Mardi 23 Mai 2017
(Agence Ecofin 12/05/17)
La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et l’Aera Group ont créé BOAD-CO2, la première facilité carbone de l’Afrique de l’Ouest. L’objectif de cette entité est de simplifier et d’accélérer l’accès des projets élaborés dans la région à la finance carbone. Pour y parvenir, l’institution financière préfinancera les certifications de projets qui permettront aux différentes initiatives réduisant les émissions de CO2 de mesurer leurs performances carbone et d’obtenir des crédits carbone qui leur fourniront des revenus supplémentaires. Concrètement, il s’agira d’appuyer les différents projets dans l’obtention des enregistrements internationaux adéquats et dans la mise en place d’un mécanisme de monétisation de leur réduction de CO2. « La dynamisation des opportunités liées à la finance climatique au bénéfice de la zone UEMOA...
(Le Télégramme 228 11/05/17)
L’expert en Economie et Finance, également président de l’association « Veille Economique », Thomas Dodji Koumou, ne passe pas sous silence le dernier accord triennal signe entre le Fonds Monétaire International (FMI) et le Togo. Pour ce dernier, le Togo est simplement un véritable esclave de son endettement qui passera à 81,3% du PIB à la fin de cette année 2017. Il voit enfin derrière le dernier accord, une option des gouvernants togolais pour un palliatif aux problèmes de gestion de finance publique que connait e pays…. Voici l’intégralité de son analyse de l’accord triennal. « Il s’agit de l’accord triennal que le Fonds Monétaire International (FMI) vient de signé avec notre pays le Togo le 05 mai 2017 pour...
(Jeune Afrique 11/05/17)
Pour la première fois, le Togo est sur le point de se doter d’une flotte d’hélicoptères d’attaque. Lomé devrait finaliser d’ici à la fin de l’année l’acquisition de cinq hélicoptères d’attaque de type Gazelle – de fabrication française. Le ministère français de la Défense a déjà donné son feu vert pour que les machines soient prélevées sur le stock de ses engins d’occasion et cédées à l’État togolais via une société française de services spécialisée dans l’armement. Le contrat doit porter sur la vente et l’entretien d’hélicoptères équipés de caméras embarquées et la formation initiale d’une quinzaine de pilotes et de mécaniciens togolais sur plusieurs sites français. Objectifs : mieux sécuriser d’ici à 2020 les frontières terrestres et maritimes du Togo...
(Togo Site 11/05/17)
Du 10 au 31 mai prochain auront lieu les sensibilisations du Haut Commissariat a la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) concernant le processus de justice transitionnelle. Ceci dans le cadre du processus de réparation ouvert le 24 mars dernier. Trois (03) délégations composées des membres du HCRRUN seront dans les huit (08) régions créées par la Commission Vérités Justice et Réconciliation (CVJR) pour la facilitation des travaux. Awa Nana-Daboya et sa suite a rencontré ce mardi les responsables des différents organes de presse pour les inviter à un meilleur accompagnement dans le cadre de la réconciliation entre les fils et filles du pays. « Il s’agira au cours des échanges de rappeler aux populations le choix qu’elles...
(Togo Site 11/05/17)
Il fait partie des conférenciers à l’occasion du 2ème Colloque international de CAP 2015 sur la problématique de l’alternance politique en Afrique tenu du 28 au 29 avril dernier à Lomé. Francis Kpatinde, journaliste, ancien Directeur de la Rédaction de Jeune Afrique, Maître de Conférences à Sciences Po Paris et Consultant ONU, a exposé sur le libre accès aux médias et égalité des chances pendant les compétitions électorales Afrique. Au sortir de son exposé, le franco-béninois Kpatindé a relaté le menu de son panel et la situation de la démocratie et l’alternance en Afrique et plus particulièrement le cas du Togo. Lecture… Le Correcteur : Bonjour Professeur Kpatindé. Libre accès aux médias, égalité des chances pendant les compétitions électorales en...
(Alternative 11/05/17)
A l’occasion de la journée de l’Europe célébrée chaque 09 mai, des représentations diplomatiques européennes dans le monde organisent un cocktail au cours duquel ils passent des messages souvent politiques. C’est donc le rendez-vous politique de référence des missions diplomatiques européennes dans le monde. De toute vraisemblance, ce sera le dernier au Togo de Nicolas Berlanga-Martinez. Au Togo, ce mardi soir, des centaines de personnalités se retrouveront à la résidence du représentant de l’Union Européenne autour d’un cocktail qui risque de prendre l’allure d’un pré au revoir. Accrédité au Togo depuis 4 ans, la mission de Nicolas Berlanga-Martinez prend fin cette année. Pour ce diplomate qui a marqué son passage au Togo par ses sorties qui renvoyaient bien souvent dos-à-dos...
(Ici Lomé 11/05/17)
La crise au sein de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Togo (Cstt) a trop duré et il est grand temps d’enterrer les querelles intestines et d’écrire une nouvelle page de la plus ancienne des confédérations syndicales du Togo. C’est en substance le message porté par six fédérations, membres de la Cstt ce mercredi lors d’une conférence de presse. Après la profonde crise qui a secoué la Cstt et divisé les fédérations en deux (les pro-SébastienTévi et les pro-Ségbéya, le nouveau Secrétaire Général élu), la Fédération des Syndicats des Services Publics du Togo (Fessep) par l’entremise de son Secrétaire générale a décidé de prendre son bâton de pèlerin et discuter avec les sept autres fédérations. Ils seront six à être...
(Ici Lomé 11/05/17)
Dans une correspondance en date du 05 mai 2017 adressée aux ministres de la Justice, de la Fonction Publique, du Travail et de la Réforme Administrative, le Président de l’Association des Greffiers du Togo, Me Gbogbo Kossivi Djifa et le Secrétaire Général du Syndicat National des Greffiers du Togo, Me Akebim Hèzowoè Moïse décident « d’observer un arrêt de travail de trois (3) jours, les 22, 23 et 24 mai 2017, reconductible si aucune solution idoine n’est trouvée ». Pour mieux comprendre les motifs de ces mouvements de grève, la Rédaction de « Le Correcteur » s’est approchée du Secrétaire Général Me Moïse Akebim. Sans langue de bois, le jeune Greffier a tout craché. Lecture : Quel est le cadre...
(Alternative 11/05/17)
Les enseignants l’ont revendiqué avec insistance et arraché au moins une promesse de la part du gouvernement. Leur statut particulier serait adopté avant la fin de cette année, si l’on s’en tient aux déclarations du Premier ministre Komi Selom Klassou, dans la foulée de la crise qui a frappé de plein fouet le secteur de l’éducation, ces derniers mois. Et c’est une avalanche de revendications des statuts particuliers qui agite le front social. Dans la semaine du 1er mai dernier, les surveillants de l’administration pénitentiaire ont exprimé leur ras-le-bol en refusant l’extraction des détenus des prisons pour leur comparution au tribunal. Pendant 72 heures, c’est un service minimum (qui se réduisait à des visites aux détenus, à procéder au déferrement...
(République du Togo 11/05/17)
Au deuxième jour de sa visite officielle en Zambie, le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi sur le site de l’usine UMCIL (Universal Mining & Chemical Industries) à Kafue. Ce groupe privé est le plus important producteur d’acier et de fer en Zambie. Il est également actif en Afrique du Sud et au Burundi. L’ambition est d’offrir au marché de transformation une production 100% locale. L’usine produit 7000 tonnes de produits finis en fer et en acier laminés par mois pour la Zambie et les pays de la région. L’assistant spécial du chef de l’Etat zambien, Amos Chanda, avait précisé hier que l’un des objectifs de la visite était d’examiner les moyens de développer la coopération dans le secteur minier...
(Autre média 10/05/17)
La Haute Autorité de Prévention de Lutte contre la Corruption et des Infractions Assimilées (HAPLUCIA) entend faire de la lutte contre la corruption au Togo, son cheval de bataille. Selon les textes qui créent en effet cette Haute autorité, les membres nommés auront pour mission de promouvoir un système de gouvernance qui prévient les conflits d’intérêts, l’enrichissement illicite ou tout acte de corruption dans le pays. Les membres de la HAPLUCIA viennent de recevoir ce mardi, le « feu vert » et le soutien du Gouvernement pour la réussite de...
(Autre média 10/05/17)
En visite d’Etat de deux jours à Lusaka dans la capitale zambienne, le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé s’est rendu ce mardi sur le site de l’usine UMCIL (Universal Mining & Chemical Industries) à Kafue dans la province de Lusaka. Il s’agit pour lui de s’imprégner du fonctionnement et du système d’exploitation de ces industries minières et chimiques, des sources d’inspiration qui peuvent permettre de favoriser un partenariat sud-sud dans le domaine industriel et technologique entre le Togo et la Zambie. Les deux pays ambitionnent en effet de développer leur coopération dans divers domaines dont le secteur minier. Hier lundi, le Président Faure Gnassingbé et son homologue zambien Edgar Lungu ont eu un «tête-à-tête » au palais de la Présidence,...
(Ici Lomé 10/05/17)
C’est le constat dégagé par l’expert en économie, président de l’association « Veille Economique », Thomas Dodji Koumou, après analyse de l’accord triennal que le Fonds Monétaire International (FMI) vient de signer avec le Togo. Nous partageons l’intégralité de sa publication avec nos lecteurs. Il s'agit de l'accord triennal que le Fonds Monétaire International (FMI) vient de signé avec notre pays le Togo le 05 mai 2017 pour un montant de 176,16 millions de DTS soit environ 241,5 millions $ us dont 25,17 millions de DTS (34,5 millions $ us seront immédiatement débloqués. Je rappelle que le Droit des Tirages Spéciaux (DTS) est la monnaie du FMI. J'expliquerai çà une autre fois. Cet accord est conclu dans le cadre du...
(République du Togo 10/05/17)
Le gouvernement a annoncé un vaste programme de transformation et de mise à niveau du Groupe Togo Télécom. ‘A la fin de ce processus, le Groupe sera refondé dans le sens d’une haute exigence d’efficacité et de compétitivité. Ce qui permettra de rattraper le retard accusé par notre pays en matière de connectivité et d’assurer un accès internet de qualité’, écrit lundi Togo Matin.
(Alternative 10/05/17)
A l’occasion de la journée de l’Europe célébrée chaque 09 mai, des représentations diplomatiques européennes dans le monde organisent un cocktail au cours duquel ils passent des messages souvent politiques. C’est donc le rendez-vous politique de référence des missions diplomatiques européennes dans le monde. De toute vraisemblance, ce sera le dernier au Togo de Nicolas Berlanga-Martinez. Au Togo, ce mardi soir, des centaines de personnalités se retrouveront à la résidence du représentant de l’Union Européenne autour d’un cocktail qui risque de prendre l’allure d’un pré au revoir. Accrédité au Togo depuis 4 ans, la mission de Nicolas Berlanga-Martinez prend fin cette année. Pour ce diplomate qui a marqué son passage au Togo par ses sorties qui renvoyaient bien souvent dos-à-dos...
(Le Télégramme 228 10/05/17)
Dire que la pauvreté est palpable au Togo n’est un secret pour personne. L’Ambassadeur d’Allemagne vient de le confirmer en mettant plus l’accent sur la région des Savanes, le parent pauvre de toutes les régions, selon Chritoph Sander. Il nous souvient que la GIZ a élargi lundi ses activités à la région des Savanes. Alors, « Avec cette région, nous aurons à combattre avec tous les désavantages structurels, la pauvreté ici est plus élevée que la moyenne nationale et il n’existe que peu de perspectives d’emplois dans le secteur formel », a déclaré Christoph Sander, Ambassadeur d’Allemagne au Togo. Par ailleurs, les documents de la GIZ révèlent que le revenu annuel par tête est 1000 dollars américains au Togo et...
(Ici Lomé 10/05/17)
Lorsqu’il arrive des moments où des institutions crédibles ou des Etats très avancés en démocratie et droits de l’homme ou dans la gouvernance décernent des satisfécits au pouvoir actuel dans tel ou tel domaine, on est tenté de se demander de quel Togo et de quel régime on parle. On l’a entendu ces derniers temps. Il y a lieu de se demander si c’est ça le progrès et le développement. On est porté souvent à se demander aussi si ces institutions ou Etats (notamment l’Etat américain) auraient accepté à un moment donné de se laisser manipuler par ceux qui ont refusé les vrais progrès et développement et se plaisent à jouer avec le destin de leur peuple, alors que chez...
(AfreePress 10/05/17)
Le Togo a pris part à la réunion des responsables de la Défense des pays membres de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) tenue du 5 et 6 mai derniers à Abidjan en République de Côte d’Ivoire, a appris l’Agence de presse Afreepress. La délégation togolaise ayant pris part à cette importante réunion a été conduite par le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Colonel YARK Damehame et composée du Colonel MANGORGOU Monigbéni, Expert en sécurité et Koudjo ADANOU, Chargé d'Affaires du Togo au Maroc. Placée sous le thème : « Ensemble contre le terrorisme pour la sécurité et le développement », cette 6ème réunion des ministres de la défense de la Communauté des Etats Sahélo-...
(AFP 10/05/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) est devenue officiellement mardi la première organisation régionale à adopter un plan d'élimination de l'apatridie, lors d'une conférence ministérielle à Banjul, la capitale gambienne. Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a lancé en novembre 2014 une campagne pour éradiquer à l'horizon 2024 ce phénomène de privation de nationalité, qui concerne des millions de personnes. En Afrique de l'Ouest, l'apatridie, due notamment à des législations restrictives en matière de transmission de la nationalité, concerne surtout la Côte d'Ivoire, où vivent de nombreux apatrides provenant du Burkina Faso. C'est d'ailleurs dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, que les 15 Etats membres de la Cédéao ont adopté le 25 février 2015...
(RFI 10/05/17)
La lutte contre l'apatridie a fait un pas de plus mardi 9 mai en Afrique de l'Ouest. Un sommet réunissait à Banjul le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR), aussi en charge de l'apatridie, et les Etats de la Cédéao. Après la déclaration d'Abidjan en 2015, un plan d'action a été signé par les ministres de la Cédéao pour s'entendre autour de mesures concrètes afin de mettre fin à la situation d'apatridie. Une première au monde. Car être apatride, soit sans nationalité, a beaucoup de répercussions sur la stabilité des pays et la vie quotidienne des personnes concernées. Pour cette jeune fille de 21 ans, être apatride c'est une réalité de tous les jours. A sa naissance, en Gambie, elle n'a pas...

Pages