Mercredi 21 Février 2018

Grève de quatre jours des enseignants togolais

Grève de quatre jours des enseignants togolais
(APA 13/02/18)
Une salle de classe. Photo d'illustration

APA-Lomé (Togo) - Les enseignants togolais ont entamé, ce mardi, une grève de quatre jours à l’appel de la Coordination des syndicats des enseignants du Togo (CSET).

C’est la troisième série de mouvements d’humeur qu’observent en moins de trois semaines les enseignants dans le but d' attirer l’attention du gouvernement sur leurs revendications relatives aux primes et aux indemnités.

« Cette question doit être achevée en temps record afin d’apporter l’accalmie et de permettre d’aborder les autres questions dans la sérénité », souligne la CSET dans une lettre adressée lundi au ministre des Enseignements primaire, secondaire et de la Formation professionnelle.

Lors des séances de travail des 8 et 9 février derniers, le gouvernement avait « manifestement » maintenu la question à sa position initiale dans les discussions et ce « malgré l’insistance des fédérations de l’éducation », déplore la CSET.

Par ailleurs, souligne-t-elle, « le boycott de toutes les évaluations reste en vigueur jusqu’à nouvel ordre ».

Invité lundi sur Africa 24, Gilbert Bawara, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Réforme administrative, a dénoncé une instrumentalisation des mouvements de grève à des fins politiques.

Commentaires facebook