Vendredi 24 Novembre 2017

Au Kenya, députés et sénateurs vont devoir se serrer la ceinture

Au Kenya, députés et sénateurs vont devoir se serrer la ceinture
(Jeune Afrique 17/03/17)
Le parlement kenyan

Lors de son discours à la nation ce mercredi, le président kényan Uhuru Kenyatta a appelé à une baisse drastique du salaire des parlementaires et des hauts fonctionnaires.

Uhuru Kenyatta a demandé à ce qu’à l’avenir, les salaires « ahurissants » des parlementaires et des hauts fonctionnaires soient revus à la baisse, selon le Financial Times. Pour le président du Kenya, qui donnait son discours d’adresse à la nation devant le Parlement mercredi 15 mars, les traitements élevés des salariés de l’administration sont « une des principales menaces à notre bien-être économique et national ».

Selon Kenyatta, la moitié du budget du gouvernement serait monopolisée par le secteur public, et ne bénéficierait donc qu’à 2% de la population. De leur côté, les députés, qui remettront leur siège en jeu en août prochain, gagnent l’équivalent de 76 fois le PIB par tête du Kenya, selon une enquête menée en 2013 par le FMI et le Parlement britannique.

Commentaires facebook