Au Cameroun en guerre contre Boko Haram, des rescapées racontent : « J’ai trouvé les enfants en morceaux » | Africatime
Jeudi 27 Avril 2017

Au Cameroun en guerre contre Boko Haram, des rescapées racontent : « J’ai trouvé les enfants en morceaux »

Au Cameroun en guerre contre Boko Haram, des rescapées racontent : « J’ai trouvé les enfants en morceaux »
(Le Monde 15/04/17)
Fadi, rescapée des combats contre Boko Haram, à l’hôpital régional de Maroua, dans le nord du Cameroun. CRÉDITS : ALEXIS HUGUET

Soignées à l’hôpital de Maroua, Fadi et Maïmouna sont les victimes collatérales des combats qui opposent militaires et terroristes.

Elles ne connaissent pas la cause des explosions qui ont tué leurs enfants. Début mars, ces mères et leur famille, victimes collatérales des violents combats qui opposent les forces gouvernementales à la secte islamiste Boko Haram, dans le nord du Cameroun, à la frontière avec le Nigeria, ont été admises à l’hôpital régional de Maroua. Dans cet établissement, l’ONG Médecins sans frontières (MSF) et le ministère camerounais de la santé fournissent depuis août 2016 une prise en charge gratuite de la chirurgie d’urgence et des soins postopératoires.

Fadi est arrivée le 3 mars à l’hôpital de Maroua avec ses deux filles.

« Je ne sais pas comment c’est arrivé. Je sais seulement qu’il y a eu une explosion. Les enfants jouaient sous un arbre près de la maison, c’est là qu’ils jouent tous les jours. J’ai entendu l’explosion, je suis arrivée. J’ai trouvé les enfants en morceaux, en morceaux… »
Son fils et son neveu, tous deux âgés de 10 ans, ont perdu la vie. Sa fille Rosa, âgée de 4 ans, est toujours soignée pour ses blessures.
« Quand Rosa sera rétablie, nous allons rentrer chez nous. Je ne peux pas quitter mon village. Comme je suis mariée là-bas, tant que mon mari y est je ne peux pas partir. Et pour aller où ? Avoir peur de la mort n’est pas une bonne raison pour partir. »

Commentaires facebook