a été la cible d'une attaque d'hommes armés non identifiés à Tankademi (région de Ménaka), dans le nord du Mali.
"Après quatre heures de violents affrontements, les assaillants ont été repoussés. Le bilan est de deux combattants du MSA tués et deux blessés. Coté assaillants, plus d'une quinzaine de morts et un important matériel de guerre récupéré", a poursuivi le communiqué.
Le MSA qui n'est pas signataire de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, a condamné "sans réserve" ces "attaques répétitives", dont il fait l'objet par "une mafia sans foi ni loi sévissant le long de la frontière nigérienne".

Le MSA a appelé les gouvernements du Mali et du Niger, la Minusma (mission de paix de l'ONU) et la Communauté internationale à "la sécurisation des populations".
Le 25 septembre 2017, au moins 7 personnes ont trouvé le mort dans des combats qui ont toujours lieu à Tamalate, dans la région de Ménaka.

Commentaires facebook