Lundi 20 Novembre 2017

Dégâts matériels au Mozambique après le passage du cyclone Dineo

Dégâts matériels au Mozambique après le passage du cyclone Dineo
(AFP 16/02/17)
Le cyclone Dineo.

Le cyclone Dineo, rétrogradé jeudi matin en dépression tropicale par les services météorologiques, a provoqué des dégâts matériels au Mozambique et continuait sa route vers l'Afrique du Sud et le Zimbabwe.

Selon de nombreuses vidéos et photos publiées sur les réseaux sociaux et reprises par les médias locaux, les vents forts qui accompagnent Dineo ont arraché des arbres et des toits sur la côte mozambicaine, notamment dans la ville d'Inhambane (sud).

Les autorités mozambicaines ne faisaient état jeudi à la mi-journée d'aucun mort ou blessé lié au passage du cyclone.

"Le cyclone tropical Dineo a frappé Inhambane entre 20h00 et minuit mercredi. Des vents forts, supérieurs à 100 km/h, des pluies torrentielles et une très forte houle" y ont été enregistrés, ont indiqué les services météorologiques sud-africains (SAWS).

Entre 100 mm et 200 mm de précipitations sont tombés sur la côte sud du Mozambique entre les deux stations balnéaires de Vilanculos et Inhambane, selon ces mêmes services météorologiques.

Dineo, qui se dirigeait jeudi matin vers l'Afrique du Sud et le Zimbabwe, est désormais considéré par le SAWS comme une "dépression tropicale".

"Malgré une tendance à l'affaiblissement, (la dépression) fait toujours peser de forts risques pour les 36 à 48 prochaines heures, avec de fortes pluies et des risques d'inondations", ont toutefois averti les SAWS.

Dès mercredi soir, la Croix-Rouge avait déployé 350 volontaires et du matériel d'urgence dans les zones risquant d'être les plus affectées au Mozambique. Les inondations sont fréquentes dans ce pays et souvent meurtrières. Ces phénomènes avaient causé la mort de quelque 800 personnes en 2000 et plus de 100 en 2015.

Commentaires facebook