Mardi 19 Septembre 2017

Tchad

(La Tribune 19/08/17)
La banque de l’habitat du Tchad (BHT) a officiellement lancé ses activités le mercredi 16 Août, devenant ainsi le 9e établissement bancaire du pays. D’un capital initial de 10 milliards de Fcfa, cette banque publique entend ainsi contribuer au développement économique du Tchad en mettant l’accent sur l’accès des populations aux logements conformément à la stratégie nationale du pays en la matière. C'est parti pour la Banque de l'Habitat du Tchad (BHT). Depuis ce mercredi 16 Août, le neuvième établissement bancaire du pays a en effet démarré ses activités à partir de son siège de N'Djamena. « Le lancement officiel des activités de la BHT intervient dans un contexte économique particulier mais nous avons des ambitions et des objectifs que...
(Alwihda 19/08/17)
Les Chefs d’Etat tchadien et égyptien ont convenu hier, à l'issue de la visite d'Abdel Fattah Al-Sissi à N'Djamena, de réactiver dans les meilleurs délais la commission mixte de coopération pour évaluer, accélérer la mise en œuvre des différents accords conclus entre les deux pays. Les deux dirigeants ont passé en revue les différents domaines de coopération qui lient les deux pays et qui nécessitent une redynamisation, selon un communiqué conjoint dont Alwihda a obtenu une copie. La commission mixte Tchad-Egypte a été installée le 22 février 1973. Depuis cette date, de nombreux accords ont été conclus entre les deux pays mais beaucoup n'ont pas vu le jour. Du côté égyptien, on explique que cela est dû "aux multiples remaniements...
(Financial Afrik 19/08/17)
La Banque de l’habitat du Tchad (BHT) a lancé, mercredi 16 août, ses activités, devenant ainsi le 9e établissement bancaire du pays. D’un capital initial de 10 milliards de Fcfa, l’institution entend contribuer au développement économique du pays en mettant l’accent sur l’accès des populations aux logements conformément à la stratégie nationale du pays en la matière. « L’ambition de la Banque Tchadienne de l’Habitat (BHT) est comme toutes les banques de la place, d’œuvrer à soutenir l’économie et le développement», a déclaré Hicham Ibni Oumar, directeur général de l’institution. Libellée sous forme d’une société anonyme avec conseil d’administration, la BHT est une banque publique puisque son tour de table est réparti entre l’Etat qui est l’actionnaire majoritaire avec 50%...
(Financial Afrik 18/08/17)
Les entreprises tchadiennes ont remporté des marchés d’ infrastructures dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun pour un montant total de 500 milliards de francs Cfa. Selon le comité régional de suivi de l’exécution physico-financière du Budget d’investissement public (BIP) 2017, on retrouve les entreprises tchadiennes sur les travaux d’infrastructures du Projet d’urgence de lutte contre les inondations (Pulci) dans les localités de Maga et de Yagoua ; les travaux relatifs au Projet d’aménagement des périmètres hydro-agricoles sur une surface de 130 hectares dans le Logone et Chari ; la construction des tronçons routiers Maroua-Mora, Maroua-Bogo, Tchéré-Meri ; ainsi que l’entretien de la route Gaklé-Mokolo et de la voirie urbaine de Yagoua. D’après le député Zondol Hersesse, président du comité...
(Xinhua 18/08/17)
Le ministère tchadien de la Santé publique a lancé jeudi dans la capitale une campagne de chimio-prévention du paludisme saisonnier, a appris jeudi Xinhua. Cette campagne consiste à donner aux enfants âgés de 3 à 59 mois, un traitement complet afin de réduire considérablement la morbidité et la mortalité liées au paludisme chez cette tranche d'âge. Pendant cette campagne, les cibles recevront trois doses de comprimés simultanément, soit neuf par mois, durant seize semaines. "La dose du premier jour sera administrée par les distributeurs communautaires et celles des deuxième et troisième jours par les mères ou tutrices des ...
(Le Griot 18/08/17)
Après la Tanzanie et le Rwanda en début de semaine, le Gabon, hier mercredi, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi est attendu ce jeudi au Tchad, dans le cadre d’une tournée africaine, avec à l’ordre du jour la coopération économique et la lutte antiterroriste. Dans la capitale Libreville, Abdel Fattah al-Sissi et sa délégation ont signé des accords après avoir été accueillis par le président gabonais Ali Bongo Ondimba, qui s’est rendu à deux reprises en Egypte ces dernières années. Les deux chefs d’Etats en ont profité pour consolider les rapports bilatéraux entre leurs deux pays et évoqué les questions d’intérêt commun surtout celle relatives à la sécurité et à la paix en Afrique. L’Egypte siège au conseil de sécurité...
(Alwihda 18/08/17)
La presse libre et écrite tchadienne est parfois truffée d'amateurisme à cause de certaines plumée innocemment cruelles, trempées sans vergogne dans le sang de l'infamie et dans la sueur nauséeuse du racisme ambiant. Le N°176 d'Abba-Garde du 10 Août intitule dans une de ses pages " les descendants de colons colonisent toujours" et au bougre plumier de descendre très bas pour épigrammatiser sur les femmes et les tchadiens d'origine métisse. Je suis tout à fait d'accord si le faux-journaliste s'en tint à des reproches de ces personnes dans leur gestion de la République mais hélas l'antibalaka moderne, "pur sang africain sans mélange selon lui et pedigree tarés aux rythmes de sa pureté des gamètes qui l'ont conçu, dans son euphorie...
(Autre média 17/08/17)
Le président du Tchad, Idriss Deby Itno est actuellement, le président en exercice de la Communauté Économique et Monétaire des États de l’Afrique Centrale (CEMAC). Il vient a pris une décision importante pour la sous-région. Par ces fonctions, le président du Tchad fait preuve d’exemplarité en appliquant l’une des décisions prises par les chefs d’Etat de l’organisation sous-régionale, il y a plus de quatre ans. A savoir l’ouverture des frontières aux ressortissants de la communauté contrairement à ses pairs. Ainsi, les Camerounais, Gabonais, Congolais, Centrafricains et Equato-Guinéens peuvent se rendre au Tchad sans visa à condition d’avoir un passeport ou une carte nationale d’identité informatisée de son pays. Mais le gouvernement tchadien précise que les personnes n’ayant pas de visa...
(APA 17/08/17)
Depuis le double attentat-suicide qui a frappé N’Djamena, le 15 juin 2015, les dispositifs de sécurité se sont renforcés notamment au niveau des lieux publics notamment les hôtels fréquentés par les expatriés. Les entrées sont toujours filtrées à l’entrée des hôtels et les préposés à la sécurité veillent au grain. «Toutes les voitures sont filtrés. Les fouilles sont minutieuses. Aucune personne ne peut franchir le grand portail sans que tout métal ne soit détecté», explique Débaïbé Honoré, un vigile posté devant l’hôtel Novotel. Avec quatre de ses collègues, Débaïbé, ne laisse aucune voiture entrer sans être fouillé de fond en comble. Les piétons sont aussi fouillés à l’aide d’appareils détecteurs de métaux. Le même dispositif est observé dans presque tous...
(APA 17/08/17)
APA - Bamako (Mali) - La force conjointe de pays du G5 sahel (Burkina, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), se met progressivement en place et les attentats terroristes survenus dimanche soir au Burkina, pourraient accélérer le processus, même si le financement nécessaire au fonctionnement de la force est loin d’être bouclé. Forte de 5000 hommes au départ, la force conjointe du G5 sahel devrait être prioritairement déployé dans zones frontalières des pays membres et dans le nord du Mali, particulièrement touché par les actes terroristes. Aujourd’hui, les préparatifs de la mise en place de la force conjointe avance et selon le ministre secrétaire général de la présidence, le président Ibrahim Boubacar se rendra d’ici la fin du mois d’août à...
(AFP 16/08/17)
Le Tchad a appelé à son tour la communauté internationale à "redoubler de vigilance et d'engagement" en Centrafrique, après les mises en garde d'un haut responsable des Nations unies sur des "signes avant-coureurs de génocide" dans le pays voisin. "Tout comme Monsieur Stephen O'Brien, le Tchad exprimé ses vives inquiétudes et estime qu'une telle perspective pourrait avoir des conséquences sécuritaires et humanitaires dramatiques pour toute la région et en particulier sur le Tchad qui abrite déjà des centaines de milliers de réfugiés, dont des Centrafricains", a déclaré le ministre des Affaires étrangères tchadien Hissein Brahim Taha dans un communiqué de presse reçu mercredi par l'AFP. Lundi 8 août, Stephen O'Brien, secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Affaires humanitaires, a...
(RFI 16/08/17)
48 heures après les attaques terroristes qui ont endeuillé le Burkina Faso et le Mali, le conseil de sécurité de l'ONU a souligné mardi 15 Août l'urgence de déployer la force anti-terroriste du G5 Sahel dans les zones transfrontalières. L'ONU avait voté à l'unanimité une résolution le 21 juin dernier saluant l'initiative des cinq pays du Sahel (Burkina Faso, Niger, Tchad, Mauritanie, Mali). Mais si tout le monde s'accorde sur l'importance politique d'une telle force, les financements eux restent encore très insuffisants pour que le G5 Sahel devienne pleinement opérationnel.
(Le Monde 16/08/17)
Notre chroniqueur souligne la prédation des élites ouest-africaines et l’aveuglement – voire l’approbation – de la communauté internationale. Par Laurent Bigot (chroniqueur Le Monde Afrique) Lorsque les médias parlent du Sahel, c’est pour évoquer la menace terroriste sous toutes ses formes – une menace bien réelle, comme l’ont récemment montré l’attentat à Ouagadougou, le 13 août, ou les attaques contre les Nations unies au Mali, le lendemain. C’est également le cas pour les autorités françaises, qui communiquent abondamment sur le sujet afin de vanter et de justifier le déploiement de l’opération militaire « Barkhane » dans la bande sahélo-saharienne (BSS en langage militaire). Or le sujet central du Sahel n’est pas celui-là. Le terrorisme, ou plutôt la montée en puissance...
(Xinhua 16/08/17)
Le sous-secrétaire général des Nations Unies aux opérations de paix, El-Ghassim Wane, a appelé mardi le Conseil de sécurité à saisir l'occasion unique qu'offre la mise sur pied de la Force conjointe du G5 Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad et Mauritanie) pour répondre aux défis de cette région africaine. A travers une approche régionale, cette force conjointe est en mesure d'apporter une contribution significative à la stabilisation du Sahel, en synergie avec d'autres initiatives, a-t-il affirmé lors d'une réunion du Conseil consacrée à la paix et à la sécurité en Afrique. Cette séance du Conseil intervenait à la suite de l'adoption, le 21 juin, d'une résolution par laquelle le Conseil disait "se féliciter du déploiement de la Force conjointe...
(APA 14/08/17)
Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Abdérahim Younous Ali, a été limogé du gouvernement tchadien, selon un décret lu samedi soir à la télévision nationale. Aucune explication officielle n’a été donnée à cette mesure mais selon des sources concordantes il est reproché à l’ex-ministre de ne s’être pas occupé du complexe industriel d’exploitation des ruminants à Djermaya (trentaine de kilomètres de N’Djamena) dont la construction est en chantier depuis des mois. Dans la journée de samedi, le chef de l’Etat tchadien, Idriss Déby, avait fait une visite inopinée sur le site du complexe industriel d’exploitation des ruminants à Djermaya et sur place il avait lui-même constaté le retard pris dans l’exécution des travaux. Lancés depuis septembre 2014 pour...
(APA 14/08/17)
Les résultats du baccalauréat tchadien session de juillet 2017, publiés samedi par l’Office national des examens et concours du supérieur (ONECS), font état de 15 364 admis d’office sur un total de 71 902 candidats, soit 21,37% de réussite. Par ailleurs, selon le directeur général de l’ONECS, professeur Bakary Abbo, qui communiquait les résultats, 17 127 candidats, soit 23,82%, sont admissibles et doivent composer pour la seconde session dans une semaine. Les résultats montrent également que les arabophones comptent le plus d’admis (G2A 91,67%), même s’ils sont moins nombreux que les francophones. Les admis d’office et les admissibles se recrutent plus dans les séries littéraires que celles scientifiques.
(RFI 14/08/17)
Le Tchad a annoncé, jeudi 10 août, sa décision de supprimer l'obligation de visas pour les ressortissants des Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Joint par RFI, Hissein Brahim Taha, ministre tchadien des Affaires étrangères, souligne que son pays devient ainsi le premier à mettre en application une décision prise par les chefs de l’État de l'organisation régionale, il y a plus de quatre ans.
(Xinhua 14/08/17)
Le ministre tchadien de l'Elevage et des Productions animales, Abderahim Younous Ali, a été limogé du gouvernement, selon un décret présidentiel publié samedi soir à la radiotélévision publique. Abderahim Younous Ali est remplacé par le désormais ex-secrétaire d'Etat à la Santé publique, Mahamat Annadif Youssouf. Aucune raison n'a été donnée pour justifier ce limogeage qui intervient quelques heures après une visite inopinée du président Idriss Déby Itno sur le chantier du complexe industriel d'exploitation des ruminants de Djarmaya, à une soixantaine de kilomètres au nord de N'Djamena, capitale du Tchad. Les travaux de ce complexe moderne, qui devaient durer 18 mois, traînent depuis trois ans. Abderahim Younous Ali est le deuxième membre du gouvernement à être démis de ses fonctions,...
(AFP 12/08/17)
L'Afrique centrale continue de marcher à petit pas vers la libre-circulation avec l'accord du Tchad annoncé vendredi mais un nouveau refus de la Guinée équatoriale la veille. Le Tchad a accepté de supprimer le 8 août l'obligation de visa pour les ressortissants des pays de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cémac, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon et Guinée équatoriale et Tchad), selon une note ministérielle parvenue à l'AFP vendredi. La veille, la Guinée équatoriale avait réitéré son refus, sauf pour les détenteurs de "passeports diplomatiques, officiels et de service (...) si le séjour a une durée de moins de trois mois". Les six membres de la Cémac étaient parvenus en 2013 à un accord sur la libre-circulation, en vigueur...
(Agence Ecofin 12/08/17)
La libre circulation des personnes en zone CEMAC vient de connaître un nouvel envol. En fait, depuis le 8 août 2017, les autorités tchadiennes ont informé la Commission de la CEMAC à Bangui, de l’ouverture des frontières du pays aux ressortissants de l’espace communautaire en séjour sur leur sol. «Les autorités tchadiennes instruisent les services d’emi-immigration et missions diplomatiques qu’en application des instructions des chefs d’Etat de la CEMAC, la libre circulation des ressortissants des six États membres de la Communauté est intégrale», apprend-on dans l’une des notes circulaires parvenues au secrétariat de la Commission à Bangui. A cet effet, poursuit la note, «tout ressortissant d’un Etat membre de la communauté, détenteur d’une pièce d’identité sécurisée (passeport ou carte d’identité)...

Pages

(Alwihda 04/07/17)
Un projet dénommé « Halte aux violences faites aux jeunes filles et femmes, et la participation de celles-ci dans la vie économique, sociale et publique », avait été lancé en date du 27 juin 2017 à Am-Timan, chef-lieu de la région du Salamat. La cérémonie de lancement officiel, a été présidée par le Secrétaire Général, Rimadjibaye Nadjinangar, représentant le Gouverneur. Le Tchad a ratifié plusieurs conventions internationales relatives à la protection de la femme parmi lesquelles, la Convention sur l'Elimination de toutes formes de violences à l’Egard des Femmes (CEDEF) de 1981. Malgré les multiples efforts, les violences à l'égard des femmes perdurent. Les cas des violences physiques, économiques, morales ou sexuelles vont grandissant mais les victimes ne peuvent dénoncer...
(Xinhua 03/07/17)
Le gouvernement tchadien vient de lancer le Projet pour l'autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD), qui vise à outiller les femmes et les adolescentes à se prendre en charge, à s'occuper de leurs familles, de leurs communautés et partant à participer pleinement au développement de leur pays. Le projet SWEDD est une initiative régionale, née de la volonté de six chefs d'Etats de l'Afrique de l'Ouest et du Centre (Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) de renforcer le niveau d'autonomisation des femmes et des adolescentes en vue d'accélérer la transition démographique dans la région. Il se singularise par le fait qu'il se focalise sur les femmes et les adolescentes qui en sont les...
(APA 01/07/17)
APA NDjamena Tchad - Les participants au premier forum panafricain de la jeunesse, dont les travaux ont pris fin ce vendredi à N’Djaména, ont appelé les chefs d’Etat africains à rendre opérationnel d’ici janvier 2018 le fonds Africain pour le développement de la Jeunesse Cette décision avait été adoptée par les ministres Africains de la Jeunesse et le Conseil Exécutif de l’Union Africaine lors du Sommet de l’UA tenu à Kigali en juillet 2016. Les jeunes venus de 54 pays d’Afrique et de la diaspora, recommandent l'institutionnalisation juridique de l’Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ) en tant qu’Agence spécialisée de l'UA et qui regroupe toutes les structures officielles des jeunes des Etats membres Ils demandent aussi aux chefs d’état africains...
(RFI 30/06/17)
Au Tchad, le maire de Moundou, principale ville du Sud, Médard Laokein, a été destitué par le conseil municipal réuni en session extraordinaire, ce mercredi soir. Médard Laokein est une figure de l'opposition tchadienne. Il est arrivé 3eme lors de la dernière présidentielle. Son avocat dénonce une «décision illégale, résultat de manœuvres politiques». Ce sont des manœuvres politiques. Lui, il est le maire de l’opposition. Depuis toujours, on a cherché à lui mettre des bâtons dans les roues. Me Boniface Mouandilmadji, avocat de Médard Laokein. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170630-tchad-le-maire-moundou-destitue
(Xinhua 30/06/17)
Au Tchad, les pouvoirs publics et la société civile misent sur la sensibilisation et la formation pour venir à bout des phénomènes qui minent l'épanouissement de la jeune fille: mariage précoce, mutilations génitales et sous-scolarisation. Depuis lundi, des dizaines de femmes, venues de différentes régions du pays, sont formées sur les techniques de communication interpersonnelle et sur les pratiques familiales qui favorisent la santé de la mère et de l'enfant, de la famille et de leur protection contre les maladies contagieuses. La formation est l'initiative de l'Union des associations féminines arabophones du Tchad (UAFAT). "Cet atelier de formation se justifie à plus d'un titre d'autant plus que certaines données statistiques sont déplorables et méritent une telle action. Près de 9...
(Xinhua 30/06/17)
Le président tchadien Idriss Déby Itno a ouvert, jeudi dans la capitale de son pays, les travaux du premier Forum panafricain de la jeunesse placé sous le thème "tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse". Plus de 200 jeunes africains, venus des 55 Etats membres de l'Union africaine (UA) et de la diaspora, plancheront sur les problèmes du continent liés à la jeunesse, et tenteront d'y proposer des pistes de solutions. Les résultats des discussions seront inclus dans un rapport qui sera présenté par le président Déby Itno au prochain sommet de l'UA à Addis-Abeba (Ethiopie). "S'il est admis que le 21ème siècle est celui de l'Afrique, ce sont les jeunes qui vont écrire les pages...
(Le Monde 30/06/17)
Notre chroniqueur s’interroge sur la volonté de Paris de déléguer la difficile tâche de stabilisation de la zone sahélienne à des pays qui n’en ont vraiment pas les moyens. Par Thomas Hofnung (chroniqueur Le Monde Afrique) Les présidents passent et le dossier de la sécurité en Afrique reste en bonne place sur leur bureau à l’Elysée. Depuis le départ de Jacques Chirac, en 2007, ses successeurs ont affiché leur détermination à transmettre le témoin de la sécurité aux Africains le plus tôt possible… Sans résultat. Bien au contraire : après une ébauche de retrait, dans les années 1990, l’armée française est revenue en force sur le continent, principalement dans le Sahel, où plus de 4 000 hommes tentent d’endiguer la...
(Jeune Afrique 30/06/17)
Les chefs d’État des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) se réunissent dimanche 2 juillet à Bamako. Principal enjeu de ce sommet : la mise sur pied d'une force conjointe anti-terroriste, annoncée depuis des mois. Quels sont les objectifs de ce sommet ? Ce sommet a pour but de concrétiser – enfin – la force conjointe du G5 Sahel. L’idée de cette force anti-terroriste, composée de troupes des cinq pays membres, avait été annoncée une première fois le 20 novembre 2015, lors d’une rencontre des chefs d’État de l’organisation sahélienne à N’Djamena. Elle était ensuite tombée aux oubliettes avant d’être réactivée le 6 février dernier, à l’occasion d’un nouveau sommet à Bamako. « Nous avons...
(AFP 29/06/17)
La force française Barkhane accompagnera la future force conjointe des pays du G5 Sahel jusqu'à ce que "la situation soit pacifiée" dans la région, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères dans une interview au Monde à paraître jeudi. "Cette force est d'abord destinée à sécuriser les frontières en particulier dans les zones où évoluent les groupes terroristes. Elle fait du contre-terrorisme. C'est une priorité pour Barkhane de l'accompagner dans la durée", a noté Jean-Yves Le Drian dans le quotidien daté du 30 juin. Jusqu'à quand? "Jusqu'à ce que la situation soit pacifiée", a répondu le chef de la diplomatie française et ex-ministre de la Défense (2012-2017).
(APA 29/06/17)
Les indemnités des fonctionnaires du corps de la Police nationale du Tchad ont été réduites de 50 % aux termes d’un décret rendu public ce jeudi à N’Djamèna. Les salaires des policiers avaient été augmentés en 2014 et le nouveau décret abroge celui de 2014 qui fixait l’échelonnement indiciaire et définissait les modalités de reclassement des grades et de reversement des fonctionnaires du corps de la Police nationale. Contactée par APA, une source au service de la solde a expliqué que ce décret était la suite logique de la politique d’austérité engagée par le gouvernement. ‘’Les policiers ont été épargnés depuis le rabattement des indemnités des autres agents du public. Maintenant, c’est leur tour’’, a indiqué la même source. Au...
(AfricaNews 29/06/17)
Idriss Déby Itno, le chef de l‘État tchadien était lui-même aux manettes de l’inauguration du Radisson Blu, hôtel cinq étoiles dont l’inauguration s’est déroulée ce mercredi à N’Djaména. D’un coût global de 60 milliards de francs CFA (environ 120 millions de dollars), entièrement supportés par l‘État tchadien cette réalisation dotée de 175 chambres dont 38 suites, vient renforcer la compétitivité de N’Djaména, la capitale, dans le secteur de l’hôtellerie haut de gamme. Mieux, le président tchadien Idriss Déby y voit une opportunité pour booster le monde de l’emploi en dépit de la crise économique que traverse le pays. “Cet établissement vient créer au moins 300 emplois directs et améliorer la capacité d’accueil de N’Djaména. Car de moins de 200 chambres...
(APA 29/06/17)
Le premier forum panafricain de la jeunesse s’ouvre jeudi à N’Djamèna avec la participation de 200 délégués issus des 54 pays du continent africain ainsi que de la diaspora, a-t-on appris mercredi auprès du comité d’organisation de cet évènement Selon la même source contactée à N’Djamèna, le président en exercice de l’Union africaine, Alpha Condé, et le président de la commission de l’UA, Moussa Faki, sont attendus au forum qui a pour thème central : «Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse». «Les jeunes africains vont bel et bien se retrouver à N’Djaména pour parler de leur avenir, parler de la feuille de route de l’Union africaine qui a plusieurs piliers. A travers cet événement, les...
(Le Monde 28/06/17)
Les technologies de pointe ne sont pas la panacée du développement, soutient l’économiste en chef de l’Agence française de développement, Gaël Giraud. Par Gaël Giraud Quelles sont les priorités du Tchad sur le moyen terme ? On l’a dit, la sécurité alimentaire y est devenue un enjeu vital. La tragédie que traverse aujourd’hui la Corne de l’Afrique témoigne de ce que la désertification et l’érosion des sols induits par le dérèglement climatique sont susceptibles d’avoir, dès à présent, des conséquences dramatiques, qui ne pourront que s’aggraver aux cours des prochaines décennies. Quels sont les atouts naturels dont dispose le Tchad pour y échapper ? L’un des taux d’ensoleillement les plus élevés de la planète et des ressources aquifères souterraines abondantes,...
(Xinhua 28/06/17)
Plus de 200 jeunes, issus de 55 Etats membres de l'Union africaine et de la diaspora, participeront au premier forum panafricain de la jeunesse qui s'ouvre le 29 juin 2017 dans la capitale tchadienne, a déclaré mardi à Xinhua Youssouf Abassallah, ministre tchadien de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs. Pendant trois jours, ces jeunes plancheront autour du thème "tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse". Avec le délai imparti et le contexte économique et financier difficile, la tenue de ce forum inédit est un véritable défi pour le gouvernement tchadien qui doit "être à la hauteur de cet évènement et de ce grand honneur fait par les dirigeants africains au chef de l'Etat, partant...
(Le Monde 28/06/17)
Entre Maiduguri et Boko Haram, une lutte à mort (3/5). Eclaté en plusieurs factions, le groupe djihadiste né au Nigeria cherche à étendre son champ d’action. « Celui qui dit “le conflit est fini” ment. Boko Haram est loin d’être mort. » Dans son fastueux bureau, au premier étage d’une grande villa surprotégée de Maiduguri, Kashim Shettima, le gouverneur de l’Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, ne peut que contredire l’armée et le chef de l’Etat. Ceux-ci ont annoncé à plusieurs reprises avoir « défait techniquement » le groupe terroriste qui, en 2009, après l’assassinat de son fondateur, Mohamed Yusuf...
(AFP 27/06/17)
La justice tchadiennes a annoncé le gel des avoirs et biens au Tchad d'Abdoulaye Hissene, un chef du groupe armé centrafricain Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), a déclaré samedi le ministre tchadien de la Justice. "Les fonds et avoirs financiers, directs ou indirects, d'Abdoulaye Hissene sur le territoire national ont été gelés", a indiqué à l'AFP le ministre, Ahmat Mahamat Hassan sans préciser ce que le milicien pouvait posséder au Tchad. "Le gouvernement prend aussi toutes les mesures interdisant l'entrée ou le passage en transit de ce dernier sur [le] territoire", a-t-il ajouté.
(RFI 27/06/17)
Le Tchad a annoncé hier, lundi 26 juin, avoir perdu huit soldats dans le week-end au cours d'un raid contre les islamistes de Boko Haram en territoire nigérian. Des combats qui ont permis à l'armée tchadienne, tête de proue dans la lutte contre l'islamisme au Sahel de porter un coup au mouvement terroriste. Mais le Tchad qui traverse une crise financière supporte de moins en moins l'indifférence de la communauté internationale. Samedi et dimanche huit soldats tchadiens sont tombés en combattant les hommes de Boko Haram en territoire ...
(APA 27/06/17)
Hui morts et 18 blessés ont été enregistrés dans les rangs de l’armée tchadienne dans des combats avec des éléments de la secte nigériane Boko Haram. L’état-major des armées du Tchad, dans un communiqué annonce que, des combats ont opposé, dans la nuit de dimanche, des soldats tchadiens de la force multinationale du secteur 2 à des éléments de Boko-Haram au Nigéria, près des localités de Malkonory , Toumbo Regou , Argue Metile et Toumbo Jeni «Le bilan provisoire fait état de 8 morts et 18 blessés dans les rangs de l’armée tchadienne. Les terroristes de Boko Haram ont perdu 162 personnes et plusieurs matériels détruits. Les forces tchadiennes ont récupéré 6 véhicules dont un véhicule kamikaze et plusieurs dizaines...
(Studio Tamani 27/06/17)
Le président tchadien Idriss Déby Itno a menacé de retirer ses troupes des opérations militaires en Afrique dans un entretien à RFI, TV5 Monde, et le quotidien Le Monde. Le président tchadien estime que son pays " n'a pas du tout été soutenu sur le plan financier, économique". Au Mali, le Tchad forme le troisième contingent le plus important de la Minusma avec 1.390 hommes. Par ailleurs, 2.000 soldats tchadiens sont engagés dans la Force multinationale mixte, créée en 2015 conjointement par le Niger, le Nigeria, le Tchad et le Cameroun, pour combattre le groupe islamiste nigérian Boko Haram. Idriss Déby Itno dans l'entretien qu'il a accordé a indiqué que son pays ne pouvait " pas continuer à être partout,...
(Afrique sur 7 27/06/17)
Le terrorisme en Afrique est une multinationale très engagée vu la teneur avec laquelle les terroristes se déchaînent dans les pays de l’Afrique de l’Ouest. En visite d’une semaine au Burkina-Faso pour mieux comprendre ce fléau, un confrère n’avait sur la bouche que ces mots : « Ces attaques terroristes, ça commence à faire trop». Retour sur des attaques atypiques au Burkina et au Mali. Le terrorisme: la naissance d’une multinationale en Afrique Le terrorisme en Afrique semble irrémédiable au regard de l’acharnement avec lequel les terroristes s’en prennent aux pays de l’Afrique de l’Ouest. « On ne sait pas si elles ont été planifiées et exécutées par le même groupe, mais le Mali et le Burkina ont une fois...

Pages

(Agence Ecofin 08/06/17)
La CNUCED a rendu public le rapport sur les investissements directs étrangers (IDE) dans le monde le 7 juin 2017. Le rapport montre que les flux d’IDE vers les pays en développement ont reculé de 14% pour s'établir à 646 milliards de dollars. Cependant, cette forte baisse n’a pas éclipsé l’intérêt des investisseurs notamment asiatiques vers ces pays qui représentent la moitié des 10 premières destinations en 2016. Dans toute la zone Afrique centrale par exemple, l’on constate une chute de 15% des IDE qui s’établissent à 5,1 milliards de dollars. Du fait de la chute des cours des produits miniers sur le marché mondial, la RDC a été durement touchée avec un effondrement de 28% de flux d’IDE. Les...
(APA 07/06/17)
Une semaine après le début du mois de Ramadan, les prix de certaines denrées alimentaires restent élevés dans les marchés de la capitale tchadienne, N’Djaména, où la demande reste forte. Les commerçants, profitant du frémissement du marché, ont ainsi tendance à rehausser les prix malgré l’appel au civisme lancé par les autorités et du Conseil supérieur des affaires islamiques du Tchad (CSAI). Cette année, seules les céréales semblent avoir été épargnées par le renchérissement, les prix ayant même baissé comparé à ceux pratiqués pendant la même période de l’année dernière. Par exemple le sac de maïs de 100 kg est vendu à 22.500 FCFA alors que l’année passée, il s’échangeait à 25.000 FCFA. Tout comme le sac de riz de...
(La Tribune 07/06/17)
Le Cameroun, le Tchad et le Gabon seront présents sur le marché financier de la Banque des Etats de l'Afrique centrale, ce mercredi 7 juin 2017. Les trois pays d'Afrique centrale y essayeront de mobiliser entre 39 et 44 milliards de francs CFA. Une décision qui reflète les performances du marché obligataire de la Banque, très dynamique depuis 2015. La journée de ce 7 juin 2017 sera immanquablement peu habituelle sur le marché des titres de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). Trois grands Etats de l'Afrique centrale s'y donnent rendez-vous. Il s'agit du Cameroun, du Tchad et du Gabon qui tenteront de rassembler entre 39 et 44 milliards de francs CFA sur le marché de la Banque...
(Agence Ecofin 06/06/17)
Le ministère camerounais des Finances annonce que le gouvernement repart sur le marché des titres publics de la Banque centrale des Etats de la Cemac, le 7 juin 2017, pour mobiliser une enveloppe globale de 5 milliards de francs Cfa. Cette nouvelle opération se fera au moyen d’une émission de bons du Trésor assimilables (BTA), d’une maturité de 26 semaines. Les BTA du Cameroun seront en concurrence avec ceux des Trésors publics gabonais et tchadien, qui effectueront également des opérations de levée de fonds, ce même jour sur le même marché. Le Gabon, à travers une émission de BTA, à 13 semaines de maturité, tentera de mobiliser 9 milliards de francs Cfa, selon un communiqué officiel de la BEAC. La...
(APA 06/06/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La 8ème édition de la Foire transfrontière de l’Afrique centrale (FOTRAC) se tiendra du 23 juin au 5 juillet 2017 dans la ville camerounaise de Kye-Ossi, située au carrefour des frontières avec le Gabon et la Guinée Équatoriale, a appris APA lundi auprès du comité d’organisation. Cette rencontre de commerce, d’échanges et d’affaires se veut avant tout une opportunité visant à insuffler la notion d’intégration sous-régionale. Y sont ainsi annoncés des rencontres «B to B» entre opérateurs économiques, un concours de l’innovation à l’intention des jeunes porteurs de projets, un forum sur la valorisation de la gastronomie au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Le Réseau des femmes actives d’Afrique centrale (REFAC),...
(Journal du Tchad 03/06/17)
Avec ses 2 200 employés et plus de 390 000 producteurs de coton, l’actuelle Coton Tchad fait vivre près de 3 millions de personnes. Arrêt sur l'histoire de cette entreprise Avant l’exploitation du pétrole, l’économie tchadienne reposait en partie sur l’agriculture et par ricochet sur le coton. Mais, en 2003, l’or noir qui a jailli des tréfonds de Doba a fait de l’ombre à l’or blanc. Nous vous proposerons une série d’articles sur la Coton Tchad – Société Nouvelle, afin de montrer le rôle important que peut jouer la filière coton dans la relance de l’économie tchadienne. Créée en 1972, la Société cotonnière du Tchad ou CotonTchad est un organisme public dont la plus grande part est détenue par l’État...
(Agence Ecofin 03/06/17)
La protection de l’environnement peut accroître la productivité des villes africaines dont le milieu naturel pâtit actuellement de l’urbanisation rapide. C’est l’enseignement principal du rapport Greening Africa’s Cities publié le 1er juin par la Banque mondiale. Selon l’étude, un meilleur environnement urbain permettra non seulement l’accroissement de la résilience des villes aux événements climatiques extrêmes, mais aussi l’amélioration de leur potentiel touristique. En effet, le processus d’urbanisation assez particulier du continent qui a l’un des revenus par habitant les plus faibles, conduit à une forte utilisation de la biomasse et une généralisation des quartiers informels mal approvisionnés en eau et particulièrement exposés aux catastrophes écologiques. Il affecte ainsi le milieu naturel en détruisant les espaces verts, les forêts et les...
(La Tribune 02/06/17)
Le dispositif minier en vigueur au Tchad est devenu obsolète. Il date de 1995 et ses textes réglementaires ne sont plus d’actualité. C’est dans ce sillage que le gouvernement tchadien entend le réactualiser afin de rendre le secteur des mines plus attractif. Depuis le début de la semaine, des cadres du ministère tchadien des mines de la géologie et des carrières, des experts de la Banque africaine de développement (BAD) de l'Union africaine (UA) et de la Commission économique pour l'Afrique (CEA), sont réunis à N'Djaména, la capitale du Tchad pour étudier les textes d'application dudit Code. L'objectif est de les contextualiser par rapport aux nouvelles exigences du marché mondial et surtout au principe de la révision minière africaine qui...
(Jeune Afrique 02/06/17)
Le dernier message « africain » de François Hollande n’a pas été des plus amènes. Mi-avril, celui qui était encore le chef de l’État français a écrit à plusieurs de ses homologues d’Afrique centrale – dont le Camerounais Paul Biya et le Congolais Denis Sassou Nguesso – pour leur conseiller de conclure au plus vite un accord avec le FMI. Faut-il voir derrière cette démarche quelque peu directive l’influence de sa directrice générale, Christine Lagarde ? Impatiente de voir les membres de la Cemac tenir les engagements pris en ce sens lors du sommet extraordinaire de Yaoundé en décembre 2016, au cours duquel elle avait fait clairement comprendre à ses hôtes que la défense du franc CFA passait par la mise...
(Xinhua 01/06/17)
Confronté à une grave crise financière et économique, le Tchad a entamé la révision de son Code minier et de ses textes d'application, pour rendre attractif un secteur très prometteur mais sous-exploité. Réunis lundi et mardi à N'Djaména, la capitale du Tchad, des cadres du ministère tchadien des Mines, de la Géologie et des Carrières, ainsi que des experts de la Commission de l'Union africaine (UA), de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) se sont planchés sur les différents textes qui régissent le secteur minier dans ce vaste pays d'Afrique centrale. Cette réunion constitue une étape majeure dans le processus de révision du code minier tchadien devenu obsolète. Ce projet de révision...
(APA 01/06/17)
Douze milliards de FCFA ont été débloqués par l’Etat tchadien en guise de subvention à la Coton Tchad Société Nouvelle, a appris APA, jeudi, de sources proches de cette entreprise étatique qui gère la filière coton dans le pays. Selon les techniciens du ministère du Développement industriel, commercial et de la Promotion du secteur privé, 9 milliards de cette enveloppe seront versés aux cotonculteurs pour la campagne de l’année dernière et le reste sera injecté dans la commercialisation du coton pour cette année. La Coton Tchad Société Nouvelle, principal acheteur du coton produit dans le sud du Tchad, avait sollicité, au début de l’année, un crédit auprès du pool bancaire qui finance chaque année, la campagne agricole. Mais, à cause...
(Agence Ecofin 01/06/17)
(Agence Ecofin) - Dans son rapport annuel 2016, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) informe que le comité de stratégie de la salle des marchés a décidé au cours de l’exercice de céder environ 1000 milliards de FCFA de son portefeuille d’investissement. Ceci dans l’optique d’être conforme à l’exigence de la quotité obligatoire de 50% des avoirs extérieurs nets de la Beac déposés en compte d’opérations. Cette cession a été effectuée à trois reprises. D’abord le 29 juin 2016 pour un montant 380,65 milliards de FCFA. A l’issue de cette opération, la valeur nominale du portefeuille d’investissement est passée de 2344 milliards à 1931 milliards. Ensuite, le 30 août, c’était un montant nominal de 475,5 milliards. La valeur...
(APA 31/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) – La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a enregistré un résultat bénéficiaire de 164,177 milliards FCFA en 2016 contre 160,795 milliards l’exercice précédent soit une progression de +2,10%, selon les comptes annuels publiés mardi et certifiés par les cabinets Mazars et KPMG. Cette performance, qui contraste avec un résultat exceptionnel négatif de 3,982 milliards FCFA ainsi qu’un total actifs en berne (-24,66), est fortement liée à la réalisation de plus-value de cession des titres du portefeuille d’investissement de la Banque centrale. D’une manière générale, la baisse des cours internationaux du pétrole, dans le prolongement de l’évolution constatée au cours de l’année 2015 et qui s’est traduite par une forte contraction (-55,75%) du niveau des disponibilités extérieures...
(APA 30/05/17)
Le ministère tchadien des mines, de la géologie et des carrières, David Houdeingar, a ouvert lundi à Ndjamena un atelier pour examiner le projet de révision du code minier du pays et ses textes d’application. L’objectif est de proposer des dispositions nouvelles du code national minier, devenu obsolète, en vue de mettre en place une stratégie de développement du secteur. M. Houdeingar a fait remarquer que le code minier de 1995 n’est plus d’actualité précisant qu’il ne comporte par exemple pas de dispositions propres aux substances radioactives pourtant présentes dans le sous-sol tchadien. C’est pourquoi, a-t-il dit-il, il faut insérer le cadastre minier dans le projet du nouveau code pour assurer la transparence dans les industries extractives. Pour lui, il...
(Alwihda 27/05/17)
En pleine crise financière, le chiffre d'affaire des entreprises de téléphonie mobile était en nette augmentation, au quatrième trimestre 2016 (octobre, novembre, décembre), et au premier semestre 2017, selon l'Institut National de la Statistique, des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED), qui notait une amélioration des affaires dans les entreprises. Au dernier trimestre 2016, les entreprises ont enregistré une augmentation de leur chiffre d’affaire commencée en début d’année. Cette situation est essentiellement attribuable à la téléphonie mobile. Les opérateurs téléphoniques auraient pu améliorer leurs chiffres d’affaire grâce aux actions publicitaires visant à inciter la consommation des services, selon l'INSEED. Par ailleurs, cette évolution des chiffres d’affaire provient plus des services de téléphonie que des appels. Pour ce qui est de l’emploi,...
(Le Monde 26/05/17)
L’Etat tchadien, très affecté par la baisse des cours de l’or noir, est en quasi-faillite. Face aux difficultés économiques et sociales, le pouvoir se crispe. Devant le Toumaï Palace, à N’Djamena, le 3 mai. Après la chute des cours du prix du pétrole, de nombreux chantiers de bâtiments publics et privés ont été interrompus au Tchad. A N’Djamena, personne ne prédit l’avenir. Murés dans le silence, les Tchadiens attendent. Quand s’achèvera cette course vers l’abîme dans laquelle s’enfonce le pays depuis près de trois ans ? Ils guettent comme des oracles les grands chantiers présidentiels suspendus en 2015, alors que s’évanouissait la rente pétrolière. Mais, pour l’instant, le Toumaï Palace aux façades dorées, la carcasse de béton du futur ministère...
(Les Afriques 26/05/17)
L’institution d’émission monétaire en Afrique centrale a exprimé son inquiétude au sujet de la récession économique dans laquelle sont plongés les pays de la sous-région. La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a tenu, le 22 mai 2017 à Yaoundé, une session extraordinaire du Comité de politique monétaire (CPM) dans laquelle l’institution d’émission monétaire a reconnu «l’enracinement» de la crise dans les États de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Une situation selon le gouverneur de la BEAC, Abbas Mahamat Tolli, qui a amené la Banque centrale à changer les orientations générales de politique monétaire arrêtées sur la base des perspectives économiques et financières de la sous-région. Ainsi, après avoir constaté qu’en dépit des mesures prises...
(APA 24/05/17)
Le Tchad est en rupture de stock en talons de passeport, a annoncé mardi direction de l’immigration et de l’émigration logée au commissariat central de la capitale N’Djaména, ajoutant qu’au vu de cette situation la délivrance du document de voyage est impossible pour le moment. Il ne reste que 100 exemplaires de passeport, a-t-on appris auprès de la même source. Ce faisant et pour ne pas subir l’assaut des Tchadiens, le service technique de la direction chargée des documents informatisés de voyage --carte nationale d’identité et passeport, notamment--, a fermé ses portes. Un responsable de la police contacté par APA, a reconnu que le service technique est dans l’impossibilité de recevoir les demandeurs des documents de voyage. «Tous les carnets...
(APA 24/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les droits de transit du pétrole tchadien sur le territoire camerounais ont chuté de l’ordre de 1,87 milliard FCFA entre le 1erjanvier et le 31 mars 2017, comparés aux 10,88 milliards engrangés pendant la même période un an plus tôt, selon un communiqué rendu public mardi par la Société nationale des hydrocarbures (SNH). Ces recettes, versées au Trésor public, correspondent à un volume d’enlèvement de 11,27 millions de barils au terminal de Komé-Kribi I (Sud), contre 14,17 millions de barils sur les 3 premiers mois de 2016. Cette tendance baissière, note-t-on, semble suivre le marasme constaté depuis quelques années sur le marché international de l’or noir et qui se répercute depuis fin 2015 à travers les droits...
(Xinhua 24/05/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) sont en passe de conclure des accords d'aide avec le Fonds monétaire international (FMI), une perspective favorable pour espérer enrayer la crise économique qui frappe la région, annonce le gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). "Aujourd' hui, je peux dire que tous les pays ont renoué avec le FMI et les discussions sont très avancées. D'ici fin juin-juillet, les programmes seront approuvés par le conseil (d'administration) du FMI", a révélé Abbas Mahamat Tolli lors d'un échange avec la presse lundi à Yaoundé. Ces discussions font suite aux résolutions prises lors d'un sommet extraordinaire de la CEMAC tenu fin 2016 à...

Pages

(Sud Quotidien 27/05/13)
Historique ! Les «Lions» du Sénégal ont remporté la coupe d’Afrique des nations de Beach Soccer, en battant en finale, hier, dimanche 26 mai 2013, les «Eléphants» de la Côte d’Ivoire (4-1), sur la plage Brija de Al Jadida au Maroc. Les poulains de Amadou Diop Boy Bandit conservent ainsi leur titre de champions d’Afrique, acquis il y a deux ans sur la plage d’Ain Diab de Casablanca. Décidée à jouer les grands rôles, sur la terre marocaine, la bande à Jean Koukpaki n’a fait qu’une bouchée des ivoiriens qui ont été mené très rapidement par l’éternel Koukpaki. Ngalla Sylla corse l’addition avant que Ibrahima Baldé n’ajoute un 3ème but. Les «Eléphants» profitent d’un relâchement des «Lions» et réduisent le...
(Journal du Tchad 24/05/13)
Les jeunes footballeuses tchadiennes feront partie des équipes qui prendront part à la compétition Airtel Jeunes Talents Cecus (Club Espace Culturel et Sportif) reste aujourd’hui, une des meilleures équipes féminines de la capitale tchadienne Ndjamena. Personne ne veut être absent lorsque cette équipe dispute un match. L’année dernière, elle a été à la hauteur du championnat Airtel Jeunes Talents de Nairobi au Kenya où les jeunes footballeuses tchadienne ont occupé la 4ème place. De retour au pays, l’équipe de football féminin a été accueilli en héroïne avec une parade motorisée à travers la ville. Cette année, Club Espace Culturel et Sportif se lance à nouveau dans l’aventure et se prépare pour la compétition. «Nous nous préparons pour répondre à l’attente...
(Journal du Tchad 17/05/13)
L’événement du stade Idriss Mahamat Ouya était marqué par la signature d’un protocole entre la FTFA et la société de téléphonie mobile Airtel Tchad Pour la 3ème année consécutive la société de téléphonie mobile Airtel Tchad et la Fédération Tchadienne de Football Association (FTFA) organisent le tournoi regroupant les jeunes joueurs de moins de 17 ans. Ce sont les joueurs venus des différents clubs de plusieurs régions du pays qui se retrouvent à ce grand rendez-vous sportif. Un cadre de brassage, d’union mais aussi qui permet aux techniciens de la Fédération Tchadienne de Football Association (FTFA) appuyé par la société de téléphonie mobile Airtel Tchad de détecter les jeunes talents. Pour les organisateurs, Airtel Jeunes Talents représente un événement sportif...
(22 Septembre 28/02/13)
Yamoussoukro sera la capitale des bolides les 1er, 2 et 3 mars 2013, à la faveur de la 39e édition du rallye Côte d’Ivoire-Bandama. Une épreuve qui ouvre le calendrier du championnat d’Afrique des rallyes. Pour le président de la Fédération ivoirienne du Sport automobile (Fisa), Alain Ambrosino, le pari de l’organisation doit être gagné si la Côte d’Ivoire veut faire partie des grandes courses au niveau africain. Selon lui, l’objectif à long terme, c’est de repositionner le Bandama suite à son intégration au championnat d’Afrique des rallyes. « Notre but, c’est de tout faire pour que le Bandama soit le meilleur rallye en Afrique. Et cela passe par une bonne organisation avec la présence de grands pilotes et d’excellentes...

Pages

(Tchadactuel 24/06/13)
Le vœu a été émis par le ministre de la de la Culture, des Arts et de la Conservation du Patrimoine lors d’une rencontre avec les partenaires à Phnom Penh au Cambodge. Lors d’une rencontre qu’il a eu avec M. Fallo Baba Keita, directeur de l’Ecole du Patrimoine Africain (EPA) basée à Porto Novo au Benin et en présence de M. Souayibou Varissou, directeur adjoint du Fonds pour le Patrimoine Mondial Africain basé en Afrique du Sud, de l’Ambassadeur Permanent du Tchad auprès de l’UNESCO, M. Mahamat Saleh Adoum Djérou, de la Directrice du patrimoine Culturel, Mme Tangar Odette ainsi que du Secrétaire général de la Commission nationale de l’UNESCO, Abdelkerim Adoum Bahr, le Ministre de la Culture, des Arts...
(Slate Afrique 22/06/13)
Après des arrestations de plusieurs journalistes, c'est maintenant au tour de RSF de voir interdit d'entrée au Tchad. Ambroise Pierre, responsable du bureau Afrique de Reporters sans frontières, devait se rendre à N’djamena du 20 au 25 juin 2013, pour s’entretenir avec les autorités et rencontrer des journalistes tchadiens ainsi que certains confrères emprisonnés. Mais sa demande de visa a été refusée par le gouvernement tchadien, rapporte l’AFP. RSF dénonce une «manœuvre dilatoire» qui intervient dans un climat déjà tendu. Selon l’organisation, «plusieurs arrestations abusives» de journalistes ont lieu entre mars et mai dernier dans le cadre d’un complot présumé, explique l’AFP. Lire la suite sur: http://www.slateafrique.com/285887/tchad-journalistes-en-danger-rsf
(RFI 21/06/13)
L'ONG Reporters sans frontières (RSF) affirme avoir été empêchée de se rendre au Tchad. Ambroise Pierre, le responsable Afrique de l'organisation devait se rendre dans le pays pour rencontrer trois journalistes emprisonnés. RSF dénonce depuis plus d'un an la dégradation de la liberté de la presse dans le pays. Le point sur les dossiers qui opposent RSF au gouvernement. L'ONG Reporters sans frontières (RSF) n'est pas la bienvenue au Tchad. Ambroise Pierre, le responsable Afrique de l'organisation avait prévu de rendre visite aux trois journalistes emprisonnés dans le pays et de discuter de leur cas avec les autorités. Mais il n'avait pas réussi à obtenir un visa. L'ambassade lui demandait une lettre d'invitation du ministère de la communication qui ne...
(Challenges 21/06/13)
L'ONG Reporters sans frontières (RSF) a déclaré jeudi avoir été empêchée de se rendre au Tchad, où plusieurs journalistes ont été emprisonnés ces derniers mois dans le cadre d'un complot présumé. Les autorités tchadiennes, "par des maneuvres dilatoires, viennent de faire échouer une mission de l'organisation à N'Djaména", sa demande de visa n'ayant pas abouti, dénonce RSF dans un communiqué. Le représentant de RSF "devait se rendre au Tchad du 20 au 25 juin 2013 pour s'entretenir avec des journalistes tchadiens, rendre visite à ses confrères emprisonnés (...) et être reçu par certaines autorités de l'Etat", explique le communiqué. "Notre organisation n'a aucune mauvaise intention vis-à-vis du Tchad et souhaitait simplement se rendre sur place", notamment pour "marquer notre solidarité...
(Journal du Tchad 20/06/13)
Présent comme observateur, le ministre tchadien de la Culture et une forte délégation tchadienne participent aux travaux de la 37ème session Profitant de son passage à Phnom Penh au Cambodge, le Ministre de la Culture, des Arts et de la Conservation du Patrimoine, M. Dayang Menwa Enock a pris activement part à la 2ème table ronde de cette grande rencontre qui a eu lieu le 17 juin dernier. Elle regroupait autour de Mme Irina Bokova, directrice générale de l’Unesco au palais de la paix de Cambodge, les pays africains que sont le Botswana, le Cap Vert, le Kenya, le Mali, le Niger, la Namibie, la Tanzanie, le Cameroun, l’Afrique du Sud, la Sierra Leone et l’Ouganda. Intervenant à son tour...
(Journal du Tchad 20/06/13)
Une dizaine d’artistes de tout bord attendus et un défilé de mannequins atypiques habillés par les créateurs de mode Mike Sylla et Clay Apenouvon. Au Tchad, la proportion de la population ayant accès à l’eau potable en permanence est très médiocre. A peine 17% en milieu rural. De ce fait il est difficile de lui faire appliquer les règles d’hygiène. Une situation qui les expose à aux nombreuse maladies liées aux mauvaises conditions d’accès à l’eau et à l’assainissement. Dans le contexte du Tchad, comme dans une majorité de pays sahéliens, la corvée d’eau revient à la femme et à la jeune fille. Elles y passent des heures et des jeunes. Toute chose qui contribue à les priver du droit...
(L'Avenir Quotidien 17/06/13)
Ce festival de grande d’envergure va se dérouler du 10 au 24 octobre 2013 à Chicago, l’une des villes les plus vivantes des Etats-Unis. Et il va réunir plus des réalisateurs en provenance de plus de 50 pays, venus partager plus de 150 films avec le public de Chicago. Cette année, l’accent sera beaucoup mis sur les films venant d’Afrique. Avec le soutien de l’Academy of Motion Pictures Arts and Sciences, la 49ème Festival International de Cinéma de Chicago présente le programme Spotlight Africa. Ce dernier programme mettra en valeur les œuvres les plus novatrices et les plus grands talents du continent africain. C’est au sein de cette culture cinématographique florissante que sera choisie une sélection de films d’auteurs indépendants...
(Burkina24 14/06/13)
Nous l’avions déjà dit : la langue française est en déclin. La francophonie reste une notion abstraite et son rayonnement sur le monde n’est plus que le reflet d’une splendeur passé jadis aidée par le fait colonial. Guidé par un sursaut de nationalisme linguistique et d’identité culturelle les peuples africains se referment ou effarouchent la langue de Molière en créant un français populaire à la sauce africaine. Désormais classé à la cinquième place dans le monde le français fait face à une concurrence dont la plus menaçante est l’anglais qui pollue désormais le vocabulaire francophone. La langue française des élégances classiques et des références littéraires semble confrontée à une simplification et une ouverture forcée pour intégrer les autres langues si...
( 12/06/13)
À Paris, au Trocadéro, Place des Droits de l’Homme, le 08 juin 2013 où de nombreux soutiens lui ont rendu visite. Afin de sensibiliser et de faire réagir l’opinion public en France, et au Tchad – parce que là-bas, on ne peut que se taire à cause des représailles – l’homme et l’artiste Kaar Kaas Sonn a décidé le 4 juin 2013 de faire une grève de la faim en lien avec, dit-il « les arrestations arbitraires d’hommes politiques et de journalistes tchadiens, pour protester contre le flou de la justice tchadienne (…) ; pour attirer l’attention de l’opinion internationale sur ce qui se passe au Tchad (…) et obtenir la libération de ces personnes détenues sans respects des règles...
(Tchadactuel 07/06/13)
Reporters sans frontières adresse un message de soutien et de solidarité aux journalistes Eric Topona et Moussaye Avenir de la Tchiré, ainsi qu’à l’écrivain et blogueur Jean Laokolé, tous trois détenus dans le camp d’Amsinene, à Ndjaména. Les deux premiers ont été arrêtés par les autorités tchadiennes les 6 et 7 mai 2013 tandis que le troisième est emprisonné depuis le 22 mars dernier. L’organisation réitère sa demande en faveur de leur libération immédiate. « Nous pensons quotidiennement à ces trois hommes à qui nous espérons pouvoir rendre visite dans les meilleurs délais. Le Tchad s’est longtemps targué de ne compter aucun journaliste emprisonné. Ce n’est désormais plus le cas. Outre le fait qu’elle est intolérable pour les personnes concernées,...
(Alwihda 06/06/13)
Après l'avoir annoncé à travers les réseaux sociaux, l'artiste tchadien Kaar Kaas Soon a entamé depuis le 4 juin dernier une grève de la faim en France plus précisemment à Laval, il s'oppose fermement aux arrestations "arbitraires" qui ont eût lieux après l'incident du 1er Mai au Tchad... Après l'avoir annoncé à travers les réseaux sociaux, l'artiste tchadien Kaar Kaas Soon a entamé depuis le 4 juin dernier une grève de la faim en France plus précisemment à Laval, il s'oppose fermement aux arrestations "arbitraires" qui ont eût lieux après l'incident du 1er Mai au Tchad, il estime que la France peut intervenir et faire quelquechose, sa santé est plutôt inquiétante ce troisième jour de grève risque de s'avérer sans...
(Tchadanthropus 04/06/13)
Voilà ce que nous avons pu lire hier soir sur la page Facebook de l’artiste franco-tchadien Kaar Kaas Soon. Bonjour à toutes et à tous ! Je vous informe qu’à partir de demain, mardi, 4 juin 2013 J’entame une grève de la faim pour : - protester contre les arrestations arbitraires d’hommes politiques et de journalistes tchadiens, suite à ce que le gouvernement a nommé « tentative de déstabilisation du pays » depuis le 1er mai dernier ; - protester contre le flou de la justice tchadienne dans cette affaire ; - attirer l’attention de l’opinion internationale sur ce qui se passe au Tchad dans cette affaire ; et ; - obtenir la libération de ces personnes détenues sans respect...
(Les Dépêches de Brazzaville 30/05/13)
Du 9 mai au 8 juin 2014 aura lieu à Dakar, au Sénégal, la Biennale de l'art africain contemporain. Ce festival, qui accueillera de nombreux artistes et professionnels des arts visuels de l'Afrique et du monde, lance un appel à candidatures pour l'exposition internationale Dak'Art 2014. Les artistes contemporains africains et de la diaspora africaine peuvent poser leur candidature jusqu'au 15 septembre 2013. Ce festival est l'un des plus grands rendez-vous dédiés à l'art africain contemporain. La onzième édition regroupera de nombreux artistes et professionnels des arts visuels de l'Afrique et du monde. Ce sera un moment important de réflexion sur les métiers de l'art. « Si autrefois, les artistes traitaient directement avec leurs clients, le marché de l'art tel...
(Afriquinfos 30/05/13)
Loin du regard et des bruits de la presse internationale, le Tchad a posé les bases de l’érection sur son sol de la seconde plus grande basilique d’Afrique. Ampliar Foto © saintfirmin.over-blog.com. Vue générale sur la Basilique Notre Dame de la paix de Yamoussoukro La célèbre basilique de Yamoussoukro (en Côte d’Ivoire) va avoir dans 36 mois une concurrente de taille en Afrique. Cette concurrence s’élèvera de la capitale tchadienne, Ndjamena. Quartier Habéna, Commune du 7ème arrondissement au bord du fleuve Chari, non loin d’un pont à double voie constituent les coordonnées géographiques de cette œuvre architecturale naissante. Les mensurations de cette maison du Seigneur qui verra le jour au Tchad parlent d’elles-mêmes : elle sera bâtie sur 18.500 m²,...
(Tchadanthropus 24/05/13)
“L'ancien Président-Poète doit se retourner dans sa tombe devant l'association de son nom à celui d'un des dirigeants africains les plus incultes que l'Histoire politique du Continent ait produite“. Il est, décidément, des leçons qu'on n'est plus prompt à réciter qu'à mettre en application. S'exprimant à New York le 25 septembre 2012 à la 67ème session de l'Assemblée Générale des Nations Unies, le tout nouveau Président sénégalais disait « En Afrique et dans le reste du monde, le Sénégal salue et soutient l'avancée de la démocratie et des libertés fondamentales. Nous déplorons que certains, refusant l'évidence que le destin de l'homme est de vivre libre, n'offrent, en réponse aux aspirations légitimes de leur peuple, que la violence atroce contre des...
(Le Parisien 22/05/13)
Le cinéma africain "a besoin" du festival de Cannes pour "banaliser" sa présence et lutter contre son "invisibilité" à l'étranger, a affirmé mercredi le cinéaste tchadien Mahamat-Saleh Haroun, en compétition officielle avec son film "Grigris", renvoyant aussi les cinéastes de son continent à leur "responsabilité". "Je pense que c'est important que l'Afrique soit présente à Cannes. Et il faut que l'on se batte pour faire des films importants, qui soient présents dans les grands rendez-vous cinématographiques. Le cinéma a besoin d'Afrique, et l'Afrique a besoin de ces rendez-vous importants comme Cannes. Il faut que notre présence soit vraiment banalisée", a indiqué le réalisateur. "J'estime que ces festivals là sont importants, parce que nos films sont déjà invisibles. Il n'y a...
(Journal du Tchad 17/05/13)
Le livre de l’universitaire française a été publié aux Editions Karthala à Paris La note de l’éditeur Comment vit-on du métier des armes dans un pays marqué par la récurrence des rébellions et des répressions? Que font les combattants quand ils ne sont pas mobilisés par la guerre? Et, au fond, qu’est-ce qu’être un combattant ou un ancien combattant? A partir d’une enquête menée au Tchad auprès de ces hommes, ce livre interroge le recours aux armes quand celui-ci devient à la fois une forme ordinaire de la lutte politique et un métier. En suivant les trajectoires des combattants qui passent d’une faction à une autre, de la rébellion à l’armée, et empruntent parfois des chemins qui mènent en Libye,...
( 17/05/13)
Des organisations sénégalaises, regroupées au sein de la coalition Droit d’asile et la liberté d’expression (DALE), ont réclamé, jeudi à Dakar, le retour au Sénégal du journaliste-blogueur et réfugié tchadien Makaïla Nguebla, expulsé du pays en raison de « son engagement en faveur de la démocratie et des droits humains ». « Nous condamnons avec la dernière énergie cet acte et réclamons son retour (M. Nguebla) au Sénégal, le pays de la Téranga et terre d’asile depuis des millénaires », a déclaré Mamadou Mignane Diouf, coordonnateur du Forum social sénégalais (FSS) et membre de la coalition DALE, au cours d’une conférence de presse. Par la voix de M. Diouf, les organisations concernées ont menacé de monter « d’un cran dans...
( 17/05/13)
Après un premier communiqué adressé á la presse nationale et internationale, le comité DALE qui regroupe des associations, organisations, activistes et blogueurs avertit les autorités sénégalaises sur le cas de Makaila, expulsé du Sénégal vers la Guinée le 07 mai dernier. En conférence de presse ce matin à Dakar, les membres du DALE (Droit d'asile et la liberté d'expression) ont déroulé leur plan d'action pour le retour du journaliste blogueur qui vivait à Dakar depuis 2005. Ainsi donc, une rencontre avec le président de la République, le Pm, le ministre de l'Intérieur et de la justice est prévue dans les jours à venir. Au cas où cette rencontre n'aura pas lieu, une marche de protestation sera organisée par le comité...
(Tchadactuel 08/05/13)
Eric Topona, secrétaire général de l’Union des journalistes tchadiens, s’était vu convoqué à 8h, au palais de justice, lundi 6 mai. Il en est ressorti encadré par les gendarmes et inculpé pour atteinte à l’ordre constitutionnel. Le journaliste Eric Topona, fils d’un opposant politique, est actuellement détenu à la maison d’arrêt d’Amsinene, dans la banlieue de Ndjamena. Il est poursuivi dans le cadre des suites de l’affaire Jean Laokolé, un jeune blogueur, également fils d’opposant, accusé de diffamation et lui aussi en prison. Ce n’est pas la première fois qu’Eric Topona a des ennuis avec le pouvoir. RSF (Reporters sans frontières), l’organisation de défense de la liberté de la presse, s’en était inquiété à plusieurs reprises. Cette fois encore, elle...

Pages

(Le Point 05/07/17)
C'est un travail minutieux et colossal auquel s'est attelé l'historien militaire Laurent Touchard dans son livre Forces armées africaines, 2016-2017. Minutieux, d'abord, quand il répertorie atouts, faiblesses, ordre de bataille, équipements terrestres, aériens et navals des armées de 53 pays et de quatre régions semi-autonomes de Somalie. Colossal, ensuite, quand, à la suite de cet inventaire, il livre une analyse de l'organisation, de la modernisation, et de la doctrine des forces armées, analyse qu'il articule au contexte géopolitique du pays en question. Dans son blog Conops, ce chercheur indépendant dit vouloir « réconcilier » l'élément factuel avec « la mise en perspective, dans un monde où tout semble aller plus vite ». Il prend donc le temps d'approfondir et de...
(Jeune Afrique 04/07/17)
Lors du 29e sommet des chefs d'État de l’Union africaine, les victimes de l’ancien président tchadien espèrent qu’un fonds d’indemnisation va être créé. Condamné à perpétuité en avril dernier, l’ancien dictateur doit verser 123 millions d’euros. Deux mois après la condamnation à perpétuité de l’ancien Président tchadien par les Chambres extraordinaires africaines (CAE), l’affaire Hissène Habré revient devant l’Union Africaine (UA). Lors du 29e sommet des Chefs d’État et de gouvernements du continent qui s’ouvre lundi 3 juillet, les victimes espèrent qu’un fonds d’indemnisation va être créé. Elles pourraient ainsi toucher les 123 millions d’euros qu’Hissène Habré a été condamné à leur payer. Reed Brody, membre de la Commission internationale de justice, et qui a été l’un des plus fervents...
(Radio Vatican 04/07/17)
(RV) « Je suis un archevêque sans cathédrale…pour combien de temps ? Dieu seul sait ! ». C’est ainsi que s’exprime, avec humour, l’archevêque de N’Djamena, Mgr Edmond Goethbe Djitangar, dans une Lettre adressée « aux amis et partenaires de l’archidiocèse de N’Djamena », lors de son dernier déplacement à Rome pour revoir le pallium des mains du Pape François (29 juin 2017). L’humour est pourtant accompagné de « pincement de cœur » car l’archidiocèse de N’Djamena est actuellement sans cathédrale. L’église-cathédrale est en effet en chantier depuis 2013, mais la reprise des travaux tarde, faute des moyens financiers. Voilà pourquoi Mgr Djitangar lance un appel à l’aide. Bénie en 1965, celle qu’on appelait alors Cathédrale Notre Dame de l’Assomption,...
(Le Monde 03/07/17)
Cinq pays francophones du Sahel ont officiellement annoncé, dimanche, la création d’une force conjointe antiterroriste en présence d’Emmanuel Macron. Par Christophe Châtelot (Bamako, envoyé spécial) Vingt ans après l’apparition de ce qui est devenu Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), cinq pays du Sahel tentent d’unir leurs forces pour contrer l’activité des groupes djihadistes qui enjambent leurs frontières pour les frapper au cœur. Dimanche 2 juillet, à Bamako, les chefs d’Etat de la Mauritanie, du Niger, du Mali, du Burkina Faso et du Tchad ont lancé officiellement la Force conjointe-G5 Sahel (FC-G5S), dotée de 5 000 hommes, censée ...
(RFI 03/07/17)
Les chefs d’Etat du G5 Sahel se sont réunis dimanche 2 juillet à Bamako pour acter la création de leur force anti-terroriste conjointe. Principal soutien à sa mise en œuvre, la France a voulu envoyer un signal politique fort, incarné par la présence du président Macron qui souhaite qu’elle puisse mener ses premières actions dès l’automne. Des annonces concrètes ont été faites, côté français comme africain, mais le manque jusqu’à présent de moyens financiers risque de freiner considérablement sa mise sur pied effective. Le coup d’envoi de la force conjointe devait notamment être placé sous le signe d’une appropriation...
(Jeune Afrique 03/07/17)
Le conseil d'administration du FMI a approuvé un accord triennal de 312,1 millions de dollars pour le Tchad, soit 160% du quota du pays, dans le cadre de son programme de facilité élargie de crédit (FEC). Annoncée dans un communiqué publié le 30 juin, cette décision autorise un premier décaissement immédiat de 48,8 millions de dollars. Ce prêt de 312,1 millions de dollars réparti sur trois ans vise à soutenir la stratégie de stabilisation et de relance du pays. Le conseil d’administration du FMI a également entériné l’annulation du programme de FEC précédent. Dans son communiqué, le FMI estime que les politiques prévues par le nouvel accord vont permettre de catalyser un soutien accru des partenaires du Tchad. Ce programme...
(RFI 03/07/17)
Après le procès Hissène Habré, quel héritage vont laisser les Chambres africaines extraordinaires? C'est la question qui est débattue ce lundi à Addis Abeba, en marge du 29e sommet de l'Union africaine (UA), lors d'une conférence exceptionnelle parrainée par la Commission de l'UA, le Sénégal et le Tchad. L'avocat américain Reed Brody a été l'un des principaux initiateurs du procès Habré. Aujourd’hui il est membre de la Commission internationale des juristes, basée à Genève. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170703-gracier-hissene-habre-ultime-gifle-i...
(Le Point 03/07/17)
Le sommet du G5 Sahel, qui réunit les chefs d'État de ces cinq pays membres (Mauritanie, Niger, Mali, Burkina Faso et Tchad), se tient ce dimanche à Bamako. Objectif : définir l'orientation de la lutte contre le terrorisme, mais aussi aborder l'épineuse question du financement. Sur ce sujet, le président tchadien Idriss Déby Itno a clairement annoncé sa position quelques jours avant l'ouverture de cet événement : le Tchad pourrait revoir son engagement militaire au Sahel et ne pas participer à la force conjointe de l'organisation si un soutien financier significatif n'était pas apporté à son pays. Le Tchad sur cinq fronts Récapitulons. À ce jour, le Tchad est engagé en effet dans trois opérations de maintien de la paix...
(RFI 03/07/17)
Au Mali, la force du G5 Sahel a été officiellement lancée dimanche 2 juillet. Les chefs d'Etat du Mali, du Tchad, de la Mauritanie, du Niger et du Burkina Faso étaient à Bamako tout comme le président français Emmanuel Macron qui s'est déplacé lui avec le président de l'Agence française de développement. Il a annoncé le déblocage de 200 millions d'euros d'aide au développement pour les pays du G5 qui seront étalés sur 5 ans. Emmanuel Macron et les présidents du G5 Sahel ont insisté sur la nécessité de combiner contre-terrorisme et aide au développement. « Il est indispensable de gagner la paix et cela se joue au plus près des populations ». La France va donc contribuer à hauteur...
(Jeune Afrique 01/07/17)
Les chefs d'États des pays du G5 Sahel se rencontrent dimanche 2 juillet à Bamako pour peaufiner les modalités de mise en place d'une force conjointe de 10 000 hommes pour combattre les groupes terroristes qui sévissent dans la région. Le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry, revient pour JA sur les enjeux de ce sommet. Jeune Afrique : le G5 Sahel se réunit dimanche 2 juillet à Bamako. Quel est l’enjeu de cette rencontre qui intervient après la résolution du Conseil de Sécurité de Nations-Unies ? Alpha Barry : Ce sommet va se pencher sur l’accompagnement que la France pourrait apporter au G5 Sahel...
(Le Figaro 30/06/17)
Le 6 février 2017 les cinq pays membres du G5 Sahel - Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad- ont pris la décision sans précédent de mettre en place une force conjointe capable d'intervenir à leurs frontières pour lutter contre le terrorisme et les trafics illicites de toutes sortes. La volonté de l'Union européenne d'apporter un soutien fort et concret à cette initiative, avec une contribution de 50 millions d'euros, est un message clair au continent africain et à toute la communauté internationale. Il s'agit également et surtout d'un message de détermination et d'unité destiné aux groupes terroristes et organisations criminelles de trafiquants. Ces dernières années, plusieurs groupes terroristes, réseaux criminels et trafiquants ont ravagé les villes, les trésors culturels,...
(RFI 30/06/17)
Au Tchad, le maire de Moundou, principale ville du Sud, Médard Laokein, a été destitué par le conseil municipal réuni en session extraordinaire, ce mercredi soir. Médard Laokein est une figure de l'opposition tchadienne. Il est arrivé 3eme lors de la dernière présidentielle. Son avocat dénonce une «décision illégale, résultat de manœuvres politiques». Ce sont des manœuvres politiques. Lui, il est le maire de l’opposition. Depuis toujours, on a cherché à lui mettre des bâtons dans les roues. Me Boniface Mouandilmadji, avocat de Médard Laokein. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170630-tchad-le-maire-moundou-destitue
(Le Monde 30/06/17)
Notre chroniqueur s’interroge sur la volonté de Paris de déléguer la difficile tâche de stabilisation de la zone sahélienne à des pays qui n’en ont vraiment pas les moyens. Par Thomas Hofnung (chroniqueur Le Monde Afrique) Les présidents passent et le dossier de la sécurité en Afrique reste en bonne place sur leur bureau à l’Elysée. Depuis le départ de Jacques Chirac, en 2007, ses successeurs ont affiché leur détermination à transmettre le témoin de la sécurité aux Africains le plus tôt possible… Sans résultat. Bien au contraire : après une ébauche de retrait, dans les années 1990, l’armée française est revenue en force sur le continent, principalement dans le Sahel, où plus de 4 000 hommes tentent d’endiguer la...
(Le Monde 30/06/17)
Ahmedou Ould Abdallah, ex-secrétaire général adjoint de l’ONU, rappelle aux Etats sahéliens que la victoire sur l’extrémisme passera aussi par la lutte contre la corruption. Par Ahmedou Ould Abdallah Les présidents des pays du G5 Sahel au Sommet de N’Djamena, en novembre 2015 : le Malien Ibrahim Boubacar Keïta, le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le Tchadien Idriss Déby, le Nigérien Mahamadou Issoufou et le Burkinabé Michel Katando. Le sommet qui doit réunir à Bamako, dimanche 2 juillet, les chefs d’Etat des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) et le nouveau président français donnera l’orientation de la lutte contre le terrorisme dans la région. Au-delà, il sera aussi un test grandeur nature des futures relations...
(Le Monde 29/06/17)
Ahmedou Ould Abdallah, ex-secrétaire général adjoint de l’ONU, rappelle aux Etats sahéliens que la victoire sur l’extrémisme passera aussi par la lutte contre la corruption. Le sommet qui doit réunir à Bamako, dimanche 2 juillet, les chefs d’Etat des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) et le nouveau président français donnera l’orientation de la lutte contre le terrorisme dans la région. Au-delà, il sera aussi un test grandeur nature des futures relations entre la France et les pays africains francophones. Naturellement, ce sommet sera essentiellement consacré à la lutte contre le terrorisme. Il n’est cependant pas certain que les parties accordent la même priorité à cet objectif commun. Succès rapide et retour Soucieux du redressement...
(Jeune Afrique 29/06/17)
En difficulté, le Cameroun bénéficie d'une aide du FMI de 666,2 millions de dollars assortie d'un ajustement peu douloureux. Le Fonds lui demande de moins emprunter et de mieux choisir ses investissements. Avec un budget et des réserves mis à mal par la chute des cours du pétrole et par ses efforts militaires contre Boko Haram, le Cameroun s’est vu accorder, lundi 26 juin, par le Conseil d’administration du Fonds monétaire internationale (FMI) un prêt de 666,2 millions de dollars, dont 171,3 millions immédiatement disponibles, au titre de la « Facilité élargie de crédit ». Il est le deuxième pays de la CEMAC après le Gabon a bénéficié d’une telle aide. En contrepartie, il s’est engagé à mener à bien...
(Jeune Afrique 29/06/17)
En se rendant à Bamako, le 2 juillet 2017, pour assister à un sommet du G5 Sahel avec le Malien IBK, le Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, le Mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, le Nigérien Mahamadou Issoufou et le Tchadien Idriss Déby Itno, le Français Emmanuel Macron va sans doute adresser deux messages : l’un à Donald Trump, via son représentant à Bamako, et l’autre à IBK. Au président américain, il veut faire savoir que les jihadistes ne cessent de gagner du terrain dans le centre du Mali, aux confins du Niger et du Burkina Faso, et qu’il faut appuyer financièrement la force de 5 000 militaires, policiers et civils que viennent de créer les chefs d’État du G5 Sahel. Parce que son...
(Le Monde 28/06/17)
Les technologies de pointe ne sont pas la panacée du développement, soutient l’économiste en chef de l’Agence française de développement, Gaël Giraud. Par Gaël Giraud Quelles sont les priorités du Tchad sur le moyen terme ? On l’a dit, la sécurité alimentaire y est devenue un enjeu vital. La tragédie que traverse aujourd’hui la Corne de l’Afrique témoigne de ce que la désertification et l’érosion des sols induits par le dérèglement climatique sont susceptibles d’avoir, dès à présent, des conséquences dramatiques, qui ne pourront que s’aggraver aux cours des prochaines décennies. Quels sont les atouts naturels dont dispose le Tchad pour y échapper ? L’un des taux d’ensoleillement les plus élevés de la planète et des ressources aquifères souterraines abondantes,...
(Le Monde 28/06/17)
Entre Maiduguri et Boko Haram, une lutte à mort (3/5). Eclaté en plusieurs factions, le groupe djihadiste né au Nigeria cherche à étendre son champ d’action. « Celui qui dit “le conflit est fini” ment. Boko Haram est loin d’être mort. » Dans son fastueux bureau, au premier étage d’une grande villa surprotégée de Maiduguri, Kashim Shettima, le gouverneur de l’Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, ne peut que contredire l’armée et le chef de l’Etat. Ceux-ci ont annoncé à plusieurs reprises avoir « défait techniquement » le groupe terroriste qui, en 2009, après l’assassinat de son fondateur, Mohamed Yusuf...
(RFI 27/06/17)
Le Tchad a annoncé hier, lundi 26 juin, avoir perdu huit soldats dans le week-end au cours d'un raid contre les islamistes de Boko Haram en territoire nigérian. Des combats qui ont permis à l'armée tchadienne, tête de proue dans la lutte contre l'islamisme au Sahel de porter un coup au mouvement terroriste. Mais le Tchad qui traverse une crise financière supporte de moins en moins l'indifférence de la communauté internationale. Samedi et dimanche huit soldats tchadiens sont tombés en combattant les hommes de Boko Haram en territoire ...

Pages