Lundi 20 Novembre 2017

Togo : la tension monte à Sokodé, rassemblement calme à Lomé

Togo : la tension monte à Sokodé, rassemblement calme à Lomé
(Jeune Afrique 08/11/17)
Échauffourées à Sokodé. Photo d'archives

Des milliers de personnes sont sorties dans les rues mardi à travers le pays, démarrant trois journées de manifestations décrétées par la coalition de l’opposition. Si à Lomé, les mobilisations se sont déroulées dans le calme, des affrontements ont opposé forces de l’ordre et manifestants à Sokodé.

Les militants de l’opposition ont entamé ce mardi 7 novembre une série de trois jours de manifestations dans plusieurs villes du pays. À Lomé, les manifestants se sont rassemblés sans heurts sur la plage, pour débattre des mesures d’apaisement prises par le gouvernement la veille. Lundi 6 novembre, le gouvernement a en effet tenté d’instaurer un dialogue politique avec eux, notamment en levant le contrôle judiciaire de Jean-Pierre Fabre, leur chef de file. Ce dernier lui avait été imposé dans le cadre de l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara en janvier 2013.

« Ce sont des petites ruses qui n’ont aucun sens pour moi. J’ai été inculpé et mis sous contrôle judiciaire avec des collègues de l’Alliance nationale pour le changement (ANC). Je ne comprends pas la levée de mon contrôle, ni celui des autres », s’est plaint Jean-Pierre Fabre, le dirigeant de l’ANC.

Se montrant néanmoins plutôt favorable aux mesures annoncées, dont la libération des personnes interpellées à d’autres rassemblements, il a indiqué qu’il ne fallait pas « oublier ceux qui sont arbitrairement détenus et inculpés depuis cinq ans [dans l’affaire des incendies des marchés, ndlr] ».

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/490703/politique/togo-la-tension-monte-a-sok...

Commentaires facebook