Jeudi 18 Janvier 2018
(La Tribune 18/01/18)
Une délégation de la coalition de l'opposition togolaise a rencontré, ce début de semaine à Conakry, le président guinéen Alpha Condé, considéré comme suffisamment impliqué dans la résolution de la crise politique que traverse le Togo. A l'issue des échanges, Condé a proposé les dates du 23 et du 26 janvier pour la reprise du dialogue entre pouvoir et la coalition. On en sait désormais plus sur le sort du dialogue préconisé pour résoudre la crise politique au Togo. D'après un communiqué transmis à la presse, une délégation de la coalition des quatorze partis politiques de l'opposition s'est rendue ce début de semaine chez le président guinéen et président en exercice de l'Union...
(RFI 18/01/18)
Après la Guinée, les représentants de l'opposition togolaise font étape au Ghana pour tenter de trouver des solutions à la crise politique qui agite le pays depuis le mois d'août dernier. Les opposants ont rendez-vous ce mercredi 17 janvier avec le président Nana Akufo-Addo, médiateur comme son homologue guinéen Alpha Condé, qui a proposé une date pour que le pouvoir et l'opposition se retrouvent au Togo afin de sortir de la crise. Le président guinéen Alpha Condé, rencontré lundi et mardi par l'opposition togolaise à Conakry, a proposé que les opposants et le pouvoir togolais ...
(APA 18/01/18)
APA Lome (Togo) - Le sélectionneur de l’équipe nationale du Togo, Claude Leroy, a lancé mercredi à Lomé, le concours « Graines du Togo 2018 » destiné à dénicher de nouveaux footballeurs talentueux, âgés de moins de 18 ans. Dédié aux jeunes filles nées entre 2000 et 2003 et aux jeunes garçons nés entre 2002 et 2005, ce concours « permettra de dénicher les jeunes talents cachés sur l'ensemble du territoire, afin de disposer d'une cartographie des meilleures jeunes footballeuses...
(APA 17/01/18)
APA-Lomé (Togo) - Le président guinéen, Alpha Condé, a proposé, après consultation des parties prenantes, un dialogue intertogolais entre le 23 et le 26 janvier, indique un communiqué de la coalition des 14 partis politiques de l'opposition togolaise. Arrivée à Conakry le lundi 15 janvier sur invitation du président de l'Union africaine (UA), une délégation de l'opposition a été reçue dans la soirée par M. Condé et ce mardi matin pour « des séances de travail très fructueuses relatives aux...
(RFI 17/01/18)
Au Togo, le dialogue politique se fait toujours attendre, mais peut-être plus pour longtemps. L'opposition togolaise était à Conakry mardi 17 janvier et avant-hier lundi, à l'invitation du président guinéen, Alpha Condé, qui joue un rôle de médiateur dans cette crise politique au Togo. Objectif de la rencontre : essayer de lancer le dialogue entre le gouvernement togolais et l’opposition. « Nous sommes préoccupés par la situation au Togo », a indiqué le président guinéen à l’issue de la rencontre...
(Agence Ecofin 17/01/18)
L’exonération des droits de douane des terminaux mobiles et autres équipements informatiques destinés aux consommateurs, a finalement été annulée par le gouvernement du Togo dans sa loi des finances de 2018. Entrée en vigueur à titre expérimental en 2017, cette suppression des taxes douanières n’a finalement pas produit les effets escomptés. Selon l’Etat, cette exonération devait susciter une acquisition accrue des équipements télécoms, améliorer l’utilisation des services télécoms par les consommateurs et accroître par ricochet, les recettes sur les services...
(RFI 17/01/18)
En France, la chaîne de télé Canal + est accusée d’avoir fait la promotion du Togo sur son antenne. Le site d’informations Les Jours affirme que la chaîne cryptée a diffusé le 22 décembre 2017 un « publireportage » sur le pays, tandis que Vincent Bolloré, l’actuel patron de la chaîne, a réalisé au Togo, en 2017, un chiffre d'affaires de plus de 5 milliards. En décembre dernier, deux responsables de Canal + ont été écartés après la diffusion d’un...
(Agence Ecofin 17/01/18)
L’énergéticien français Engie, à travers sa branche Afrique, vient d’acquérir les compagnies énergétiques Afric Power et Tieri, spécialisées dans les services énergétiques. Les organisations qui sont présentes en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Mali et au Niger proposent des services d’assemblage d’armoires électriques, de mécanismes automatisés de contrôle ainsi que d’installation, de maintenance et de couverture de garantie d’équipements électriques. Elles disposent déjà d’une base clientèle solide dans divers domaines tels que l’agro-industrie, l’agroalimentaire, les mines, les entreprises de...
(La Tribune 16/01/18)
« Nous ferons en sorte qu'il n'y ait pas de référendum », a clamé ce week-end Jean-Pierre Fabre, leader de l'opposition togolaise, lors de la première manifestation de l'année des quatorze partis de l'opposition. Selon Fabre, le pouvoir qui a aussi appelé à des manifestants dans la rue ce samedi 13 janvier joue à «la diversion» pour imposer le référendum. La coalition des quatorze partis de l'opposition togolaise vient de dénoncer l'éventualité d'organiser un référendum pour régler la question des réformes constitutionnelles. Par la voix du président de l'Alliance nationale pour le changement (ANC) et chef de file de l'opposition, Jean-Pierre Fabre, la coalition de l'opposition...
(AFP 16/01/18)
APA - Lomé (Togo) - Le leader de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Jean-Pierre Fabre, a dénoncé « la diversion dans le jeu du gouvernement », s’indignant du fait que le président Faure Gnassingbé « appelle ses partisans dans les rues pour imposer le référendum », après l’annonce à plusieurs reprises d’un dialogue. Dans son intervention, samedi, au point de chute d’une marche de la coalition des 14 partis de l’opposition, à Lomé, le chef de file de l’opposition...
(La Tribune 16/01/18)
Coordinatrice de la coalition des quatorze partis de l'opposition née après le 19 août dernier, membre du gouvernement de la transition au début des années 1990, seule femme togolaise chef de parti -Convergence démocratique des peuples africains- et candidate à l'élection présidentielle, Brigitte Adjamagbo-Johnson revient dans cette interview exclusive sur le mouvement togolais qui demande le départ du président Faure Gnassingbé et fait le bilan et nous confie les prochaines étapes de la mobilisation des partis de l'opposition. LTA :...
(AFP 15/01/18)
Plusieurs milliers de personnes ont à nouveau défilé samedi dans les rues de Lomé à l'appel de la coalition de l'opposition pour protester contre le régime du président Faure Gnassingbé, a rapporté un journaliste de l'AFP. Ce regroupement de 14 partis politiques, organise des marches quasi hebdomadaires qui rassemblent des milliers, voire des dizaines de milliers de manifestants depuis début septembre, pour protester contre l'accaparement du pouvoir par une seule famille depuis plus de 50 ans. Faure Gnassingbé a succédé en 2005 à son père, le général Gnassingbé Eyadéma, qui a dirigé sans partage le pays pendant 38 ans. Partis de trois points de rassemblement, les manifestants ont sillonné des artères de la capitale...
(APA 15/01/18)
APA - Lomé (Togo) - Une délégation de la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise est attendue à Conakry (Guinée) et à Accra (Ghana), respectivement les 15 et 16 janvier 2018 pour rencontrer les présidents Condé et Akufo-Addo sur invitation de ces derniers, a appris APA auprès du regroupement. « Les discussions vont porter sur le dialogue, même s’il n’y a pas de projet particulier », précise un chef de parti membre de la coalition. Selon une autre source,...
(RFI 15/01/18)
Les positions sont bien tranchées, tous les protagonistes parlent de dialogue, mais restent campés sur leurs positions. Le gouvernement, le parti au pouvoir et ses militants vont plus loin, il faut avoir recours au référendum, ce qui n'est du goût de l'opposition. Ce samedi, de part et d'autre, on a mobilisé à travers le pays pour tenter de montrer qui peut compter sur le peuple. A Tsévié, Atakpamé, Sotouboua, Tchamba, Kara et Dapaong, le parti au pouvoir a mis les...
(Agence Ecofin 15/01/18)
Le Togo a débuté 2018 sur une modeste expérience sur le marché obligataire de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Pour sa première sollicitation de 15 milliards de FCFA ayant une maturité d’un an, le pays n’a reçu que 5,13 milliards de FCFA de la part des investisseurs. Cela représente un taux de souscription de seulement 34,21%. C’est une performance assez faible, en comparaison aux deux dernières opérations de même nature effectuées par le Togo en novembre 2017 et qui...
(AFP 12/01/18)
Assis au milieu d'un groupe de jeunes dans le quartier de Bè, un fief de l'opposition à Lomé, Yaovi Ewonvo, commente le journal: "Rien ne va plus dans ce pays. Après des années d'études, on est réduit au chômage et toujours à la charge des parents". Le Togo, où les deux-tiers des habitants vivent de l'agriculture de subsistance et plus de la moitié vit avec moins d'un dollar par jour, est en proie à une grave crise politique depuis septembre...
(Jeune Afrique 12/01/18)
Le rapport annuel 2016 de la Zone franc publié par la Banque de France fin 2017 a attribué par erreur au Togo une exportation de plus de 15 millions de barils de pétrole en un an. De quoi relancer les spéculations sur une supposée exploitation clandestine de pétrole dans le pays. L’affaire a fait les choux gras de la presse togolaise en ce début d’année. Publié en octobre 2017, le rapport annuel 2016 de la Zone franc réalisé par la...
(Jeune Afrique 12/01/18)
L'année 2018 sera à quitte ou double pour l'avenir ou le devenir de certaines démocraties africaines. L'attention va se concentrer sur le Zimbabwe, pays en pleine refonte. Mais le Cameroun de Paul Biya, le Mali d'IBK ont aussi rendez-vous dans les urnes. Enfin le feuilleton des élections congolaises devrait connaitre son lot de rebondissements. Détails en infographie. Qui aurait cru que les Zimbabwéens choisiraient en 2018 le successeur de Robert Mugabe ? Sous la contrainte, « Bob », 93 ans dont...
(Agence Ecofin 12/01/18)
Les entreprises fournissant de l’électricité hors réseau en Afrique de l’Est et de l’Ouest, pourront désormais bénéficier d’une enveloppe financière de 10,3 milliards de shillings kényans (plus de 100 millions $) mise à disposition par la Banque africaine de développement (BAD). Ce financement est l’un des instruments de l’Energy Inclusion Off-Grid Energy Access Fund qui a pour objectif d’intégrer l’énergie hors réseau dans le processus d’électrification du continent, relaie Business Daily. Le programme fournit, en effet, aux compagnies des prêts...
(La Tribune 11/01/18)
Réagissant au discours du Nouvel An du chef de l'Etat Faure Gnassingbé, la coalition des partis de l'opposition prévoit une marche des femmes ce 20 janvier au Togo pour dénoncer la «duplicité» du régime et réclamer le départ du président. Une marche qui devrait se tenir une semaine après une manifestation déjà programmée dans la capitale Lomé. L'opposition togolaise poursuit sa lutte contre le régime de Faure Gnassingbé. Répondant aux propos du chef de l'Etat qui les invitait au dialogue...

Pages