Dimanche 17 Décembre 2017

Togo : les PME togolaises en mal de financement

Togo : les PME togolaises en mal de financement
(La Tribune 30/11/17)

Les petites et moyennes entreprises et petites et moyennes industries togolaises sont sérieusement confrontées à la problématique du financement et de l'accès au crédit ; ce qui freine leurs productions et leurs performances et menace leur pérennité. Elles constituent pourtant l'un des maillons essentiels de l'économie nationale avec une participation de plus de 80% à l'activité économique du Togo.

Les petites et moyennes entreprises (PME) et petites et moyennes industries (PMI) togolaises éprouvent d'immenses difficultés à obtenir des crédits. Depuis un certain moment, ces structures souffrent des modalités d'accompagnement auprès des banques et du gouvernement togolais. Ainsi rares sont celles d'entre-elles qui parviennent à prospérer dans leur secteur d'activité. «Les PME/PMI représentent plus de 90% du tissu économique togolais, mais elles sont confrontées à de nombreuses contraintes qui limitent leur développement et les empêchent de devenir plus tard de grandes entreprises, voire des championnes», a reconnu Coami Laurent Tamegnnon, le président du Conseil national du patronat du Togo, confirmant que le manque de financement constitue un véritable frein au développement du secteur privé togolais.

Face à cette situation, certains jeunes entrepreneurs ont dû choisir d'aller vers les pays voisins comme le Bénin, le Ghana ou encore vers les pays de l'hinterland. «J'ai préféré quitter le Togo pour m'installer au Mali car les banques togolaises sont retissant à m'accorder de financement pour développer mon jeune entreprise que j'ai créé en 2015. Ici j'ai réussi à avoir le minimum pour commencer quelque chose», a confié Nicolas Djolo, un jeune entrepreneur togolais. Dernièrement, afin de remédier au problème, le président le président de la Chambre du commerce, Germain Meba a appelé les banques togolaises à apporter leur soutien à l'entrepreneuriat des jeunes au Togo. Le responsable a aussi exhorté les PMI et PME à se tourner vers le Fonds de solidarité africain (FSA) qui a accordé en termes de garanties, plus de 383 milliards francs CFA, dont 38 milliards pour le Togo.

Mais au-delà des difficultés de financement, les PME/PMI du Togo doivent faire face aussi au coût élevé des régimes fiscaux, des facteurs de productions et la lourdeur observée dans les procédures administratives. Sur ces terrains et concernant le manque de financement, le gouvernement fait des efforts pour en procédant à diverses réformes et en mettant sur pied des mécanismes de garantie et aussi de financement pour les structures privées.

Lire la suite sur: https://afrique.latribune.fr/finances/banques-assurances/2017-11-30/togo...

Commentaires facebook