Samedi 20 Janvier 2018
(AFP 12/01/18)
Assis au milieu d'un groupe de jeunes dans le quartier de Bè, un fief de l'opposition à Lomé, Yaovi Ewonvo, commente le journal: "Rien ne va plus dans ce pays. Après des années d'études, on est réduit au chômage et toujours à la charge des parents". Le Togo, où les deux-tiers des habitants vivent de l'agriculture de subsistance et plus de la moitié vit avec moins d'un dollar par jour, est en proie à une grave crise politique depuis septembre. "Ceux qui nous dirigent depuis des décennies ont échoué et ils doivent le reconnaître. Il est maintenant temps qu'ils quittent, raison pour laquelle je ne rate plus les manifestations de l'opposition. Je suis toujours dans la rue avec la coalition",...
(Jeune Afrique 12/01/18)
Le rapport annuel 2016 de la Zone franc publié par la Banque de France fin 2017 a attribué par erreur au Togo une exportation de plus de 15 millions de barils de pétrole en un an. De quoi relancer les spéculations sur une supposée exploitation clandestine de pétrole dans le pays. L’affaire a fait les choux gras de la presse togolaise en ce début d’année. Publié en octobre 2017, le rapport annuel 2016 de la Zone franc réalisé par la Banque de France (1) a, à la page 231 consacrée au Togo, fait état de la production par le pays d’or et de pétrole. Un tableau intitulé « Principales productions extractives » montre une évolution à la hausse de la...
(Jeune Afrique 12/01/18)
L'année 2018 sera à quitte ou double pour l'avenir ou le devenir de certaines démocraties africaines. L'attention va se concentrer sur le Zimbabwe, pays en pleine refonte. Mais le Cameroun de Paul Biya, le Mali d'IBK ont aussi rendez-vous dans les urnes. Enfin le feuilleton des élections congolaises devrait connaitre son lot de rebondissements. Détails en infographie. Qui aurait cru que les Zimbabwéens choisiraient en 2018 le successeur de Robert Mugabe ? Sous la contrainte, « Bob », 93 ans dont 37 au pouvoir, a annoncé sa démission le 21 novembre 2017. Mais après l’intérim d’Emmerson Mnangagwa, la prochaine élection présidentielle sera-t-elle libre et transparente ? Rien ne permet de l’affirmer. Au Cameroun, Paul Biya, 84 ans, devrait quant à lui rempiler...
(Agence Ecofin 12/01/18)
Les entreprises fournissant de l’électricité hors réseau en Afrique de l’Est et de l’Ouest, pourront désormais bénéficier d’une enveloppe financière de 10,3 milliards de shillings kényans (plus de 100 millions $) mise à disposition par la Banque africaine de développement (BAD). Ce financement est l’un des instruments de l’Energy Inclusion Off-Grid Energy Access Fund qui a pour objectif d’intégrer l’énergie hors réseau dans le processus d’électrification du continent, relaie Business Daily. Le programme fournit, en effet, aux compagnies des prêts en monnaies locales et en devises fortes. « Ce fonds sera géré par Lion’s Head Global Partners depuis ses bureaux situés à Nairobi, Lagos et Londres, en se focalisant, dans un premier temps, sur l’Afrique de l’Est, ainsi que sur...
(La Tribune 11/01/18)
Réagissant au discours du Nouvel An du chef de l'Etat Faure Gnassingbé, la coalition des partis de l'opposition prévoit une marche des femmes ce 20 janvier au Togo pour dénoncer la «duplicité» du régime et réclamer le départ du président. Une marche qui devrait se tenir une semaine après une manifestation déjà programmée dans la capitale Lomé. L'opposition togolaise poursuit sa lutte contre le régime de Faure Gnassingbé. Répondant aux propos du chef de l'Etat qui les invitait au dialogue dans son message à la nation du 3 janvier, les quatorze partis de l'opposition viennent d'appeler ce lundi à une marche des femmes le 20 janvier à Lomé. D'après la coalition, la marche devrait rassembler les femmes membres et sympathisantes...
(APA 11/01/18)
APA - Lomé (Togo) - Les travaux de reconstruction des marchés de Lomé et de Kara (3e ville du pays, à 450 km au nord de Lomé), incendiés en janvier 2013, vont couter 26 milliards de F CFA, a appris APA de source officielle. Initialement évaluées à 7 milliards de F CFA, les prévisions de financement des travaux de reconstruction du grand marché de Lomé ont été revues à la hausse, pour se situer à 22 milliards de F CFA, contre 4 milliards de F CFA pour les travaux de réhabilitation de celui de Kara. Le budget qui prend en compte les mesures sécuritaires, sanitaires et environnementales, sera financé, entre autres, par la Banque africaine de développement (BAD) et l’Etat...
(Agence Ecofin 11/01/18)
Ce jeudi 11 janvier 2018, un nouveau président a été élu à la tête de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) au cours d’une séance plénière extraordinaire. Un vote survenu ce jour au siège de l’instance de régulation par le collège des membres, a porté Willibronde Pitalounani Telou à sa Présidence par 8 voix contre 1. Nommé par décret le 19 décembre dernier, celui qui était jusque-là, directeur de Radio Lomé, avait, conformément à la loi, prêté serment devant la Cour Suprême le 29 décembre 2017. Willibronde Telou a suivi sa formation à l’Ecole de Journalisme au Cameroun. Il a fait ses armes et gravi les échelons au sein de la Télévision Nationale (TVT). Journaliste-présentateur, il...
(APA 11/01/18)
APA Lomé (Togo) - L’ancien directeur général de Radio Lomé, Pitaloulani Telou, a été élu ce jeudi, président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), a appris APA auprès de l’institution. Nommé membre de la HAAC suite au décès de l’ex-président de l’institution, Pitang Tchalla, Pitaloulani Telou avait prêté serment le 29 décembre 2017 devant la cour suprême de Lomé. Composée de 9 membres dont 4 sont nommés par le président de la République, la HAAC a pour mission de garantir et d’assurer la liberté et la protection de la presse et des autres moyens de communication de masse. Elle veille au respect de la déontologie en matière d’information, de communication et à l’accès équitable des...
(APA 11/01/18)
APA-Lomé (Togo) - Un décret portant organisation et fonctionnement du Fonds national pour le développement du sport (FONADES) au Togo, a été adopté par le conseil des ministres réuni mercredi, a-t-on appris jeudi à Lomé. Doté d’une autonomie de gestion, le FONADES vise à mobiliser, à gérer le financement des activités physiques et sportives et à soutenir matériellement et financièrement la pratique des sports au Togo. Le FONADES, rappelle le communiqué du conseil des ministres, émane des réformes engagées par le ministère chargé des sports qui a « fait approuver la politique nationale des sports (PNS) par le décret n°2011-040 du 16 mars 2011 et adopter la loi n°2011-017 du 16 juin 2011 portant charte des activités physiques et sportives...
(Agence Ecofin 11/01/18)
L’Afrique subsaharienne devrait connaître une augmentation de sa croissance en 2018, à hauteur de 3,2% contre 2,4% l’année précédente, indique la banque mondiale dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales. Les plus gros contributeurs de cette croissance devraient être le Ghana (8,3%), l’Éthiopie (8,2%), et la Côte d’Ivoire (7,2%). Cette dynamique devrait être impulsée par une multiplication des investissements, surtout dans le secteur des infrastructures. Quant aux économies des principaux exportateurs d’hydrocarbures et de produits miniers de la région, l’institution de Bretton Woods prévoit une timide amélioration. Alors que le Nigéria affichera une croissance estimée à 2,5% (contre 1% en 2017), l’Angola et l’Afrique du Sud observeront des taux respectifs de 1,6% et 1,1%. Les prévisions pour l’Afrique du...
(APA 10/01/18)
APA-Lomé (Togo) - Les données attribuées au Togo, relatives à la production de pétrole, contenues dans le rapport annuel 2016 de la Zone Franc élaboré par la Banque de France qui cite la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest comme source, sont les statistiques sur la Côte d'Ivoire, a déclaré ce mardi, Kossi Ténou, le directeur national de la BCEAO. « Le rapport annuel 2016 de la Zone Franc contient, en réalité, une erreur de reporting dans la monographie économique du Togo », selon M. Ténou. En effet, poursuit le directeur national pour le Togo, « les tableaux des pages 159 et 160 sur la Côte d'Ivoire sont les mêmes que ceux qui figurent à la page 231...
(Jeune Afrique 10/01/18)
Pour le ministre congolais de l'Économie, les États africains doivent s’atteler à bâtir de vraies économies compétitives, plutôt que de se préoccuper de disposer chacun de sa monnaie. Ce qui ne l'empêche pas de suggérer des évolutions dans la politique monétaire de la zone CFA, notamment le passage de la fixité par rapport à l'euro à une flexibilité contrôlée. Depuis plus d’un an, il ne se passe plus un jour sans que les Africains de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac) ne parlent du franc CFA. Ils le font sous toutes les coutures : mauvaise monnaie, cause des déconvenues économiques, bonne monnaie, garante de la stabilité macro-financière, monnaie aux relents...
(Agence Ecofin 10/01/18)
Ces 09 et 10 janvier, la BOAD abrite, à Lomé, un atelier sous régional aux fins de promouvoir l’agriculture climato-intelligente. Les autorités nationales et les agences d’évaluation environnementale de cinq pays d’Afrique de l’Ouest à savoir, le Bénin, le Burkina-Faso, le Ghana, le Niger et le Togo, prennent part aux travaux. Les changements et la variabilité climatiques constituent une menace pour l’économie et la stabilité des pays de l’Afrique de l’Ouest, et surtout pour les agriculteurs de la région qui verront leurs productions considérablement baisser du fait de la hausse des températures, de la variabilité des précipitations et de l’accroissement de la fréquence des événements extrêmes. Pour prévenir cela, la BOAD, l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation de la CEDEAO...
(RFI 10/01/18)
Au Nigeria, les autorités ont saisi le mois dernier, près de 115 tonnes de médicaments interdits au port de Lagos. Il s'agit, selon les autorités, de six conteneurs remplis de Tramadol, un antidouleur, dont la vente est limitée et contrôlée à de faibles dosages. Cette saisie record témoigne de la vitalité de ce marché, qui concerne le Nigeria, mais aussi plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest où d'autres saisies ont été faites ces dernières années. Le Tramadol est un antidouleur, proche de la codéine et de la morphine, généralement prescrit en cas de forte douleur ou après une opération. Mais dans certains pays d’Afrique, il est majoritairement consommé pour tout autre chose. Chercheur associé à l'institut Thomas More et au Groupe...
(APA 09/01/18)
APA - Lome (Togo) - L’opposition togolaise réunie au sein d’une coalition de 14 partis politiques réaffirme sa disponibilité pour un ‘’dialogue sincère’’ sous la double médiation guinéenne et ghanéenne a déclaré ce lundi, Brigitte Adjamagbo-Johnson, la coordinatrice. Dans sa déclaration faite lors d’une conférence de presse animée à Lomé, l’ancienne candidate à l’élection présidentielle de 2010 a, au nom des 14 partis politiques de la coalition, renouvelé sa gratitude aux présidents guinéen Alpha Condé et Nana Akufo-Addo du Ghana « pour leurs efforts de médiation en vue d’une sortie de la crise togolaise par la voie du dialogue ». Le Ghana et la Guinée sont les deux pays impliqués dans la résolution de la crise togolaise. Leurs missions respectives...
(Agence Ecofin 09/01/18)
Dans son message de vœux à la nation mercredi dernier, le président togolais, Faure Gnassingbé s’est engagé à garantir 20% des marchés publics aux jeunes entrepreneurs locaux. « J’envisage par exemple que l’attribution des marchés publics réserve un quota allant jusqu’à 20% aux jeunes entrepreneurs et aux femmes, qui bénéficieront par ailleurs de procédures allégées », promet le président togolais. Cette promesse s’inscrit en droite ligne de l’ambition du gouvernement togolais visant à stimuler l’inclusion socio-économique de la couche juvénile dans un pays où l’initiative privée est en train de prendre le pas. A ce titre, la nouvelle orientation de Lomé se veut un tremplin dans l’accompagnement du dynamisme de la jeunesse togolaise. « La jeunesse togolaise dont le dynamisme...
(Agence Ecofin 09/01/18)
L’université de Lomé va être dotée d’un centre d’information minière. La création de ce centre est incorporée dans un projet de réhabilitation des bâtiments et salles de travaux pratiques des départements de chimie et de géologie à la faculté des sciences de Lomé. Le gouvernement togolais impute le coût de ces travaux à un crédit qu’il a obtenu auprès de l’Association Internationale de développement au titre du Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM). Pour ce faire, il a lancé un appel d’offres.
(Agence Ecofin 09/01/18)
Une information de la BCEAO, confirmée par la Banque de France, a rapporté des chiffres d’exploitation pétrolière de l’Etat togolais. Aucune recette pétrolière n’étant enregistrée à ce jour au Trésor Public togolais, des soupçons d’exploitation clandestine du pétrole ont rapidement fait les choux gras de plusieurs médias et alimenté un début de polémique nationale. En fait, la BCEAO, déclare « ne disposer à ce jour, d’aucun élément accréditant cette information ». Selon Kossi Tenou, Directeur national de cette institution financière, « le rapport annuel 2016 de la Zone Franc contient, en réalité, une erreur de reporting dans la monographie économique du Togo ». Et d’ajouter : « Les données attribuées au Togo, relatives à la production de pétrole, sont plutôt...
(Le Point 09/01/18)
Toute la presse swazilandaise s'est réjouie de l'annonce du retour du pays dans le programme de l'African Growth and Opportunity Act (Agoa). Il faut dire que pour le roi du Swaziland, Mswati III, comme pour son peuple, les enjeux de l'accord commercial avec les États-Unis sont cruciaux. Et ce ne sont pas les travailleurs du secteur textile de ce petit pays de 1,27 million d'habitants qui diront le contraire, eux qui ont multiplié les interventions auprès du monarque pour un maintien du Swaziland comme partenaire privilégié des États-Unis dans le cadre de l'Agoa. Autant dire que ce vendredi 5 janvier, ils ont respiré après que le président américain Donald Trump a annoncé, par le biais du Bureau du représentant américain...
(APA 08/01/18)
APA - Lomé (Togo) - L’opposition togolaise réunie au sein d’une coalition de 14 partis politiques a annoncé ce lundi à Lomé, « une marche nationale pacifique le samedi 13 janvier », et une marche des femmes une semaine plus tard à Lomé. Selon les organisateurs, il s’agit d’actions retenues d’un commun accord avec l’autorité administrative. « La coalition avait planifié organiser les 10, 11 et 12 janvier, des meetings politiques respectivement dans les villes de Mango, Bafilo et Sokodé avant d’organiser une marche nationale sur toute l’étendue du territoire le 13 janvier », a détaillé Ouro-Djikpa Tchatchikpi, conseiller du président national du Parti national panafricain (PNP), lors d’une conférence de presse à Lomé. Mais, a-t-il poursuivi, le ministre de...

Pages