Lundi 22 Janvier 2018

Togo

(RFI 26/12/17)
Les rues étaient très peu animées à Lomé, en ces périodes de fête et une bonne moitié de la capitale sans électricité une bonne partie de la journée ce dimanche 24 décembre. C'est dans cette ambiance que l'archevêque métropolitain de Lomé, Mgr Denis Amouzou Dzakpa a célébré la messe de minuit en sa cathédrale, Sacré-Cœur de Lomé. Malgré une ambiance tendue ces dernières semaines dans la capitale togolaise, les chrétiens ont répondu nombreux à la messe de minuit. A la cathédrale Sacré-Cœur de Lomé, Mgr Denis Amouzou Dzakpa a officié avec quelques prêtres de son clergé. « Qui donc est cet enfant ? C'est le prince de la paix, qui a pris la condition humaine pour sauver les hommes, le...
(Agence Ecofin 23/12/17)
(CRRH-UEMOA) - A la suite du succès de son 7ème refinancement, la Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire de l’UEMOA a procédé ce vendredi 22 décembre à la cérémonie de signature des instruments juridiques de la mise à disposition des ressources au profit de cinq banques ( Banque Atlantique du Bénin, la Banque de l'Habitat du Sénégal, l'Union Togolaise de Banque, la NSIA Banques et la Société Ivoirienne des Banques de Côte-d'Ivoire ). Ces fonds sont destinés à l’octroi des prêts de longue durée dans le domaine de l’habitat. Pour rappel, la Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire (CRRH-UEMOA) a clos le samedi 04 novembre 2017, sa septième émission obligataire d’un montant de 25.1 Milliards de FCFA dénommée « CRRH-UEMOA 5,95% 2017-2029...
(La Tribune 22/12/17)
Le parlement togolais vient d'adopter ce 20 décembre en plénière le projet du budget de l'Etat 2018, alors que les parlementaires de l'opposition ont boycotté le processus du vote pour maintenir la pression sur le gouvernement. Le budget de l'Etat 2018 du Togo est désormais connu. Il a été adopté ce 20 décembre par les députés à l'Assemblée nationale lors de sa neuvième séance plénière de la deuxième session ordinaire de l'année 2017. Fait assez rare pour être souligné, le projet n'a pas été voté par les députés de l'opposition qui se sont abstenus en bloc. Une réaction liée à la crise politique qui sévit dans le pays depuis août dernier. D'après le président de l'Assemblée, Dama Dramani, l'économie du...
(Jeune Afrique 22/12/17)
Le président togolais n’est pas homme à s’épancher et c’est à JA qu’il a choisi de donner sa première interview depuis le début de la crise. Contesté par une opposition qui réclame son départ immédiat, il appelle au dialogue. Dimanche 10 décembre : un épais voile de brume poussiéreuse recouvre Lomé. Dans ce Sud très chrétien, les fidèles sont à l’église, au temple ou dans les assemblées de prière. En son palais présidentiel désert où il s’est lui aussi aménagé un lieu de culte, c’est un Faure Essozimna Gnassingbé d’allure déliée et d’apparence sereine qui reçoit JA pour sa première interview depuis le début de la crise politique qui secoue son pays. Les contours en sont connus : face à ce «...
(Agence Ecofin 22/12/17)
Fin d’année plutôt heureuse pour les autorités togolaises. Après le FMI et la Banque mondiale, c’est au tour de Banque africaine de développement (BAD) de procéder au décaissement de 7,47 milliards de FCFA au titre du Programme d’Appui à la Promotion de l’Agrobusiness (PAGPA). La signature de ces protocoles de dons, a eu lieu ce jeudi entre le ministre togolais de l’Economie et des Finances, Sani Yaya et Mme Kahdidia Diabi, représentante de la BAD au Togo. Le PAGPA s’attachera à soutenir l’essor d’un environnement favorable aux investissements, dont principalement le développement de l’agrobusiness. Ce programme permettra aussi de renforcer la capacité de mobilisation des ressources internes, afin de soutenir les investissements publics requis pour le développement de l’agriculture et...
(Agence Ecofin 22/12/17)
La Togo et la Banque mondiale ont signé ce jeudi 21 décembre trois conventions de financements portant sur un montant total de 101,9 millions de dollars, soit un peu plus de 58 milliards de FCFA. L’accompagnement de la BM est scindé en deux parties : un don de 66,9 millions de dollars et un crédit de 35 millions de dollars. Approuvé le 03 octobre 2017 par le Conseil d’administration de la Banque mondiale, un don de 15 millions de dollars, dédié au Projet de gouvernance économique, va aider à renforcer la gestion des investissements publics, la mobilisation des recettes intérieures, la responsabilité de l’Etat et les mécanismes de suivi, dans le but d’améliorer la qualité des services dans les secteurs...
(Jeune Afrique 22/12/17)
Près de deux mois après la tenue de son premier congrès ordinaire, le parti Union pour la République (Unir, au pouvoir) a achevé le renouvellement de l’essentiel de ses organes. De nouvelles figures « proposées » par le chef de l’État, président du parti, sont chargées d’organiser sur le terrain la mobilisation des militants face au mouvement de contestation de la coalition des 14 partis de l’opposition. Lors de sa toute première interview accordée mi-décembre à Jeune Afrique depuis le début de la crise, Faure Gnassingbé a rendu hommage au comportement de son parti. « L’Unir a organisé dans le calme de grandes manifestations, et ses dirigeants ont toujours tenu des propos responsables », s’est félicité le chef de l’État...
(Agence Ecofin 20/12/17)
TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET D’EQUIPEMENT D’UN CARRIER HOTEL DE NIVEAU TIER III AU TOGO AOI N°: 001-2017/MPEN/CAB/PRMP/WARCIP Cet Avis d’appel d’offres fait suite à l’Avis Général d’Appel d’Offres paru dans le numéro wb 4676 du 23 août 2013 de « Développement Business », Le Gouvernement de la République Togolaise a obtenu un financement de la Banque mondiale d'un montant équivalant à Trente millions (30 000 000) dollars EU pour financer le Programme Régional Ouest-Africain de Développement des Infrastructures de Communication (traduction anglaise : West African Regional Communications Infrastructure Program ou WARCIP) dénommé WARCIP - TOGO, et se propose d'utiliser ces fonds pour effectuer des paiements au titre du Marché relatif aux travaux de construction et d’équipement d’un Carrier Hotel de...
(RFI 19/12/17)
Qui organisera le dialogue pour une sortie de crise au Togo ? La question se pose une nouvelle fois après le sommet de la Cédéao qui s’est tenu à Abuja, au Nigeria, le week-end dernier. L'opposition attend un médiateur, le pouvoir dit qu'il n'y en a pas. Depuis plusieurs semaines, l'opposition attend l'ouverture du dialogue sous l'égide d'un médiateur. Le ministre de la Fonction publique, Gilbert Bawara, qui faisait partie de la délégation présente à Abuja, a cependant indiqué lundi 18 décembre qu’il n’y avait pas de médiateur désigné ...
(Jeune Afrique 19/12/17)
Sorti de prison en février 2016, l’ancien ministre de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona, souhaite à nouveau s’engager en politique. Il a récemment travaillé aux côtés d’Albert Kan-Daapah, ministre ghanéen de la Sécurité, chargé d’organiser le dialogue entre les différents acteurs de la crise togolaise. Retiré de la vie politique depuis sa sortie de prison, en février 2016, Pascal Bodjona prépare très discrètement son retour. Il a proposé ses services au président ghanéen, Nana Akufo-Addo. En sa qualité de médiateur dans la crise togolaise, ce dernier l’a reçu à Lomé mi-novembre pour recueillir ses observations...
(RFI 19/12/17)
En France, le numéro deux de Canal+ International a-t-il été évincé suite à un reportage sur le Togo ? C’est ce qu’avance le site d’informations français Les Jours. Au sein de la chaîne cryptée, certains s’interrogent sur la concomitance de deux évènements : la récente éviction de François Deplanck, le numéro deux de Canal+ International et la diffusion en novembre dernier d’un sujet sur les manifestations de l’opposition au Togo. Et ce alors que le groupe de Vincent Bolloré, l’actuel patron de Canal+, a réalisé en 2017 plus de 5 milliards de chiffre d’affaires. L’histoire pourrait prêter à sourire si elle n’évoquait pas un cas probable de censure. Le 15 octobre dernier, la chaine cryptée diffuse en France un reportage...
(APA 19/12/17)
APA-Rabat (Maroc) - Le Togo, la Côte d'Ivoire, le Ghana, la Guinée et le Nigéria ont été désignés lors du 52e sommet de la CEDEAO, qui s'est tenu le 16 et 17 décembre à Abuja, pour former un comité chargé de travailler sur la demande d'adhésion du Maroc. « Le sommet a mis en place un comité composé des présidents togolais, ivoirien, ghanéen, guinéen et nigérian pour adopter les termes de références et superviser l’étude approfondie des implications de cette adhésion", lit-on dans le communiqué publié à l’issue de ce Sommet. Ce comité devra notamment « superviser l’étude approfondie des implications de cette adhésion ».Le comité travaillera également sur l'adhésion « de la Tunisie en qualité d’observateur et de la...
(AFP 18/12/17)
Les Togolais sont à nouveau descendus nombreux dans les rues de Lomé samedi pour protester contre le régime du président Faure Gnassingbé, qui présidait le même jour le sommet des chefs d'Etat de la Communauté économique d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) à Abuja, au Nigeria. Des milliers de personnes ont manifesté à l'appel de l'opposition comme presque chaque semaine depuis début septembre, réclamant le départ du président Gnassingbé, héritier d'une famille au pouvoir depuis plus de 50 ans, a constaté un journaliste de l'AFP. Des marches avaient déjà eu lieu mercredi et jeudi. Pendant ce temps, le dirigeant togolais présidait dans la capitale fédérale du Nigeria la 52e Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cédéao, dont il est...
(AIP 17/12/17)
Le poste du futur président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a été confié à la Côte d’Ivoire et le ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines, Jean-Claude Brou a été désigné pour l’occuper à compter du 1er mars 2018. La décision a été prise samedi, à Abuja, au Nigeria, par les chefs d’Etat et de gouvernement, lors de la 52è session ordinaire dont la première s’est déroulée à huis clos. Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara qui prend part aux travaux de cette session, a salué cette décision, en estimant qu’il s’agit d’une autre marque de confiance fait à son pays et à son compatriote par ses...
(AFP 15/12/17)
La coalition de l'opposition togolaise, qui manifeste depuis plus de trois mois, a invité jeudi les chefs d'Etat au prochain sommet de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) à demander au président Faure Gnassingbé "d’accepter l’alternance". Le sommet de l'organisation se tiendra samedi à Abuja. "Le peuple togolais, décidé à conquérir sa liberté et sa souveraineté, vous adresse sa sincère gratitude et vous demande de tout mettre en œuvre, afin qu'au sommet d'Abuja, le régime qui gouverne le pays depuis plus de 50 ans, intériorise et accepte enfin l’alternance", souligne la coalition dans une déclaration publiée à l'issue d'une deuxième journée consécutive de manifestation dans les rues de Lomé.
(Le Monde 15/12/17)
Inquiet du phénomène, le Programme des Nations unies pour l’environnement prépare un rapport inédit sur l’explosion du marché des véhicules d’occasion. Des dizaines d’épaves de Golf et de Mercedes sont alignées et empilées sur le bord de la route et jusqu’au pied des immeubles délabrés. Ces voitures-là ont rendu depuis longtemps leur dernier souffle. Mais l’air est irrespirable. Matatus (minibus bondés ornés de graffitis bariolés), camions, voitures… la plupart hors d’âge, jouent du klaxon et du volant pour tenter de progresser de quelques mètres dans un immense flot anarchique qui s’ébroue au milieu des piétons et des vendeurs de rue. Fin de journée banale dans les faubourgs déshérités de Nairobi. Dans quelques années, c’est ici, dans les bouchons de la...
(Agence Ecofin 15/12/17)
Un nouveau code pénal dépoussiéré, revisité et actualisé a été adopté au Togo. Il s’est avéré nécessaire de moderniser l’ancien, vieux de 35 ans afin qu’il réponde à l’évolution de la société et à la typologie des crimes et délits. Il s’agit aussi de mettre la norme pénale en adéquation avec la politique de l’Etat. Afin de vulgariser le nouveau texte, le Ministère de la Justice a reçu l’appui de l’Union Européenne dans le cadre du Projet d’Appui au Secteur de la Justice (PASJ). 2000 exemplaires du nouveau Code pénal ont été réceptionnés ce mardi 12 décembre par le Ministre Pius Agbetomey des mains de Mme Cristina Martins Barreira, cheffe de la délégation de l’UE au Togo (photo). Pour la...
(AFP 14/12/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (Cédéao) va consacrer un sommet extraordinaire début 2018 à la confirmation de l'adhésion du Maroc, a indiqué jeudi un haut responsable gouvernemental à Rabat. "Après concertation avec le Maroc et discussions avec les Etats membres ces derniers jours, on s’oriente vers un sommet extraordinaire en début d'année prochaine, exclusivement consacré à la question", a indiqué à l'AFP ce responsable marocain qui a requis l'anonymat. Il n'a pas été possible d'obtenir des informations à ce sujet à Abuja, où les travaux préparatoires du sommet ont commencé cette semaine.
(La Tribune 14/12/17)
Le gouvernement togolais vient d'annoncer son intention de mener des consultations avec les forces politiques du pays, dans le cadre de la crise politique qui secoue le Togo depuis le 19 août dernier. Une initiative que les partis politiques réunis au sein de la coalition ont vite fait de boycotter arguant que le gouvernement ne peut être «juge et partie». Les consultations initiées par les autorités pour trouver une issue à la crise politique qui secoue le pays depuis août dernier n'ont manifestement aucune chance d'aboutir. Invités par le gouvernement ce mardi 12 décembre à Lomé, les quatorze partis politiques réunis au sein d'une coalition ont décidé de refuser la main tendue du gouvernement en expliquant que le pouvoir ne...
(RFI 14/12/17)
L'opposition togolaise est de nouveau descendue dans les rues de Lomé, mercredi 13 décembre. Alors qu'elle boycotte les concertations proposées par le gouvernement en vue de la tenue d'un dialogue pour sortir le pays d'une crise qui dure depuis trois mois, elle a rappelé les conditions de sa participation : pas de discussion préalable avec le gouvernement, la médiation ghanéenne ou guinéenne comme seule interlocutrice avant tout dialogue. La coalition de l'opposition persiste : si Faure Gnassingbe ne veut pas du dialogue, qu'il ...

Pages

(La Tribune 15/09/17)
Ce vendredi 15 septembre, la commission des lois se réunit pour examiner l'avant-projet de loi du gouvernement sur les modifications de la Constitution. Ce n'est qu'ensuite que l'ensemble des députés commencera à examiner le projet. Un projet déjà qualifié par l'opposition d'insuffisant et de manœuvre dilatoire. Que contient ce texte ? L'avant-projet de loi vise à réformer 3 articles de la Constitution. L'article 59 qui désormais stipulerait que le président de la République est élu pour un mandat de 5 ans renouvelable une seule fois ; l'article 60 restaurerait l'élection du président au scrutin...
(RFI 15/09/17)
Ce jeudi 14 septembre 2017 la session ''spéciale'' convoquée pour étudier le projet de loi du gouvernement portant modification de la constitution a échoué. Les parlementaires de l'opposition ont claqué la porte de l'hémicycle refusant l'ordre du jour qui met une fois encore le budget interne de l'assemblée en avant plutôt que les réformes constitutionnelles. Ce matin 14 septembre 2017, la session extraordinaire des députés annoncée hier par le président du parlement togolais Dama Dramani a été boycotté par l'opposition. Celle-ci a quitté l'hémicycle à la lecture de l'ordre du jour de la session. Alors qu'on s'attendait à ce qu'elle quitte en raison de son exigence de laisser tomber tous travaux de modification de...
(RFI 15/09/17)
Au Togo, c’est aujourd’hui que les députés, sous la pression de la rue, doivent commencer à examiner le projet de loi limitant le nombre de mandats présidentiels. Hier, vous avez entendu le chef de file de l’opposition, Jean-Pierrre Fabre, qui demande le départ immédiat du président Faure Gnassingbé. Aujourd’hui, réaction du ministre de la Fonction publique et du Travail, Gilbert Bawara. Au micro de Christophe Boisbouvier, ce ministre très proche du chef de l’Etat togolais annonce un possible référendum.
(La Tribune 15/09/17)
Les parlementaires togolais sont de nouveau convoqués dans la matinée de ce vendredi 15 septembre pour une session extraordinaire afin d'étudier les projets de loi portant modification de la Constitution. Face à une opposition qui a menacé de ne pas s'y associer, le gouvernement a réagi, lui prêtant une intention de maintenir un climat délétère. Le ping-pong continue à Lomé. Après la session extraordinaire de ce jeudi 14 septembre qui a été boycottée par les parlementaires de l'opposition, les voilà de nouveau convoqués ce vendredi matin 15 septembre pour effectuer l'examen du projet de loi du gouvernement. Les députés devront passer en revue les propositions de loi qui modifient les articles 52, 59 et 60 de la Constitution. Alors que...
(AFP 14/09/17)
La Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a invité mercredi pouvoir et opposition togolais à réaliser les réformes constitutionnelles instaurant une limite de deux mandats présidentiels, après les mouvements populaires qui ont secoué le Togo la semaine dernière. Le président de la Commission de la Cédéao, Marcel Alain de Souza, s'est rendu à Lomé où il a été reçu en audience par le président Faure Gnassingbé, avant de s'entretenir notamment avec les leaders de l'opposition et des dignitaires religieux. "Nous sommes venus rencontrer toutes les parties", a assuré M. de Souza dans une déclaration à la télévision nationale dans la soirée. "Nous ne pouvons rester sans rien faire, surtout qu'actuellement le président Faure Gnassingbé est en même temps le...
(RFI 14/09/17)
Au Togo, pouvoir et opposition ont entretenu leur bras de fer mercredi 13 septembre au Parlement pour élaborer le calendrier des travaux, il a fallu le président de l'Assemblée pour trancher et décider qu'une session spéciale sera convoquée ce jeudi 14 pour examiner le projet de loi du gouvernement sur la réforme constitutionnelle. L'opposition maintient sa pression au point que pour une fois, le pouvoir togolais sort de son silence. Mercredi dans l'après-midi, deux ministres conseillers du président ont dû organiser une conférence de presse pour faire le point. De mémoire de Togolais, en 12 ans, c'est la première fois que deux ministres conseillers du président de la République font une sortie de ce genre. Noupokou Damipi et son collègue...
(RFI 14/09/17)
Au Togo, le pouvoir s’engage à faire commencer ce vendredi 15 septembre l’examen par les parlementaires d’un projet de réforme constitutionnelle. Mercredi 13, le contenu de ce projet a été présenté à tous les partis représentés à l’Assemblée nationale. Qu’en pense l’opposition, qui organise de grandes manifestations depuis le 19 août dernier ? Le député Jean-Pierre Fabre est le chef de file de l’opposition togolaise. En ligne de Lomé, le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), répond aux questions de Christophe Boisbouvier.
(RFI 14/09/17)
Une nouvelle session a été ouverte, ce jeudi matin, au Parlement togolais. Les députés se préparent à étudier le projet de loi du gouvernement sur des réformes de la Constitution dès ce vendredi. Mais le texte est déjà critiqué par l'opposition, car il ne comprend pas cette phrase « en aucun cas, nul ne peut faire plus de deux mandats », ce qui rendrait donc possible une réélection du président Faure Gnassingbé. Un climat de méfiance, donc, et d’ailleurs, certains députés de l'opposition ont d’ores et déjà quitté l’Assemblée. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170914-togo-nouvelle-session-parlementaire-c...
(Jeune Afrique 14/09/17)
La conférence des présidents des groupes parlementaires et du bureau de l'Assemblée nationale convoquée mercredi n’a pas réussi à établir un chronogramme pour l’étude du projet de loi portant réforme de la Constitution. Un texte dont l’étude devrait finalement débuter concrètement vendredi. Les premières passes d’armes entre les députés de la majorité et de l’opposition sur le projet de loi de réforme de la Constitution se sont déroulées ce mercredi 13 septembre à l’Assemblée nationale. Au deuxième jour de la session extraordinaire du Parlement, le bureau de l’Assemblée et la conférence des présidents des groupes parlementaires ont pris connaissance du projet élaboré une semaine plus tôt par le gouvernement qui réintroduit dans la loi fondamentale togolaise une limitation du mandat...
(RFI 13/09/17)
Nouvel épisode dans le feuilleton sur l'avant-projet de loi sur les réformes constitutionnelles proposé par le gouvernement. A la veille de l'ouverture d'une session extraordinaire du Parlement, les autorités ont rappelé que le texte n'était pas à l'ordre du jour, attisant un peu plus la colère de l'opposition qui s'exprime dans la rue depuis la semaine dernière. Mais finalement, les députés devraient bien se pencher sur le texte prochainement. Finalement, le fameux texte sera bien sur la table de certains députés ce mercredi 13 septembre. Le président et le bureau de l'Assemblée, ainsi que les présidents de groupes parlementaires et de commissions, se réunissent pour inscrire le texte à l'ordre du jour. Mais son trajet sera encore long avant d'être...
(La Tribune 13/09/17)
La session extraordinaire, convoquée par l'Assemblée nationale togolaise ce 12 septembre 2017, a été suspendue 15 minutes après avoir débuté, contrainte par une opposition parlementaire déchaînée qui exigeait de mettre à l'ordre du jour la question des reformes. Pendant ce temps, la France après l'ONU, a appelé au consensus pour les réformes. Le mouvement de contestation de l'opposition au Togo suit son cours. Convoquée ce mardi 12 septembre 2017, la session extraordinaire des parlementaires togolais a été suspendue et reportée aussitôt démarrée. En rogne contre la hiérarchie de l'Assemblée nationale, les parlementaires de l'opposition ont montré leur indignation vis-à-vis de l'ordre du jour de la session. Celle-ci portait entre autres sur le budget interne du parlement. Pour les députés de...
(Togo Site 13/09/17)
« Alerte de Dieu pour le peuple togolais » est le thème de la conférence de presse organisée ce lundi à Lomé par le prophète Ayao TENGUE (au micro) alias Lébéné Maglo-Mada. Il s’agit essentiellement d’annoncer le plan de Dieu pour le Togo et d’expliquer la situation sociopolitique de ces derniers temps. Encore surnommé ‘’Prophète du dernier temps’’, Ayao TENGUE a dévoilé une partie de ce plan divin qui consiste à la formation prochaine d’un gouvernement au Togo conduit par une femme. « Dieu nous a fait savoir qu’il est temps pour le Togo d’avoir Son Gouvernement ( Gouvernement de Dieu, ndlr). Dieu a tant espéré pour que la volonté de l’Homme se réalise, mais cela ne s’est pas terminé...
(Jeune Afrique 13/09/17)
Le bureau de l’Assemblée nationale et la conférence des présidents des groupes parlementaires se retrouvent ce mercredi matin pour étudier le projet de loi de révision de la Constitution. Ce mercredi 13 septembre marque véritablement le début des tractations au niveau du Parlement pour l’adoption des réformes réclamées par l’opposition togolaise. La veille, la session extraordinaire convoquée quelques jours plus tôt a été suspendue sur demande des députés de l’opposition. Elle était prévue depuis fin juin et devait se pencher notamment sur le budget du Parlement. « Il était impossible de débattre du budget de l’Assemblée dans le contexte politique actuel. Personne ne nous comprendrait », s’est justifié Jean-Pierre Fabre, chef de file de l’opposition et député de l’Alliance nationale...
(Xinhua 13/09/17)
LOME-- L'Assemblée nationale du Togo a vite suspendu, pour cause d'ordre du jour jugé peu pertinent par l'opposition parlementaire au regard de l'actualité politique dans le pays, une session extraordinaire convoquée mardi. L'opposition parlementaire a estimé qu'il y a urgence que les revendications des réformes politiques objet des manifestations de rue dans le pays depuis des jours, soient plutôt considérées. La session a donc été suspendue peu après son ouverture et une conférence des présidents est convoquée pour mercredi, le 13 septembre. La conférence planchera sur les exigences de l'opposition qui entreront dans une "longue procédure", apprend-on. La session de mardi devrait examiner et adopter le budget de l'exercice 2018 de l'Assemblée nationale, quatre textes de ratification et un texte...
(Xinhua 13/09/17)
Le ministre togolais de l'Enseignement supérieur et de la Recherche élu président du conseil d'administration de l'EISMV French.xinhuanet.com 2017-09-11 03:29:48 Imprimer LOME, 10 septembre (Xinhua) -- Octave Nicoué Broohm, le ministre togolais de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a été élu président du conseil d'administration de l'Ecole inter-état des sciences et médecine vétérinaires (EISMV). L'EISMV a pour vocation de former des docteurs vétérinaires pour les pays d'Afrique de l'Ouest. Depuis sa création il y a 49 ans, plus de 1.000 spécialistes ont été diplômés et contribuent au développement de l'agriculture et de la bonne santé animale, rapporte samedi le site internet du gouvernement togolais. Les participants à une récente réunion de l'EISMV à Lomé ont adopté le budget de...
(RFI 12/09/17)
Au Togo, Internet est de retour. Le réseau avait été coupé mercredi dernier juste avant une mobilisation massive à l’appel de l’opposition pour réclamer un retour à la Constitution de 1992. Le gouvernement a tenté d’apaiser les choses, en annonçant l’examen d’un avant-projet de loi sur des réformes en session extraordinaire à l’Assemblée. Les leaders de l’opposition togolaise étaient de nouveau réunis ce lundi matin pour s’accorder sur la marche à suivre sur le mot d’ordre. Les ténors de l’opposition togolaise ont tenu, ce lundi, une conférence de presse. Deux annonces majeures : un rassemblement mardi devant le Parlement pour dire non au projet du gouvernement et un deuxième rassemblement, vendredi après-midi...
(RFI 12/09/17)
Au Togo, après les manifestations monstres de la semaine dernière, une coalition de quatorze partis de l'opposition appelle à une nouvelle mobilisation, ce mardi 12 septembre, devant l'Assemblée nationale, où les députés doivent se retrouver pour l'ouverture d'une session extraordinaire du Parlement. L'examen du projet de réformes constitutionnelles proposé la semaine dernière par le gouvernement ne figure pas à l'ordre du jour de cette session, ce qui constitue pour les opposants, un signe de plus de la mauvaise foi du régime. L'opposition appelle donc à maintenir la pression sur les autorités dans la rue. De son côté, le gouvernement met en garde contre une « manifestation illégale ». La journée s'annonce donc tendue. La session extraordinaire de ce mardi sera...
(Jeune Afrique 12/09/17)
Selon des documents consultés par Jeune Afrique, le texte du projet de révision constitutionnelle validé en conseil des ministres le mardi 5 septembre porte sur trois articles touchant aux mandats électifs du président de la République et des parlementaires. Mais alors que l'opposition espérait que son examen au Parlement débute ce mardi 12 septembre, celui-ci a été reporté. À la place, la session extraordinaire sera consacrée au budget. Ce qui n'a pas manqué de provoquer la colère de l'opposition, qui a appelé à manifester le même jour à proximité du Parlement. L’article 52 porte sur le mode de désignation et la limitation des mandats des députés et des (futurs) sénateurs. C’est une surprenante innovation que le président Faure Gnassingbé veut...
(RFI 12/09/17)
Au Togo, pour la première fois, un sommet Israël-Afrique, qui devait marquer le rapprochement entre Israël et bon nombre de pays africains, devait se tenir le mois prochain, entre le 23 et le 27 octobre, mais ce sommet a finalement été reporté à une date non déterminée. Officiellement, c'est la situation politique interne au Togo qui a conduit à cette décision, mais des pressions de l'Afrique du Sud et de pays maghrébins ne seraient pas non plus totalement étrangères à cette décision. Pas question, toutefois, pour Israël, d'y voir un revers diplomatique. Le pays affirme continuer à renforcer ses liens avec le continent. Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil L'image aurait été forte pour Benyamin Netanyahu. Le Premier ministre...
(Jeune Afrique 12/09/17)
Initialement prévu fin octobre à Lomé, le premier sommet Afrique-Israël a été reporté sine die par la présidence. De son côté, l’opposition, qui exige des réformes, a annoncé pour ce mardi un rassemblement devant l’Assemblée nationale afin de maintenir la pression sur les députés convoqués en session extraordinaire. Annoncé dans un premier temps par le ministère israélien des Affaires Etrangères, le report de la première édition du sommet Afrique-Israël a été confirmé en fin de journée de ce 11 septembre par un communiqué de la présidence de la république togolaise. « Suite à la demande du président de la République togolaise et des consultations avec le Premier ministre de l’État d’Israël, il a été décidé d’un commun accord de reporter...

Pages

(APA 13/10/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La Direction générale du trésor et de la comptabilité publique du Togo a collecté mercredi auprès des investisseurs un montant de 13,402 milliards FCFA (environ 21,443 millions de dollars) à l’issue de son émission assimilables du trésor (OAT), a appris jeudi APA auprès de l’Agence UMOA-Titres basée à Dakar. Le taux de couverture du montant mis en adjudication (25. Milliards FCFA) se situe à 57,05%. Il faut dire que les investisseurs ont répondu moyennement à la sollicitation de l’émetteur avec un montant de soumissions globales de 14,262 milliards FCFA. Sur ce montant le trésor public Togolais a retenu 13,402 milliards FCFA avec un taux moyen pondéré de 5,87%.
(APA 13/10/17)
APA - Brazzaville (Congo) - La croissance économique en Afrique subsaharienne devrait ressortir à 2,4 % en 2017, contre 1,3 % en 2016, selon la dernière édition d’Africa’s Pulse, un rapport semestriel de la Banque mondiale qui analyse l’état des économies africaines parvenu ce jeudi à APA à Brazzaville. Les anticipations d’avril dernier, tablaient sur une progression de 2,6 %, rappelle le rapport. Au deuxième trimestre de cette année , les deux principales locomotives du continent — l’Afrique du Sud et le Nigéria — ont renoué avec la croissance après respectivement deux et cinq mois de performances négatives, entraînant dans leur sillage la croissance régionale. Par ailleurs, l’amélioration de la conjoncture internationale, à la faveur notamment de la hausse des...
(Xinhua 12/10/17)
L'économiste en chef de la Banque mondiale pour l'Afrique, Albert Zeufack, a invité mercredi les pays africains à freiner leurs niveaux d'endettement pour pouvoir assurer le service de la dette. Albert Zeufack s'exprimait en vidéo conférence face aux journalistes de six pays d'Afrique francophone, lors de la publication de la dernière édition d'Africa's Pulse, un rapport semestriel de son institution qui analyse l'état des économies africaines. Depuis 2014, a indiqué l'économiste, de nombreux pays africains ont multiplié leurs dettes par trois et leur taux d'endettement a été accéléré surtout avec la baisse des prix de leurs matières premières. "Nous avons vu de nombreux pays passer de faible risque à un taux modéré. Les pays se doivent de freiner leur endettement,...
(APA 06/10/17)
La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), l'Union africaine (Ua) et le Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (Unowas) ont appelé le Togo à fixer une date pour l’organisation du référendum sur le projet de loi constitutionnelle. Dans un communiqué conjoint ces trois organisations affirment suivre de près, "l'évolution de la situation sociopolitique en république togolaise" et encouragent l’opposition à saisir cette occasion pour faire avancer les réformes constitutionnelles. Les trois organisations prennent acte en particulier de l’adoption du projet de loi constitutionnelle visant à modifier les articles pertinents de la Constitution togolaise. L'opposition togolaise a initié ces dernières semaines de vastes mobilisations à Lomé la capitale et dans d’autres villes du...
(RFI 06/10/17)
La seconde réunion semestrielle de l’année des ministres des Finances, des gouverneurs des Banques centrales et des présidents des institutions régionales de la zone franc s’est tenue ce jeudi à Paris. La situation générale de la zone est marquée par un réendettement rapide. Le débat soulevé par les Africains, qui appellent à remplacer le franc CFA par une monnaie qui n’est pas arrimée à l’euro, n’a pas été officiellement évoqué. Réduction des déficits publics, diversification des économies et augmentation des recettes, en faisant notamment rentrer le secteur informel dans le système fiscal, ce sont des pistes évoquées par les ministres des Finances de la zone franc ce jeudi à Paris pour baisser le taux d’endettement. Quant à une éventuelle réforme...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Au sortir de la réunion des ministres des Finances de la zone franc, qui s'est tenue à Paris ce 5 octobre, la France et les autres pays membres ont répondu en filigrane aux critiques visant la devise. « La France est, via le franc CFA, un filet de sécurité régional des pays africains de la zone » affirme une source au ministère de Bercy, évoquant notamment la fixité de la parité entre le franc CFA et l’euro, et la convertibilité libre et illimitée entre les deux monnaies, qui donne droit aux pays de la zone, en cas d’épuisement de leurs réserves de change, à un découvert autorisé illimité sur leur compte en euros auprès du trésor français. « Si chaque...
(Xinhua 04/10/17)
Le Togo a validé mardi au cours d'un atelier, le rapport provisoire de 2016 sur l'aide publique au développement (APD) qui révèle que 420 millions de dollars ont été mobilisés en 2016. L'analyse montre que les principaux secteurs qui en ont bénéficié sont la santé, les infrastructures et l'agriculture, qui représentent respectivement 19,2%, 18,6%, 13,8% de l'APD totale. Les statistiques de l'aide en 2016 montrent que le Togo a bénéficié de la part des différents partenaires un appui de 419,92 millions de dollars (249,06 milliards de FCFA). Selon la répartition de l'APD par type de financement, le Togo a bénéficié de dons de 301,19 millions de dollars, soit 178,61 milliards de FCFA représentant 71,73% de l'APD total et de prêts...
(APA 03/10/17)
Le président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Marcel De Souza, a soutenu lundi à Abidjan que le franc CFA constitue un ilot au sein de l’organisation régionale qu’il faut « préserver », à l’ouverture de l’édition 2017 de « Les rencontres africa », un forum économique. « Nous tentons d’aller vers la monnaie unique. Je sais que le franc Cfa est attaqué, (mais il) constitue un îlot au sein de la Cedeao qu’il faut préserver », a dit M. De Souza qui s’exprimait sur le thème « Intégration et émergence : la place du secteur privé et du partenariat Afrique-France ». Il a relevé que l’inflation est maitrisée au sein de...
(Agence Ecofin 02/10/17)
Dans le cadre de son mécanisme de soutien du programme multipartenaire (FMM), la FAO, Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation, organise en partenariat avec l’Association africaine de crédit rural et agricole (AFRACA), du 02 au 06 octobre à Lomé un atelier régional de formation sur le financement de l’agriculture. A compter de ce lundi, des participants venus de treize pays à savoir la Côte d’Ivoire, le Kenya, la Zambie, l’Ethiopie, le Ghana, le Mali, l’Ouganda, le Mozambique, le Bénin, la République démocratique du Congo, le Cameroun, le Rwanda et le Togo, seront instruits sur divers modules dont l’objectif est de promouvoir le développement des chaînes de valeurs inclusives. L’enjeu de cet atelier est de mettre en exergue les « lacunes...
(Jeune Afrique 02/10/17)
Deuxième opérateur de téléphonie mobile au Togo, Atlantique Telecom Togo connue sous le nom de « Moov Togo », est l’une des dix filiales du Groupe Maroc Telecom présent au Maroc, en Afrique de l’Ouest et Centrale. Moov Togo s’est donnée pour mission d’offrir des services de télécommunications innovants à des tarifs compétitifs, répondant ainsi aux attentes de la population togolaise. Il se distingue par la qualité de ses services, soutenue par de très forts investissements, qui ont concernés toutes les composantes du réseau en 2017, en dotant le pays des dernières technologies. Avec une part de marché de 47%, qui ne cesse de croitre depuis son rachat par Maroc Telecom, Moov Togo compte, à ce jour, plus de 2,7...
(Financial Afrik 28/09/17)
Nous sommes en 1988, quand le Togo et le Benin initièrent le projet de construction du barrage d’Adjarala. Deux décennies passées, le projet peine à décoller et une majorité des citoyens des deux pays n’ont toujours pas accès à l’électricité. Tonin Emmanuel officie comme ingénieur-géomètre-topographe à Anié, un village proche du Centre du Togo. En mai, une coupure d’électricité a plongé presque tout son quartier dans le noir et a duré plus d’un mois. « Nous ne pouvons plus allumer notre télévision et suivre l’actualité. Depuis cette coupure d’électricité, ma famille et moi, nous nous sentons comme isolés du monde », râle Emmanuel qui affirme que cette situation affecte son travail. « Pour charger la batterie de mon portable, je...
(Financial Afrik 21/09/17)
Mauvaise nouvelle pour les autorités togolaises. Le pays vient de recevoir une « gifle » sur le marché des titres publics, avec seulement 16,34 milliards glanés contre 30 milliards sollicités, soit un taux de couverture de moins de 55%. Il s’agit, en effet, des résultats des émissions simultanées des Obligations Assimilables du Trésor à 3 ans, 5 ans et 7UMO, organisées ce mardi par l’Agence UMOA-Titres (AUT), en collaboration avec la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). L’opération « s’inscrit dans le cadre de l’exécution du programme d’émissions de titres publics du Togo, en conformité avec la stratégie à moyen et long terme de gestion de la dette », explique l’agence. D’après le compte-rendu consulté par Financial...
(Agence Ecofin 20/09/17)
Selon un rapport retraçant les exportations nigérianes de pétrole entre janvier et mai 2017, le Togo est devenu l’un des plus importants clients du Nigéria avec 999 006 barils importés en avril, et 6,7 millions de barils achetés en mai. Le document a été publié par la société publique nigériane du pétrole (NNPC). Pour le Togo, cette hausse des importations s’explique par l’importance de plus en plus marquée du pays comme point de transit sous-régional. Sur cette période, deux autres pays ont également accru leurs importations de pétrole nigérian. Il s’agit du Royaume-Uni et de la Chine. Le premier a importé au terme du mois de mai, 6, 016 millions de barils, contre 999 006 barils en avril. La Chine...
(Financial Afrik 18/09/17)
Loin de l’alarmisme des envoyés spéciaux de la presse main stream, Lomé vaque à ses occupations en attendant la prochaine manifestation. L’opposition compte organiser une nouvelle démonstration de force, les 20 et 21 septembre 2017. En attendant, l’avenue circulaire qui divise la ville en deux s’étire sous la canicule ordinaire, à peine adoucie par la bise de l’Atlantique. Sur la même place où 72 heures plutôt, les 6 et 7 septembre, des milliers de personnes s’étaient réunies pour réclamer le retour à la constitution de 1992, avant d’être dispersés à coup de gaz lacrymogène, règne la même scène ordinaire d’une Afrique informelle, commerçante et résiliente. Et pendant que les marchands ambulants surveillent leurs échoppes, en comptant le manque à gagner...
(Financial Afrik 18/09/17)
Le Port autonome de Lomé a enregistré près de 14 millions de tonnes de marchandises en 2016, contre un peu plus de 15 millions de tonnes en 2015. Information donnée par son directeur général à l’occasion de la 4e réunion du Haut conseil pour la mer, tenue jeudi 7 septembre à Lomé. Il s’agit de la première baisse après la tendance haussière observée depuis 2012. Pour 2017, la stratégie pour faire mieux au port de Lomé passe par une «mise à jour et le développement des compétences, et l’adaptation de l’environnement juridique aux différents domaines d’activités portuaires », annoncées par le contre-amiral Fogan Adegnon. Défini comme moteur principal du développent économique du Togo, le port de Lomé, par sa position...
(Financial Afrik 18/09/17)
Le groupe Sunu est en phase d’acquérir 58% des parts de la Banque populaire pour l’épargne et le crédit (BPEC). La transaction est bouclée, en attente d’une approbation des autorités réglementaires. “Effectivement, nous sommes en phase d’acquisition de la BPEC au Togo, à hauteur de 58%, à l’invitation des Fonds Cauris et AFRICINVEST. Nous attendons l’approbation des autorités réglementaires, et sommes en discussion sur d’autres acquisitions, mais notre Core business reste l’assurance”, a déclaré le PDG de Sunu, Pathé Dione, dans une récente interview à Financial Afrik. Cette acquisition bancaire marque une étape décisive du processus de croissance et de diversification de la compagnie panafricaine. L’opération a été approuvée à la mi-juillet par les actionnaires de la banque togolaise qui...
(Financial Afrik 18/09/17)
En poste depuis 2011, l’ivoirien Serge-Marie N’Guessan, représentant-résident de la Banque africaine de développement (BAD) au Togo est arrivé en fin de mission. Prochaine destination, Dakar, où il devra occuper les mêmes fonctions pour le compte de l’institution basée à Abidjan. A Lomé, il se susurre l’arrivée de son homologue de Siéra Leone, annoncé pour prendre fonction dès le départ fin septembre de M. Nguessan. Notons que les interventions de la BAD au Togo ont connu une hausse signifiante depuis la mise en place d’un bureau à Lomé. La dernière action en date est l’approbation en août dernier, d’un don de 975.000 dollars via le Fonds des énergies durables pour l’Afrique, en faveur du pays pour la mise en œuvre...
(Jeune Afrique 12/09/17)
Le 6 septembre dernier, à Paris, Kako Nubukpo, économiste togolais et ancien ministre de Faure Gnassingbé, a vertement fustigé la prise de position de l'ancien Premier ministre béninois Lionel Zinsou sur le franc CFA. Le débat entre anti- et pro-franc CFA ne cesse de s’envenimer. Lors d’une conférence organisée en toute discrétion, le 6 septembre, à l’hôtel Marignan, à Paris, avec la presse africaine indépendante, l’économiste togolais Kako Nubukpo a répondu à Lionel Zinsou, qui avait qualifié quelques jours plus tôt les pourfendeurs du franc CFA de « populistes ». Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/472979/economie/franc-cfa-kako-nubukpo-a...
(Financial Afrik 11/09/17)
Les autorités togolaises ont annoncé jeudi 7 septembre, la mise en place d’un fonds bleu destiné à valoriser les ressources maritimes du pays. Ceci, conformément aux mesures et actions prévues par la Charte de Lomé, relative au développement de l’économie bleue en Afrique. « L’objectif est de permettre la promotion d’une économie bleue avec des ressources financières suffisantes, susceptibles de soutenir de grands projets d’investissements », lit-on dans la note conceptuelle présentée par l’ONAEM à l’occasion de la 4e réunion du Haut conseil pour la mer, un organe que préside le chef de l’Etat lui-même, et qui a pour vocation de faire de l’espace maritime, un levier de développement. Selon la même source, le fonds bleu pourrait être constitué, entre...
(Jeune Afrique 09/09/17)
Les ports africains rivalisent d’innovations pour accueillir les plus gros navires. Volumes, transbordement, corridors vers l’hinterland, JA livre les clés de cette compétition. Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Si la chute des prix du pétrole a porté un mauvais coup aux mégaprojets portuaires nigérians (Lekki et Badagry), actuellement en sommeil, il n’en est pas de même pour les autres sites de la façade ouest. De Conakry à Kribi en passant par San Pedro, Abidjan ou Tema, tous rivalisent de volonté d’extension et de modernisation. « La mise à niveau concerne des installations des années 1970. Elle a débuté en 2010 avec Lomé et Pointe-Noire, et vise à les élever au standard mondial de la conteneurisation »,...

Pages

(L'Union 04/01/17)
L’intégration des peuples africains sera promue du 14 janvier au 05 février prochains à l’occasion de l’événement CAN-Zone 2017. Le terrain RM d’Agoè accueille du 14 janvier au 05 février l’événement CAN-Zone 2017. Organisée par l’agence événementielle Passe Média, cette initiative permettra au public togolais et aux ressortissants d’autres nations africaines résidant au Togo de suivre en intégralité les matchs programmés pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Gabon 2017. Cette fan zone servira aussi de cadre pour des spectacles, des expositions et des jeux. «Nous voulons faire de cet endroit, un espace où les Africains de diverses nationalités se retrouveront pour suivre sur écran l’intégralité des matchs de la CAN dans une ambiance de fête. Notre projet entend créer...
(RFI 03/01/17)
La Coupe d’Afrique des nations de football se déroule du 14 janvier au 5 février au Gabon. Les 16 équipes en lice dévoilent progressivement les noms des joueurs qui vont participer à cette CAN 2017. Les listes de sélectionnés seront donc mis à jour progressivement sur cette page. GROUPE A GABON Gardiens de but: Anthony Mfa Mezui (sans club), Yves Stéphane Bitseki Moto (Mounana/Gabon), Didier Ovono (Ostende/Belgique) Défenseurs: Aaron Appindangoyé (Laval/France), Bruno Ecuele Manga (Cardiff City/Pays de Galles), Franck Perrin Obambou (Stade Mandji/Gabon)...
(Jeune Afrique 29/12/16)
Le Togolais Emmanuel Adebayor pourrait faire son retour en France. Selon L'Équipe, le club de Montpellier songe en effet à recruter l'attaquant en janvier. Passé par le FC Metz et l’AS Monaco, Emmanuel Adebayor (32 ans) pensait faire son retour en Ligue 1 cet automne, du côté de l’Olympique Lyonnais. Mais l’aventure avait tourné court, non sans une polémique avec l’entraîneur du club rhodanien. L’intéressé, libre de tout contrat depuis la fin de son aventure à Crystal Palace, en Angleterre, peut néanmoins toujours croire à la France. Le quotidien L’Équipe assure en effet mercredi 28 décembre que le club de Montpellier étudie sérieusement une possibilité de recruter le Togolais lors du mercato d’hiver. « Du fait de l’indisponibilité de (Casimir)...
(Ici Lomé 27/12/16)
La retraite involontaire actuelle de Shéyi Adébayor est due d’après plusieurs témoins à ses démêlées avec un célèbre Marabout. Les uns l’appellent El Hadj Djabarou et les autres Alpha Abrangao. D’après les informations en notre possession, l’ancien sociétaire de Cristal Palace a été victime de l’escroquerie de ce marabout qui a réussi à lui prendre plus de 900 millions de Francs avant de disparaître dans la nature. L’homme qui promettait ciel et terre au joueur capitaine des Eperviers lui prenait les colossales sommes qui rimaient parfois avec les services qu’il rendait. Mais à la fin, le marabout donnait de plus en plus dans les inventions pour réussir à prendre de l’argent à Shéyi. Pour le marabout, Shéyi avait besoin de...
(Ici Lomé 24/12/16)
Le Comité national olympique du Togo (CNOT) a tenu son congrès électif ce matin à Lomé. Les congressistes ont porté leur choix sur Azaad Kelani Bayor qui devient ainsi le successeur d’Auguste Dogbo. Plusieurs fois reporté, le congrès électif du Comité national olympique du Togo a finalement eu lieu ce matin à Lomé. Et le nouveau président de cette instance s’appelle Azaad Kelani Bayor, vice-président jusqu’à son élection. Monsieur Bayor a été président de la Fédération togolaise de boxe pendant une quinzaine d’années avant de démissionner à la veille du congrès du CNOT pour mieux faire sa campagne. Il est actuellement le président de la Confédération africaine de boxe et vice-président de l’Association internationale de boxe amateur.
(APA 24/12/16)
Azaad Kélani Bayor a été élu, vendredi à Lomé président du Comité national olympique du Togo (CNOT) en remplacement d’Auguste Dogbo, à l’occasion d’une assemblée générale de l’instance dirigeante du sport togolais. Bayor, ancien président de la Fédération togolaise de boxe et actuel président de la Confédération africaine de boxe (CAB), a battu lors de l’élection, son adversaire Théophile Loccoh, président de la Fédération togolaise de tennis de table par 35 voix contre 8. « Notre ambition est de faire en sorte qu’il y ait une nouvelle gouvernance au niveau du sport togolais », a confié Bayor à APA juste après son élection. Il s’engage à travailler pour le bien être des jeunes. Pour lui, les athlètes togolais ne doivent...
(Jeune Afrique 22/12/16)
Comme en 2013, le gouvernement togolais a lancé un comité de mobilisation de fonds en faveur de l'équipe nationale de football, en vue de la prochaine Coupe d'Afrique des nations, qui se tiendra en janvier au Gabon. Mais la population s'émeut de cette contribution spéciale qui lui est demandée. Lundi, des internautes togolais ont ainsi lancé une campagne de protestation sur les réseaux sociaux. Ils réclament, avant toute nouvelle contribution, les comptes des fonds mobilisés par l’État en faveur des Éperviers, lors de la dernière édition de la CAN, en 2013. Les internautes réussiront-ils là où ont échoué les associations de consommateurs ? Ils ont en tous cas créé un petit buzz le 19 décembre grâce au hashtag #FaisonsLesComptes, qui...
(Ici Lomé 19/12/16)
Le rapport de l’audit des fonds mobilisés et utilisés pour la participation des Eperviers à la CAN 2013 en Afrique du Sud n’est toujours pas rendu public, malgré l’insistance de la presse privée et des organisations de la société civile. Alors que les uns et les autres attendent la publication de ce rapport, le gouvernement vient de créer quatre nouvelles commissions ad’hoc (de supervision, de mobilisation de fonds, d’organisation et de gestion des fonds) chargées de travailler pour la réussite des Eperviers à la CAN Gabon 2013. La Ligue des consommateurs du Togo (LCT), elle, veut d’abord que le rapport de l’utilisation des fonds mobilisés en 2013 soit publié avant toute nouvelle action. « Nous avons fait part de la...
(Autres 19/12/16)
Le stade de Kégué a connu ce dimanche 18 décembre, une ambiance particulière à la faveur de la quatrième édition de la Journée Nationale de Reconnaissance à Dieu (JNRD). Un grand moment de louanges, d’adorations et de prières en présence du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, du Premier Ministre Komi Sélom Klassou, du Président de l’Assemblée nationale Dama Dramani et de plusieurs autres autorités politiques, administratives, militaires, religieuses, de même que les représentants des institutions nationales et internationales et de l’ensemble du corps du Christ. C’est une initiative du groupe de musique et d’évangélisation « Salut et Joie » en collaboration avec le Conseil Chrétien du Togo (CCT), le Conseil des Ministères et Eglises Chrétiennes du Togo (COMECTO), la Fédération...
(Xinhua 19/12/16)
Le Togolais Prinz Lorenzo a battu vendredi à Lomé le Georgien Paata Varduashvili par abandon à la fin de la 4e reprise (Round), combat comptant pour le championnat mondial des poids moyens Global Boxe Council (GBC). Le combat qui devrait se dérouler en 12 rounds de 3 minutes s’est achevé à la fin du 4e round. Champion en titre version GBC, le Togolais Prinz Lorenzo a conservé son titre conquis le 12 décembre 2015 à Cologne en Allemagne face à un adversaire qui avait un ratio professionnel de 22 victoires sur 30 combats. Cette défaite ramène son palmarès à 22 victoires sur 31 combats. En seize combats de boxe professionnelle, Prinz Lorenzo compte treize victoires dont neuf par K.O et...
(Le Télégramme 228 16/12/16)
Elle est finalement tombée, la décision de la CAF (Confédération Africaine de Football) attendue depuis déjà plusieurs mois par rapport à cette rencontre de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2017, remportée par le Togo contre le Djibouti (5-0). A travers un courrier en date du 7 décembre dernier adressé à la FTF (Fédération Togolaise de Football), l’instance continentale de gestion du football a notifié une sanction financière de 5000 dollars (soit environ 2,5 millions de F cfa). Une sanction qui vient sanctionner l’envahissement de la pelouse du stade de Kégué par les supporters, au coup de sifflet final de cette rencontre soldée par la victoire des Eperviers, et une victoire qui débouche sur la qualification pour la...
(Ici Lomé 13/12/16)
Le 8 décembre 2016, Tchanilé Bana, entraîneur de métier, ancien sélectionneur des Eperviers, est banni à vie de toutes activités liées au football par la chambre de la Commission d’éthique de la Fédération internationale de football association (FIFA). Le Togolais n’est pas le seul à être condamné. Jonathan Musavengana, ancien membre de la Fédération zimbabwéenne de football est aussi suspendu à vie. Kirsten Nematandani, ancien patron de la Fédération sud-africaine de football, lui, a écopé de 5 ans de suspension. Il est reproché à ces trois messieurs de faire partie d’un réseau qui a organisé des matches frauduleux en Afrique du Sud en 2010. Ils ont donc violé les articles 13 et 21 du code éthique de la FIFA en...
(Ici Lomé 13/12/16)
La participation des Eperviers à la CAN Gabon 2017 vaut un coût. L’Etat a mis dans la cagnotte une enveloppe de 650 millions FCFA pour toutes les charges. Débat autour d’une manne jugée insuffisante. Le gouvernement a chiffré la participation du Togo à la phase finale de la prochaine CAN en terre gabonaise à 650 millions de nos francs. C’est ce qui transparait dans le collectif budgétaire adopté par l’Assemblée nationale. Cette enveloppe est jugée insuffisante par rapport aux charges qu’engendre la participation à la plus prestigieuse des compétitions de la Confédération africaine de football (CAF). Qu’est-ce qu’il faut alors faire ? Beaucoup incitent la Fédération togolaise de football (FTF) à trouver des ressources additionnelles. Mais comment ? La non...
(APA 09/12/16)
Le comité éthique de la fédération internationale de football (FIFA) vient de radier à vie , pour des faits de corruption, Banna Tchanile, ex-sélectionneur du Togo et Jonathan Musavengana, ancien responsable à la Fédération zimbabwéenne, a appris APA, jeudi auprès de l’instance mondiale du football Banna Tchanile est reconnu coupable de corruption par rapport aux matches de football internationaux joués en Afrique du Sud en 2010. « M. Banna Tchanile est par les présentes interdit à vie de prendre part à des activités liées au football au niveau national et international (administratif, Sport ou autre) à compter de la notification de la présente décision », lit-on dans la décision de la FIFA. Le texte précise que Banna Tchanile prend à...
(La Voix de l'Amérique 09/12/16)
La FIFA annonce avoir suspendu à vie Tchanilé Bana, ancien sélectionneur du Togo, pour corruption. Dans une décision publiée sur le site Internet de la Fédération internationale de football association, la plus haute instance mondiale du sport roi indique avoir également suspendu pour cinq ans l’ancien président de la Fédération Sud-Africaine de football (Safa), Kirsten Nematandani et banni à vie l’ancien fonctionnaire du Zimbabwe de football association (Zifa), Jonathan Musavengana. Les sanctions concernent les activités nationales et internationales du football. "La chambre judiciaire du Comité D'éthique indépendant présidé par Hans-Joachim Eckert a interdit à Kirsten Nematandani, ancien président de la Fédération Sud-Africaine de football (Safa), à Jonathan Musavengana, ancien fonctionnaire du Zimbabwe de football association (zifa), et à Banna Tchanile,...
(Ici Lomé 08/12/16)
L’attaquant vedette de la sélection nationale du Togo est non seulement sans club depuis sa pige de six mois à Crystal Palace dans le championnat anglais, mais aussi n’a plus confiance en lui. Les déclarations du capitaine Emmanuel Adébayor laissent transparaître qu’il est désormais dubitatif sur sa carrière et son avenir au sein des Eperviers. Emmanuel Adébayor est talentueux ! C’est incontestable. Un petit retour sur le parcours de l’homme montre qu’il est une gâchette infernale, un serial buteur. Il est aussi connu pour son outrecuidance, son extravagance, son indiscipline. Bientôt âgé de 33 ans, l’ancien gunner peut toujours apporter beaucoup de choses aux Eperviers s’il est en plein possession de tous ses moyens. Et c’est là le hic. Dans...
(APA 05/12/16)
Le Sénégal a remporté samedi à Lomé le trophée de la 7ème édition du tournoi de l’UEMOA après sa victoire en finale 1 but à face face au Mali. Le but victorieux a été inscrit par Aliou Badji à la 78e minutes sur un coup de tête. Avec quatre buts inscrit durant le tournoi, Badji a été sacré meilleur buteur du tournoi. Des footballeurs locaux des 8 pays de l’ Union économique et monétaire ouest-africaine ( UEMOA) ont pris part au tournoi. Il s’agit du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo)
(Ici Lomé 05/12/16)
La 7è édition du tournoi de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMAO) appartient désormais au passé. Le ministre togolais en charge des Sports, Guy Madjé Lorenzo, fait son bilan. Il est satisfaisant. Le ministre Guy Madjé Lorenzo dresse un bilan positif de la compétition qui s’est tenue à Lomé du 26 novembre au 3 décembre 2016. « Sur le plan sportif, nous avons vu une qualité de jeu et ça augure de belles choses pour l’avenir du football africain », déclare-t-il. Selon lui, malgré le fait que certains pays n’aient pas organisé de championnat depuis longtemps, « les équipes ont été très préparées ». « Je pense que la qualité de la préparation des huit délégations nous permet de...
(APA 02/12/16)
Le Sénégal s’est qualifié jeudi pour la finale de la 7e édition du tournoi de football de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) après sa large victoire 5 buts à 0 face à la Guinée Bissau, a constaté APA. Les Sénégalais n’ont pas fait de cadeau à leurs adversaires lors de ce match comptant pour la 3e et dernière journée de la poule B. Les buts sénégalais ont été inscrits respectivement par Ibrahim Niane, Krepin Diata Badje Alou (doublé ) et Pape Habib. Dans l’autre match de cette poule, le Bénin et le Burkina Faso ont fait match nul 0-0. La finale aura lieu samedi entre le Sénégal et le Mali.
(Alerte Info 30/11/16)
L’équipe nationale de football de la Côte d’Ivoire a battu lundi à Lomé celle du Togo par un but à zéro (1-0), lors de la deuxième journée du tournoi des huit pays de la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Le but des Eléphanteaux (équipe des moins de 20 ans, U20) est intervenu à la 92e minute, sur un coup de pied de Abdoul Razak, dans les derniers instants de jeu d'un match physique dans l’ensemble. Vainqueur face au Togo lors de la première journée, le Mali a fait un match nul (0-0) avec le Niger. Les Eléphants rejoignent donc les Aigles à la tête de la poule A avec 4 points quand le Togo, pays organisateur, est...

Pages

(Ici Lomé 06/01/15)
Togo - Comme toujours nous vous soumettons cette réflexion de Gerry Taama le plus connecté des politiques togolais. Hier, vers 11h, je me rendais à un rendez-vous à Bè château. Voulant éviter les éventuels bouchons dus aux marches au centre ville, je décidai de passer par Saint-Jo et descendre ensuite par Gakpoto. Mon calcul était qu’à cette heure, si la marche avait été maintenue, elle serait déja en ville. Mauvais calculs. Le blocage du rond point de Gagkoto nous obligeait à une déviation sur des voies qui n’étaient pas prévues pour un tel trafic. J’ai vu des chûtes à moto, des voitures qui y ont laissé leur système d’échappement, et partout, une récrimination unanime contre nous, opposition. Mêmes nos habituels...
(Xinhua 01/12/14)
DAKAR (Xinhua) -- Le 15e Sommet de la Francophonie, qui a pris fin dimanche au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), à 30 km de Dakar, a adopté des "décisions importantes" ayant notamment trait à la jeunesse et à l' économie, a-t-on appris de source officielle. S'exprimant lors de la conférence de presse clôturant le deux jours de travaux des pays membres de l'espace francophone, le président sénégalais Macky Sall a affirmé que le sommet a adopté un cadre stratégique à moyen terme pour jeunesse et l'économie. Il a indiqué que le sommet a "insisté" sur le renforcement de la dimension économique dans un esprit de partenariats solidaires au sein de l'espace francophone. Le sommet s'est penché...
(Le Télégramme 228 25/11/14)
Togo - Un séminaire national sur la politique commune et le programme de développement culturel de l’Union Economique Monétaire ouest Africain (PDC-UEMAO) s’est ouvert ce lundi 24 novembre 2014 à Lomé. Organisé par l’Uemoa en concert avec le ministère de la Culture, il a pour objectif de partager avec les acteurs culturels togolais le contenu du Programme de développement culturel (PDC), de discuter des modalités de l’appropriation et de définir ensemble leur implication dans la réussite du programme. La rencontre a été ouverte par la ministre en charge de la Culture, Kouméalo Anaté. Le PDC-UEMOA est en effet, un ambitieux programme adopté le 18 juillet 2014 par les ministres de la Culture de l’Uemoa. Il vise à contribuer à la...
(Togo portail 24/11/14)
Considérant les enjeux philosophiques, politiques, économiques et sociétaux que constitue aujourd’hui le secteur de la culture et des arts au plan mondial et, prenant en compte les nouveaux défis (actuels et ceux à l’horizon 2030) auxquels doit faire face une jeune nation comme la nôtre, et qui semble enfin vouloir sortir de sa profonde léthargie en matière de politique nationale et publique de culture et des arts, grâce notamment à la création et au dynamisme du Fonds d’Aide à la Culture, quatre associations togolaises, œuvrant depuis des années dans le secteur de la culture, ont décidé d’unir leurs forces au travers d’une Coalition pour porter plus haut et loin la culture et les arts au Togo et dans le monde...
(Xinhua 21/11/14)
Le programme de développement culturel de l'Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA) va démarrer en 2015 pour favoriser le développement d'un marché régional des biens et services culturels, a annoncé jeudi à Cotonou Mme Béatrice Kinga, experte de l'institution sous- régionale. D'un coût estimatif de plus de 41 milliards de FCFA (82 millions USD), ce programme de développement culturel de l'UEMOA devrait contribuer à valoriser la culture comme source de création de richesse et de rayonnement de l'espace communautaire. Ce programme, qui sera mis en oeuvre pendant sept ans, vise non seulement à développer un marché régional unifié des biens et services culturels, promouvoir les métiers de la culture et la professionnalisation des acteurs et opérateurs culturels, mais aussi...
(Ici Lomé 14/11/14)
Le Groupe Magic System est dans la capitale togolaise. Conduit par Assalfo, le chef de file, le groupe a animé une conférence de presse pour lancer un appel à ses ans et le public à faire le déplacement afin de vivre le live. Magic System se dit très fier de rencontrer de nouveau le public de Lomé qu’il admire tant. Deux concerts attendent les fans du groupe : le premier se tient vendredi en live lors d’un concert VIP et le dimanche, pour le grand public, au stade municipal de Lomé. Lors de ces deux concerts, le groupe promet retracer tous son album.
(Ici Lomé 12/11/14)
Togo - Le palais des congrès sera rempli de rire à gogo par l’humoriste Gogoligo, DKOTHEY de la Côte d’Ivoire sans oublier le célèbre le PJ Pasteur Adjaho. Prévu pour le 27 décembre 2014, ce concert, placé sous le haut patronage du St Esprit, bouclera la fin de l’année 2014, sera tout particulier selon l’artiste Gogoligo. Ce dernier dit mettra toute son énergie aux côtés des deux autres artistes très connus par le public pour que la fête soit belle. Aussitôt le concert du Palais des congrès terminé, Gogoligo mettre le cap sur l’Europe pour donner des concerts dans plusieurs pays notamment la France, la Bruxelle etc.
(Xinhua 11/11/14)
L'édition 2014 du concours panafricain de beauté, dénommé "Miss Naïades", destiné aux dauphines issues des élections Miss organisées dans les différents pays africains, se tiendra samedi prochain au Palais des Congrès de Cotonou. Selon le président du comité d'organisation, ce concours panafricain de beauté regroupera une trentaine de dauphines en provenance de 25 pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre. Le concours "vise non seulement à favoriser l'intégration africaine par la beauté et à valoriser la beauté africaine dans le but d'un développement équilibré et harmonieux, mais aussi à offrir à des jeunes filles les outils pour une ascension rapide en vue d'une contribution efficace au développement culturel, social et économique de leur pays", a confié à Xinhua Makinda. Pour...
(AfreePress 21/10/14)
Togo - Face au risque de contamination de la maladie à virus Ebola, le Mouvement Martin Luther King (MMLK) invite à travers un communiqué parvenu à l’Agence de presse Afreepress, le gouvernement à renforcer les mesures pour préserver la santé publique des populations togolaises lors de la prochaine Foire Internationale de Lomé qui aura lieu du 21 novembre au 8 décembre 2014. L’une des mesures que propose le mouvement dirigé par le pasteur Edoh Komi est l’interdiction « pure et simple » aux exposants des pays déjà atteints par le virus de participer à cette 12ème édition de la foire. « L’allure inquiétante et préoccupante avec laquelle cette maladie pandémique se propage et se contracte à travers le monde notamment...
(AfreePress 20/10/14)
Togo - La Miss Togo 2014, Tatiana Mariama Camara a présenté lundi au premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu, le projet de société, « la lecture pour tous », pour lequel elle a été élue, a appris l’Agence de presse Afreepress. Grâce à ce projet, des bibliothèques seront installées dans toutes les régions économiques du Togo. Dans les préfectures où il y a déjà des bibliothèques, elles seront réfectionnées et équipées. Au cours de mon mandat, je vais organiser des concours de lecture et de dictée dotés de prix dans les écoles et les meilleurs élèves seront sélectionnés. Ils pourront voyager et participer à d’autres concours », a-t-elle déclaré au sortir de l’audience. 20ème Miss du Togo élue le 31 août...
(AfreePress 17/10/14)
La 8ème édition de la fête de la bière a été officiellement lancé jeudi à Lomé par la ministre du commerce et de la promotion du Secteur Privé, Bernadette Legzim-Balouki, a constaté sur place un reporter de l’Agence de presse Afreepress. « La fête de la bière que nous célébrons depuis une semaine déjà est devenue une tradition dans notre pays où chaque année surtout au mois d’octobre, la brasserie BB Lomé fait de la bière un évènement festif durant lequel un large choix de marques ou de types de bière est proposé aux consommateurs à la dégustation ou à la consommation », a déclaré Bernadette Legzim Balouki, ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé. Saluant cette...
(AfreePress 02/10/14)
La 2e édition du concours annuel et panafricain de beauté « Miss Beauty Africa » a été lancée mercredi à Lomé sous le thème: « la beauté de l’Afrique, facteur de paix et de développement », a constaté un reporter de l’Agence de presse Afreepress. Vingt (20) candidates, talentueuses reines de beauté de haut niveau et détentrices de titres de beauté de dix-huit (18) à vingt-huit (28) ans de vingt (20) pays africains vont s’affronter à cette édition à Lomé le 11 octobre 2014. « Le concours Miss Beauty Africa est la soirée de couronnement d’une ambassadrice de la Beauté Africaine qui travaille pendant une année pour le triomphe de la Paix et du Développement en Afrique. C’est aussi et...
(Le Télégramme 228 01/10/14)
Togo - Son apport à l’enseignement du Droit dans les universités du Togo mais également de son pays d’origine la France est sans contestation. Et ces apports, ces derniers temps se sont exprimés au travers des sorties d’ouvrage sur le Droit ou encore des dons d’ouvrages à des universités de ces deux pays, surtout le Togo. C’est donc fidèle à cette disponibilité à accompagner les praticiens du Droit que le Conseiller de Faure Gnassingbé, Charles Debbasch vient de faire paraître la 11ème édition de son Bestseller de la culture juridique de Droit administratif. C’est un ouvrage dont il est co-auteur, ensemble avec Frédéric Collin. Ouvrage de synthèse sur l’administration publique contemporaine en France, « Droit administratif » de Charles Debbasch...
(AFP 08/09/14)
Les pieds frappent le sol en cadence. Les danseuses claquent leurs mains et leurs cuisses en serrant les dents. Le stepping est une danse qui plonge au coeur de l'histoire noire américaine et secoue depuis un an le monde de la mode. Une de ses représentantes, LeeAnet Noble, a conquis le couturier américain Rick Owens à Paris l'automne dernier. Elle revient à New York vendredi à l'occasion de la Fashion week. Dans le studio de Washington où elle répète son spectacle, la jeune femme de 30 ans joue des percussions mais parfois il n'y a pas de musique. Les claquements des mains et des pieds qui font vibrer le sol suffisent à rythmer les mouvements. Le stepping est né aux...
(RFI 06/09/14)
On parle souvent du manque de salles de cinéma en Afrique, mais les choses sont en train de changer, à tel point que le continent peut devenir une opportunité pour le cinéma français. C’est ce qui ressort du dernier rapport d’Unifrance, l’organisme chargé de la promotion des films français à l’étranger. Eric Névé, rapporteur du groupe francophonie d'Unifrance, et Jean-Christophe Baubiat, chargé des études à Unifrance, sont les invités de Sébastien Jédor. RFI: Eric Nevé, Jean-Christophe Baubiat, est-ce qu'aujourd’hui, l’Afrique terre de croissance peut être une terre de croissance aussi pour le cinéma français ? Eric Nevé: Oui, à condition de ne pas se tromper ni d’analyse ni d’objectif, ni de manière de travailler en Afrique. Si on est persuadé...
(AfreePress 04/09/14)
Le Comité Miss Togo et la Miss Togo 2014 ont levé mercredi à Lomé l’équivoque qui plane depuis samedi 30 août dernier sur l’âge et le décalage de niveau de la vingtième beauté, a constaté l’Agence de presse Afreepress. Pour Gaspard Kodjo Baka, « tout est clair » sur Mariama Tatiana Camara, 2ème dauphine à l’issue de la 19ème édition de l’élection Miss Togo. « Née le 9 décembre 1994, Mlle Tatiana Mariama Camara, 1,70 m pour 57 kg est étudiante en troisième année de Gestion PME/PMI après avoir eu l’année académique dernière un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) en Secrétariat. Elle aura 20 ans en décembre », a expliqué le président du comité. L’élection de la Miss, a-t-il appuyé,...
(LoméInfos 03/09/14)
Elle est sans doute la reine de beauté qui aura fait l’unanimité des contestations sur les réseaux sociaux. Elue samedi Miss Togo 2014, Mlle Camara Tatiana Mariama crée la polémique sur son âge et sa fonction. Le samedi au Palais des Congrès, elle a déclaré avoir 20 ans alors qu’il y a un, elle disait au même endroit en avoir 18. La Miss a-t-elle menti sur son âge ? Le Togo prendra-t-il, le risque de se faire représenter dans le monde par une fille qui ne dit pas la vérité ? Voilà une Miss qui ne rend pas les choses facile à Baka Gaspard (président du comité d’organisation) et à son comité. Camara Tatiana Mariama la plus belle fille du...
(Pa-Lunion 08/08/14)
Steve Bodjona, l’ambassadeur du Togo au Japon ne se fatigue pas. Après avoir tenu la promesse de son 6è ouvrage en Avril 2014 à l’occasion de l’indépendance de sa terre natale, il s’apprête à sortir dans les tout prochains jours un nouvel ouvrage aux éditions « Continents*». Cet ouvrage qui est une « NOUVELLE » a pour titre « LES RONCES DE L’AMOUR ». Les Ronces de l’Amour raconte une palpitante histoire d’amour entre un imaginaire riche homme Jonas et son épouse Mira, histoire faite de divorce, de tentative de reconquête, de vengeance avec à la clé un ancien amour qui se mélange au nouveau. Avant-goût Jonas, riche homme d’affaires, vient de se réveiller d’un coma de plus de 48...
(LoméInfos 08/08/14)
Les promoteurs culturels, artistes et créateurs de la région des Plateaux ont été informés le lundi 04 août 2014 sur la stratégie de mise œuvre du Fonds d’Aide à la Culture (FAC). Organisé par la Direction Régionale des Arts et de la Culture des Plateaux, cette rencontre avec les acteurs culturels de la région a permis aux participants de prendre connaissance des conditions nécessaires à remplir pour bénéficier du Fonds d’Aide à la Culture (FAC) 2014 officiellement lancé le 10 juillet. Les locaux de la préfecture d’Ogu ont servi de cadre pour la rencontre d’échange entre Direction Régionale des Arts et de la Culture des Plateaux et les professionnels de la culture venus des différentes préfectures qui constituent la région...
(Jeune Afrique 23/07/14)
Son charme et avec lui une bonne partie de sa population et de ses touristes s'étaient envolés. Grâce à une vaste opération de renouvellement urbain, la cité balnéaire retrouve son lustre. Le fascinant spectacle de la migration des baleines au large ou des quatre espèces de tortues marines qui viennent pondre sur ses kilomètres de plage de sable fin, les vestiges de la traite négrière (comme la "Woold Home", Maison des esclaves) ou ceux de l'administration germanique (cimetière allemand)... La ville d'Aného, qui s'étend du lac Togo à l'océan Atlantique, a tout d'un décor de carte postale. Capitale du pays à deux reprises (de 1886 à 1897, puis de 1914 à 1919), cette ville moyenne, dont la population est estimée...

Pages

(RFI 08/11/17)
A l’appel de la coalition de l’opposition, des milliers de Togolais sont encore sortis ce mardi pour une série de manifestations. Si à Lomé, on a manifesté dans le calme pour réclamer le retour à la Constitution de 1992, les manifestations ont été très vite réprimées par les militaires à Sokodé. A Sokodé, la manifestation n’a pas eu lieu tôt le matin. Comme sous un régime d’état de siège, les militaires déployés en grand nombre ont empêché tout rassemblement. Ils ont bastonné pour disperser, faisant des blessés, une dizaine au moins, qui a été conduite par les sapeurs-pompiers au centre hospitalier régional de la ville selon une organisation non gouvernementale locale. A Lomé, ils étaient nombreux à battre une fois...
(Jeune Afrique 07/11/17)
Alors que les manifestations reprennent ce mardi, la délégation du FMI qui était en mission de revue à Lomé la semaine dernière estime que les tensions qui secouent le pays depuis plusieurs semaines pourraient écorner les bons résultats économiques du Togo. Les services du FMI ont achevé le 31 octobre une mission de revue au Togo, dans le cadre de la première revue du programme appuyé par une Facilité élargie de crédit (FEC) approuvé en mai. Si les indicateurs économiques relevés sur place sont globalement positifs – croissance qui pourrait frôler les 5 % en fin d’année, faible taux d’inflation, assainissement en cours des finances publiques, modernisation des infrastructures, financements extérieurs obtenus à des conditions favorables… -, le chef de...
(Jeune Afrique 07/11/17)
Les militants de la coalition de l’opposition sont de retour ce 7 novembre dans les rues pour trois jours de manifestations. Lundi soir, le gouvernement a annoncé une série de mesures pour tenter de créer un « climat d’apaisement » et favoriser une amorce de dialogue politique. L’opposition togolaise entame ce 7 novembre trois jours de manifestations à travers le pays pour exiger notamment le retour à la Constitution originelle du 14 octobre 1992, la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote des Togolais de l’étranger. Hier soir, lundi dans la soirée, le gouvernement, dans un communiqué lu sur le plateau du journal de la télévision nationale, a annoncé plusieurs mesures pour amorcer une décrispation de la...
(La Tribune 07/11/17)
Alors que l'opposition togolaise se prépare à la mobilisation à laquelle elle a appelé les 7, 8 et 9 novembre, des jeunes du mouvement Nubuéké, proches de l'opposition, ont été inculpés dans des conditions encore floues. Des interpellations qualifiées d'arbitraires par la défense qui dénonce aussi des traitements inhumains. L'actualité togolaise n'a pas changé depuis bientôt trois mois, dominée par la crise politique qui secoue le pays et avec une nouvelle affaire chaque semaine. Depuis ce 3 novembre, c'est l'arrestation de trois jeunes membres du mouvement Nubueké, Messenth Kokodoko, Kokou Dodzi Eza et Ayao Fiacre Atsu, qui a provoqué l'indignation au Togo. D'après le procureur de la République, Essolisam Poyodi, qui s'est fendu d'un communiqué, les trois activistes du «civisme»...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Le bras-de-fer qui se joue depuis plusieurs semaines au Togo autour de la réforme de la Constitution ne pourra se terminer que si les différentes parties acceptent de rejoindre la table des négociations. Faute de quoi le pouvoir pourrait faire face à un scénario de type burkinabè, tandis que l'opposition pourrait s'enliser dans une impasse à la burundaise. Au Togo, la crise sociopolitique se résume à ces quelques mots : équilibre de la terreur. Et elle tient en une question : jusqu’à quand ? Jusqu’à quand le pouvoir sera-t-il en mesure de camper sur sa stratégie, simple mais jusque-là efficace, d’empêcher par tous les moyens les manifestants d’approcher les sièges des institutions névralgiques de la République ? Jusqu’à quand l’opposition...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Deux mois après le début des manifestations, pouvoir et opposition campent sur leurs positions. Plusieurs chefs d’État de la région tentent de proposer leurs bons offices. Chacun de son côté et, pour l’instant, sans grand succès… «Aidez-nous ! » C’est le message des manifestants togolais aux quatorze autres pays d’Afrique de l’Ouest. À preuve, cette marche – interdite par le pouvoir – que l’opposition a organisée le 19 octobre en direction du siège de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), à Lomé.
(MondAfrique 31/10/17)
Portée par plusieurs milliers de citoyens togolais, la vague de colère qui s’est emparée du pays ne s’éteint pas. Malgré la répression féroce exercée par le pouvoir du président Faure Gnassingbé contre ses propres citoyens descendus réclamer son départ, l’opposition ne compte pas lâcher. « Le mouvement n’est pas réversible » affirme, catégorique, un partisan de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre, figure historique de l’opposition togolaise dont la maison à Lomé a été la cible de tirs de gaz lacrymogène la semaine dernière.
(Le Monde 31/10/17)
Dans son dernier roman, l’écrivain togolais enrage du sort réservé à son pays et à ses femmes, traquées par des « brutes » sans morale. Il y a de rares moments, dans la vie d’un écrivain, où l’actualité mondiale semble converger pour donner foi et raison d’être à son œuvre. Cela a probablement été le cas, le jeudi 5 octobre, pour le romancier togolais Théo Ananissoh. Ce jour-là, aux Etats-Unis, éclatait l’affaire Harvey Weinstein, du nom de ce producteur de cinéma dont un article du New York Times révélait les turpitudes, l’accusant de profiter de son pouvoir à Hollywood pour harceler sexuellement...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme que la zone est en cours de rétablissement. Son taux de croissance annuel se raffermit de 1,4% en 2016, à 2,6% en 2017 et à 3,4% en 2018. Si l’on exclut les deux géants malades que sont le Nigeria et...
(Jeune Afrique 30/10/17)
Le premier congrès statutaire du parti Union pour la République (Unir), au pouvoir, a pris fin dimanche à Tsévié, à 30 kilomètres au nord de Lomé. Sans surprise le président Faure Gnassingbé a été reconduit à la tête d’un bureau fortement remanié. Les rideaux sont tombés le 29 octobre sur un congrès attendu depuis cinq ans par les militants et sympathisants d’Union pour la République (Unir), parti fondé par Faure Gnassingbé en avril 2012. À retenir de ce congrès, l’allocution du chef de l’État à l’ouverture et sa confirmation à la tête du parti, l’apparition de nouvelles figures dans le bureau exécutif et la volonté des militants de resserrer les rangs face à la crise politique que traverse le pays...
(La Tribune 30/10/17)
Alors que le monde entier, attendait qu'il prenne la parole, le chef de l'État togolais Faure Gnassingbé a finalement donné ses impressions sur la crise que traverse son pays. Lors du congrès de son parti « Unir », sur un ton ironique, le président a fait allusion à des « mensonges » sur sa personne. C'est ce 28 octobre 2017 à Tsévié, 35 km au nord de Lomé la capitale togolaise, que le chef de l'Etat togolais Faure Gnassingbé a choisi de s'exprimer sur la crise politique qui secoue le pays depuis plus de deux mois. Au premier congrès statutaire de son parti politique, Union pour la République (UNIR), créé depuis plus de 5 ans, le numéro 1 togolais est...
(La Tribune 30/10/17)
Les autorités togolaises ont réagi ce jeudi 26 octobre 2017 aux sorties des porte-paroles des gouvernements français et américain. Dans un communiqué, les ministres togolais de la Sécurité et de l'Administration territoriale rejettent les allégations portant sur l'intervention de milices du pouvoir lors des dernières manifestations qu'a connues le pays. Le gouvernement togolais n'a pas fait durer le suspense après les réactions des porte-paroles des gouvernements français et américain. Dans un communiqué du ministère de la Sécurité et de la protection civile, signé par le ministre de l'Administration territoriale et transmis à la presse ce jeudi 26 octobre dans la soirée, le gouvernement togolais a rejeté toutes les informations faisant état de l'intervention de milices encadrées par le pouvoir lors...
(Jeune Afrique 30/10/17)
Le chef de l’Etat togolais a lancé samedi matin à Tsévié (30km de Lomé) le premier congrès ordinaire d’Union pour la République (Unir), son parti lancé il y a un peu plus de cinq ans sur les cendres du RPT. Son intervention était attendue par quelque 4 000 délégués venus de toutes les régions du pays et de la diaspora. Faure Gnassingbé a procédé, samedi 28 octobre, à l’ouverture d’un congrès historique dans la vie d’Union pour la République, le parti au pouvoir. « Anciens ou nouveaux, nous sommes aujourd’hui tous militants d’Unir et nous voulons le bien du Togo », a notamment indiqué le chef de l’Etat, président du parti, dans son discours. Longuement ovationné par des militants acquis...
(Jeune Afrique 28/10/17)
Depuis le 19 août 2017, le pouvoir de Faure Gnassingbé est ébranlé avec une telle force qu’il faut retourner dans les années 90 pour voir un tel déferlement de colère de la part de la population togolaise. Tribune. De par leur détermination à l’époque, les Togolais avaient arraché du pouvoir le multipartisme et le retour à la démocratie, consacrés par le référendum du 27 septembre 1992. Mais, le peuple n’a jamais réellement joui du fruit de son combat. Par deux fois, en 2003 pour permettre au « Père » de se représenter indéfiniment (oubliant que la mort existe), et en 2005, pour permettre au « Fils » de redevenir député, président de l’Assemblée nationale, puis président de la République dans...
(RFI 28/10/17)
Plus de 500 Togolais ont franchi la frontière en direction du Ghana ces dernières semaines pour fuir la crise politique qui secoue actuellement le pays, selon le Haut-commissariat aux réfugiés. Ces personnes ont d'abord été accueillies par les communautés locales frontalières avant d'être regroupées dans un village plus accessible. Le HCR prépare aussi un plan d'action au cas où l'afflux de réfugiés deviendrait encore plus important, comme l'explique Romain Desclous, chargé de communication pour l'Afrique de l’Ouest. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171028-crise-togo-plus-500-personnes-fui-vio...
(Jeune Afrique 26/10/17)
Le chef de l’État togolais a inauguré mardi en présence de l’homme d’affaires français Vincent Bolloré une salle de cinéma CanalOlympia à Lomé, la septième ouverte sur le continent par le groupe Vivendi. C’est un joyau de près de 1,5 milliard de francs CFA (2,29 millions d’euros) qui a été inauguré ce 24 octobre en plein centre-ville de la capitale togolaise. Pour l’occasion, Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance du groupe de communication et de divertissement Vivendi (Universal Music Group, Canal+, Dailymotion) a fait le déplacement à Lomé.
(La Tribune 25/10/17)
Dans un communiqué transmis à la presse ce mardi 24 octobre 2017, l'Organisation internationale de la Francophonie a pris acte de la décision des autorités togolaises de ne plus accueillir la conférence ministérielle. L'organisation a donc reprogrammé la rencontre internationale sur les mêmes dates des 25 et 26 novembre 2017 à Paris. Touchée, mais sereine, c'est ainsi qu'on peut qualifier l'état de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) suite à l'annonce des autorités togolaises reportant la tenue de la conférence ministérielle de la Francophonie. L'organisation a pris acte et a pris la décision de déplacer la rencontre sur Paris aux mêmes dates. « La Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, prend acte de la décision des autorités togolaises de...
(RFI 25/10/17)
Alors que la crise politique togolaise s'est invitée à une réunion des chefs d'Etat de la CEDEAO, le Comité interparlementaire de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a poursuivi hier, mardi 24 octobre, sa mission de bons offices à Lomé en rencontrant les acteurs politiques togolais. En marge de la réunion de ces cinq chefs d'État de la Cédéao à Niamey, mardi 24 octobre, sur le programme de la monnaie unique sous régionale, un mini-sommet à huis clos s'est tenu sur la crise togolaise. Il a réuni les seuls présidents : Faure Gnassingbé du Togo, Mahamadou Issoufou du Niger, Nana Akufu Ado du Ghana, Muhammadu Buhari du Nigéria et le président ivoirien, Alassane Ouattara. Alassane Ouattara: «Nous encourageons les Togolais...
(Jeune Afrique 25/10/17)
Les autorités ivoiriennes ne sont pas les seules à avoir soutenu les putschistes en 2015 au Burkina Faso. Dans l’ordonnance qu’il a transmise en juillet à la chambre de contrôle du tribunal militaire – et dont JA a obtenu copie de certains extraits –, le juge d’instruction François Yaméogo évoque le soutien fourni par un autre pays voisin, le Togo. Matériel de maintien de l’ordre Lors de son audition devant le magistrat, le commandant Abdoul Aziz Korogo, alors chef de corps du régiment de sécurité présidentielle (RSP), a affirmé que le général Gilbert Diendéré lui avait ordonné « d’envoyer des éléments à la frontière du Togo en vue de récupérer du matériel de maintien de l’ordre » et que le...
(Le Monde 24/10/17)
Hymne à la vie et à la résilience, le nouveau roman de l’écrivain en exil évoque un Togo futuriste… qui ressemble étrangement à celui de 2017. Les pêcheurs d’Amenopei, bourgade de l’est du Ghana, le disent : « Il y a des choses dures à compter. » Ce sont les corps des enfants qu’ils découvrent flottant dans les eaux du fleuve qui les sépare du Togo voisin, « théâtre des émeutes de la faim », que cherchent à fuir des familles entières. Mais il arrive parfois que les ténèbres soient « les coulisses de Bonne Fortune » et que la vie s’accroche à une fillette, qui devra connaître encore bien des déboires avant de ne trouver le réconfort dans les...

Pages