Lundi 23 Avril 2018
(RFI 09/03/18)
La coalition de l'opposition togolaise annule ses marches prévues la semaine prochaine. C'était une demande du médiateur de la crise, le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, qui a justement reçu, mardi 7 mars, les représentants de l'opposition à Accra. Les opposants demandent la suspension du processus électoral en cours au Togo. Ils ont le sentiment d'avoir été compris par le médiateur ghanéen et ils acceptent d'attendre une semaine avant une éventuelle reprise des marches. « Nous avons été reçus par Nana Akufo-Addo. Il nous a compris, mais il nous a dit : écoutez, donnez-moi une semaine...
(RFI 08/03/18)
L'opposition togolaise de retour d'Accra où les représentants de la coalition sont allés rencontrer le président ghanéen Nana Akufuo-Addo. Le facilitateur demande à l'opposition de ne pas manifester la semaine prochaine comme elle a prévu de le faire pour protester contre le fait que le gouvernement poursuit le processus électoral, alors qu'elle en demande la suspension. Le dialogue togolais est suspendu, le pouvoir continue les préparatifs des élections à venir. L'opposition est fâchée parce que les mesures d'apaisement ne sont pas toutes exécutées ...
(La Tribune 08/03/18)
Invitée en marge de la célébration de l'indépendance, une délégation de la coalition des 14 partis politiques de l'opposition au Togo a été reçue ce mardi par le médiateur de la crise politique le président ghanéen Nana Akufo-Addo à Accra. Une rencontre qui a été précédée par un bref échange avec le président nigérian Muhammadu Buhari toujours en présence de Nana Akufo-Addo. Même si à Lomé on attend encore le contenu concret des échanges, on sait néanmoins que les débats ont vraisemblablement porté sur la suite du dialogue. Ce mardi 6 mars 2017, au Ghana, le président Nana Akufo-Addo a reçu une délégation de la coalition des 14 partis politiques de l'opposition togolaise. Les deux parties ont échangé sur la...
(RFI 07/03/18)
La coalition des 14 avait promis dans le cadre du dialogue suspendre toutes les manifestations de rue. Cette décision n'est plus à l'ordre du jour. L'opposition togolaise appelle de nouveau à manifester dans la rue la semaine prochaine. La coalition des 14 partis de l'opposition a annoncé lundi 5 mars qu'elle se sentait déliée de son engagement à geler ses manifestations. Le communiqué de cette décision de la coalition énumère deux faits qui en sont les causes. D'abord, il y a « le passage à tabac des populations de Kparatao », village natal de Tikpi Salifou Atchadam, leader du PNP...
(AFP 06/03/18)
La coalition de l'opposition au Togo qui proteste depuis septembre contre le président Faure Gnassingbé, reprendra ses manifestations de rues la semaine prochaine, a annoncé son porte-parole mardi à l'AFP, Les manifestations avaient été suspendues en raison de l'ouverture le 19 février d'un dialogue avec le pouvoir. "Nous avons décidé de reprendre nos manifestations la semaine prochaine pour quatre jours : mardi, mercredi, jeudi et samedi, le gouvernement n'ayant pas honoré son engagement de surseoir à la poursuite unilatérale du processus électoral qui va conduire aux prochaines élections", a expliqué à l’AFP Eric Dupuy, responsable à la communication de la coalition.
(APA 06/03/18)
APA-Lomé (Togo)- L’opposition togolaise a menacé, lundi, de reprendre ses manifestations populaires débutées en août 2017 puis suspendues en février dernier conformément au règlement intérieur du dialogue politique, selon des sources de APA. «La Coalition des 14 partis de l’opposition porte à la connaissance de l'opinion nationale et internationale qu'elle se sent dorénavant déliée de son engagement à geler ses manifestations», indique l’opposition dans un communiqué de presse, invitant «les populations à se tenir prêtes et à être à l’écoute de ses prochains mots d’ordre». Elle dit apprendre avec ...
(APA 06/03/18)
APA-Lomé (Togo) - Une délégation de la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise est attendue ce mardi après-midi à Accra pour une rencontre avec le président ghanéen Nana Akufo-Addo, facilitateur du dialogue politique national au Togo, actuellement suspendu. Joint au téléphone par APA, Éric Dupuy, chargé à la communication de la coalition des 14 partis de l’opposition, a mis cette visite sur le compte d’« une consultation » avec le président ghanéen. Tout comme le communiqué de la coalition publié lundi soir, M. Dupuy n’a pas donné d’autres détails sur cette audience. En tous les cas, ce n’est pas la première fois que la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise se rend à Accra pour les besoins du...
(APA 06/03/18)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso)- -Le président du Togo, Faure Gnassingbé, président exercice de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a plaidé, lundi à Ouagadougou, pour «une rapide opérationnalisation du G5 Sahel», estimant que cette force peut définitivement mettre un terme au terrorisme. «Je crois que une solution définitive passe également par une rapide opérationnalisation du G5 Sahel», a déclaré le chef de l’Etat togolais, venu présenter les condoléances de la Cedeao au peuple burkinabé, suite aux attaques terroristes de vendredi dernier. Il a ajouté : «Avec la détermination des uns et des autres, avec la courageuse initiative du G5 Sahel que je salue», le terrorisme sera vaincu. Selon lui, «si vous êtes dans le malheur, nous le...
(Xinhua 06/03/18)
Les présidents nigérien, Mahamadou Issoufou et togolais, Faure Gnassingbé, ont réaffirmé lundi à Ouagadougou, la nécessité de renforcer la coopération dans la lutte contre le terrorisme. "Nous devons tout faire pour renforcer la coopération, car seul on ne peut pas combattre le terrorisme", a déclaré le président togolais, venu présenter ses condoléances au Burkina Faso, trois jours après la double attaque terroriste contre l'ambassade de France et le siège de l'état-major des armées du Burkina Faso, dont le dernier bilan fait état de 16 morts, et plus de 80 blessés. "C'est ensemble que nous pouvons nous défaire définitivement de ces malfaiteurs", a souligné M. Gnassingbé, par ailleurs président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest...
(Agence Ecofin 06/03/18)
L’Overseas Private Investment Corporation (OPIC) a octroyé 2,4 milliards $ à l’initiative américaine Power Africa. L’organisation fédérale qui promeut les investissements privés des entreprises américaines à l’étranger, a soutenu le programme à travers des prêts, des garanties et des assurances contre les risques politiques dans des projets devant permettre la mise en place de 1660 MW de centrales électriques. Ces projets sont répartis dans neuf pays, à savoir: le Ghana, la Guinée, le Kenya, le Nigeria, le Sénégal, l’Afrique du Sud, la Tanzanie, le Togo et la Zambie. « Le succès de cette initiative montre l’efficacité de la coopération américaine et le rôle de la finance du développement dans la canalisation des ressources du secteur privé, dans la construction de...
(RFI 05/03/18)
Trois jours après le double attentat de Ouagadougou, le travail d'enquête se poursuit et les premières visite de chef d'Etat commencent. Dimanche, à l'ambassade de France ainsi qu'à l'état-major et dans ses alentours, les équipes de la police scientifique burkinabè et françaises se sont activées pour analyser les méthodes des terroristes, photographier les lieux et les abords des attentats et faire des prélèvements. Leur enquête déterminera peut-être s'il y a eu des complicités au sein même de l'armée pour faciliter ces attaques, comme beaucoup le soupçonnent. Toute la journée et dans la soirée, on a pu voir des brigades de police et de gendarmeries en pick-up ou à pied marauder dans les rues de Ouagadougou. Il s'agit de sécuriser la...
(Jeune Afrique 05/03/18)
L’Ocde vient de rendre un rapport sur les flux illicites dans la région. Trafics de drogue, de pétrole, d’or, ou encore pêche illégale coûteraient 40 milliards d’euros par an au continent. Une fois refermé le rapport sur « L’Économie du commerce illicite en Afrique de l’Ouest », publié le 20 février par l’Ocde, on ne peut qu’être sidéré par l’emprise de cet argent « noir » et par les dégâts qu’il inflige aux pays de la Cedeao. Fruit de l’actualisation d’études antérieures conduites avec l’aide de la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies, de la BAD, de la Banque mondiale, du Nepad et du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest, ce rapport passe en...
(La Tribune 02/03/18)
Reporté sine die le 23 février dernier après avoir débuté quelques jours plus tôt, le dialogue politique inter-togolais bloque aujourd'hui sur la question du retour à la Constitution de 1992. Les leaders de l'opposition quant à eux, ils accusent le pouvoir de chercher à gagner du temps en se livrant au dilatoire. «Les discussions ont été laborieuses et très compliquées», a indiqué la coalition de l'opposition au Togo ce jeudi 1er mars 2018. Faisant allusion au dialogue politique qui a démarré le 19 février, reporté au 23 février, puis en encore une fois reporté sine die, les représentants des quatorze partis politiques de l'opposition ont assuré d'une même voix que les débats avec le gouvernement ont été très laborieux. Après...
(Agence Ecofin 02/03/18)
Propulsé par une hausse de 30,8% des produits d’exploitation, le système bancaire togolais a renoué avec des résultats nets positifs de 63,4 milliards de FCFA en 2016, après une perte de 46,7 milliards en 2015, révèle Banque de France. En conjonction avec ce rebond notoire, la plupart des indicateurs de rentabilité passent au vert. Le coefficient d'exploitation bancaire, rapport entre les charges d'exploitation et le produit net bancaire, qui mesure la part des gains réalisés par une banque au regard de ses coûts fixes, s’améliore en passant de 74,8% à 72,6%. Cette dynamique n’est pas restée sans impact sur les actifs de l’ensemble des banques.
(APA 02/03/18)
APA-Dakar (Sénégal)- Le nouveau directeur général du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA), le Togolais Kimélabalou Aba, s'est engagé jeudi à Dakar, à faire de l'institution un véritable instrument de lutte efficace et efficiente contre le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. "Je m'efforcerai à leur (précédents DG) suite de m'inscrire dans cette ligne afin de faire du GIABA un véritable instrument de lutte efficace et efficiente contre le blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme", a dit M. Aba lors de sa prise de fonction. De nationalité togolaise, M. Aba, juriste de formation, a été élu Dg du GIABA lors de la 18ème Session extraordinaire du Conseil des ministres de...
(AFP 01/03/18)
Une députée française appartenant à la majorité présidentielle a annoncé mercredi à l'AFP le dépôt d'une plainte à Paris après avoir reçu une lettre contenant des insultes racistes et des menaces de mort. Ce courrier, que Laetitia Avia, élue de Paris pour la République En Marche (LREM), a publié sur son compte Twitter, se termine par "Compte tes jours, on va s'occuper de toi". "Je n'ai jamais subi une attaque d'un tel racisme. Et on me menace de mort. On ne peut pas laisser passer ça", a déclaré à l'AFP Mme Avia, née au sein d'une famille originaire du Togo. "Indigné par l’odieuse attaque raciste dont a été victime Laetitia Avia. Je lui adresse tout mon soutien", a tweeté le...
(Xinhua 01/03/18)
Le gouvernement togolais a connu un léger élargissement avec la nomination d'un ministre en charge de l'eau, de l'assainissement et de l'hydraulique villageoise, a appris mardi l'agence Xinhua de source gouvernementale. Il s'agit de la nomination de Gbégbéni Antoine Lekpa à ce poste, suite à un décret du président de la république togolaise, au terme du conseil des ministres que le chef de l'Etat togolais Faure Gnassingbé a présidé mardi dans la capitale togolaise. Cette nomination élargit le...
(APA 01/03/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Togolais Kimélabalou ABA, est nommé nouveau Directeur général du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA), en remplacement de l’Ivoirien Adama Coulibaly en poste depuis 2014, a appris APA jeudi, auprès de l’institution basée à Dakar. «Le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) a un nouveau Directeur Général. Il s’agit de Monsieur Kimélabalou ABA, de nationalité togolaise. Il a élu lors de la 18ème Session extraordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO, tenu du 21 au 22 février 2018 à Lomé (Togo)», informe un communiqué de presse du GIABA. Selon le texte, le nouveau DG du GIABA, élu pour un mandat de quatre (04)...
(APA 28/02/18)
APA-Lomé (Togo) - Le Gouvernement togolais s’est enrichi d’un nouveau membre en la personne d’Antoine Lekpa Gbegbeni, nommé ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hydraulique villageoise, selon un décret dont APA a reçu copie mercredi. Jusque-là rattaché au ministère de l’agriculture et de l’élevage dirigé depuis 2013 par le Colonel Oura-Koura Agadazi, le département de l’eau, de l’assainissement et de l’hydraulique villageoise est désormais autonome. Ainsi, le nouveau titulaire du poste prendra fonction cette semaine. Avant son entrée dans le gouvernement, Antoine Lekpa dirigeait la Togolaise des Eaux (TDE)...
(Agence Ecofin 28/02/18)
Le fournisseur d’accès à Internet haut débit Téolis, qui a démarré officiellement ses activités le 22 février 2018, révèle l’extension de son réseau au reste du pays au cours du second semestre. L’opération interviendra lors du lancement du réseau grand public et résidentiel de l’entreprise. Pour le moment, les services data de Téolis ne sont encore disponibles qu’à Lomé et dans ses environs. Ils sont accessibles par mobile et sans fil grâce à la technologie de point à point et de points à multipoints de l’équipementier télécoms RADWIN. Dans un marché disputé par 10 autres fournisseurs de services d’accès à Internet, selon les données de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep), Téolis qui a obtenu...

Pages