Jeudi 18 Janvier 2018

Dans le monde

(AFP)

L'Europe ne doit pas, même indirectement, prendre le risque de renvoyer des migrants en Libye, où ils sont traités de manière "atroce", martèle le directeur de Human Right Watch, Kenneth Roth, infatigable défenseur des droits de l'Homme depuis plus de 30 ans.

Les images chocs de CNN, montrant en novembre une vente d'esclaves africains près de Tripoli, n'ont pas surpris cet Américain de 62 ans, dont l'organisation aussi crainte que respectée s'étend désormais dans quelque 90 pays.

(AFP)

Un drone a pour la première fois jeudi en Australie secouru deux nageurs en difficulté dans l'océan, en leur larguant des équipements de sauvetage.

L'île-continent est un des leaders de l'expérimentation des drones dans le domaine du sauvetage aquatique. Plusieurs dizaines d'engins sont actuellement en phase de test sur diverses plages du pays, en plein été austral.

(AFP)

Les jihadistes de l'organisation Etat islamique (EI), cachés dans des zones désertiques après leur défaite militaire en Irak, ont toujours la capacité de s'emparer de localités dans ce pays, surtout près de la frontière avec la Syrie, estiment responsables et experts.

Il y a à peine un peu plus d'un mois, le 9 décembre, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi annonçait la "fin de la guerre" contre l'EI et le contrôle total par les troupes progouvernementales -l'armée et les forces paramilitaires du Hach al-Chaabi- de la longue frontière poreuse irako-syrienne.

(AFP)

Cinquante-deux personnes, en majorité des Ouzbeks, sont mortes et cinq ont survécu jeudi quand l'autocar qui les transportait a pris feu dans le nord-ouest du Kazakhstan, ont annoncé les autorités de ce pays d'Asie centrale.

L'autocar transportait 55 Ouzbeks et deux Kazakhs, selon le ministère kazakh des Situations d'urgence. Le détail des nationalités des personnes décédées n'a pas été précisé dans l'immédiat.

Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent l'autocar sur une route traversant des steppes enneigées, totalement carbonisé à l'issue de l'incendie.

(AFP)

Le naufrage d'un pétrolier iranien en mer de Chine orientale a généré en surface quatre nappes d'hydrocarbures de la même superficie globale que la ville de Paris, a annoncé Pékin, qui se prépare à descendre des robots sur l'épave.

Le Sanchi, qui transportait 136.000 tonnes de condensats, des hydrocarbures légers, a sombré dimanche après avoir brûlé pendant une semaine à la suite d'une collision avec un cargo à environ 300 kilomètres à l'est de Shanghai.

(AFP)

Résister aux populismes, c'est possible: sous le choc l'an dernier de l'élection de Donald Trump, Human Rights Watch salue jeudi dans son rapport annuel la "contre-offensive" politique ou citoyenne à travers le monde. Sans baisser la garde face aux crises qui perdurent, du Yémen à la Birmanie.

(AFP)

La maire de la capitale tchadienne N'Djamena, Mariam Djimet Ibet, et deux de ses adjoints ont été suspendus par le gouvernement pour "mauvaise gestion" des finances de la mairie, a-t-on appris jeudi auprès de la mairie de N'Djamena.

Mme Djimet Ibet et ses adjoints "ont été suspendus pour mauvaise gestion", a expliqué à l'AFP une source proche de la mairie de N'Djamena, confirmant une information reçue d'un employé de la mairie.

Selon la même source, "depuis quelques mois, la masse salariale de la mairie a augmenté de 100 millions de francs" CFA, environ 150.000 euros.

(AFP)

Donald Trump l'avait martelé pendant sa campagne: il allait réconcilier l'Amérique avec la Russie de Vladimir Poutine. Un an après son entrée en fonction, un climat de Guerre froide domine plus que jamais les relations entre les deux puissances.

Malgré les promesses du candidat républicain, suivies de la nomination d'un chef de la diplomatie mettant en avant ses liens personnels avec M. Poutine, Rex Tillerson, les principaux désaccords demeurent et Moscou et Washington s'échangent quotidiennement reproches acrimonieux et menaces de nouvelles sanctions.

(AFP)

La Première ministre britannique Theresa May accueille jeudi le président français Emmanuel Macron pour un sommet bilatéral portant principalement sur les questions de sécurité des frontières et de défense.

Le gouvernement britannique doit annoncer au cours de la rencontre qu'il augmente de 44,5 millions de livres (50,5 millions d'euros) sa contribution financière au contrôle de la frontière à Calais, en réponse à une attente exprimée par la France.

(AFP)

Peu après son élection, Donald Trump avait entamé dans une usine de l'Indiana sa triomphale "tournée de la victoire". Mais ce déplacement et la promesse de sauver un millier d'emplois chez Carrier ont aujourd'hui un goût amer pour Duane Oreskovic qui vient d'être licencié.

Ouvrier sur une chaîne d'assemblage du fabricant de climatiseurs, il croyait en M. Trump qui avait obtenu d'éviter une délocalisation au Mexique à la faveur d'incitations fiscales.

(AFP)

Les forces israéliennes ont indiqué avoir abattu dans la nuit de mercredi à jeudi l'un des meurtriers palestiniens d'un rabbin, lors d'une opération d'envergure qui a donné lieu à des heurts violents à Jénine, en Cisjordanie occupée.

Deux membres de la police antiterroriste ont été blessés, dont l'un gravement, dans un échange de tirs nourri qui a éclaté au cours du raid mené conjointement avec l'armée et le renseignement israéliens, ont-elles précisé.

(AFP)

Le naufrage d'un pétrolier iranien en mer de Chine orientale a généré en surface quatre nappes d'hydrocarbures de la même superficie globale que la ville de Paris, a annoncé Pékin, qui se prépare à descendre des robots sur l'épave.

Le Sanchi, qui transportait 136.000 tonnes de condensats, des hydrocarbures légers, a sombré dimanche après avoir brûlé pendant une semaine à la suite d'une collision avec un cargo à environ 300 kilomètres à l'est de Shanghai.

(AFP)

Un arc et une flèche: c'est le cadeau symbolique que remettra vendredi une communauté indigène péruvienne au pape François afin qu'il les défende et réclame pour eux les terres ancestrales dont ils ont été privés.

"Nous sommes un peuple dépouillé de ses terres originelles", clame César Jojaje Eriney, 43 ans, président de la tribu Ese Eja de Palma Real, alors qu'il ajuste sa couronne de plumes de perroquets sur la tête et qu'il enfile son collier traditionnel, fait de dents de jaguar et de cochon sauvage.

(AFP)

Le pape achève jeudi sa visite au Chili par une grande messe à Iquique, dans l’extrême nord, où affluent des migrants latino-américains attirés par le dynamisme économique du pays, avant de poursuivre son voyage au Pérou.

Au Chili, le souverain pontife a tenté d'endiguer la profonde crise de confiance touchant une Eglise minée par des scandales de pédophilie. Puis ce défenseur des peuples indigènes s'est rendu à plus de 600 km au sud de la capitale, dans le fief des Mapuche.

(AFP)

Un Palestinien a été tué mercredi soir au cours d'affrontements avec des forces de l'ordre israéliennes dans le nord de la Cisjordanie, a annoncé le ministère palestinien de la Santé.

Des forces de l'ordre israéliennes ont pénétré dans la ville de Jenine mercredi soir, selon des témoins, et des affrontements ont éclaté faisant "plusieurs blessés". Ahmed Jarrar, tué dans ces affrontements, avait 22 ans, selon le ministère palestinien de la Santé.

Au moins deux Palestiniens ont été arrêtés et les affrontements se sont prolongés dans la nuit, ont raconté des témoins.

(AFP)

La Corée du Nord prépare un fastueux défilé militaire pour la veille de l'ouverture des jeux Olympiques d'hiver le mois prochain chez le voisin du Sud malgré la récente détente sportive avec Séoul, a rapporté jeudi la presse sud-coréenne.

Pyongyang a inquiété la communauté internationale en 2017 en multipliant les tirs de missiles et en menant un sixième essai nucléaire présenté comme celui d'une bombe à hydrogène. Mais le Nord vient d'accepter de participer aux JO de Pyeongchang qui s'ouvrent le 9 février et de défiler au côté du Sud lors de la cérémonie d'ouverture.

(AFP)

Le nombre de personnes tuées lors d'attaques terroristes en Syrie et en Irak a fortement reculé en 2017, affirme un rapport publié jeudi par le Centre international d'analyse du terrorisme Jane (JTIC), basé à Londres.

Au total en 2017, 3.378 individus ont trouvé la mort en Irak à la suite d'attaques terroristes, soit un recul de 60% par rapport à 2016, une année particulièrement meurtrière, avec 8.437 décès, indique le rapport.

En Syrie, le nombre de morts a baissé de 44% l'année dernière, avec 3.641 décès, contre 6.477 en 2016.

(AFP)

Le cerveau des attentats de Djerba en 2002, l'islamiste allemand Christian Ganczarski, a été inculpé mercredi par la justice américaine qui réclame son extradition par la France, où il est détenu et a agressé récemment trois surveillants.

Incarcéré depuis 2003 et condamné en 2009 à 18 années de réclusion, Christian Ganczarski est en fin de peine en France mais cette demande d'extradition, qui lui a été notifiée il y a quelques jours, fait peser sur lui le risque d'un nouveau procès et d'une nouvelle période de détention.

(AFP)

Donald Trump a annoncé mercredi ses prix "Fake News" très controversés et dénoncés par avance par deux sénateurs de son propre camp effarés par ce spectacle et par les "assauts" présidentiels répétés contre la presse.

"Et les gagnants des FAKE NEWS sont...". Dans son style volontiers provocateur, le président américain a publié dans un tweet un lien vers un site qui, ironie du sort, est resté inaccessible pendant plusieurs minutes.

(AFP)

Il avait jusqu'ici été épargné par le mouvement #Metoo. Mais à 82 ans, Woody Allen se retrouve dans la tempête des accusations de harcèlement sexuel, plusieurs célébrités refusant de travailler avec lui tandis que sa fille adoptive relançait ses accusations d'abus sexuels.

(AFP)

Les députés britanniques ont adopté mercredi soir un projet de loi gouvernemental crucial dans la mise en oeuvre du Brexit, au terme d'un parcours turbulent ayant plusieurs fois mis à mal l'exécutif et avant une nouvelle bataille devant l'europhile chambre des Lords.

Le projet de loi sur le retrait de l'Union européenne a été voté par 324 voix contre 295.

(AFP)

Il avait jusqu'ici été épargné par le mouvement #Metoo. Mais à 82 ans, Woody Allen se retrouve dans la tempête des accusations de harcèlement sexuel, plusieurs célébrités refusant de travailler avec lui alors que sa fille adoptive a relancé ses accusations d'abus sexuels.

(AFP)

Le président roumain de centre droit Klaus Iohannis a nommé mercredi l'eurodéputée Viorica Dancila au poste de Premier ministre, sur proposition du Parti social-démocrate (PSD, au pouvoir), qui a récusé lundi son deuxième chef de gouvernement en sept mois.

"Après avoir pesé tous les arguments, j'ai décidé de donner une nouvelle chance aux sociaux-démocrates et de nommer la personne qu'ils ont proposée", a déclaré M. Iohannis à l'issue de consultations avec les partis politiques.

(AFP)

La Grèce et la Macédoine ont discuté mercredi matin sous l'égide des Nations unies à New York pour tenter de résoudre un litige qui dure depuis 27 ans concernant le nom de l'ancienne république yougoslave.

Athènes objecte à l'utilisation du nom Macédoine --qui désigne déjà une province du nord de la Grèce-- par son petit voisin des Balkans qui a accédé à l'indépendance en 1991. Un différend qui affecte les velléités de Skopje d'intégrer l'Union européenne et l'Otan.

(AFP)

Les parlementaires américains ont repris mercredi leurs discussions pour s'entendre avant vendredi soir sur un nouvel accord sur le budget, grippé par une polémique concernant l'immigration, afin d'éviter une paralysie de l'administration fédérale.

Sans accord vendredi à minuit, ce sera le "shutdown" et certaines agences pourraient devoir mettre leur personnel non-essentiel en congé faute de financement.

(AFP)

Il y a un an, Donald Trump promettait de ne plus s'occuper de son empire immobilier, cédant les rênes de la Trump Organization à ses deux fils ainés tout en restant propriétaire - une première pour un président américain.

Aujourd'hui, ses clubs de golf de Floride et du New Jersey, où il a passé plus de 80 jours en 2017, font partie intégrante de la présidence. Et ses adversaires dénoncent sans relâche, y compris devant les tribunaux, les liaisons opaques entre la Maison Blanche et la Trump Organization.

(AFP)

Un tribunal militaire israélien a décidé mercredi de maintenir en détention jusqu'à son procès, malgré son âge, l'adolescente Ahed Tamimi, devenue pour les Palestiniens une icône de l'engagement contre l'occupation israélienne.

La décision rendue par un juge militaire à la prison d'Ofer en Cisjordanie occupée signifie potentiellement qu'Ahed Tamimi, âgée de 16 ans et arrêtée en décembre à la suite d'une vidéo devenue virale la montrant frapper des soldats israéliens, pourrait rester en détention pendant des mois.

(AFP)

De nombreux Serbes de Mitrovica, au Kosovo, ont exprimé mercredi leur tristesse et leur pessimisme quant aux chances de succès de l'enquête en cours sur l'assassinat de l'homme politique serbe kosovar Oliver Ivanovic.

Ils ont été des milliers à suivre, jusqu'à la sortie de la ville (nord), le corbillard parti du siège de la petite formation sociale-démocrate que dirigeait Oliver Ivanovic, devant laquelle il a été abattu mardi. La police a indiqué qu'elle cherchait toujours à déterminer l'identité des assassins.

(AFP)

Une nouvelle session de pourparlers de paix sur la Syrie doit avoir lieu les 25 et 26 janvier à Vienne sous l'égide de l'ONU, ont annoncé mercredi les Nations unies.

La principale instance de l'opposition syrienne a annoncé sa présence à ce 9e round de discussions. Il se tiendra, "pour des raisons logistiques", "dans les locaux des Nations unies à Vienne, en Autriche", a précisé l'émissaire onusien pour la Syrie, Staffan de Mistura, dans un communiqué.

(AFP)

Le pape argentin François a fermement condamné mercredi tout recours à la violence pour faire entendre les revendications des indigènes, lors d'une messe célébrée dans le sud du Chili, fief des Mapuches et théâtre d'attaques contre des policiers et des églises.

Quelques heures avant son arrivée dans la région de l'Araucania, à plus de 600 km au sud de Santiago du Chili, plusieurs attaques aux engins incendiaires ont visé la police, trois églises catholiques et un temple protestant.

(AFP)

L'annonce par les Etats-Unis d'un gel de leur aide aux réfugiés palestiniens a sonné l'alarme mercredi en Cisjordanie et à Gaza, où des centaines de milliers de personnes dépendent de l'assistance internationale pour se soigner, apprendre ou travailler.

L'UNRWA, l'agence de secours de l'ONU pour les réfugiés de Palestine, a indiqué faire face à sa "plus grave crise financière" depuis sa création il y a près de 70 ans.

(AFP)

Des dizaines de personnes battent la semelle pendant des heures par -7 degrés Celsius: à Donetsk, fief séparatiste de l'est de l'Ukraine, s'abonner à un réseau de téléphonie mobile relève du parcours du combattant.

Une panne a privé près de deux millions de personnes de leur accès au réseau du dernier opérateur ukrainien fonctionnant en zone rebelle. Les habitants doivent se rabattre sur des compagnies locales au fonctionnement aléatoire, se retrouvant coupés de leurs proches de l'autre côté de la ligne de front.

(AFP)

Un tribunal militaire israélien a décidé mercredi de maintenir en détention jusqu'à son procès l'adolescente Ahed Tamimi, devenue pour les Palestiniens une icône de l'engagement contre l'occupation israélienne.

La décision rendue par un juge militaire à la prison d'Ofer en Cisjordanie occupée signifie potentiellement qu'Ahed Tamimi, âgée de 16 ans et arrêtée en décembre à la suite d'une vidéo devenue virale la montrant frapper des soldats israéliens, pourrait rester en détention pendant des mois.

(AFP)

A trois jours d'une réunion au siège du Comité international olympique, la Corée du Nord et du Sud se sont considérablement rapprochés mercredi, s'accordant notamment sur la participation historique d'une équipe commune, en hockey-sur-glace dames, aux JO de Pyeongchang.

La constitution de cette équipe intercoréenne, une première dans l'histoire des Jeux, a été actée lors de discussions entre des responsables des deux pays à Panmunjom, village frontalier où fut signé en 1953 le cessez-le-feu entre le Nord et le Sud, parmi d'autres propositions.

(AFP)

L'UNRWA se présente comme un intervenant essentiel auprès de millions de Palestiniens des Territoires et dans le monde, tandis qu'Israël voit en elle une aberration. En quoi consiste cette agence onusienne, et quelle est la portée du gel partiel de l'aide annoncée par Washington?

Qu'est-ce que l'UNRWA?

L'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a été établi après la guerre ayant abouti à la création de l'Etat d'Israël en 1948 et à la fuite de 700.000 Palestiniens, pour la plupart vers des pays voisins.