Vendredi 18 Août 2017
(Ici Lomé 16/08/17)
Il est connu comme ministre de la Fonction publique, mais c’est en tant que citoyen et militant de UNIR (Union pour la République) que Gilbert Bawara, à bâton rompu s’est ouvert à la rédaction de votre organe pour se prononcer sur des sujets d’actualité et donner son point de vue. Entre autres sujets sur lesquels il est revenu sur l’APG et les réformes, la décentralisation telle que conduite et les dénonciations formulées par certains acteurs de l’opposition togolaise, et la présumée tension à UNIR. APG et les réformes Evoquant l’APG (Accord Politique Global) brandi aujourd’hui par certains acteurs et partis de l’opposition comme la bible de la politique togolaise, il dénonce d’entrée une sorte de supercherie qui ne dit pas...
(Le Monde 16/08/17)
L’Afrique en villes (15). A Lomé, l’entreprise s’est lancé un défi : rendre la gestion des déchets rentable, pour elle comme pour ses clients. Par Morgane Le Cam (contributrice Le Monde Afrique, Lomé) « La phrase la plus dangereuse du monde : on a toujours fait comme ça. » Sur le tableau blanc énumérant les prévisions hebdomadaires, la maxime n’est jamais effacée. A quelques mètres de là, un chariot élévateur déverse des milliers de bouchons par terre. Debout sur des balles de cartons conditionnés, deux salariés veillent au bon déroulement de l’opération pendant que trois autres trient méthodiquement des lamelles de papier. Une centaine de tonnes de déchets arrivent chaque mois dans cet entrepôt de Lomé. Présentation de notre série...
(La Tribune 16/08/17)
En visite chez le président nigérien Mahmadou Issoufou également coordonnateur de la coopération monétaire au sein de la CEDEAO, le président de la commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, est revenu sur le projet de création d’une monnaie unique, assurant que celui-ci n’est pas réalisable à l’horizon 2020, comme initialement planifié. En cause, la situation économique de certains pays de la sous-région. Un énième report potentiellement préjudiciable pour la crédibilité du projet ? « On ne peut plus aller à la monnaie unique en 2020 », a martelé Marcel de Souza, président de la commission de la Communauté économique Des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) au sortir de sa rencontre ce lundi 14 août à Niamey (Niger) avec...
(Ici Lomé 14/08/17)
C’est chose rare ces derniers jours sur la sphère politique togolaise. Mais le parti « Les Démocrates » a fait un saut qualitatif (bref, c’est selon la compréhension de chacun), en soutenant ouvertement le Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam, en proie à une campagne de dénigrement ces derniers temps. L’on est habitué au Togo à voir des partis politiques de l’opposition s’entredéchirer pour de simples sujets qui, sous d’autres cieux, rassembleraient plutôt. Depuis que le PNP a commencé par drainer du monde derrière lui, avec un changement de langage politique, rien que le « retour à la constitution de 1992 », il s’est fait des ennemis qui ont lancé une campagne de dénigrement contre son leader Tikpi Atchadam...
(Le Télégramme 228 14/08/17)
Il y a de ces injustices qui ne laissent pas silencieux les épris des droits de l’homme au Togo. Au rang de ces injustices, il y a désormais la question du coût faramineux à débourser pour disposer d’un certificat d’origine, qu’inscrit le MMLK (Mouvement Martin Luther King), dans son agenda des dénonciations. Pour ce mouvement qui demande une suppression pur et simple des 18.000 F cfa (quittance 15000f, enquête 2000f et dépôt 1000 f) à verser pour l’obtention de ce sésame qui permet d’établir le certificat de nationalité, ""s’il est souvent dit aux Togolais que ce certificat leur donne accès à l’acquisition et à la délivrance du certificat de nationalité, alors que la constitution togolaise dans son article 32 stipule...
(Ici Lomé 14/08/17)
Le Parti national panafricain (PNP) continue sa mobilisation autour de la marche annoncée pour ce samedi. Le bureau régional Kara de ce parti appelle les populations de cette ville à sortir massivement pour s'exprimer dans la rue. Le point de départ de la marche reste le Carrefour campus Kara. Le secrétaire général, Egnama Balakyem lance également un appel aux journalistes pour la couverture de ce grand événement. Rappelons que cette manifestation sera simultanée dans d'autres villes du Togo, notamment Lomé, Sokodé, Anié, Bafilo, et dans la diaspora (Etats-Unis), Belgique et autres. I.K
(Ici Lomé 14/08/17)
Le périple continu pour Awa Nana et sa commission de réflexion sur les réformes. Après l’étape de Sokodé où la délégation a été huée, la commission est présente à Amlamé ce matin, et Atakpamé cet après-midi. Visiblement, ce ne sont pas les populations qu'Awa Nana et sa délégation sont allées rencontrer dans l'Ogou. La preuve, le préfet de l’Ogou, Akapko Edoh a choisi ceux qui doivent prendre part à cette réunion. Selon nos confrères de Victoire Fm, le préfet a limité le nombre de participants, ramenant la réunion à la partie congrue des agents de l’administration publique et laissé sur la touche les populations. Or, la population d’Atakpamé n’a jusqu’alors pas enterré les vieux démons de 2005 avec les violences...
(La Tribune 14/08/17)
La Banque africaine de développement vient d'annoncer un appui financier de 975 000 dollars au Togo. Le financement provenant du Fonds des énergies durables pour l'Afrique, un fonds auprès de la Banque, sera dédié au démarrage du projet Cizo, une initiative gouvernementale pour l'électrification rurale par les kits solaires. La Banque africaine de développement (BAD) intensifie ses actions pour la promotion des énergies renouvelables. SEFA, le Fonds des énergies durables pour l'Afrique, géré par la Banque, vient d'accorder au Togo un financement de 975 000 dollars. Les fonds serviront notamment au lancement du projet CIZO, dont l'objectif est d'apporter aux populations rurales un accès à l'électricité en leur fournissant des kits solaires. La BAD soutient ainsi la première phase de...
(Le Monde 14/08/17)
L’Afrique en villes (13). Alimentation, déchets… Au Woelab, des start-up togolaises tentent d’améliorer le quotidien des citadins « plus rapidement que les urbanistes ». Sur le toit-terrasse du Woelab, à Lomé, des imprimantes 3D forment une œuvre conceptuelle qui génère elle-même les pièces nécessaires à sa fabrication. Sur le toit-terrasse, un dôme est en pleine construction. Les châssis d’ordinateur ont remplacé les briques. A côté, Norbert et Eugène percent, clouent et soudent des composants. Les deux informaticiens sont en train de donner vie à des imprimantes 3D à partir d’éléments trouvés dans des décharges. Ils font partie de Woebots, la start-up qui a créé la célèbre W.Afate, première imprimante 3D africaine conçue à partir de déchets électroniques. Lire aussi :...
(Ici Lomé 14/08/17)
Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a reçu en audience en fin de semaine dernière, le ministre du Commerce et de l’Industrie du Ghana, Alan Kyerematen qui a pris part à Lomé au 16ème Forum de l’AGOA. L’officiel ghanéen a profité de sa visite au chef de l’Etat, pour féliciter le Togo pour la « réussite » du Forum de l’AGOA qui selon lui, va désormais « booster les relations commerciales entre les Etats-Unis d’Amérique et les pays d’Afrique Subsaharienne ». Les deux personnalités ont également abordé la question du renforcement des échanges commerciaux entre le Togo et le Ghana, a appris l’Agence de presse Afreepress. Cette rencontre est une opportunité pour le Togo et le reste du continent pour...
(Jeune Afrique 12/08/17)
Le 16e forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique (Agoa) a pris fin jeudi soir à Lomé (Togo). Cette première rencontre économique entre l’Afrique et les États-Unis de Trump a rassemblé des représentants de 38 pays sub-sahariens et des hommes d'affaires américains. « Les États-Unis et l’Afrique : un partenariat pour la prospérité à travers le commerce ». C’est autour de ce thème que des centaines de délégués venus des États-Unis et de divers pays africains membres du programme Agoa se sont retrouvés du 8 au 10 août à Lomé. Face aux ministres africains en charge du Commerce, le représentant au Commerce extérieur des États-Unis, Robert Lighthizer a présenté le cap fixé par l’administration...
(Jeune Afrique 12/08/17)
Le porte-parole de langue française du département d’État des États-Unis a livré à Jeune Afrique ses impressions, à l’issue du 16e forum de l’Agoa (African Growth Opportunity Act, la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique) à Lomé. Jeune Afrique : quelles sont vos premières impressions, au terme de ce sommet ? Brian Neubert : Ce fut un extraordinaire forum. Le pays hôte a fait un travail exceptionnel. La délégation des États-Unis a été menée par le représentant au commerce extérieur Robert Lighthizer, un officiel de très haut niveau. Il y a un potentiel énorme pour ce programme Agoa. En 2016, les exportations africaines hors pétrole ont été de 4,2 milliards de dollars. Il s’agit d’un acquis...
(APA 12/08/17)
Le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA en anglais), hébergé par la Banque africaine de développement (BAD), vient d’approuver un don de 975 000 dollars (environ 609,375 millions FCFA ) en faveur de la République du Togo afin de lui permettre de démarrer le projet « CIZO » consacré à l’électrification rurale hors-réseau par kits solaires domestiques en mode PAYGO, ont annoncé ce vendredi les responsables de la BAD. « La première phase du programme d’électrification rurale (CIZO) (qui signifie lumière en mina, une des principales langues du Togo) vise à créer les conditions propices à attirer le secteur privé (notamment les opérateurs de services énergétiques décentralisés) », ajoutent-ils. Le projet devrait permettre le déploiement de 300 000 équipements...
(Le Monde 12/08/17)
L’Afrique en villes (12). Pour l’architecte togolais, « les cités africaines ont été construites artificiellement », sans lien avec l’histoire et la culture locales. Par Morgane Le Cam (contributrice Le Monde Afrique, Lomé) Entrepreneur ? Architecte ? Chercheur ? Urbaniste ? Militant ? Il n’est pas facile de définir Sénamé Koffi Agbodjinou. Peut-être parce qu’il est tout cela à la fois. La presse présente souvent ce Togolais de 37 ans comme « l’étoile montante » de la scène « tech » en Afrique de l’Ouest grâce au Woelab, un fab-lab (contraction de l’anglais « fabrication laboratory », laboratoire de fabrication) qu’il a créé chez lui, à Lomé, la capitale du Togo. Le qualificatif le fait sourire, sans vraiment lui plaire...
(Le Télégramme 228 11/08/17)
Le mensuel ‘mercredi de l’entrepreneur’ de l’ANPGF a encore eu lieu ce mercredi à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT). Après avoir outillé les PME sur les procédures de passation de marchés publics, elles ont pris connaissance cette fois-ici des techniques d’un bon management. «Les techniques de management efficace d’une PME » est le thème de cette rencontre d’échange entre consultant et responsables d’entreprises. Un thème retenu sa juste valeur, selon De Souza Naka GNASSINGBE, Directeur Général de l’Agence Nationale de Promotion et de Garantie de...
(République du Togo 11/08/17)
Le 16e forum annuel de l’Agoa s’est achevé jeudi après-midi à Lomé. ‘Les résultats auxquels nous sommes parvenus me permettent d’affirmer sans me tromper que le forum a tenu toutes ses promesses’, a affirmé la ministre du Commerce, Bernadette Legzim-Balouki, en clôturant les travaux. Toutes les parties se sont engagées à faire de la loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique un cadre de partenariat gagnant-gagnant, a-t-elle ajouté. Elle a affirmé que sous l’impulsion du président Faure Gnassingbé, le Togo était déterminé à créer le cadre nécessaire pour accompagner le secteur privé et la société civile afin de tirer meilleurs profits de ce dispositif. Le gouvernement a mis en place un plan d’action qui vise à...
(République du Togo 11/08/17)
Le forum de l’Agoa s’est achevé jeudi à Lomé sur un certain nombre de recommandations destinées à relancer la coopération économique entre les Etats-Unis et l’Afrique. Les responsables américains ont encouragé les Etats bénéficiaires à accélérer l’industrialisation et à réformer leurs économies en profondeur. Il a été recommandé une plus grande intégration régionale africaine grâce à des initiatives comme la Zone de libre-échange continentale (ZLEC), Les pays éligibles sont invités à adopter une position commune dans leurs relations commerciales et d'investissement avec les États-Unis. Les autorités américaines se sont engagées à étendre leur appui aux membres de l’Agoa via l’Accord de facilitation économique (AFE) de l'OMC, en particulier en faveur de ceux qui n’ont pas accès au littoral pour réduire...
(APA 11/08/17)
L’Université de Lomé (Togo) et l’Interprofession Avicole du Sénégal (IPAS) ont signé un accord de coopération sous l'égide du Centre d’excellence régional sur les Sciences aviaires (CERSA, basé au Togo). "L’accord qui vient d’être signé vise à promouvoir entre les deux institutions des relations et des échanges efficients en matière de promotion du développement d’un secteur productif, compétitif et durable", informe le CERSA dans un communiqué sans préciser la date de la signature dudit accord. Ledit accord vise aussi à favoriser des échanges permanents entre les deux pays pour le développement de l’aviculture par le renforcement des compétences notamment les formations certifiantes et diplômantes, les voyages d’études à travers le CERSA et le Cluster Aviculture du Sénégal. "La documentation, la...
(Dw-World 11/08/17)
Fermée auparavant à partir de 22 heures, la frontière terrestre entre le Ghana et le Togo est désormais ouverte 24h/24, suite à une visite de travail du président ghanéen, Nana Akufo-Addo, début mai au Togo. L’ouverture en continu de cette frontière confirme la volonté des deux pays de faciliter la libre circulation des personnes et des biens. Et pour les riverains, commerçants et voyageurs, cette décision va, sans aucun doute, renforcer les activités économiques de part et d’autres de la frontière: "Sur l’économie, ça peut aussi amener un plus. Je peux travailler et partir à n’importe quelle heure." Un autre habitant "pense que c’est une bonne décision parce qu'avant quand on fermait à 22h, toutes les activités s’arrêtaient. Maintenant, ça...
(RFI 11/08/17)
Trente-huit pays africains au sud du Sahara et leurs partenaires américains se sont retrouvés à Lomé pour évoquer l’avenir de l’AGOA, la loi sur la croissance économique en Afrique. Trois jours de forum pour faire le bilan du dispositif - il exonère près de 6 500 produits africains de droits de douane aux Etats-Unis. L’administration Trump s’est voulue rassurante : elle ne veut pas remettre en cause l’AGOA. Ce qui était au coeur des discussions, c'était trouver les moyens de doper les exportations africaines vers les Etats-Unis. C’est la toute première rencontre dans le cadre de l’AGOA depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. L’occasion de faire le bilan et surtout de s’assurer de l’avenir de la loi...

Pages