Mardi 26 Septembre 2017
(Financial Afrik 25/08/17)
La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et la Banque Malienne de Développement (BDM) ont paraphé, le vendredi 18 août 2017, un contrat de prêt relatif à la mise en place d’une ligne de refinancement en faveur de la BDM S.A. La signature de ladite convention a eu lieu entre Boubou Cissé, vice-président de la BOAD et Bassary Touré, directeur général de la BDM en présence du ministre en charge du département de l’Economie et des Finances. En effet, c’est pour combler le financement des PME qui demeure un véritable défi que la BDM a sollicité l’accompagnement de la BOAD. Bassary Touré, vice-président de la BOAD estime que malgré le rôle important des PME dans la croissance économique des pays...
(Afrique sur 7 25/08/17)
La tension au Togo reste toujours vive à Lomé, la capitale, entre l’Opposition et le Pouvoir en place. Depuis la marche réprimée du jeune parti d’opposition, Parti National Panafricain (PNP) dirigé par Tikpi Atchadam, les menaces de violence se font de plus en plus fortes au Togo. Ce vendredi 25 août 2017, est le jour de tous les dangers au Togo, tant la tension reste vive entre l’Opposition et le Pouvoir en place. Par mots d’ordre contradictoires et interposés, les leaders des différentes tendances, maintiennent leurs partisans en alerte maximale pour d’éventuelles manifestations. L’Opposition demande en ce moment un « Togo Mort », c’est-à-dire que les Togolais s’abstiennent de toutes activités de sorte que le pays ressemble en toutes ses...
(BBC 25/08/17)
Le Combat pour l'alternance politique (Cap 2015, regroupement de cinq partis), le Parti national panafricain (PNP) et un autre regroupement de six partis appellent à manifester les 30 et 31 août. L'objectif sera d'exiger des réformes politiques mais aussi de demander la libération des manifestants faits prisonniers le 19 Août dans plusieurs villes du pays. Le Combat pour l'alternance politique (Cap 2015, regroupement de cinq partis), le Parti national panafricain (PNP) et un autre regroupement de six veulent "opérer une jonction des forces pour faire aboutir la lutte de libération du Togo". Ils réclament l'ouverture d'une "enquête indépendante pour situer les responsabilités et traduire en justice les auteurs et les commanditaires des violences" perpétrés lors des manifestations de samedi. Lire...
(La Croix 25/08/17)
Les manifestations du 19 août ont fait au moins deux morts dans les rangs de l’opposition togolaise. Le Parti national panafricain (PNP), à l’origine de ces manifestations, est devenu une force importante de l’opposition. Mercredi 23 août, le ministre de la Justice togolais, Pius Agbétomey, a présenté le bilan officiel de la « dispersion » par les forces de l’ordre, des manifestations organisées par le Parti national panafricain (PNP, opposition), samedi 19 août. Selon lui, quatre-vingt-une personnes ont été interpellées et soixante-six placées sous mandat de dépôt pour des délits de rébellion, dégradation de biens publics et privés. Il a reconnu la mort de deux manifestants, dont un par balle. « 50 ans, ça suffit » Pour protester contre la...
(AFP 24/08/17)
Un regroupement de partis de l'opposition togolaise a appelé à marcher à Lomé les 30 et 31 août pour exiger notamment des réformes politiques, selon un communiqué rendu public mercredi soir. Le Combat pour l’alternance politique (Cap 2015, regroupement de cinq partis), le Parti national panafricain (PNP) et un autre regroupement de six partis exigent également la libération des personnes arrêtées le 19 août lors des manifestations du PNP, réprimées dans plusieurs villes du pays. "En réponse aux attentes des populations togolaises, Cap 2015, le Groupe des 6 et le PNP se sont concertés mercredi et ont convenu d’opérer une jonction des forces pour faire aboutir la lutte de libération du Togo", souligne le communiqué. "D'ores et déjà, Cap 2015,...
(République du Togo 24/08/17)
Un dîner d’adieu a été organisé par les autorités togolaises pour marquer la fin de mission dans le pays, de M. Nicolas Berlanga-Martinez, l’Ambassadeur de l’Union Européenne au Togo. Cette cérémonie a été présidée par le Pr Robert Dussey, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine. Au nom du Chef l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé, il a salué le travail du Chef de délégation de l’Union européenne en poste depuis 4 ans. Les remerciements du Togo à l’UE pour les divers projets financés et l’accompagnement du Togo dans sa quête de plus de bien-être pour ses populations, lui ont été adressés. A cette occasion, un présent du président togolais a été également remis par le Ministre des...
(RFI 24/08/17)
Le ministre de la Justice togolais a fait le point mercredi 23 août sur les arrestations dans cinq villes du pays après les marches organisées le 19 août par le Parti national panafricain, un mouvement d’opposition pour réclamer notamment un changement de Constitution. Sur les cinq villes dans lesquelles le Parti national panafricain (PNP) appelait à manifester samedi 19 août, les marches ont dégénéré dans quatre localités : Lomé, Anié, Sokodé et Kara. En tout, 81 personnes ont été interpellées. Soixante-six sont placées sous mandat de dépôt pour la suite de la procédure pour diverses charges, notamment des délits de rébellion, de destruction volontaire et voie de fait, détérioration et dégradation de biens publics et privés. « Il apparaît que,...
(APA 24/08/17)
Le ministre togolais de la justice, Pius Agbetomey, a indiqué mercredi que 66 personnes arrêtées lors des manifestations du 19 août 2017 au Togo sont placées sous mandat de dépôt. Img : 66 personnes arrêtées lors des manifestations du 19 août au Togo(officiel) « Contrairement à certaines allégations faisant état de 250 personnes interpellées dont certaines seraient placées dans des lieux inconnus et soumises à la torture, on dénombre plutôt 66 personnes interpellées sur toute l’étendue du territoire et toutes détenues dans des lieux de détention connus », a déclaré Pius Agbetomey au cours d’une conférence de presse. Selon les détails donnés par le ministre, 37 personnes ont été interpellées (27 écrouées et 10 libérées) à Lomé, 10 personnes interpellées...
(Le Télégramme 228 24/08/17)
Apparemment, l’heure de l’unicité d’action semble avoir sonné pour les partis politiques de l’opposition togolaise. Hier, l’on annonçait au cours d’une conférence de presse, la jonction CAP 2015-PNP. Aujourd’hui, c’est un nouveau groupe de partis politiques qui vient se joindre à cette initiative. Selon un communiqué signé du président de l’ADDI, membre du G6 (Groupe des 6), Professeur Aimé Gogué, "suite à la marche du parti PNP du samedi 19 08 2017, les responsables du parti ont engagé des discussions avec les autres partis de l’opposition afin d’aboutir à une large coalition des forces démocratiques". Dans la foulée, "déjà une réunion de travail a eu lieu entre le groupe des six et Cap 2015. Aujourd’hui nous allons sceller une jonction...
(Agence Ecofin 24/08/17)
Depuis plusieurs jours, le Syndicat des agents de Togo Telecom (SAT) et le Syndicat des télécommunications du Togo (Syntel) rencontrent les employés de l’opérateur historique, en activité dans les autres régions du pays, pour s’enquérir de leur avis sur le plan de transformation de la société télécoms. En plus du rejet commun de TOGOCOM, la holding qu’a décidé de créer le gouvernement, les employés de Togo Telecom réclament désormais la démission de Cina Lawson (photo), la ministre des Postes et de l’Economie numérique. Au terme de la dernière réunion avec des employés des services déconcentrés de l’opérateur historique, tenue la semaine dernière dans la région de la Kara, Aminou Mouhamad Bacharou, le secrétaire général du SAT, a déclaré que l’idée...
(Financial Afrik 24/08/17)
En poste depuis mai 2015, Henok Teferra quittera ses fonctions de directeur général d’Asky Airlines à compter du 1er septembre 2017. Les informations font état d’une «démission» justifiée pour «motifs personnels». C’est en tout cas ce qu’on peut lire dans une lettre adressée au personnel. L’ex vice-président en charge de la stratégie, de la communication, et des alliances d’Ethiopian Airlines sera remplacé par l’actuel patron de Malawi Airlines, Ahadu Simatchew. Troisième directeur général de la compagnie suite à la démission début mai 2015 de son compatriote Yissehak Zewoldi, le premier secrétaire au ministère éthiopien des affaires étrangères entre 2003 et 2010 est annoncé pour rejoindre son ancienne maison, Ethiopian Airlines, par ailleurs partenaire stratégique de la compagnie basée à Lomé...
(AfreePress 24/08/17)
La consigne donnée mardi par les partis membres du Combat pour l’Alternance Politique (CAP) en 2015 et le Parti National Panafricain (PNP) appelant à cesser toutes les activités économiques sur toute l’étendue du territoire ce vendredi 25 août 2017, de 6 heures à 18 heures, est en train d’évoluer avec l’entrée en scène d’un nouvel acteur, le Groupe des 6. Il y aura bel et bien ce vendredi, une journée de « recueillement et de prière» pour le repos des âmes des personnes disparues lors des manifestations de rue du 19 août dernier. Cependant, ce sera plutôt «un recueillement individuel » de « 6 heures à 12 heures », contrairement à ce qui avait été préalablement annoncé mardi par le...
(Jeune Afrique 23/08/17)
Le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015), coalition de cinq partis de l’opposition, et le Parti national panafricain (PNP) ont annoncé mardi lors d’une conférence de presse leur volonté d'agir conjointement pour obtenir les réformes politiques qu'ils réclament et ouvrir la voie à l’alternance au Togo. Une mobilisation est déjà prévue le 25 août. La conférence de presse organisée ce 22 août dans un hôtel de Lomé par le Combat pour l’alternance politique en 2015 et le Parti national panafricain marque-t-elle, comme l’indiquent ses organisateurs, un tournant politique majeur au Togo ? Au lendemain de la mobilisation du 19 août, Tikpi Atchadam, le leader du PNP, avait appelé, Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l’opposition, à se...
(Alternative 23/08/17)
Le samedi 19 août dernier, le monde entier a été témoin des répressions perpétrées contre des militants du Parti national panafricain (PNP). Des morts et des blessés graves sont enregistrés dans le rang des militants, confirmant la volonté de répression exprimée par Yark Damehame, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile. « La terre gorgée de sang, les képis qui ricanent », ce vers du poème « Dimbroko Poulo Condor » de David Diop semble illustrer la tragédie que vit le Togo depuis bientôt 50 ans. Le régime militaire qui régente le pays ne s’est jamais fixé de limites pour sa soif de sang. Des milliers de togolais continuent de verser leur sang pour le simple fait...
(Afrique sur 7 23/08/17)
Au Togo, l’opposition politique veut tendre vers une synergie des actions pour faire fléchir le pouvoir en place tenu de bras de fer par le Président Faure Gnassingbé. Le leader du Parti National Panafricain (PNP), Tikpi Atchadam appelle les partis d’opposition à une unité dans les actions. L’opposition au Togo ne veut plus aller dans le combat politique en rang dispersé, mais dans une synergie des actions pour faire capituler le pouvoir en place. L’appel du leader du Parti National Panafricain (PNP), Tikpi Atchadam à ses pairs de l’opposition ne vise que cette seule finalité: « Grand frère, l’heure de l’unicité d’actions a sonné. Le peuple togolais nous appelle, tu dois répondre; et je sais que tu vas répondre »,...
(Ici Lomé 23/08/17)
C’est fait, le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015), une coalition de cinq (5) partis politiques de l’opposition togolaise et le Parti national panafricain (PNP), le même qui a organisé simultanément dans cinq (5) villes du Togo il y a quelques jours, une manifestation de rue, ont uni leurs forces pour, disent-ils, mettre fin au pouvoir de Faure Gnassingbé déclaré « incompatible avec l’intérêt supérieur de la nation togolaise ». En conférence de presse conjointe ce mardi dans un hôtel de la capitale, les deux (2) entités politiques ont annoncé leurs actions. « La journée d’aujourd’hui est un début du commencement, ce qui va marquer l’histoire de notre pays. L’amorce va être une unicité intégrale soutenue par les...
(RFI 23/08/17)
La tension reste vive au Togo, après la répression de manifestations de l’opposition du samedi 19 août 2017, et la mort de deux personnes à Sokodé. Les protestataires réclamaient un retour à l’ancienne Constitution, pour rétablir une limite au nombre de mandats présidentiels. L’opposition réclame aussi la mise en place d’un scrutin à deux tours pour l’élection présidentielle. Comprenez-vous ces revendications ? Qu’attendez-vous de la Commission, nommée par le président, chargée de proposer des réformes constitutionnelles ? Votre avis nous intéresse. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20170822-vos-reactions-manifestations-opposit...
(Ici Lomé 23/08/17)
Les événements malheureux survenus samedi dernier au cours des manifestations organisées par le PNP ne laisse pas indifférent le Parti démocratique panafricain (PDP). Dans un communiqué rendu dont nous avons copie, Bassabi Kagbara, le président du parti, rappelle au gouvernement son devoir de protéger et de garantir les droits de manifestation aux citoyens et l’appelle à ouvrir un dialogue sincère. Communiqué du PDP Situation socio-politique au Togo Le Parti Démocratique Panafricain (PDP) s’indigne que le sang des valeureux fils de notre pays ait encore coulé lors des manifestations du Parti National Panafricain (PNP), le samedi, 19 août 2017. Face à la situation délétère qui prévaut présentement dans notre pays, le Parti Démocratique Panafricain (PDP) appelle à la raison le gouvernement...
(RFI 23/08/17)
La répression de la marche du Parti national panafricain (PNP), samedi 19 août, continue de faire polémique au Togo. Les autorités affirment que des armes ont été saisies du côté des manifestants. L’opposition, elle, veut capitaliser sur la dynamique enclenchée. Deux morts, près de 77 blessés, 250 personnes interpellées et déférées à la prison civile de Lomé. C'est le bilan de la répression de la marche de samedi 19 août, selon des sources proches de Tikpi Atchadam, à l’initiative de la manifestation réclamant notamment la limitation du nombre de mandats présidentiels. Par ailleurs, lundi 21 août, via un communiqué de la présidence de la République, le ministère togolais de la Sécurité et de la Protection civile a pour sa part...
(République du Togo 23/08/17)
Le Togo est à féliciter pour ses avancées en matière de démocratie et de droits de l’homme, a indiqué lundi Moustapha Cissé Lo, le président du Parlement de la Cédeao en séjour à Lomé à l’occasion d’une session extraordinaire de l’institution. Les élus de ce Parlement dépendant de l’organisation ouest-africaine doivent discuter pendant 10 jours des grands textes juridiques relatifs au fonctionnement de l’Assemblée et adopter son budget. Le Parlement est composé de 115 sièges. Chaque Etat a un minimum garanti de cinq sièges, c’est le cas pour le Togo. Ceux restants sont partagés sur la base de la population (35 pour le Nigeria). Le Parlement est habilité à examiner les questions relatives aux droits de l’homme et des libertés...

Pages