Lundi 23 Avril 2018
(APA 14/03/18)
APA-Lomé (Togo)- Au total, 107 des 137 victimes vulnérables des troubles politiques de 2005 ont été prises en charge psycho-médicalement sur 137, a annoncé mercredi, le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN). Selon sa présidente, Awa Nana Daboya, 96 des victimes annoncées pour cette opération ont été prises en charge, ainsi que « 11 autres victimes dites spéciales ». « S’agissant des 137 victimes vulnérables initialement retenues, le bilan fait apparaitre que 41 personnes n’ont pu être prises en charge », indique l’institution mise en place en 2014 par le chef de l’Etat. Par ailleurs, informe-t-elle, « 18 victimes seraient décédées, 15 n’ont pas été retrouvées malgré les recherches des autorités traditionnelles et administratives ainsi...
(Jeune Afrique 14/03/18)
À côté de l'opérateur public historique Togo Telecom et du privé Café informatique, un nouvel acteur, Teolis, a fait son entrée fin février dans le cercle très fermé des fournisseurs d'accès à Internet au Togo. Jeune Afrique a rencontré son président, Michel Bagnah. Le 22 février, Teolis SA a procédé en grande pompe au lancement officiel de ses activités au Togo. Le fournisseur d’accès à Internet (FAI), qui a obtenu sa licence de l’État en juin 2017, en même temps que GVA (Group Vivendi Africa), avait en effet neuf mois pour déployer ses activités. « Pari tenu », s’enorgueillit Michel Bagnah, président du conseil d’administration de l’entreprise, que Jeune Afrique a rencontré début mars au siège parisien de son holding,...
(Agence Ecofin 14/03/18)
Suite à sa participation au sommet de l’Alliance Solaire Internationale (ASI), en Inde, le Togo a décroché un financement de 40 millions de dollars des Etats-Unis pour un projet d’électrification rurale par kit solaire photovoltaïque. L’information, relayée par Togo First, a été donnée par Thièm Bolidjia, Directeur Général de l’Agence togolaise d’électrification rurale et des énergies renouvelables qui était de la délégation à New Delhi. Selon ses explications, ce projet, soumis par le Togo, a reçu l’approbation des autorités américaines et viendra appuyer le projet présidentiel CI-ZO qui s’illustre déjà dans le domaine. Il permettra d’atteindre plus rapidement l’objectif des 300 000 ménages à l’horizon 2022, voulu par le Chef de l’Etat. Spécifiquement, le nouveau projet cible 350 villages et...
(AFP 13/03/18)
Les fonctionnaires des secteurs de la santé et de l'éducation au Togo ont entamé mardi une nouvelle grève pour exiger de meilleures conditions de travail et l'augmentation de leurs primes et indemnités, après des mois de grogne sociale et politique dans ce pays d'Afrique de l'Ouest. A l'appel du Syndicat national des praticiens des hôpitaux du Togo (SYNPHOT), l'activité était paralysée dans plusieurs hôpitaux publics de la capitale, Lomé, a constaté un journaliste de l’AFP. Au Centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio, le plus grand centre de santé du pays, la plupart des agents ne s'étaient pas présentés à leur poste. Seuls les services de réanimation, d’hémodialyse et le Centre national de transfusion sanguine fonctionnaient avec un service minimum. "La grève...
(APA 13/03/18)
APA-Lomé (Togo)- Le professeur Majesté Ihou-Wateba et les étudiants de la Faculté des sciences de la santé de l’Université de Lomé, interpellés dans l’affaire d’attribution des notes, ont été libérés lundi soir par la gendarmerie, a appris APA de source proche du dossier. Joint au téléphone, Me Raphael Kpande-Adzaré, le conseil de l’enseignant-chercheur confirme l’information. Pour la suite de la procédure, l’avocat indique attendre une rencontre avec le procureur. « Une réaction officielle est attendue dans les prochaines heures », a-t-il précisé. Quant à l’état de santé du professeur Ihou-Wateba, admis au CHU après une crise vendredi alors qu’il était gardé-à-vue, son avocat a rassuré qu’il se porte mieux.
(APA 13/03/18)
APA-Lomé (Togo)- L’Alliance nationale pour le changement (ANC), le principal parti d’opposition du Togo, a dénoncé et condamné « fermement les harcèlements policiers délibérés » sur les deux professeurs de la Faculté des sciences de la santé de Lomé, ainsi que sur les étudiants. Dans un communiqué de presse rendu public lundi soir, le parti de Jean-Pierre Fabre estime que ces « exactions » sont de nature à « aggraver la détérioration du climat sociopolitique dans le pays, au moment où le dialogue national en cours exige le parachèvement des mesures d’apaisement annoncées ». En exprimant sa pleine solidarité et son soutien aux deux professeurs et à toutes les personnes victimes d’acharnements, l’Alliance nationale pour le changement « exige leur...
(Xinhua 13/03/18)
Les praticiens hospitaliers du secteur public de la santé au Togo observeront à partir de mardi, une grève générale à travers le pays avec, seulement, le fonctionnement à minima des services de réanimation, d'hémodialyse et de transfusion sanguine, a appris lundi Xinhua de source syndicale. A partir de mardi, les morgues, les services de la caisse et les urgences seront fermées, pas d'entrée ni de sortie, dans tous les centres hospitaliers du pays, selon le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), qui a lancé cette grève à la suite d'une assemblée générale lundi au Centre hospitalier universitaire (CHU) Sylvanus Olympio à Lomé.
(Agence Ecofin 13/03/18)
Après Téolis, le fournisseur d’accès Internet (FAI) GVA (Group Vivendi Africa), filiale de la multinationale française spécialisée dans la communication et le divertissement Vivendi devrait lancer ses activités d’ici fin mars, a-t-on appris d’une interview accordée par le Directeur Général de Togocel, Affoh Atcha-Dédji à L'Afrique Aujourd'hui. « Au Togo, nous sommes en train de transformer tout ce secteur des télécoms pour en faire un secteur ouvert et concurrentiel, comme en témoignent les licences accordées à Vivendi, à travers sa filiale GVA en 2017. Ce groupe s'installe actuellement, tire les câbles et sera opérationnel d'ici la fin mars », a confié le Directeur du premier opérateur de téléphonie mobile au Togo. « Il va amener la fibre TTH à Lomé...
(Xinhua 13/03/18)
"Loin d'être une menace pour les agences de presse, le développement des médias sociaux et leur irruption dans l'univers médiatique, constituent plutôt des défis à relever", a déclaré le secrétaire général adjoint de la Fédération atlantique des agences de presse africaine (FAAPA), Mathias Léandre Atignon. Invité à Lomé dans le cadre de la célébration des 43 ans de l'Agence togolaise de presse (ATOP), M. Atignon a indiqué, dans une interview accordée à Xinhua, que les agences de presse sont une boussole dans le labyrinthe médiatique, par conséquent sont plus que jamais indispensables. Mais, leur adaptation à la mouvance médias sociaux semble irrévocable car la marche vers les médias sociaux est irréversible. Il a affirmé qu'à quelques exceptions près, les agences...
(APA 13/03/18)
APA-Douala (Cameroun)- Les transactions financières via Mobile money au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en 2016 sont de l’ordre de 11 450 milliards de francs CFA. L’annonce a été faite par Boa Roger Johnson, Directeur général d’Axa Côte d’Ivoire dans le cadre des états généraux de la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA) et de la Fédération des sociétés d'assurances de droit national Africaines (FANAF). Au cours de cette rencontre qui s’est tenue à Abidjan, la capitale économique de la côte d’Ivoire du 6 au 9 mars 2018, il ressort que les transactions gagnent du terrain dans les deux unions monétaires. En 2016, pour ce qui...
(APA 12/03/18)
APA-Lomé (Togo)- Le chef de l'État togolais, Faure Gnassingbé, président en exercice de la CEDEAO a appelé, dimanche à New Dehli (Inde), à faire de la «région, un corridor des énergies renouvelables pour l’accès universel à l’électricité». Selon Faure Gnassingbé qui intervenait au Sommet de lancement de l’Alliance Solaire Internationale (ASI), la CEDEAO ambitionne de porter progressivement la part des énergies renouvelables dans le mixte énergétique à 35% en 2020 et 48% d’ici 2030. «Nos Etats sont résolus à engager une transition énergétique fondée sur cette richesse disponible, respectueuse de l’environnement et qui offre de si grandes perspectives. Ces progrès sont tributaires d’une démarche solidaire et responsable», a-t-il indiqué. Pour cela, a poursuivi le président togolais, «nous devons concrètement avancer...
(APA 12/03/18)
APA-Lomé (Togo) - Dans un mot d’ordre de grève adressé, lundi, au ministre des enseignements primaire, secondaire et de la formation professionnelle, la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET) a appelé les enseignants « à une cessation de travail les 13, 14 et 15 mars 2018 ». « Dans le cadre de la résolution des problèmes qui minent le système éducatif de notre pays, un nouveau groupe de travail a été mis sur pied », rappellent les enseignants dont APA a reçu copie. Cependant, poursuit-elle, «force est de constater que les conclusions en l’état actuel ne sont pas de nature à apporter une accalmie dans le système éducatif malgré les propositions faites par la CSET lors de sa...
(RFI 12/03/18)
Deux étudiants et le vice-doyen de l'université de Lomé sont en garde à vue au service de renseignements et d'investigation à la gendarmerie de Lomé. Ils seraient soupçonnés de manipulation des notes d'examen à la faculté des sciences et de la santé. L'affaire fait grand bruit à Lomé et pour le front citoyen Togo Debout, l'objectif de cette affaire est de décapiter leur mouvement. L'affaire remonte à l'année académique 2016-2017. Sur le fond, on sait simplement que le vice-doyen de la faculté des sciences et de la santé, le professeur Majesté Ihou ...
(APA 12/03/18)
APA-Lomé (Togo)- Le Front Citoyen « Togo Debout » a dénoncé, dimanche à Lomé, « l’inexplicable acharnement exercé sur ses membres et sa mise à l’index », évoquant quelques indicateurs, dont l’interpellation de ses porte-paroles, le professeur David Ekoué Dosseh et Me Raphaël Kpande-Adzare. Face à la presse, les membres dudit collectif ont souligné que le Professeur David Ekoué Dosseh, mis en cause dans une affaire d’attribution de notes à la Faculté de médecine de l’université de Lomé, a été invité par téléphone par le Commandant Kabiya du Service de Renseignements et d’Investigations (SRI) à se présenter dans les locaux dudit service, accompagné de son fils Yann Cédric Folly Dosseh, étudiant en Médecine, « pour une affaire purement académique »...
(Agence Ecofin 12/03/18)
Le Togo ne renvoie pas que l’image des jeunes qui chôment. Il y en a de ces jeunes qui se battent contre vents et marées, notamment contre les pesanteurs socioculturelles, les soucis de financement, les clichés, etc. pour réaliser leurs rêves. Plus connu comme le promoteur du thé de kinkéliba, le jeune Komi Dovi Koudou, Directeur Général de Bio Afrique, issu d’une famille « très modeste » selon ses propres termes, est aujourd’hui l’une des étoiles montantes du monde entrepreneurial togolais et une référence sur le marché concurrentiel du thé. Et si depuis un moment, des investisseurs occidentaux, notamment américains lui font des yeux doux au point de lui proposer d’ouvrir à eux le capital de sa structure, il n’en...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Au tribunal de Lomé, une nouvelle chambre spéciale a été créée pour traiter le recouvrement des « petites créances », de moins d'un million de francs CFA. Objectif : accélérer les procédures et diminuer les frais pour les justiciables concernés. Au Togo, comme dans de nombreux pays africains, les justiciables renoncent souvent à porter des affaires relatives aux petites créances devant les tribunaux. La lourdeur des procédures judiciaires et administratives ou les frais d’avocats élevés sont des motifs souvent invoqués ceux-ci. Annoncée lors du Conseil des ministres du 26 janvier dernier, la chambre spéciale pour le recouvrement des petites créances du tribunal de première instance de Lomé...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Facinet Sylla, économiste et ancien directeur de la banque centrale de Guinée, plaide pour une monnaie commune dépouillée des poids symboliques que sont son nom et la présence d'officiels français au sein de ses instances de gouvernance. Tribune. Jamais le débat sur le franc CFA, cette monnaie commune à huit pays d’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et à six pays d’Afrique centrale (Cemac), n’aura atteint un tel niveau. Ses partisans font l’éloge de la stabilité macroéconomique qu’il sous-tend, tandis que ses détracteurs y voient un moyen d’asservissement de l’ex-puissance coloniale. Sans verser dans une polémique passionnelle, et parfois stérile, nous plaidons pour un franc CFA débarrassé de ses poids symboliques, à commencer par la dénomination « Franc de la communauté financière...
(AFP 09/03/18)
La coalition de l'opposition au Togo, qui proteste depuis six mois contre le président Faure Gnassingbé, a annulé les manifestations prévues la semaine prochaine après une rencontre avec le président ghanéen, facilitateur dans la crise politique togolaise, a annoncé vendredi son porte-parole à l'AFP. Les manifestations avaient été suspendues en raison de l'ouverture le 19 février d'un dialogue avec le pouvoir. Mais l'opposition avait décidé de reprendre ses marches dès le 13 mars, accusant le gouvernement de poursuivre unilatéralement le processus devant conduire aux prochaines élections. "Le facilitateur, le président ghanéen Nana Akufo-Addo qui a reçu une délégation de la coalition mercredi à Accra, nous a demandé de lui accorder une semaine, afin de mener des tractations auprès du gouvernement...
(APA 09/03/18)
APA-Lomé (Togo)- L’opposition togolaise, de retour d’Accra où elle a rencontré le chef de l’Etat ghanéen Nana Akufo-Addo, facilitateur du dialogue politique, a décidé jeudi du report des manifestations qu’elle prévoyait la semaine prochaine. Selon Brigitte Adjamagbo-Johnson, coordinatrice de la coalition des 14 partis de l’opposition, ce report d’une semaine est une demande du facilitateur «en vue de prendre contact» avec le pouvoir sur les derniers événements. Annoncées en début de semaine, ces manifestations qui devraient avoir lieu du 13 au 17 mars à Lomé et dans l’intérieur du pays visaient à réclamer le retour du pays à la Constitution de 1992. Récemment, l’opposition a indiqué se sentir «déliée de son engagement à geler ses manifestations».
(RFI 09/03/18)
La coalition de l'opposition togolaise annule ses marches prévues la semaine prochaine. C'était une demande du médiateur de la crise, le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, qui a justement reçu, mardi 7 mars, les représentants de l'opposition à Accra. Les opposants demandent la suspension du processus électoral en cours au Togo. Ils ont le sentiment d'avoir été compris par le médiateur ghanéen et ils acceptent d'attendre une semaine avant une éventuelle reprise des marches. « Nous avons été reçus par Nana Akufo-Addo. Il nous a compris, mais il nous a dit : écoutez, donnez-moi une semaine...

Pages