Samedi 18 Novembre 2017

Togo : le président Gnassingbé renvoie l'ascenseur à l'armée et charge l'opposition

Togo : le président Gnassingbé renvoie l'ascenseur à l'armée et charge l'opposition
(La Tribune 14/11/17)

En visite vendredi dernier dans l'Ogoua au nord de la capitale Lomé, le chef de l'Etat togolais Faure Gnassingbé n'a pas manqué de rendre hommage à l'armée dans sa gestion de la crise que traverse le pays, tout en rappelant que c'est l'opposition qui est responsable des dégâts causés au cours des manifestations de ces derniers mois.

Même s'il ne tient plus de discours à la nation, l'on commence petit à petit à deviner ce que le chef de l'Etat togolais pense de la crise sociopolitique que traverse son pays depuis le 19 août 2017. Après le discours aux militants de son parti politique, Union pour la République (UNIR), le 28 octobre dernier à Tsévié lors du congrès statutaire, au cours duquel, il a fait allusion à des «mensonges» à l'encontre de sa personne, Faure Gnassingbé, dans un discours adressé aux Forces armées togolaises (FAT, a semblé répondre à la marque de soutien témoignée à son endroit par ces dernières dans une récente sortie médiatique du chef d'état-major général des FAT, le Général Félix Abalo Kadanga.
Confiance totale dans les forces de défense et de sécurité

En visite dans la préfecture de l'Ogou ce vendredi 10 novembre, le président togolais qui a rencontré les militaires du 3e Régiment d'infanterie (3e RI) du camp militaire de Témédja, a envoyé un vibrant hommage aux FAT. «Aujourd'hui, je suis avec vous pour vous renouveler ma confiance totale. Sous la conduite de vos chefs, j'ai la conviction que vous vous comporterez toujours en soldats responsables face aux provocations et aux menaces de toute sorte», a déclaré Gnassingbé, tout en précisant qu'il compte fermement sur le «courage» et le «sens du devoir» des FAT pour «relever tous les défis» qui leur seront lancés. « Sans faiblesse, nous saurons ensemble répondre à toute menace ou action terroriste qui pourrait toucher notre nation», a-t-il ajouté.

Commandant en chef des armées, le président togolais a par ailleurs rendu hommage aux deux militaires «lynchés et décapités» à Sokodé, lors des manifestations du lundi 16 octobre 2017 par «un groupe d'individus organisés et préparés à cet effet».

« Ils sont allés avec courage, au bout de leur engagement, au service de la paix que nous voulons tous pour notre pays», a déclaré Faure Gnassingbé avant de confirmer que «leurs assassins sont activement recherchés. Et tout sera mis en œuvre pour les retrouver où qu'ils se trouvent, les juger et les châtier conformément aux lois de notre République».

Lire la suite sur: http://afrique.latribune.fr/politique/2017-11-12/togo-le-president-gnass...

Commentaires facebook