Jeudi 26 Avril 2018

Togo

(APA 21/02/18)
APA-Lomé (Togo) - Les fonctionnaires togolais observent depuis ce mercredi, une grève de 48 heures à l’appel de la Synergie des travailleurs du Togo (STT), a appris APA. A travers ce mouvement d’humeur, les fonctionnaires exigent notamment le doublement de la valeur indiciaire, le règlement des problèmes soulevés par les différents secteurs d’activités, la réinstauration des arriérés de l’indemnité de départ à la retraite et leur apurement. Dans un préavis de grève adressé le 29 janvier dernier au gouvernement, la STT avait indiqué que « les doléances urgentes » transmises en octobre 2017 à l’autorité ne sont pas satisfaites, malgré une relance le 30 novembre. Mise sur pied en 2013, la STT regroupe les praticiens hospitaliers, les enseignants et les...
(Xinhua 21/02/18)
Après d'intenses travaux qui se sont achevés tard dans la nuit de lundi, le dialogue politique inter-togolais est interrompu pour trois jours et ne reprendra que vendredi, le 23 février. Avec la médiation du président du Ghana Nana Akufo-Addo qui a suivi les travaux de bout en bout, les deux parties au dialogue, Union pour la république (UNIR, au pouvoir) et la Coalition de 14 partis d'opposition, sont parvenues à d'importantes décisions. Les discussions ont porté notamment sur le caractère inclusif du dialogue et de son élargissement à d'autres acteurs, ainsi que sur la création d'un climat de confiance et apaisé nécessaires pour la poursuite du dialogue. Ainsi, UNIR et la Coalition ont convenu d'élargir les discussions au gouvernement qui...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains...
(AFP 20/02/18)
Le dialogue ouvert lundi à Lomé entre le pouvoir et l'opposition, après six mois de crise politique au Togo, a connu de premières avancées, avec la libération de 45 personnes arrêtées lors des marches contre le pouvoir, l'une des conditions de l'opposition. Le premier jour des débats, qui s'est déroulé à huis clos en présence du président ghanéen Nana Akufo-Addo, facilitateur dans la crise, a été largement dominé par les "mesures d'apaisement" exigées par l’opposition. "Le président togolais a décidé d’accorder une grâce présidentielle à 45 des 92 personnes détenues dans les prisons du pays, à la suite de leur participation aux manifestations. La justice togolaise examinera la situation des autres détenus cas par cas", a déclaré à la presse...
(APA 20/02/18)
APA- Lomé (Togo) – Quarante-cinq des 92 personnes arrêtées et emprisonnées au Togo suite à leur participation aux manifestations contre le régime vont bénéficier d’une grâce présidentielle, a annoncé Daniel Osseï qui faisait à la presse le point sur les premiers résultats de la première journée du dialogue politique national démarrée lundi à Lomé. Selon le porte-parole du groupe de facilitation qui s’exprimait lundi, peu avant minuit, les autres prisonniers verront leurs cas examinés par la justice, « afin de déterminer leur sort après étude bien fondée de leur cas particulier, cas par cas ». Quant aux sept militants de l’opposition encore détenus dans le cadre des enquêtes sur l’incendie des marchés de Lomé et de Kara, ils seront traduits...
(AFP 20/02/18)
Le dialogue ouvert lundi à Lomé entre le pouvoir et opposition après six mois de crise politique au Togo, a connu de premières avancées au terme d'une longue journée de discussions qui ont été suspendues jusqu'à vendredi. Le premier jour des débats, qui s'est déroulé à huis-clos en présence du président ghanéen Nana Akufo-Addo, facilitateur dans la crise, ont été largement dominés par les "mesures d'apaisement" exigées par l’opposition. "Les discussions se sont déroulées dans une bonne ambiance et ont abouti à des conclusions fructueuses. Les travaux sont suspendus jusqu'à vendredi pour donner le temps aux deux parties de réfléchir sur certaines questions qui ont été abordées"...
(RFI 20/02/18)
Au Togo, le dialogue inter-togolais pour une sortie de crise se poursuit depuis lundi matin19 février, en présence du président ghanéen Nana Akufo-Addo, facilitateur du dialogue. Après l’ouverture officielle, les délégués du pouvoir et ceux de la coalition de 14 partis d’opposition ont abordé le point sur les mesures d’apaisement. Le dialogue est par ailleurs suspendu pour le moment et reprendra vendredi 23 février. Les deux parties au dialogue, l’Union pour la République, parti au pouvoir, et la délégation de la coalition des 14 partis de l’opposition ont aussitôt après l’ouverture commencé les discussions.
(AFP 19/02/18)
Après six mois de profonde crise politique au Togo, le dialogue de la "dernière chance" s'est ouvert lundi à Lomé entre pouvoir et opposition, suscitant un mélange d'espoir et d'incrédulité dans ce petit pays ouest-africain gouverné depuis un demi-siècle par une même famille. "La paix, la liberté et la stabilité du peuple togolais est quelque chose qui n'est tout simplement pas négociable", a déclaré à la cérémonie d'ouverture le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, facilitateur dans la crise. Pouvoir et opposition ont enfin accepté de se réunir autour de la même table, alors que le président Faure Gnassingbé....
(Jeune Afrique 19/02/18)
Six mois après les manifestations organisées par le Parti national panafricain (PNP) qui ont marqué le déclenchement de la crise politique au Togo, le dialogue politique s’ouvre ce lundi en présence du président ghanéen, Nana Akufo-Addo. Des discussions qui devraient durer une dizaine de jours et lors desquelles douze points doivent être abordés. La date choisie pour l’ouverture des discussions est peut-être le fruit d’un pur hasard, mais elle n’est pas anodine. C’est le 19 août 2017 que les manifestations organisées par le PNP et la répression qui a suivi ont marqué le début de la spirale de crise politique. Six mois après, ce lundi 19 février, les différents acteurs sont appelés à discuter des points de friction pour sortir...
(AFP 19/02/18)
Après six mois de crise politique au Togo, le dialogue de la "dernière chance" doit s'ouvrir lundi entre pouvoir et opposition, suscitant un mélange d'espoir et d'incrédulité dans ce petit pays ouest-africain. "C'est le dialogue de la dernière chance. L'opposition et le pouvoir ont intérêt à tout faire pour sortir définitivement ce pays de cette situation d'instabilité", explique à l'AFP Joël Afandjigan, commerçant à Lomé. "Chaque camp doit mettre un peu d'eau dans son vin". Pouvoir et opposition ont enfin décidé de se réunir autour de la même table, alors que le président Faure Gnassingbé, actuellement à la tête de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest...
(APA 19/02/18)
APA Lome (Togo) - Le représentant la coalition, des 14 partis politiques de l’opposition togolaise, Eric Dupuy, présage des discussions « très dures » lors des travaux du dialogue politique qui s’ouvrent demain lundi, à Lomé « Nous avons passé 4 jours de discussions, et si vous regardez le règlement intérieur, vous auriez lu dans les lignes que les discussions ont été très serrées », a-t-il révélé, devant la presse ce dimanche, après la signature du règlement intérieur au comité préparatoire du dialogue, Le chargé à la communication de la coalition « présage que les discussions qui vont s’ouvrir demain ne seront certainement pas aisées », mais « très dures » et « très ardues », « puisque nous discutons...
(AFP 19/02/18)
Le dialogue entre l'opposition togolaise et le président Faure Gnassingbé doit s'ouvrir lundi au Togo, après six mois d'une profonde crise sociale et politique dans ce petit pays d'Afrique de l'Ouest. A cette occasion, Jean-Pierre Fabre, chef de file de l'Alliance nationale pour le changement (ANC) et leader historique de l'opposition, qui dit vouloir "éviter toute mascarade de dialogue", a répondu aux questions de l'AFP: Vous avez demandé la libération de partisans de l'opposition incarcérés, une mesure "non-négociable" avant le début des discussions. A quelques jours de l'ouverture du dialogue, maintenez-vous cette position ? Jean-Pierre Fabre: Je maintiens fermement cette position: les personnes détenues doivent être libérées avant toute discussion. Prenons l’exemple des détenus dans l’affaire des incendies des marchés...
(APA 19/02/18)
APA Lome (Togo) - Au sortir des derniers travaux du comité préparatoire du dialogue ce dimanche, Gilbert Bawara, le ministre de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative, représentant le gouvernement, a affiché son un ‘’optimisme’’ quant à l’issue des travaux proprement dits qui s’ouvrent demain, lundi. ‘’On est confiant que les Togolais, en se parlant entre eux, doivent être en mesure de trouver des solutions qui répondent à la fois à l’intérêt général et au bien commun de tous les Togolais’’, a-t-il déclaré. Et le ministre d’ajouter : ‘’nous n’allons pas nous départir de cette confiance et de cet optimisme. Nous pensons et nous espérons que chacun sera animé par le même état d’esprit’’ . Membre...
(Agence Ecofin 19/02/18)
Nana Akufo-Addo, chef d’Etat ghanéen et facilitateur dans la crise togolaise, est arrivé en fin d’après-midi, ce dimanche 18 février, à Lomé. Objectif : présider la cérémonie d’ouverture du dialogue inter-togolais prévue ce lundi 19 février 2018. Les acteurs politiques togolais auront ensuite dix jours pour trouver une issue pacifique concertée à la crise que traverse leur pays depuis plus de six mois. Pouvoir et opposition ont en effet matérialisé leur accord préliminaire en apposant leur signature au bas du règlement intérieur devant régir les discussions politiques. Du côté de la majorité au pouvoir (Union pour la République), c’est Atcholi Aklesso,
(APA 19/02/18)
APA Lome (Togo) - Le comité préparatoire du dialogue politique au Togo, a terminé ses travaux ce dimanche par la signature d’un règlement intérieur devant conduire aux discussions, a constaté APA. Selon le document final des travaux préparatoires « chacune des deux parties (le parti présidentiel, Union pour la République, et la coalition des 14 partis de l’opposition) se fera représenter par 7 délégués dument mandatés dotés d’un pouvoir de prise de décision, sans préjudice de leur droit de se concerter avec leurs mandants autant que besoin ». Aussi, précise-t-il, « l’accord global sera constitué des points d’accord sur les différents sujets à l’ordre du jour », lors d’un dialogue qui se déroulera « durant une période d’environ 10 jours...
(APA 19/02/18)
APA - Lome (Togo) - Seules 67 victimes des violences politiques survenues au Togo entre 1958 et 2005 ont bénéficié d’une prise en charge médico-psychologique à ce jour, a révélé le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) Présentant vendredi à Lomé, un bilan à mi-parcours des activités de l’institution qu’elle dirige, Awa Nana-Daboya, la présidente explique que « le HCRRUN s’était donné pour objectif d’épuiser au cours de cette première phase, les 137 victimes de 2005 telles que recensées par la CVJR (Commission Vérité, Justice et Réconciliation, Ndlr) ». A en croire l’ancienne présidente de la Cour de justice de la CEDEAO, par ailleurs Médiatrice de la République, « les raisons de ce nombre étant...
(APA 19/02/18)
APA-Lomé (Togo) - Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a appelé, lundi à Lomé, la classe politique togolaise à faire preuve de ‘’compréhension mutuelle’’ dans ses négociations en vue de venir à bout de la crise qui mine son pays depuis plusieurs mois. Faisant preuve d’une grande neutralité, le président ghanéen qui donnait le coup d’envoi des travaux du dialogue politique au Togo, a assuré qu’il n’avait aucun parti pris dans son rôle de médiateur. Partant de là, il a affirmé que son souci était de faire en sorte « que les préoccupations et aspirations du peuple togolais soient prises en compte » dans les discussions. Selon le règlement intérieur adopté dimanche par le comité préparatoire, le dialogue devra porter...
(RFI 19/02/18)
Au Togo, le comité préparatoire a fini ses travaux dimanche 18 février, après de longues discussions. Un document est rendu public et servira de feuille de route pour le déroulement du dialogue. C’est un document de quatre pages qui va servir de règlement intérieur pendant les pourparlers entre les acteurs politiques du pouvoir et de l’opposition. Sept délégués de chacune des deux parties sont conviés à la table de discussion sous la houlette du facilitateur ghanéen. Les pourparlers devront durer une dizaine de jours. Ce dialogue a trois objectifs : trouver un accord aux questions spécifiques à l’origine de la crise actuelle, s’entendre sur des mesures concrètes à même de rétablir la confiance entre les acteurs sociopolitiques de la crise...
(Agence Ecofin 19/02/18)
Le Ghana accueillera, ce mercredi, une rencontre de 4 chefs d’Etat de l’espace Cedeao, dans le cadre de l’accélération du processus de création d’une monnaie unique, indique un communiqué de l’organisation régionale. Cette rencontre réunira la « task force présidentielle » composée des présidents Nana Akufo-Addo (Ghana), Muhammadu Buhari (Nigeria), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) et Mahamadou Issoufou (Niger). Elle devrait permettre l’adoption d’une nouvelle feuille de route pour la mise en œuvre du programme de la monnaie unique de la communauté, comme il a été recommandé lors de la réunion de Niamey, du 24 octobre dernier. Notons que cette réunion succède aux séances de travail, des 17,18 et 19 janvier derniers, à Abuja, au cours desquelles plusieurs experts régionaux ont...
(APA 17/02/18)
Les facilitateurs de la crise togolaise ont annoncé ce vendredi à Lomé, plusieurs points d’accord entre le gouvernement et son opposition, au terme de la deuxième journée des travaux du comité préparatoires du dialogue. Il s’agit notamment des accords portant sur les principaux objectifs, les principes directeurs et le mode de communication avec la presse suite aux discussions du dialogue. Quant aux formations politiques prenant part aux assises proprement dites, les facilitateurs ont indiqué que « les deux parties se sont mises d’accord concernant ceux qui vont participer au dialogue ».

Pages

(APA 21/09/17)
Un enfant de 10 ans a été tué lors des violents affrontements entre des partisans de l’opposition et du pouvoir survenus ce mercredi dans la ville de Mango située à environ 590 km au nord de Lomé, a annoncé le ministre togolais de la sécurité, le colonel Yark Damehane mercredi soir au cours d’une conférence de presse. « Des tirs d’armes à feu ont été effectués à partir des rangs des manifestants du PNP et le bilan est lourd: un enfant de 10 ans a été tué », a déclaré le ministre. « Nous avons dénombre plus de 24 blessés dont 6 par balles 4 par billes, c’est à dire les fusils de chasses. 7 maisons des responsables du parti...
(Le Monde 21/09/17)
Nouvelle figure de l’opposition, Tikpi Atchadam souhaite « une union d’action autour d’un seul et même objectif pour faire tomber le régime ». Inconnu du grand public il y a quelques semaines encore, l’opposant togolais Tikpi Salifou Atchadam, 50 ans, fondateur en 2014 du Parti national panafricain (PNP), a déboulé sur la scène politique au début de l’été. Originaire du centre-nord du pays, jusqu’alors considéré comme une chasse gardée du pouvoir, il a réuni plusieurs milliers de personnes dans un stade de Lomé et organisé une manifestation, le 19 août, qui a relancé un vaste mouvement de protestation demandant des réformes institutionnelles, dont l’objectif avoué est le départ du président Faure Gnassingbé, qui succéda à son père Gnassingbé Eyadéma, indéboulonnable...
(RFI 21/09/17)
Au Togo, Faure Gnassingbé est à la tête du pays depuis 2005. Et avant lui, c'était son père. Pour l'opposition, cela suffit. Elle ne cesse de réclamer une réforme de la Constitution qui limiterait le nombre de mandats présidentiels, avec effet immédiat. Après une mobilisation hier, mercredi 20 septembre, une nouvelle manifestation a lieu aujourd’hui, notamment à Lomé, la capitale du pays. Après un tour à Bè-Gakpoto, et à Agoé plus au nord de la capitale Lomé, les manifestants continuaient d’arriver au lieu du rassemblement, en ce début d'après-midi. A Agoé particulièrement, ils se mettaient en place dans une ambiance plus électrique qu’hier. Les responsables politiques ont quitté aussi le siège de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) pour...
(La Tribune 20/09/17)
Ce mardi 19 septembre 2017, les parlementaires togolais du parti au pouvoir en l'absence de leurs pairs de l'opposition, ont voté en totalité l'avant-projet de loi portant les réformes introduit par le gouvernement. Ce dernier se voit ainsi ouvrir la voie vers le référendum, alors que ce mercredi 20 septembre, des manifestations sont prévues de chaque côté. La majorité gouvernementale a fait fi du nouveau boycott de l'opposition ce mardi 19 septembre 2017 au parlement togolais. Alors que leurs pairs de l'opposition avaient boycotté la session et ne s'y sont même pas présentés, les 62 parlementaires de la mouvance présidentielle n'ont pas perdu le temps. Ils sont partis au vote à l'unanimité de l'avant-projet de loi portant réforme introduit par...
(RFI 20/09/17)
Au Togo, la réforme constitutionnelle ne pourra être votée que par référendum populaire. L'Assemblée s'est réunie en session plénière mardi 19 septembre pour examiner le projet du gouvernement. Un texte qui prévoit entre autres la limitation des mandats présidentiels. L'opposition, qui dénonce la non-rétroactivité de cette mesure, a boycotté la session parlementaire. Du coup, le parti au pouvoir n'a remporté que deux tiers des voix et non les quatre cinquièmes requis, ouvrant la voie à un possible vote par référendum. Le gouvernement y voit une main tendue, les opposants un passage en force.
(RFI 20/09/17)
Au Togo, la réforme de la Constitution sera soumise à un référendum. Le projet de loi du gouvernement a été voté ce mardi 19 septembre à l’Assemblée nationale. Cette réforme limite à deux le nombre de mandats du chef de l’Etat et instaure un scrutin présidentiel à deux tours. Mais l’opposition estime que le texte ne va pas assez loin. La crise politique n’est donc toujours pas résolue. L’opposition manifeste ce mercredi 20 septembre en espérant réunir autant de monde qu’il y a quinze jours. En tout, 14 partis sont mobilisés dont le PNP de Tikpi Atchadam et l’ANC de Jean-Pierre Fabre. Les cortèges ont démarré en tout début d'après-midi avec une particularité cette fois-ci : les opposants défilent sur...
(Le Monde 20/09/17)
Le ministre de la communication Guy Lorenzo défend la réforme constitutionnelle en cours qui permettrait au président Gnassingbé de se représenter en 2020 et en 2025. Guy Lorenzo est le ministre de la communication, de la culture, des sports et de la formation civique. Formé en France, ancien cadre de la Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur (Coface), il a été nommé au gouvernement togolais après la réélection, en 2015, de Faure Gnassingbé, pour un troisième mandat de cinq ans. L’opposition demande le départ du président et boycotte les débats au Parlement sur la réforme constitutionnelle proposant
(Jeune Afrique 20/09/17)
L’opposition et le parti au pouvoir manifestent pendant deux jours à travers le pays, les uns pour réclamer le retour à la Constitution de 1992, les autres pour soutenir le chef de l’État. La veille, le Parlement a voté le projet de loi portant réforme Constitutionnelle, sans atteindre le quorum requis mais en ouvrant la voie à un référendum. L’arithmétique est claire comme de l’eau de roche. Avec 91 inscrits, 62 voix pour, 0 contre et 1 abstention, l’Assemblée nationale est donc passée au vote à l’issue des travaux en commission, pour faire adopter le projet de loi portant réformes constitutionnelles déposé par le gouvernement quelques jours plus tôt. « Le vote est acquis à la majorité des 2/3. Cela...
(Jeune Afrique 20/09/17)
Selon Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, les opposants qui invoquent la Constitution de 1992 pour rejeter une éventuelle nouvelle candidature de Faure Gnassingbé à la présidentielle en 2020 se livrent à "un faux procès". Jeune Afrique : À quelques heures de marches éclatées de l’opposition, diriez-vous que la situation est grave au Togo ? Payadowa Boukpessi : Le gouvernement, dans son ensemble, prend au sérieux la situation. À partir du moment où il y a des manifestations qui perturbent certaines activités publiques et privées, il a le devoir de prendre la mesure de la situation, dans l’intérêt de la population. Tandis que certains opposants réclament un retour à la Constitution de 1992,...
(APA 20/09/17)
L’opposition togolaise s’est abstenue de voter ce mardi, le projet de révision constitutionnelle soumis par le gouvernement, au cours d’une session extraordinaire de l’Assemblée nationale, ouvrant ainsi la voie à un possible vote par référendum. Seuls les 62 députés du parti au pouvoir au Togo, Union pour la République (UNIR) ont voté le texte, alors que, selon la loi togolaise, il faut le vote des 4/5 des députés. La députée indépendante de « Sursaut Togo » présente s’est abstenue. Dama Dramani, président de l'Assemblée nationale a cité l'article 144 de la constitution qui stipule que le projet ou la proposition de révision constitutionnelle est considéré comme adopté, s'il est voté à la majorité des 4/5 des députés composant l'Assemblée nationale...
(Le Monde 19/09/17)
Depuis août, d’importantes manifestations se succèdent à Lomé alors que le Parlement doit examiner une réforme constitutionnelle. En sa cathédrale du Sacré-Cœur de Jésus sise au centre-ville, Mgr Denis Amouzou-Dzakpa a été habitué à un décorum plus flatteur. Dimanche 17 septembre, comme c’est le cas depuis l’incendie accidentel et partiel de sa cathédrale blanche et rose, en avril, l’archevêque de Lomé s’est contenté d’une tente dressée dans la cour de l’édifice religieux pour dire la messe. Les centaines de fidèles sont assis sur des chaises en plastique. Sur leur dossier, on ne sait quel fabricant a moulé le slogan : « Just be happy ». Contents, les fidèles semblaient en effet l’être à la sortie de l’office. Il faut dire...
(RFI 19/09/17)
Au Togo, la réforme proposée par le gouvernement après les grandes manifestations des dernières semaines est examinée ce mardi 19 septembre à l’Assemblée nationale. Le texte reprend les principales revendications de l’opposition : la limitation du nombre de mandats présidentiels et un scrutin à deux tours. Mais il est déjà critiqué. D’ailleurs, l’opposition n’a pas prévu d’assister aux débats et maintient ses appels à manifester mercredi et jeudi. Un dialogue de sourds. Voilà comment un député résumait les derniers échanges entre pouvoir et opposition. Le gouvernement assure avoir répondu aux principales revendications des...
(Le Monde 19/09/17)
L’opposition demande de limiter à deux le nombre de mandats présidentiels, dans un pays, où depuis 50 ans, règne une seule famille. De nouvelles manifestations sont attendues cette semaine à Lomé, la capitale du Togo. Ce petit pays de 7,6 millions d’habitants coincé entre le Bénin et le Ghana, traverse une crise politique et des dizaines de milliers de personnes sont déjà descendues dans la rue à Lomé et en province au début du mois de septembre à l’appel d’une coalition de quatorze partis d’opposition. Des rassemblements d’ampleur historique, au cours desquels ils demandaient la mise en place des réformes et le départ du président Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005. Une réforme constitutionnelle est en discussion afin de limiter...
(Jeune Afrique 19/09/17)
Alors que la procédure parlementaire sur le projet de réforme constitutionnelle se poursuit sur fond de blocages, la Conférence des évêques du Togo s’est prononcée dimanche, pour la première fois depuis le début des événements politiques qui secouent le pays. Leur prise de parole était attendue depuis des semaines. C’est chose faite depuis ce dimanche 17 septembre, date à laquelle dans toutes les cathédrales du pays des prières dites « de supplication en faveur de la paix, plus précisément en faveur des réformes institutionnelles et constitutionnelles », ont été organisées. L’objectif, selon les évêques, est « d’implorer la lumière de l’Esprit Saint sur les plus hautes autorités [du] pays afin qu’elles opèrent urgemment les réformes demandées par le peuple conformément...
(APA 18/09/17)
La Conférence des évêques du Togo a exigé dimanche que les reformes politiques « se fassent urgemment conformément à la Constitution de 1992 ». Les évêques du Togo qui se disent « vivement préoccupés par la situation socio-politique au Togo » ont formulé une grande prière de supplication en faveur de la paix dans toutes les cathédrales du Togo ce dimanche. « Son objectif est d’implorer la lumière de l’Esprit Saint sur les plus hautes Autorités de notre Pays afin qu’elles opèrent urgemment les réformes demandées par le peuple conformément à la Constitution de 1992 », a déclaré Mgr Denis Amuzou Dzakpah, archevêque de Lomé qui a lu la déclaration signée par les dix évêques du Togo à la cathédrale...
(La Tribune 18/09/17)
La Conférence des évêques de l'église catholique au Togo s'est exprimée sur la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août dernier. Dans une déclaration rendue publique ce dimanche 17 septembre, les prélats togolais ont recommandé des réformes conformément à la Constitution de 1992 et ont condamné les violences. C'était la voix la plus attendue jusqu'alors au Togo dans ce bras de fer qui oppose la majorité présidentielle aux partis de l'opposition. Ce dimanche 17 septembre, à travers une déclaration rendue publique, et adressée...
(Jeune Afrique 18/09/17)
Que s'est-il passé le 19 août dernier lorsque deux personnes ont trouvé la mort ? Des caches d'armes existent-elles ? Quel est le dispositif de sécurité prévu pour les manifestations des 20 et 21 août ? Yark Damehane, ministre de la Sécurité et de la Protection civile, a répondu aux questions de Jeune Afrique. Jeune Afrique : L’opposition prévoit des manifestations les 20 et 21 septembre à Lomé et dans plusieurs villes du pays. Pouvez-vous assurer qu’il n’y aura pas de répression, comme cela a été le cas le 19 août, quand la dispersion d’une manifestation de l’opposition à Lomé a provoqué la mort de deux personnes ? Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/475260/politique/togo-yark-damehane-il-faut-...
(RFI 16/09/17)
C'est une première étape, mais déjà contestée au Togo. Le projet de réforme constitutionnelle a été validé en commission, hier vendredi, à l'Assemblée nationale. Ce texte a été proposé par le gouvernement après les grandes manifestations des dernières semaines. Il reprend les principales revendications des protestataires : la limitation du nombre de mandats du chef de l'Etat et un scrutin présidentiel à deux tours. Mais l'opposition réclame plus et la journée de débats au sein de la commission a été mouvementée. Des heures de discussions animées, mais aucun compromis.
(Jeune Afrique 15/09/17)
Le chef de file de l’opposition togolaise estime qu’il est trop tard pour réformer. Le groupe parlementaire de son parti exclut de voter la modification constitutionnelle envisagée par le gouvernement sous la pression de la rue. Après un début septembre marqué par plusieurs jours de mobilisation populaire dans les rues de Lomé et d’autres villes du Togo, les partisans d’un retour à la limitation du nombre de mandats présidentiels ont annoncé de nouvelles marches, ces 20 et 21 septembre. Dans le même temps, le texte de la réforme constitutionnelle proposée par le gouvernement est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, où les députés de l’opposition ont décidé de quitter l’hémicycle, jeudi, pour protester contre la procédure adoptée. Dans ce contexte...
(Jeune Afrique 15/09/17)
Le texte de révision constitutionnelle présentée par le gouvernement va être discuté ce vendredi à l’Assemblée nationale togolaise dans un contexte tendu. Jeudi, les députés de l’opposition ont quitté l’hémicycle pour protester contre l’ordre du jour. La commission des lois constitutionnelles doit se retrouver ce vendredi pour procéder à l’étude de la proposition de réformes constitutionnelles présentée par le gouvernement. Un premier rendez-vous autour du texte qui suit une semaine de bras-de-fer tendu entre les députés de la majorité et l’opposition, après les manifestations massives de début septembre. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/474660/politique/togo-faure-fabre-bataille-d...

Pages

(Agence Ecofin 10/11/17)
A compter de ce vendredi 10 novembre, les populations de la préfecture togolaise de l’Ogou, ne subiront plus les difficultés liées à la non-fourniture de l’énergie électrique. Le Togo expérimente pour la première fois des mini-centrales solaires photovoltaïques. A Bavou, les travaux qui ont démarré en février 2017, se sont achevés en octobre de la même année. Il s’agit de la construction d’une mini-centrale solaire de 150 kWc, avec un réseau de distribution basse tension (BT) de 5 km, équipé de 65 lampadaires d’éclairage public et des compteurs de branchements pour les clients. Outre Bavou, le projet d’un coût total de 2 milliards de FCFA permettra l’électrification des localités d’Assoukoko dans la préfecture de Blitta ; de Kountoum dans la...
(Xinhua 08/11/17)
Des milliers de personnes sont descendues dans les rues mardi à Lomé,capitale du Togo, pour exiger des réformes constitutionnelles avec limitation du mandat présidentiel. Des violences sont signalées dans certaines villes du pays, notamment à Bafilo et Sokodé où les rassemblements des manifestants ont été sérieusement dispersés. C'est le début d'un programme de trois jours de manifestation prévus les 7, 8 et 9 novembre, à l'appel d'une coalition de quatorze partis de l'opposition qui réclame le retour à la ....
(Agence Ecofin 08/11/17)
Leader national dans la production et la distribution de bière et de boissons alimentaires avec des milliers d’emplois crées, une croissance économique constante et une qualité mondialement récompensée, la Brasserie BB Lomé, filiale du groupe français BGI au Togo, confirme sa vision d’être une entreprise performante, rentable et citoyenne. Depuis fin 2016, elle intègre les enjeux de l’agriculture au Togo au cœur de sa stratégie globale. C’est ainsi qu’elle a fait le choix d’intégrer le riz, une des matières première utilisée dans sa recette de fabrication de la bière, produit localement. C’est un pari qu’a fait la nouvelle Direction Générale de la Brasserie BB Lomé, car l’agriculture au Togo n’étant pas développée à grande échelle, il a fallu trouver une...
(Jeune Afrique 07/11/17)
Alors que les manifestations reprennent ce mardi, la délégation du FMI qui était en mission de revue à Lomé la semaine dernière estime que les tensions qui secouent le pays depuis plusieurs semaines pourraient écorner les bons résultats économiques du Togo. Les services du FMI ont achevé le 31 octobre une mission de revue au Togo, dans le cadre de la première revue du programme appuyé par une Facilité élargie de crédit (FEC) approuvé en mai. Si les indicateurs économiques relevés sur place sont globalement positifs – croissance qui pourrait frôler les 5 % en fin d’année, faible taux d’inflation, assainissement en cours des finances publiques, modernisation des infrastructures, financements extérieurs obtenus à des conditions favorables… -, le chef de...
(Agence Ecofin 06/11/17)
Samedi dernier en Italie, la police de la ville de Syracuse a annoncé l’arraisonnement d’un navire battant pavillon togolais, dans les eaux siciliennes, pour contrebande de diesel. En effet, il transportait plus de 100 tonnes de diesel chargé en Libye, dans plusieurs citernes cachées. Ceci, pour le compte du marché italien. Les enquêtes sont en cours pour déterminer l’endroit précis où le combustible a été chargé et l’identité du destinataire du produit. En attendant, le capitaine du navire, un Indonésien de 25 ans, a été inculpé pour trafic et blanchiment d’argent. Cependant, les quatre autres membres de l’équipage ont été relâchés. La police a refusé de communiquer davantage d’informations sur cette affaire en attendant les premiers résultats de l’enquête. Il...
(Agence Ecofin 06/11/17)
Selon Melissa Rousset, une spécialiste de la finance digitale, on verra se développer dans les prochaines années, en Afrique de l'ouest francophone, le crédit scoring, une technique qui consiste à évaluer la capacité de remboursement d’un demandeur de prêts, grâce à l'analyse des données le concernant. Le crédit scoring, très développé en Afrique de l'est, a permis d'y améliorer l'inclusion financière. Jusqu'à présent, la décision de donner ou non une suite favorable à un demandeur de crédit, repose encore largement sur des outils d'évaluation préconçues et peu flexibles. Par exemple, plusieurs consommateurs de crédit de communication téléphonique ne s'en rendent pas toujours compte, mais derrière le service de prolongation du temps ou du volume des appels, se cache un service...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Après de longues procédures internes sans obtenir gain de cause, notamment auprès du Tribunal de première instance et de la Cour d’appel de Lomé, les habitants de 21 villages, expropriés il y a deux décennies, à l’occasion de l’érection du barrage hydroélectrique de Nangbeto, se tournent vers la justice communautaire. Selon le site d’information Togo top infos, ils viennent de saisir la Cour de Justice de la CEDEAO. Les plaignants exigent en effet de la Communauté électrique du Benin (CEB), qui a conçu le barrage, le paiement des dédommagements qui leur sont dus en contrepartie de l’expropriation de leurs terres, situées dans le canton d’Atchinedji. « Vu que ces sites regorgent d’immenses richesses et que les habitants du canton vivent...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a espéré que le projet de monnaie unique de la CEDEAO, l’Eco, se mette en place rapidement, à l’occasion du sommet des chefs d’Etat de cette sous-région, qui s’y est récemment tenu à Niamey. Volontariste, le chef de l’Etat nigérien a proposé la mise en circulation de l’Eco à partir de 2020 au sein des pays qui sont « techniquement prêts », suivant processus européen qui a conduit à l'Euro. L'adhésion des autres Etats se ferait alors progressivement. Une proposition reprise dans le communiqué final, traduisant ainsi, de nouveau, une volonté d’aboutissement du projet. Mais une chose que le président du Niger n’a pas expliqué clairement, c’est ce qu’il entendait par « Pays techniquement...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Il y a quelques semaines, le Commonwealth Development Corporation, le fonds britannique de financement du développement, annonçait son intérêt particulier pour l’Afrique de l'Ouest, notamment la Côte d'Ivoire et le Sénégal, qui sont les moteurs de l'écononomie dans la zone UEMOA. L'annonce, cette fois, vient du Norfund, le fonds norvégien de financement du développement via des investissements directs non-boursiers. Selon des propos rapportés par Reuters, citant le directeur général de l'institution, qui intervenait en marge d'une conférence, le Norfund envisage de renforcer son ancrage en Afrique de l'ouest avec une base opérationnelle au Ghana. Dans la foulée, on apprend aussi que le Norfund prévoit d'investir 1 milliard $ dans le secteur bancaire en Afrique subsaharienne, sans qu'on ne puisse confirmer...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Au terme des 9 premiers mois de 2017, la zone de l’UEMOA, a conforté sa place de premier marché d'Ecobank en terme de prêts et créances nets à la clientèle, a pu constater l'Agence Ecofin de la publication de ses performances financières sur la BRVM, où le groupe est coté. Au 30 septembre 2017, l'encours global des avances accordées par Ecobank à l'ensemble des économies de cette sous-région, était de 3,4 milliards $. Cela représente désormais 36,9% des prêts totaux du groupe, dont l'encours à cette période de référence était de 9,6 milliards $ Le Nigéria, jusqu'à une date récente, était de loin le plus important marché du groupe. Mais l'encours des prêts et créances nets y a affiché une...
(Agence Ecofin 02/11/17)
Au Togo, les échanges commerciaux ont connu une amélioration durant la décennie se terminant en 2015. Le poids du commerce est passé de 91% du PIB en 2006 à 95 % en 2015, révèle le panorama de l'Aide pour le commerce 2017. Cette performance a été plus ou moins portée par la forte progression de l’ensemble flux commerciaux. Les exportations de services ont cru de 178% tandis que les importations sont ressorties avec une hausse moins conséquente (43%). Si les services ne représentaient que 20% des exportations globales en 2006, ils se sont améliorés à 30% en 2015. Et ne représentent que 15% des importations contre 22% en 2006. Le solde des services s’en est ainsi trouvé renforcé. Par contre,...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme que la zone est en cours de rétablissement. Son taux de croissance annuel se raffermit de 1,4% en 2016, à 2,6% en 2017 et à 3,4% en 2018. Si l’on exclut les deux géants malades que sont le Nigeria et...
(Xinhua 31/10/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) appelle les huit pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à accélérer la diversification de leurs économies afin d'accroître leurs croissances, a indiqué lundi, sa représentante résidente au Sénégal, Cemile Sanack, lors de la publication d'un rapport de son institution sur les perspectives économiques régionales. Les perspectives de croissance dans la zone UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo) sont "favorables", selon Cemile Sancak. Ainsi, la croissance est attendue au-dessus de 6% en moyenne. "Pour maintenir cet élan à moyen terme, les efforts doivent rester étendus pour promouvoir le développement des PME, mobiliser l'investissement direct étranger. Toutefois, il serait important d'accélérer la diversification des économies de la zone pour consolider...
(APA 28/10/17)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) - Plus de 5% de la croissance économique «ne bénéfice pas à l’ensemble de la population» au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Togo, selon un rapport de la Banque mondiale (BM) sur les disparités spatiales du développement économique dans ces pays de la sous-région ouest-africaine, rendu public vendredi. Plus de 5% de la croissance économique «ne bénéfice pas à l’ensemble de la population» au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Togo, selon un rapport de la Banque mondiale (BM) sur les disparités spatiales du développement économique dans ces pays de la sous-région ouest-africaine, rendu public vendredi. Dans ce rapport intitulé Géographie du bien-être au Bénin, au Burkina Faso, en Côte...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(Agence Ecofin 27/10/17)
Eric Bio, Analyste Financier, Diplômé de l’Université Paris I et de l’Institut Supérieur du Commerce (ISC) de Paris, vient d’être nommé Directeur du Département des Opérations de la BOAD, après plus d’une vingtaine d’années d’expérience au service de cette Institution. Expert chevronné en financement de projets, il a œuvré et porté plusieurs innovations structurantes, de diversification de l’offre de produits et d’accroissement du volume des activités de la Banque. Outre, les financements structurés, il a notamment conduit le chantier de mise en place du dispositif institutionnel lié aux problématiques climatiques et de développement durable. A ce titre, Il a présidé le Groupe Carbone chargé de l’initiative de la Banque pour la lutte contre les effets négatifs des changements climatiques. En...
(Xinhua 27/10/17)
La Banque d'investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) va financer pour un montant global de 70,544 millions de dollars deux projets publics et deux projets privés au Burkina Faso, en Guinée, au Mali et au Togo, a-t-on appris jeudi auprès du siège de la Banque à Lomé. Son conseil d'administration a approuvé mercredi les financements relatifs aux quatre projets, au cours de sa 55e réunion tenue à la capitale togolaise. En faveur du secteur public, un montant total de 44,5 millions de dollars a été approuvé, soit 9,5 millions de dollars pour un projet d'assainissement et d'adduction d'eau au Burkina Faso et 35 millions de dollars pour l'interconnexion du réseau électrique entre le Mali et la Guinée. Au...
(Jeune Afrique 26/10/17)
Le chef de l’État togolais a inauguré mardi en présence de l’homme d’affaires français Vincent Bolloré une salle de cinéma CanalOlympia à Lomé, la septième ouverte sur le continent par le groupe Vivendi. C’est un joyau de près de 1,5 milliard de francs CFA (2,29 millions d’euros) qui a été inauguré ce 24 octobre en plein centre-ville de la capitale togolaise. Pour l’occasion, Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance du groupe de communication et de divertissement Vivendi (Universal Music Group, Canal+, Dailymotion) a fait le déplacement à Lomé.
(Agence Ecofin 26/10/17)
Selon la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), si la question du changement climatique n'est pas abordée, il y aura des conséquences désastreuses. « Comme je l'ai déjà dit, si nous ne faisons rien en ce qui concerne le changement climatique maintenant, dans 50 ans, nous serons, grillés et rôtis.», a déclaré Christine Lagarde (photo), lors d'un débat mardi à la Future Investment Initiative de Riyad, en Arabie saoudite. « Des décisions sont nécessaires à ce stade, ce qui implique que probablement dans 50 ans, le pétrole sera une matière première de second rang.», a ajouté Mme Lagarde. Selon la dirigeante, le changement climatique et l'inégalité croissante sont les deux questions clés imminentes. « Si nous n'abordons pas ces...
(AFP 25/10/17)
La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest a redit mardi sa volonté de créer une monnaie unique pour ses 15 pays dès 2020, mais le Nigeria, poids lourd de la zone, a exprimé sa réticence. Serpent de mer dont il est question depuis 30 ans, une monnaie unique pour les 15 pays de la Cédéao, qui remplacerait le franc CFA et sept autres devises nationales, apparaît difficile à mettre en place rapidement au vu des difficultés citées lors du sommet des chefs d'Etat de la zone qui s'est tenu mardi à Niamey. Le sommet a cependant proposé une piste pour contourner les gros problèmes de convergence économique et financière entre les Etats : "Une approche graduelle privilégiant un...

Pages

(Ici Lomé 05/12/16)
La 7è édition du tournoi de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMAO) appartient désormais au passé. Le ministre togolais en charge des Sports, Guy Madjé Lorenzo, fait son bilan. Il est satisfaisant. Le ministre Guy Madjé Lorenzo dresse un bilan positif de la compétition qui s’est tenue à Lomé du 26 novembre au 3 décembre 2016. « Sur le plan sportif, nous avons vu une qualité de jeu et ça augure de belles choses pour l’avenir du football africain », déclare-t-il. Selon lui, malgré le fait que certains pays n’aient pas organisé de championnat depuis longtemps, « les équipes ont été très préparées ». « Je pense que la qualité de la préparation des huit délégations nous permet de...
(APA 02/12/16)
Le Sénégal s’est qualifié jeudi pour la finale de la 7e édition du tournoi de football de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) après sa large victoire 5 buts à 0 face à la Guinée Bissau, a constaté APA. Les Sénégalais n’ont pas fait de cadeau à leurs adversaires lors de ce match comptant pour la 3e et dernière journée de la poule B. Les buts sénégalais ont été inscrits respectivement par Ibrahim Niane, Krepin Diata Badje Alou (doublé ) et Pape Habib. Dans l’autre match de cette poule, le Bénin et le Burkina Faso ont fait match nul 0-0. La finale aura lieu samedi entre le Sénégal et le Mali.
(Alerte Info 30/11/16)
L’équipe nationale de football de la Côte d’Ivoire a battu lundi à Lomé celle du Togo par un but à zéro (1-0), lors de la deuxième journée du tournoi des huit pays de la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Le but des Eléphanteaux (équipe des moins de 20 ans, U20) est intervenu à la 92e minute, sur un coup de pied de Abdoul Razak, dans les derniers instants de jeu d'un match physique dans l’ensemble. Vainqueur face au Togo lors de la première journée, le Mali a fait un match nul (0-0) avec le Niger. Les Eléphants rejoignent donc les Aigles à la tête de la poule A avec 4 points quand le Togo, pays organisateur, est...
(APA 30/11/16)
Après sa défaite en ouverture samedi face au Mali, l’équipe nationale locale de football du Togo a encore perdu lundi soir à Lomé face à la Côte d’Ivoire par 1-0, lors de la 3è journée du tournoi de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Les deux équipes ont offert un football d’une bonne facture sans que les attaquants ne trouvent le chemin des filets. Il a fallu attendre le temps additionnel pour que les Ivoiriens inscrivent l'unique but de la partie. Ce match comptait pour le Groupe A, tout comme la première rencontre de la journée entre le Mali et le Niger, qui s'est soldée par un nul (0-0). Le tournoi de l’UEMOA qui s’achève le 3 décembre prochain, est...
(AfreePress 29/11/16)
C’est terminé pour les Eperviers locaux du Togo. En 2ème match de poule contre les Eléphants de la Côte d’Ivoire, le Togo a concédé encore une seconde défaite 0 but contre 1, une défaite significative de l’élimination du pays organisateur du tournoi de l’intégration de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Le but qui a crucifié le Togo a été marqué à la 92ème minute, à trois (3) minutes de la fin du match. Après 45 minutes de jeu en faveur des Eperviers, une seconde mi-temps palpitante s’est développée. Les coups de boutoir des Eperviers du Togo n’ont pu rien donné. Et c’est la énième contre-attaque ivoirienne qui a porté ses fruits. Lors du premier match contre le Mali...
(France Football 24/11/16)
Une qualification pour la CAN au Gabon, un Championnat enfin relancé, des binationaux intéressés et des fonds FIFA de nouveau disponibles pour la Fédération : l'horizon s'éclaircit pour le Togo. Un seul point noir, finalement : son capitaine Sheyi Adebayor n'a toujours pas de club... Plus que quarante-huit heures avant que Lomé ne fête le football ouest-africain. La capitale du Togo, qui n'a pas l'habitude d'être le cœur du football africain, accueille en effet le septième Tournoi de l'Intégration organisé par l'UEMOA (Union économique et monétaire d'Afrique de l'Ouest), réservé aux joueurs évoluant sur le continent. Une compétition non labellisée CAF qui, par le passé, a servi de tremplin sportif au Niger mais aussi à la Guinée Bissau, jusqu'à les...
(Autre média 19/11/16)
La 7ème édition du tournoi de football de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) dénommée « Tournoi de l’intégration sous régionale» démarre le 26 novembre prochain à Lomé, sur fond de polémique autour de l’organisateur. La paternité de cette compétition annuelle qui met aux prises des joueurs évoluant dans les pays de la sous-région, est revendiquée par Eric FABRE ; ce que lui dénient les officiels togolais, hôtes du rendez-vous de cette année. C’est en novembre 2007 à Ouagadougou (Burkina Faso), que démarre pour la première fois le tournoi de l’UEMOA, visant à rassembler autour du football, les jeunes de cet espace afin de favoriser leur appropriation de l’idéal et de la culture de l’intégration. La paternité de ce projet...
(France 24 18/11/16)
Sans club depuis la fin de son bail de six mois avec le club anglais de Crystal Palace, Emmanuel Adebayor peine à rebondir. Mais au Togo, malgré les difficultés, "Sheyi" conserve son statut de star internationale. Au début du mois de septembre, le feuilleton de son vrai-faux retour en Ligue 1 avait tenu tout le Togo en haleine. Deux mois plus tard, Emmanuel Sheyi Adebayor n’a toujours pas trouvé chaussure à son pied. À 32 ans, la star du plus petit pays d’Afrique de l’Ouest peine à rebondir mais se laisse le temps de bien choisir sa prochaine destination. "C’est vrai que la prière de tous les Togolais, c’est que Sheyi retrouve un club… Mais le plus important, c’est que...
(Ici Lomé 17/11/16)
Passé par le Togo, l’actuel coach du Tout-Puissant Mazembé, garde de bons souvenirs de son court passage chez les Eperviers. Il n’a pas pu disputer la CAN 2010 avec eux, faute à l’attentat de Cabinda du 8 janvier. Selon lui, si l'opportunité se présente, il redeviendra sélectionneur des Eperviers. Au micro d'africatopsports, ce technicien se rappelle encore des matches difficiles que ses anciens joueurs ont livrés contre les Lions Indomptables du Cameroun, les Lions de l’Atlas du Maroc et des Panthères du Gabon avant de se qualifier pour la CAN 2010. Entre les Eperviers d’alors, il avait « de très bonnes relations », ajoute-t-il. Malheureusement, l’attentat du 8 janvier 2010 perpétré par les rebelles du Front de libération de l'enclave...
(Bladi 17/11/16)
Le Maroc s’est rassuré hier après sa victoire face au Togo en match amical qui s’est déroulé au Grand Stade de Marrakech. Cette victoire survient après le match nul face aux Ivoiriens samedi dernier (0 à 0), lors duquel les téléspectateurs ont vu une sélection marocaine en très grande difficulté et pas encore au point. Ce sont les Togolais qui ont ouvert le score à la 10è minute par Ayité Floyd, suivi quelques minutes plus tard pas un but du Marocain Khalid Boutaib qui a permis aux Lions de l’Atlas d’égaliser. Deuxième mi-temps assez terne et c’est encore une fois Khalid Boutaib qui donne la victoire aux Marocains à la 60è minute de la rencontre. Prochaines rencontres pour les Marocains...
(L'Equipe 16/11/16)
Boutaïb a inscrit un doublé lors de la victoire en amical du Maroc contre le Togo (2-1). Le Maroc a battu le Togo (2-1) mardi en match amical grâce à Khalid Boutaïb. Le joueur de Strasbourg a en effet signé un doublé dans cette rencontre, répondant à l'ouverture du score de Floyd Ayité (9e) d'un tacle sur coup franc (17e) puis en donnant la victoire aux siens d'une frappe puissante du gauche (58e).
(Ici Lomé 11/11/16)
En conférence de presse hier au stade de Kégué, le ministre en charge des Sports, Guy Madjé Lorenzo et le représentant-résident de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), Yamadou Kéita ont rappelé que tout est prêt pour que la compétition prévue du 26 novembre au 3 décembre 2016 démarre à Lomé. La 7ième édition du tournoi de l’UEMOA a été reportée en 2014 pour cause du virus Ebola. Elle a lieu en cette fin d’année toujours à Lomé. « Ce tournoi est une initiative de la commission de l’UEMOA qui a créé une cellule permanente destinée à l’organisation de cette compétition. Donc c’est UEMOA qui a fixé les objectifs, mais également les mécanismes de fonctionnements. Notre pays travaille avec...
(Ici Lomé 11/11/16)
On a beau s’appeler « Nouvel Elan », il y a des « togolaiseries » que l’on ne maîtrise pas, qui échappent et écornent l’image de l’instance faîtière. Le problème d’équipements est un caillou dans les chaussures des membres du Comité exécutif de la Fédération togolaise (FTF) dont ils peinent à s’en débarrasser définitivement. Les Eperviers ont entamé leur second stage de préparation de la CAN Gabon 2017 en Tunisie le mardi 8 novembre dernier. Il sera ponctué de deux rencontres amicales, l’une contre les Comores le 11 à Tunis et l’autre contre le Maroc le 15 à Marrakech. On pouvait éviter tout ça ! Claude Le Roy avait annoncé plusieurs semaines à l’avance que le stage de Tunisie commence...
(AfreePress 05/11/16)
La 36ème Coupe d’Afrique des nations (CAN) « Gabon 2017 » prévue pour se tenir du 14 janvier au 5 février 2017 s’approche à grands pas. Logés dans le groupe le plus relevé (groupe C ) où une tâche ardue les attend, les Eperviers du Togo et Claude Le Roy ne comptent pas faire de la figuration devant la Côte d’Ivoire, champion en titre, le Maroc et la République démocratique du Congo (RDC), deux (2) autres anciens champions de la CAN. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre ce vendredi l’expérimenté sélectionneur togolais sur une radio de la place. « Il faudrait que je sois complètement inconscient pour annoncer des objectifs. Nous voulons nous qualifier pour les quarts de...
(Le Temps - Tg 02/11/16)
Le Togo accueille la fête communautaire de football à partir du 26 novembre au 03 décembre à Lomé. Le tirage au sort de l’édition 2016 du tournoi de football de l’intégration de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) a été effectué au cours du week end. En lieu et place d’un tirage proprement dit, c’est plutôt une décision de reconduire les groupes issus d’un précédent tirage et qui date déjà de 2014, année à laquelle le tournoi n’a finalement pu avoir lieu. En novembre 2014, ce tournoi devrait déjà avoir lieu au Togo. L’UEMOA avait décidé à la dernière minute de surseoir à sa tenue en raison de l’épidémie Ebola qui sévissait dans la sous-région. La qualification pour cette édition...
(RFI 21/10/16)
Au Togo, le championnat de foot vient de reprendre, après deux années d'interruption. Le football togolais a connu quelques turbulences : graves tensions au sein de la fédération, carton rouge de la Fifa en 2014, puis dissolution des instances dirigeantes. La fédération togolaise a désormais un nouveau patron et les 14 clubs du pays ont retrouvé le chemin des pelouses. Mais la reprise est encore timide.
(APA 20/10/16)
APA-Abidjan (Côte d'Ivoire) - La sélection ivoirienne de football de Côte d’Ivoire, championne en titre des nations de football partage le Groupe C de la CAN 2017 avec le Maroc, la République démocratique du Congo et le Togo à l’issue du tirage au soir effectué, mercredi soir, à Libreville au Gabon. L’équipe de Côte d’Ivoire tête de liste du groupe C évoluera dans la ville d’Oyem. Le groupe A est composé du Gabon (pays organisateur), du Cameroun et de la Guinée Bissau alors que le groupe B qui évoluera à France-ville est constitué de l’Algérie, de la Tunisie, du Sénégal et du Zimbabwé. Enfin, le groupe D regroupe le Ghana, le Mali, l’Egypte et l’Ouganda. Ce dernier jouera ses matchs...
(AFP 20/10/16)
Claude Le Roy (sélectionneur du Togo, dans le groupe C avec le tenant du titre, la Côte d'Ivoire, le Maroc et la RD Congo): "On est la seule équipe qui aura rencontre trois anciens champions d'Afrique, puisque la RD Congo, le Maroc et la Côte d'Ivoire ont été champions d'Afrique. Il y a un seul groupe avec trois anciens champions d'Afrique, c'est notre groupe." Michel Dussuyer (sélectionneur de la Côte d'Ivoire, tenante du titre): "On a déjà un match d'ouverture contre le Togo. Il faut se méfier de cette équipe, car il y a beaucoup de bonnes individualités. Ils ont fini très fort les qualifications. Il faudra bien se concentrer sur ce premier match." Florent Ibenge (sélectionneur de la RD...
(Ici Lomé 20/10/16)
Ce mercredi, les 16 sélections nationales qualifiées pour la CAN Gabon 2017 connaissent leurs adversaires. Le Togo logé dans la poule C affrontera la Côte d’Ivoire, le Maroc et la RDC. Les réactions de quelques Eperviers. Placé dans un groupe un peu compliqué pour les uns, de la mort pour d’autres, le Togo devra se mettre sérieusement au travail et jouer à fond ses chances pour espérer se qualifier pour les quarts de finale. Visiblement les joueurs ne s’affolent guère. « L’essentiel est de bien commencer », estime le défenseur Ouro Akoriko Sadate au micro de togofoot qui croit même qu’« avec le travail et la préparation » les Eperviers pourraient se qualifier pour le tour suivant. Sege Akakpo contacté...
(NewsMada 18/10/16)
L’information est passée sous silence dans la Grande île alors que le staff technique togolais a clairement souligné que Madagascar a « rebroussé chemin pour éviter de perdre des points au classement Fifa ». Bien que la Fédération malgache de football ou encore le staff technique n’ait pipé mot sur le sujet, les médias togolais ont rapporté qu’un match amical contre le Togo a été prévu pour le 9 novembre prochain dans la région parisienne. Cependant, Madagascar a répondu par la négative à l’invitation de l’équipe de Claude Le Roy pour diverses raisons. Du coup, ce dernier devra se tourner vers le Gabon, pays hôte de la Can 2017 senior, pour combler les lacunes au niveau des préparations à la...

Pages

(LoméInfos 22/07/14)
Vous vous rappelez surement du clip vidéo « We are Happy from Lome » qui a fait le tour du monde. Et bien Trysha la réalisatrice de cette vidéo revient…. Mais cette fois-ci avec son blog. En effet le blog de la Togolaise fait partie du Top 10 des blogs africains selon le classement du journal Jeune Afrique. Tremblonmaiosons.com est blog de Trysha qui fait partie des meilleurs dans le domaine de la mode au Togo. La qualité et la beauté des images, l’écriture simple et accessible à tous de la bloggeuse font de son mini-site un véritable régale. « J’aime les vernis à ongles (obsédée par ceux de Chanel), les parfums, les chaussures, les sacs, les fringues, les voyages,...
(AfreePress 21/07/14)
Les luttes traditionnelles Evala 2014 ont pris fin samedi avec trois (3) finales, à Lama, à Soumdina et à Lassa en présence du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. A Soumdina, la rencontre s’est soldée par une large victoire des blancs de Soumdina-Bas sur Soumdina-Haut, vingt-deux (22) contre treize (13) et de douze (12) contre trois (3) pour Soumdina-Bas dans la catégorie des Ahoza. Dans le canton de Lassa, les empoignades se sont soldées par un score très serré, quinze (15) pour les lutteurs de Lassa-Bas et treize (13) pour ceux de Lassa-Haut. Les Evala sont constituent un rite iniatique marquant le passage de l’adolescence à la caste des adultes pour les jeunes Kabyè de 18 à 20 ans. Telli K.
(République du Togo 18/07/14)
Les luttes traditionnelles Evala en pays Kabyé se sont achevées en apothéose jeudi avec la grande finale qui a opposé la coalition Akei+Lao+Kioude+Tchamdè à celle de Kadjika+Awidina+Koda+Pittah sur le terrain de Kagnalada encore appelé terrain rouge. Après des chaudes empoignades, les lutteurs Akei+Lao+Kioude+Tchamdè très techniques ont dominé la rencontre sur un score de 55 contre 24. Le chef de l’Etat a suivi dans l’après-midi les finales de Sarakawa et d’Agbandè-Yaka dans la préfecture de Doufelgou. Il avait à ses côtés le Premier ministre et le président de l’Assemblée nationale. A Sarakawa, le duel ayant opposé la coalition Kpéssidè+Kawa à Sara a vu la victoire de Sara sur l’alliance Kpéssidè+Kawa 10 contre 7 chez les Evala et 7 contre 3 chez...
(Organisation de la Presse Africaine 16/07/14)
LOME ( 2014 Afriquinfos) - Il faut consacrer et dédier une Journée, sur le calendrier international, à la célébration des cultures d'Afrique. C'est le pari qu'est en train de relever l’ONG RAPEC (Réseau Africain des Promoteurs et Entrepreneurs Culturels). Toutes choses qu'expose son communiqué suivant. «L’ONG Réseau Africain des Promoteurs et Entrepreneurs Culturels (RAPEC), soutenue par le gouvernement togolais, l’Unesco et d’autres institutions internationales, lance le 24 janvier 2015, la Journée Mondiale de la Culture Africaine (JMCA). Après le Premier Congrès Panafricain organisé les 17, 18 novembre 2011 à Lomé au Togo sur le thème "Culture, levier du développement en Afrique", par l’ONG RAPEC en collaboration avec l’UNESCO, l’une des recommandations forte du Rapport Général propose la mise en place...
(Ici Lomé 16/07/14)
Dans les espaces anglo-saxons, on parle d’Industries culturelles. Dans les espaces francophones, on parle de Culture. Et vous avez toute la différence dans les angles d’approche, de perception et de finalité. Dans les espaces francophones, la Culture est toujours restée dans ses dimensions (l’œuvre de création ou la créativité) de sens, d’essence et de quintessence, sur fond d’idéologie et/ou de religion. Parce que justement, largement et longtemps influencée par les écoles de l’Art abstrait et du Pop Art. Dans les espaces anglo-saxons, en plus de ses dimensions Entertainment (divertissement-loisir) et Edutainment (éducation-formation), la Culture est d’abord et avant tout, Business. Tant qu’il est vrai dans ces environnements-là, l’Art est (aussi) économie et l’Economie est (aussi) un art. Parce qu’articulé sur...
(AfreePress 15/07/14)
C’est Mlle Jolindah Ablavi Litor étudiante en 1ère année de Droit qui représentera la région des Savanes à l’édition 2014 du concours national Miss Togo. Cette étudiante de 22 ans a été élue samedi dernier la plus belle demoiselle de la région des Savanes, a appris l’Agence de Presse Afreepress auprès du Comité national d’organisation du concours. Mlle Jolindah Ablavi Litor est accompagnée sur le podium de Dédé Ginette Ekoué-Toulan (1ère dauphine, 22 ans, étudiante en 3è Année Management), Djédjome Merveille Adabunu (2ème dauphine, 19 ans, étudiante en 1ère Année/ gestion des entreprises) et Magnim Laura Bilaou (3ème dauphine, 18 ans, élève en Terminale G1). La cérémonie ayant présidé au choix de ces quatre beautés de la région s’est tenue...
(Le Télégramme 228 11/07/14)
Le budget 2014 du Fonds d’Aide à la Culture (FAC) a été lancé hier, avec à la clé un montant de trois cents millions (300 000 000) de francs CFA. C’est un fonds réservé aux artistes reconnus par le Bureau Togolais des Droits d’Auteurs (BUTODRA) et qui ont des projets dans cinq domaines culturels. Le délai d’enregistrement des projets commence ce 11 juillet 2014 pour prendre fin le 20 août 2014. Pour Kossi Tinaka, Directeur par intérim du FAC, «les candidats, en soumettant leur candidature, doivent avoir des projets dans 5 domaines culturels à savoir les arts de la scène (danse, ballets, musique…), les arts plastiques, le patrimoine culturel, le cinéma et enfin la littérature ». Aussi, dorénavant, obligation est...
(AfreePress 04/07/14)
La 12ème Foire Internationale de Lomé (FIL) a été officiellement lancée ce jeudi sur le site du Centre Togolais des Expositions et Foire de Lomé (CETEF) par la ministre du commerce et de la promotion du secteur privée, Bernadette Legzim-Balouki, a constaté l’Agence de presse Afreepress. Placée sous le thème : « les énergies renouvelables, source de progrès et de développement durable », la 12ème foire se veut promotrice de l’énergie renouvelable en signant un partenariat avec la Société Africaine de Biocarburant et d’Energie renouvelable (SABER). « La 12ème foire est une foire multisectorielle qui regroupe tous les secteurs de l’activité au niveau national. A partir cette 12ème édition, nous avons décidé de mettre un accent particulier sur une activité...
(Ici Lomé 01/07/14)
Togo - La musique qui adoucit les mœurs est aussi un élément majeur qui nous emmène à faire connaissance. C’est donc dans cet état d’esprit que ce groupe a bien voulu se prêter à nos questions… Bonjour et merci de nous recevoir dans votre univers artistique. Qui est Lawal Band ? Vous êtes le bienvenu. Lawal Band est un groupe de musique créé il ya de cela 9 ans à Douala par Lawal Teng’si ; il est composé de quatre membres : Lawal Teng’si le guitariste et auteur-compositeur à 85% du groupe, Pascal Mefo’o percussionniste, chef d’orchestre et auteur, Mimi Yvy, « la reine mère», est auteure, chanteuse, joueuse de shakers; elle confectionne également les tenues du groupe. Enfin Vicky...
(Savoir News 18/06/14)
Le poète togolais Ananivi Hosé Koudouovoh surnommé le "Roi du sonnet" a présenté mardi à Lomé, son quatrième recueil de poésies +Education+, édité en version audiovisuelle, a constaté un journaliste de Savoir News. Cette première du genre dans l’univers littéraire togolais, a été présentée devant des universitaires, des étudiants et une centaine d’amoureux des vers. +Education+ est un recueil qui retrace les difficultés inhérentes au monde scolaire en mettant à nue ses revers tout en magnifiant l’entrain de ses acteurs. Il creuse les méandres de ce secteur particulièrement important pour l’épanouissement de tout un chacun, avec une certaine finesse doublée d’un réalisme poignant. De l’apprenant à l’enseignant, de la petite fille-élève à la femme-instruite et accomplie, tous s’y retrouvent décrits,...
(Ici Lomé 12/06/14)
Togo - Le Midwest des Etats Unis d’Amérique est devenu le passage obligé des Artistes de la Chanson en provenance du Togo. Omaha, Chicago, Minneapolis sont certaines de ces villes qui ont accueilli les GRAND GRIOTS encore appelés JEY LIBA. Sur les pas de leurs prédécesseurs Toofans, Toto Patrick, Eunice Mawussi, King Mensah, Dela Delali, Samo Ray Samo, Dollars Canadien, pour ne citer que ceux la, les griots Jey Liba ont prouvé leur talent pour s’imposer à jamais dans les cœurs des togolais vivant aux USA. L’accueil a été patriotique et chaleureux partout ils ont chanté avec le soutien des compatriotes togolais et groupes de renoms, les sexy togolais, les dj’s, les footballeurs et la diaspora. Vous avez dit «...
(AfreePress 11/06/14)
Togo - Gagnant du trophée Meilleurs artistes francophones du MTV Music Awards en Afrique du Sud samedi dernier, le groupe Toofan a regagné Lomé ce mardi, où les attendait une grande foule venu féliciter les « ambassadeurs de la musique togolaise ». Pour les populations qui se disent joyeuses d’avoir des jeunes qui font la fierté du pays, il est important de témoigner de la reconnaissance envers le groupe Toofan, qui fait connaître selon eux le nom du Togo à l’extérieur. Le groupe espère obtenir la même consécration le 29 juin prochain à Los Angeles aux BET Awards organisé par la chaîne Black Entertainment Television. Commencée sobrement, la carrière musicale du groupe Toofan a connu une grande ascension qui leur...
(République du Togo 26/05/14)
Le chanteur King Mensah a achevé dimanche sa tournée au Japon. Il a sonné des concerts à Osaka, Takarazuka, Nagoya, Sendai et Tokyo. Avec un accueil toujours aussi enthousiaste du public. Une visite qui permet de promouvoir la musique africaine et le Togo dans toute sa diversité.
(AfreePress 21/05/14)
Togo - Quelques jours après leur nomination aux MTV Awards en Afrique du sud dans la catégorie du meilleur groupe francophone, les stars de la musique togolaise Toofan ont été nominés aux BET Awards dans la catégorie Meilleur artiste international, a appris l’Afreepress. Les Toofan ont donc à compétir avec Davido et Tiwa Savage du Nigéria, Diamond Platnumz de la Tanzanie et Mafikizolo de l’Afrique du sud le 29 juin au Nokia Theatre de Los Angeles aux Etats-Unis. Les BET Awards ont été créés en 2001 par la chaîne Black Entertainment Television pour récompenser les Afro-Américains et autres minorités dans divers domaines de divertissement. Parti du concept "Ogbragada" en 2005, Toofan est depuis cinq (5) ans reconnu mondialement grâce à...
(Savoir News 24/04/14)
La première édition de la Foire "Le Pagne en Fête" a officiellement démarré mardi sur l’esplanade du palais des congrès de Lomé par une exposition baptisée "amour de pagne" lors d’une cérémonie présidée par Mme Bernadette Legzim-Balouki, ministre du commerce et de la promotion du secteur privé. Placée sous le thème : "Développement du commerce international du pagne et du textile, enjeux et perspectives", cette Foire organisée par la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) prendra fin le 29 avril. C’est un événement à la fois commercial et culturel qui vise à valoriser le pagne et à promouvoir les activités économiques qui y sont liées. "Le Pagne en Fête" se veut une opportunité de promotion et de ventes...
(Pana 10/04/14)
Le Festival international des musiques « Africa rythms » du 28 avril au 3 mai à Lomé - La 7ème édition du Festival international des musiques dénommé « Africa rythms » est prévue du 28 avril au 3 mai prochains à Lomé, a appris la PANA de sources proches des organisateurs ce mercredi. « Africa rythms », événement culturel d’envergure musicale au Togo, est organisée par l’Association « Akcents croisés » (ex-Intégrale) destiné à la promotion de la musique. L’agenda de cette septième édition comprend: une résidence artistique, des ateliers de formation, des rencontres d’échanges entre artistes musiciens et des spectacles. Selon Christian Begbessou, président de « Akcents croisés », l’accent sera mis, pour cette septième édition, sur des formations...
(Xinhua 09/04/14)
LOME (Xinhua) - La 3ème édition de la Foire Artisanale du Togo (FACTOGO) se tiendra au cours de la deuxième moitié de ce mois d'avril dans la ville de Dapaong, chef–lieu de la Région des Savanes, située à environ 700 km de Lomé, a-t-on appris mardi d'une source du comité d'organisation de la manifestation.FACTOGO 2014 accueillera donc du 16 au 26 avril des nationaux et des visiteurs français, allemands, italiens, espagnols, et de certains pays d'Afrique. Selon, la présidente du comité d'organisation, Mme Essomandam Gnassingbé, plusieurs activités sont au programme de cet événement, entre autres, le théâtre, des concours culturels et artisanaux, la danse, le chant, la gastronomie, la coiffure, des jeux traditionnels, la poterie, la sculpture, le jardinage, les...
(RFI 03/04/14)
L’Union africaine a décrété 2014 l’année de l’agriculture. L’organisation non gouvernementale ONE a lancé à cette occasion une vaste campagne musicale pour sensibiliser les décideurs et les citoyens au potentiel de ce secteur. Encore une fois, les artistes africains sont sur le pont. Après avoir chanté contre la guerre, la famine, le fondamentalisme, les voilà mobilisés pour promouvoir cette fois l’agriculture. Ils s’appellent Tiken Jah Fakoly, Femi Kuti, Rachid, Wax Dey, Fally Ipupa, etc. 19 des plus grandes stars de la musique urbaine africaine ont décidé de conjuguer leurs voix pour participer à la transformation de l’image de l’agriculture sur le continent. Cocoa ‘na Chocolate, leur chanson au calibre de tube évident, et chantée dans 10 langues différentes, raconte à...
(Le Télégramme 228 31/03/14)
Lomé, la capitale togolaise veut-il renouer avec son amour d'antan au 7ème art ? La question n'est pas fortuite. Puisque, le vendredi 28 mars dernier, a été lancée à l'Agora Senghor, la 1ère édition du Festival de Cinéma de Lomé (FESCILOM). Ce festival, qui se veut un point de ralliement de tous les acteurs du cinéma, est organisé avec le soutien du Fonds d'Aide à la Culture (FAC), du ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation Civique, de Togocel, de la CEET. Thème principal, "cinéma et économie numérique".
(APS 06/03/14)
La communauté togolaise vivant au Sénégal organise samedi une journée culturelle visant à "vendre la destination Togo" par la culture et relancer le tourisme longtemps resté "à plat" dans ce pays, a annoncé le consul du Togo, Pascal Bléwussi Daugbey. La manifestation se déroulera durant "toute la journée" de samedi, à la Maison de la culture Douta Seck, selon M. Daugbey. "Nous voulons promouvoir le tourisme togolais et pousser les gens à aller visiter le Togo. Notre pays était mis sur le banc des accusés, l’économie était à genoux et le tourisme à plat. Nous voulons aujourd’hui redorer le blason et faire en sorte que les gens aillent visiter notre pays", a-t-il dit lors d’un point de presse, mercredi. "Nous...

Pages

(Jeune Afrique 14/12/17)
Jean-Pierre Fabre, chef de file de l’opposition et président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), répond aux questions de Jeune Afrique au sujet de la crise politique qui secoue le Togo depuis plusieurs mois. Depuis qu’il est officiellement devenu le chef de file de l’opposition, statut qui lui a été conféré fin janvier 2016, le président de l’Alliance nationale pour le changement n’a rien changé à ses habitudes. Attaché à son image d’homme politique proche du peuple, Jean-Pierre Fabre a refusé la voiture avec chauffeur, l’aide de camp, le personnel de sécurité et les autres avantages y afférents. Il reçoit toujours ses visiteurs dans sa maison de Kodjoviakopé (quartier populaire de Lomé), dont il a hérité de son père...
(Jeune Afrique 14/12/17)
Au Togo, la loi sur la création de 116 communes au Togo a été adoptée le 23 juin dernier par l’Assemblée nationale. Pour l’opposition, cette réforme territoriale permet au gouvernement de contrôler les espaces qui lui sont favorables. Vingt-cinq ans après l’avoir inscrit dans sa Constitution, le Togo s’engage enfin vers la décentralisation. Le 23 juin, l’Assemblée nationale a adopté la loi portant création de 116 communes, à partir de laquelle vont se mettre en place un nouveau découpage du territoire et une nouvelle organisation administrative, mais aussi politique du pays. La création de ces communes, premier échelon de collectivités territoriales, est censée accélérer le processus de décentralisation et permettre l’organisation d’élections municipales, que le gouvernement envisage d’organiser dès 2018 :...
(Jeune Afrique 14/12/17)
Dix ans après la levée formelle de l’embargo par l’Union européenne, le Togo est secoué par une crise politique depuis plusieurs semaines. Pourtant, au cours de ces dernières années, le pays a enregistré des progrès sur le plan économique et social. Avenue de la Paix. Ainsi a-t-on baptisé l’une des entrées reliant la capitale à son aéroport. Impossible de rater les nouvelles fresques en mosaïque des murs qui longent ses trottoirs, ni la colombe qui la surplombe. Visiblement inspirés par le célèbre psychologue français Émile Coué, des urbanistes ont cru qu’il suffirait de « totémiser » la paix pour l’enraciner. Bien essayé. Mais il en faut plus pour interrompre le cycle des manifestations dont la rue togolaise est coutumière. À...
(Jeune Afrique 14/12/17)
Au Togo, la mise en place du dialogue politique passe par une première étape : le choix des participants. Une sélection forcément compliquée. Qui participera au dialogue ? La question risque de poser bien des problèmes, car certains se sentiront forcément lésés au sein de l’opposition, qui plaide pour des discussions restreintes afin d’éviter que des formations dites satellites de l’Union pour la République (Unir) ne s’invitent et servent les intérêts de la majorité présidentielle. Mais faut-il pour autant n’y convier que les partis représentés à l’Assemblée nationale ? Il est inimaginable aujourd’hui d’organiser un dialogue auquel ne participerait pas le Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam. Mais sur quels critères objectifs pourrait-on y convier un parti extra-parlementaire plutôt qu’un autre ?...
(Jeune Afrique 14/12/17)
Energy Generation est une association qui accompagne les jeunes togolais dans leurs projets d'innovation visant à créer et développer des solutions génératrices d'énergie à grande échelle. Basée à Lomé, Energy Generation œuvre pour que tous les Africains aient accès à l’électricité. Un cheval de bataille qu’ont enfourché moult politico-communicants sans que la situation ait radicalement évolué, diront les incrédules, surtout si l’on s’éloigne des néons (encore souvent vacillants) des quartiers branchés de nos capitales. Loin des projecteurs, l’association est passée à l’action dès sa création, début 2016, sous la houlette de sa présidente et fondatrice, Astria Fataki, 27 ans, Française d’origine congolaise. Son objectif : identifier des porteurs de projets et les soutenir pour qu’ils développent des solutions génératrices d’énergie qui...
(Jeune Afrique 14/12/17)
Designer, chef d’entreprise, mannequin, blogueuse… Ces Togolaises illustrent le dynamisme et les nouvelles aspirations de l’univers du textile et de la mode. Il suffit d’évoquer les célèbres Nanas Benz et leurs boutiques chargées de wax pour rappeler l’importance économique et culturelle des métiers du textile au Togo. Dans le sillage de ces commerçantes aussi prospères que hautes en couleur, dont le business est aujourd’hui repris par certaines de leurs filles et petites-filles, de nouvelles vocations émergent. « Les stylistes du pays commencent à se singulariser de manière remarquable dans le paysage ouest-africain de la mode », confirme le journaliste David Baini Djagbavi, alias DBD, organisateur du T des médias (« T » pour la forme du podium), un défilé organisé...
(Jeune Afrique 14/12/17)
Bezem Kassan, 38 ans, est une designer textile récemment installée au Togo. Elle vivait à Londres depuis des années quand elle a choisi de venir s’installer au Togo, le pays de son père. Et c’est avec l’objectif de « donner une touche particulière à l’univers de la mode au Togo », mais aussi d’approfondir l’approche graphique de ses créations, que la jeune femme a posé ses valises à Lomé début 2016. Née en Russie en 1982 d’une mère française et d’un père médecin psychiatre originaire de la région de Kara (nord du Togo), Bezem Kassan a grandi à Paris, où elle a obtenu son diplôme des métiers d’arts (université de Paris-Est-Marne-la-Vallée) et s’est lancée dans la création de costumes historiques...
(Jeune Afrique 14/12/17)
Bettina Codjie, âgée de 23 ans, est blogueuse de mode au Togo. «Au départ j’écrivais pour me détendre, mais vu l’engouement suscité par mon blog, j’ai été obligée de le professionnaliser et j’ai misé sur les photos pour le rendre plus attrayant », explique Bettina Codjie, étudiante en licence d’expertise comptable à l’École supérieure d’audit et de management (Esam) de Lomé. Interface dynamique, beaux clichés, rubriques bien organisées… Le Blog de Bettina, qu’elle a mis en ligne en dilettante il y a un an, rebaptisé Golden Betty, enregistre en moyenne 500 visites par jour. Dès qu’elle aura obtenu son diplôme, la jeune femme compte investir dans « un véritable site professionnel ». Elle n’a pas encore fait assez de bénéfices...
(Jeune Afrique 09/12/17)
La coalition des quatorze partis de l’opposition togolaise, à l’origine du mouvement de contestation en cours dans le pays depuis trois mois, a réagi vendredi à la libération des imams de Sokodé et de Bafilo, interpellés mi-octobre pour incitation à la violence. Au lendemain de l’annonce par le gouvernement de nouvelles mesures d’apaisement du climat politique, les imams de Sokodé et de Bafilo, interpellés mi-octobre, ont été remis en liberté vendredi 8....
(Jeune Afrique 09/12/17)
Le gouvernement togolais a annoncé jeudi avoir pris des « mesures d’apaisement et de décrispation ». L’objectif est de favoriser l’ouverture du dialogue politique proposé par Faure Gnassingbé pour tenter de sortir de la crise politique que traverse le pays depuis le 19 août. Pas moins de six ministres ont été mobilisés, ce jeudi 7 décembre, pour rencontrer la presse. L’enjeu est de taille et le gouvernement entend montrer qu’il est mobilisé. Il s’agit de présenter les différentes « mesures d’apaisement et de décrispation » qui ont été prises « afin de créer une atmosphère de confiance et de sérénité ». Objectif déclaré : permettre l’ouverture d’un dialogue politique pour résoudre la crise qui secoue le pays depuis trois mois...
(Jeune Afrique 09/12/17)
L'économiste Kako Nubukpo, très critique du Franc CFA, a été suspendu de son poste à l'OIF. Une décision dont le timing interroge, l'ancien ministre togolais n'ayant jamais caché ses prises de position hostiles à cette monnaie. Coutumier des sorties médiatiques incendiaires contre le Franc CFA, l’économiste togolais Kako Nubukpo a été suspendu début décembre, comme l’a révélé Jeune Afrique, du poste de directeur de la Francophonie économique et numérique qu’il occupait depuis 2016 au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Justifiée par l’OIF par « l’incapacité » de l’intéressé à « respecter son droit de réserve », cette décision intervient après la publication le 29 novembre d’une tribune dans le Monde Afrique intitulée « Franc CFA : les...
(RFI 07/12/17)
Le continent africain accueille 30% de l'ensemble des populations relevant de la compétence du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre alarmant et en constante augmentation depuis 2011. Car il ne faut pas l'oublier : avant d'être un lieu de départ pour une partie de la jeunesse qui cherche à rejoindre l'Europe par les routes les plus dangereuses, l'Afrique est avant tout un immense lieu d'accueil pour les fugitifs et les déplacés du Sud. Le point sur la situation. On sait qu'en Afrique, obtenir un visa pour un pays européen est une gageure. A titre d'exemple, sur les 80 millions de touristes qui entrent en France chaque année, ils sont seulement 2 millions à être originaires d'Afrique. Or,...
(Jeune Afrique 06/12/17)
Lors du sommet qui s'est tenu les 29 et 30 novembre à Abidjan, le président togolais, Faure Gnassingbé, a multiplié les rencontres avec ses pairs, lors desquels il a été fortement question de la crise politique qui secoue son pays, et des tentatives d'ouverture d'un dialogue politique avec une opposition pour le moment réticente. La crise politique togolaise a été au centre des discussions en marge du sommet UA-UE. Dans la soirée du 29 novembre, Faure Gnassingbé a pris part à une réunion consacrée à ce dossier, à laquelle participaient des chefs d’État de plusieurs pays de la Cedeao, dont Alpha Condé, Patrice Talon, Muhammadu Buhari et Alassane Ouattara. Le président togolais s’est également entretenu en tête à tête avec...
(RFI 06/12/17)
La semaine du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest est un rendez-vous annuel pour parler de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Elle a lieu cette semaine à Cotonou au Bénin. Cet événement réunit les acteurs de l'agriculture et de l'alimentation : gouvernements, institutions, ONG, associations de producteurs et d'éleveurs. Depuis des années, il y a des programmes nationaux, des projets financés par les bailleurs, pour éradiquer la faim. Elle n'a pas disparu. Faut-il revoir l'approche ? C'est ce qui a été défendu mardi 5 décembre. C'est un changement de perspective : contrairement à ce qu'on peut croire, l'agriculture n'est pas le seul levier à actionner pour éradiquer la faim, et chaque région n'a pas à produire ce qu'elle va consommer...
(RFI 05/12/17)
Alors que la semaine s'ouvre sur d’intenses discussions diplomatiques pour sortir de la crise qui dure depuis bientôt quatre mois au Togo, la répression militaire de samedi dernier à Lomé après la marche qui a mobilisé plusieurs centaines de milliers de personnes est une menace pour les préparatifs du dialogue. C’est en tous les cas l’avis de Jean-Pierre Fabre. L'un des leaders de cette opposition togolaise réclame le départ du président Faure Gnassingbé. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171204-togo-opposant-jean-pierre-fabre-denon...
(RFI 05/12/17)
A Abidjan (Côte d'Ivoire), la Conférence internationale de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (Icasa) s’est ouverte le 4 décembre. Jusqu’au 9 décembre ce sera le rendez-vous mondial de ceux qui se consacrent à la lutte contre le VIH. Parmi les participants, Mme Matshidiso Moeti, docteure et responsable de la branche africaine de l’OMS s’inquiète du faible taux d’accès aux traitements des malades en Afrique de l’Ouest et Centrale. Elle répond aux questions de Frédéric Garat. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171205-lutte-contre-sida-afrique-ouest-cent...
(RFI 04/12/17)
L'opposition togolaise était dans la rue samedi 2 décembre pour réclamer le départ du président Faure Gnassingbé. Malgré les incessants contacts des chefs d'Etat de la sous-région pour un dialogue qui sorte le Togo de la crise, la mobilisation ne faiblit pas. Une fois encore, samedi, les manifestants étaient dans les rues de Lomé et dans certaines villes du pays. La mobilisation ne faiblit pas. La coalition des 14 partis d’opposition a encore fait le plein, samedi. Les organisateurs estiment que la marche a réuni 600 000 personnes dans les rues de Lomé. Cette journée d'action était la troisième de la semaine et la dix-septième...
(APA 04/12/17)
APA-Lagos (Nigeria) - Le président nigérian, Muhammadu Buhari, et cinq autres dirigeants ouest-africains ont appelé à l’élaboration dans les plus brefs délais d’une feuille de route pour résoudre l’impasse politique au Togo. L’Assistant spécial du président nigérian pour les médias et la communication, M. Garba Shehu, a indiqué jeudi dans un communiqué publié à Abuja que les dirigeants avaient appelé à des négociations entre le gouvernement togolais dirigé par le président Faure Eyadema et l’Opposition. Il a expliqué que la demande urgente des dirigeants a été faite lors d’une réunion convoquée pour discuter de la situation au Togo et qui s’est terminée jeudi matin à Abidjan, en marge du sommet Afrique-Union européenne. La réunion regroupant les présidents de la Côte...
(RFI 04/12/17)
Au sommet UA-UE d'Abidjan, il a beaucoup été question d'émigration et d'opportunités d'emploi et d'avenir pour la jeunesse lors des sessions plénières ou à huis clos. Mais la sécurité et la lutte antiterroriste n'ont pas été oubliées. Ainsi lors d'une rencontre en tête à tête entre les chefs d'Etat français et ivoirien, il a été décidé de créer un centre d'excellence pour la formation des forces anti-terroristes. Il s'agit d'ENVR : des écoles nationales à vocation régionale. Il en existe dejà 14 en Afrique, dans dix pays, comme par exemple le CPASDD à Ouidah, au Bénin, spécialisé dans le déminage ou bien à Libreville, au Gabon, l'école de formation de cadres de l'armée. Avec cette future structure, qui devrait voir...
(RFI 30/11/17)
Alors que le dialogue annoncé tarde à s'ouvrir, les initiatives des pays de la sous-région se multiplient pour favoriser le dialogue au Togo et déterminer son cadre. Pendant que le ministre d'Etat guinéen, Toumi Camara multiplie les rencontres à Lomé, l'opposition met la pression sur le gouvernement à travers les manifestations de rue. Pour l'opposition, le dialogue ne peut s'ouvrir tant que tous les militants arrêtés lors des manifestations ne sont pas libérés. Ils ont encore battu les pavés ce mercredi 29 novembre. Combien étaient-ils, le ministre de la sécurité les estime à 3000 ou 5000 manifestants à Lomé pour ce premier jour. La contestation est prévue sur trois jours: il reste jeudi et samedi. Dans les villes de Vogan,...

Pages