Samedi 21 Octobre 2017

Tchad

(RFI 11/09/17)
Le Tchad a fait plus que carton plein au bout de trois jours d’une opération séduction auprès des investisseurs internationaux à Paris. Le gouvernement tchadien a annoncé hier soir avoir obtenu 20 milliards de dollars de promesses d'investissements, soit 10 897 milliards de francs CFA. C’est trois fois plus que ce qu’il espérait. Notre invité ce matin a été la cheville ouvrière du Plan national d’investissement 2017-2021. Interrogé par Stanislas Ndayishimiye, le ministre tchadien de l’Economie et de la Planification du développement, Nguéto Tiraïna Yambaye, ne cache pas sa satisfaction. Nguéto Tiraïna Yambaye: Mon sentiment, en tant que ministre en charge d’organiser ce grand événement, est un sentiment de fierté parce que les résultats que nous avons obtenus, pendant les...
(La Voix de l'Amérique 11/09/17)
Au Tchad, les anciens rebelles de la Force de ratissage pour le regroupement et de redressement du Tchad (FRRRT), ralliés au régime de Déby en 2006, dénoncent la mauvaise mise en application des clauses de l'accord de paix. Le général Yaya Batit Ali, ex-chef de ce mouvement rebelle, menace de saisir la Cour Pénale Internationale pour faire la lumière sur ceux qui se sont sacrifiés pour maintenir Déby au pouvoir. Plus de 10 ans après l’accord de Tripoli signé en 2006, le général à la retraite, Yaya Batit Ali, se rend compte n'est pas satisfait de la politique menée par le régime. Après avoir adressé plus de 20 lettres de rappel aux premiers ministres qui se sont succédé sans succès,...
(Agence Ecofin 11/09/17)
(Agence Ecofin) - La table ronde des bailleurs de fonds organisée par l’Etat tchadien, à Paris les 7 et 8 septembre, en vue de mobiliser des financements pour son Programme national de développement (PND) 2017-2021, a été couronnée de succès. En effet, alors que le Tchad entendait mobiliser 3710,88 milliards FCFA (environ 6,74 milliards $) pour financer le gap prévisionnel de son PND 2017-2021, ce sont environ 10 000 milliards FCFA (environ 18 milliards $) d’intentions de financement qui ont été annoncés par les « bailleurs de fonds, partenaires techniques et financiers ainsi que les pays amis » lors de cette table ronde. Soit le triple du montant recherché. L’information est donnée par un communiqué préliminaire de la Présidence de...
(RFI 11/09/17)
Le Tchad a obtenu la semaine dernière à Paris des promesses de financement de son plan national de développement 2017-2021 de 20 milliards de dollars, soit 10 895 milliards de francs CFA… Le gouvernement tchadien avait convié dans la capitale française des bailleurs internationaux et des investisseurs publics et privés pendant 3 jours (du 6 au 8 septembre). En parallèle à cette conférence de recherche de financement, quelques sociétés publiques et privées ont exposé leurs activités.
(RFI 11/09/17)
Le grand festival nord-américain du cinéma international à Toronto (Tiff) présente cette année 255 longs-métrages, des grosses productions américaines aux petits films venus du Nigeria ou d'Argentine. Nombre de ces films sont présentés en première mondiale. C'est le cas d'Une saison en France, le nouveau film du Tchadien Mahamat-Saleh Haroun. Le film tourné en France raconte le quotidien difficile d'un demandeur d'asile centrafricain. Abbas, un ancien professeur de français en Centrafrique, vit depuis presque deux ans en France. Il travaille sur les marchés, a construit des liens, notamment avec une belle fleuriste jouée par Sandrine Bonnaire. Mais il est hanté par le fantôme de sa femme, morte en Afrique. Et quand sa demande d'asile est rejetée, Abbas va devoir choisir...
(AFP 09/09/17)
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a inauguré samedi à Sévaré (centre) le Poste de commandement de la force antijihadiste du G5 Sahel, formée de soldats du Mali, du Niger, du Tchad, du Burkina Faso et de Mauritanie, a-t-on appris de sources administrative et de sécurité. "Le président Ibrahim Boubacar Keïta est arrivé samedi à Sévaré où il a inauguré le Poste de commandement de la Force G5, pour la lutte contre le terrorisme dans le Sahel", a déclaré à l’AFP Oumar Kanté, un responsable administratif régional présent lors de la cérémonie d'inauguration. Sévaré est à une dizaine de km à l'est de Mopti, chef-lieu de la région du même nom, dans le centre du Mali où la situation sécuritaire...
(Le Monde 09/09/17)
Réunis à Paris, les bailleurs de fonds ont promis de financer un plan de développement de cinq ans pour sortir le pays de la crise. Le spectre d’un effondrement du Tchad a eu raison des réticences à venir une nouvelle fois en aide à un pays qui jusqu’à présent n’a jamais mis en œuvre les politiques promises et dont la mauvaise gouvernance comme la violation des droits humains sont notoires. En pleine crise migratoire, le président Idriss Déby Itno dont l’armée se bat pour maintenir la paix au Sahel et repousser Boko Haram dans la région du lac Tchad, est devenu un allié incontournable. Il vient d’en être récompensé. Vendredi 8 septembre, les principaux bailleurs de fonds se sont engagés...
(La Tribune 09/09/17)
La conférence organisée par le Tchad à Paris du 6 au 8 septembre pour mobiliser près de 4 000 milliards de Fcfa pour financer des centaines des projets de développement vient de clôturer ses travaux sur une bonne nouvelle : les promesses et les annonces faites par les bailleurs ont largement dépassé les attentes du gouvernement tchadien. De nombreuses annonces et de belles promesses... Idriss Deby ne rentrera pas au Tchad les mains vides de la Table ronde organisée du 6 au 8 septembre à Paris. La conférence qui a mobilisé près de 500 bailleurs et investisseurs privés et publics a été un succès. Les attentes du Tchad sont largement dépassées à l'issue de la rencontre, affirme la présidence tchadienne,...
(Jeune Afrique 08/09/17)
Jeudi, dans un chic palace parisien, 500 bailleurs et investisseurs avaient répondu présent à la conférence de financement du Plan national de développement tchadien. Si aucun chiffre définitif n'était disponible jeudi soir, l'entourage du président se voulait très confiant à la veille de la clôture vendredi. Rue bouclée par les forces de l’ordre françaises et tout le rez-de-chaussée et le sous-sol du chic palace parisien Méridien Étoile dédiés à l’événement : la moisson devrait être bonne au terme de la conférence que le Tchad organise à Paris jusqu’au vendredi 8 septembre pour financer son Programme national de développement (PND) de 2017 à 2021. Environ 500 bailleurs et investisseurs y ont répondu présent, estimaient les organisateurs jeudi. Lire la suite sur:...
(RFI 08/09/17)
A Paris, c’est ce vendredi 8 septembre le troisième et dernier jour pour mobiliser les bailleurs de fonds publics et privés internationaux pour le Tchad. L’objectif est d’obtenir des promesses de financement à hauteur de 3 700 milliards de francs CFA, soit près de 5,7 milliards d’euros. Il s’agit de 67 % du financement total du Plan national de développement 2017-2021. Rassemblant un catalogue de 300 projets, le Plan national de développement 2017-2021 jette les bases d’une prévision de croissance soutenue jusqu’en 2030. Le Tchad se fixe cette échéance pour devenir un pays émergent. Ce plan succède à un autre, celui de 2013-2015, pour lequel tous les financements annoncés par les bailleurs n’avaient pas été débloqués. Lire la suite sur:...
(Agence Ecofin 08/09/17)
Selon le site Alwihda Info, des forces libyennes ont décidé de fermer les frontières avec le Tchad et le Niger pour une durée de trois mois. Le communiqué reçu par Alwihda précise que l'objectif de la fermeture des frontières est de combattre les trafics des armes, de la drogue et de l'immigration clandestine qui prospère dans cette zone frontalière. Selon le commandant de l'opération Soukhour Alsahra, le général Barka Chirmi, la zone est désormais militaire et la circulation de tout véhicule sans autorisation est strictement interdite. Mercredi dernier c’est le Soudan qui annonçait la fermeture de ses frontières terrestres avec le Soudan du Sud, le Tchad et la Libye. « Nous avons fermé nos frontières avec la Libye, le Tchad...
(RFI 07/09/17)
Le gouvernement tchadien est à Paris depuis mercredi 6 septembre pour mobiliser, pendant 3 jours, les bailleurs de fonds publics et les investisseurs privés, afin de financer le Plan national de développement (PND) 2017-2021. Un plan adopté en juillet dernier, dont le tiers du financement est déjà acquis. Avec 300 projets regroupés en quatre axes, la diversification de l’économie notamment, le Tchad espère boucler le financement d’un plan de développement de 5 ans. La somme recherchée est d’un peu plus de 5 500 milliards de francs CFA (soit près de 8,5 milliards d’euros).
(Xinhua 07/09/17)
Au Tchad, 38,8% candidats (soit 27.895 sur 71.894) au baccalauréat 2017, ont été déclarés admis à l'issue des deux séries d'épreuves, selon les résultats publiés mercredi par l'Office national des examens et concours du supérieur (ONECS) du pays. Un total de 15.364 candidats (soit 21,4%) avaient été déclarés admis d'office après la première série des épreuves dont les résultats étaient publiés le 12 août. 17.127 autres candidats étaient admis à composer la seconde série des épreuves organisées il y a une dizaine de jours. Sur ces derniers, 12.531 ont réussi à décrocher le fameux sésame qui ouvre les portes de l'université. Le baccalauréat tchadien est organisé en deux séries d'épreuves dans les filières scientifiques et littéraires et dans les deux...
(Autre média 07/09/17)
En déplacement à Paris depuis mercredi, le gouvernement tchadien est mobilisé, pendant trois jours, pour tenter de convaincre les investisseurs français de financer le plan de développement quinquennal au Tchad, au moment où le pays subit les contrecoups de la chute des prix du pétrole, au milieu des critiques de l’opposition qui appelle à un dialogue inclusif. Le gouvernement tchadien tente de rectifier sa trop grande dépendance au pétrole, sa principale source de revenus avec le production de coton. Le Plan national de développement (PND) 2017-2021, adopté en juillet dernier, tend à amorcer la diversification de l’économie du Tchad. Le PND monté par N’Djamena est évalué à près de 8,5 milliards d’euros, (5500 milliards de francs CFA) et comporte quelque...
(Alwihda 07/09/17)
A l’issue de la seconde série du baccalauréat 2017, 12.531 candidats sont déclarés admis sur 17.127 ayant composé. Au total, un effectif de 27.895 candidats a été admis au baccalauréat 2017, soit 38,80% de réussite. Le plus fort taux dé réussite global par rapport au ratio de candidats concerne la série A4 avec 17.836 admis sur 46.177 candidats, soit 38,63% de réussite chez les littéraires.
(RFI 06/09/17)
Le Tchad organise du 6 au 8 septembre 2017 une table ronde pour le financement de son plan national de développement. Il s’agira pour le pays de mobiliser plus de 3 000 milliards de francs CFA pour combler le gap d’un plan estimé à 5 000 milliards de francs CFA. Pour les autorités, le pays qui a été secoué par la chute de cours du pétrole s’inscrit dans une démarche de diversification de son économie. C’est un plan composé de projets publics et privé estimé à plus de 5 000 milliards de francs CFA qui sera présenté sur trois jours aux bailleurs de fonds et investisseurs. 47% du montant attendu est composé de projets privés qui cherchent des partenaires. Une...
(Jeune Afrique 06/09/17)
Sur les 98 000 réfugiés que l’Union européenne a décidé d’accueillir à la rentrée, 30 000 doivent être pris en charge par la France. Au mini-sommet sur la crise migratoire en Afrique et en Europe, qui s'est tenu fin août à Paris, Emmanuel Macron proposait de créer dans deux pays de transition des postes traitant les demandes d'asile : le Tchad et le Niger. Le 28 aout à Paris, à l’issue d’un mini-sommet sur la crise migratoire, auquel ont participé Mahamadou Issoufou et Idriss Déby Itno, le président Macron a renouvelé sa proposition d’identifier en amont, sur le sol nigérien ou tchadien, les personnes qui veulent demander asile à la France. Si N’Djamena se montre réticent, craignant de voir exploser...
(RFI 06/09/17)
C’est une nouvelle initiative pour la surveillance du Sahel et du Sahara. Un centre militaire spécial a été inauguré ce mardi dans une base de l'Otan située à Naples dans le sud de l'Italie. Un centre qui aura des missions multiples en ce qui concerne la Libye et les pays de la zone. Selon l'Otan, ce nouveau centre militaire « South Hub », ou le centre pour le sud, aura pour mission de surveiller les pays du Sahel et du Sahara en Afrique, spécialement la Libye. Il a également pour mission de contrôler les couloirs de transport aérien et maritime dans la zone. Il devra collecter des informations et des renseignements très précis. Il est donc question du déploiement par...
(Jeune Afrique 05/09/17)
La France va se doter de drones armés, a annoncé mardi 5 septembre la ministre française des Armées, Florence Parly. Cette décision devrait dans un premier temps concerner les six drones Reaper français, dont cinq sont actuellement basés à Niamey, au Niger. « En pratique cette décision concernera dans un premier temps les drones Reaper que nous avons acquis aux États-Unis. Il s’agira de les doter d’un armement guidé de précision », a expliqué la ministre.
(Jeune Afrique 05/09/17)
Alors que N’Djamena va tenter de collecter 3 milliards d’euros à Paris début septembre, le ministre tchadien de l'Économie et de la Planification du développement défend les efforts engagés par le pays pour relancer son économie. Plus de 2 000 milliards de F CFA (3 milliards d’euros). C’est le montant qui manque au Tchad, sur un total de 5 000 milliards, pour boucler le financement du programme quinquennal 2017-2021 de son nouveau plan de développement « Vision 2030 : le Tchad que nous voulons ». Alors que l’économie du pays est malmenée par l’effondrement du cours du pétrole, qui représentait 70 % de ses recettes budgétaires, son gouvernement tentera de collecter cette somme auprès d’investisseurs à Paris, du 6 au 8 septembre...

Pages

(RFI 21/07/17)
Au Tchad, l'Inspection générale d'Etat fait un bilan de ses actions. Créée il y a deux ans, avec pour mission de traquer les agents publics indélicats, l'institution rattachée à la présidence de la République dit vouloir s'améliorer pour être plus efficace. L'Inspection générale d'Etat est dans certains pays l’équivalent du vérificateur général. En deux années de service, l’organe rattaché à la présidence de la République dit avoir mis à jour des choses graves. « Trois missions ont été conclues. Le recouvrement effectif et réel de l’Inspection générale d’Etat a atteint 59,8 milliards », explique en effet Senoussi Mahamat Ali, inspecteur général d’Etat. Ce sont surtout les agents des douanes, impôts, Trésor, et certains policiers qui sont indexés. Faux en écriture,...
(APA 21/07/17)
Une enveloppe de 59 milliards 800 millions FCFA a été récupérée par l’Inspection générale d’Etat (IGE) sur des détournements opérés dans les différentes institutions et ministères du Tchad, ont annoncé, jeudi à N’Djaména l’inspecteur général d’Etat, Senoussi Mahamat Ali, et le procureur de la République près du tribunal de grande instance de N’Djaména, Mahamat Saleh Youssouf. Selon ces deux personnalités, plusieurs personnes ont suite à ces malversations été arrêtées pendant que d’autres sont en fuite. Des mandats d’arrêt internationaux ont toutefois été lancés contre elles. D’après le procureur de la République, un juge d’instruction a été désigné pour mener des enquêtes en vue du jugement de ces malfaiteurs. Selon l’inspecteur général d’Etat, Senoussi Mahamat Ali, c’est au terme de 63...
(APA 20/07/17)
Un forum de haut niveau placé sur le thème «Justice et Banque dans la CEMAC» s’est ouvert mercredi à N’Djaména, à l’initiative de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC). Plusieurs professionnels des institutions financières et judiciaires de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) prennent aux assises qui ont démarré sous la présidence du gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), le Tchadien Abbas Mahamat Tolli. Au cours de ces dernières années, le recours aux autorités judiciaires nationales et communautaires pour connaitre des différends du secteur bancaire et financier est de plus en plus fréquent, rappelle le président de la COBAC. Selon un rapport de la COBAC, les affaires portées devant les instances judiciaires...
(France TV Info 20/07/17)
C’est un projet ambitieux, initié en 2007 par les pays sahélo-sahariens. Ils veulent stopper l’avancée du désert du Sahara par l’aménagement d’une grande barrière de végétation, longue de 7000 km sur 15 km de large. Alors même que le réchauffement climatique risque d'impacter un peu plus chaque année la planète, les bailleurs de fonds ne se bousculent pas au portillon de ce beau projet vert. L’idée a été lancée en 2005 par l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo. Il s’agit de construire une grande barrière de végétation qui doit aller du Sénégal à Djibouti pour stopper l’avancée du désert du Sahara. La Grande Muraille verte serait accompagnée de bassins de rétention pour recueillir l'eau de pluie. Sont concernés : le Sénégal,...
(Xinhua 19/07/17)
Le Tchad dispose désormais d'un système national d'état civil, a annoncé mardi dans la capitale, son ministre de l'Administration du territoire et de la Gouvernance locale, Bachar Ali Souleyman, à l'issue de la validation du rapport final d'évaluation globale dudit document. "Au Tchad aujourd'hui, le système d'état civil souffre d'insuffisances et de dysfonctionnements qui le rendent peu performant. Au regard de cette situation, le gouvernement a entrepris de mettre en œuvre les recommandations des ministres africains en charge de l'état civil et de la statistique portant notamment sur la conduite d'évaluation exhaustive des systèmes d'état civil nationaux assortie du plan d'amélioration durable", a précisé M. Bachar Ali Souleyman. Le rapport issu de cette évaluation menée sur le terrain durant vingt...
(Alwihda 19/07/17)
La jeune femme Amina Tidjani Yayami a fait, ce soir, mardi 18 juillet 2017, dans la salle de conférence de l'Ambassade des États-Unis au Tchad, un exposé de restitution pour sa participation au programme des visiteurs internationaux sur le thème « Les femmes en tant que leaders politiques », du 4 au 25 février 2017 aux États-Unis. Elle est bénéficiaire d'un programme initié par l'Ambassade des États-Unis en langue arabe visant à favoriser l'accès aux femmes à des postes politiques à tous les niveaux qui constitue l'une de préoccupations majeures des États-Unis pour un monde juste, équitable et pacifique. Le programme des visiteurs internationaux de cette année a regroupé des dames du Bahrein, de l'Iraq, de l'Autorité Palestinienne et du...
(Journal du Tchad 19/07/17)
Déby a déposé une gerbe de fleurs, observé une minute de silence, fait une prière à la mémoire aux morts, et signé le livre d'or en arabe Le Président tchadien Idriss Déby a rendu hommage à 196 soldats émiratis, lors ​de son déplacement aux Emirats Arabes Unis, samedi 15 juillet dernier. "A l’image des soldats de la paix et de la liberté partis du Tchad, pour prêter main forte à leurs frères d’armes, maliens, nigériens, nigérians et camerounais, les Emirats Arabes Unis en font autant pour rétablir la paix et la dignité de part le monde", a indiqué la Présidence de la République, faisant référence à l'engagement des Emirats Arabes Unis, en mars 2015, aux côtés de la coalition saoudienne...
(La Voix de l'Amérique 19/07/17)
Au Tchad, plus de 71.000 candidats toutes séries confondues dont plus de 1300 candidats réfugiés composent depuis lundi, le baccalauréat de l’enseignement du second degré session de juillet 2017. Cette année, deux nouveaux centres pour les réfugiés soudanais, installés à l’est du Tchad depuis 2003, ont été créés pour faire passer le baccalauréat. La sous-préfecture de Hadjer-Hadid, situé dans le département d’Assounga, à l’est du Tchad, abrite deux nouveaux centres. Grâce à l’intégration des curricula tchadiens dans les écoles des camps depuis 2014, 682 candidats réfugiés soudanais dont 446 filles passent cet examen national. C'est un soulagement pour ces candidats qui composent cette année, près de leurs familles respectives, évitant ainsi de parcourir 200 km environ pour arriver à Abéché,...
(Jeune Afrique 18/07/17)
Dans un communiqué conjoint, une coalition d'ONG congolaises et internationales, dont Global Witness, Rainforest Foundation et Greenpeace, ont appelé l'Agence française de développement (AFD) à rejeter l'un de ses projets, financé par un programme norvégien de lutte contre la déforestation dans les pays tropicaux, estimant qu'il va aggraver la déforestation au lieu de la combattre. Ce que conteste l'AFD. « Les gouvernements français et norvégien se trompent gravement s’ils pensent qu’ils peuvent sauver une forêt en coupant des arbres », a déclaré Jo Blackman, de Global Witness, dans un communiqué signé par une coalition d’ONG qui dénoncent un projet porté par le fonds CAFI (Initiative pour la Forêt de l’Afrique centrale) et mis en oeuvre par l’AFD. L’initiative CAFI vise...
(APA 17/07/17)
Les autorités académiques du Tchad ont décidé cette année de punir sévèrement les candidats fraudeurs au baccalauréat, n’excluant pas de les exclure pour les trois prochaines éditions de cet examen de l’enseignement du second degré, a-t-on appris de sources sures. Les présidents des 71 centres d’examen de l’examen du baccalauréat ouverts sur l’ensemble du territoire national ont été sensibilisés sur ces nouvelles mesures, au cours d’une réunion d’informations tenue durant le week end. «Le contrôle sera renforcé dès l’entrée du grand portail de l’établissement scolaire. Les forces de l’ordre sont appelées à la rescousse», souligne un membre du jury du baccalauréat. L’enseignant surveillant dans la salle où la fraude a été commise, sera aussi tenu pour responsable et devrait rédiger...
(APA 17/07/17)
Au total 1 338 jeunes réfugiés dont 770 filles soit 58% de l’effectif des 70 000 candidats, passent le baccalauréat tchadien dont les épreuves écrites de la première session ont débutées ce lundi et se dérouleront pendant une semaine dans les 91 centres de composition du pays, dont 23 dans la capitale, N’Djaména. Les candidats refugiés qui passent le baccalauréat au Tchad sont, pour l’essentiel, des soudanais installés depuis 2003 à l’Est du pays. Selon le bureau du Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR), à N’Djaména, deux centres d’examen sont ouverts dans la sous-préfecture d’Hadjer Hadid et qui accueillent 682 réfugiés soudanais de la ville d’Adré, chef-lieu du département qui couvre Hadjer Hadid. Tous les candidats réfugiés devraient...
(RFI 14/07/17)
Au Tchad, un ancien candidat de l'opposition à la présidentielle de 2016 a été arrêté à son domicile. Laoukein Médard, ancien maire de Moundou, la capitale économique du Tchad, a été interpellé jeudi 13 juillet après-midi sur convocation de la police judiciaire. Une arrestation musclée avec tirs en l'air et gaz lacrymogènes, selon ses proches, qui parlent également d'un nombre indéterminé de blessés. En début d'après-midi jeudi, des policiers se rendent au domicile de l'opposant pour l'arrêter. Une première fois sans convocation, puis à 16h avec le document de la police. Ils embarquent Laoukein Médard brutalement. Ses partisans rassemblés autour de lui s'opposent à son arrestation, les forces de l'ordre tirent en l'air. Sa femme, Gisèle Keïro, s'étonne de la...
(La Tribune 13/07/17)
Le gouvernement du Tchad a engagé la banque Rothschild et le cabinet Cleary Gottlieb pour renégocier les termes du contrat relatif au prêt de 1,3 milliard de dollars qu’il a contracté en 2014 auprès de la multinationale anglo-suisse Glencore. Confronté à une conjoncture économique des plus difficiles, le Tchad entend ainsi glaner quelques recettes en vue de combler son déficit budgétaire. Le remboursement du prêt dans un contexte de chute des cours de l’or noir a plongé le pays dans une spirale infernale au point que le président Déby a lui-même reconnu que c’était une erreur de son gouvernement. Le gouvernement tchadien a annoncé avoir engagé depuis le mois de mai dernier, deux cabinets internationaux afin de renégocier des termes...
(Jeune Afrique 13/07/17)
En août 2016, l’UE avait décidé d’octroyer 50 millions d’euros à la Force multinationale mixte dont les soldats (Tchadiens, Nigériens, Camerounais et Nigérians) luttent contre Boko Haram dans le bassin du lac Tchad. « Onze mois plus tard, nous n’avons pas vu un kopeck », se désole un ministre d’un des pays concernés. « C’est la faute de la bureaucratie européenne, explique un haut fonctionnaire de l’UE. Il faut parfois un an, voire dix-huit mois, pour débloquer des fonds. » En manque criant de financement pour le déploiement, fin août, de leur force commune, les pays du G5 Sahel craignent d’être logés à la même enseigne. « À nous aussi on a promis 50 millions d’euros, mais peut-on compter dessus ?...
(RFI 10/07/17)
Ce dimanche matin 9 juillet, 262 personnes de diverses nationalités ont été interpellées dans le cadre d'un contrôle de routine pour vérifier la régularité de leur séjour en territoire tchadien. Dimanche soir, près de la moitié des étrangers ont été libérés. Ce sont en tout 262 étrangers : des Sénégalais, Camerounais, Centrafricains, Nigérians et Burkinabè qui ont été pour la plupart tirés de leur sommeil tôt ce dimanche matin par une rafle des éléments de la police et de la gendarmerie. Une opération de contrôle d’identité qui a pour ...
(RFI 10/07/17)
Le Tchad adopte un plan national de développement pour les trois prochaines années. Un Conseil extraordinaire de ministres a adopté vendredi le plan d'ici 2021 et une autre stratégie à moyen terme intitulée « le Tchad que nous voulons en 2030 ». C’est un Conseil extraordinaire de ministres qui a adopté le document : un plan national de développement sur trois ans, inspiré d’un document stratégique qui, lui, s’étend jusqu’en 2030. « Le montant global de l’opération de développement s’élève à un peu plus de 5 000 milliards de francs CFA. Et le gap recherché se situe, public et privé confondus, autour d’un peu plus de 3 700 milliards de francs CFA », renseigne Ngueto Tiraïna Yambaye, ministre de l’Economie...
(Alwihda 10/07/17)
Tôt ce matin, dimanche 9 juillet 2017, des jeunes sont sortis très nombreux dans les rues pour creuser des caniveaux afin de faciliter le drainage des eaux des pluies. L’activité a été organisée par un groupe de jeunes du quartier Torodona 2, un des quartiers victimes des inondations dans cette ville. Am-Timan manque cruellement des canalisations pour évacuer les eaux des pluies qui causent chaque année des conséquences graves liées aux inondations. Beaucoup de gens jettent leur regard vers la Mairie pour espérer une intervention de cette institution, mais les jeunes de ce quartier ne partagent pas cette idée. Pour eux, la Mairie demeure ce qu'elle est, ou ne "peut pas" sauver les quartiers des inondations. Ils se sont rassemblés...
(AfricaNews 10/07/17)
Au total, 262 personnes d’origine étrangère ont fait l’objet d’une interpellation dans la capitale tchadienne ce dimanche. La raison de ce contrôle, selon les autorités sécuritaires est de vérifier si ces personnes possèdent des permis de séjour qui ne souffrent d’aucune irrégularité. Mais aussi de savoir si ces étrangers sont répertoriés par leur ambassade ou consulat. Les interpellations n’ont pas duré. Car presque toutes les personnes concernées avaient été libérées dans la soirée. « Toute la journée de dimanche, consuls et ambassadeurs ont défilé dans les locaux de la police pour libérer leurs compatriotes qui sont pour la plupart des petits artisans, des manœuvres ou encore des prostituées », rapporte RFI. Le commissaire Paul Manga, a par ailleurs, assuré que...
(Xinhua 08/07/17)
Le gouvernement tchadien a lancé vendredi une campagne de vaccination contre la méningite à méningocoque A, avec l'introduction d'un nouveau vaccin spécifique dénommé MenAfriVac, a déclaré Mahamat Annadif Youssouf, secrétaire d'Etat tchadien à la Santé publique. Ce vaccin gratuit est introduit dans la vaccination de routine des enfants âgés de 0 à 9 mois et peut protéger jusqu'à 10 ans. Le MenAfriVac ne protège pas contre tous les types de méningite; il est destiné uniquement à la méningite due au méningocoque A, principale cause de l'épidémie de 80 à 85% des cas en Afrique. Le Tchad avait élaboré, en 2010 avec l'appui de ses partenaires techniques et financiers, un plan pour vacciner toute personne âgée de 1 à 29 ans...
(Alwihda 07/07/17)
La Radio religieuse connue sous le nom de Radio Alkhourane Alkarime est mise en demeure par le Haut Conseil de Communication, le HCC. La Radio appartient au Conseil supérieur islamique dirigé par son président Hissene Hassan connu par des déclarations qui n'ont jamais plu aux dirigeants religieux et politiques en Arabie Saoudite. Pour quelles raisons la Radio a t-elle été condamnée par le HCC? Derrière cette mesure se cache t-elle une main étrangère ou a t-elle transgressé les règlements déontologiques en vigueur? La radio en question jouit d'un nombre important des tchadiens et sa fermeture sera sans doute mal interprétée et ceci quelque soit le motif. Le HCC doit communiquer sur les mobiles et justifier sa décision pour convaincre les...

Pages

(Jeune Afrique 08/06/17)
Alors qu’il s’apprête à céder son fauteuil en août, Pierre Moussa, le président la Cemac (Communauté économique et monétaire des États d’Afrique centrale), « cadeaute » ses collaborateurs. Lors du dernier sommet de l’organisation, en février, l’ancien ministre congolais avait essayé de convaincre les chefs d’État de le maintenir à son poste. En vain. Avant de partir, il a contractualisé plusieurs membres de son cabinet, qui passent ainsi du CDD au statut sécurisé de fonctionnaire communautaire. Lorsqu’il lui succédera, Daniel Ona Ondo, l’ex-Premier ministre gabonais, n’y pourra rien changer. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/444871/economie/depart-de-cemac-pierre-m...
(Agence Ecofin 08/06/17)
La CNUCED a rendu public le rapport sur les investissements directs étrangers (IDE) dans le monde le 7 juin 2017. Le rapport montre que les flux d’IDE vers les pays en développement ont reculé de 14% pour s'établir à 646 milliards de dollars. Cependant, cette forte baisse n’a pas éclipsé l’intérêt des investisseurs notamment asiatiques vers ces pays qui représentent la moitié des 10 premières destinations en 2016. Dans toute la zone Afrique centrale par exemple, l’on constate une chute de 15% des IDE qui s’établissent à 5,1 milliards de dollars. Du fait de la chute des cours des produits miniers sur le marché mondial, la RDC a été durement touchée avec un effondrement de 28% de flux d’IDE. Les...
(APA 07/06/17)
Une semaine après le début du mois de Ramadan, les prix de certaines denrées alimentaires restent élevés dans les marchés de la capitale tchadienne, N’Djaména, où la demande reste forte. Les commerçants, profitant du frémissement du marché, ont ainsi tendance à rehausser les prix malgré l’appel au civisme lancé par les autorités et du Conseil supérieur des affaires islamiques du Tchad (CSAI). Cette année, seules les céréales semblent avoir été épargnées par le renchérissement, les prix ayant même baissé comparé à ceux pratiqués pendant la même période de l’année dernière. Par exemple le sac de maïs de 100 kg est vendu à 22.500 FCFA alors que l’année passée, il s’échangeait à 25.000 FCFA. Tout comme le sac de riz de...
(La Tribune 07/06/17)
Le Cameroun, le Tchad et le Gabon seront présents sur le marché financier de la Banque des Etats de l'Afrique centrale, ce mercredi 7 juin 2017. Les trois pays d'Afrique centrale y essayeront de mobiliser entre 39 et 44 milliards de francs CFA. Une décision qui reflète les performances du marché obligataire de la Banque, très dynamique depuis 2015. La journée de ce 7 juin 2017 sera immanquablement peu habituelle sur le marché des titres de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). Trois grands Etats de l'Afrique centrale s'y donnent rendez-vous. Il s'agit du Cameroun, du Tchad et du Gabon qui tenteront de rassembler entre 39 et 44 milliards de francs CFA sur le marché de la Banque...
(Agence Ecofin 06/06/17)
Le ministère camerounais des Finances annonce que le gouvernement repart sur le marché des titres publics de la Banque centrale des Etats de la Cemac, le 7 juin 2017, pour mobiliser une enveloppe globale de 5 milliards de francs Cfa. Cette nouvelle opération se fera au moyen d’une émission de bons du Trésor assimilables (BTA), d’une maturité de 26 semaines. Les BTA du Cameroun seront en concurrence avec ceux des Trésors publics gabonais et tchadien, qui effectueront également des opérations de levée de fonds, ce même jour sur le même marché. Le Gabon, à travers une émission de BTA, à 13 semaines de maturité, tentera de mobiliser 9 milliards de francs Cfa, selon un communiqué officiel de la BEAC. La...
(APA 06/06/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La 8ème édition de la Foire transfrontière de l’Afrique centrale (FOTRAC) se tiendra du 23 juin au 5 juillet 2017 dans la ville camerounaise de Kye-Ossi, située au carrefour des frontières avec le Gabon et la Guinée Équatoriale, a appris APA lundi auprès du comité d’organisation. Cette rencontre de commerce, d’échanges et d’affaires se veut avant tout une opportunité visant à insuffler la notion d’intégration sous-régionale. Y sont ainsi annoncés des rencontres «B to B» entre opérateurs économiques, un concours de l’innovation à l’intention des jeunes porteurs de projets, un forum sur la valorisation de la gastronomie au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Le Réseau des femmes actives d’Afrique centrale (REFAC),...
(Journal du Tchad 03/06/17)
Avec ses 2 200 employés et plus de 390 000 producteurs de coton, l’actuelle Coton Tchad fait vivre près de 3 millions de personnes. Arrêt sur l'histoire de cette entreprise Avant l’exploitation du pétrole, l’économie tchadienne reposait en partie sur l’agriculture et par ricochet sur le coton. Mais, en 2003, l’or noir qui a jailli des tréfonds de Doba a fait de l’ombre à l’or blanc. Nous vous proposerons une série d’articles sur la Coton Tchad – Société Nouvelle, afin de montrer le rôle important que peut jouer la filière coton dans la relance de l’économie tchadienne. Créée en 1972, la Société cotonnière du Tchad ou CotonTchad est un organisme public dont la plus grande part est détenue par l’État...
(Agence Ecofin 03/06/17)
La protection de l’environnement peut accroître la productivité des villes africaines dont le milieu naturel pâtit actuellement de l’urbanisation rapide. C’est l’enseignement principal du rapport Greening Africa’s Cities publié le 1er juin par la Banque mondiale. Selon l’étude, un meilleur environnement urbain permettra non seulement l’accroissement de la résilience des villes aux événements climatiques extrêmes, mais aussi l’amélioration de leur potentiel touristique. En effet, le processus d’urbanisation assez particulier du continent qui a l’un des revenus par habitant les plus faibles, conduit à une forte utilisation de la biomasse et une généralisation des quartiers informels mal approvisionnés en eau et particulièrement exposés aux catastrophes écologiques. Il affecte ainsi le milieu naturel en détruisant les espaces verts, les forêts et les...
(La Tribune 02/06/17)
Le dispositif minier en vigueur au Tchad est devenu obsolète. Il date de 1995 et ses textes réglementaires ne sont plus d’actualité. C’est dans ce sillage que le gouvernement tchadien entend le réactualiser afin de rendre le secteur des mines plus attractif. Depuis le début de la semaine, des cadres du ministère tchadien des mines de la géologie et des carrières, des experts de la Banque africaine de développement (BAD) de l'Union africaine (UA) et de la Commission économique pour l'Afrique (CEA), sont réunis à N'Djaména, la capitale du Tchad pour étudier les textes d'application dudit Code. L'objectif est de les contextualiser par rapport aux nouvelles exigences du marché mondial et surtout au principe de la révision minière africaine qui...
(Jeune Afrique 02/06/17)
Le dernier message « africain » de François Hollande n’a pas été des plus amènes. Mi-avril, celui qui était encore le chef de l’État français a écrit à plusieurs de ses homologues d’Afrique centrale – dont le Camerounais Paul Biya et le Congolais Denis Sassou Nguesso – pour leur conseiller de conclure au plus vite un accord avec le FMI. Faut-il voir derrière cette démarche quelque peu directive l’influence de sa directrice générale, Christine Lagarde ? Impatiente de voir les membres de la Cemac tenir les engagements pris en ce sens lors du sommet extraordinaire de Yaoundé en décembre 2016, au cours duquel elle avait fait clairement comprendre à ses hôtes que la défense du franc CFA passait par la mise...
(Xinhua 01/06/17)
Confronté à une grave crise financière et économique, le Tchad a entamé la révision de son Code minier et de ses textes d'application, pour rendre attractif un secteur très prometteur mais sous-exploité. Réunis lundi et mardi à N'Djaména, la capitale du Tchad, des cadres du ministère tchadien des Mines, de la Géologie et des Carrières, ainsi que des experts de la Commission de l'Union africaine (UA), de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) se sont planchés sur les différents textes qui régissent le secteur minier dans ce vaste pays d'Afrique centrale. Cette réunion constitue une étape majeure dans le processus de révision du code minier tchadien devenu obsolète. Ce projet de révision...
(APA 01/06/17)
Douze milliards de FCFA ont été débloqués par l’Etat tchadien en guise de subvention à la Coton Tchad Société Nouvelle, a appris APA, jeudi, de sources proches de cette entreprise étatique qui gère la filière coton dans le pays. Selon les techniciens du ministère du Développement industriel, commercial et de la Promotion du secteur privé, 9 milliards de cette enveloppe seront versés aux cotonculteurs pour la campagne de l’année dernière et le reste sera injecté dans la commercialisation du coton pour cette année. La Coton Tchad Société Nouvelle, principal acheteur du coton produit dans le sud du Tchad, avait sollicité, au début de l’année, un crédit auprès du pool bancaire qui finance chaque année, la campagne agricole. Mais, à cause...
(Agence Ecofin 01/06/17)
(Agence Ecofin) - Dans son rapport annuel 2016, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) informe que le comité de stratégie de la salle des marchés a décidé au cours de l’exercice de céder environ 1000 milliards de FCFA de son portefeuille d’investissement. Ceci dans l’optique d’être conforme à l’exigence de la quotité obligatoire de 50% des avoirs extérieurs nets de la Beac déposés en compte d’opérations. Cette cession a été effectuée à trois reprises. D’abord le 29 juin 2016 pour un montant 380,65 milliards de FCFA. A l’issue de cette opération, la valeur nominale du portefeuille d’investissement est passée de 2344 milliards à 1931 milliards. Ensuite, le 30 août, c’était un montant nominal de 475,5 milliards. La valeur...
(APA 31/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) – La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a enregistré un résultat bénéficiaire de 164,177 milliards FCFA en 2016 contre 160,795 milliards l’exercice précédent soit une progression de +2,10%, selon les comptes annuels publiés mardi et certifiés par les cabinets Mazars et KPMG. Cette performance, qui contraste avec un résultat exceptionnel négatif de 3,982 milliards FCFA ainsi qu’un total actifs en berne (-24,66), est fortement liée à la réalisation de plus-value de cession des titres du portefeuille d’investissement de la Banque centrale. D’une manière générale, la baisse des cours internationaux du pétrole, dans le prolongement de l’évolution constatée au cours de l’année 2015 et qui s’est traduite par une forte contraction (-55,75%) du niveau des disponibilités extérieures...
(APA 30/05/17)
Le ministère tchadien des mines, de la géologie et des carrières, David Houdeingar, a ouvert lundi à Ndjamena un atelier pour examiner le projet de révision du code minier du pays et ses textes d’application. L’objectif est de proposer des dispositions nouvelles du code national minier, devenu obsolète, en vue de mettre en place une stratégie de développement du secteur. M. Houdeingar a fait remarquer que le code minier de 1995 n’est plus d’actualité précisant qu’il ne comporte par exemple pas de dispositions propres aux substances radioactives pourtant présentes dans le sous-sol tchadien. C’est pourquoi, a-t-il dit-il, il faut insérer le cadastre minier dans le projet du nouveau code pour assurer la transparence dans les industries extractives. Pour lui, il...
(Alwihda 27/05/17)
En pleine crise financière, le chiffre d'affaire des entreprises de téléphonie mobile était en nette augmentation, au quatrième trimestre 2016 (octobre, novembre, décembre), et au premier semestre 2017, selon l'Institut National de la Statistique, des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED), qui notait une amélioration des affaires dans les entreprises. Au dernier trimestre 2016, les entreprises ont enregistré une augmentation de leur chiffre d’affaire commencée en début d’année. Cette situation est essentiellement attribuable à la téléphonie mobile. Les opérateurs téléphoniques auraient pu améliorer leurs chiffres d’affaire grâce aux actions publicitaires visant à inciter la consommation des services, selon l'INSEED. Par ailleurs, cette évolution des chiffres d’affaire provient plus des services de téléphonie que des appels. Pour ce qui est de l’emploi,...
(Le Monde 26/05/17)
L’Etat tchadien, très affecté par la baisse des cours de l’or noir, est en quasi-faillite. Face aux difficultés économiques et sociales, le pouvoir se crispe. Devant le Toumaï Palace, à N’Djamena, le 3 mai. Après la chute des cours du prix du pétrole, de nombreux chantiers de bâtiments publics et privés ont été interrompus au Tchad. A N’Djamena, personne ne prédit l’avenir. Murés dans le silence, les Tchadiens attendent. Quand s’achèvera cette course vers l’abîme dans laquelle s’enfonce le pays depuis près de trois ans ? Ils guettent comme des oracles les grands chantiers présidentiels suspendus en 2015, alors que s’évanouissait la rente pétrolière. Mais, pour l’instant, le Toumaï Palace aux façades dorées, la carcasse de béton du futur ministère...
(Les Afriques 26/05/17)
L’institution d’émission monétaire en Afrique centrale a exprimé son inquiétude au sujet de la récession économique dans laquelle sont plongés les pays de la sous-région. La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a tenu, le 22 mai 2017 à Yaoundé, une session extraordinaire du Comité de politique monétaire (CPM) dans laquelle l’institution d’émission monétaire a reconnu «l’enracinement» de la crise dans les États de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Une situation selon le gouverneur de la BEAC, Abbas Mahamat Tolli, qui a amené la Banque centrale à changer les orientations générales de politique monétaire arrêtées sur la base des perspectives économiques et financières de la sous-région. Ainsi, après avoir constaté qu’en dépit des mesures prises...
(APA 24/05/17)
Le Tchad est en rupture de stock en talons de passeport, a annoncé mardi direction de l’immigration et de l’émigration logée au commissariat central de la capitale N’Djaména, ajoutant qu’au vu de cette situation la délivrance du document de voyage est impossible pour le moment. Il ne reste que 100 exemplaires de passeport, a-t-on appris auprès de la même source. Ce faisant et pour ne pas subir l’assaut des Tchadiens, le service technique de la direction chargée des documents informatisés de voyage --carte nationale d’identité et passeport, notamment--, a fermé ses portes. Un responsable de la police contacté par APA, a reconnu que le service technique est dans l’impossibilité de recevoir les demandeurs des documents de voyage. «Tous les carnets...
(APA 24/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les droits de transit du pétrole tchadien sur le territoire camerounais ont chuté de l’ordre de 1,87 milliard FCFA entre le 1erjanvier et le 31 mars 2017, comparés aux 10,88 milliards engrangés pendant la même période un an plus tôt, selon un communiqué rendu public mardi par la Société nationale des hydrocarbures (SNH). Ces recettes, versées au Trésor public, correspondent à un volume d’enlèvement de 11,27 millions de barils au terminal de Komé-Kribi I (Sud), contre 14,17 millions de barils sur les 3 premiers mois de 2016. Cette tendance baissière, note-t-on, semble suivre le marasme constaté depuis quelques années sur le marché international de l’or noir et qui se répercute depuis fin 2015 à travers les droits...

Pages

(Journal du Tchad 08/05/13)
Moussa Avenir DELA Tchiré, Directeur de Publication de l’Abba Garde a été placé en détention pour incitation à la haine Si l’arrestation du Secrétaire Général de l’Union des Journalistes Tchadien, Eric Topona surprend jusqu’aujourd’hui, celle du Directeur de Publication de l’Abba Garde ne surprend pas, mais elle pousse à la panique chez l’ensemble des journalistes tchadiens. Moussa Avenir DELA Tchiré était dans le collimateur du pouvoir dès le début de la création de son journal. Pour de nombreux confrères, cette arrestation était prévisible, car depuis un an que ce journal existe, il n’a jamais fait cadeau tant du côté du pouvoir que de l’opposition. Abba Garde qui n’a jamais été tendre et ne cessait de dénoncer les tares, les détournements...
(Soir Info 19/04/13)
Les mamans de Côte d'Ivoire et d’Afrique seront célébrées à la clôture du Salon africain de la femme (Saf), le 25 mai 2013, au Plateau, lors d'un dîner gala. Le Saf organisé par la structure d' événementiel et de communication Ozivoire et destiné à la femme âgée de 18 ans et plus, ouvrira ses portes au grand public, du 22 au 25 mai 2013, à la Caistab. Ces informations ont été données par la directrice générale de la structure organisatrice, Marie Thérèse Boua, lorsqu’elle était face à la presse, récemment, à Cocody. Selon elle, ce salon sera un espace ou la cible trouvera des réponses à toutes ses préoccupations concernant la mode et le style, la beauté et l’esthétique, la...
(22 Septembre 21/02/13)
Pour le Cinéma Numérique Ambulant (CNA), le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou est désormais un rendez-vous incontournable. Pour sa cinquième participation consécutive au Fespaco, le CNA a choisit de prendre ses quartiers au «Maquis du Festival» à la Cité An III en plein cœur de Ouagadougou, où il a installé un Village CNA. C’est sur ce site que se tiendront les activités du CNA. Pour ce 23ème Fespaco, le CNA initie le projet «Fespaco classique » et revisite, en cinq soirées thématiques, les classiques du cinéma africain plébiscités par les publics des villages d’Afrique. Ainsi, du dimanche 25 février au vendredi 1er mars, six films seront projetés. Il s’agit de Yaaba d’Idrissa Ouédraogo (Burkina Faso)...

Pages

(Agence Ecofin 18/07/17)
(Agence Ecofin) - A l’occasion de la session ordinaire du Comité de politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), tenue le 11 juillet à Yaoundé, Abbas Mahamat Tolli, le gouverneur de cette institution, a réagi à la rumeur selon laquelle, le président français Emmanuel Macron aurait déclaré, quelques jours plus tôt au Mali : « Si on n’est pas heureux dans le FCFA, on le quitte, on crée sa monnaie[…]». « Ce n’est pas la France qui décide du maintien dans la zone FCFA. Ce sont les six pays [Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad] de la Cemac qui avaient souverainement décidé de se départir chacun de sa propre souveraineté de battre une monnaie. Et...
(Jeune Afrique 18/07/17)
Dans un communiqué conjoint, une coalition d'ONG congolaises et internationales, dont Global Witness, Rainforest Foundation et Greenpeace, ont appelé l'Agence française de développement (AFD) à rejeter l'un de ses projets, financé par un programme norvégien de lutte contre la déforestation dans les pays tropicaux, estimant qu'il va aggraver la déforestation au lieu de la combattre. Ce que conteste l'AFD. « Les gouvernements français et norvégien se trompent gravement s’ils pensent qu’ils peuvent sauver une forêt en coupant des arbres », a déclaré Jo Blackman, de Global Witness, dans un communiqué signé par une coalition d’ONG qui dénoncent un projet porté par le fonds CAFI (Initiative pour la Forêt de l’Afrique centrale) et mis en oeuvre par l’AFD. L’initiative CAFI vise...
(Jeune Afrique 17/07/17)
Pas d’annonce sur son agenda officiel, pas de micros ni de caméras sur le perron… Pour recevoir une première fois Idriss Déby Itno (IDI) à l’Élysée, ce 11 juillet à 19 heures, Emmanuel Macron a choisi la discrétion. Mais Brigitte Macron, la première dame, est descendue de ses appartements pour saluer l’hôte tchadien en visite privée en France. L’entretien s’est ouvert en présence de Philippe Étienne et de Franck Paris, conseillers du président français, de Brahim Hissein Taha, ministre tchadien des Affaires étrangères, et d’Amine Abba Sidick, nouvel ambassadeur du Tchad en France. Après avoir évoqué la mise en place de l’état-major de la force conjointe du G5 Sahel, prévue en août à Sévaré (centre du Mali), les deux délégations...
(Le Point 17/07/17)
Déterminisme ou vengeance ? Après des années de silence, Abakar Tollimi a donné une conférence publique à Paris pour annoncer la création d'une association politique : la Concorde nationale de la résistance pour la démocratie (CNRD). « Nous demandons le départ d'Idriss Déby [le président du Tchad en fonction depuis 1990, NDLR], puis l'organisation d'un forum pour établir les grandes lignes politiques à adopter », se targue l'homme jusque-là très discret au sein de la diaspora tchadienne. À 52 ans, il se donne une dernière chance d'atteindre son objectif : la magistrature suprême. En effet, toute sa carrière a été une succession d'occasions manquées au nom de convictions politiques plus fortes que la raison. « J'ai souvent été traité d'utopiste...
(RFI 17/07/17)
Laoukein Kourayo Médard est toujours en garde à vue au commissariat de Moundou. Il a été interpellé jeudi soir à soir domicile, de manière musclée. Candidat à l'élection présidentielle en 2016, cet opposant résolu au président Déby, qui s'était hissé en troisième position en 2016, était le maire de Moundou. Il a été destitué le mois dernier. Selon le substitut du procureur de la ville de Moundou, capitale économique du Tchad située dans le sud du pays, une enquête préliminaire est ouverte contre Laoukein Kourayo Médard sur des soupçons...
(APA 17/07/17)
Au total 1 338 jeunes réfugiés dont 770 filles soit 58% de l’effectif des 70 000 candidats, passent le baccalauréat tchadien dont les épreuves écrites de la première session ont débutées ce lundi et se dérouleront pendant une semaine dans les 91 centres de composition du pays, dont 23 dans la capitale, N’Djaména. Les candidats refugiés qui passent le baccalauréat au Tchad sont, pour l’essentiel, des soudanais installés depuis 2003 à l’Est du pays. Selon le bureau du Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR), à N’Djaména, deux centres d’examen sont ouverts dans la sous-préfecture d’Hadjer Hadid et qui accueillent 682 réfugiés soudanais de la ville d’Adré, chef-lieu du département qui couvre Hadjer Hadid. Tous les candidats réfugiés devraient...
(RFI 14/07/17)
A l'issue du Conseil des ministres franco-allemands du 13 juillet, la France, l'Allemagne ont acté leur participation à l'Alliance pour le Sahel, une initiative lancée par Emmanuel Macron lors du sommet du G5 le 2 juillet. Cette structure vise à faciliter les échanges et la mise en commun des financements entre bailleurs internationaux pour accélérer et rendre plus efficace l'aide au développement au Sahel. Les 200 millions d'euros que l'Agence française de développement doit mobiliser en 5 ans pour les pays du G5 devraient transiter, au moins en partie, par cette nouvelle plateforme. Mais les annonces des autres partenaires sur les fonds qu'ils comptent mobiliser se font attendre. La création de l'Alliance pour le Sahel part d'un constat bien connu...
(RFI 14/07/17)
Au Tchad, un ancien candidat de l'opposition à la présidentielle de 2016 a été arrêté à son domicile. Laoukein Médard, ancien maire de Moundou, la capitale économique du Tchad, a été interpellé jeudi 13 juillet après-midi sur convocation de la police judiciaire. Une arrestation musclée avec tirs en l'air et gaz lacrymogènes, selon ses proches, qui parlent également d'un nombre indéterminé de blessés. En début d'après-midi jeudi, des policiers se rendent au domicile de l'opposant pour l'arrêter. Une première fois sans convocation, puis à 16h avec le document de la police. Ils embarquent Laoukein Médard brutalement. Ses partisans rassemblés autour de lui s'opposent à son arrestation, les forces de l'ordre tirent en l'air. Sa femme, Gisèle Keïro, s'étonne de la...
(Jeune Afrique 13/07/17)
Le président tchadien Idriss Déby Itno a été reçu par son homologue français, Emmanuel Macron, mardi 11 juillet, à l’Elysée. Les jeunes du principal parti d’opposition tchadien, l’Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR), ont publié le jour même une lettre ouverte par laquelle ils demandent aux pays occidentaux, en particulier à la France, de cesser immédiatement « les soutiens de toutes formes au régime illégal et illégitime de Déby ». Le chef de l’État français, Emmanuel Macron, a reçu mardi 11 juillet 2017, son homologue tchadien, le président Idriss Déby Itno, peut-on lire sur le compte Twitter d’Emmanuel Macron. Une visite en toute discrétion, puisque les journalistes n’en ont été avertis qu’une heure avant et qu’elle n’a...
(La Tribune 13/07/17)
Le gouvernement du Tchad a engagé la banque Rothschild et le cabinet Cleary Gottlieb pour renégocier les termes du contrat relatif au prêt de 1,3 milliard de dollars qu’il a contracté en 2014 auprès de la multinationale anglo-suisse Glencore. Confronté à une conjoncture économique des plus difficiles, le Tchad entend ainsi glaner quelques recettes en vue de combler son déficit budgétaire. Le remboursement du prêt dans un contexte de chute des cours de l’or noir a plongé le pays dans une spirale infernale au point que le président Déby a lui-même reconnu que c’était une erreur de son gouvernement. Le gouvernement tchadien a annoncé avoir engagé depuis le mois de mai dernier, deux cabinets internationaux afin de renégocier des termes...
(Jeune Afrique 13/07/17)
En août 2016, l’UE avait décidé d’octroyer 50 millions d’euros à la Force multinationale mixte dont les soldats (Tchadiens, Nigériens, Camerounais et Nigérians) luttent contre Boko Haram dans le bassin du lac Tchad. « Onze mois plus tard, nous n’avons pas vu un kopeck », se désole un ministre d’un des pays concernés. « C’est la faute de la bureaucratie européenne, explique un haut fonctionnaire de l’UE. Il faut parfois un an, voire dix-huit mois, pour débloquer des fonds. » En manque criant de financement pour le déploiement, fin août, de leur force commune, les pays du G5 Sahel craignent d’être logés à la même enseigne. « À nous aussi on a promis 50 millions d’euros, mais peut-on compter dessus ?...
(Jeune Afrique 12/07/17)
Chiffres à l’appui, le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) a balayé le 11 juillet les spéculations entretenues depuis des semaines sur les réseaux sociaux et parfois reprises par des médias. Le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale est monté au créneau pour démentir la rumeur d’une prochaine dévaluation du Franc Cfa d’Afrique centrale. « Aucun facteur objectif ne plaide aujourd’hui en faveur d’un ajustement monétaire dans la Cemac », a conclu Abbas Mahamat Tolli, le 11 juillet. En dépit de l’une des résolutions du sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Cemac, le 23 décembre à Yaoundé, précisant qu’une éventuelle dévaluation n’était pas à l’ordre du jour, refoulant momentanément la rumeur, celle-ci...
(RFI 10/07/17)
Ce dimanche matin 9 juillet, 262 personnes de diverses nationalités ont été interpellées dans le cadre d'un contrôle de routine pour vérifier la régularité de leur séjour en territoire tchadien. Dimanche soir, près de la moitié des étrangers ont été libérés. Ce sont en tout 262 étrangers : des Sénégalais, Camerounais, Centrafricains, Nigérians et Burkinabè qui ont été pour la plupart tirés de leur sommeil tôt ce dimanche matin par une rafle des éléments de la police et de la gendarmerie. Une opération de contrôle d’identité qui a pour ...
(RFI 10/07/17)
Le Tchad adopte un plan national de développement pour les trois prochaines années. Un Conseil extraordinaire de ministres a adopté vendredi le plan d'ici 2021 et une autre stratégie à moyen terme intitulée « le Tchad que nous voulons en 2030 ». C’est un Conseil extraordinaire de ministres qui a adopté le document : un plan national de développement sur trois ans, inspiré d’un document stratégique qui, lui, s’étend jusqu’en 2030. « Le montant global de l’opération de développement s’élève à un peu plus de 5 000 milliards de francs CFA. Et le gap recherché se situe, public et privé confondus, autour d’un peu plus de 3 700 milliards de francs CFA », renseigne Ngueto Tiraïna Yambaye, ministre de l’Economie...
(Jeune Afrique 10/07/17)
Sous la houlette du président français, un ambitieux programme visant à éradiquer les germes du jihadisme vient de voir le jour. On s’est beaucoup moqué des 8 millions d’euros promis d’ici à la fin de l’année par Emmanuel Macron, le 2 juillet à Bamako, comme contribution à la nouvelle force conjointe G5 Sahel (FC-G5S), sous forme de 4×4 tactiques ou de matériel de transmission. Une goutte d’eau comparée aux 423 millions d’euros jugés nécessaires par le président Ibrahim Boubacar Keïta pour équiper et entretenir 5 000 combattants anti­terroristes dans les cinq pays. On a moins commenté sa promesse, autrement importante, de confier à l’Agence française de développement (AFD) le soin de financer en cinq ans pour 200 millions d’euros de projets...
(Jeune Afrique 08/07/17)
Face aux correspondants des médias internationaux, Salif Diallo, président de l'Assemblée nationale du Burkina, a déploré vendredi que le G5 Sahel peine à mobiliser des financements alors que cette force conjointe a besoin d'un budget de 400 millions d'euros. Une semaine après le sommet de Bamako où le Mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, le Nigérien Mahamadou Isssoufou, le Tchadien Idriss Deby Itno et le Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, réunis autour d’Ibrahim Boubacar Keïta du Mali, ont décidé de mettre la main à la pâte en apportant chacun 10 millions d’euros, le président du Parlement burkinabè,...
(La Tribune 07/07/17)
Le Tchad va bientôt se doter d’une centrale solaire de 32 mégawatts. Financée par la Banque africaine de développement (BAD), l’infrastructure sera installée au cœur de la capitale du pays, N’Djamena. Le projet s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme énergétique lancé la BAD au Tchad. Détails. C'est une centrale solaire de 32 mégawatts qui sera bientôt construite au Tchad à N'Djamena, la capitale du pays. L'infrastructure sera financée par la Banque africaine de développement (BAD) partenaire active du Tchad. Le montant de l'investissement pour la centrale n'est pas encore dévoilé mais le vice-président de la Banque africaine de développement, Hamadou Hott, s'est rendu, mercredi 05 juillet au Tchad, pour rencontrer le président Idriss Déby Itno afin d'échanger avec lui...
(BBC 06/07/17)
Les forces de l'ordre ont démantelé un réseau de trafiquants de viande d'âne dans la localité d'Etena, située à une trentaine de kilomètres au sud de N'Djamena. La police y a saisi deux conteneurs avec près de 280 ânes asphyxiés. Les présumés trafiquants et membres du réseau ont été arrêtés. Il s'agit de cinq personnes dont trois Tchadiens et deux Chinois. Selon un responsable en charge de la sécurité, ces ânes convoyés vers Moundou la capitale économique du Tchad ne sont pas tués pour être consommés sur place mais ils sont acheminés vers la Chine. Lire sur: http://www.bbc.com/afrique/region-40515959
(Jeune Afrique 05/07/17)
Dans une interview à Jeune Afrique, le Président de la Commission de l’Union africaine fait le bilan du 29ème sommet de l’organisation. Le siège de l’Union africaine (UA) a retrouvé son calme après deux jours d’ébullition. Lundi 3 et mardi 4 juillet, les chefs d’État et de gouvernement du continent se sont retrouvés à Addis-Abeba pour le 29ème sommet de l’organisation. La réforme de l’UA, adoptée en janvier dernier, a été au cœur des discussions, avec notamment la question de son financement. Les principaux conflits du continent tels que ceux qui sévissent en Libye, au Mali, au Soudan du Sud et en Somalie ont également été abordés. Élu en janvier dernier, Moussa Faki Mahamat en dresse le bilan. Jeune Afrique:...
(Le Monde 05/07/17)
Ancien chef de la diplomatie tchadienne, Moussa Faki Mahamat a été élu en janvier à la tête de la commission de l’Union africaine, le principal organe de l’organisation panafricaine. Alors que celle-ci est réunie en sommet à Addis-Abeba, en Ethiopie, le dirigeant a accepté de recevoir Le Monde Afrique pour évoquer les sujets clés de la rencontre : création de la Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S), retour du Maroc au sein de l’institution, financement de l’UA, mais aussi manipulations des élections sur le continent. Les pays du G5 Sahel viennent d’acter la constitution d’une force militaire conjointe antidjihadiste. Pensez-vous que cela va permettre d’en finir avec le terrorisme ? C’est prétentieux de le dire. Des forces plus importantes n’y...

Pages