Samedi 27 Mai 2017

Tchad

(Afrique sur 7 25/04/17)
Le conclave qui a réuni au Tchad les pays africains membres de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), à savoir le Cameroun, le Nigeria, le Niger, la République Centrafricaine, la Lybie et le Tchad, a permis de dégager un budget de fonctionnement de plus de 16 milliards FCfa, nous révèle Apanews. Les pays africains de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) étaient réunis en février dernier en Conseil des Ministres inter-Etats pour adopter un budget de fonctionnement de 16,3 milliards de francs Cfa. Il s’agit d’une somme qui sera réunie grâce à l’effort conjugué des pays membres que sont le Cameroun, le Niger, le Nigéria, la République Centrafricaine (RCA), la Libye, le Tchad ainsi que des...
(RFI 25/04/17)
Au Tchad, le Conseil statutaire de l'Union nationale pour le développement et le renouveau, le parti du chef de file de l'opposition Saleh Kebzabo, s'est achevé ce dimanche. Ce fut l'occasion pour le parti l'UNDR d'interpeller la communauté internationale sur le soutien que reçoit le président Idriss Déby alors que la démocratie et les droits de l'homme ne sont pas respectés au Tchad. Au-delà du côté administratif, le Conseil statutaire de l’UNDR a voulu profiter des trois jours de réunions pour contester à nouveau les résultats de la présidentielle d’avril 2016 remportée, selon le parti, par le président Idriss Déby Itno dans un contexte de violation des droits de l’homme. Pour Saleh Kebzabo, c’est surtout l’attitude des Etats-Unis, de la...
(RFI 25/04/17)
Au Tchad, trois militants de la société civile détenus au secret ont été remis à la police judiciaire lundi. Les militants du mouvement citoyen Iyina et le coordonnateur du Collectif tchadien contre la vie chère ont organisé des manifestations pour protester contre la réélection il y a un an du président de la République, la mauvaise gestion du pays et la cherté de la vie. C’est lundi en milieu de journée que les trois militants de la société civile sont arrivés dans les locaux de la police judiciaire. D’où venaient-ils ? Eux-mêmes ne le savent pas puisqu’ils ont quitté leur lieu de détention les yeux bandés. Nadjo Kaïna, porte-parole du mouvement citoyen Iyina, et Sollo Bertrand Ngandjei, rapporteur de ce...
(RFI 25/04/17)
Les Tchadiens ont dû attendre 25 ans avant de voir leur ancien dictateur Hissène Habré traduit en justice au Sénégal. Du côté de la Gambie, cela ne fait que trois mois que l'ancien dictateur, Yahya Jammeh, a perdu les élections et a fui en Guinée équatoriale. Des deux côtés, des familles ont perdu des proches, et des victimes réclament justice et réparation. Même si les deux cas sont très différents, et que Yahya Jammeh court beaucoup moins de risques en Guinée équatoriale, que Habré au Sénégal, une rencontre s'est déroulée ce lundi au Kairaba Hôtel, près de Banjul, pour un partage d'expérience entre les deux...
(AfricaNews 25/04/17)
Conakry, la capitale guinéenne accueillait ce lundi une réunion de certains responsables de l’Union africaine. À l’ordre du jour, une réflexion sur la réforme de l’organisation panafricaine annoncée au sommet d’Addis-Abeba en janvier dernier. Il était notamment question pour les chefs d‘État rwandais Paul Kagamé – en charge de la réforme des institutions – et tchadien Idriss Déby, de même que le président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki, réunis autour du président guinéen Alpha Condé, par ailleurs président en exercice de l’Union africaine de consolider l’application des réformes institutionnelles prises au sommet d’Addis-Abeba. Entre autres mesures évoquées, le prélèvement de 2 % sur les importations imputé à tous les États membres de l’UA, mais aussi la mise...
(Le Monde 25/04/17)
Le directeur adjoint du département Afrique du Fonds monétaire international, Roger Nord, assure que les programmes sociaux des Etats pourront être préservés. C’était il y a quatre mois. Le 23 décembre 2016, les dirigeants des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), réunis en sommet à Yaoundé, au Cameroun, décidaient d’en appeler au soutien financier du Fonds monétaire international (FMI). La morosité ambiante ne laissait plus guère de choix aux économies de cette sous-région de la zone franc, ultra dépendantes de la rente pétrolière : dans le sillage de la chute des cours, leur croissance s’est effondrée, tout comme leurs recettes budgétaires, tandis que les déficits se sont creusés dangereusement. Le recours à l’institution de Bretton...
(APA 25/04/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) vient de lancer un avis de sélection internationale ouverte pour le placement des fonds de sa Caisse de retraite (CRBC) en actifs financiers, libellés en FCFA, dans les zones de la Communauté économique et monétaire des États de l'Afrique centrale (CEMAC) et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Le plan de retraite de l’Institut d’émission est financé par ses contributions propres ainsi que celles de son personnel, sur la base de pourcentages spécifiques liés au régime à cotisations définies. La gestion de ces ressources est confiée, contre rémunération sur la base de mandats de gestion, à des institutions spécialisées dans l’administration des portefeuilles d’actifs financiers. La CRBC a...
(Autre média 25/04/17)
Lors de son déplacement à Djibouti dimanche, le secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis a ouvertement salué l’importance des missions sécuritaires que mène la France en Afrique et plus particulièrement dans la région du Sahel. Les français « ont toujours prouvé qu’ils étaient là quand il fallait faire face » aux réseaux extrémistes, a déclaré Jim Mattis lors d’un point de presse donné à Djibouti où se trouve la seule base militaire américaine sur le continent africain. Poursuivant son éloge à l’égard de la politique sahélienne de l’Hexagone, le secrétaire américain à la Défense a affirmé: « je n’ai pas de doute que les français continueront de prendre les meilleures décisions pour leur propre intérêt et que les terroristes...
(APA 24/04/17)
APA-Ndjaména (Tchad) - Le chef de l’Etat tchadien, Idriss Déby Itno, a quitté N’Djaména ce dimanche pour Conakry, la capitale guinéenne, informe un communiqué de la direction générale de la communication de la présidence de la République. En Guinée, Idriss Déby Itno aura une rencontre avec ses homologues Alpha Condé, président en exercice de l’Union africaine et rwandais, Paul Kagamé, en charge des réformes de l’organisation panafricaine, précise encore le communiqué. Le président Alpha Condé a été désigné en janvier 2017 par ses pairs président en exercice de l’UA pour un an, succédant à son homologue tchadien Idiss Déby Itno.
(RFI 22/04/17)
L'Afrique en marche va parler médecine aujourd'hui au Tchad, avec la naissance de Dawa Mobile-Health, un laboratoire de santé mobile et connecté destiné à dépister la bilharziose. Cette maladie provient d'un parasite qui s'attrape en se baignant dans des eaux stagnantes. Le parasite passe par la peau et migre ensuite vers la vessie en créant des lésions. Bien que cette maladie soit facile à dépister (un simple test d'urine suffit) et à soigner, elle est le deuxième problème de santé publique le plus important du pays. Le docteur Didier Lalagne a donc inventé une solution de dépistage adaptée, qu'il expérimente depuis le mois de février.
(Alwihda 22/04/17)
Un meeting qui devait être tenu demain au stade du 6ème Arrondissement de la ville de N’djamena, vient d'être annulé par le gouvernement, a, appris Alwidha Info ce soir. L'UNDR (Union Nationale Pour le Développement et le Renouveau) a réuni plusieurs centaines de partisans et militants à la maison de la femme pour célébrer le 25ème anniversaire du principal parti d'opposition au Tchad. Un meeting qui devait être tenu demain au stade du 6ème Arrondissement de la ville de N’djamena, vient d'être annulé par le gouvernement, a-t-on appris ce soir. Le Président de l'UNDR, Saleh Kebzabo a appelé les partenaires du Tchad, notamment la France, les Etats-Unis et l'Union Européenne, à faire "un choix. "Le moment est venu d’interpeller sans...
(Autre média 21/04/17)
Le Tchad est visiblement entré dans une période où il n’est pas bon de contester la politique menée par un exécutif au mandat remis en cause. Depuis sa réélection en 2016, le président Déby fait face à une opposition très remontée et les arrestations contre les militants de la société civile se multiplient depuis le début du mois d’avril. Trois figures de proue sont actuellement en prison sans qu’aucun motif n’ait été donné à leurs avocats. Le Tchad est-il en train de suivre une pente dangereuse vers une dictature autoritaire ? La ...
(Dw-World 21/04/17)
Trois acteurs de la société civile sont toujours détenus en lieux inconnus. Les autorités promettent de les déférer devant la justice. "C'est une avalanche qui ne finit pas" (Dobian Assingar, FIDH, Tchad) Au Tchad, les acteurs de la société civile dénoncent un acharnement du pouvoir contre les organisations indépendantes. Certains des leaders ont été arrêtés, détenus dans des lieux inconnus, d’autres vivent dans la clandestinité. C'est un simple appel au port du rouge qui a attiré à ces acteurs, les foudres des autorités tchadiennes, selon Dobian Assingar, représentant de la FIDH en Afrique centrale. Après Nadjo Kaina du mouvement citoyen "Iyina", enlevé le 6 avril au lendemain de la mobilisation contre la mauvaise gouvernance dans le pays, trois autres activistes...
(Xinhua 21/04/17)
Le Cameroun annonce son intention de s'associer avec le Tchad et la République centrafricaine (RCA), deux pays voisins avec lesquels il partage des frontières autour desquelles s'activent des bandes armées, pour la création d'un mécanisme commun en vue d'endiguer cette menace et les trafics illicites en tous genres qu'elle engendre. Recevant son homologue centrafricain Joseph Yakété mardi à Yaoundé pour des discussions visant la formalisation de la coopération militaire bilatérale souhaitée par les autorités de Bangui, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, a présenté "le contrôle du triangle Cameroun-RCA-Tchad" comme une priorité de premier ordre. Crime organisé, circulation illicite d'armes, trafics d'êtres humains et de drogues, criminalité et grand banditisme, contrebande, terrorisme :...
(APA 21/04/17)
Le porte-parole par intérim du gouvernement guinéen, Moustapha Mamy Diaby, et ministre des Télécommunications, a annoncé ce jeudi l’arrivée imminente à Conakry des présidents Idriss Déby du Tchad et Paul Kagamé du Rwanda pour des consultations liées à la refonte de l’Union africaine (UA). « Le Chef de l’Etat a informé le Conseil de l’arrivée de leurs excellences Paul Kagamé et Idriss Déby Itno respectivement président du Rwanda et président du Tchad dans le cadre des consultations sur le projet de réforme des institutions de l’Union Africaine », a indiqué M. Diaby au terme du conseil des ministres. Pour l'heure, ni la date exacte de la visite ni la durée du séjour n'a été précisée. En janvier dernier, le président...
(APA 21/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Plus de 300 camions bourrés de marchandises en provenance du Cameroun sont bloqués à Ndjamena, au Tchad, suite à une grève initiée par des commerçants tchadiens, a-t-on appris vendredi auprès du Syndicat des camionneurs du Cameroun. Selon des sources concordantes, dans la capitale tchadienne, cela fait trois trois semaines que les marchandises, convoyées depuis Douala, attendent d’être livrées aux commerçants tchadiens. L’impasse provient de ce que les commerçants et importateurs tchadiens sont en grève depuis plusieurs semaines. A l’origine de cette situation embarrassante et source de pertes d’argent pour les transporteurs locaux, il y a les récents ajustements opérés par les autorités tchadiennes sur les droits de douanes; y compris la révision à la hausse...
(APA 20/04/17)
L’ambassadeur de la République populaire de Chine au Tchad, Wu Jie, a remis, jeudi à N’Djamena, un chèque de 14 millions FCFA au recteur de l’Université de N’Djamena, en guise d’appui à la réalisation des œuvres universitaires. «Le gouvernement chinois attache une grande importance à l’éducation et soutient les efforts du gouvernement tchadien», a déclaré le diplomate, peu après la remise du chèque. Tout en rassurant que ce geste ne sera pas le dernier, il a souligné l’importance particulière ...
(RFI 20/04/17)
L'ONU et l'Union africaine (UA) continuent de renforcer leur partenariat. Pour son premier déplacement à New York en tant que président de la commission de l'UA, le Tchadien Moussa Faki Mahamat a donc signé avec Antonio Guterres, le secrétaire général, un accord-cadre qui renforce la collaboration des deux organisations dans le domaine de la paix et de la sécurité. Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau Les deux hommes avaient déjà posé les jalons de cette collaboration renforcée en janvier dernier à ...
(Afrique sur 7 19/04/17)
Hissène Habré sera situé sur son sort le 27 avril prochain. C’est la date choisie par la cour d’appel des CAE pour rendre son verdict dans l’affaire de l’ex-président tchadien. Après l’ouverture de son procès en appel, le 9 janvier dernier, Hissène Habré est encore dans l’attente du verdict. Mais ce ne sera plus pour longtemps, car la cour d’appel des Chambres africaines extraordinaires (CAE) rendra son verdict bientôt. C’est plus précisément le 27 avril prochain que le juge malien Wafi Ougadèye, président de ladite cour, se prononcera. Les...
(La Voix de l'Amérique 19/04/17)
Au Tchad, trois leaders de de la société civile arrêtés par l’ANS (Agence nationale de sécurité) sont toujours détenus dans des prisons secrètes. Les organisations pour la défense des droits de l’Homme exigent leurs libérations. Arrêtés les 6, 12 et 14 avril dernier par les agents de l’ANS, les trois leaders de la société civile notamment Nadji Kaina, Bertrand Solloh Ngandjeï du Mouvement Citoyen IYINA et Dingamnayel Nely Versinis du collectif tchadien contre la vie chère ne sont pas présentés à un juge, ni à leur avocat. Cette situation préoccupe leurs parents et les défenseurs des droits de l’Homme. Me Midaye Guerimbaye est le président de la Ligue tchadienne des Droits de l’Homme. Pour lui, le Tchad est un pays...

Pages

(AFP 23/03/17)
Un Français, employé d'une compagnie minière, a été enlevé jeudi matin près d'Abéché, dans l'est du Tchad, a annoncé une source militaire française à des journalistes. "Tous les moyens sont mobilisés pour obtenir sa libération", a ajouté cette source. L'information a été confirmée par le ministère français des Affaires étrangères. Le ministre tchadien de la Sécurité publique a confirmé à l'AFP l'enlèvement et apporté quelques précisions. "Il a été enlevé dans une localité située à 50 km de Goz Beida", à 200 km au sud d'Abéché, a indiqué Ahmat Bachir...
(AFP 23/03/17)
La candidate d'extrême droite à l'élection présidentielle française, Marine Le Pen, a évoqué la menace "quotidienne" du terrorisme, réagissant à l'attentat de Londres, lors d'une visite au Tchad dans le cadre de sa campagne. "Je présente ma compassion à l'égard du peuple britannique. Ceci prouve que la menace n'est pas derrière nous mais qu'elle est avec nous, quotidienne, et qu'elle prend de plus en plus la forme d'un terrorisme individuel", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à N'Djamena. La présidente du Front national a jugé d'autre part que la démission du ministre français de l'Intérieur, Bruno Le Roux, représentait "une faille sécuritaire". "On est en pleine lutte antiterroriste et cette instabilité au ministère de l'Intérieur nous pose un problème...
(Europe 1 23/03/17)
Un ressortissant français a été enlevé au sud de la ville d'Abéché, au Tchad, a appris Europe 1 de source militaire française. Un Français a été enlevé jeudi matin au Tchad, au sud de la ville d'Abéché, dans l'est du pays, a indiqué le ministère des Affaires étrangères, confirmant ainsi une information apprise par Europe 1 de source militaire française. "Tous les moyens sont mobilisés pour obtenir sa libération", indique-t-on de même source. Un employé d'une société minière. Il s'agit d'un civil, a précisé une source militaire à l'AFP. Selon les informations d'Europe 1, ce ressortissant français est un employé d'une société minière, âgé d'une soixantaine d'années. Il aurait été enlevé par plusieurs hommes alors qu'il transportait la paie des...
(APA 23/03/17)
Les réfugiés centrafricains du Tchad et leurs communautés d’accueil vont bénéficier d’une assistance de la part de la Banque mondiale, annonce l’institution financière dans un communiqué rendu public mercredi, au lendemain d’une mission menée dans les zones de refuge des réfugiés. Selon la Banque mondiale dont les agents étaient accompagnés de ceux du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) et des Nations Unies, les réfugiés centrafricains établis au Tchad tout comme leurs hôtes sont confrontés à des difficultés de toutes sortes. Les hôtes des réfugiés subissent les conséquences d’une forte pression démographique et n’ont aucun appui, sans compter qu’ils ont un faible accès aux infrastructures et services de base, note le communiqué avant de souligner que ‘’Cette...
(Le Télégramme 23/03/17)
Un ressortissant français a été enlevé ce jeudi matin près d'Abéché, dans l'est du Tchad, a annoncé une source militaire française. "Tous les moyens sont mobilisés pour obtenir sa libération", a ajouté cette source. "Nous confirmons l’enlèvement d’un ressortissant français au Tchad. Nous sommes mobilisés en lien avec les autorités tchadiennes pour parvenir à la libération de notre compatriote", a de son côté indiqué le Quai d'Orsay.
(APA 23/03/17)
Un ressortissant français, employé d’une société privée au Tchad a été enlevé, ce jeudi, aux environs de 7H (Gmt, locales) dans la région du Sila à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Goz-Béida, près du village Ndoroti, à l’Est du pays non loin de la frontière avec le Soudan, annoncé un communiqué du ministère tchadien de la communication. Le ressortissant français dont l’identité n’a pas été dévoilé par le gouvernement tchadien dans son communiqué serait un civil qui travaille pour une société privée mais non un humanitaire, informe quelques sources proches du dossier. Tout en condamnant cet acte qu’il qualifie d’odieux, le gouvernement tchadien fait savoir que les opérations de recherche ont été déclenchées dans toute la région...
(Autre média 23/03/17)
Un ressortissant français a été enlevé au Tchad dans la région d'Abéché, d'après une source militaire française. Il s'agit d'un civil, a précisé cette source, indiquant que "tous les moyens sont mobilisés pour obtenir sa libération". Une source au sein des services de sécurité tchadiens a déclaré qu'il travaillait pour une entreprise française. "Les recherches sont en cours. Nous n'avons pour le moment aucune idée sur les ravisseurs et leur destination", a-t-elle déclaré. Via un communiqué, le ministère français des Affaires étrangères a d'ores et déjà confirmé cet enlèvement : "Nous sommes mobilisés en lien avec les autorités tchadiennes pour parvenir à la libération de notre compatriote". Selon RFI, l'enlèvement aurait pu survenir dans la région du Sila, plus au...
(Xinhua 22/03/17)
La reprise des opérations militaires dans la région du Lac risque de provoquer des conséquences humanitaires, notamment en termes de protection et d'accès, prévient le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Tchad, dans son dernier bulletin. La Force multinationale mixte (FMM), qui intervient dans les pays du bassin du Lac Tchad sous l'égide de l'Union africaine, a annoncé le début de nouvelles opérations militaires dans la région depuis le mois de février 2017. "La situation sécuritaire demeure relativement calme au Tchad, en dépit des opérations en cours, mais celles-ci pourraient avoir un impact sur l'accès humanitaire dans les semaines à venir", affirme le document d'OCHA. La communauté humanitaire se prépare à de potentiels nouveaux déplacements de populations...
(APA 22/03/17)
Les 42 maires du Tchad, élus pour la première fois en 2012, ont entamé ce mardi une formation sur la gestion communale des services publics d’eau et d’assainissement. I La formation organisée en partenariat avec la représentation de l’Union européenne à N’Djaména, regroupe plusieurs cadres et techniciens tchadiens et leurs partenaires. L’objectif est d’outiller les maires élus des communes du Tchad des connaissances nécessaires pour une bonne gestion de services publics d’eau et d’assainissement. Au cours des assises de 5 jours, plusieurs thèmes seront détaillés aux maires du Tchad, notamment, «la gestion optimale et l’accès à l’eau potable et l’assainissement de la ville, le rôle des acteurs et perspectif des changements à venir pour les communes». La tenue de cette...
(AFP 20/03/17)
Les petits Gabonais vont-ils perdre leur année scolaire à cause d'une grève illimitée dans l'éducation nationale ? Comme dans d'autres pays africains, les autorités s'activaient lundi à dissiper le spectre d'une "année blanche", après avoir interdit d'activité une confédération syndicale d'enseignants grévistes. Gabon, mais aussi Cameroun, Tchad et Centrafrique: les risques d'une année scolaire non-validée faute d'heures de cours suffisantes existent dans plusieurs pays d'Afrique centrale, sur fond de crise économique et de tensions politiques. Le problème éducatif se pose surtout au Gabon, en proie à des crispations post-électorales depuis la réélection contestée du président Ali Bongo en août dernier face à son rival Jean Ping. Le Gabon affiche l'un des taux de scolarisation les plus élevés d'Afrique subsaharienne (96%,...
(RFI 20/03/17)
Après une longue période de grève suite à la réduction des indemnités des fonctionnaires et du droit de grève, les syndicats ont décidé de suspendre la grève pour faciliter le dialogue avec le gouvernement. Jeudi, un comité technique chargé de discuter des points de divergence a été mis en place et dès vendredi, le 17 mars, il a tenu sa première rencontre. La réunion de ce vendredi était surtout une rencontre de cadrage. Il faut s’entendre sur la méthode de travail. « Nous nous sommes réunis avec nos partenaires, pour d'abord définir les modalités de travail », explique Abdelkérim Séïd Bauche, ministre de la Fonction publique et du dialogue social. « C’est très important dans une organisation d’avoir un plan...
(RFI 20/03/17)
Au Tchad, les autorités annoncent vouloir porter plainte contre X pour les actes de vandalisme perpétrés sur des peintures rupestres du site d’Archei, dans le massif de l’Ennedi, dans le nord-est du pays. L’ensemble de ce massif est classé depuis l’an dernier au patrimoine mondial de l’humanité, à la fois pour ses paysages et pour ses milliers de peintures et gravures qui en font, selon l’Unesco, une des plus grandes collections d’art rupestre au Sahara… Des trésors qui en disent long sur l’histoire de cette partie du continent, comme le souligne Yves Gauthier, spécialiste de l’art rupestre de cette région qu’il sillonne très régulièrement avec des voyageurs. Il répond aux questions de Sarah Tisseyre. « Il y a 3 000...
(Jeune Afrique 18/03/17)
Auparavant expert international en énergie et pétrole pour le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), Mahaman Laouan Gaya a pris la tête en juillet 2015 de l’Association des producteurs de pétrole africains (Appa), dont il est devenu le nouveau secrétaire exécutif. Fondée en 1987 à Lagos, au Nigeria, cette institution désormais basée à Brazzaville, en République du Congo, compte à présent dix-huit pays membres. Pour Jeune Afrique, Mahaman Laouan Gaya revient notamment sur la nécessité d’un véritable marché pétrolier africain capable de tenir tête à la concurrence internationale et sur la réforme à venir qui doit donner les moyens de ses ambitions à l’organisation. Jeune Afrique : Vous achevez un séjour d’une semaine à N’Djamena, au Tchad. Quel...
(Xinhua 17/03/17)
Au Tchad, l'Association pour la défense des consommateurs (ADC) a lancé mercredi une pétition contre les nouvelles innovations de la loi des finances 2017, les accusant de renchérir les coûts des services de la téléphonie mobile. Avec cette pétition, l'ADC veut exhorter les Tchadiens à exprimer leur désapprobation contre la loi des finances 2017 qui comporte beaucoup des mesures antisociales, selon son secrétaire général, Daouda Elhadj Adam. La pétition a été lancée en marge de la célébration de la journée internationale du consommateur, célébrée sous le thème "le droit du consommateur ...
(France Info 17/03/17)
Une cérémonie militaire s'est déroulée tôt ce matin dans la cour du quartier Ruty à Besançon. L'état major de la 1ère division envoie 40 soldats au Tchad. 20 hommes partiront le 25 mars, 20 autres le 31 mars. D'autres militaires bisontins déjà sur place vont rentrer. La 1ère division de Besançon est à la tête pendant un an de l'opération Barkhane. Une opération où 4000 militaires sont déployés. Le poste de commandement inter-armées qui regroupe 300 personnes est installé à N'Djamena au Tchad. Les militaires bisontins partent pour une mission de six mois. L'opération Barkhane menée par l'armée française vise à lutter contre les groupes armés djihadistes salafistes dans toute la région du Sahel. Lancée en août 2014, elle a...
(Xinhua 16/03/17)
La 11ème édition de l'exercice militaire Flintlock s'est achevée mercredi dans la capitale tchadienne par deux grandes démonstrations militaires et humanitaires. Ces démonstrations, faites sur deux sites (le camp militaire de Mara Tchad et la base des opérations de Flintlock 2017 située à l'aéroport international Hassan Djamouss de N'Djaména) sont "la quintessence de toutes les manœuvres qui se sont déroulées" depuis le 27 février dernier, date de lancement de l'exercice, a déclaré le directeur des opérations, le général tchadien Zakaria Ngonbongué. L'objectif de cet exercice organisé et sponsorisé par le Commandement militaire des Etats-Unis en Afrique (United States Africom Command, AFRICOM) dans le nord et l'ouest du continent africain, était de renforcer les capacités de prévention, d'action et de réaction...
(APA 16/03/17)
La circulation dans des voitures à vitre teintée ou sombre est interdite à N’Djaména la capitale du Tchad et sur l’ensemble du territoire national pour des raisons sécuritaires. La décision a été annoncée par le ministre tchadien de la sécurité publique et de l’immigration, Ahmat Mahamat Bachir qui a fait une déclaration ce mercredi dans la salle de réunion de la mairie centrale de N’Djaména en présence de plusieurs responsables communaux et des forces de l’ordre. Le ministre Ahmat Mahamat Bachir déclare que, la circulation des voitures à vitre fumée ou teintée est interdite. Un arrêté est pris dans ce sens insiste-t-il tout en justifiant que, compte tenu du contexte sécuritaire, les malfaiteurs utilisent ces véhicules dont les vitres sont...
(Xinhua 16/03/17)
Une caravane médicale de onze médecins venus de l'Université Al-Azhar d'Egypte offre, depuis dimanche, des soins gratuits à Abéché, la principale ville de l'Est du Tchad, a déclaré à Xinhua Mme Chamsal-Houda Abakar Kadadé, point focal de la Fondation "Grand cœur" qui co-organise l'opération. Pendant une semaine, l'équipe médicale, composée de dentistes, gynécologues, chirurgiens, ophtalmologues, urologues, pédiatres, neurologues, cardiologues et de médecins généralistes, offrent des services gratuits à la population de la région du Ouaddai, estimée à plus d'un million d'habitants. A travers cette campagne, la fondation "Grand cœur" voudrait illuminer les visages de familles, donner du sourire aux malades, leur permettre d'avoir un espoir", a affirmé Mme Chamsal-Houda Abakar Kadadé. La Fondation a mobilisé, pour le compte de la...
(Alwihda 16/03/17)
Mme Ngambatna Carmel Sou IV, Ministre de la Santé Publique, a procédé ce mercredi 15 mars 2017, au lancement officiel de la deuxième campagne nationale de vaccination contre la rougeole. La cérémonie de lancement, a été organisée à l'enceinte de l'Ecole Officielle de quartier GANATIR, à la sortie est, de la ville d'Am-Timan dans la région du Salamat. Elle se déroulera du 15 au 21 mars 2017. Le ministre de la santé publique, est accompagnée d'une forte délégation composée des partenaires du Tchad dans le domaine sanitaire. Le gouverneur du Salamat, Mahamat Zene Al-Hadj Yaya, en présentant son mot de bienvenu, s'est exprimé sur la situation épidémique que traverse sa région et particulièrement le district d'Am-Timan qui est sous la...
(Xinhua 16/03/17)
Les parades motorisées lors des cérémonies de mariage sont interdites sur tout l'ensemble du territoire national, a annoncé mercredi le ministre tchadien de la Sécurité publique et de l'Immigration, Ahmat Mahamat Bachir. "Aujourd'hui, nous observons un comportement ridicule de nos concitoyens, surtout à l'occasion de leurs mariages. Personne n'interdit aux gens de se marier, mais personne n'a le droit de se comporter comme s'il est en terrain conquis", a martelé M. Ahmat Mahamat Bachir qui s'exprimait au cours d'une rencontre avec les maires des communes de la capitale et les responsables des services de sécurité. Le gouvernement avait déjà interdit par le passé ces genres de manifestation. Mais cette situation perdure; elle s'est même aggravée, selon le ministre, créant des...

Pages

(APA 12/01/17)
La Banque africaine de développement (BAD) bureau de N’Djamena au Tchad a entamé mercredi dans la capitale tchadienne sa première revue 2017 axée sur l’évaluation de la performance des projets qu’elle finance dans le pays. Des membres du gouvernement tchadien et les responsables du bureau de la Banque africaine de développement à N’Djamena prennent part à la rencontre qui va leur permettre d’échanger sur la performance des projets qui couvrent plusieurs secteurs, notamment l’énergie, la gouvernance économique, la gestion institutionnelle du cadre des affaires, de l’agriculture, la nutrition communautaire, l’appui aux PME tchadiennes actives dans le financement du commerce. Selon le représentant de la BAD au Tchad, Professeur Michel-Cyr Djiena Wembou, cette rencontre est une étape importante dans l’évaluation et...
(Agence Ecofin 12/01/17)
La rentabilité des banques opérant au Tchad s'est en effet fortement dégradée entre 2010 et 2015, selon des données de la Commission Bancaire d'Afrique Centrale (COBAC) La rentabilité des banques opérant au Tchad s'est fortement dégradée entre 2010 et 2015, selon des données de la Commission Bancaire d'Afrique Centrale (COBAC), le régulateur du secteur pour la sous-région CEMAC dont le pays est un des membres. Le rendement sur les actifs est passé de 3,2% en 2010 à seulement 1,6% à la fin 2015. Les rendements sur les capitaux ont suivi la même tendance, passant sur la même fourchette de temps, de 32% à seulement 13,1%. Ces banques font aussi face à un accroissement du volume des créances douteuses. De 9,9%...
(Financial Afrik 10/01/17)
Le Cameroun a octroyé en 2016 un prêt bilatéral d’un montant total de 30 milliards FCFA au Tchad afin de l’aider à faire face aux salaires des agents de l’Etat, révèle un rapport rendu public par le Fonds monétaire international (FMI) sur la situation économique du Tchad. En effet,avec l’exploitation pétrolière, le Tchad avait porté la charge salariale dans la fonction publique de 2 milliards FCFA en 2002 qui s’est retrouvé aujourd’hui à 50 milliards FCFA. Le 26 décembre 2016, le chef de l’État tchadien, Idriss Déby, dans une adresse à son gouvernement ainsi qu’aux dignitaires de son régime, affirmait avoir «quémandé» des ressources financières auprès de différents «partenaires» afin de boucler des fins de mois difficiles. En décembre 2016...
(Agence Ecofin 10/01/17)
La rentabilité des banques opérant au Tchad s'est fortement dégradée entre 2010 et 2015, selon des données de la Commission Bancaire d'Afrique Centrale (COBAC), le régulateur du secteur pour la sous-région CEMAC dont le pays est un des membres. Le rendement sur les actifs est passé de 3,2% en 2010 à seulement 1,6% à la fin 2015. Les rendements sur les capitaux ont suivi la même tendance, passant sur la même fourchette de temps, de 32% à seulement 13,1%. Ces banques font aussi face à un accroissement du volume des créances douteuses. De 9,9% en 2010, elles représentaient à la fin 2015, 16,5% de l'enveloppe globale des prêts accordés à l'économie. Un autre indicateur inquiétant est le fait que la...
(Jeune Afrique 10/01/17)
Invités extérieurs et surprises du sommet extraordinaire de la Cemac, le 23 décembre, la patronne du FMI, Christine Lagarde, et le ministre français de l’Économie et des Finances, Michel Sapin, s’y sont rendus avec une option de dévaluation du franc CFA d’Afrique centrale, a appris Jeune Afrique dans son numéro 2922, en kiosques du 8 au 14 janvier. Mais pourquoi diable, le 23 décembre, à la sortie de leur sommet extraordinaire, les chefs d’État de la Cemac, du Cameroun, du Tchad, du Congo-Brazzaville, du Gabon, de la Guinée équatoriale et de la Centrafrique, ont-ils pris la peine d’évacuer « un réajustement de la parité monétaire actuelle » au premier des 21 points de leur communiqué final ? En clair, de...
(Agence Ecofin 09/01/17)
(Agence Ecofin) - Selon un rapport du Fonds monétaire international (FMI) sur la situation économique au Tchad, ce pays en récession (taux de croissance de -3% en 2016 selon le Président Déby) du fait de la chute des cours mondiaux du pétrole brut, a obtenu du Cameroun, au cours de l’année 2016, un prêt bilatéral d’un montant total de 30 milliards de francs Cfa. Cette révélation du FMI confirme le propos du chef de l’Etat tchadien, Idriss Déby, qui, en s’adressant à son gouvernement et aux responsables de son parti dans un document sonore enregistré le 26 décembre dernier, confessait avoir «quémandé» des ressources financières auprès des différents «partenaires» de son pays. Cette quête d’aide, précise le Président Déby dans...
(AFP 07/01/17)
Une manifestation contre le franc CFA, une monnaie commune à 15 pays francophones d'Afrique de l'ouest et du centre, est prévue samedi à travers plusieurs capitales du continent et d'Europe, ont annoncé vendredi les organisateurs dans un communiqué. "Les panafricains organisent pour la première fois, de Paris à Dakar en passant par Abidjan, Ouidah, Londres et Bruxelles, une journée internationale de mobilisation sur le thème du franc CFA et la nécessité de se défaire de cette monnaie postcoloniale", selon le communiqué transmis à l'AFP à Abidjan. Les organisateurs qualifient l'événement de "mobilisation inédite et historique" et expliquent aussi que le "front contre le franc des Colonies...
(Xinhua 03/01/17)
Le budget général de l'Etat tchadien, pour l'exercice 2017, adopté jeudi par les députés, dégage un déficit prévisionnel de 244 milliards F CFA (environ 488 millions de dollars). Les prévisions de recettes sont estimées à hauteur de 692 milliards F CFA. Les dépenses, elles, s'élèvent à 937 milliards F CFA, soit 326 milliards F CFA pour les dépenses de personnel, 61 milliards pour les biens et services 120 milliards pour les transferts et 250 milliards pour les dépenses d'investissement. Selon le ministre tchadien des Finances et du Budget, Mbogo Ngabo Seli, ce résultat inclut l'économie prévisionnelle de 110 milliards F CFA réalisée sur les mesures en cours d'assainissement du fichier de la solde et de 97 milliards F CFA d'économies...
(APA 31/12/16)
APA – Douala (Cameroun) - Le Port autonome de Douala (PAD) procédera dès l’année prochaine à l’ouverture des deux représentations à Bangui et à Ndjamena, a appris vendredi APA au terme de 32è session du conseil de Port synthèse, une association réunissant les différents acteurs de la place portuaire de Douala. L’ouverture de ces représentations a pour but d’améliorer les échanges économiques et commerciaux entre le Cameroun d’une part et la Centrafrique et le Tchad, d’autre part, deux pays enclavés qui utilisent le port de Douala comme principal point de passage de plus de 80 pour cent du volume de leurs échanges. Bangui et Ndjamena possèdent des corridors de transit avec le port de Douala, la cité économique camerounaise dont...
(Jeune Afrique 30/12/16)
Le ministre tchadien des Finances et du Budget, Mbogo Ngabo Seli, revient sur les seize mesures de réforme adoptées il y a trois mois pour permettre au pays de surmonter la crise. Diplômé en communication, c’est pourtant dans les finances que Mbogo Ngabo Seli a fait l’essentiel de sa carrière. Cadre à la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), directeur général adjoint de Société générale Tchad, puis directeur de cabinet de différents ministères, il était ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Urbanisme et de l’Habitat dans le précédent gouvernement Padacké. Nommé le 14 août grand argentier d’un pays sans le sou, Mbogo Ngabo Seli aborde les particularités de la crise financière et économique à laquelle le Tchad est confronté...
(Jeune Afrique 29/12/16)
Estimant la situation macro économique et financière de la Communauté économique et monétaire des États d’Afrique centrale (Cemac) suffisamment préoccupante, le président camerounais Paul Biya a organisé, le 23 décembre, une conférence extraordinaire de cette organisation sous-régionale appartenant à la zone franc. Les six chefs d’État de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) ont été rejoints par la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, et le ministre français de l’Économie....
(Agence Ecofin 27/12/16)
(Agence Ecofin) - En 1996, les 6 pays de la CEMAC cumulaient un PIB de 18,5 milliards pour 28,4 millions d’habitants. En 20 ans, la sous-région a multiplié ses revenus par plus de 4 et sa population par 1,7. Le revenu moyen par habitant a été multiplié par 2,4. Toutefois cette statistique cache d’immenses disparités puisque sur la même période la République Centrafricaine n’a multiplié son PIB que par 1,4 alors que la Guinée Equatoriale l’a multiplié par… 86. Le niveau de développement humain est tout aussi inégal. Il culmine aujourd’hui au Gabon à 0.684 (au dessus du Maroc ou du Vietnam) et descend à 0.350 en République Centrafricaine (avant dernier dans le monde). Comble de l’inéquité, la Guinée Equatoriale...
(Agence Ecofin 27/12/16)
(Agence Ecofin) - Le sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Cémac qui s’est tenu ce 23 décembre 2016, à l'invitation du chef de l’Etat camerounais Paul Biya, visait à adopter des mesures appropriées pour juguler les effets néfastes du double choc pétrolier et sécuritaire, sur les économies de la sous-région. Ce Sommet a débouché sur l’adoption 21 résolutions destinées sortir la sous-région du marasme économique actuel. Au terme des échanges et ces différentes interventions dont celle de Christine Lagarde, DG du Fonds monétaire International (FMI) et de Michel Sapin, ministre de l'Economie et des Finances de la République française, les Chefs d'Etat ont donc décidé de : 1. relever d'emblée que le renforcement de la stabilité macroéconomique ne nécessite...
(APA 27/12/16)
APA Douala (Cameroun) - Un nouveau cadre de fonctionnement des Etablissements de la microfinance (EMF) est en cours d’élaboration a indiqué lundi la Commission bancaire d’Afrique centrale (COBAC) au terme des travaux ayant permis de passer en revue les règlements et les articles ayant particulièrement attiré l’attention du régulateur des établissements financier dans l’espace de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Dans ce cadre, la COBAC envisage désormais la possibilité pour une personne agréée en qualité de dirigeant d’un EMF de première catégorie, affilié à un réseau, d’exercer comme dirigeant dans un autre établissement du même réseau, sur autorisation préalable du régulateur. En outre, les EMF des deuxième et troisième catégories, ainsi que les organes faîtiers des...
(Xinhua 27/12/16)
Dans l'impasse depuis sept ans, les négociations pour la signature d'un accord de partenariat économique (APE) régional entre la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) et l'Union européenne (UE) semblent bénéficier d'un contexte favorable pour aboutir, après le sommet extraordinaire tenu vendredi à Yaoundé, estiment les observateurs. Réunis en urgence dans la capitale camerounaise pour débattre des solutions à la crise économique que traversent leurs pays suite à l'effondrement des prix du pétrole, les dirigeants de cette organisation régionale ont adopté plus d'une vingtaine de résolutions se résumant par la décision de mettre en place des politiques d'ajustement structurel pour sortir du marasme. Le sommet a rassemblé autour du président camerounais Paul Biya, tous ses pairs Denis Sassou...
(APA 24/12/16)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a appelé ses pairs de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) à «trouver les voies, les meilleures, vers une sortie de crise maîtrisée» dans la sous-région. Ouvrant, vendredi à Yaoundé, la capitale du pays, un sommet extraordinaire des leaders de la zone, il a brossé une situation économique particulièrement sombre, marquée par une chute brutale des cours des matières premières, associée à d’autres chocs exogènes (terrorisme, nombreuses manifestations d'insécurité) et qui...
(Xinhua 24/12/16)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Les pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), sous l'ombre d'une récession due à l'effondrement des prix du pétrole, leur principale source de revenus en devises, ont décidé de procéder à un "ajustement structurel" de leurs économies, énonce une résolution d'un sommet tenu vendredi à Yaoundé. Les présidents Denis Sassou Nguesso du Congo-Brazzaville, Ali Bongo Ondimba du Gabon, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo de Guinée équatoriale, Faustin Archange Touadéra de la République centrafricaine (RCA), Idriss Déby Itno du Tchad, ainsi que le président du pays hôte Paul Biya, ont pris part au sommet extraordinaire de la CEMAC. La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a également participé à ces assises, avec...
(AFP 23/12/16)
Six pays d'Afrique centrale, frappés par la chute des cours du pétrole, ont annoncé vendredi à Yaoundé l'ouverture de négociations avec le FMI pour tenter de relancer leurs économies, prenant soin d'écarter toute dévaluation du franc CFA. La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, et le ministre français de l'Economie et des Finances, Michel Sapin, ont été les invités-surprises du sommet extraordinaire des six présidents de la Communauté économiques et monétaire des Etats d'Afrique centrale (Cémac: Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, .....
(Agence Ecofin 23/12/16)
(Agence Ecofin) - A l’issue du sommet extraordinaire de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (Cemac) qui a regroupé le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, la Centrafrique et le Tchad, ce 23 décembre à Yaoundé, « les chefs de l’Etat ont relevé d’emblée que le renforcement de la stabilité macroéconomique, ne nécessite pas un rajustement de la parité monétaire actuel mais plutôt, des efforts d’ajustement sur les plans intérieurs et extérieurs assorties de réforme structurelles adéquates », selon le communiqué final des travaux auxquels ont participé Christine Lagarde, directeur général du FMI et Michel Sapin, ministre français de l'Economie. En clair, les chefs d’Etat de la Cemac ont écarté le spectre d’une dévaluation...
(Agence Ecofin 23/12/16)
(Agence Ecofin) - Les chefs d’Etats de la CEMAC réunis en urgence à Yaoundé au Cameroun, ont décidé parmi d’autres mesures, de limiter les avances statutaires de la Banque centrale (BEAC) au pays, au niveau de leurs recettes budgétaire de 2014. Pour combler le gap de besoin en ressources financières, il a été mis en place et adpoté des mesures visant à promouvoir des mécanismes de financement dans le marché des capitaux. Comparé à sa région sœur qu’est l’Union Monétaire Ouest-Africaine, le marché des capitaux reste assez faible dans la zone CEMAC. Les bourses de Douala (DSX) et de Libreville (BVMAC) abritent peu de titres obligataires, et le volume des bons émis par les différents trésors publics de région demeure...

Pages

(RFI 03/03/17)
Les émissaires des quinze pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU entament ce vendredi 3 mars une tournée dans les pays affectés par Boko Haram. Cette tournée débute par l’extrême nord du Cameroun. Elle devrait se poursuivre au Tchad, où la force multinationale mixte a son commandement. Puis les diplomates onusiens se rendront au Niger et au Nigeria. Cette mission du Conseil de sécurité des Nations unies intervient au moment où la crise sécuritaire posée par Boko Haram s’est transformée en une crise humanitaire inquiétante. Sur le terrain, les diplomates onusiens auront une vision concrète de l'état de dégradation de la situation socio-économique dans le bassin du lac Tchad. A cause de l'insécurité, des milliers d'habitants ont dû fuir...
(RFI 02/03/17)
Au Tchad, l'Union nationale des étudiants tchadiens décide de fermer les facultés de Ndjamena. Au lendemain de la condamnation par la justice de 72 étudiants à un mois de prison ferme pour avoir caillassé le cortège du ministre de l'Enseignement supérieur, leurs collègues ont décidé de ne pas se rendre en classe jusqu'à leur libération. Ce mercredi matin, les étudiants à Ndjamena se sont retrouvés pour donner une suite à la condamnation de 72 de leurs collègues, condamnés par la justice mardi soir. Ils ont finalement décidé de poursuivre leur mouvement de grève des amphis, et ce jusqu’à la libération de leurs camarades. « La base a décidé qu’on peut suspendre les cours sur les trois sites universitaires à Ndjamena...
(Dw-World 02/03/17)
Daniel Ngadjadoum, directeur de cabinet de l'opposant Yorongar, a été libéré après quatre jours d'arrestation illégale et de détention arbitraire dans les locaux de l'Agence nationale de sécurité où il a été maltraité. "Je vais porter plainte contre le directeur de l'ANS pour enlèvement, torture et séquestration" ( Daniel Ngadjadoum) Au Tchad, Daniel Ngadjadoum le directeur de cabinet de l'opposant Ngarledjy Yorongar, est libre de ses mouvements depuis ce matin, après quatre jours d'arrestation illégale et de détention arbitraire dans les locaux de l'Agence nationale de sécurité (ANS). Il a été enlevé à sa sortie de l'église dimanche dernier, à N'Djamena, par sept éléments de l'ANS armés à bord d'un véhicule à vitres fumées et non-immatriculé. Daniel Ngadjadoum à été...
(BBC 01/03/17)
71 étudiants ont été jugés mardi au Tribunal de grande instance de N'Djamena. Ils ont été arrêtés lors de récentes manifestations contre le ministre tchadien de l'enseignement supérieur et de son homologue sénégalais. Ils sont poursuivis pour destruction de biens, outrage à autorité et violence par voies de fait. Le procès qui a duré toute la journée s'est déroulé sous haute surveillance et n'a pas été public. La presse et les proches des étudiants n'ont pas été admis dans la salle d'audience. Sur les 71 étudiants, trois sont libérés au bénéfice du doute, les autres ont été condamnés à un mois de prison ferme. Le fourgon qui les transportait est sorti du tribunal par une porte dérobée pour éviter le...
(RFI 01/03/17)
Au Tchad, une soixantaine d’étudiants sont aux arrêts depuis samedi. Ils ont été interpellés après avoir caillassé les voitures d’une délégation comprenant le ministre de l’Enseignement supérieur et son homologue sénégalais sur le campus de l’université de Ndjamena. Ce lundi, ils ont été présentés au juge. Samedi 25 février, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Hassan Mackaye Taisso, arrive sur le campus de Toukra en compagnie de son homologue sénégalais, Mary Teuw Niane, pour une visite. Des étudiants en colère attaquent le véhicule de la délégation qui a dû être exfiltré par les éléments de la police. Un peu plus tard, des étudiants qui quittaient le campus en bus sont interpellés et inculpés pour « troubles à...
(BBC 01/03/17)
Le Tchad perd chaque année plus de 9% de son PIB à cause de la faim. Sur le plan financier, près de 600 milliards de FCFA par an, selon le rapport sur le coût de la faim en Afrique, initié 2014 par l'Union Africaine et mise en œuvre par les états membres dans le but d'améliorer la vie des enfants. Selon les auteurs, la faim a des conséquences sur les plans financier, sanitaire et sur l'éducation. Nous sommes à Walia, un quartier pauvre au sud de N'Djaména dans le 9ème arrondissement où vivent de nombreuse familles démunies. Des familles manquent de nourriture, faute d'argent. La plupart des personnes que nous avons rencontrées affirment que la faim est bien réelle au...
(RFI 01/03/17)
Au Tchad, la majorité des étudiants interpellés samedi dernier, le 25 février, après avoir caillassé le cortège du ministre de l’Enseignement supérieur, ont été condamné hier par le tribunal de première instance de Ndjamena. Ils devront pour la plupart passer un mois en prison. Le procès des 71 étudiants a repris sous très haute surveillance et à huis-clos. Mêmes les journalistes n’ont pas été autorisés à accéder la salle d’audience. En raison de leur nombre, le tribunal a décidé de scinder en trois les comparutions, ce qui a fait bondir les avocats pour la première fois. Dans ces réquisitions, le procureur, qui pointe le trouble à l’ordre public, le vandalisme et l’outrage à l’autorité, a requis deux ans d’emprisonnement ferme...
(RFI 28/02/17)
Au Tchad, six personnes tuées et une dizaine ont été blessées, dimanche 26 février, à Goré, près de la frontière centrafricaine. Un conflit entre deux familles a dégénéré et les forces de l'ordre, en intervenant, ont tiré. C’est une simple dispute entre deux familles qui a dégénéré. Un des deux parents ne supportant pas que son fils soit traité de maraudeur, dégaine son couteau et tue son voisin. La famille de ce dernier tente une expédition punitive et, très vite, l’affaire prend des allures de bagarre rangée entre autochtones et allogènes. Les forces de l’ordre tentent de s’interposer et tirent. Les balles atteignent plusieurs personnes au sein de la foule en colère. C’est la débandade. Sur place, on compte cinq...
(RFI 28/02/17)
Depuis un mois, Moussa Faki Mahamat préside la Commission de l’Union africaine, et c’est Hissein Brahim Taha, l’ancien ambassadeur à Paris, qui lui succède à la tête de la diplomatie tchadienne. Quelles sont ses priorités ? Le nouveau ministre tchadien des Affaires étrangères s’exprime pour la première fois depuis sa prise de fonction. De passage à Paris, entre Oslo et Ndjamena, Hissein Brahim Taha répond aux questions de Christophe Boisbouvier. « Il y a quelques années, on a cru que la menace jihadiste était complètement enrayée. Mais on les voit agir. Voyez l'attentat de Gao, les actions au sud du Mali... Il faut que l'on se mette tous ensemble pour combattre ce phénomène. »
(Le Parisien 27/02/17)
C'était la dernière visite en Afrique du ministre de la Défense, qui y est allé 52 fois, y supervisant trois opérations militaires. Une dernière nuit dans le désert. Sous une tente plantée dans la palmeraie de Faya-Largeau (Tchad), oasis perdue dans l'immensité ocre du Sahara. Là, à 3 700 km de Paris, se trouve une petite base militaire française où officient trente soldats. « Je me suis dit que c'était bien de quitter l'Afrique comme ça », nous confie le ministre de la Défense, hier dimanche, au terme de sa dernière tournée dans ce continent où il a déclenché trois interventions militaires : les opérations Serval au Mali, Sangaris en Centrafrique et Barkhane dans le Sahel. Un déplacement de trois...
(BBC 27/02/17)
Des menaces pèsent également sur plusieurs autres journalistes tchadiens. Des directeurs de publication et des journalistes sont recherchés par l'Agence de Renseignements. Daniel Ngadjadoum, directeur de publication du journal "le visionnaire" convoqué à la police il y a quelques jours a été enlevé dimanche à sa sortie d'église par des inconnus. Belangar Larmé président de l'Union des Journalistes tchadiens qui a condamné cet enlèvement dénonce les menaces qui pèsent sur les journalistes. Belangar Larmé a également interpellé le gouvernement. Au Tchad, il n'y a pas que les journalistes qui sont menacés.
(Le Monde 27/02/17)
Quatorze pays se sont engagés à apporter une aide d’urgence au Nigeria et à ses voisins pour faire face à la plus grave crise humanitaire du continent. 2,3 millions de personnes ont dû quitter leur foyer après les attaques du groupe djihadiste Boko Haram. C’est dans un ancien sanatorium perché sur une colline enneigée des environs d’Oslo que la catastrophe humanitaire en cours dans le bassin du lac Tchad et dans le nord-est du Nigeria est peut-être sortie de l’oubli. A l’initiative du gouvernement norvégien, de l’Allemagne et du Nigeria, la conférence des donateurs organisée vendredi 24 février s’est conclue par l’engagement de 14 pays à mobiliser 458 millions de dollars (433 millions d’euros) en 2017 et 214 millions les...
(RFI 25/02/17)
Au Tchad, les syndicats de la fonction publique sont vent debout contre la circulaire du gouvernement qui suspend les effets financiers des avancements des fonctionnaires. Alors qu'ils ont suspendu leur longue grève pour favoriser les négociations avec le gouvernement, les syndicats appellent à une mobilisation générale pour une reprise de la grève. La réunion du bureau exécutif de l’Union des syndicats du Tchad, ce jeudi, a été très houleuse. Les représentants des travailleurs très en colère ont estimé « que la bonne volonté ...
(RFI 25/02/17)
A Oslo, les Nations unies organisent, ce vendredi 24 février, une conférence des donateurs pour financer ses programmes d'aides. Lors de cette conférence, les Nations unies ont fait un plaidoyer sur la situation dans le bassin du lac Tchad, zone soumise à l'insécurité à cause de la présence des islamistes se revendiquant de Boko Haram. La situation humanitaire se dégrade : la famine devrait bientôt officiellement toucher le nord-est du Nigeria. Pour en parler, Toby Lanzer, le sous-secrétaire général des Nations unies et coordonnateur régional sur le Sahel pour le bureau des Nations unies pour les affaires humanitaires (OCHA), est l'invité Afrique soir de RFI. « [Ces fonds] vont servir à aider plus de 10 millions de personnes qui sont...
(RFI 25/02/17)
A Oslo, vendredi 24 février, 14 pays se sont engagés à financer 672 millions de dollars pour aider les victimes du groupe groupe jihadiste Boko Haram, dans quatre pays du bassin du lac Tchad (Cameroun, tchad, Niger, Nigeria). A l'origine, les Nations Unies estimaient à 1,5 milliard de dollars le montant des besoins pour ces pays. Les Nations unies sont plutôt satisfaites des promesses de dons formulées vendredi matin par 14 pays. « On est très contents dans le sens où on est au mois de février et on a déjà quelques centaines de millions de dollars pour les agences onusiennes et les ONG, qui travaillent dans le nord-est du Nigeria ou dans d’autres zones comme le nord du Cameroun,...
(La Voix de l'Amérique 24/02/17)
Le gouvernement tchadien et ses partenaires entament une campagne de distribution de masse des moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée d’action dans le cadre de la lutte contre le paludisme. L’objectif de la campagne est de réduire de moitié le taux de mortalité et de morbidité des enfants de moins de 5 ans et des femmes enceinte d’ici 2018. Nous sommes à Koko un village situé dans la région du Mandoul au Sud du Tchad, une des 13 régions déclarées zones endémiques du paludisme. Le Tchad compte 23 régions. Une marée humaine composée en grande partie des femmes et des enfants accueille dans une ambiance festive la délégation venue pour le lancement de cette campagne. Sept millions de moustiquaires imprégnées...
(BBC 24/02/17)
Le salon international de l'étudiant Africain se tient du 23 au 25 février au Tchad. C'est l'occasion pour les participants de discuter des possibilités d'accéder ou d'étudier dans les universités étrangères. Pour les étudiants tchadiens c'est aussi le moment de dire toutes les difficultés auxquelles ils font face dans les universités du pays. Ce salon international de l'étudiant Africain, est pour eux l'occasion de parler des difficultés auxquels ils sont confrontés. Beragoto Armand, président de l'association des étudiants tchadiens, dénonce le manque de restaurants pour les étudiants. En plus des problèmes d'électricité, le président de l'association des étudiants tchadiens cite aussi le manque de bibliothèque et de laboratoire digne pour faciliter leurs études. Emelie Dené, une autre étudiante, évoque le...
(RFI 24/02/17)
Le Nigeria, mais aussi le Niger, le Tchad, et l'Extrême-Nord du Cameroun sont déstabilisés par les islamistes de Boko Haram. C'est pour venir en aide aux victimes de ces attaques qu’une conférence des donateurs s'est ouverte à Oslo en Norvège. L'ONU espère lever un milliard de dollars pour cette région du lac Tchad ravagée depuis huit ans par les violences. Le lac Tchad, c'est une zone de 25 000 km² qui borde quatre pays : le Cameroun, le Niger, le Tchad et le Nigeria. C'est devenu une zone de non-droit, où les éléments de Boko Haram imposent leurs règles. L'insécurité y est de ce fait très forte et les activités autour du lac sont détournées par Boko Haram. C'est notamment...
(Le Monde 23/02/17)
Le plus important groupe de population au bord de la famine aujourd’hui dans le monde vit dans le nord-est du Nigeria et le bassin du lac Tchad, d’après le coordinateur humanitaire des Nations unies pour le Sahel, Toby Lanzer. Plus de sept millions de personnes « ont à peine un repas par jour », estime-t-il. La conférence internationale des donateurs qui doit se tenir vendredi 24 février à Oslo visera à recueillir des fonds afin de trouver les 1,5 milliard de dollars nécessaires, selon les Nations unies, pour faire face aux besoins humanitaires de la région en 2017. La région est en proie depuis sept ans à une insurrection des islamistes de Boko Haram, qui ont tué environ quinze mille...
(RFI 23/02/17)
Au Tchad, les syndicats ont suspendu il y a quelques semaines la longue grève qu'ils menaient pour permettre l'avancée des négociations avec le gouvernement sur la question de la réduction des indemnités et de l'organisation de grèves. Alors que les négociations n'ont pas évolué, le gouvernement annonce de nouvelles mesures d'austérité. Les syndicats ont suspendu leur grève jusqu’au 6 mars prochain, espérant que les négociations avec le gouvernement permettraient le retrait des décrets qui réduisent les indemnités des fonctionnaires et le droit de grève. Mais depuis, les négociations n’ont pas évolué. Cette semaine, une circulaire du Premier ministre annonce en effet le gel des effets financiers des avancements. Autrement dit, en « français facile », les fonctionnaires qui devaient avoir...

Pages