| Africatime
Jeudi 27 Novembre 2014
(AFP 27/11/14)
L'opposition togolaise a appelé jeudi à une manifestation "massive" à Lomé pour exiger des réformes politiques avant la présidentielle de 2015, en réaction aux propos du président Faure Gnassingbé, qui a exclu cette semaine de limiter le nombre de mandats présidentiels. La manifestation, qui réunira des membres de l'opposition et de la société civile, doit avoir lieu vendredi, une semaine après une marche du même type dispersée par les forces de l'ordre à coup de grenades lacrymogènes. "Nous appelons les populations de Lomé et de ses environs à sortir massivement demain (vendredi) pour soutenir la manifestation des organisations de défense des droits de l’homme" en faveur de réformes constitutionnelles, a déclaré à l'AFP Francis Pedro...
(RFI 27/11/14)
Après une semaine de manifestations de l’opposition, une simple phrase de Faure Gnassingbé aura suffi pour relancer la polémique. En visite au Ghana, le président a affirmé mardi 25 novembre que la Constitution en vigueur au Togo, qui prévoit un nombre illimité de mandats présidentiels, serait « rigoureusement respectée ». Le lendemain, mercredi, l'opposition a dit engager « un bras de fer » pour éviter que le chef de l'Etat ne se présente une troisième fois devant les électeurs l'an prochain. La Constitution en vigueur sera « rigoureusement respectée ». Ce bout de phrase lâchée par Faure Gnassingbé au cours...
(AfreePress 27/11/14)
Togo - Après avoir rencontré mercredi à Lomé les acteurs politiques dans le cadre de l’organisation de l’élection présidentielle de 2015, le représentant spécial du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour l’Afrique de l’ouest, Mohamed Ibn Chambas pense a appelé le pouvoir et l’opposition à faire des concessions sur la question des réformes. Pour lui, il est évident que les uns et les autres veulent avoir des solutions pour des réformes politiques et plus particulièrement en ce...
(LeTogolais.com 27/11/14)
Le débat sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles est relancé au sein de la classe politique ces dernières semaines. Les nouvelles initiatives sont celles du Combat pour l’Alternance en 2015 (CAP2015) regroupant 8 partis politiques de l’opposition (ANC, CDPA, MRC, NET, PDP, PSR, SANTE DU PEUPLE et UDS), le projet de loi de révision constitutionnelle proposé par l’ADDI et le CAR, la campagne du Conseil National de la Concertation de la Société Civile (CNSC) pour recueillir 500.000 signatures en vue...
(Le Télégramme 228 27/11/14)
Togo - Il est en mission au Togo depuis quelques jours. Au cours de sa mission, Dr Mohammed Ibn Chambas, nouveau représentant spécial du secrétaire général de l’ONU, a rencontré les autorités politiques togolaises, les acteurs politiques, surtout les responsables des partis politiques les plus représentatifs, les ambassadeurs africains accrédités au Togo ainsi que les responsables des Systèmes des Nations Unies dans le pays. Après avoir écouté les acteurs que ce soit la délégation du parti au pouvoir UNIR, du...
(République du Togo 27/11/14)
Dans un entretien accordé jeudi au Libéral, le président de l’UFC (opposition), Gilchrist Olympio, assure que son parti sera présent aux prochaines élections. ‘Il n’y a pas de doute la dessus. Mais la manière dont nous allons participer à ce scrutin reste une affaire du congrès du parti qui se tiendra d’ici quelques mois’, indique-t-il. Interrogé sur la nécessité ou non de faire des réformes, M. Olympio souligne que cette question est ‘une politique fondamentale de l’UFC et nous sommes...
(AfreePress 27/11/14)
Après l’intervention du président du groupe parlementaire UNIR, Christophe Tchao, dans l’émission « club de la presse » de la radio Kanal FM mercredi, on ne peut pas espérer grand-chose de la proposition de loi introduite il y a quelques jours par l’opposition parlementaire à l’Assemblée nationale. Et pour cause, à la suite du passage du texte devant la conférence des présidents des commissions de l’Assemblée nationale, les députés UNIR, par la voix de leur président, semblent ne « rien...
(Savoir News 27/11/14)
Le principal sujet qui fait grincer les dents ces derniers jours au sein de la classe politique est celui des réformes constitutionnelles et institutionnelles. Des marches parallèles (opposition et pouvoir) ont été organisées vendredi dernier. Vendredi prochain, une synergie d’Organisations de défense des droits de l’homme montera aussi au créneau pour exiger ces réformes. Selon Gilchrist Olympio, président de l’Union des Forces de Changement (UFC), ces réformes constituent la "politique fondamentale" de son parti. "Et nous sommes en discussions avec...
(Ici Lomé 27/11/14)
Togo - L'opposition veut des réformes pour réduire le nombre de mandats présidentiels au Togo. Elle a choisi la rue pour se faire entendre. L'exemple burkinabé fait des émules au Togo. À l'approche de la présidentielle de 2015, l'opposition veut empêcher le président togolais Faure Gnassingbé de briguer un troisième quinquennat. Vendredi dernier, des milliers d'opposants ont tenté de marcher vers l'Assemblée nationale. Ils ont été repoussés par des gendarmes à environ 400 mètres de l'Assemblée, qui ont utilisé du...
(Jeune Afrique 27/11/14)
Condamné à Paris en 2010 pour détention d'images pédopornographiques, le général français Raymond Germanos a récemment séjourné au Cameroun où il a rencontré son ancien employeur, Paul Biya. Avec lequel il a notamment évoqué ses nouvelles activités au Togo. Aujourd'hui à la retraite, le général français Raymond Germanos a séjourné à la mi-novembre à Mvomeka'a, le village natal de Paul Biya, le chef de l'État camerounais, dont il fut longtemps le conseiller. Les deux hommes se sont entretenus de divers...
(Afrique Actualité 27/11/14)
La proximité du Ghana avec le Togo s'est concrétisée matériellement grâce à l'interconnexion d'une ligne ferroviaire. Le Ghana et le Togo mettent les bouchées doubles ces derniers temps. Quelques semaines après l'inauguration du poste frontière de contrôle juxtaposé de Noépé, les deux Etats viennent d'inaugurer une ligne ferroviaire de 8 km le 26 Novembre dernier. Ce réseau ferroviaire va servir d'acheminer du clinker destiné à fabriquer du ciment entre les deux pays. Faure Gnassingbé et John Dramani Mahama ont procédé...
(AfreePress 27/11/14)
Togo - Prévue initialement pour chuter au palais des congrès de Lomé, la manifestation de rue suivie de meeting organisée ce vendredi 28 novembre par la synergie des Organisations de défense des droits de l’homme (ODDH) pour exiger des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales avant la tenue du scrutin présidentiel de 2015, va finalement chuter à la place d’Akassimé à Lomé. L’information a été donnée jeudi sur une radio locale par Me Jil-Benoît Afangbédji, président d’Ensemble pour les droits de...
(Le Point 27/11/14)
L'exemple burkinabé fait des émules au Togo. À l'approche de la présidentielle de 2015, l'opposition veut empêcher le président togolais Faure Gnassingbé de briguer un troisième quinquennat. Vendredi dernier, des milliers d'opposants ont tenté de marcher vers l'Assemblée nationale. Ils ont été repoussés par des gendarmes à environ 400 mètres de l'Assemblée, qui ont utilisé du gaz lacrymogène. Sur des pancartes brandies par certains manifestants, on pouvait lire : "Cinquante ans pour le père et fils, ça suffit !" ou...
(Le Télégramme 228 27/11/14)
Les représentants des ministères de l’enseignement supérieur et de la recherche, des ministères des finances, les leaders des universités et centres de recherche publics comme privés, des parlementaires, des étudiants bref tous les acteurs concernés par la question de l’enseignement supérieur et de la recherche participent depuis hier mercredi 26 novembre 2014 à Lomé à une conférence régionale sur les approches de financement de l’enseignement et de la recherche. Organisée du 26 au 28 novembre, la rencontre a pour objectif...
(République du Togo 27/11/14)
Le président Faure Gnassingbé a achevé mercredi une visite d’Etat de 3 jours au Ghana. Dans la matinée, il s’est recueilli au mémorial Kwame Nkrumah puis a déposé une gerbe au parc Asomdwee ou a été inhumé John Atta Mills l’ancien président ghanéen, décédé en 2012. Faure Gnassingbé et John Dramani Mahama ont ensuite assisté à la séance inaugurale du centre Atta Mills pour le droit et la gouvernance, un département du Ghana Institute of Management and Public Administration (GIMPA)...
(AFP 26/11/14)
Au lendemain des déclarations du président togolais Faure Gnassingbé, qui a exclu de réformer la Constitution pour limiter le nombre de mandats présidentiels, l'opposition a dit engager "un bras de fer" pour obtenir ces réformes avant la présidentielle de 2015. En visite au Ghana, M. Gnassingbé a affirmé mardi que la Constitution en vigueur au Togo, qui prévoit notamment un nombre illimité de mandats présidentiels, serait "rigoureusement respectée" et a laissé entendre qu'il pourrait briguer un troisième quinquennat en 2015...
(RFI 26/11/14)
Lors d’une visite au Ghana, le président togolais Faure Gnassingbé a annoncé à la presse que la Constitution en vigueur dans son pays serait « rigoureusement respectée ». Des propos qui risquent d’alimenter la polémique, alors que l'opposition appelle le chef de l'Etat à modifier les textes, notamment pour limiter le nombre de mandats avant la présidentielle de 2015. Voilà quelques petites phrases qui vont provoquer de longs commentaires à Lomé. À la suite de sa rencontre avec le président...
(Le Télégramme 228 26/11/14)
En visite d’Etat depuis lundi dernier dans la capitale ghanéenne, le président togolais, Faure Gnassingbé, ne s’est pas privé de répondre à la sollicitation des médias étrangers pour en savoir plus sur la situation politique dans son pays. Première réaction après les marches parallèles de l’opposition et du parti au pouvoir (qui pour réclamer des réformes, qui pour protéger les Institutions de la République), le chef de l’Etat togolais juge naturelle que l’opposition et les partis politiques aient « une...
(La Voix de l'Amérique 26/11/14)
C'est une des rares interventions publiques de Faure Gnassigngbé au cours de laquelle il a réagi à l'appel aux manfestations de l'opposition. Le président togolais a fait l’annonce lors d'une conférence de presse à Accra, au Ghana où il est en visite. M. Faure Gnassingbé a auparavant eu une rencontre avec son homologue ghanéen John Mahama. Le chef de l'état du Togo a indiqué qu’il pourrait être candidat à sa succession en 2015 en dépit des contestations de l'opposition. Des...
(République du Togo 26/11/14)
A l’issue de leur tête à tête mardi à Accra, les présidents du Togo et du Ghana ont donné une conférence de presse conjointe. Faure Gnassingbé a notamment été interrogé sur des questions de politique intérieure. La constitution vous donne la possibilité de briguer un troisième mandat, l'opposition veut vous empêcher de faire plus de deux mandats. Que comptez-vous faire et serez-vous candidat aux prochaines élections présidentielles ?, a demandé un journaliste. La réponse du chef de l’Etat a été...

Pages