Samedi 27 Mai 2017

Tchad

(Survie 19/04/17)
Au Tchad, deux arrestations de militants de la société civile, coup sur coup les 6 et 15 avril, viennent rappeler s’il le faut, que le meilleur allié de la France pour l’opération militaire Barkhane, mène une politique qui étouffe toute critique du pouvoir et toute contestation sociale. Nadjo Kaina, porte-parole du mouvement citoyen Iyina (On est fatigués) et par ailleurs membre de la coalition internationale Tournons la page-Tchad, a été arrêté ce jeudi 6 avril à Ndjamena. Le mouvement Iyina avait lancé un appel à se mobiliser le 10 avril dénonçant le régime en place et ses pratiques arbitraires, un an après la réélection d’Idriss Deby à la tête du pays. Le 10 avril, une dizaine de militants ont été...
(Alwihda 19/04/17)
Chaque jour que Dieu fait, fait tomber les masques. Après avoir été instruit pour travestir le vote des militaires, il y a un an, le général Brahim Souleymanea alias Allah Waye vient de signer son deuxième forfait en un an presque jour pour jour. Onze des dignes fils du Tchad ont été sauvagement assassinés. Pour se venger de I'assassinat de son grand frère, un digne fils de la race aryenne dont la mort que nous condamnons comme ici, est jugée inacceptable au point de mériter Ie pogrome de la nuit du 11 Avril 2017. Aux parents, veuves et orphelins des victimes de cette série d'assassinats crapuleux et barbares, le CAP-SUR, présente au nom de tous ses militants ses sincères condoléances...
(APA 18/04/17)
Le président tchadien Idriss Déby Itno a radié les officiers arrêtés sous l’accusation d’être les auteurs de l’attaque du convoi des prisonniers en transfèrement à la prison de haute sécurité de Koro Toro dans le nord du pays, selon deux décrets publiés lundi et qui ajoutent que les mis en cause « n’auront droit ni à une pension de retraite ni pension de reformation, ni indemnités compensatrices ». Le colonel Moussa Souleymane Bachar, le capitaine Sébi Ahmat Beguera et les sous-officiers, adjudant Abderamane Djéroua Djikou et sergent Ousmane Youssouf Abakar), sont d’abord rétrogradés en deuxième classe, puis radiés des effectifs des forces de défense et de sécurité, précisent les décrets. «Les intéressés, soulignent la même source, n’auront droit ni à...
(BBC 18/04/17)
Les quatre officiers tchadiens arrêtés pour l'assassinat de 10 militaires lors de l'attaque la semaine dernière d'un convoi qui les transférait vers la prison de Koro-Toro au Nord du Tchad ont été radiés de l'armée. Les militaires radiés sont le colonel Moussa Souleymane Bachar, désigné comme chef du groupement de la garde présidentielle, le capitaine Sébi Ahmat Beguera et les sous-officiers, adjudant Abderamane Djéroua Djikou et sergent Ousmane Youssouf Abakar, rétrogradés en deuxième classe, puis radiés des effectifs des forces armées tchadiennes. Les deux décrets signés du président tchadien, Idriss Deby, ont été lus à la radio et à la Télévision Nationale lundi. Ils indiquent que ces quatre personnes interpellées au lendemain de la mort des 10 militaires à Massaguet...
(RFI 18/04/17)
Au Tchad, les retraités et veuves de l'administration civile et militaire ont bloqué l'accès à la Caisse nationale de retraite en fin de semaine dernière. A l'origine de leur mouvement, le non-paiement des pensions depuis une année en raison de la crise économique. Les retraités n'entendent pas reculer tant qu'une solution n'est pas trouvée. Jean Baptiste Laoukolé, ancien ministre et responsable du Fédération syndicale des fonctionnaires civils, militaires, veufs et orphelins retraités du Tchad, explique pourquoi lui et ses camarades ont bloqué les accès de la Caisse nationale de retraites du Tchad jeudi et vendredi dernier : « Le personnel est là pour verser la pension aux retraités. Et comme le directeur dit qu’il n’a rien, les retraités pensent que...
(RFI 18/04/17)
Une dizaine de jours après l'arrestation de Nadio Kaïna, le leader du mouvement citoyen Lyina (« On est fatigué » en arabe), également président de la branche tchadienne de « Tournons la page », l'un de ses bras droits dans les deux mouvements, Bertrand Solo Gandere, a été arrêté samedi 15 avril; de même que pour Dingamnayel Nelly Versinis, arrêté au cours de la semaine passée. Aujourd'hui, les familles qui sont sans nouvelles des trois activistes se disent très inquiètes. Avocat et ONG s'inquiètent de leur côté de la violation de leurs droits élémentaires dans un Etat tchadien qui serait en train de se durcir. Leur avocat et président de la ligue tchadienne des droits de l'homme se dit «...
(APA 18/04/17)
Suite aux coupures intempestives d’électricité observées ces derniers temps dans la capitale tchadienne, N’Djaména, le ministre du Pétrole et de l’Energie, M. Béchir Madet, a déclaré samedi soir que le gouvernement a décidé d’apporter un appui à la Société Nationale d’Electricité (SNE) pour lui permettre de mieux répondre aux besoins de ses abonnés. Le ministre du Pétrole et de l’Energie informe que, désormais, l’Etat mettra désormais à la disposition de la SNE 14 citernes de gasoil par semaine au lieu de neuf comme par le passé. En plus du nombre des citernes revu en hausse, M. Béchir Madet informe que, le gouvernement a décidé que, la raffinerie de Djermaya, qui envoyait neuf mégawatts à la SNE, devrait augmenter aussi jusqu’à...
(Alwihda 18/04/17)
Qui n’est pas menacé ? Tout le monde est menacé. Les gens qui ont des armes sont connus. On sait qui fait des actes depuis que le système du MPS est arrivé au pouvoir. On connait, j'en suis sûr, les personnes qui ont assassiné, ils sont connus mais ne sont jamais allés en prison. Mêmes tous ceux qui ont pillé le pays et détourné les deniers publics, ça aussi c'est un ...... Le vice-président de l'Union des Syndicats du Tchad (UST), Younous Mahadjir, dans une interview accordée à Alwihda Info, condamne l'assassinat de dix prisonniers en voie de transfèrement à la prison de Koro Toro. Il souligne qu’il s'agit d’une suite logique de la mauvaise gouvernance au Tchad. Par ailleurs,...
(Agence Ecofin 18/04/17)
(Agence Ecofin) - Selon un rapport des commissaires aux comptes Mazars Cameroun et Kpmg Afrique centrale, rendu public le 16 avril, le solde global du compte d’opérations de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a regressé de 3288,31 milliards en 2015 à 1155,95 milliards de FCFA en 2016. Comprendre le vocable « compte d’opérations » c'est se referer à celui ouvert par la Beac au service de contrôle du ministère des Finances de la France. La Beac, d’après ses conventions, doit impérativement y déposer 50% de ses avoirs extérieurs. Toutefois, la convention du 3 octobre 2014 stipule que cette quotité peut être abaissée en deçà de 50% mais, sans être inférieure à 40%. De façon détaillée, indiquent les...
(AFP 15/04/17)
La lutte contre le blanchiment d'argent et le terrorisme ralentissent l'interchangeabilité des billets entre les deux grandes zones utilisant le franc CFA, ont expliqué les gouverneurs des deux banques centrales concernées vendredi à Abidjan. Lié à l'euro par un système de parité fixe, le franc CFA est la monnaie de 14 pays francophones d'Afrique de l'Ouest et centrale, totalisant 155 millions d'habitants: huit appartenant à l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et six à la Communauté économique d'Afrique centrale (Cémac). UEMOA et Cémac sont dotées chacune d'une banque centrale...
(RFI 15/04/17)
Boko Haram a kidnappé les filles de Chibok il y a trois ans. Le retentissement mondial de ces enlèvements n’a pas empêché les jihadistes de continuer à kidnapper des jeunes gens. Certains prisonniers sont libérés contre rançon, ce qui permet aux islamistes de se financer. Jusqu’à 5 000 personnes, surtout des femmes et des enfants, auraient été kidnappées par Boko Haram au Nigeria de 2010 à 2016. Qu’il s’agisse d’exploitation sexuelle, de mariages forcés ou de travail forcé, les jihadistes ont surtout besoin de jeunes. Mais les rapts permettent aussi à Boko Haram de se financer.
(RFI 14/04/17)
Au Tchad, les présumés auteurs de l'attaque du convoi de prisonniers, qui a causé la mort d'une dizaine de personnes dans la nuit de mardi à mercredi, ont été présentés jeudi 13 avril au tribunal correctionnel de Ndjamena. La cour a décidé de confier l'affaire à un juge d'instruction. Mercredi au milieu de la nuit, la télévision tchadienne montre quatre hommes présentés par le procureur général de Ndjamena comme les auteurs de l’attaque du convoi de prisonniers, qui a fait 10 morts dans la nuit de mardi à mercredi. Décontractés, les prisonniers ne manifestent apparemment aucun regret. Une attitude confirmée par le procès-verbal de leur audition, dans lequel ils indiquent avoir agi pour venger un des leurs dont le meurtrier...
(RFI 14/04/17)
Au Tchad, le tribunal qui devait juger ce jeudi 13 avril au matin les quatre militaires interpellés après l'attaque du convoi de prisonniers ayant causé la mort de 10 personnes s'est déclaré incompétent. Le procureur, qui souhaitait une comparution directe des prévenus, a été désavoué par le tribunal. Les choses ont évolué très vite. Dans la nuit de mercredi à jeudi, quatre personnes, dont un chef de groupe de la Garde présidentielle, ont été interpellées et présentées à la télévision nationale par le procureur général comme les présumés auteurs de l’attaque du convoi de prisonniers. Ce jeudi matin, ils ont été présentés en comparution directe au tribunal qui devait décider de leur sort. Après examen, le tribunal s’est déclaré incompétent...
(La Voix de l'Amérique 14/04/17)
La campagne internationale 'Tournons La Page' sollicite l’intervention du chef de l'Etat français pour obtenir la libération de ses coordinateurs arrêtés au Niger et au Tchad. Une lettre ouverte a, à ce sujet, été adressée à François Hollande. "A quelques semaines de la fin de votre mandat, la coordination internationale Tournons La Page vous demande d'user de votre pouvoir d'influence pour qu'ils soient libérés immédiatement et sans condition. Cela constituerait, de la part de la France, un signal fort en faveur du respect des droits des acteurs de la société civile africaine à mener leurs activités militantes et citoyennes sans répression des autorités politiques", indique la lettre ouverte. Tournons la Page rappelle que Maikoul Zodi, Nigérien, et Nadjo Kaina Palmer,...
(APA 14/04/17)
La fédération syndicale des fonctionnaires civils, militaires, veufs et orphelins retraités du Tchad a regroupé ce jeudi ses membres au sein de la caisse nationale des retraités du Tchad (CNRT) pour exiger le paiement des arriérés de pension, déplorant au passage le retard noté dans le traitement de leurs dossiers. «Les pensions de retraite sont des allocations viagères, leur versement aux titulaires ne doit souffrir d’aucun report, ni retard. Nous voulons dire au gouvernement de rendre efficace la gestion de la caisse nationale des retraités du Tchad, cette institution chargée de payer cette allocation viagère aux titulaires», martèle le président de la fédération des retraités, Jean Baptiste Laoukolé. Pour lui, les retraités sont des hommes et femmes âgées, fatigués, vulnérables,...
(APA 14/04/17)
Quatre officiers de l’armée tchadienne impliqués dans l’attaque du convoi des prisonniers de la maison d’arrêt de N’Djaména en transfèrement à la prison de haute sécurité de Koro Toro au Nord du Tchad ont été arrêtés et présentés à la justice ce jeudi. Toutefois, peu après l’ouverture de l’audience correctionnelle au tribunal de grande instance de N’Djaména, le parquet s’est déclaré incompétent et les juges ont renvoyé le dossier à la cour criminelle. Avant leur comparution, le procureur général près la cour d’appel de N’Djaména, Mahouli Bruno, dans une déclaration à la presse, a affirmé que les quatre officiers ont reconnu avoir attaqué le convoi des prisonniers. Selon le procureur général, les quatre présumés auteurs de ce crime ont été...
(La Croix 14/04/17)
Confrontés aux attaques récurrentes des groupes armés djihadistes dans leurs territoires respectifs, cinq États du Sahel ont créé, en février 2014, le G5 Sahel. Qu’est-ce que le G5 Sahel ? Le G5 Sahel ou G5S est une organisation régionale de coopération en matière de développement et sécurité, créée en février 2014 par la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad, cinq pays directement menacés par les différentes organisations djihadistes de la région (Ansar Dine, Al-Qaida au Maghreb islamique, Boko Haram, etc.) En novembre 2015, ces États sahéliens décident de mettre en place une force militaire commune pour lutter contre les nombreux groupes djihadistes du Nord-Mali qui menacent la région entière. Depuis 2012, ce vaste territoire, riche...
(AFP 13/04/17)
Quatre personnes, dont un colonel de la garde présidentielle, ont été présentées jeudi à la justice suite à l'attaque mortelle contre un convoi de soldats prisonniers dans la nuit de mardi à mercredi, a appris l'AFP de sources militaires et judiciaires. "L'affaire sera confiée à un juge d'instruction" avant un "renvoi devant la cour criminelle", a indiqué à l'AFP un avocat sous couvert d'anonymat alors que de nombreux Tchadiens considèrent les quatre accusés comme des "lampistes", a pu constater le correspondant de l'AFP à N'Djamena. Dans la nuit de mardi à mercredi, une dizaine de militaires tchadiens dont un officier supérieur, tous en état d'arrestation, ont été tués au cours de leur transfert vers une prison au nord du pays,...
(AFP 13/04/17)
Une dizaine de militaires tchadiens en état d'arrestation ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi dans l'attaque de leur convoi par des inconnus au cours de leur transfert vers une prison du nord du pays, a-t-on appris de source sécuritaire. "La justice convoyait des prisonniers en attente de jugement et d'autres déjà jugés pour la prison de haute sécurité de Korotoro", a expliqué à l'AFP sous couvert d'anonymat cette source, ajoutant: "le convoi a été attaqué à 60 km (au nord) de N'Djamena par des hommes à bord de grosses cylindrées ...
(APA 13/04/17)
L’attaque d’un convoi de prisonniers en transfèrement vers la prison de Koro Toro à l’extrême Nord du Tchad a fait 11 tués dont les dépouilles sont à la morgue de l’hôpital général de référence nationale (HGRN) de N’Djaména, a APA sur place, mercredi. Le gouvernement n’a fait pour le moment aucune déclaration, mais, selon des sources sécuritaires, il s’agit d’une attaque ciblant un colonel et ses gardes de corps dans le groupe des prisonniers. Fort de 93 détenus, le convoi était parti depuis...

Pages

(Alwihda 14/03/17)
"L’organisation judiciaire actuelle montre des limites de plus en plus inquiétantes, alors même que la paix sociale est conditionnée par une justice de qualité irréprochable ; qui crée de la confiance entre la justice et les justiciables". Au Tchad, c'est la première fois qu'un ministre de la Justice s'en prend aussi ouvertement au système judiciaire et reconnait de façon assez directe les pratiques néfastes des officiers de police et des magistrats -au détriment des citoyens- qui mettent à mal la construction d'un Etat de droit. "L’organisation judiciaire actuelle montre des limites de plus en plus inquiétantes" Ce constat ne provient pas seulement du ministre de la justice mais aussi du Président de la République, et plus directement de l'actuel chef...
(Alwihda 14/03/17)
L'Union Nationale des Etudiants Tchadiens, section de l'université de Ndjamena, demande l'intervention du Président Déby, pour obtenir la libération de 66 étudiants condamnés par la justice, lors d'un point de presse fait par le chargé de communication de l'UNET de l'Universite de N'Djamena, Abdelaziz Ngali, à la faculté d'Ardebdjoumal, ce matin.
(RFI 13/03/17)
Au Tchad, Ahmat Mahamat Hassan, ministre de la Justice, donne un coup de pied dans la fourmilière. Au cours d’une rencontre, jeudi 9 et vendredi 10 mars, avec les magistrats, gendarmes et responsables de la police, le garde des Sceaux a appelé à la fin de la corruption et des pratiques qui fragilisent la paix sociale. Le ministre de la Justice a convié les responsables de la gendarmerie, de la police ainsi que les magistrats pour les appeler à plus de responsabilité. La justice tchadienne ne vaut plus la peine...
(RFI 13/03/17)
Au Tchad, le 5 janvier, le gouvernement avait décidé de fermer sa frontière terrestre avec la Libye. Il évoquait « une grave menace d'infiltration terroriste ». Cette mesure a été ressentie assez durement dans la région du Tibesti dans la mesure où elle dépend des échanges commerciaux avec la Libye. Evoquant, cette fois, des raisons humanitaires, Ndjaména a rouvert, le 3 mars, un poste-frontière, à savoir le point de passage de Wour. Une décision accueillie avec un certain soulagement à Zouar, à l’extrême nord du Tchad, à 1 200 km de Ndjaména. Néanmoins, la situation n’est pas encore revenue à la normale. RFI a pu joindre quelques habitants de Zouar.
(Xinhua 13/03/17)
Le redéployement énergétique est l'un des piliers importants du développement de l'Afrique, a déclaré samedi Amakoé Klutsè président du comité technique d'organisation de la session ordinaire du Comité technique spécialisé (CTS) de l'UA sur les Transports, les Infrastructures interrégionales et transcontinentales, l'Energie et le Tourisme, du 13 au 17 mars à Lomé. Invité au journal de soir de la télévision nationale (TVT), M. Klutsè a indiqué qu'il est important que les pays africains se mettent ensemble pour mutualiser leurs efforts et leurs énergies pour élaborer les projets porteurs, citant comme exemple le projet du barrage hydroélectrique d'Inga en RD.Congo. "La RD. Congo seule ne peut pas financer ce projet, il est important que tous les pays africains se mettent ensemble...
(Le Monde 11/03/17)
La région sahélo-saharienne est au bord d’une explosion de violences sans précédent, décrypte le journaliste mauritanien Mohamed Fall Oumère, spécialiste des mouvements terroristes. L’image postée sur les réseaux sociaux le 2 mars a de quoi inquiéter les états-majors de la France et de ses alliés au Sahel : Iyad Ag-Ghali, le chef incontesté du mouvement Ansar Eddine, entouré par les représentants de quatre autres organisations djihadistes actives au nord du Mali et dans le Sahel en général. A sa droite, Abul Hammam commandant de l’Emirat du Sahara, neuvième région militaire d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), et Amadou Koufa, chef de la brigade Macina, katiba peule d’Ansar Eddine. A sa gauche, Al-Hassan Al-Ansari, deuxième figure du mouvement de Al-Mourabitoun, dirigé par...
(Le Monde 11/03/17)
Le géographe Christian Seignobos publie un beau livre, à la fois scientifique et poétique, qui réunit textes et dessins produits durant cinquante ans d’études de la région. Par Joan Tilouine Plus que le coopérant qu’il fut à ses débuts ou que le chercheur qu’il restera jusqu’au bout, Christian Seignobos est de ces hommes qui prennent le temps d’en consacrer à ceux qu’il rencontre. Et notamment aux peuples du bassin du lac Tchad, un territoire auquel ce géographe a dédié plus de cinquante années de sa vie. Nécessaire, mais insuffisant pour étancher la soif de savoir de ce « boulimique du terrain ». Arrivé dans la région en « petit soldat de la coopération », au lendemain des indépendances, ce grand...
(RFI 10/03/17)
Au Tchad, le Front de l'opposition nouvelle pour l'alternance et le changement (Fonac) est en colère contre le tour de vis opéré par le pouvoir contre les libertés. Le regroupement de l'opposition dénonce surtout les agissements de l'Agence nationale de sécurité (ANS), organe de contre-espionnage, mais qui s'illustre particulièrement ces derniers temps contre les hommes politiques et les journalistes selon Mahamat Ahmat Alhabo, coordonnateur du Fonac. L'ANS enlève et séquestre les citoyens co
(Libération 10/03/17)
Les donateurs réunis à Oslo le 24 février ont évité d’évoquer les responsabilités de la coalition antiterroriste constituée par les armées du Nigeria, du Tchad, du Niger et du Cameroun. La conférence des donateurs qui s’est tenue à Oslo le 24 février a souligné la gravité de la crise humanitaire qui frappe les populations autour du lac Tchad, en particulier dans le Borno (Etat du nord-est du Nigeria). Mais elle a désigné un seul coupable, en l’occurrence le groupe jihadiste Boko Haram. Réunis dans la froideur de l’hiver norvégien et aux antipodes de la chaleur de la saison sèche au Sahel, les décideurs ont évité d’évoquer les responsabilités de la coalition antiterroriste qui réunit les armées du Nigeria, du Tchad,...
(AFP 10/03/17)
Douze pays africains ont lancé jeudi au Congo, à Oyo (400 km au nord de Brazzaville), un "Fonds bleu pour le Bassin du Congo" visant à subventionner des projets au profit des riverains, selon un journaliste de l’AFP. "L’initiative a deux grandes ambitions : la préservation des forêts et des eaux du Bassin du Congo, mais aussi aider les populations à accéder à une meilleure qualité de vie", a expliqué à l’AFP Benazir Hilali. Madame Hilali est la coordonnatrice des projets à la Fondation Brazzaville, partenaire avec le président congolais Sassou Nguesso dans la mise en oeuvre de cette initiative présentée à Marrakech au Maroc lors de la COP22 en novembre 2016. Les projets éligibles aux financements du Fonds bleu...
(Jeune Afrique 09/03/17)
Les manifestations suivent les opérations policières. Le mouvement des étudiants tchadiens dure depuis déjà plusieurs mois et un nouveau palier a été franchi : c'est maintenant contre la répression de leur mouvement qu'ils se mobilisent et essaient de gagner le soutien de leurs enseignants. Le procès en appel des 69 étudiants tchadiens, ouvert le 7 mars, a été reporté sine die selon un militant de l’Union nationale des étudiants tchadiens (UNET). Des peines d’un mois de prison pour outrage à autorité de l’État avaient ...
(Agence Ecofin 09/03/17)
A l'occasion de la semaine nationale de la femme tchadienne, Millicom Tchad rend hommage aux femmes qui travaillent dans cette société à travers les portraits des deux d’entre elles qui occupent des hautes fonctions. Mme Thérèse Djana, Directrice Juridique et Contentieux de Millicom Tchad Grande taille, lunettes à vue claire sur des yeux vifs, un foulard jaune autour du cou, Mme Thérèse Djana dirige le département juridique de Millicom Tchad. Cette ancienne avocate du barreau de Centrafrique avait enseigné le Droit à Abidjan puis à l’université de N’Djamena. Elle se démène avec son équipe pour anticiper les litiges et contentieux. A cet effet, elle conseille le leader de la téléphonie mobile Tigo en matière juridique et légale. « Je joue...
(RFI 08/03/17)
Au Tchad, après un mouvement de grève particulièrement dur de quatre mois, les syndicats du pays menaçaient de reprendre le mouvement ce mardi. Mais finalement après un mois de suspension, la trêve sociale est prolongée d'un nouveau mois. Le gouvernement et la plateforme syndicale ont signé lundi un protocole d'accord, sous la supervision du Comité national du dialogue social. Nous avons obtenu quelque chose pour les travailleurs, c’est pour cela que nous avons accepté de prolonger cette trêve.
(Le Monde 08/03/17)
Les droits des femmes c’est important, mais en Afrique, filles et garçons sont pris dans un cercle vicieux de pauvreté, d’ignorance et de soumission, dénonce Laurent Bossard, de l’OCDE. Par Laurent Bossard Au Mali, au Niger et au Tchad, 40 % des enfants de moins de 5 ans souffrent de retard de croissance. Ces enfants ne consomment pas assez de nutriments. Leur organisme – le cerveau, les os, les muscles – ne reçoit pas suffisamment de vitamines (A, B2, B12…), de calcium, de fer et de zinc. En un mot, pas assez d’énergie pour grandir et se construire. Beaucoup d’entre eux souffriront de maladies chroniques et auront des carences intellectuelles – donc seront peu ou pas scolarisés. Devenus adultes, ils...
(APA 07/03/17)
Le gouvernement tchadien et plusieurs centrales syndicales ont signé lundi à N’Djamena un protocole d’accord aux termes duquel la suspension de la grève générale reste de mise pour que les négociations autour de la plateforme revendicative des travailleurs puissent se poursuivre dans un climat apaisé. Le protocole d’accord a été signé par le ministre tchadien de la Fonction publique et du Travail chargé du dialogue social, Abdelkérim Seid Bauche, le président du Cadre national du dialogue social (CNDS), Ali Abbas Seitchi, et le représentant des centrales syndicales, ...
(Alwihda 07/03/17)
On commence par l'évolution du temps pour la nuit et la journée du 7 mars 2017. L'on connaîtra au cours de la nuit, une brume de poussière qui affectera l'Ouest du Kanem et le Nord du Tchad. Dans la matinée, elle affectera le Sud du Borkou et du Tibesti. La direction générale de la météorologie nationale du Tchad indique que les vents dominants seront du secteur Nord-Est avec une vitesse moyenne de 10 mètres par seconde au Nord du pays tandis qu'au Centre et au Sud, ils seront de direction variable avec des vitesses faibles. Elle rapporte que dans l'après-midi, la visibilité serait vue par la brume sèche sur le Tibesti, le Borkou, le Kanem, le Lac Tchad, l'Ouest de...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Parmi les nouveaux visages incontournables de la Cemac, le tchadien Abbas Mahamat Tolli hérite d'un poste d'autant plus important que la récession économique de la zone ne fait que commencer. Il a été adoubé le 17 février par les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Dix jours après avoir pris ses quartiers dans le vaste bureau de gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), au 15e étage du siège, à Yaoundé. En attendant son installation officielle, Abbas Mahamat Tolli a déjà choisi son directeur de cabinet en la personne du Centrafricain Aimé-Dominique Bida-Kolika, qui avait déjà occupé ce poste du temps du Gabonais Philibert Andzembé (de 2007 à 2010). L’arrivée du...
(France TV Info 07/03/17)
Le Conseil de sécurité de l’ONU visite les pays du bassin du lac Tchad du 3 au 7 mars. Une région ravagée par la secte islamiste Boko Haram. Le groupe serait très affaibli militairement, mais la région qui comprend le Nigeria, le Niger, le Cameroun et le Tchad est plongée dans une grave crise humanitaire. Depuis janvier 2017, la secte islamiste Boko Haram a multiplié embuscades et attentats-suicides dans le nord-est du Nigeria. C’est là que le groupe djihadiste avait lancé ses attaques il y a sept ans, transformant cette région en véritable abattoir. Entre le 25 février et le 1er mars, 7.000 personnes se sont regroupées dans la ville de Chibok, cherchant une protection après des attaques contre leurs...
(RFI 07/03/17)
Avec Marc-Antoine Pérouse de Montclos, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD).
(La Tribune 07/03/17)
La recrudescence ces derniers jours des attaques terroristes dans la zone transfrontalière entre le Mali, le Niger et le Burkina, fait de nouveau amplifier la polémique sur la présence des bases militaires occidentales au Sahel. Alors que les groupes terroristes semblent avoir repris du poil de la bête, l’efficacité des réponses militaires reste encore à prouver surtout avec la facilité avec laquelle ces groupes continuent d’opérer dans la zone. Pendant ce temps, la mise en place de la force mixte régionale se fait toujours attendre et le renforcement des forces étrangères passe de plus en plus mal au sein de l’opinion. Le Niger a été encore victime, ce lundi 6 mars, d'une nouvelle attaque terroriste ayant fait plusieurs morts dans...

Pages

(Xinhua 23/12/16)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Les dirigeants de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) se réunissent vendredi à Yaoundé à l'occasion d'un sommet extraordinaire visant à la recherche de "solutions" pour apaiser des tensions que fait subir à leurs économies l'effondrement des prix du pétrole, leur principale source de revenus en devises. Les travaux du sommet auront lieu au Palais de l'Unité, le siège du pouvoir camerounais à Yaoundé, selon le programme officiel publié par la présidence dès mercredi sur les antennes de Cameroon Radio and Television (CRTV), l'office de radio et télévision public. Sur les six pays de la CEMAC, les présidents Denis Sassou Nguesso du Congo-Brazzaville, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo de la Guinée équatoriale, Faustin Archange Touadéra...
(Agence Ecofin 23/12/16)
(Agence Ecofin) - Christine Lagarde, la directrice générale du FMI est arrivée au Cameroun, où se tient ce 23 décembre, une rencontre d'urgence, des présidents des pays membres de la CEMAC. Sa présence confirme l'option prise par le président camerounais, Paul Biya, d'associer l'institution multilatérale à la validation des solutions qui permettront de faire face aux chocs économiques de la sous-région. Le chef de l'Etat Camerounais a reçu Mme Lagarde durant près d'une heure avant le début de la rencontre, et a expliqué dans son allocution d'ouverture, qu'il avait estimé utile d'inviter la DG du FMI, qui de sa position peut apporter de « précieux conseils » à l'effet de trouver un consensus sur les défis actuels de la sous-région...
(APA 22/12/16)
Les organisations des producteurs des semences du Tchad venus des différentes régions du pays et réunis mercredi à N’Djamena, ont mis sur pied une fédération nationale pour mieux faire face aux maux qui minent le secteur. La mise en place d’une fédération nationale est une recommandation d’un projet financé par la Coopération suisse et mis en œuvre par la Coopération allemande (GTZ) et l’Etat tchadien. La nouvelle structure a pour mission de mieux coordonner leurs activités afin de booster ce secteur qui, selon Arazoin Alexis, producteur dans la région sud du Tchad, est confronté à plusieurs problèmes dont l’insuffisance d’encadrement des semenciers, la non-maîtrise des techniques de production, l’absence d’une structure adéquate pour l’organisation semencière. L’insuffisance et l’accès difficile aux...
(Xinhua 22/12/16)
YAOUNDE, (Xinhua) -- La croissance économique au sein de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) a plongé au quatrième trimestre 2016 et s'établit à environ 1%, révèle une estimation de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). Les prévisions précédentes étaient de 1,7% en octobre, un taux resté presque constant depuis le début de l'année et révélateur d'une tendance au repli inédite due selon la banque centrale à la persistance à la baisse des prix des matières premières dont le pétrole, la principale source de revenus des pays de la région. C'est encore l'argument invoqué dans la nouvelle analyse de la BEAC faisant état d'"une décélération de la croissance économique, plus prononcée qu'initialement prévu, en liaison...
(Agence Ecofin 21/12/16)
(Agence Ecofin) - Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a tenu sa quatrième réunion ordinaire le mardi 20 décembre à Yaoundé (Cameroun), au cours de laquelle le CPM a indiqué que la croissance de la Communauté économique des Etats de la Cemac (Cemac) va se situer à 1,0% en 2016, un taux en baisse comparé au 1,7% annoncé en octobre et au 1,8% prévu en juillet 2016. « Au niveau sous-régional, le CPM a noté une décélération de la croissance, plus prononcée qu’initialement prévu, en liaison avec les effets dépressifs de la morosité du secteur pétrolier sur la demande intérieure et sur le secteur non pétrolier », a expliqué Lucas Abaga...
(APA 19/12/16)
L’Agence française de développement (AFD) a mis à la disposition du Tchad un appui budgétaire de 3,5 milliards de FCFA au terme d’une convention signée par le ministre tchadien des Finances et du Budget, Mbogo Ngabo Seli, et l'ambassadeur de France au Tchad, Philippe Lacoste, a appris APA, samedi. Cette aide entre dans le cadre de l’appui budgétaire qu’apporte l’AFD aux pays qui traversent actuellement une crise financière sans précédent. Il s’agit d’une première tranche de financement de...
(Agence Ecofin 19/12/16)
Ce 19 décembre 2016 s’achève à Libreville l’Assemblée générale constitutive de la Confédération des artisans et des petites entreprises d’Afrique centrale (Capeac) qui a commencé ses assises depuis le 17 décembre. A l’initiative du ministère gabonais de la Promotion des petites et moyennes entreprises, en partenariat avec le Secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), le but de cette assemblée constitutive, est de mettre en place les instances définitives de la Capeac en vue d’une meilleure structuration de l’économie de l’artisanat et des petites entreprises d’Afrique centrale. Le comité d’organisation explique que, la mise sur pied d'une telle confédération est nécessaire parce les deux secteurs dont il est question se heurtent à plusieurs contraintes: notamment...
(Agence Ecofin 16/12/16)
Dans le cadre du processus d’adoption des projets de textes régissant l'exercice de l'activité de la microfinance, le Secrétariat général de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) a organisé, récemment à Libreville, une concertation élargie avec toutes les parties prenantes, afin de passer en revue tous les règlements et les articles ayant particulièrement attiré l’attention et pour lesquels des explications ou des amendements étaient attendus. Le gendarme des établissements financiers de la Communauté économique et montéiare de l'Afrique centrale (Cemac) envisage désormais la possibilité pour une personne agréée en qualité de dirigeant d’un établissement de microfinance (EMF) de première catégorie, affilié à un réseau, d’exercer comme dirigeant dans un autre établissement du même réseau, sur autorisation préalable de la Cobac...
(Jeune Afrique 15/12/16)
Dans le sud du pays, fief de Cotontchad SN, la production d'or blanc remonte en puissance et devrait dépasser les 170 000 tonnes cette année. Mais les difficultés structurelles risquent de retarder le redécollage de l'entreprise publique et de ses fournisseurs. Reportage. À Moundou, capitale économique du pays et berceau de Cotontchad Société nouvelle (Cotontchad SN), le téléphone chauffe. Depuis quelques jours, Abderamane Adoum, le directeur commercial et marketing de l’entreprise publique explose littéralement le forfait de son mobile dans d’interminables discussions avec des partenaires étrangers. « Au niveau interne, le pool bancaire est touché par la crise financière et économique que traverse le pays. Mais on ne peut pas continuer à laisser le coton au champ, explique-t-il. Aussi, nous...
(Financial Afrik 13/12/16)
Dorénavant, un seul certificat d’origine CEEAC/CEMAC,va permettre aux marchandises de circuler dans l’ensemble du territoire Afrique centrale. Une grande avancée vers la libre circulation des marchandises. Les experts du Comité de pilotage de la rationalisation des communautés économiques régionales en Afrique centrale (COPIL/CER-AC) se sont séparés le vendredi 9 novembre dernier à Yaoundé, au terme d’un atelier régional d’harmonisation des instruments des zones de libre-échange de la CEEAC et de la CEMAC. Il en ressort, selon Patrice Libong Badjan, coordonnateur dudit secrétariat technique, que « dorénavant, on aura un seul certificat d’origine CEEAC/CEMAC, qui va permettre aux marchandises de circuler dans l’ensemble du territoire Afrique centrale. Mais, en attendant l’adoption de ce document unique...
(AfricaNews 07/12/16)
Reprise du dialogue, à l’amiable cette fois ci entre le Tchad et Exxon Mobile. L’annonce a été faite par Bechir Madet, le ministre tchadien du Pétrole et de l‘Énergie. “Le gouvernement essaie de trouver une solution amiable acceptable pour les deux parties et la recherche d’un avenir avec la société”, a déclaré Madet dans une interview à la conférence Petrotech à New Delhi. Exxon fait l’objet d’une amende massive après sa condamnation en octobre dernier à verser près de 45 000 milliards de FCFA, soit 74 milliards de dollars à l‘État tchadien ...
(Investir au Cameroun 30/11/16)
La 3ème session du Comité de stabilité financière en Afrique centrale (CSF-AC) s’est achevée le 29 novembre 2016 à Yaoundé, la capitale camerounaise, par une note d’optimisme sur l’état du secteur financier dans les six pays de la CEMAC, que sont le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Tchad et la République centrafricaine. En effet, bien qu’ayant souligné la persistance d’une «conjoncture économique difficile affectant négativement les performances macroéconomiques des Etats de la CEMAC et les acteurs du secteur financier sous-régional», le CSF-AC rassure que «les risques et vulnérabilités affectant le secteur financier» dans cet espace communautaire sont «dans l’ensemble maitrisés». Ces conclusions, qui sont assorties d’une invitation «à la vigilance constante» adressée aux acteurs de la...
(Agence Ecofin 30/11/16)
Réunis le 24 novembre 2016 à Ouagadougou, au Burkina Faso, les experts en régulation des télécommunications des pays membres du G5 Sahel ont décidé de supprimer les frais d’itinérance à l’international, entre eux. Les représentants de la Mauritanie, du Mali, du Burkina Faso, du Niger et du Tchad ont échangé durant leur rencontre sur l’élaboration de la feuille de route nécessaire à l’atteinte de cet objectif. Pour les membres du G5 Sahel, la suppression des frais de roaming constitue une décision majeure, en harmonie avec celle relative à la suppression des visas, décidée par les Chefs d’Etat, et dont les modalités de mise en œuvre sont déjà en cours d’examen par les ministres des Affaires étrangères. Cette suppression du roaming...
(Agence Ecofin 21/11/16)
La ville de N’djamena, la capitale tchadienne, abritera en 2017 le tout premier sommet panafricain sur l’économie numérique et la croissance durable. L’accord pour la tenue de cette rencontre internationale dans le pays, Cissé Kane, le président de la société civile africaine sur la société de l’information (ACSIS), l’a obtenu du président de la République Idriss Déby Itno (photo), le 18 novembre 2016. C’était au cours de l’audience qui lui a été accordée et à laquelle a assisté Mahamat Allahou Taher, le ministre tchadien des Postes et des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Dans le communiqué final de la rencontre entre Idriss Déby Itno et Cissé Kane, il est souligné que le sommet panafricain en préparation devra...
(Agence Ecofin 21/11/16)
Sur la base des comptes déclarés par les 52 établissements bancaires en activité dans la zone CEMAC au 30 juin 2016, seize d’entre elles ont enregistré des pertes, a-t-on appris au sortir d’une récente réunion regroupant les responsables des banques de cet espace communautaire et la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), le gendarme du secteur. A en croire Lucas Abaga Nchama, le gouverneur de la banque centrale des Etats-membres de la Cemac et président de la Cobac, deux banques ce sont ainsi ajoutées à ce groupe d’institutions...
(Journal du Tchad 19/11/16)
Entre une crise économique et une crise géopolitique, le Tchad se lance dans une profonde réforme structurelle. Pris à la gorge par un contexte rude, le gouvernement tente en effet de garder le cap Quels seront les piliers du développement des pays exportateurs de pétrole, maintenant que la valeur marchande de l’or noir est en berne ? Voilà la dure réalité à laquelle se confrontent la plupart des pays en voie de développement qui avaient fait le pari de la rente hydrocarbure. Ce déclin aussi important que subit affecte particulièrement durement le Tchad. Ce vaste pays d’Afrique centrale tirait en effet deux tiers de son PIB et 70 % de ses recettes budgétaires du pétrole. La baisse drastique du prix...
(AFP 18/11/16)
Le gouverneur de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama, a appelé vendredi la France à lancer "une offensive" d'investissements en Afrique, déplorant que l'aide au développement de Paris ait baissé pour le continent. "Mon sentiment est qu'il y a besoin davantage d'investisseurs français en Afrique", a affirmé lors d'une rencontre avec la presse à Paris le gouverneur équatoguinéen, convaincu qu'une "offensive française serait de nature à nous aider à doper la croissance" dans la région. Après avoir constaté qu'il y a "de moins en moins d'investissements français" en Afrique centrale, dans un contexte de concurrence de grands pays émergents comme la Chine...
(APA 18/11/16)
Un projet de production locale d’aliments nutritifs, acquis sur financement de l’Union européenne et devant s’exécuter sur une durée de trois ans (2016-2019), a été lancé jeudi à N’Djamena. Placé sous la supervision des agences des Nations Unies (FAO, OMS, PAM, UNICEF) en lien avec les partenaires du gouvernement tchadien, le projet vise à améliorer l’accès, la disponibilité et l’utilisation d’aliments de complément à haute valeur nutritive pour les enfants de 6 à 24 mois. D’un coût global de cinq millions d’euros (plus de 300 milliards FCFA), le projet de production...
(APA 16/11/16)
Les députés tchadiens ont autorisé le gouvernement à donner son aval à la Société Cotonnière du Tchad-Société Nouvelle à contracter deux crédits de campagne auprès du pool bancaire, a constaté, APA, ce mardi, à l’Assemblée nationale. Il s’agit de deux crédits de campagne, d’un montant global de 124,784 milliards Fcfa, qui sont destinés aux financements de la campagne cotonnière 2016-2017 et de la campagne de productivité 2017-2018. Les députés trouvent que les campagnes de la Société Cotonnière du Tchad-Société Nouvelle sont parfois ‘’inefficaces’’, d’où ses incessantes sollicitations des ...
(Agence Ecofin 16/11/16)
Bien qu’ayant porté plainte contre l’Etat tchadien pour violation flagrante du contrat qui les lie après que celui-ci l’a condamné à verser 44 777 milliards de FCFA pour des arriérés d’impôts, redevances et pénalités, le consortium de Doba, représenté par son chef de fil Exxon Mobil, privilégie la voie de la négociation. Des pourparlers ont démarré entre les deux parties, à la faveur d’une suspension provisoire de la procédure judiciaire. Le consortium de Doba qui exploite le pétrole du prolifique bassin de Doba, dans le Sud du pays, avait été condamné pour des arriérés d’impôts de 300 milliards. Le tribunal a prononcé le paiement de redevances de 483 milliards de FCFA, auxquelles s’ajoute une pénalité exorbitante de 44 294 milliards...

Pages

(Le Monde 23/02/17)
Notre chroniqueur raconte comment le livre saint et la tradition permettent de contre-attaquer et de délégitimer l’idéologie de la secte islamiste Boko Haram. C’est une scène qui s’est souvent répétée ces derniers temps dans plusieurs villages du sud-est du Niger et du nord-est du Nigeria, épicentre des activités de la secte extrémiste nigériane Boko Haram : devant de nombreux témoins, un marabout (érudit musulman) tient un exemplaire du Coran à la main et prononce solennellement la formule d’usage. « Que de ce saint Coran, affirme-t-il, descende la foudre de Dieu sur quiconque aura hébergé un membre de Boko Haram, quiconque, sachant sa présence dans le village, ne l’aura pas dénoncé aux autorités, quiconque aura aidé par la nourriture ou l’information...
(BBC 22/02/17)
Les autorités tchadiennes ont lancé un appel d'offre pour auditer les diplômes de l'ensemble des fonctionnaires et agents du service public du Tchad. Par cet audit, le gouvernement veut s'assurer de l'authenticité des diplômes, assainir et réactualiser le fichier de la solde de la période de 1996 à 2016. Selon le communiqué du ministère de la Fonction publique et du Travail chargé du dialogue social, cette initiative va permettre d'identifier les faux diplômes. L'audit concerne les diplômes de Baccalauréat, le Brevet d'Etude du Premier Cycle supérieur (BEPC) ou Diplômes équivalent, ainsi que le dernier...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Ces dernières semaines, les pays du G5 Sahel ont annoncé la création de deux forces chargées de sécuriser la bande sahélienne, notamment les frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Dans leur ligne de mire, un homme en particulier : Mokhtar Belmokhtar. À la tête d’Al Mourabitoune, la plus grande katiba d’Al Qaïda au Maghreb islamique, numéro deux officieux de l’organisation, Mokhtar Belmokhtar fait peur. En acceptant en 2015 de réintégrer Aqmi, qu’il avait quittée en 2012, il a retrouvé une place de choix au sein de la nébuleuse jihadiste sahélienne. L’Algérien a développé ses alliances au Mali, autour d’Ansar Eddine et de groupes armés proches de Kidal, ainsi qu’en Libye, où se situerait son camp de...
(La Tribune 21/02/17)
Nouvellement élu à la tête de la commission de la communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale, le gabonais Daniel Ona Ondo qui remplace le congolais Pierre Moussa aura pour mission de réorganiser la libre circulation dans la zone. Il aura aussi à cœurs de faire aboutir les discussions entre l'Union européenne et l'Afrique centrale. Les missions du nouveau président de la commission de la communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), Daniel Ona Ondo sont bien connues. A en croire l'actuel premier gabonais Emmanuel Isso Ngondet, il devra travailler sur l'intégration régionale. Selon lui, Daniel Ona Ondo aura pour mission de faire aboutir les projets en cours pour le renforcement de l'intégration sous-régionale qui ont de...
(La Tribune 20/02/17)
Etat d’Afrique centrale, mais n’ayant pas le Fcfa pour monnaie locale, la RDC n’est pas automatiquement éligible pour faire partie de la CEMAC. Mais face à l’ampleur du blanchiment d’argent dans la sous-région, le pays de Joseph Kabila a soumis en 2016 une demande d’adhésion au Groupe d’action sous-régional contre le blanchiment d’argent. Il vient de recevoir un avis favorable. C'est officiel ! La RDC est désormais membre associé du groupe d'action contre le blanchiment d'argent en Afrique centrale (GABAC), une institution mise en place décembre 2000 par les Chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) dans le but d'inscrire la sous-région dans la dynamique...
(RFI 18/02/17)
Faisant état d’«une potentielle grave menace d’infiltration terroriste», le Tchad a décidé le 5 janvier dernier de fermer sa frontière terrestre avec la Libye. Depuis, les régions frontalières sont déclarées «zones d’opérations militaires» et des responsables politiques dénoncent cette situation. Les mesures sécuritaires prises par le gouvernement tchadien ont de graves conséquences pour les populations, notamment dans la région désertique du Tibesti, située à l’extrême nord du Tchad. C'est ce que dénonce Hassan Soukaya Youssouf, ancien secrétaire général du MDJT, (l'ex mouvement rebelle de feu Youssouf Togoimi décédé en 2002) et ancien ministre des Infrastructures du gouvernement tchadien. « Tout le monde se ravitaille à partir de la Libye. Le carburant, le sucre… Les produits de première nécessité. Donc s’il...
(La Tribune 17/02/17)
Pas d'accord de partenariat économique (APE) entre l'UE et la Cemac. La réunion du Conseil des ministres d'Afrique centrale s'est terminée en queue de poisson, sans réussir à lever les réserves des pays à signer un tel accord. Agacée par cette temporisation de la Cemac, l'UE a rompu les négociations. Détails C'est l'agacement qui l'a emporté sur la patience. Lors du sommet extraordinaire de Malabo en juillet 2016, les pressions de l'Union européenne (UE) pour une signature de l'accord de partenariat économique (APE) en octobre 2016, se sont heurtées aux réticences de certains pays...
(Jeune Afrique 17/02/17)
Le cinéaste Mahamat Saleh Haroun a accepté un poste de ministre au sein du gouvernement tchadien. Pour promouvoir son art, dit-il, au risque d’entacher son image. «J’ai le cœur pur et la conscience tranquille », rétorque Mahamat Saleh Haroun à ceux qui lui reprochent d’accepter le poste de ministre du Développement touristique, artisanal et culturel dans un pays, le Tchad, où l’alternance démocratique n’existe pas. Voilà au moins sept ans que le grand cinéaste tchadien (Abouna, Daratt, Un homme qui crie…) et Idriss Déby Itno se connaissent. Je ne ferai pas ce que ma conscience ne me permet pas. En 2010, au lendemain d’un Festival de Cannes où il est distingué, Haroun rencontre le chef de l’État, qui lui demande...
(RFI 15/02/17)
Après le Niger, Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’Etat français au Développement et à la Francophonie, était au Tchad mardi 14 février où il a rencontré le président Idriss Déby et plusieurs membres du gouvernement. Une visite pour évoquer notamment la préparation de la prochaine table ronde des donateurs, qui se tiendra à Paris cette année. Deux conventions de financement ont également été signées. Comme en décembre, la France accorde une aide budgétaire de 5 millions d’euros. Une deuxième convention pour un ...
(RFI 14/02/17)
Au Tchad, il y a un an, un lycéen était tué au cours de manifestations consécutives au viol collectif d'une lycéenne à Ndjamena. Depuis, les agresseurs de la jeune Zouhoura ont été appréhendés et jugés mais le sort du lycéen n'a pas connu la moindre évolution. C'est ce que déplore sa famille, un an après les faits. Il y a un an, des centaines d’élèves sortent dans la rue pour protester contre le viol collectif d’une lycéenne, Zouhoura, par un......
(Jeune Afrique 14/02/17)
Le nouveau président de la Commission de l’UA est un fidèle d’Idriss Déby Itno, et son élection, fin janvier à Addis-Abeba, consacre le retour du Tchad sur le devant de la scène internationale. Ce 30 janvier, lors du 28e sommet de l’Union africaine (UA), il aura fallu attendre le septième et dernier tour de scrutin pour que le Tchadien Moussa Faki Mahamat soit élu. Au tour précédent, trois voix seulement avaient séparé le Tchadien de sa principale rivale, la Kényane Amina Mohamed. Mais qu’importe : la Commission de l’Union africaine (UA) s’est trouvé le 30 janvier un président dont la victoire ne souffre aucune contestation. Fini le psychodrame du duel qui, en 2012, avait opposé Jean Ping et Nkosazana Dlamini-Zuma. Oublié...
(La Tribune 14/02/17)
En vue de donner une chance aux négociations actuellement en cours avec les autorités, les centrales syndicales du Tchad, réunies samedi à N'Djamena en assemblée générale, ont décidé de prolonger la suspension de la grève générale. Une nouvelle trêve de trois semaines qui va du 13 février au 6 mars 2017 a été décidée. L'annonce de la prorogation de la suspension de la grève générale a été faite par les centrales syndicales elles-mêmes dont l'Union nationale des syndicats du Tchad (UST), le Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (Synecs) et la Confédération indépendante des syndicats du Tchad (CIST). Les responsables de ces organisations indiquent que cette décision de repousser l'arrêt de travail marque la volonté de la plateforme...
(Mediapart 14/02/17)
La baisse des cours du pétrole a plongé le Tchad dans la crise économique. Pour y faire face, le président Idriss Déby a mis en place des mesures d'austérité. Au risque de l'impopularité, Déby fait le choix d'une politique responsable. Elle s'accompagne d'une intensification de la lutte contre la corruption et la prévarication au sein des élites. Le Tchad connaît un mouvement de contestation interne important depuis que la crise économique frappe durement le pays. Les aléas du climat et bien entendu l’effondrement des cours du pétrole ont provoqué une diminution proportionnellement encore plus importante du budget de l’Etat tchadien. Face à cet état de fait, n’importe quel gouvernement ne dispose généralement que de deux grandes options. La première, que...
(La Tribune 14/02/17)
Le débat sur l'absence du Sénégal dans le G5 Sahel s'impose de plus en plus ces derniers jours. A l'heure de mettre en place une force conjointe de la plate-forme régionale contre le terrorisme, plusieurs observateurs, notamment sénégalais, déplorent que le Sénégal n'y soit pas associé. Question épineuse, celle de l'absence du Sénégal du cadre régional que forme le G5 Sahel. Constitué du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, il a été mis en place lors de la rencontre des chefs d'Etat des pays concernés à Nouackchott, il y a trois ans. Selon la présidence du groupe, son objectif est de prévenir et lutter contre l'insécurité dans la zone en utilisant de la meilleure...
(RFI 13/02/17)
Au Tchad, de vives tensions ont opposé les habitants de Mongo dans le centre du pays. Une bagarre entre lycéens a dégénéré provoquant la mort de deux personnes et une dizaine de blessés. C’est une dispute entre deux lycéens ce jeudi 9 février qui s’est transformée en bagarre rangée entre deux familles ce vendredi 10 février. Un des deux camps appartenant à un chef militaire de la région, des armes ont été utilisées. On a tiré sur des élèves qui protestaient, faisant sur le coup un mort et une dizaine de blessés, dont plusieurs graves. Transport vers Ndjaména Les élèves grièvement blessés ont été transportés sur Ndjaména, mais au cours du transfert, une des victimes a succombé à ses blessures,...
(Jeune Afrique 13/02/17)
Amateur de dossiers sulfureux, l’enfant terrible du barreau dakarois, El Hadji Diouf, a défendu jusqu’au bout l’ex-dictateur gambien Yahya Jammeh. Envers et contre tous. «Il est excessif et tapageur mais c’est un vrai tribun. » « Il a toujours eu ce style, c’est un avocat qui dit ce qu’il pense. » « Il n’a aucune limite, et la vulgarité de ses sorties salit la profession. » Au palais de justice de Dakar, les confrères d’El Hadji Diouf, 57 ans, naviguent entre respect, admiration et agacement lorsqu’on évoque l’enfant terrible du barreau sénégalais. Silhouette trapue et voix rocailleuse, adepte depuis toujours de la provocation XXL, Diouf a enfourché en décembre un cheval de bataille controversé en devenant l’avocat médiatique – et...
(RFI 11/02/17)
Au Tchad, la plateforme des syndicats, qui a mené la grève pendant quatre mois avant de la suspendre en début d’année, donne trois semaines de plus au gouvernement. C’est ce lundi 13 février que l’ultimatum initialement accordé au gouvernement par les syndicats pour répondre à leurs revendications devait arriver à terme, mais les grévistes ont décidé d’accorder trois semaines de plus au nouveau gouvernement formé il y a seulement une semaine. C’est pour faire preuve de bonne volonté que les syndicats disent avoir accordé trois semaines supplémentaires au gouvernement pour répondre aux revendications des grévistes qui ont bloqué l’administration publique pendant quatre mois. Les travailleurs tchadiens s’étaient mis en grève pour revendiquer le paiement des arriérés de salaire, des primes,...
(BFM TV 11/02/17)
Le FC Metz a suspendu son contrat de sponsor maillot avec le Tchad. Le club n’a pas reçu la totalité de l’argent contractuellement prévu depuis l’accord signé avec le pays africain l’été dernier. Le mercato du FC Metz continue. Le club mosellan enregistre un nouveau départ, mais cette fois, ce n’est pas un joueur mais un sponsor qui va quitter le maillot du 12e de Ligue 1. L’accord avec le Tchad signé l’été dernier est suspendu à cause d’importantes difficultés pour honorer certaines échéances de paiements contractuellement de la société LC2. Pour autant, cette décision ne présage pas l’arrêt définitif des discussions entre les deux parties. Le club grenat a mandaté l’agence Sport Vision pour poursuivre les discussions dans le...
(RFI 10/02/17)
Mahamat Saleh Haroun, est le nouveau ministre tchadien du Développement touristique, artisanal et culturel... Au Tchad et partout en Afrique, la nouvelle fait sensation. Pourquoi le célèbre cinéaste, qui a été primé à Cannes en 2010, accepte d’entrer en politique et de participer à un gouvernement d’Idriss Déby ? Avant son départ pour Ndjamena, le réalisateur d’Un homme qui crie, répond aux questions de Christophe Boisbouvier. « J’ai accepté [d'entrer au gouvernement tchadien, NDLR] parce que le président de la République me l’a demandé. J’aimerai bien que le Tchad ne...
(La Tribune 08/02/17)
L’ambition des pays membres du G5 Sahel de lancer une nouvelle compagnie aérienne régionale a été réactivée à l’issue du dernier sommet des chefs d’Etat de l’organisation qui vient de se tenir à Bamako au Mali. Baptisée « Air Sahel », les arguments justifiant la création de cette compagnie destinée à promouvoir l’intégration régionale, sont valables. Toutefois, la viabilité économique de la compagnie reste sujette à caution au vu de la situation sur le marché régional. On croyait un temps le projet enterré, puisqu'officiellement, le lancement par les 5 pays membres du G5 Sahel de la compagnie aérienne régionale, « Air Sahel », devait intervenir au courant de ce mois de février. C'est en tout cas ce qui était prévu...

Pages