Dans le monde | Africatime
Lundi 20 Février 2017

Dans le monde

(AFP)

Un petit avion s'est écrasé mardi sur un centre commercial près de Melbourne, dans le sud de l'Australie, et ses cinq occupants ont été tués, ont annoncé les autorités.

L'appareil "a percuté le bâtiment dans une énorme boule de feu", a déclaré un témoin.

L'avion, un Beechcraft, a dévié aussitôt après avoir décollé avec cinq personnes à bord de l'aéroport d'Essendon Fields, proche de Melbourne, et est allé s'écraser sur le centre commercial DF0 tout proche.

(AFP)

Près de 1,4 million d'enfants risquent de mourir de la famine cette année au Nigéria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen, selon Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Au Yémen, où une guerre civile fait rage depuis près de deux ans, 462.000 enfants souffrent de malnutrition sévère et ils sont 450.000 dans le nord-est du Nigeria, où sévit le groupe islamiste Boko Haram.

(AFP)

L'enquête sur le scandale de corruption Petrobras au Brésil va dépasser les frontières du pays, a déclaré lundi le procureur en charge du volet international de cette affaire, Vladimir Aras.

Déclenchée en 2014, l'enquête tentaculaire "Lavage Express" a mis en lumière un système de corruption que les groupes brésiliens de bâtiment, dont Odebrecht, avaient monté pour truquer les marchés de sous-traitance lucratifs du géant pétrolier Petrobras, distribuant des pots-de-vin à des responsables politiques au Brésil et dans plusieurs pays d'Amérique latine.

(AFP)

Des milliers de manifestants anti-Trump ont défilé à New York lundi et dans plusieurs grandes villes américaines à l'occasion du 'Presidents Day', un jour férié en l'honneur des présidents des Etats-Unis.

Au cri de "Pas mon président!", quelque 10.000 manifestants - selon une estimation officieuse de la police - de tous âges et toutes origines se sont rassemblés devant le Trump International Hotel de New York près de Central Park, pour exprimer une nouvelle fois leur opposition au milliardaire républicain dont l'élection a mis en évidence des divisions profondes dans le pays.

(AFP)

Donald Trump a choisi H.R. McMaster, un général en exercice, vétéran d'Irak et d'Afghanistan, pour occuper le poste de conseiller à la sécurité nationale, après une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

Le président américain a annoncé cette nomination lundi devant les journalistes dans sa résidence de Mar-a-Lago en Floride, espérant mettre un terme à un feuilleton qui a vu la démission de son premier choix, Michael Flynn, et le refus de son second, Robert Harward.

(AFP)

Souriante, Joumana Daoud a enfin pu serrer dans ses bras Maryam, qu'elle était venue mettre au monde à Jérusalem et qui a depuis passé six mois en incubateur loin de sa mère, rentrée à Gaza et bloquée là-bas faute de permission de sortie.

"C'est magnifique, je peux enfin la prendre dans mes bras. J'espère que maintenant elle sera heureuse et en bonne santé pour toujours", dit la Palestinienne de 24 ans à l'AFP.

Fin juillet 2016, Joumana Daoud atteignait son quatrième mois de grossesse quand ses médecins ont détecté de graves problèmes.

(AFP)

Du fait du braconnage, l'éléphant de forêt d'Afrique centrale a perdu en 10 ans 80% de sa population dans un vaste parc pourtant sanctuarisé, au Gabon, principal pays d'accueil de cette espèce, souligne une étude parue lundi.

Ce déclin, constaté dans le parc national de Minkébé, où vit la plus forte densité de ces éléphants de forêt, dépasse des estimations faisant précédemment état d'une baisse de 65% de leur population en Afrique centrale.

(AFP)

L'attente des résultats du premier tour de l'élection présidentielle suscitait l'impatience lundi en Equateur, le candidat de droite espérant un second tour pouvant lui permettre de succéder au président sortant Rafael Correa.

Le socialiste Lenin Moreno était en tête des résultats partiels du scrutin de dimanche, mais pourrait devoir affronter le 2 avril un second tour incertain face à l'ex-banquier de droite Guillermo Lasso.

(AFP)

Onze personnes, dont trois enfants, d'une même famille ont péri lundi dans de violents bombardements sur la ville syrienne d'al-Bab, où les groupes rebelles ont effectué une petite avancé avec le soutien de l'armée turque face aux jihadistes du groupe État islamique (EI).

Quatre couples et trois enfants d'une même famille ont été tués dans leurs maisons, touchées par de violents bombardements et raids aériens sur ce fief jihadiste situé dans le nord de la Syrie à proximité de la frontière turque, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

(AFP)

L'utilisation par un groupe terroriste d'une arme bactériologique, qui selon Bill Gates pourrait faire trente millions de morts, est improbable à court terme, mais il faut l'envisager et s'y préparer, estiment des spécialistes.

Intervenant samedi devant la conférence de sécurité de Munich, l'homme le plus riche du monde, fondateur de Microsoft devenu mécène, a prévenu que "des gènes pathogènes, apparus dans la nature ou dans les mains d'un terroriste, transmis dans l'air et se propageant rapidement pourraient tuer trente millions de personnes en moins d'un an".

(AFP)

Le nouveau chef de file du parti au pouvoir depuis quarante-deux ans en Angola, le ministre de la Défense Joao Lourenço, a donné le coup d'envoi de sa campagne pour les élections générales d'août en promettant de mettre un terme à la corruption.

M. Lourenço a été désigné au début du mois par le Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA) pour succéder à l'actuel président José Eduardo dos Santos, qui a annoncé sa retraite après trente-sept ans d'un règne sans partage.

(AFP)

Un test de dépistage rapide pourrait révolutionner le diagnostic de la drépanocytose, une maladie du sang héréditaire fréquente en Afrique, selon les premiers résultats d'une étude.

"Le dépistage, c'est lourd et c'est coûteux (...) et les résultats n'arrivent pas rapidement", a expliqué Béatrice Garrette, directrice générale de la Fondation Pierre Fabre, au cours d'une conférence de presse.

(AFP)

L'ambassadeur de la Russie aux Nations unies, Vitali Tchourkine, en première ligne ces dernières années pour défendre la politique de Moscou notamment en Ukraine et en Syrie, est mort subitement lundi à New York.

Le diplomate, qui aurait eu 65 ans mardi, a eu un malaise alors qu'il se trouvait dans les locaux de la représentation russe auprès des Nations unies et a été transporté en urgence dans un hôpital de Manhattan, souffrant apparemment de problèmes cardiaques, ont indiqué des sources diplomatiques.

(AFP)

Les forces gouvernementales syriennes ont accentué lundi leur campagne de bombardement sur les positions rebelles à la lisière de Damas à l'approche de nouvelles négociations à Genève.

Des représentants de l'opposition et du régime de Bachar al-Assad doivent se retrouver jeudi pour tenter une nouvelle fois de mettre fin à six ans de guerre qui ont fait plus de 310.000 morts.

Mais les forces du régime ont redoublé lundi leurs bombardements à la périphérie de la capitale syrienne, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) et des militants sur le terrain.

(AFP)

Après un premier mois chaotique à la Maison Blanche, les partisans purs et durs de Donald Trump n'ont qu'un conseil pour leur idole : garder l'offensive, ne rien lâcher et ne rien changer.

Le début de mandat du milliardaire donne une impression de désorganisation et d'amateurisme qui fait le régal de ses opposants et inquiète jusque dans les rangs du parti républicain.

Mais samedi, Donald Trump a retrouvé ceux qui ont fait de lui l'homme le plus puissant du monde, faisant oublier, le temps d'un meeting sur un aéroport de Floride, Washington et ses déboires.

(AFP)

La nouvelle trêve instaurée dans l'est de l'Ukraine restait fragile lundi, tandis que la reconnaissance par la Russie des passeports délivrés par les séparatistes prorusses provoquait la colère de Kiev et la réprobation des pays garants du processus de paix.

Annoncé samedi soir par les chefs de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et ukrainienne Pavlo Klimkine, un nouveau cessez-le-feu est entré en vigueur lundi, plus de deux semaines après une flambée de violence ayant fait une trentaine de morts à Avdiïvka, ville de l'est de l'Ukraine.

(AFP)

Deux femmes saoudiennes ont été nommées à la tête d'importantes institutions financières en Arabie saoudite, dont la Bourse, premier marché financier arabe, malgré les restrictions imposées aux femmes dans ce royaume ultra-conservateur du Golfe régi par une version stricte de l'islam.

Le Samba Financial Group a annoncé dimanche l'arrivée de Rania Mahmoud Nashar au poste de PDG de cette banque.

(AFP)

La Grèce a accepté lundi des concessions pour sortir de l'impasse avec ses créanciers, zone euro et FMI, sur son plan de sauvetage, avant une série d'élections cruciales dans l'UE qui risquent de compliquer tout compromis.

Athènes a décidé de prendre des mesures qui devraient permettre de remplir les objectifs budgétaires fixés par ses créanciers européens afin d'avancer les négociations sur son plan de sauvetage.

(AFP)

Les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, dans le nord du Maroc, régulièrement prises d’assaut par des clandestins qui espèrent gagner l’UE, constituent les seules frontières terrestres entre l’Afrique et l’Europe.

- La double clôture de Ceuta -

En quatre jours, depuis vendredi, plus de 850 migrants africains sont parvenus à pénétrer depuis le Maroc dans l'enclave de Ceuta.

Ces entrées massives sont parmi les plus importantes depuis que la double clôture grillagée de huit kilomètres de long, construite en 1999, a été rehaussée, en 2005, de trois à six mètres.

(AFP)

Quatre militaires russes ont été tués jeudi dans l'explosion d'une mine artisanale au passage de leur convoi en route pour Homs, dans le centre de la Syrie, ont annoncé lundi les agences de presse russes citant l'armée russe.

"Le 16 février, l'explosion d'une mine artisanale commandée à distance a provoqué la mort de quatre militaires russes (...) Deux autres ont été blessés, les médecins font tout leur possible pour les sauver", selon le ministère russe de la Défense.

(AFP)

Les Etats-Unis restent déterminés à coopérer avec l'UE mais exigent des preuves rapides, "d'ici la fin 2017", que leurs alliés de l'Otan sont prêts à dépenser davantage dans la défense commune, a affirmé lundi à Bruxelles le vice-président américain Mike Pence.

Comme à Munich (Allemagne) où il participait ce week-end à la Conférence sur la sécurité, Mike Pence s'est présenté en messager de Donald Trump lors de l'ultime étape de sa première tournée européenne.

(AFP)

Le président philippin Rodrigo Duterte a dirigé en tant que maire un escadron de la mort ayant tué de nombreuses personnes, dont un journaliste et une femme enceinte, a déclaré lundi un policier à la retraite qui dit en avoir fait partie.

Arthur Lascanas, qui était entouré de trois avocats connus pour défendre les droits de l'Homme, s'est effondré en larmes pendant une conférence de presse où il a énuméré une série de meurtres commis à Davao, grande ville du sud de l'archipel.

(AFP)

Le procès de 47 personnes soupçonnées d'avoir tenté d'assassiner le président turc Recep Tayyip Erdogan dans un complexe hôtelier de la côte égéenne lors du coup d'Etat manqué du 15 juillet s'est ouvert lundi à Mugla (ouest).

Parmi les personnes appelées sur le banc des accusés, 37 sont des militaires. Trois des accusés, activement recherchés, sont jugés par contumace, notamment le prédicateur Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'avoir fomenté le coup d'Etat depuis son exil aux Etats-Unis, et également visé par d'autres procédures.

(AFP)

Pour la première fois, le gouvernement sud-soudanais a déclaré l'état de famine dans plusieurs zones du pays, une situation que les agences humanitaires déplorent d'autant plus qu'elle est "causée par l'homme", à savoir par la guerre qui ravage le pays depuis plus de trois ans.

(AFP)

Les Etats-Unis ne vont pas piller les réserves de pétrole de l'Irak, a assuré lundi le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis à Bagdad, dans une volonté d'apaiser les craintes après des déclarations controversées du président américain.

Le locataire de la Maison Blanche Donald Trump a plusieurs fois affirmé que les Etats-Unis auraient dû voler le pétrole irakien avant de retirer leurs troupes de ce pays en 2011, pour financer l'effort de guerre et pour priver le groupe jihadiste Etat islamique (EI) d'une source vitale de financement.

(AFP)

En quatre jours, plus de 850 migrants africains sont parvenus à pénétrer depuis le Maroc dans l'enclave espagnole de Ceuta et donc dans l'Union européenne en forçant la barrière frontalière, sur fond de tension entre Bruxelles et Rabat.

Lundi "vers 3H30 du matin (4H30 GMT), près de 600 migrants subsahariens ont tenté d'entrer à Ceuta" dont "359 ont réussi", a indiqué la préfecture de l'enclave dans un communiqué.

(AFP)

Les forces irakiennes soutenues par des avions et des hélicoptères se sont rapprochées de la périphérie sud-ouest et de l'aéroport de Mossoul malgré la résistance de quelque 2.000 jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

L'opération lancée dimanche pour reprendre la moitié ouest de Mossoul a reçu le soutien du nouveau secrétaire américain à la Défense Jim Mattis, qui a effectué lundi sa première visite à Bagdad depuis l'entrée en fonctions de l'administration Trump.

(AFP)

Les Lords, chambre haute du parlement britannique, ont commencé lundi l'examen du projet de loi sur le déclenchement du Brexit, sous le regard pesant de Theresa May qui ne veut pas les voir faire dérailler son calendrier.

Depuis que la Cour suprême a contraint la Première ministre conservatrice à consulter le Parlement, celle-ci est engagée dans une course contre la montre si elle veut, comme promis, déclencher la procédure de divorce avec l'Union européenne (UE) d'ici fin mars.

(AFP)

Le vice-président américain Mike Pence a entamé lundi matin à Bruxelles une série de rencontres avec les dirigeants de l'Union européenne, pendant des manifestations hostiles à la nouvelle administration de Donald Trump.

M. Pence a été accueilli par des manifestants dès le premier entretien de la journée, organisé à l'ambassade des Etats-Unis avec la responsable de la diplomatie de l'UE, Federica Mogherini.

(AFP)

La Haute cour de Nouvelle-Zélande a donné lundi son feu vert à l'extradition vers les Etats-Unis du fondateur du site de téléchargement Megaupload Kim Dotcom, accusé par Washington d'avoir été l'architecte de pillages en ligne massifs.

Mais les avocats du ressortissant allemand, dont le vrai nom est Kim Schmitz, ont d'emblée annoncé leur intention de former un recours contre l'arrêt de la Haute cour, qui venait confirmer un jugement de première instance rendu en décembre 2015.

(AFP)

Les ministres des Finances de la zone euro se réunissent lundi à Bruxelles dans l'espoir de débloquer l'impasse sur le plan d'aide à la Grèce, avant une série d'élections cruciales en Europe susceptibles d'empêcher une solution rapide à la crise.

Depuis des mois, les négociations entre la Grèce et ses bailleurs de fonds --zone euro et FMI-- piétinent, suscitant de plus en plus l'inquiétude des marchés financiers.

(AFP)

Le vice-président américain Mike Pence s'est recueilli dimanche lors d'une visite du camp nazi de Dachau en Allemagne, un geste remarqué aux Etats-Unis où les actes antisémites et xénophobes ont augmenté depuis l'élection de Donald Trump.

Accompagné de son épouse et de sa fille, le républicain a visité le camp, ouvert dans le sud de l'Allemagne en 1933 où plus de 200.000 prisonniers venus d'une trentaine de pays ont été détenus. Plus de 41.000 d'entre eux y sont morts.

(AFP)

Le téléphone rouge d'Adolf Hitler, présenté comme "l'arme la plus destructrice" de l'Histoire, s'est vendu dimanche pour 243.000 dollars, a annoncé la maison américaine qui a organisé la vente aux enchères.

La mise à prix était de 100.000 dollars et le prix de vente est au milieu de la fourchette estimée par la maison Alexander Historical Auctions, à entre 200.000 et 300.000 dollars.

La maison de vente a refusé de donner une quelconque indication sur l'identité ou la nationalité de l'acheteur, qui a suivi les enchères par téléphone.

(AFP)

Le socialiste Lenin Moreno, candidat du parti au pouvoir, était en ballottage dimanche face à son adversaire de droite, Guillermo Lasso, à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle pour la succession de Rafael Correa, selon des résultats partiels officiels.

(AFP)

Un millier de manifestants ultra-nationalistes ont défilé dimanche dans le centre de Kiev pour marquer leur soutien au blocage d'une voie ferrée reliant les régions rebelles de l'est, productrices de charbon, au reste du pays.

"Nous avertissons une nouvelle fois les autorités (ukrainiennes) qui achètent du charbon aux territoires occupés, qui se font de l'argent avec le sang versé", a déclaré Mykola Kokhanivski, à la tête du bataillon volontaire de l'Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN), qui combat dans l'est de l'Ukraine contre les séparatistes prorusses.