Mardi 19 Septembre 2017

Tchad

(APA 09/08/17)
Six enseignants tchadiens exerçant dans la capitale N’Djaména, ont été évacués d’urgence à l’hôpital général de référence nationale de la capitale, blessés par des tirs d’un militaire, en fin de journée, ce mardi. Les enseignants venus nombreux pour le contrôle et la vérification des diplômes, ont eu des altercations ayant conduit le seul militaire en faction à ouvrir le feu sur eux. Le Building de Sabangali abritant le ministère de l’éducation nationale, est totalement, quadrillé, par la police anti-émeute. Le ministre de la sécurité publique, des responsables de la police et gendarmerie ainsi que le procureur de la République, sont descendus, sur le lieu de recensement, du contrôle et vérification des diplômes et pièces administratives des enseignants. Selon des sources...
(AFP 08/08/17)
Le chef d'un parti d'opposition tchadien, Mahamat Adoum, arrêté samedi à Moundou (sud) en marge d'une visite à l'ancien candidat à la présidentielle Laokein Médard, a été libéré le lendemain, alors qu'un miliant soutenant M. Médard a été arrêté ce lundi. "Hier matin (dimanche) j'ai vu le procureur de Moundou, qui m'a dit qu'il n'y avait pas de charge retenue contre moi", a déclaré à l'AFP M. Adoum, chef du Parti national républicain, rentré dimanche soir dans la capitale N'Djamena. M. Adoum avait été arrêté samedi à Moundou, capitale économique du Tchad, suite à une altercation entre la police et une délégation de chefs de parti de l'opposition venus apporter leur soutien à l'ex candidat à l'élection présidentielle de 2016...
(Xinhua 08/08/17)
Le Tchad, à l'instar des pays du monde, célèbre du 1er au 7 août la Semaine mondiale de l'allaitement maternel sous le thème "Ensemble protégeons l'allaitement". Le gouvernement mise sur la sensibilisation pour relever un taux qui y reste très faible. Aucun pays au monde ne respecte entièrement les recommandations en matière d'allaitement maternel, d'après un nouveau rapport de l'UNICEF et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) établi en collaboration avec le Collectif mondial pour l'allaitement maternel, une nouvelle initiative visant à accroître les taux d'allaitement maternel à l'échelle mondiale. Il ressort du Tableau d'évaluation de l'allaitement maternel dans le monde (The Global Breastfeeding Scorecard), un examen des pratiques d'allaitement dans 194 pays, que seuls 40% des enfants de...
(APA 08/08/17)
Les magistrats tchadiens ont décidé de boycotter le démarrage de la session criminelle de la cour d’Appel du tribunal de grande instance de la capitale, N’Djaména, prévue lundi. Le Syndicat des Magistrats du Tchad (SMT), dans un communiqué publié samedi, annonce une grève de trois jours allant du lundi au mercredi prochains. Pour les magistrats tchadiens, malgré leur bonne volonté de travailler, leurs revendications sont restées sans satisfaction Ils ont estimé aussi que leur grille salariale n’a pas changé, regrettant que cette grille soit la plus faible dans la catégorie professionnelle du pays. Le traitement des magistrats est constitué en grande partie de leurs indemnités, déplore le Syndicat des Magistrats du Tchad qui souligne que ses membres exigent le renouvellement...
(RFI 08/08/17)
Au Tchad, une vingtaine de chefs de partis d'opposition ont été empêchés samedi 5 août de rendre visite en prison au maire de Moundou, Lokein Médar. Des forces de sécurité les ont interceptés aux abords de la maison d'arrêt de cette ville. Des fouilles ont donné lieu à des altercations entre les forces de sécurité et les opposants. L'un de ceux-ci, Mahamat Adoum, président du Parti national républicain, a tenté de filmer la scène avec son téléphone. Ce qui lui a valu d'être interpellé, selon Neatobei Bidi Valentin, un député qui faisait partie de la délégation. De son côté, le ministre tchadien de la Sécurité publique, Ahmat Mahamat Bachir, confirme l'arrestation de l'opposant. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170805-tchad-chefs-parti-opposition-empeches...
(Xinhua 08/08/17)
A l'appel de leur syndicat, les magistrats tchadiens observent dès ce lundi une grève de trois jours pour protester contre le niveau très bas de leurs salaires, l'amputation de leurs indemnités, et pour réclamer le renouvellement des membres du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Réunis vendredi en assemblée générale dans la salle des audiences du Palais de justice de N'Djamena, les magistrats ont déploré que leur grille salariale reste à ce jour la plus faible de tous les corps des fonctionnaires du Tchad et, par conséquent, ce sont les indemnités qui constituent l'essentiel de leur traitement. "Les magistrats jouent un rôle incontournable dans la répression de toutes les criminalités, à savoir les détournements des deniers publics, les actes de...
(RFI 08/08/17)
L’opposant tchadien Mahamat Adoum a été libéré dimanche 6 août. Le président du Parti national républicain (PNR) avait été arrêté la veille, samedi, à Moundou. Avec d’autres chefs de partis d’opposition, il voulait rendre visite à l’ancien candidat à la présidentielle Laokein Médard. Ils en avaient été empêchés par les forces de sécurité. « Nous sommes en train de reculer trente ans en arrière. Il n’existe plus ce que l’on appelle une démocratie au Tchad. C’est lamentable. » Interrogé par RFI après avoir été libéré, dimanche 6 août, le président du PNR, n’a pas de mots assez durs pour condamner le pouvoir tchadien. « Ils sont en train de repousser cette démocratie, pour nous amener à un État où le...
(Financial Afrik 08/08/17)
Les rumeurs portant sur la dévaluation du F CFA de la zone Cemac( Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale) « sont sans aucun fondement », disait le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale(Beac), Abbas Mahamat Tolli, le 11 juillet dernier en conférence de presse à Yaoundé. Selon le gouverneur, les indicateurs sont rassurants car le taux de couverture du F CFA serait largement supérieur, se stabilisant autour de 60% en 2017 contre 14,8% en 1993. Mais cette assurance semble être remise en cause par le constat qui a été fait par le chef de mission du Fonds monétaire international au Gabon, Alex Segura-Ubiergo. Le représentant du FMI a laissé entendre qu’en 2016, les pays de la...
(La Tribune 08/08/17)
Le Fonds monétaire international craint des retombées de la crise des réserves de changes dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale sur le franc CFA. Alex Segura-Ubiergo, le chef de mission de l'institution de Brettons Woods au Gabon, a partagé ses inquiétudes en ce sens avec la presse locale. L'information a rapidement fait du chemin telle une traînée de poudre. Surtout vu la sensibilité de la question de la dévaluation du franc CFA, en ces temps-ci où la monnaie connait de plus en plus de contestations. Selon Alex Segura-Ubiergo, chef de mission du Fonds monétaire international (FMI) au Gabon, relayé par le quotidien gabonais progouvernemental L'Union, il y a de quoi s'inquiéter des conséquences de...
(APA 05/08/17)
La médiature de la République, organe public tchadien chargé de conciliation et de médiation en cas de conflits, a fait ce vendredi le bilan de ses dix années d’exercice. Le patron de cette structure, Ahmat Mahamat Yacoub Dabio, qui a présenté un point de presse à la Maison des Medias du Tchad, à N’Djaména, a déclaré à cette occasion que la majorité des dossiers traités par l’institution concerne les politico-militaires. De 2000 à 2010, quelque 163 dossiers ont été examinés et traités par la Médiature de la République. Dans ces dossiers, 115 concernent directement les mouvements politico-militaires. « C’est-à-dire, les 65% des activités de la Médiature étaient consacrées à ce type de conflit et le 35% concernent d’autres activités à...
(La Tribune 05/08/17)
Le gouvernement tchadien vient de valider un Plan numérique étalé sur quatre ans dont l’objectif est de moderniser l’administration publique. Le coût global est estimé à plus de 300 milliards de Fcfa. Un budget qui soulève plusieurs interrogations quand on sait que le Tchad fait déjà face à une crise économique sévère. Un plan «ambitieux» pour connecter le Tchad à l'ère du Numérique. Étalé sur quatre ans entre 2017-2021, le Plan numérique Tchad est décliné en quinze programmes et soixante projets. Objectif : mettre en place un environnement favorable à l'éclosion du numérique au Tchad qui poursuit son expansion, mais de manière timide. Une administration moderne pour un service public de qualité Avec ce nouveau plan, il s'agira concrètement de...
(Jeune Afrique 05/08/17)
La présence de Boko Haram dans la zone a plongé les habitants de la région du bassin du Lac Tchad dans une grande insécurité, beaucoup font le choix de l'exil ailleurs dans leur pays ou dans un pays voisin. Jeune Afrique fait le point sur une situation qui n'a de cesse d'évoluer. Depuis l’insurrection de Boko Haram en 2009, la situation sécuritaire dans la région du bassin du Lac Tchad tend à s’aggraver et nombreux sont les habitants contraints de fuir. Le nombre de personnes déplacées dans la région s’élève aujourd’hui à plus de deux millions d’individus. D’autres, déplacées depuis longtemps, reviennent, notamment du Cameroun. Une situation que Volker Türk, haut-commissaire assistant du Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) en charge...
(Xinhua 03/08/17)
Le ministre tchadien de l'Economie et de la Planification du développement, Nguéto Tiraïna Yambaye, a lancé mercredi dans la capitale le Projet d'appui à la société civile (PASOC), financé par l'Union européenne (UE) à hauteur de 12 millions d'euros, soit 9 milliards de FCFA. L'objectif de ce projet, conçu dans le cadre du 11ème Fonds européen pour le développement, est de contribuer à l'enracinement de la démocratie et de la culture du dialogue et de la paix au Tchad, à travers une participation croissante et effective des organisations de la société civile dans le processus de la vie politique, économique et sociale du pays. D'une durée de 48 mois, il cible les plateformes et les organisations de la société civile,...
(APA 03/08/17)
33 dossiers incluant des cas d’assassinat, meurtre, association de malfaiteurs, viol d’infanticide, vol à main armée ainsi qu’une affaire pour détournement de derniers publics, sont inscrits au rôle de la cour criminelle d’Abéché, la capitale de l’Est du Tchad, dont les audiences ont démarré, mercredi La cour d’appel d’Abéché, chef-lieu de la région du Ouaddaï, à l’Est du Tchad, tient sa première session criminelle de l’année grâce à l’appui financier du Programme d’appui à la justice au Tchad (PRAJUST). Le procureur Général, près la cour d’appel d’Abéché, Namia Fulgent, s’est félicité de cet appui financier, rappelant que depuis 2015, les sessions ordinaires des cours criminelles n’ont pas eu lieu surtout dans les provinces. M. Namia Fulgent reconnait qu’il est nécessaire...
(Xinhua 03/08/17)
Plus de 375 milliards FCFA (environ 750 millions de dollars) sont nécessaires à la mise en place du plan numérique au Tchad pour les quatre prochaines années, a déclaré mercredi le ministre tchadien des Postes, des Nouvelles technologies et de l'Information, Mahamat Allahou Taher. Le Plan Tchad numérique 2017-2021 est décliné en quinze programmes et soixante projets. Il vient remplacer un autre plan élaboré en 2008 dont la mise en œuvre a souffert de nouvelles faiblesses qui n'ont pas permis d'atteindre les résultats escomptés. Les technologies de l'information et de la communication ont été identifiées comme un "secteur transversal clé" pour l'atteinte des objectifs stratégiques du Programme national de développement 2017-2021 et plus particulièrement celui du développement d'une "économie compétitive...
(France TV Info 03/08/17)
Alors que les chances de limiter le réchauffement de la planète à + 2°C, objectif fixé par la COP21 de Paris, sont pratiquement inexistantes selon des scientifiques américains, il apparaît quasi certain à des climatologues allemands qu'une forte hausse de la température, loin d'assécher la bande du Sahel déjà envahie par le désert, va provoquer dans la zone des arrivées d'eau massives. A rebours de l'idée généralement admise et d'autres théories sur la stérilité grandissante du Sahel, frontière entre le sud du Sahara et la savane sur toute la largeur du continent africain, des chercheurs du PIK (Potsdam Institute for Climate Impact Research) affirment, projections à l'appui, que le climat de cette vaste zone de 5 millions de km² va...
(AFP 02/08/17)
La ministre française des Armées, Florence Parly, et son homologue allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, ont affirmé mardi à Bamako l'engagement de leurs deux pays à élargir le soutien à la création d'une force anti-jihadiste du G5 Sahel. La ministre française a achevé mardi au Mali une tournée entamée au Tchad, en passant par le Niger, pour une visite avec son homologue allemande de trois des pays du G5 Sahel, qui comprend également le Burkina Faso et la Mauritanie. Les deux ministres européennes ont été reçues par le président malien Ibrahim Boubacar Keïta et ont eu des entretiens tripartites avec le ministre malien de la Défense Tiéna Coulibaly. Au cours de leurs entretiens avec M. Keïta, "il...
(La Voix de l'Amérique 02/08/17)
Dans l'est du Tchad, les habitants de la sous-préfecture de Hadjer Hadid, dans la région du Ouaddaï, n’ont pas accès à l'eau potable. La population s’approvisionne avec des puits creusés dans le lit du Ouaddi en provenance du Soudan. Cela pose des risques sanitaires. Estimée à 50.000 habitants environ pour une superficie de plus de 1000 km2, la population de la sous-préfecture de Hajer Hadid, a pour souci majeur l’eau. Les châteaux d’eau, construits par le gouvernement en 2011, sont tombés en panne un an après. Entre-temps, les ONG ne fournissent plus d’eau. Pour leur survie, les habitants ont recours à l’eau des puits creusés sur le lit du Ouaddi Hamra, situé à 2 km de la ville par certains...
(MondAfrique 02/08/17)
Les mesures prises en France pour lutter contre l’immigration illégale constituent un inventaire à la Prévert qui transpire le souffre et la peur. Depuis une décennie, il y eût pêle-mêle – et pour ne citer que les plus polémiques- la création du Ministère de l’immigration et l’identité nationale sous Sarkozy, les aides au retour vers les pays de l’Est qui aidaient surtout à revenir vers l’hexagone, la réforme contestée du droit d’asile en 2015… La dernière proposition en date a marqué les esprits par son audace poussée à l’extrême. La semaine dernière, en parallèle de « son » sommet sur la Libye, Emmanuel Macron a annoncé la création au cours de l’été de hotspots (ou centres avancés) de traitement des...
(AFP 01/08/17)
La ministre française des Armées, Florence Parly, a affirmé lundi à Niamey que la force des pays du G5 Sahel "trouvera la solution aux problèmes" des attaques jihadistes récurrentes dans la région et bénéficiera du soutien de l'opération française Barkhane. "Nous sommes convaincus que c'est la force conjointe du G5 Sahel qui trouvera la solution aux problèmes (des attaques jihadistes) de la région", a souligné Mme Parly, qui a visité le nouveau Poste de commandement (PC) de la force que sont en train de mettre sur pied les Tchad, Niger, Mali, Burkina Faso et Mauritanie, dans une des plus grandes casernes de Niamey. Florence Parly qui venait du Tchad a effectué cette visite avec son homologue allemande Ursula von der...

Pages

(RFI 14/06/17)
Au Tchad, le Haut Conseil de la communication (HCC) a décidé de réguler la profession de journaliste. Après avoir suspendu la délivrance des cartes professionnelles de journaliste il y a un mois, l'instance a donné une conférence de presse le 13 mai pour annoncer de nouvelles mesures. En arrivant aux commandes du Haut Conseil de la communication (HCC) du Tchad, la nouvelle équipe dit avoir trouvé des abus dans la délivrance des cartes de presse. « Nous avons découvert qu’il y a eu une distribution anarchique de la carte d’identité professionnelle des journalistes, déclare Dieudonné Djonabaye, président du HCC. Le chauffeur est journaliste, le secrétaire du directeur est journaliste, le cousin du directeur qui transporte son sac est journaliste, détenteur...
(Alwihda 13/06/17)
Le président de la Coalition des Associations de la Société civile pour l'Action Citoyenne (CASAC), Mahmoud Ali Seid a fait, ce dimanche 11 juin 2017, à son siège de la rue de 40 mètres, un point de presse pour condamner le rapport produit par les experts du Haut Commissariat des Nations-Unies aux droits de l'homme contre l'armée Tchadienne. Il a fustigé le contenu de ce rapport qui vise, d'après lui, à jeter l'opprobre sur la digne et valeureuse armée Tchadienne en portant sur elle, une contre-vérité outrancière qui ne décrédibiliserait que son principal auteur. Pour cette frange de la société civile Tchadienne, l'image du Tchad est respectable et cela ne fait pas que des heureux, alors les ennemis du Tchad...
(Le Point 13/06/17)
Dans une récente étude portant sur la vulnérabilité climatique de 186 pays, c'est le Tchad qui a été classé comme le plus en danger. La combinaison entre une grande pauvreté, des conflits récurrents et le risque de sécheresse et d'inondation place ce pays d'Afrique centrale tout en bas de la liste, juste derrière le Bangladesh et bien loin de la Norvège, pays considéré comme le moins vulnérable au réchauffement. Comment expliquer ce résultat ? Il faut tout d'abord rappeler que le Tchad est l'un des pays les plus pauvres au monde. Près de 87 % de ses habitants sont classés comme pauvres au regard de l'Index multidimensionnel de la pauvreté, qui évalue les situations en fonction de critères d'éducation, de...
(Le Monde 12/06/17)
Selon un rapport des Nations unies, les camps rivaux en Libye utilisent comme supplétifs des combattants étrangers, originaires notamment du Darfour et du Tchad. Par Frédéric Bobin (Tunis, correspondant) Des membres de la brigade Salah Bou-Haliqa brigade, loyale à l’homme fort de l’est libyen Khalifa Haftar, célèbrent le 5 juin à Benghazi une bataille victorieuse. Haftar s’appuie aussi sur des mercenaires soudanais du Darfour. L’engagement de « mercenaires » étrangers en Libye est une vieille histoire. Lors de l’insurrection de 2011, Mouammar Kadhafi, champion du panafricanisme et hôte traditionnel d’insurgés venus de tout le continent, en avait enrôlé de nombreux au service de la répression. Il semble que les habitudes perdurent. Des groupes rebelles originaires du Darfour (Soudan) et du...
(APA 12/06/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé les pays du Bassin du lac Tchad à «axer leurs efforts sur l’élimination des causes profondes qui, au -delà de la dimension militaire, ont contribué à l’émergence de la crise provoquée par Boko Haram». Dans son dernier rapport relatif à la situation en Afrique centrale, dont APA a obtenir copie, samedi, il met l’avènement de la secte islamiste sur le compte des «besoins politiques et socioéconomiques des personnes situées dans des zones marginalisées». Antonio Guterres appelle aussi à traiter, sans tarder et conformément aux normes internationales, la situation d’anciens membres de Boko Haram détenus, nationaux ou étrangers qui se sont rendus et se trouvent en détention. Selon...
(FIDH.org 10/06/17)
L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, un partenariat de la FIDH et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), a reçu de nouvelles informations et vous prie d’intervenir de toute urgence sur la situation suivante au Tchad. Nouvelles informations : L’Observatoire a été informé de sources fiables de la dégradation de l’état de santé, de la mise en liberté provisoire et de la poursuite du harcèlement judiciaire de M. Maoundoe Declador, porte-parole du collectif citoyen « Ça doit changer », qui vise à combattre l’injustice sociale, la mauvaise gouvernance et autres maux qui entravent le bon fonctionnement des services de l’État. Selon les informations reçues, dans la nuit du 29 mai 2017, M. Declador, détenu au...
(AFP 09/06/17)
Des Casques bleus tchadiens ayant servi au Mali ont dénoncé cette semaine le non-paiement de leur salaire et de leurs primes auprès de leur gouvernement et des Nations unies, a-t-on appris vendredi auprès d'un de leurs délégués. Leurs délégués ont annoncé mercredi une opération "Brûler le béret bleu de l'ONU", au nom des deux contingents de quelque 1.275 hommes chacun ayant servi au sein de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) entre 2014 et 2016, a indiqué à l'AFP un des délégués, le capitaine Maxime Altora. "Nous n'avons perçu ni notre salaire mensuel (1.037 dollars) ni prime de risque...
(Alwihda 09/06/17)
Le samedi 3 juin dernier, une pluie accompagnée d'un vent violent s'est abattue sur le département de la Nya, causant d'énormes dégâts matériels dans le village Manne-Boye, dans la sous-préfecture de Miandoum, localité situé à 11km au sud-ouest de la ville de Bébédjia. Les habitants du village Manne-Boye dans la sous-préfecture de Miandoum ont été stupéfaits et apeurés par un temps qui s'était dégradé brusquement et violemment le samedi dernier par la pluie, accompagné d'un vent violent. Informé de la situation, le sous-préfet de Miandoum RAPMON KOLIBOUI accompagné de ses proches collaborateurs est descendu lundi dernier sur les lieux du drame afin de compatir avec les habitants du village. Les dégâts sont considérables, à savoir 109 maisons détruites dont 21...
(La Tribune 09/06/17)
C’est un homme « pétri d’expérience » qui a été porté mercredi 7 juin à la tête de la force armée conjointe du G5 Sahel pour éradiquer le terrorisme dans la région. Nommé au poste de chef d’état-major général des armées le 29 juin en 2016 pour remplacer le général Mahamane Touré parti à la retraite, le « nouvel homme fort du sahel », a acquis une réputation de meneur de troupes et de guerrier intrépide sur plusieurs fronts militaires au Mali, notamment au nord du pays. Sa nouvelle mission n’est pas une mince affaire. Né en 1967 à San, dans la région de Ségou au centre du Mali, Didier Dacko est un homme du sérail, en témoigne son ascension...
(Alwihda 08/06/17)
La Coordination des Associations de la Société civile et de Défense des Droits Humains (CASCASCHIDO) exige que les auteurs des massacres des ressortissants Tchadiens en RCA soient arrêtés et traduits en justice et que les retournés ayant perdu leurs biens soient indemnisés. Le coordonnateur national de la Coordination des Associations de la Société Civile et de Défense des Droits de l'Homme (CASCIDHO), Mahamat Digadimbaye, a fait, mercredi 7 juin 2017, à son siège au quartier Sabangali, un point de presse. Il a axé son de point de presse sur le rapport conjoint du Haut Commissariat des Nations-Unies aux droits de l'homme et de...
(Agence d'information d'afrique centrale 08/06/17)
Les ex-casques bleus tchadiens de retour de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) vont lancer une "opération brûle béret Onu" le 7 juin 2017 sur l’ensemble du territoire national, selon un communiqué. "Cette opération brûle béret Onu est menée en guise de protestation au non-paiement de nos droits. Elle est l’expression de la douleur, du gémissement du militaire tchadien dont la Première dame Hinda Déby Itno, dans son poème élogieux, a vanté les mérites pour son action contre les djihadistes à Tigargar au Mali en 2013. Ce militaire, qui a hissé le drapeau tchadien et a imprimé une bonne image du pays à l’extérieur, revendique ses droits sans se faire entendre depuis 2015",...
(APA 08/06/17)
Quelque 1400 anciens Casques bleus tchadiens rentrés du Mali depuis 2015 ont, dans un communiqué publié jeudi, réclamé le payement de leurs primes, menaçant en cas de non satisfaction de ‘’brûler’’ les bérets et insignes que leur a remis l’ONU à la fin de leur mission. «Cette opération (brûler les symboles de l’ONU) est l’expression de la douleur, du gémissement du militaire tchadien dont la Première dame Hinda Déby Itno, dans son poème élogieux, a vanté les mérites pour son action contre les djihadistes à Tigargar au Mali en 2013. Ce militaire, qui a hissé le drapeau tchadien et a imprimé une bonne image du pays à l’extérieur, revendique ses droits sans se faire entendre depuis 2015», soulignent les casques...
(APA 08/06/17)
Le général de division de l’armée malienne Didier Dacko a été nommé,commandant de la force conjointe du G5 sahel, organisation regroupant le Burkina, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad, a appris APA de source officielle. A 50 ans, le général Dacko aura la lourde responsabilité de diriger la future force sous-régionale dédiée à la lutte contre le terrorisme et les trafics en tout genre au Mali et dans les 5 pays membres, surtout dans les localités les frontalières. Avant sa nomination le général Didier Dacko était chef d’état-major général des armées du Mali, poste qu’il occupait depuis juin 2016. Il a d’abord été chef d’état-major général adjoint. Le général Didier Dacko est connu pour être un homme...
(RFI 08/06/17)
Au Tchad, quelque 2500 ex-casques bleus lancent un cri d'alarme. Depuis leur retour au pays, il y a plus d'un an, ils affirment n'avoir jamais perçu ni salaire ni prime pour leur travail sous le drapeau onusien au Mali. Leur lettre à la mission de l'ONU au Mali et démarches auprès des autorités tchadiennes seraient à ce jour restées sans réponse. Résultat: ces ex-casques bleus ont décidé de protester et de tenter de se faire entendre en brûlant les bérets de l'ONU. Lire la suite sur : http://www.rfi.fr/afrique/20170608-tchad-colere-ex-casques-bleus-deploye...
(AFP 07/06/17)
La France a présenté mardi un projet de résolution au Conseil de sécurité de l'ONU autorisant le déploiement d'une force militaire africaine chargée de combattre les jihadistes et les trafiquants de drogue dans le Sahel. Cette force militaire pourrait "utiliser tous les moyens nécessaires" pour "combattre le terrorisme, le trafic de drogue et le trafic de personnes", selon une copie du texte obtenue par l'AFP. Le Conseil pourrait voter sur cette proposition de résolution la semaine prochaine. Le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso, qui composent le G5 Sahel, ont accepté en mars de constituer une force de 5.000 hommes, chargée de cette mission. Le quartier général de la force sera basé au Mali mais...
(Jeune Afrique 07/06/17)
Le géographe Christian Seignobos a parcouru durant cinquante an le bassin du lac Tchad, un crayon à la main. Le résultat s'intitule « Des mondes oubliés. Carnets d'Afrique ». En cette époque d’immédiateté et de course à l’échalote, se donner le temps de dessiner le monde peut apparaître aux yeux de beaucoup au mieux comme un passe-temps, au pire comme une perte de temps. Et pourtant ! Avec Des mondes oubliés. Carnets d’Afrique, le géographe Christian Seignobos livre un ouvrage majeur sur le bassin du lac Tchad, qu’il a arpenté cinquante années durant, l’œil attentif et le crayon à la main. La diversité de ses objets d’étude – l’architecture, les savoirs paysans, la faune et la flore, l’élevage, les migrations –...
(Alwihda 07/06/17)
Le ministre de la Sécurité Publique et de l'Immigration, Ahmat Mahamat Bachir, dans un arrêté pris hier, mardi 6 juin 2017, interdit la manifestation des agents de la ceinture verte de Gaoui prévu ce mercredi 7 juin 2017, pour protester contre le non-paiement de plusieurs mois d'arriérés de salaire. Par ailleurs, il ordonne à tous les responsables des forces de défense et de sécurité de veiller à l'application du présent a
(RFI 07/06/17)
La France a fait circuler mardi 6 juin aux 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution autorisant le déploiement d'une force militaire africaine basée au Mali pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé. Paris espère que cette résolution, qui appuie juridiquement et politiquement la force conjointe dite du G5 Sahel, sera approuvée dès la semaine prochaine et permettra de créer un environnement pacifié pour encourager la mise en œuvre de l'accord de paix signé en 2015. La Minusma, seule opération de maintien de la paix de l'ONU à opérer dans un environnement antiterroriste, devrait donc être épaulée rapidement par la force conjointe dite du « G5 Sahel ». Décidée en mars dernier par...
(Le Point 06/06/17)
À N'Djamena, il a détonné dans le paysage politique. Fraîchement nommé en février ministre de la Justice, Ahmat Mahamat Hassan a donné un coup de pied dans la fourmilière. Au cours d'une rencontre avec le monde judiciaire tchadien, le nouveau garde de Sceaux a appelé à la fin de la corruption et des pratiques tribales. Après la publication du Projet Mapping en mai qui met en cause le Tchad, cet ancien professeur de droit constitutionnel à l'université de N'Djamena n'a rien perdu de sa verve. En visite-éclair à Paris, accompagné par Abba Ali Kaya...
(RFI 06/06/17)
Au Mali, les ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Niger, du Tchad et de la Mauritanie se sont réunis, ce lundi 5 juin, pour faire le point sur l'avancée du G5 Sahel. Une force armée sous régionale doit être mise en place pour lutter contre le terrorisme et l'Union européenne apporte une aide financière de plusieurs dizaines de millions d'euros. 10 000 soldats pour sécuriser, entre autres, la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina et le Niger. Un effectif qui a été doublé par rapport aux prévisions initiales et « une nécessité », pour le ministre des Affaires étrangères malien, Abdoulaye Diop, tant les missions de cette future force armée sont nombreuses. « Cette force...

Pages

(Agence Ecofin 03/05/17)
(Agence Ecofin) - En janvier dernier, le président directeur général du groupe télécoms indien Bharti Airtel, Sunil Bharti Mittal, avait révélé que des fusions et des cessions d’actions étaient envisagées dans certaines de ses filiales africaines peu rentables, pour améliorer leurs performances et réduire la dette du groupe. Selon deux sources internes à l’entreprise, que cite le journal indien The Economic Times, six filiales ont été identifiées par Bharti Airtel. Il s’agit du Rwanda, du Niger, du Congo, de la Tanzanie, du Kenya et du Tchad. D’après Christian de Faria, le président d’Airtel Afrique, la branche du groupe télécoms indien a rencontré au cours de la dernière année financière « des vents contraires alimentés par les fluctuations monétaires, les problèmes...
(APA 02/05/17)
Le Tchad a ratifié ce mardi, l’accord sur la mutuelle panafricaine de gestion des risques climatiques crée en 2012 comme une institution spécialisée de l'Union africaine. Les ministres tchadiens de la Justice et de l’Economie qui défendaient le projet à l’assemblée nationale, rassurent les députés qui ont émis des réserves, qu’avec la ratification de cet accord, le Tchad disposera désormais, de mécanismes de réponse d’urgence aux catastrophes naturelles. Il s’agit, disent-ils, des phénomènes météorologiques extrêmes causés par le dérèglement climatique telle que la famine, la malnutrition, les inondations. Le ministre de l’Economie...
(LibreAfrique 02/05/17)
Face à d’énormes difficultés de trésorerie, dues à la baisse des cours mondiaux des matières premières, la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) a décidé de relever de 50 points son principal taux directeur, passant de 2,45 à 2,95% afin de contribuer à freiner la fuite des capitaux. Pour rappel, selon le rapport 2015 de l’ONG Global Financial Integrity, l'Afrique subsaharienne est la région qui souffre le plus de la fuite des capitaux en pourcentage du PIB. Sur la période 2008-2012, le Togo avec un taux de 76,8% du PIB est le pays ayant enregistré le taux le plus élevé de sortie illicite de capitaux dans le monde. Dans la zone CEMAC, les trois pays ayant enregistré les taux...
(RFI 02/05/17)
La Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC) dispose, depuis le 29 avril, d'un plan stratégique 2017-2021 qui va mettre un accent particulier sur le financement de l'agriculture, en vue de limiter les importations qui coûtent 3 000 milliards de FCFA par an à six pays de l’Afrique centrale. Cette institution a pour rôle essentiel de financer le développement du Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad qui composent la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). Dans son plan stratégique quinquennal arrêté, la BDEAC entend financer prioritairement l’agriculture, l’agro-industrie, la pêche, la pisciculture et l’élevage. Le but visé est de limiter les importations des denrées alimentaires, des produits laitiers et autres, que ces six pays...
(Agence Ecofin 27/04/17)
(Agence Ecofin) - La Banque des Etats d’Afrique centrale vient de lancer un appel d’offres international en vue de la sélection d’un organisme spécialisé dans la gestion des portefeuilles d’actifs financiers en vue du placement des fonds de la caisse de retraite de la Banque centrale (CRBC). L’institut d’émission sous-régional informe que la mise en place de cette caisse vise à garantir un régime de retraites complémentaires à ses personnels retraités ainsi qu’aux ayant-droits des familles. Cette caisse créée en janvier 1999 fait partie intégrante de la banque, mais jouit d’une autonomie de gestion. La gestion de ses ressources est confiée contre rémunération, sur la base de mandats, à des institutions spécialisées dans la gestion de portefeuilles d’actifs financiers. SeM
(Xinhua 26/04/17)
Le secrétaire général du ministère tchadien de l'Economie et de la Planification du développement, Ablaye Souleymane, a lancé lundi dans la capitale tchadienne le projet "emploi, résilience et cohésion sociale dans la bande sahélienne et la zone du Lac Tchad". Le projet, avec un coût de 9 milliards F CFA et une durée de quatre ans (2017-2021), a pour objectif de réduire la pauvreté et le chômage dans la bande sahélienne du Tchad. Il cible plus de 266.000 personnes, réparties dans les régions du Bahr-El-Gazel, du Kanem et du Lac, en proie à l'insécurité alimentaire. Il vise à contribuer à la stabilité dans ces régions, en améliorant l'accès aux opportunités d'emplois et la diversification des sources de revenus des personnes...
(APA 26/04/17)
Les services de douanes du Tchad ont débuté ce mardi la vérification des marchandises bloquées dans plus de 300 camions camerounais à Nguelié, une localité située à la frontière entre le Tchad et le Cameroun. Les marchandises, bloquées depuis plus d’un mois à Nguelié sont estimées à 2 milliards FCFA. Une équipe désignée dans le cadre de vérification est sur place pour faire sortir, dans un bref délai, les containers dont les marchandises sont périssables. Mais, déjà, des poulets de chair en provenance de l’Amérique du Sud, ont péri dans plus de trois containers. «Le seul commerçant importateur des poulets de chair risque de perdre de centaines des millions FCFA», regrette un agent des douanes, ajoutant que la priorité, pour...
(Afrique sur 7 25/04/17)
Le conclave qui a réuni au Tchad les pays africains membres de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), à savoir le Cameroun, le Nigeria, le Niger, la République Centrafricaine, la Lybie et le Tchad, a permis de dégager un budget de fonctionnement de plus de 16 milliards FCfa, nous révèle Apanews. Les pays africains de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) étaient réunis en février dernier en Conseil des Ministres inter-Etats pour adopter un budget de fonctionnement de 16,3 milliards de francs Cfa. Il s’agit d’une somme qui sera réunie grâce à l’effort conjugué des pays membres que sont le Cameroun, le Niger, le Nigéria, la République Centrafricaine (RCA), la Libye, le Tchad ainsi que des...
(Le Monde 25/04/17)
Le directeur adjoint du département Afrique du Fonds monétaire international, Roger Nord, assure que les programmes sociaux des Etats pourront être préservés. C’était il y a quatre mois. Le 23 décembre 2016, les dirigeants des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), réunis en sommet à Yaoundé, au Cameroun, décidaient d’en appeler au soutien financier du Fonds monétaire international (FMI). La morosité ambiante ne laissait plus guère de choix aux économies de cette sous-région de la zone franc, ultra dépendantes de la rente pétrolière : dans le sillage de la chute des cours, leur croissance s’est effondrée, tout comme leurs recettes budgétaires, tandis que les déficits se sont creusés dangereusement. Le recours à l’institution de Bretton...
(APA 21/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Plus de 300 camions bourrés de marchandises en provenance du Cameroun sont bloqués à Ndjamena, au Tchad, suite à une grève initiée par des commerçants tchadiens, a-t-on appris vendredi auprès du Syndicat des camionneurs du Cameroun. Selon des sources concordantes, dans la capitale tchadienne, cela fait trois trois semaines que les marchandises, convoyées depuis Douala, attendent d’être livrées aux commerçants tchadiens. L’impasse provient de ce que les commerçants et importateurs tchadiens sont en grève depuis plusieurs semaines. A l’origine de cette situation embarrassante et source de pertes d’argent pour les transporteurs locaux, il y a les récents ajustements opérés par les autorités tchadiennes sur les droits de douanes; y compris la révision à la hausse...
(APA 18/04/17)
Suite aux coupures intempestives d’électricité observées ces derniers temps dans la capitale tchadienne, N’Djaména, le ministre du Pétrole et de l’Energie, M. Béchir Madet, a déclaré samedi soir que le gouvernement a décidé d’apporter un appui à la Société Nationale d’Electricité (SNE) pour lui permettre de mieux répondre aux besoins de ses abonnés. Le ministre du Pétrole et de l’Energie informe que, désormais, l’Etat mettra désormais à la disposition de la SNE 14 citernes de gasoil par semaine au lieu de neuf comme par le passé. En plus du nombre des citernes revu en hausse, M. Béchir Madet informe que, le gouvernement a décidé que, la raffinerie de Djermaya, qui envoyait neuf mégawatts à la SNE, devrait augmenter aussi jusqu’à...
(Agence Ecofin 18/04/17)
(Agence Ecofin) - Selon un rapport des commissaires aux comptes Mazars Cameroun et Kpmg Afrique centrale, rendu public le 16 avril, le solde global du compte d’opérations de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a regressé de 3288,31 milliards en 2015 à 1155,95 milliards de FCFA en 2016. Comprendre le vocable « compte d’opérations » c'est se referer à celui ouvert par la Beac au service de contrôle du ministère des Finances de la France. La Beac, d’après ses conventions, doit impérativement y déposer 50% de ses avoirs extérieurs. Toutefois, la convention du 3 octobre 2014 stipule que cette quotité peut être abaissée en deçà de 50% mais, sans être inférieure à 40%. De façon détaillée, indiquent les...
(AFP 15/04/17)
La lutte contre le blanchiment d'argent et le terrorisme ralentissent l'interchangeabilité des billets entre les deux grandes zones utilisant le franc CFA, ont expliqué les gouverneurs des deux banques centrales concernées vendredi à Abidjan. Lié à l'euro par un système de parité fixe, le franc CFA est la monnaie de 14 pays francophones d'Afrique de l'Ouest et centrale, totalisant 155 millions d'habitants: huit appartenant à l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et six à la Communauté économique d'Afrique centrale (Cémac). UEMOA et Cémac sont dotées chacune d'une banque centrale...
(APA 13/04/17)
Le Tchad et l’Union européenne ont signé trois conventions de financement dont le premier d’un coût de 33 millions d’euros, soit environ 21,5 milliards de FCFA, concerne la gestion des aires protégées et écosystème fragiles, a-t-on appris mercredi à N’Djamena. La deuxième convention, estimée à 442 millions d’euros (289 milliards de FCFA), est relatif au projet Top Up du programme indicatif national (PIN) là où la troisième convention qui s’élève à 10,3 millions d’euros, soit environ 6,8 milliards de FCFA, porte sur un projet intitulé «soutien à l’insertion ...
(APA 13/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Les réserves de change au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale ont connu une réelle érosion au cours de ces dernières années, passant de 6000 milliards de FCFA en 2010, à seulement 2000 milliards de FCFA en 2017. Cette chute vertigineuse de 4000 milliards de FCFA en l’espace de sept ans s’explique principalement, selon Kadima Kalondji, représentant résident du Fonds monétaire international (FMI) au Cameroun, par l’effondrement des recettes et la chute des exportations pétrolières sur le marché international dont cinq des six pays de la CEMAC en sont producteurs et exportateurs. Cette dégringolade des réserves de change est favorisée également par l’explosion des dépenses d’investissement public dans une conjoncture difficile...
(Financial Afrik 13/04/17)
Le constat est de Kadima Kalondji, représentant résident du FMI au Cameroun. Les réserves de change de la Communauté des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC) ont chuté de 6000 milliards de FCFA en 2010 en à peine 2000 milliards aujourd’hui. Pour cause, l’effondrement des recettes provenant de l’exportation des matières premières et l’explosion des dépenses d’investissements publics dans un contexte défavorable aux économies de rente. Signe du marasme de la sous-zone CFA, la dette communautaire a pris l’ascenseur, passant de l’équivalent de 15% du PIB en 2010 en 45% en 2016. Cette tendance va se poursuivre selon la représentante du FMI si les Etats n’adoptent pas un plan de redressement de leurs économies. Car, souligne Kadima Kalondji, les recettes pétrolières,...
(Agence Ecofin 12/04/17)
Le leader de la téléphonie mobile Tigo Tchad, en collaboration avec l’ONG Reach for Change a remis, le 07 avril dernier à son siège, des chèques aux huit jeunes entrepreneurs tchadiens dans le cadre de son programme Prix de l’innovation numérique. Les huit jeunes entrepreneurs sociaux, Adoum Abbaya, Djimnadé Parfait, Rabah Mathieu, Alexa Ndovogo Jude, Mbaïdo Francis, Bouayom Anderson Djimadou, Andreas Koumato et Bouchra Nassir Ousselat, ont reçu chacun 1,2 million Fcfa, et seront accompagnés techniquement par Tigo et Reach For Change pour la mise en forme de leurs projets. Le Prix de l’innovation numérique est un programme de soutien à l’entreprenariat social qui met le numérique au cœur de l’innovation et du développement social. Il est institué depuis 2012...
(Agence Ecofin 12/04/17)
En 2010, assure Kadima Kalondji, représentant résident du FMI au Cameroun, en visite à Libreville dans le cadre d’un séminaire destiné aux hommes de médias de la sous-région, les réserves de change de l’espace communautaire s’établissaient à 6000 milliards de Fcfa. Elles ont dégringolé depuis lors et se situent à 2000 milliards de Fcfa, soit une érosion de 4000 milliards de Fcfa en six ans. Ceci est la résultante de l’effondrement des recettes et de la chute des exportations pétrolières ainsi que de l’explosion des dépenses d’investissement public dans un contexte financier difficile et défavorable aux économies rentières. La dette communautaire est, quant à elle, passée de 15% du PIB en 2010, à 45% en 2016. Cette dégradation va se...
(Agence Ecofin 10/04/17)
Les travaux de construction de la route de 205 Km reliant les localités de Mora, Dabanga et Kousseri, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, viennent d’être confiés au Génie-militaire, une unité spécialisée de l’armée camerounaise. C’est la teneur d’un accord qui vient d’être signé entre les ministres de la Défense et des Travaux publics du Cameroun, après approbation de la Banque mondiale, qui finance ce projet routier estimé à environ 70 milliards de francs Cfa. «On a collaboré pour s’assurer qu’on peut avoir un cadre de mise en œuvre par le Génie militaire, avec des dispositions qui assurent une bonne conduite sur le plan financier, sur le plan technique et même sur le plan des relations entre les communautés...
(Xinhua 10/04/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Une production moyenne annuelle de 6,2 millions de tonnes d'huile de palme est envisagée par les pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), qui déclarent vouloir faire évoluer leur statut pour cesser d'être des producteurs modestes et modifier les positions dans un marché largement dominé par la Malaisie et l'Indonésie. En 2016, un volume de 65 millions de tonnes de production a été enregistré dans le monde, fourni à environ 80% par la Malaisie et l'Indonésie, les deux géants de la filière, selon les statistiques du Worldwide Fund for Nature (WWF) ou Fonds mondial pour la nature, qui situe à un taux marginal de moins de 4% la part de l'Afrique dans...

Pages

(Le Monde 16/06/17)
La France souhaite une résolution du Conseil de sécurité pour soutenir le déploiement de 5 000 militaires en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso et au Niger. Le premier bras de fer diplomatique entre le président français, Emmanuel Macron, et l’administration Trump se joue indirectement à quelques milliers de kilomètres de leurs capitales respectives, dans les sables de la vaste zone sahélo-saharienne, en proie à une instabilité politique chronique et à la violence des groupes djihadistes liés à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) et à l’Etat islamique (EI).
(La Tribune 16/06/17)
L’ONG SWISSAID vient de publier un rapport où elle s'intéresse de près au secteur tchadien du pétrole, notamment aux activités de la multinationale suisse Glencore, négociant exclusif de l’Etat tchadien. Le rapport met en évidence des pratiques assez opaques dans la gestion des millions de dollars tirés de l’exploitation de l’or noir tchadien. Des revenus qui ne profiteraient qu’au président Idriss Déby et à sa famille, alors que la population végète dans la pauvreté. C'est un rapport qui risque encore de faire beaucoup jaser. L'ONG internationale SWISSAID vient de rendre public les...
(La Tribune 16/06/17)
Le groupe marocain Cimaf a investi au Tchad 23 milliards de Fcfa pour sortir de terre une cimenterie pouvant produire jusqu’à un million de tonnes de ciment par an. La nouvelle usine a été inaugurée ce lundi par le président tchadien Idriss Déby Itno qui voit à travers l’installation de cette industrie par des investisseurs marocains dans son pays, un modèle de coopération sud-sud à encourager. C'est une aubaine pour les consommateurs tchadiens et l'économie du pays qui traverse une mauvaise passe à cause de la chute vertigineuse des cours du pétrole. D'une capacité de production de 500.000 tonnes par an extensible à un million de tonnes dans les années à venir, l'usine va tout de suite employer 200 travailleurs...
(L'Express 15/06/17)
Trump et Macron s'écharpent sur le financement d'une force de lutte contre le terrorisme au Mali. Washington pourrait opposer son veto à la proposition française. Paris cherche à convaincre Washington. Les Etats-Unis sont très réservés à l'idée de laisser l'ONU appuyer politiquement et financièrement une force militaire africaine anti-djihadistes dans le Sahel. Le différent repose sur le financement de cette force de 5000 hommes constituée par le G5 Sahel, composé du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Tchad et du Burkina Faso. Un premier texte retoqué Un premier projet de résolution, présenté mardi dernier, proposait que cette force militaire puisse "utiliser tous les moyens nécessaires"...
(RFI 14/06/17)
Au Tchad, c'est lors d'un Forum national que sera présenté le texte de la nouvelle Constitution. Mais, face à la gravité de la situation politique et économique du pays, l'opposition refuse d'y participer estimant que la réforme constitutionnelle n'est pas une urgence et qu'il faut un dialogue politique inclusif. Nous lançons le débat. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20170614-vos-reactions-tchad-faut-il-une-nouv...
(RFI 14/06/17)
Au Tchad, le Haut Conseil de la communication (HCC) a décidé de réguler la profession de journaliste. Après avoir suspendu la délivrance des cartes professionnelles de journaliste il y a un mois, l'instance a donné une conférence de presse le 13 mai pour annoncer de nouvelles mesures. En arrivant aux commandes du Haut Conseil de la communication (HCC) du Tchad, la nouvelle équipe dit avoir trouvé des abus dans la délivrance des cartes de presse. « Nous avons découvert qu’il y a eu une distribution anarchique de la carte d’identité professionnelle des journalistes, déclare Dieudonné Djonabaye, président du HCC. Le chauffeur est journaliste, le secrétaire du directeur est journaliste, le cousin du directeur qui transporte son sac est journaliste, détenteur...
(RFI 14/06/17)
La force militaire africaine chargée de combattre le terrorisme au Sahel n’est pas encore opérationnelle. Elle attend le feu vert du Conseil de sécurité de l’ONU. Cette force devrait compter à terme 10 000 hommes. La France soutient cette initiative de cinq pays, dénommés G5 Sahel, composé du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Tchad et du Burkina Faso. Les Etats-Unis sont encore réticents à la financer. Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, qui participait mardi à Berlin à la Conférence sur le partenariat du G20 avec l’Afrique, appelle à un soutien international du G5 Sahel. Je reviens d'une visite d'une semaine dans les pays du G5 Sahel, qui font face au terrorisme et...
(Le Temps.ch 13/06/17)
La multinationale zougoise est devenue le client exclusif du gouvernement d’Idriss Déby. Depuis la découverte de pétrole sur son sol, la population s’est appauvrie, dénonce un rapport de Swissaid Partager Tweeter Partager Dix ans. C’est le temps qui s’est écoulé entre le premier flux de pétrole tchadien et l’obtention par Glencore d’un quasi-monopole sur les droits d’exportation du pétrole d’Etat. Dans l’intervalle, ce pays d’Afrique centrale, qui dépend désormais de l’or noir pour deux tiers de son budget, a renoncé à son «fonds pour les générations futures», chuté dans l’indice de développement humain et creusé sa dette extérieure au bénéfice de… Glencore, qui lui a octroyé des prêts, contre du pétrole, pour 2 milliards de dollars. Un cas classique de...
(Le Courrier 13/06/17)
Le poids de Glencore dans le négoce du pétrole tchadien illustre la nécessité d'imposer une obligation légale de transparence aux transnationales suisses, affirme Swissaid. «Le manque de transparence dans le négoce du pétrole entre Glencore et le gouvernement corrompu [du Tchad] empêche la population de bénéficier des richesses des ressources naturelles de son pays.» Le constat est signé de l'ONG Swissaid. Active de longue date dans ce pays parmi les plus pauvres de la planète, cette association de solidarité internationale, associée pour l'occasion à Public Eye, a voulu savoir ce que deviennent les milliers de barils extraits quotidiennement au Tchad. Son enquête, qui pointe les relations opaques entre le géant zougois et le clan du président, Idriss Déby, constitue une...
(Jeune Afrique 13/06/17)
Le gouvernement tchadien et le consortium conduit par ExxonMobil, qui exploite du pétrole dans le bassin de Doba, dans le sud du pays, ont conclu, la semaine dernière, un accord mettant fin au conflit né d’une amende record, de plus de 4 000 milliards de F CFA, infligée à la major par la justice tchadienne. La major pétrolière ExxonMobil est parvenue à un accord avec le Tchad au sujet d’impayés de redevances dues à la douanes tchadienne, évitant ainsi une amende de 4 000 milliards de F CFA, comme annoncé la semaine dernière par Jeune Afrique business +. « Cet accord marque une résolution à l’amiable et achève de manière définitive et irrévocable le litige » a déclaré le ministre...
(Le Point 13/06/17)
Dans une récente étude portant sur la vulnérabilité climatique de 186 pays, c'est le Tchad qui a été classé comme le plus en danger. La combinaison entre une grande pauvreté, des conflits récurrents et le risque de sécheresse et d'inondation place ce pays d'Afrique centrale tout en bas de la liste, juste derrière le Bangladesh et bien loin de la Norvège, pays considéré comme le moins vulnérable au réchauffement. Comment expliquer ce résultat ? Il faut tout d'abord rappeler que le Tchad est l'un des pays les plus pauvres au monde. Près de 87 % de ses habitants sont classés comme pauvres au regard de l'Index multidimensionnel de la pauvreté, qui évalue les situations en fonction de critères d'éducation, de...
(RFI 12/06/17)
Au Tchad, la polémique enfle à l'approche du forum national devant aboutir à l'élaboration d'une nouvelle Constitution voulue par le président qui a souhaité que les institutions soient revues et que le mandat présidentiel soit aussi limité à deux. Cependant, l'opposition estime que l'urgence n'est pas un forum mais un dialogue politique inclusif. Au Tchad, le processus politique est bloqué, un peu plus d'un an après la réélection d'Idriss Deby à un cinquième mandat d'affilée. Une soixantaine de partis politiques - le tiers des partis légalisés au...
(Le Monde 12/06/17)
Selon un rapport des Nations unies, les camps rivaux en Libye utilisent comme supplétifs des combattants étrangers, originaires notamment du Darfour et du Tchad. Par Frédéric Bobin (Tunis, correspondant) Des membres de la brigade Salah Bou-Haliqa brigade, loyale à l’homme fort de l’est libyen Khalifa Haftar, célèbrent le 5 juin à Benghazi une bataille victorieuse. Haftar s’appuie aussi sur des mercenaires soudanais du Darfour. L’engagement de « mercenaires » étrangers en Libye est une vieille histoire. Lors de l’insurrection de 2011, Mouammar Kadhafi, champion du panafricanisme et hôte traditionnel d’insurgés venus de tout le continent, en avait enrôlé de nombreux au service de la répression. Il semble que les habitudes perdurent. Des groupes rebelles originaires du Darfour (Soudan) et du...
(RFI 12/06/17)
Le gouvernement tchadien et le consortium pétrolier qui exploite le bassin de Doba se sont entendus, vendredi 9 juin, à N'Djamena, en paraphant un accord qui indique que le Tchad renonce aux poursuites engagées contre le consortium, en octobre 2016, pour non-paiement des taxes, en échange d'investissements pour relancer le secteur. C’est une réconciliation de raison qui a eu lieu, vendredi soir, à Ndjamena. Après avoir attaqué de front le consortium pétrolier, en octobre dernier, le condamnant à payer une amende record de plus de quatre mille milliards de francs CFA, le Tchad a choisi la voie du dialogue qui a abouti à l’accord. « Cet accord met un terme à toute poursuite judiciaire contre le consortium, des procédures judiciaires...
(FIDH.org 10/06/17)
L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, un partenariat de la FIDH et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), a reçu de nouvelles informations et vous prie d’intervenir de toute urgence sur la situation suivante au Tchad. Nouvelles informations : L’Observatoire a été informé de sources fiables de la dégradation de l’état de santé, de la mise en liberté provisoire et de la poursuite du harcèlement judiciaire de M. Maoundoe Declador, porte-parole du collectif citoyen « Ça doit changer », qui vise à combattre l’injustice sociale, la mauvaise gouvernance et autres maux qui entravent le bon fonctionnement des services de l’État. Selon les informations reçues, dans la nuit du 29 mai 2017, M. Declador, détenu au...
(RFI 10/06/17)
Paris espérait pouvoir voter rapidement une résolution pour donner un soutien politique et juridique à l'envoi d'une force antijihadiste de 5000 hommes au Mali, dite du G5 Sahel. C'était sans compter l'opposition des Américains et des Britanniques qui reconnaissent l'importance de lutter contre le terrorisme au Sahel, mais refusent pour l'instant de mettre la main au portefeuille. Paris a proposé un nouveau texte vendredi 9 juin, qui précise les groupes terroristes visés par cette force et reconnus par l'ONU. Les négociations continuent en coulisse. La France espère toujours un vote en début de semaine prochaine. Pour une fois, les rapports de force sont inversés au Conseil de sécurité. Les Chinois, les Russes, les membres africains et européens soutiennent le texte...
(RFI 09/06/17)
Le Tchad a rappelé jeudi 8 mai son ambassadeur au Qatar pour consultation après la crise qui l'oppose aux pays membres de la coalition contre le terrorisme. Ndjamena s'aligne ainsi sur la ligne américaine et saoudienne sans entrer en conflit ouvert avec un partenaire qui a aidé à résoudre en partie les conséquences de la crise du Darfour. Dans le communiqué publié par le ministère des ...
(BBC 09/06/17)
Le Tchad a annoncé jeudi le rappel de son ambassadeur au Qatar. "Suite à la vive tension diplomatique opposant l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, l'Etat de Bahreïn, l'Egypte à l'Etat du Qatar, le gouvernement du Tchad décide de rappeler son ambassadeur à Doha au Qatar pour consultation", indique un communiqué du ministère tchadien des Affaires étrangères. L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn, le Yémen et l'Egypte ont décidé lundi de rompre leurs relations diplomatiques avec Doha en l'accusant de "soutien au terrorisme". Lire sur: http://www.bbc.com/afrique/region-40206339
(La Tribune 09/06/17)
La Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale prépare un dispositif financier devant lui permettre d'apporter en urgence des liquidités aux banques de l'espace CEMAC. Face au déficit de trésorerie des institutions financières dans la zone, ce dispositif pourrait être une solution anticipative sur des situations de crises pouvant survenir d'ici la fin de l'année. La Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) ne veut pas attendre «la tempête» pour agir. L'institution financière multilatérale de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) travaille actuellement sur un dispositif d'apport de liquidités, en urgence, aux banques des pays membres. L'information a été révélée par la Banque elle-même qui a expliqué qu'il s'agit surtout d'une solution «anticipative». Le gouverneur de...
(BBC 09/06/17)
Les banques de la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale font face à un déficit de trésorerie. Les 5 pays producteurs de pétrole de la zone (Gabon, Congo, Tchad, Guinée Equatoriale, Cameroun) sont touchés de plein fouet par la chute des prix du baril. La baisse des revenus pétroliers, qui représentent entre 25 et 85 % des recettes de ces pays, a plongé la région dans une crise, qui a poussé le Fonds monétaire international à lui administrer une thérapie de choc. Les pays de la CEMAC ont également dû recourir au marché des capitaux pour obtenir les financements nécessaires à leur fonctionnement et les investissements publics. Les banques sont ainsi donc de plus en plus sollicitées pour des...

Pages