Mardi 19 Septembre 2017
(Agence Ecofin 06/09/17)
Ce mardi 05 août sous la présidence de Faure Gnassingbé, le Conseil des Ministres du Togo a adopté un avant-projet de loi portant sur les questions de réformes constitutionnelles. L’avant-projet de loi porte modification des articles 52, 59 et 60 de la Constitution du 14 octobre 1992. En faisait adopter cet avant-projet de loi, le chef de l’Etat ouvre ainsi la voie à une révision de la Constitution autour de la limitation du mandat présidentiel et de l’adoption du mode de scrutin à deux tours. Cette initiative répond à une revendication d’une coalition de partis politiques d’opposition. Des manifestations qui auront lieu ces mercredi 06 et jeudi 07 septembre sont organisées à cet effet à travers tout le pays.
(RFI 06/09/17)
Le gouvernement togolais annonce un avant-projet de loi alors que l'opposition se prépare à descendre dans les rues ce mercredi et jeudi pour réclamer le retour à la Constitution de 1992. Celui-ci a été adopté en Conseil des ministres. L'avant-projet de loi adopté en Conseil des ministres porte sur les articles n°52, 59 et 60 de la Constitution de 1992. Ce projet de modification constitutionnelle, précise le communiqué du gouvernement, concerne en particulier...
(Jeune Afrique 06/09/17)
Face à une opposition qui semble se réveiller au lendemain des manifestations du 19 août, Unir, le parti présidentiel, se met en ordre de marche. Réunis à Lomé le 24 août, des centaines de cadres d’Union pour la république (Unir) ont souhaité redynamiser le mouvement. Après sa démonstration de force dans les rues de Lomé, le 29 août, à laquelle ont pris part des milliers de militants, « Unir prépare activement le premier congrès ordinaire de son histoire, qui devrait se tenir au cours du quatrième trimestre », selon un responsable de la majorité. Objectifs du parti : renforcer la légitimité de sa direction, montrer son unité et préparer les échéances futures.
(La Tribune 06/09/17)
Le gouvernement togolais a adopté ce 5 septembre un avant-projet de loi portant sur la modification des articles 52, 59 et 60 de la Constitution qui concernent la limitation du mandat présidentiel et du mode de scrutin à deux tours. Des revendications récurrentes de l'opposition dont les militants battaient encore le pavé ce matin, dans différentes localités du pays. Les autorités togolaises envisagent d'accéder aux requêtes de l'opposition. En Conseil des ministres que présidait, ce mardi 5 septembre, le chef de l'Etat, Faure Gnassingbé, le gouvernement a adopté un avant-projet de loi portant modification des articles 52, 59 et 60 de la Constitution du 14 octobre 1992. Ceux-ci concernent les questions de la limitation du mandat présidentiel et du mode...
(Agence Ecofin 06/09/17)
La Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) a rencontré mardi le 05 août, les responsables de la presse en ligne. Selon les chiffres communiqués par l’instance de régulation, plus d’une centaine de médias en ligne sont opérationnels au Togo et emploient un peu plus de 400 individus. Ils ne sont pourtant pas pris en compte dans l’actuel Code de la Presse. Celui-ci est en relecture afin d’intégrer des règles d’organisation et de création d’un média en ligne. C’est pour informer et échanger avec ces responsables sur ces nouveaux dispositifs que la HAAC a convoqué ladite séance de travail. Il s’agissait également de se mettre d’accord sur des « règles minimales d’organisation » en attendant l’adoption du nouveau...
(Agence Ecofin 06/09/17)
Dans un communiqué en date du 30 août dernier, le Ministre de l’Industrie et du Tourisme, Ihou Yaovi Attigbé, s’est penché sur les pratiques illicites qui ont cours dans le secteur de l’hôtellerie. Cette réaction est partie du constat selon lequel « sur toute l’étendue du territoire national, des propriétaires d’immeubles transforment leur bâtisse en maisons d’hôtes, résidences meublées, appartements ou résidences hôtelières et réalisent des prestations hôtelières dans la clandestinité ». Pour le ministre en charge du tourisme, dans un contexte sous régional marqué par des menaces terroristes et la recrudescence du crime organisé, cette situation pose des problèmes de sécurité. Les clients de ces endroits non règlementés sont en effet difficilement identifiables. De plus, son département et les...
(Jeune Afrique 05/09/17)
Les manifestations violemment réprimées qui ont éclaté à travers le pays le 19 août ont consacré un nouveau leader politique, jusque-là quasi inconnu. Le Togo n’avait pas connu de telles tensions depuis les marches organisées par le collectif Sauvons le Togo, en juin 2012. Le 19 août, des manifestations ont donné lieu à une répression brutale, causant deux morts et des dizaines de blessés. Au cœur de la fronde, Tikpi Atchadam, fondateur, en 2014, du Parti national panafricain (PNP). Désormais, chacun sait qu’il faudra compter avec celui qui jusque-là ne retenait pas vraiment l’attention des observateurs.
(La Tribune 05/09/17)
Le fonds d'investissement londonien Black Lion compte investir dans les divers secteurs de développement économique du Togo. D'après son patron, le Bénino-Togolais, Randy Koussou Alam-Sogan, le fonds envisage d'accompagner la stratégie économique du gouvernement togolais à travers ses investissements. Black Lion lorgne sur le Togo. Le fonds d'investissement dont le siège est à Londres, voudrait mettre à la disposition du gouvernement togolais son expertise et ses moyens financiers pour appuyer la stratégie économique définie par l'Etat. Plusieurs domaines d'investissement intéressent le fonds londonien.
(Financial Afrik 05/09/17)
L’information donnée mercredi 30 août par La lettre du continent fait la une de la presse locale. Le groupe hôtelier suédois Carlson Rezidor s’est retiré du Togo où il exploite jusque-là, l’hôtel du 2 février sous la marque Radisson Blu. Dans les couloirs de l’hôtel, c’est l’omerta. Contactés, ses responsables n’ont pas voulu se prononcer sur le sujet. « Nous n’avons rien à communiquer par rapport à cette information », informent les services de l’hôtel qui porte toujours l’enseigne Radisson Blu. Les travaux de rénovation de cet hôtel auront coûté plus de 40 milliards de FCFA à l’Etat togolais et la Kaylan Hospitality Developpement (KHD), la société en charge de sa réhabilitation et autrefois annoncée pour l’exploitation, et qui devra...
(Togo Site 04/09/17)
En attendant la semaine de CAP2016-PNP et alliés, les militants et sympathisants acquis à la cause des forces démocratiques togolaises n’ont pas été complètement inactifs surtout à l’étranger. C’est ainsi qu’en France, ils étaient environ 1200 Togolais à répondre le samedi 02 Septembre dernier, à l’appel du CMDT (Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise), à manifester à Paris. A en croire le communiqué appelant à cette manifestation, à laquelle le REJADD avait été représenté, par le responsable de sa section en France, c’est donc ""fort de ses valeurs fondatrices, l’Etat de droit, l’Intérêt général et le Développement harmonieux du Togo et en résonnance avec l’appel des forces démocratiques au Togo""...
(Togo Site 04/09/17)
On connait désormais les itinéraires des marches que le CAP2015, le PNP, le G6 et leurs alliés organisent les 06 et 07 Septembre prochains et simultannéement à Lomé et dans plusieurs villes du Togo, et dans les pays d’accueil de la diaspora togolaise. Selon un communiqué rendu public ce jour,ces forces démocratiques et leurs soutiens ont précisé les itinéraires pour les marches de Lomé qui ont trois points de départ, Ets CCP, Bè Gakpoto et Attikoumé/Akossombo, et un point de chute commun, le Bas fond du Collège Saint Joseph. Quand aux manifestations dans les autres villes, le traçage des itinéraires, à en croire le communiqué est du ressort des coordinations locales, et des coordinations de la diaspora pour ce qui...
(Togo Site 04/09/17)
Les derniers événements politiques, avec la répression sanglante des manifestations organisées par le Parti national panafricain (PNP) dans plusieurs villes du pays, soldées par des morts et des blessés, font resurgir les commanditaires. Après les menaces de Yark Damehame, exécutées par la soldatesque, laissant endeuillées de nombreuses familles, c’est le tour de Gilbert Bawara, ministre de la Fonction publique, celui-là même qui ne sait pas retenir sa langue, de se produire. On M. Bawara voit encore à l’œuvre ces derniers jours, surtout lorsqu’il prend la défense du parti au pouvoir, en justifiant la barbarie commise par les forces de l’ordre et les militaires sur les populations civiles à mains nues qui manifestent pacifiquement. Gilbert Bawara se retrouve dans toutes les...
(République du Togo 04/09/17)
A la tête du Fonds d’investissement ‘Black Lion’ basé à Londres, Randy Koussou Alam-Sogan veut faire profiter le Togo de son expertise et des moyens financiers de son Groupe pour accompagner le développement du pays. ‘Black Lion’ est présent en Afrique dans le domaine des infrastructures, du développement urbain, des énergies renouvelables, des télécommunications, des mines, du tourisme ou encore de l’agriculture. Selon les chiffres disponibles sur le site de la société, le Fonds disposait en 2016 de moyens conséquents : 3 milliards de dollars auxquels il faut ajouter 8 milliards en cours de négociation auprès d’investisseurs. Né au Bénin et élevé entre Cotonou et Lomé, Randy Koussou Alam-Sogan est toujours resté proche du Togo. ‘Ma priorité est d’identifier les...
(RFI 31/08/17)
Les manifestants interpellés lors des marches du Parti national panafricain (PNP), les 19 et 20 août dernier, ont été jugés mardi 30 août simultanément à Lomé, Atakpamé et Kara. Tous été poursuivis pour rébellion, dégradations, violences volontaires ou voies de fait, vol aggravé. A Lomé, parmi les 27 prévenus se trouvait le Dr Kossi Sama, le secrétaire général du PNP. Il a écopé du plus lourd verdict : neuf mois de prison ferme. Au verdict final, 14 des 27 prévenus qui étaient devant les juges de Lomé ont été reconnus coupables. Ils ont été condamnés à douze mois de prison, dont sept assortis de sursis.
(Jeune Afrique 31/08/17)
Le leader du Parti national panafricain (PNP), à l’origine des tensions politiques de ces derniers jours au Togo, n’a pas été vu dans le pays depuis le 19 août. Selon des informations recueillies auprès de ses proches, Tikpi Atchadam aurait quitté le Togo ce jour-là, aux premières heures des manifestations, « pour se mettre à l’abri ».
(Le Monde 31/08/17)
Les opposants à la monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Des photos de francs CFA mis à frire à la poêle ou glissés entre deux tranches de pain façon hot-dog… Les opposants à cette monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Ce sursaut d’acrimonie a été déclenché par les rebondissements judiciaires touchant l’un des contempteurs les plus virulents du système : le Franco-Béninois Kémi Séba. Mardi 29 août, ce militant radical de la cause noire a été relaxé par un tribunal de Dakar (Sénégal) où...
(RFI 31/08/17)
Bolloré se renforce dans la logistique et le transport portuaire en Afrique. Epaulé par un consortium de trois groupes internationaux, le groupe français a repris une partie des activités de l'un de ses concurrents en difficulté, le groupe Necotrans placé en redressement judiciaire il y a deux mois. Bolloré est donc davantage présent sur ses marchés traditionnels : Côte d'Ivoire, Bénin, Togo, Cameroun et Burkina Faso. En affaires plus qu'ailleurs, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Le groupe Bolloré vient de le démontrer en rachetant une grande partie des activités de son concurrent Necotrans sur le continent africain. Necotrans, groupe familial français, avait été placé en redressement judiciaire il y a deux mois, étranglé par sa dette...
(Agence Ecofin 31/08/17)
Un programme de protection sociale portant sur une assurance maladie gratuite sera mis en route par le gouvernement dès la rentrée prochaine (2017-2018). Le projet, « School Assur », qui a pour bénéficiaires 2 millions d’élèves issus majoritairement des couches les plus défavorisées, bénéficie de l’implication personnelle du président Faure Gnassingbé qui a reçu à cet effet en audience ce mercredi 30 août, les premiers responsables des sociétés d’Assurance NSIA et OGAR (photo). Les échanges ont tourné autour de la mise en œuvre du projet et de son effectivité dès la rentrée prochaine. Assur School vise une couverture sanitaire gratuite et ainsi la garantie pour les parents de ne pas voir le cursus scolaire de leurs enfants stoppé en cas...
(Jeune Afrique 30/08/17)
Quelques jours après les manifestations de l’opposition, le parti Union pour la République (Unir) - au pouvoir - a organisé mardi une démonstration dans les rues de Lomé pour soutenir le président Faure Gnassingbé. La réponse du berger à la bergère ne s’est pas fait attendre et le bras de fer entre pouvoir et opposition est désormais bien lancé, alors que se profilent les élections législatives et locales de 2018. Ce 29 août, la capitale togolaise s’était parée de bleu et de blanc, aux couleurs de l’Union pour la République (Unir), le parti au pouvoir. Réunis à Lomé cinq jours plus tôt, les délégués du parti avaient décidé d’organiser trois jours de marche dans les grandes villes du pays les...
(APA 30/08/17)
Des milliers de partisans du parti au pouvoir au Togo, Union pour la République (UNIR) ont marché dans les rues de Lomé pour soutenir le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbe et pour renouveler leur « engagement aux institutions de la République en vue de l’approfondissement des réformes politiques et institutionnelles de manière globale et consensuelle »., a constaté APA. Partis du carrefour Tokoin Trésor au centre de Lomé, les militants et sympathisants du parti au pouvoir vêtus de blanc et bleu, ont sillonné plusieurs artères de la capitale togolaise avant de ...

Pages