Jeudi 27 Juillet 2017

Tchad

(Xinhua 03/07/17)
Le gouvernement tchadien vient de lancer le Projet pour l'autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD), qui vise à outiller les femmes et les adolescentes à se prendre en charge, à s'occuper de leurs familles, de leurs communautés et partant à participer pleinement au développement de leur pays. Le projet SWEDD est une initiative régionale, née de la volonté de six chefs d'Etats de l'Afrique de l'Ouest et du Centre (Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) de renforcer le niveau d'autonomisation des femmes et des adolescentes en vue d'accélérer la transition démographique dans la région. Il se singularise par le fait qu'il se focalise sur les femmes et les adolescentes qui en sont les...
(Le Point 03/07/17)
Le sommet du G5 Sahel, qui réunit les chefs d'État de ces cinq pays membres (Mauritanie, Niger, Mali, Burkina Faso et Tchad), se tient ce dimanche à Bamako. Objectif : définir l'orientation de la lutte contre le terrorisme, mais aussi aborder l'épineuse question du financement. Sur ce sujet, le président tchadien Idriss Déby Itno a clairement annoncé sa position quelques jours avant l'ouverture de cet événement : le Tchad pourrait revoir son engagement militaire au Sahel et ne pas participer à la force conjointe de l'organisation si un soutien financier significatif n'était pas apporté à son pays. Le Tchad sur cinq fronts Récapitulons. À ce jour, le Tchad est engagé en effet dans trois opérations de maintien de la paix...
(RFI 03/07/17)
Au Mali, la force du G5 Sahel a été officiellement lancée dimanche 2 juillet. Les chefs d'Etat du Mali, du Tchad, de la Mauritanie, du Niger et du Burkina Faso étaient à Bamako tout comme le président français Emmanuel Macron qui s'est déplacé lui avec le président de l'Agence française de développement. Il a annoncé le déblocage de 200 millions d'euros d'aide au développement pour les pays du G5 qui seront étalés sur 5 ans. Emmanuel Macron et les présidents du G5 Sahel ont insisté sur la nécessité de combiner contre-terrorisme et aide au développement. « Il est indispensable de gagner la paix et cela se joue au plus près des populations ». La France va donc contribuer à hauteur...
(Agence Ecofin 03/07/17)
(Agence Ecofin) - En moins d’une semaine, le Tchad est devenu le troisième pays producteur de pétrole dans l’espace CEMAC à bénéficier d’un tel programme, après le Cameroun et le Gabon. Le premier a bénéficié d’un prêt de 666 millions de dollars et le second de 642 millions de dollars. Durement frappée par la chute des prix du pétrole dont elle dépend énormément, l’économie tchadienne va bénéficier d’un prêt de 312 millions $ du FMI, qui s’étendra sur les trois prochaines années. Cette facilité est destinée à stimuler les recettes publiques en soutenant le programme national de diversification de l’économie. Selon Reuters, 48,8 millions de dollars seront immédiatement débloqués mais aucune information n’a filtré concernant les prochains versements des comptes...
(Agence Ecofin 03/07/17)
(Agence Ecofin) - Le sommet extraordinaire des chefs d’Etat du « G5 Sahel » s’est tenu ce dimanche à Bamako au Mali avec la présence effective des Présidents nigérien, malien, tchadien, burkinabè, mauritanien et français. Cette rencontre est la toute première après la salutation de la mise en place de la force « G5 Sahel » par le Conseil de sécurité de l’Onu. L’occasion pour le Président malien Ibrahim Boubacar Keïta de déclarer que la force « G5 Sahel » aura pour mission de combattre le terrorisme ; le trafic de drogue et d’êtres humains; de faciliter les opérations humanitaires et d’aides aux populations ; de contribuer à la restauration de l’autorité de l’Etat et le retour des réfugiés. Le...
(Xinhua 03/07/17)
Les chefs d'Etat du G5 Sahel et de la France ont souligné "le lien intrinsèque" entre les actions de sécurité et de défense, les efforts politiques et les initiatives en faveur du développement, dans une déclaration adoptée à l'issue d'un sommet extraordinaire tenu ce dimanche à Bamako. Pour les chefs d'Etat du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanien, Niger, Tchad), le président de la République française, Emmanuel Macron, ces trois axes se soutiennent mutuellement et doivent donc progresser en parallèle. Conscients des liens indissociables entre sécurité et développement, ajoute le texte, les chefs d'Etat sont convenus de la nécessité d'assurer l'accompagnement des opérations militaires et sécuritaires par des actions économiques, sociales, culturelles, d'éducation et de dé-radicalisation pour attaquer les causes...
(Xinhua 03/07/17)
Invité d'honneur du sommet extraordinaire du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) à Bamako, le président français Emmanuel Macron, a annoncé ce dimanche un soutien logistique de la France à une force conjointe anti-terroriste dans la région. "La France apportera 70 véhicules tactiques et un appui opérationnel", a précisé Emmanuel Macron dans un discours prononcé à l'ouverture du sommet ce dimanche. "Sur le volet militaire, c'est un effort équivalant à plus de 8 millions d'euros que nous consacrons d'ici la fin de l'année" à la force conjointe, "une dynamique, un mouvement de fond que la France est fière d'accompagner", a ajouté le président Macron. "J'ai bon espoir que le 13 juillet prochain (date du Conseil franco-allemand à...
(Xinhua 03/07/17)
Réunis ce dimanche à Bamako (Mali), les chefs d'Etat du G5 Sahel et de la France se sont engagés à unir leurs efforts dans la lutte commune contre le terrorisme. Ce sommet extraordinaire du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), qui enregistre la participation du président Emmanuel Macron de la France, marque le lancement officiel d'une force conjointe contre le terrorisme dans la bande sahélo-saharienne. Dans son discours d'ouverture, le président Ibrahim Boubacar Kéita du Mali a souligné que "la situation sécuritaire dans le Sahel est caractérisée par une sédimentation de la menace terroriste qui s'appuie sur des ramifications transfrontalières". Et cela à travers différents groupes "dotés d'importants moyens militaires, logistiques et financiers", entretenant entre eux des...
(AFP 02/07/17)
Les dirigeants du G5 Sahel, réunis en sommet dimanche à Bamako avec le président français Emmanuel Macron, sont convenus d'un budget de 423 millions d'euros pour la force conjointe régionale qu'ils veulent déployer contre les jihadistes, a annoncé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta. "Chacun de nos Etats (Mali, Niger, Burkina Faso, Mauritanie, Tchad) va faire l'effort de 10 millions d'euros", a souligné M. Keïta lors d'une conférence de presse conjointe avec M. Macron. "La question du financement a pris la plus grande place, presque tout le temps" des discussions à huis clos, a-t-il relevé. "Le financement tel que nous l'avons évalué est de 423 millions d'euros"...
(AFP 02/07/17)
Le président français Emmanuel Macron a promis dimanche à Bamako une aide financière et militaire à la force du G5 Sahel mais a exhorté ces pays à en démontrer l'efficacité face aux jihadistes. La France apportera 70 véhicules tactiques et un appui opérationnel, a-t-il précisé à l'ouverture d'un sommet du G5 Sahel, dont il est invité d'honneur, aux côtés d'Ibrahim Boubacar Keïta (Mali), Idriss Déby Itno (Tchad) Mohamed Ould Abdelaziz (Mauritanie), Roch Marc Christian Kaboré (Burkina Faso) et Mahamadou Issoufou (Niger). "Sur le volet militaire, c'est un effort équivalent à plus de de 8 millions d'euros que nous consacrons d'ici la fin de l'année" à ce projet, qualifié d'"alliance pour le Sahel", a indiqué M. Macron, saluant "une dynamique, un...
(AFP 02/07/17)
Les chefs d'État de cinq pays du Sahel se réunissent dimanche à Bamako en présence du président français Emmanuel Macron pour concrétiser leur projet de force régionale contre les groupes jihadistes. Le dirigeant français est arrivé dans la nuit, rejoignant son homologue malien Ibrahim Boubacar Keïta, président en exercice du G5 Sahel, qui avait accueilli samedi ses pairs Idriss Déby Itno (Tchad) Mohamed Ould Abdelaziz (Mauritanie), Roch Marc Christian Kaboré (Burkina Faso) et Mahamadou Issoufou (Niger). Objectif: lutter ensemble contre les attaques jihadistes qui visent le Mali et gagnent les Etats voisins, en pouvant poursuivre leurs auteurs au-delà des frontières, avec un démarrage sur le terrain avant la fin de l'année. Dans un nouveau geste de défi aux dirigeants de...
(Jeune Afrique 01/07/17)
Les chefs d'États des pays du G5 Sahel se rencontrent dimanche 2 juillet à Bamako pour peaufiner les modalités de mise en place d'une force conjointe de 10 000 hommes pour combattre les groupes terroristes qui sévissent dans la région. Le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry, revient pour JA sur les enjeux de ce sommet. Jeune Afrique : le G5 Sahel se réunit dimanche 2 juillet à Bamako. Quel est l’enjeu de cette rencontre qui intervient après la résolution du Conseil de Sécurité de Nations-Unies ? Alpha Barry : Ce sommet va se pencher sur l’accompagnement que la France pourrait apporter au G5 Sahel...
(APA 01/07/17)
APA NDjamena Tchad - Les participants au premier forum panafricain de la jeunesse, dont les travaux ont pris fin ce vendredi à N’Djaména, ont appelé les chefs d’Etat africains à rendre opérationnel d’ici janvier 2018 le fonds Africain pour le développement de la Jeunesse Cette décision avait été adoptée par les ministres Africains de la Jeunesse et le Conseil Exécutif de l’Union Africaine lors du Sommet de l’UA tenu à Kigali en juillet 2016. Les jeunes venus de 54 pays d’Afrique et de la diaspora, recommandent l'institutionnalisation juridique de l’Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ) en tant qu’Agence spécialisée de l'UA et qui regroupe toutes les structures officielles des jeunes des Etats membres Ils demandent aussi aux chefs d’état africains...
(AFP 30/06/17)
Le président français Emmanuel Macron assistera dimanche à Bamako au sommet du G5 Sahel, pour apporter le soutien de Paris à la force conjointe de ces cinq pays (Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso et Tchad) contre la menace jihadiste. Face à la dégradation de la situation dans le centre du Mali, limitrophe du Burkina Faso et du Niger, gagnés à leur tour par les violences jihadistes, ces cinq pays ont décidé lors d'un sommet en février, également dans la capitale malienne, de réactiver le projet de création de cette force.
(Le Figaro 30/06/17)
Le 6 février 2017 les cinq pays membres du G5 Sahel - Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad- ont pris la décision sans précédent de mettre en place une force conjointe capable d'intervenir à leurs frontières pour lutter contre le terrorisme et les trafics illicites de toutes sortes. La volonté de l'Union européenne d'apporter un soutien fort et concret à cette initiative, avec une contribution de 50 millions d'euros, est un message clair au continent africain et à toute la communauté internationale. Il s'agit également et surtout d'un message de détermination et d'unité destiné aux groupes terroristes et organisations criminelles de trafiquants. Ces dernières années, plusieurs groupes terroristes, réseaux criminels et trafiquants ont ravagé les villes, les trésors culturels,...
(APA 30/06/17)
Le chef de l’Etat centrafricain, M. Faustin-Archange Touadéra s’est démarqué du contenu du rapport des Nations unies accusant l’armée tchadienne d’avoir commis des exactions sur des populations centrafricaines entre 2003 et 2013. «Le rapport n’engage que ses auteurs », a dit le président Touadera, recu en audience, jeudi à Ndjamena, par le président tchadien Idriss Déby. Rappelant que le gouvernement centrafricain n’a été informé que 48h avant la publication du rapport, il a souligné que le Tchad a aidé son pays dans des ‘’moments difficiles’’ et la RCA n’oubliera pas cette ‘’inestimable contribution’’.
(Alwihda 30/06/17)
Le Président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a effectué une visite de quelques heures à N'Djamena, où il s'est entretenu au Palais présidentiel avec son homologue tchadien Idriss Déby pendant 90 minutes. Le dirigeant centrafricain a réagi au rapport de la commission des droits de l'homme de l'ONU qui accuse notamment l'armée tchadienne d'avoir commis de nombreuses exactions en RCA. « Le rapport n’engage que ses auteurs, le gouvernement centrafricain a été informé 48 heures avant sa publication. Le Tchad a aidé mon pays dans des moments difficiles et nous n’oublions pas cette inestimable contribution», a déclaré le Chef de l’Etat centrafricain. "Le Tchad a aidé mon pays dans des moments difficiles et nous n’oublions pas cette inestimable contribution" Le 30 mai...
(RFI 30/06/17)
Au Tchad, le maire de Moundou, principale ville du Sud, Médard Laokein, a été destitué par le conseil municipal réuni en session extraordinaire, ce mercredi soir. Médard Laokein est une figure de l'opposition tchadienne. Il est arrivé 3eme lors de la dernière présidentielle. Son avocat dénonce une «décision illégale, résultat de manœuvres politiques». Ce sont des manœuvres politiques. Lui, il est le maire de l’opposition. Depuis toujours, on a cherché à lui mettre des bâtons dans les roues. Me Boniface Mouandilmadji, avocat de Médard Laokein. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170630-tchad-le-maire-moundou-destitue
(Xinhua 30/06/17)
Au Tchad, les pouvoirs publics et la société civile misent sur la sensibilisation et la formation pour venir à bout des phénomènes qui minent l'épanouissement de la jeune fille: mariage précoce, mutilations génitales et sous-scolarisation. Depuis lundi, des dizaines de femmes, venues de différentes régions du pays, sont formées sur les techniques de communication interpersonnelle et sur les pratiques familiales qui favorisent la santé de la mère et de l'enfant, de la famille et de leur protection contre les maladies contagieuses. La formation est l'initiative de l'Union des associations féminines arabophones du Tchad (UAFAT). "Cet atelier de formation se justifie à plus d'un titre d'autant plus que certaines données statistiques sont déplorables et méritent une telle action. Près de 9...
(Xinhua 30/06/17)
Le gouvernement tchadien et l'Agence néerlandaise pour l'entreprise ont signé, mercredi à N'Djaména, une convention de don d'un million d'euros pour le financement des études pour la réhabilitation et l'extension des adductions d'eau potable de la capitale tchadienne. Ces études qui dureront un an, permettront d'élaborer un plan de projet complet pour la réhabilitation et l'extension du système d'eau potable dans la zone urbaine et périurbaine de N'Djaména à l'horizon 2021. "Les réformes structurelles de la Société tchadienne des eaux (STE) ont permis de convaincre les bailleurs à financer l'hydraulique urbaine auparavant désertée", a déclaré Siddick Abdelkérim Haggar, ministre tchadien de l'Eau et de l'Assainissement. La ville de N'Djaména n'est desservie actuellement qu'à hauteur de 30% et ce projet vise...

Pages

(Le Monde 29/05/17)
Depuis 2014, l’insurrection du mouvement djihadiste Boko Haram né dans l’état de Borno, au Nigeria, a débordé sur le territoire tchadien. Pillages, attaques meurtrières mais aussi évacuations organisées par l’armée tchadienne ont contraint près de 130 000 personnes a quitter les îles du lac Tchad. Elles vivent aujourd’hui dans des camps de déplacés installés de part et d’autre d’une piste de 200 kilomètres reliant Bol à Daboua. Un reportage de Michael Zumstein.
(TV5 27/05/17)
Au Tchad, cela fait deux semaines que les enseignants de l'université de N'djamena ont déposé leurs craies. Ils réclament plus de 7 mois d'arriérés de prime de recherche. Un mouvement de grève qui prend de l'ampleur selon le syndicat des enseignants. Ce qui fait craindre un nouvelle année blanche. Les enseignants de l'université de N'djamena sont en grève depuis deux semaines maintenant. Ils dénoncent la gestion financière calamiteuse du gouvernement. Les maîtres réclament plus de 7 mois d'arriérés de prime de recherche. Certains d'eux n'ont même pas été payés...sans parler des heures supplémentaires. D'après le syndicats des enseignants, la grève serait en train de faire boule de neige et se généralise à toutes les universités du pays.
(Alwihda 27/05/17)
Tchad : 22 nominations au ministère de l'Aviation civile et de la météorologie Le Président de la République, sur proposition du ministre des postes et des nouvelles technologies de l'information décrète la nomination de M. Royombaye Nadoumgar au poste de Président du conseil de régulation de l'autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), en remplacement de Mahamat Zene Bada. Un décret n°556, 557 et 558 du Président de la République, sur proposition du ministre de l'Aviation civile et de la météorologie nationale nomme plusieurs personnalités à des postes de responsabilité. Cabinet du ministre Directeur de cabinet : Ousmane Kodanoudjibé Conseiller : Abdelhamid Ousmane et Ambakamgar Djimaringar Inspection générale Inspecteur général : Mahamat Chaib Brahim Inspecteur chargé de...
(Alwihda 23/05/17)
Emettant sur un rayon de 40 km, elle vise à contribuer à l'épanouissement de l'économie et à améliorer le climat des affaires au Tchad, au moment où ce dernier traverse une conjoncture économique et financière difficile due à la chute du prix du pétrole. Elle traite d'autres thématiques telles que le sport, la culture et la politique. Le fondateur de la radio Oxygène, François Djekombe nous explique dans un entretien, qu'il a accordé à Alwihda Info le mobile de la création, les objectifs assignés à cette radio, le nom Oxygène et son rayon de couverture. Alwihda Info. Vous avez décidé de lancer la création d’une radio dénommée Oxygène. Expliquez-nous ce qui vous a conduit à créer cette radio ? François...
(Dw-World 23/05/17)
Cette semaine dans le magazine santé, nous irons au Tchad, précisément dans le camp d'Ouré Cassoni, situé à la frontière soudanaise. Là-bas, les femmes réfugiées soudanaises enceintes et celles qui allaitent font face à de graves problèmes de malnutrition. Ensuite, nous mettrons le cap sur la RDC qui compterait de plus en plus de personnes atteintes de maladies mentales.
(Autre média 22/05/17)
Des conflits ensanglantent différentes régions du Soudan presque sans interruption depuis l’indépendance du pays, il y a cinquante ans. Mais en réalité, le Darfour, le Kordofan du Sud, le Nil Bleu, les collines de la mer Rouge et le Soudan du Sud (indépendant depuis 2011 mais toujours en guerre) souffrent d’une seule et même guerre qui s’est installée dans la durée. Les communautés du Soudan et du Soudan du Sud, comme du Tchad voisin, fournissent des recrues en masse aux différentes forces en présence. Les civils, à commencer par ceux qui occupent des fonctions traditionnellement militarisées, sont recyclés en soldats de...
(Alwihda 22/05/17)
Un gendarme en faction devant le siège de la chaine de télévision Électron TV a ouvert, ce dimanche, le feu sur un autobus transportant plusieurs passagers. Les tirs ont atteints 3 civils, les blessant grièvement. Ils ont été évacués à l'hôpital Général de Référence
(Alwihda 20/05/17)
Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence, Stephen O'Brien, a approuvé l'attribution de 3,5 millions de dollars issus du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) pour une réponse rapide dans la région du Lac, au Tchad, a indiqué le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Ces fonds permettront d'apporter une assistance humanitaire vitale, afin de répondre aux besoins de 40.000 personnes, en grande majorité des anciens déplacés retournés dans leurs villages d'origine, dans...
(Alwihda 20/05/17)
M, Alexandre Vilgrain, Président Directeur Général de la société agroindustrielle SOMDIAA a foulé hier matin, les marches du palais présidentiel. Le patron du groupe SOMDIAA s’est entretenu avec le chef de l’Etat tchadien, sur la situation actuelle de la compagnie sucrière du Tchad. Pour assurer une autosuffisance en sucre à toute la population tchadienne, la CST, logée à Banda dans le moyen-Chari, compte étendre sa production. La compagnie sucrière du Tchad, pour atteindre son objectif, projette une production annuelle à l’ordre de 130 000 à 140 000 tonnes de sucre.
(FIDH.org 19/05/17)
L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, un partenariat de la FIDH et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), vous prie d’intervenir de toute urgence sur la situation suivante au Tchad. Description de la situation : L’Observatoire a été informé de sources fiables de l’arrestation et de la détention au secret de M. Maoundoe Declador, porte-parole du collectif citoyen « Ça doit changer », qui vise à combattre l’injustice sociale, la mauvaise gouvernance et autres maux qui entravent le bon fonctionnement des services de l’État. Selon les informations reçues, le 5 mai 2017 à 21h25, M. Maoundoe Declador a été interpellé par deux éléments armés en civil de l’Agence nationale de sécurité (ANS) devant la gare...
(Alwihda 19/05/17)
Le renforcement de la coopération et des relations fraternelles et amicales entre le Tchad et la République du Soudan a été au centre de la séance de travail au palais présidentiel entre le Président de la République du Tchad et le Vice-Président soudanais Hassabo Mohamed Abdelrhaman en visite de travail au Tchad. Cette séance de travail élargie aux deux délégations tchadienne et soudanaise a permis au Président tchadien et son hôte de marque d’examiner en profondeur la coopération entre le Tchad et le Soudan et la nécessité de rendre de plus en plus dynamique, l’axe Khartoum/N’Djamena. Le Vice-Président soudanais Hassabo Mohamed Abdelrhaman a transmis au Président de la République, un message verbal de son homologue soudanais Oumar Hassan El-Béchir visant...
(Xinhua 19/05/17)
Une caravane ophtalmologique soudanaise est à pied d'oeuvre à l'hôpital de l'Amitié Tchad-Chine, a déclaré jeudi à Xinhua Abdoulaye Adoum Djérou qui dirige cette importante structure sanitaire de la capitale tchadienne. Pendant une semaine, a ajouté Abdoulaye Adoum Djérou, cette caravane, lancée mercredi par la Fondation Grand cœur de la Première dame du Tchad, en partenariat avec la Fondation Al-Bassar international du Soudan, procède à la consultation de 10.000 patients, à des opérations ophtalmologiques sur plus de 1.000 patients, et à la distribution des milliers de verres correcteurs et des médicaments. La caravane a accompli le même travail, la semaine dernière, à Sarh, la plus grande ville du sud du pays. Elle vient s'ajouter à la longue liste des œuvres...
(La Voix de l'Amérique 18/05/17)
Les enfants réfugiés soudanais installés dans quatre camps dans l’Est du Tchad, font face à une malnutrition qualifiée de critique par les acteurs humanitaires opérant sur le terrain. Une situation due à la réduction de la ration alimentaire ces dernières années. André Kodmadjingar s’est rendu dans le camp de Ouré Cassoni. Reportage. Les cris d’un enfant malnutri résonnent au centre nutritionnel. En plein désert, à 55 km de la ville d’Amdjarss et à 7 km de la frontière Tchad-Soudan, le camp d’Ouré Cassoni. C’est le plus grand camp des réfugiés soudanais ayant fui la guerre du Darfour depuis 2003. Ici, la prévalence de la malnutrition est très élevée. D’après les résultats de l’enquête menée en décembre 2016, la malnutrition aiguë...
(Journal du Tchad 18/05/17)
Ces textes permettront entre autre de réglementer l’occupation et l’usage du sol, et serviront de document sécurisation des investissements économiques pour l’habitat Les textes régissant le permis de construire au Tchad a été soumis à la relecture ce mardi 16 mai. L’ouverture des assises a été présidée par le ministre de l’Aménagement du territoire, du développement de l’habitat et l’urbanisme Mahamat Hamid Dahllop. La rencontre intervient dans le but d’adapter les textes au contexte nouveau de l’urbanisation du Tchad. La révision de ces textes permettra de simplifier les procédures en matière d’octroi de permis de construire. Ces textes permettront en outre de réglementer l’occupation et l’usage du sol et serviront de document sécurisation des investissements économiques pour l’habitat. Il s’agit...
(Alwihda 17/05/17)
Le Fond pour l'Assistance aux Malades du Soudan, financé par la Fondation Djassim Wahamat Ben Djassim, a procédé, ce samedi 16 mai 2017, à l'Hôpital de l'Amitié Tchad-Chine de N'Djamena, au lancement officiel de la caravane chirurgicale, en présence de l'ambassadeur du Soudan au Tchad, Abdelaziz Hassan Saleh, du secrétaire d'Etat Tchadien à la Santé, Mahamat Annadif Youssouf, du directeur général de l'Hôpital de l'Amitié Tchad-Chine, Abdoulaye Adam Djerou et du chef de mission soudanaise, Mahamat Allamine Abou-Manga. Cette caravane chirurgicale agissant dans un cadre purement humanitaire vise à opérer 150 personnes dans trois domaines spécifiques, à savoir, la chirurgie générale, l’ORL et l'urologie, et ce gratuitement jusqu'au 23 mai 2017. Cette coopération agissante dans le secteur sanitaire entre le...
(AfricaNews 17/05/17)
Les observateurs internationaux et la société civile s’alarment après la condamnation avec suris du porte-parole du mouvement « Iyana » Nadjo Kaina Palmer et de Berterand Solloh Ngandjei le coordinateur de Tournons la page – Tchad et également membre d’Iyana. Ces condamnations interviennent alors que les pouvoirs de l’ANS, l’Agence nationale de sécurité ont été renforcés par décret. « Cette liberté donnée à l’ANS fait que nous sommes en train de retomber une fois de plus dans la période sombre que nous avons vécu de 1982 à 1990, période marquée par le règne dictatoriale de Hissène Habré », commente Juda Allahodoum, le directeur de publication de l’hebdomadaire le Visionnaire. Les principales représentations diplomatiques occidentales présentes à N’Djamena, réunies autour de...
(La Voix de l'Amérique 17/05/17)
Les enfants réfugiés soudanais installés dans quatre camps dans l’Est du Tchad, font face à une malnutrition qualifiée de critique par les acteurs humanitaires opérant sur le terrain. Une situation due à la réduction de la ration alimentaire ces dernières années. André Kodmadjingar s’est rendu dans le camp de Ouré Cassoni. Reportage. Des cris d’un enfant malnutri en consultation au centre nutritionnel. En plein désert, à 55 km de la ville d’Amdjarss et à 7 km de la frontière Tchad-Soudan, le camp de Ouré Cassoni. C’est le plus grand camp des réfugiés soudanais ayant fui la guerre du Darfour depuis 2003. C’est ici que la prévalence de la malnutrition est très élevée. D’après les résultats de l’enquête menée en décembre...
(Agence Ecofin 17/05/17)
(Agence Ecofin) - Le Comité inter-Etats des pesticides en Afrique centrale vient d’homologuer, au cours d’une session tenue, le 9 mai dernier, cinq nouveaux pesticides, autorisant de ce fait, leur utilisation dans les six Etats de la Cemac que sont le Cameroun, le Gabon, le Congo, la Guinée Equatoriale, le Tchad et la République centrafricaine. Les produits phytosanitaires ainsi homologués sont l’Agreb 80 wp (fongicide), Boxer 10 wp (insecticide), Glycol 41% sl (herbicide), Glycol 680 wdg (herbicide), Super Killer 680 wdg (herbicide), Super 50 ec (insecticide) et Super 12 ec (insecticide). Ces produits ont été homologués sur une liste de 12 produits biochimiques présentés par diverses entreprises. Ces homologations surviennent au moment où des Etats de la Cemac dénoncent la...
(Alwihda 16/05/17)
Deux groupes de nouvelles recrues de l'armée Tchadienne, en pleine formation, se sont affrontés, hier, dimanche, à l'aide de gourdins et de couteaux, au Centre d'instruction militaire de Moussoro. La bataille rangée entre les protagonistes a commencé aux environs de 16 heures et s'est prolongée tard dans la nuit d'après une source concordante. Des tirs nourris étaient entendus dans la ville et sont attribués à l'armée Tchadienne qui tentait par cette sommation en l'air de séparer les protagonistes qui voulaient en découdre. Certains protagonistes seraient parvenus à arracher des armes qui appartiennent...
(Alwihda 16/05/17)
Le président de l’Alliance des Jeunes pour la Paix, le Développement et l’Appui à la Renaissance du Tchad (AJPDAR-Tchad), Mahamat El-Mahadi Ali a fait, hier, samedi 13 mai 2017, à la Maison des Medias du Tchad, un point de presse. Il a articulé son point de presse autour de 5 axes à savoir, la mauvaise utilisation des réseaux sociaux, la lutte contre l’insécurité, le procès d'Hissein Habré, les activités de la fondation "Grand Cœur", le dialogue social et la revalorisation de la culture Kotoko. Le président de l’Alliance des Jeunes pour la Paix, le Développement et l’Appui à la Renaissance du Tchad (AJPDAR-Tchad), Mahamat El-Mahadi Ali a affirmé que l’internet qui doit être un outil de rapprochement est malheureusement utilisé...

Pages

(LibreAfrique 02/05/17)
Face à d’énormes difficultés de trésorerie, dues à la baisse des cours mondiaux des matières premières, la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) a décidé de relever de 50 points son principal taux directeur, passant de 2,45 à 2,95% afin de contribuer à freiner la fuite des capitaux. Pour rappel, selon le rapport 2015 de l’ONG Global Financial Integrity, l'Afrique subsaharienne est la région qui souffre le plus de la fuite des capitaux en pourcentage du PIB. Sur la période 2008-2012, le Togo avec un taux de 76,8% du PIB est le pays ayant enregistré le taux le plus élevé de sortie illicite de capitaux dans le monde. Dans la zone CEMAC, les trois pays ayant enregistré les taux...
(RFI 02/05/17)
La Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC) dispose, depuis le 29 avril, d'un plan stratégique 2017-2021 qui va mettre un accent particulier sur le financement de l'agriculture, en vue de limiter les importations qui coûtent 3 000 milliards de FCFA par an à six pays de l’Afrique centrale. Cette institution a pour rôle essentiel de financer le développement du Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad qui composent la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). Dans son plan stratégique quinquennal arrêté, la BDEAC entend financer prioritairement l’agriculture, l’agro-industrie, la pêche, la pisciculture et l’élevage. Le but visé est de limiter les importations des denrées alimentaires, des produits laitiers et autres, que ces six pays...
(Agence Ecofin 27/04/17)
(Agence Ecofin) - La Banque des Etats d’Afrique centrale vient de lancer un appel d’offres international en vue de la sélection d’un organisme spécialisé dans la gestion des portefeuilles d’actifs financiers en vue du placement des fonds de la caisse de retraite de la Banque centrale (CRBC). L’institut d’émission sous-régional informe que la mise en place de cette caisse vise à garantir un régime de retraites complémentaires à ses personnels retraités ainsi qu’aux ayant-droits des familles. Cette caisse créée en janvier 1999 fait partie intégrante de la banque, mais jouit d’une autonomie de gestion. La gestion de ses ressources est confiée contre rémunération, sur la base de mandats, à des institutions spécialisées dans la gestion de portefeuilles d’actifs financiers. SeM
(Xinhua 26/04/17)
Le secrétaire général du ministère tchadien de l'Economie et de la Planification du développement, Ablaye Souleymane, a lancé lundi dans la capitale tchadienne le projet "emploi, résilience et cohésion sociale dans la bande sahélienne et la zone du Lac Tchad". Le projet, avec un coût de 9 milliards F CFA et une durée de quatre ans (2017-2021), a pour objectif de réduire la pauvreté et le chômage dans la bande sahélienne du Tchad. Il cible plus de 266.000 personnes, réparties dans les régions du Bahr-El-Gazel, du Kanem et du Lac, en proie à l'insécurité alimentaire. Il vise à contribuer à la stabilité dans ces régions, en améliorant l'accès aux opportunités d'emplois et la diversification des sources de revenus des personnes...
(APA 26/04/17)
Les services de douanes du Tchad ont débuté ce mardi la vérification des marchandises bloquées dans plus de 300 camions camerounais à Nguelié, une localité située à la frontière entre le Tchad et le Cameroun. Les marchandises, bloquées depuis plus d’un mois à Nguelié sont estimées à 2 milliards FCFA. Une équipe désignée dans le cadre de vérification est sur place pour faire sortir, dans un bref délai, les containers dont les marchandises sont périssables. Mais, déjà, des poulets de chair en provenance de l’Amérique du Sud, ont péri dans plus de trois containers. «Le seul commerçant importateur des poulets de chair risque de perdre de centaines des millions FCFA», regrette un agent des douanes, ajoutant que la priorité, pour...
(Afrique sur 7 25/04/17)
Le conclave qui a réuni au Tchad les pays africains membres de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), à savoir le Cameroun, le Nigeria, le Niger, la République Centrafricaine, la Lybie et le Tchad, a permis de dégager un budget de fonctionnement de plus de 16 milliards FCfa, nous révèle Apanews. Les pays africains de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) étaient réunis en février dernier en Conseil des Ministres inter-Etats pour adopter un budget de fonctionnement de 16,3 milliards de francs Cfa. Il s’agit d’une somme qui sera réunie grâce à l’effort conjugué des pays membres que sont le Cameroun, le Niger, le Nigéria, la République Centrafricaine (RCA), la Libye, le Tchad ainsi que des...
(Le Monde 25/04/17)
Le directeur adjoint du département Afrique du Fonds monétaire international, Roger Nord, assure que les programmes sociaux des Etats pourront être préservés. C’était il y a quatre mois. Le 23 décembre 2016, les dirigeants des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), réunis en sommet à Yaoundé, au Cameroun, décidaient d’en appeler au soutien financier du Fonds monétaire international (FMI). La morosité ambiante ne laissait plus guère de choix aux économies de cette sous-région de la zone franc, ultra dépendantes de la rente pétrolière : dans le sillage de la chute des cours, leur croissance s’est effondrée, tout comme leurs recettes budgétaires, tandis que les déficits se sont creusés dangereusement. Le recours à l’institution de Bretton...
(APA 21/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Plus de 300 camions bourrés de marchandises en provenance du Cameroun sont bloqués à Ndjamena, au Tchad, suite à une grève initiée par des commerçants tchadiens, a-t-on appris vendredi auprès du Syndicat des camionneurs du Cameroun. Selon des sources concordantes, dans la capitale tchadienne, cela fait trois trois semaines que les marchandises, convoyées depuis Douala, attendent d’être livrées aux commerçants tchadiens. L’impasse provient de ce que les commerçants et importateurs tchadiens sont en grève depuis plusieurs semaines. A l’origine de cette situation embarrassante et source de pertes d’argent pour les transporteurs locaux, il y a les récents ajustements opérés par les autorités tchadiennes sur les droits de douanes; y compris la révision à la hausse...
(APA 18/04/17)
Suite aux coupures intempestives d’électricité observées ces derniers temps dans la capitale tchadienne, N’Djaména, le ministre du Pétrole et de l’Energie, M. Béchir Madet, a déclaré samedi soir que le gouvernement a décidé d’apporter un appui à la Société Nationale d’Electricité (SNE) pour lui permettre de mieux répondre aux besoins de ses abonnés. Le ministre du Pétrole et de l’Energie informe que, désormais, l’Etat mettra désormais à la disposition de la SNE 14 citernes de gasoil par semaine au lieu de neuf comme par le passé. En plus du nombre des citernes revu en hausse, M. Béchir Madet informe que, le gouvernement a décidé que, la raffinerie de Djermaya, qui envoyait neuf mégawatts à la SNE, devrait augmenter aussi jusqu’à...
(Agence Ecofin 18/04/17)
(Agence Ecofin) - Selon un rapport des commissaires aux comptes Mazars Cameroun et Kpmg Afrique centrale, rendu public le 16 avril, le solde global du compte d’opérations de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a regressé de 3288,31 milliards en 2015 à 1155,95 milliards de FCFA en 2016. Comprendre le vocable « compte d’opérations » c'est se referer à celui ouvert par la Beac au service de contrôle du ministère des Finances de la France. La Beac, d’après ses conventions, doit impérativement y déposer 50% de ses avoirs extérieurs. Toutefois, la convention du 3 octobre 2014 stipule que cette quotité peut être abaissée en deçà de 50% mais, sans être inférieure à 40%. De façon détaillée, indiquent les...
(AFP 15/04/17)
La lutte contre le blanchiment d'argent et le terrorisme ralentissent l'interchangeabilité des billets entre les deux grandes zones utilisant le franc CFA, ont expliqué les gouverneurs des deux banques centrales concernées vendredi à Abidjan. Lié à l'euro par un système de parité fixe, le franc CFA est la monnaie de 14 pays francophones d'Afrique de l'Ouest et centrale, totalisant 155 millions d'habitants: huit appartenant à l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et six à la Communauté économique d'Afrique centrale (Cémac). UEMOA et Cémac sont dotées chacune d'une banque centrale...
(APA 13/04/17)
Le Tchad et l’Union européenne ont signé trois conventions de financement dont le premier d’un coût de 33 millions d’euros, soit environ 21,5 milliards de FCFA, concerne la gestion des aires protégées et écosystème fragiles, a-t-on appris mercredi à N’Djamena. La deuxième convention, estimée à 442 millions d’euros (289 milliards de FCFA), est relatif au projet Top Up du programme indicatif national (PIN) là où la troisième convention qui s’élève à 10,3 millions d’euros, soit environ 6,8 milliards de FCFA, porte sur un projet intitulé «soutien à l’insertion ...
(APA 13/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Les réserves de change au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale ont connu une réelle érosion au cours de ces dernières années, passant de 6000 milliards de FCFA en 2010, à seulement 2000 milliards de FCFA en 2017. Cette chute vertigineuse de 4000 milliards de FCFA en l’espace de sept ans s’explique principalement, selon Kadima Kalondji, représentant résident du Fonds monétaire international (FMI) au Cameroun, par l’effondrement des recettes et la chute des exportations pétrolières sur le marché international dont cinq des six pays de la CEMAC en sont producteurs et exportateurs. Cette dégringolade des réserves de change est favorisée également par l’explosion des dépenses d’investissement public dans une conjoncture difficile...
(Financial Afrik 13/04/17)
Le constat est de Kadima Kalondji, représentant résident du FMI au Cameroun. Les réserves de change de la Communauté des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC) ont chuté de 6000 milliards de FCFA en 2010 en à peine 2000 milliards aujourd’hui. Pour cause, l’effondrement des recettes provenant de l’exportation des matières premières et l’explosion des dépenses d’investissements publics dans un contexte défavorable aux économies de rente. Signe du marasme de la sous-zone CFA, la dette communautaire a pris l’ascenseur, passant de l’équivalent de 15% du PIB en 2010 en 45% en 2016. Cette tendance va se poursuivre selon la représentante du FMI si les Etats n’adoptent pas un plan de redressement de leurs économies. Car, souligne Kadima Kalondji, les recettes pétrolières,...
(Agence Ecofin 12/04/17)
Le leader de la téléphonie mobile Tigo Tchad, en collaboration avec l’ONG Reach for Change a remis, le 07 avril dernier à son siège, des chèques aux huit jeunes entrepreneurs tchadiens dans le cadre de son programme Prix de l’innovation numérique. Les huit jeunes entrepreneurs sociaux, Adoum Abbaya, Djimnadé Parfait, Rabah Mathieu, Alexa Ndovogo Jude, Mbaïdo Francis, Bouayom Anderson Djimadou, Andreas Koumato et Bouchra Nassir Ousselat, ont reçu chacun 1,2 million Fcfa, et seront accompagnés techniquement par Tigo et Reach For Change pour la mise en forme de leurs projets. Le Prix de l’innovation numérique est un programme de soutien à l’entreprenariat social qui met le numérique au cœur de l’innovation et du développement social. Il est institué depuis 2012...
(Agence Ecofin 12/04/17)
En 2010, assure Kadima Kalondji, représentant résident du FMI au Cameroun, en visite à Libreville dans le cadre d’un séminaire destiné aux hommes de médias de la sous-région, les réserves de change de l’espace communautaire s’établissaient à 6000 milliards de Fcfa. Elles ont dégringolé depuis lors et se situent à 2000 milliards de Fcfa, soit une érosion de 4000 milliards de Fcfa en six ans. Ceci est la résultante de l’effondrement des recettes et de la chute des exportations pétrolières ainsi que de l’explosion des dépenses d’investissement public dans un contexte financier difficile et défavorable aux économies rentières. La dette communautaire est, quant à elle, passée de 15% du PIB en 2010, à 45% en 2016. Cette dégradation va se...
(Agence Ecofin 10/04/17)
Les travaux de construction de la route de 205 Km reliant les localités de Mora, Dabanga et Kousseri, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, viennent d’être confiés au Génie-militaire, une unité spécialisée de l’armée camerounaise. C’est la teneur d’un accord qui vient d’être signé entre les ministres de la Défense et des Travaux publics du Cameroun, après approbation de la Banque mondiale, qui finance ce projet routier estimé à environ 70 milliards de francs Cfa. «On a collaboré pour s’assurer qu’on peut avoir un cadre de mise en œuvre par le Génie militaire, avec des dispositions qui assurent une bonne conduite sur le plan financier, sur le plan technique et même sur le plan des relations entre les communautés...
(Xinhua 10/04/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Une production moyenne annuelle de 6,2 millions de tonnes d'huile de palme est envisagée par les pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), qui déclarent vouloir faire évoluer leur statut pour cesser d'être des producteurs modestes et modifier les positions dans un marché largement dominé par la Malaisie et l'Indonésie. En 2016, un volume de 65 millions de tonnes de production a été enregistré dans le monde, fourni à environ 80% par la Malaisie et l'Indonésie, les deux géants de la filière, selon les statistiques du Worldwide Fund for Nature (WWF) ou Fonds mondial pour la nature, qui situe à un taux marginal de moins de 4% la part de l'Afrique dans...
(Agence d'information d'afrique centrale 06/04/17)
Les six Etats de la Cémac (Cameroun, Congo, Gabon, Centrafrique, Guinée équatoriale et Tchad) et la BEAC viennent de surprendre. Ils ont décidé de fabriquer eux-mêmes le Franc CFA dans un appel d’offre. « La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) envisage d’acquérir, sur fond propres, le matériel destiné au traitement des signes monétaires. À cet effet, elle invite, les entreprises remplissant les conditions requises, à présenter une offre au plus tard le 1er juillet. L’appel à concurrence est subdivisé en deux lots indépendants. Le premier concerne 600 rouleaux de feuillards synthétiques siglés « BEAC » […] Le second lot concerne 54 machines à cercler les billets de banque, et le Dossier d’appel d’offres (DAO) doit être rédigé en...
(APA 06/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) en partenariat avec le Fonds mondial pour la nature (WWF), a réuni une trentaine d’organisations et entreprises de la sous-région en vue de la validation du Document de stratégie régionale de développement durable de la filière huile de palme, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. Cette initiative, a relevé Ludovic Miaro, représentant de WWF, tient au fait que les Etats de l’Afrique centrale font face à un sérieux problème de déficit d’huile de palme, soit plus de 50 % de la production et ont recours à l’importation des pays d’Asie du Sud-est pour satisfaire les demandes nationales. Les participants ont adopté des mesures pour remédier à...

Pages

(Sud Quotidien 27/05/13)
Historique ! Les «Lions» du Sénégal ont remporté la coupe d’Afrique des nations de Beach Soccer, en battant en finale, hier, dimanche 26 mai 2013, les «Eléphants» de la Côte d’Ivoire (4-1), sur la plage Brija de Al Jadida au Maroc. Les poulains de Amadou Diop Boy Bandit conservent ainsi leur titre de champions d’Afrique, acquis il y a deux ans sur la plage d’Ain Diab de Casablanca. Décidée à jouer les grands rôles, sur la terre marocaine, la bande à Jean Koukpaki n’a fait qu’une bouchée des ivoiriens qui ont été mené très rapidement par l’éternel Koukpaki. Ngalla Sylla corse l’addition avant que Ibrahima Baldé n’ajoute un 3ème but. Les «Eléphants» profitent d’un relâchement des «Lions» et réduisent le...
(Journal du Tchad 24/05/13)
Les jeunes footballeuses tchadiennes feront partie des équipes qui prendront part à la compétition Airtel Jeunes Talents Cecus (Club Espace Culturel et Sportif) reste aujourd’hui, une des meilleures équipes féminines de la capitale tchadienne Ndjamena. Personne ne veut être absent lorsque cette équipe dispute un match. L’année dernière, elle a été à la hauteur du championnat Airtel Jeunes Talents de Nairobi au Kenya où les jeunes footballeuses tchadienne ont occupé la 4ème place. De retour au pays, l’équipe de football féminin a été accueilli en héroïne avec une parade motorisée à travers la ville. Cette année, Club Espace Culturel et Sportif se lance à nouveau dans l’aventure et se prépare pour la compétition. «Nous nous préparons pour répondre à l’attente...
(Journal du Tchad 17/05/13)
L’événement du stade Idriss Mahamat Ouya était marqué par la signature d’un protocole entre la FTFA et la société de téléphonie mobile Airtel Tchad Pour la 3ème année consécutive la société de téléphonie mobile Airtel Tchad et la Fédération Tchadienne de Football Association (FTFA) organisent le tournoi regroupant les jeunes joueurs de moins de 17 ans. Ce sont les joueurs venus des différents clubs de plusieurs régions du pays qui se retrouvent à ce grand rendez-vous sportif. Un cadre de brassage, d’union mais aussi qui permet aux techniciens de la Fédération Tchadienne de Football Association (FTFA) appuyé par la société de téléphonie mobile Airtel Tchad de détecter les jeunes talents. Pour les organisateurs, Airtel Jeunes Talents représente un événement sportif...
(22 Septembre 28/02/13)
Yamoussoukro sera la capitale des bolides les 1er, 2 et 3 mars 2013, à la faveur de la 39e édition du rallye Côte d’Ivoire-Bandama. Une épreuve qui ouvre le calendrier du championnat d’Afrique des rallyes. Pour le président de la Fédération ivoirienne du Sport automobile (Fisa), Alain Ambrosino, le pari de l’organisation doit être gagné si la Côte d’Ivoire veut faire partie des grandes courses au niveau africain. Selon lui, l’objectif à long terme, c’est de repositionner le Bandama suite à son intégration au championnat d’Afrique des rallyes. « Notre but, c’est de tout faire pour que le Bandama soit le meilleur rallye en Afrique. Et cela passe par une bonne organisation avec la présence de grands pilotes et d’excellentes...

Pages

(RFI 21/06/13)
L'ONG Reporters sans frontières (RSF) affirme avoir été empêchée de se rendre au Tchad. Ambroise Pierre, le responsable Afrique de l'organisation devait se rendre dans le pays pour rencontrer trois journalistes emprisonnés. RSF dénonce depuis plus d'un an la dégradation de la liberté de la presse dans le pays. Le point sur les dossiers qui opposent RSF au gouvernement. L'ONG Reporters sans frontières (RSF) n'est pas la bienvenue au Tchad. Ambroise Pierre, le responsable Afrique de l'organisation avait prévu de rendre visite aux trois journalistes emprisonnés dans le pays et de discuter de leur cas avec les autorités. Mais il n'avait pas réussi à obtenir un visa. L'ambassade lui demandait une lettre d'invitation du ministère de la communication qui ne...
(Challenges 21/06/13)
L'ONG Reporters sans frontières (RSF) a déclaré jeudi avoir été empêchée de se rendre au Tchad, où plusieurs journalistes ont été emprisonnés ces derniers mois dans le cadre d'un complot présumé. Les autorités tchadiennes, "par des maneuvres dilatoires, viennent de faire échouer une mission de l'organisation à N'Djaména", sa demande de visa n'ayant pas abouti, dénonce RSF dans un communiqué. Le représentant de RSF "devait se rendre au Tchad du 20 au 25 juin 2013 pour s'entretenir avec des journalistes tchadiens, rendre visite à ses confrères emprisonnés (...) et être reçu par certaines autorités de l'Etat", explique le communiqué. "Notre organisation n'a aucune mauvaise intention vis-à-vis du Tchad et souhaitait simplement se rendre sur place", notamment pour "marquer notre solidarité...
(Journal du Tchad 20/06/13)
Présent comme observateur, le ministre tchadien de la Culture et une forte délégation tchadienne participent aux travaux de la 37ème session Profitant de son passage à Phnom Penh au Cambodge, le Ministre de la Culture, des Arts et de la Conservation du Patrimoine, M. Dayang Menwa Enock a pris activement part à la 2ème table ronde de cette grande rencontre qui a eu lieu le 17 juin dernier. Elle regroupait autour de Mme Irina Bokova, directrice générale de l’Unesco au palais de la paix de Cambodge, les pays africains que sont le Botswana, le Cap Vert, le Kenya, le Mali, le Niger, la Namibie, la Tanzanie, le Cameroun, l’Afrique du Sud, la Sierra Leone et l’Ouganda. Intervenant à son tour...
(Journal du Tchad 20/06/13)
Une dizaine d’artistes de tout bord attendus et un défilé de mannequins atypiques habillés par les créateurs de mode Mike Sylla et Clay Apenouvon. Au Tchad, la proportion de la population ayant accès à l’eau potable en permanence est très médiocre. A peine 17% en milieu rural. De ce fait il est difficile de lui faire appliquer les règles d’hygiène. Une situation qui les expose à aux nombreuse maladies liées aux mauvaises conditions d’accès à l’eau et à l’assainissement. Dans le contexte du Tchad, comme dans une majorité de pays sahéliens, la corvée d’eau revient à la femme et à la jeune fille. Elles y passent des heures et des jeunes. Toute chose qui contribue à les priver du droit...
(L'Avenir Quotidien 17/06/13)
Ce festival de grande d’envergure va se dérouler du 10 au 24 octobre 2013 à Chicago, l’une des villes les plus vivantes des Etats-Unis. Et il va réunir plus des réalisateurs en provenance de plus de 50 pays, venus partager plus de 150 films avec le public de Chicago. Cette année, l’accent sera beaucoup mis sur les films venant d’Afrique. Avec le soutien de l’Academy of Motion Pictures Arts and Sciences, la 49ème Festival International de Cinéma de Chicago présente le programme Spotlight Africa. Ce dernier programme mettra en valeur les œuvres les plus novatrices et les plus grands talents du continent africain. C’est au sein de cette culture cinématographique florissante que sera choisie une sélection de films d’auteurs indépendants...
(Burkina24 14/06/13)
Nous l’avions déjà dit : la langue française est en déclin. La francophonie reste une notion abstraite et son rayonnement sur le monde n’est plus que le reflet d’une splendeur passé jadis aidée par le fait colonial. Guidé par un sursaut de nationalisme linguistique et d’identité culturelle les peuples africains se referment ou effarouchent la langue de Molière en créant un français populaire à la sauce africaine. Désormais classé à la cinquième place dans le monde le français fait face à une concurrence dont la plus menaçante est l’anglais qui pollue désormais le vocabulaire francophone. La langue française des élégances classiques et des références littéraires semble confrontée à une simplification et une ouverture forcée pour intégrer les autres langues si...
( 12/06/13)
À Paris, au Trocadéro, Place des Droits de l’Homme, le 08 juin 2013 où de nombreux soutiens lui ont rendu visite. Afin de sensibiliser et de faire réagir l’opinion public en France, et au Tchad – parce que là-bas, on ne peut que se taire à cause des représailles – l’homme et l’artiste Kaar Kaas Sonn a décidé le 4 juin 2013 de faire une grève de la faim en lien avec, dit-il « les arrestations arbitraires d’hommes politiques et de journalistes tchadiens, pour protester contre le flou de la justice tchadienne (…) ; pour attirer l’attention de l’opinion internationale sur ce qui se passe au Tchad (…) et obtenir la libération de ces personnes détenues sans respects des règles...
(Tchadactuel 07/06/13)
Reporters sans frontières adresse un message de soutien et de solidarité aux journalistes Eric Topona et Moussaye Avenir de la Tchiré, ainsi qu’à l’écrivain et blogueur Jean Laokolé, tous trois détenus dans le camp d’Amsinene, à Ndjaména. Les deux premiers ont été arrêtés par les autorités tchadiennes les 6 et 7 mai 2013 tandis que le troisième est emprisonné depuis le 22 mars dernier. L’organisation réitère sa demande en faveur de leur libération immédiate. « Nous pensons quotidiennement à ces trois hommes à qui nous espérons pouvoir rendre visite dans les meilleurs délais. Le Tchad s’est longtemps targué de ne compter aucun journaliste emprisonné. Ce n’est désormais plus le cas. Outre le fait qu’elle est intolérable pour les personnes concernées,...
(Alwihda 06/06/13)
Après l'avoir annoncé à travers les réseaux sociaux, l'artiste tchadien Kaar Kaas Soon a entamé depuis le 4 juin dernier une grève de la faim en France plus précisemment à Laval, il s'oppose fermement aux arrestations "arbitraires" qui ont eût lieux après l'incident du 1er Mai au Tchad... Après l'avoir annoncé à travers les réseaux sociaux, l'artiste tchadien Kaar Kaas Soon a entamé depuis le 4 juin dernier une grève de la faim en France plus précisemment à Laval, il s'oppose fermement aux arrestations "arbitraires" qui ont eût lieux après l'incident du 1er Mai au Tchad, il estime que la France peut intervenir et faire quelquechose, sa santé est plutôt inquiétante ce troisième jour de grève risque de s'avérer sans...
(Tchadanthropus 04/06/13)
Voilà ce que nous avons pu lire hier soir sur la page Facebook de l’artiste franco-tchadien Kaar Kaas Soon. Bonjour à toutes et à tous ! Je vous informe qu’à partir de demain, mardi, 4 juin 2013 J’entame une grève de la faim pour : - protester contre les arrestations arbitraires d’hommes politiques et de journalistes tchadiens, suite à ce que le gouvernement a nommé « tentative de déstabilisation du pays » depuis le 1er mai dernier ; - protester contre le flou de la justice tchadienne dans cette affaire ; - attirer l’attention de l’opinion internationale sur ce qui se passe au Tchad dans cette affaire ; et ; - obtenir la libération de ces personnes détenues sans respect...
(Les Dépêches de Brazzaville 30/05/13)
Du 9 mai au 8 juin 2014 aura lieu à Dakar, au Sénégal, la Biennale de l'art africain contemporain. Ce festival, qui accueillera de nombreux artistes et professionnels des arts visuels de l'Afrique et du monde, lance un appel à candidatures pour l'exposition internationale Dak'Art 2014. Les artistes contemporains africains et de la diaspora africaine peuvent poser leur candidature jusqu'au 15 septembre 2013. Ce festival est l'un des plus grands rendez-vous dédiés à l'art africain contemporain. La onzième édition regroupera de nombreux artistes et professionnels des arts visuels de l'Afrique et du monde. Ce sera un moment important de réflexion sur les métiers de l'art. « Si autrefois, les artistes traitaient directement avec leurs clients, le marché de l'art tel...
(Afriquinfos 30/05/13)
Loin du regard et des bruits de la presse internationale, le Tchad a posé les bases de l’érection sur son sol de la seconde plus grande basilique d’Afrique. Ampliar Foto © saintfirmin.over-blog.com. Vue générale sur la Basilique Notre Dame de la paix de Yamoussoukro La célèbre basilique de Yamoussoukro (en Côte d’Ivoire) va avoir dans 36 mois une concurrente de taille en Afrique. Cette concurrence s’élèvera de la capitale tchadienne, Ndjamena. Quartier Habéna, Commune du 7ème arrondissement au bord du fleuve Chari, non loin d’un pont à double voie constituent les coordonnées géographiques de cette œuvre architecturale naissante. Les mensurations de cette maison du Seigneur qui verra le jour au Tchad parlent d’elles-mêmes : elle sera bâtie sur 18.500 m²,...
(Tchadanthropus 24/05/13)
“L'ancien Président-Poète doit se retourner dans sa tombe devant l'association de son nom à celui d'un des dirigeants africains les plus incultes que l'Histoire politique du Continent ait produite“. Il est, décidément, des leçons qu'on n'est plus prompt à réciter qu'à mettre en application. S'exprimant à New York le 25 septembre 2012 à la 67ème session de l'Assemblée Générale des Nations Unies, le tout nouveau Président sénégalais disait « En Afrique et dans le reste du monde, le Sénégal salue et soutient l'avancée de la démocratie et des libertés fondamentales. Nous déplorons que certains, refusant l'évidence que le destin de l'homme est de vivre libre, n'offrent, en réponse aux aspirations légitimes de leur peuple, que la violence atroce contre des...
(Le Parisien 22/05/13)
Le cinéma africain "a besoin" du festival de Cannes pour "banaliser" sa présence et lutter contre son "invisibilité" à l'étranger, a affirmé mercredi le cinéaste tchadien Mahamat-Saleh Haroun, en compétition officielle avec son film "Grigris", renvoyant aussi les cinéastes de son continent à leur "responsabilité". "Je pense que c'est important que l'Afrique soit présente à Cannes. Et il faut que l'on se batte pour faire des films importants, qui soient présents dans les grands rendez-vous cinématographiques. Le cinéma a besoin d'Afrique, et l'Afrique a besoin de ces rendez-vous importants comme Cannes. Il faut que notre présence soit vraiment banalisée", a indiqué le réalisateur. "J'estime que ces festivals là sont importants, parce que nos films sont déjà invisibles. Il n'y a...
(Journal du Tchad 17/05/13)
Le livre de l’universitaire française a été publié aux Editions Karthala à Paris La note de l’éditeur Comment vit-on du métier des armes dans un pays marqué par la récurrence des rébellions et des répressions? Que font les combattants quand ils ne sont pas mobilisés par la guerre? Et, au fond, qu’est-ce qu’être un combattant ou un ancien combattant? A partir d’une enquête menée au Tchad auprès de ces hommes, ce livre interroge le recours aux armes quand celui-ci devient à la fois une forme ordinaire de la lutte politique et un métier. En suivant les trajectoires des combattants qui passent d’une faction à une autre, de la rébellion à l’armée, et empruntent parfois des chemins qui mènent en Libye,...
( 17/05/13)
Des organisations sénégalaises, regroupées au sein de la coalition Droit d’asile et la liberté d’expression (DALE), ont réclamé, jeudi à Dakar, le retour au Sénégal du journaliste-blogueur et réfugié tchadien Makaïla Nguebla, expulsé du pays en raison de « son engagement en faveur de la démocratie et des droits humains ». « Nous condamnons avec la dernière énergie cet acte et réclamons son retour (M. Nguebla) au Sénégal, le pays de la Téranga et terre d’asile depuis des millénaires », a déclaré Mamadou Mignane Diouf, coordonnateur du Forum social sénégalais (FSS) et membre de la coalition DALE, au cours d’une conférence de presse. Par la voix de M. Diouf, les organisations concernées ont menacé de monter « d’un cran dans...
( 17/05/13)
Après un premier communiqué adressé á la presse nationale et internationale, le comité DALE qui regroupe des associations, organisations, activistes et blogueurs avertit les autorités sénégalaises sur le cas de Makaila, expulsé du Sénégal vers la Guinée le 07 mai dernier. En conférence de presse ce matin à Dakar, les membres du DALE (Droit d'asile et la liberté d'expression) ont déroulé leur plan d'action pour le retour du journaliste blogueur qui vivait à Dakar depuis 2005. Ainsi donc, une rencontre avec le président de la République, le Pm, le ministre de l'Intérieur et de la justice est prévue dans les jours à venir. Au cas où cette rencontre n'aura pas lieu, une marche de protestation sera organisée par le comité...
(Tchadactuel 08/05/13)
Eric Topona, secrétaire général de l’Union des journalistes tchadiens, s’était vu convoqué à 8h, au palais de justice, lundi 6 mai. Il en est ressorti encadré par les gendarmes et inculpé pour atteinte à l’ordre constitutionnel. Le journaliste Eric Topona, fils d’un opposant politique, est actuellement détenu à la maison d’arrêt d’Amsinene, dans la banlieue de Ndjamena. Il est poursuivi dans le cadre des suites de l’affaire Jean Laokolé, un jeune blogueur, également fils d’opposant, accusé de diffamation et lui aussi en prison. Ce n’est pas la première fois qu’Eric Topona a des ennuis avec le pouvoir. RSF (Reporters sans frontières), l’organisation de défense de la liberté de la presse, s’en était inquiété à plusieurs reprises. Cette fois encore, elle...
(Journal du Tchad 08/05/13)
Moussa Avenir DELA Tchiré, Directeur de Publication de l’Abba Garde a été placé en détention pour incitation à la haine Si l’arrestation du Secrétaire Général de l’Union des Journalistes Tchadien, Eric Topona surprend jusqu’aujourd’hui, celle du Directeur de Publication de l’Abba Garde ne surprend pas, mais elle pousse à la panique chez l’ensemble des journalistes tchadiens. Moussa Avenir DELA Tchiré était dans le collimateur du pouvoir dès le début de la création de son journal. Pour de nombreux confrères, cette arrestation était prévisible, car depuis un an que ce journal existe, il n’a jamais fait cadeau tant du côté du pouvoir que de l’opposition. Abba Garde qui n’a jamais été tendre et ne cessait de dénoncer les tares, les détournements...
(Soir Info 19/04/13)
Les mamans de Côte d'Ivoire et d’Afrique seront célébrées à la clôture du Salon africain de la femme (Saf), le 25 mai 2013, au Plateau, lors d'un dîner gala. Le Saf organisé par la structure d' événementiel et de communication Ozivoire et destiné à la femme âgée de 18 ans et plus, ouvrira ses portes au grand public, du 22 au 25 mai 2013, à la Caistab. Ces informations ont été données par la directrice générale de la structure organisatrice, Marie Thérèse Boua, lorsqu’elle était face à la presse, récemment, à Cocody. Selon elle, ce salon sera un espace ou la cible trouvera des réponses à toutes ses préoccupations concernant la mode et le style, la beauté et l’esthétique, la...

Pages

(Le Monde 26/05/17)
L’Etat tchadien, très affecté par la baisse des cours de l’or noir, est en quasi-faillite. Face aux difficultés économiques et sociales, le pouvoir se crispe. Devant le Toumaï Palace, à N’Djamena, le 3 mai. Après la chute des cours du prix du pétrole, de nombreux chantiers de bâtiments publics et privés ont été interrompus au Tchad. A N’Djamena, personne ne prédit l’avenir. Murés dans le silence, les Tchadiens attendent. Quand s’achèvera cette course vers l’abîme dans laquelle s’enfonce le pays depuis près de trois ans ? Ils guettent comme des oracles les grands chantiers présidentiels suspendus en 2015, alors que s’évanouissait la rente pétrolière. Mais, pour l’instant, le Toumaï Palace aux façades dorées, la carcasse de béton du futur ministère...
(Dw-World 23/05/17)
Cette semaine dans le magazine santé, nous irons au Tchad, précisément dans le camp d'Ouré Cassoni, situé à la frontière soudanaise. Là-bas, les femmes réfugiées soudanaises enceintes et celles qui allaitent font face à de graves problèmes de malnutrition. Ensuite, nous mettrons le cap sur la RDC qui compterait de plus en plus de personnes atteintes de maladies mentales.
(Autre média 22/05/17)
Des conflits ensanglantent différentes régions du Soudan presque sans interruption depuis l’indépendance du pays, il y a cinquante ans. Mais en réalité, le Darfour, le Kordofan du Sud, le Nil Bleu, les collines de la mer Rouge et le Soudan du Sud (indépendant depuis 2011 mais toujours en guerre) souffrent d’une seule et même guerre qui s’est installée dans la durée. Les communautés du Soudan et du Soudan du Sud, comme du Tchad voisin, fournissent des recrues en masse aux différentes forces en présence. Les civils, à commencer par ceux qui occupent des fonctions traditionnellement militarisées, sont recyclés en soldats de...
(RFI 22/05/17)
L’équipe masculine de basket-ball du Tchad jouera sa qualification pour la phase finale du Championnat d’Afrique des nations (Afrobasket 2017) face à celle de la République centrafricaine, le 21 mai à Bamako. Comme les Centrafricains, les Tchadiens ont battu les Zimbabwéens (57-45) lors d’un tournoi de repêchages disputé au Mali. Le vainqueur de cette confrontation jouera l’Afrobasket 2017 en septembre en Angola. Il prendra la place laissée vacante par le Congo-Brazzaville, disqualifié après avoir renoncé à l’organisation de la compétition phare du basket continental.
(FIDH.org 19/05/17)
L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, un partenariat de la FIDH et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), vous prie d’intervenir de toute urgence sur la situation suivante au Tchad. Description de la situation : L’Observatoire a été informé de sources fiables de l’arrestation et de la détention au secret de M. Maoundoe Declador, porte-parole du collectif citoyen « Ça doit changer », qui vise à combattre l’injustice sociale, la mauvaise gouvernance et autres maux qui entravent le bon fonctionnement des services de l’État. Selon les informations reçues, le 5 mai 2017 à 21h25, M. Maoundoe Declador a été interpellé par deux éléments armés en civil de l’Agence nationale de sécurité (ANS) devant la gare...
(La Voix de l'Amérique 18/05/17)
Les enfants réfugiés soudanais installés dans quatre camps dans l’Est du Tchad, font face à une malnutrition qualifiée de critique par les acteurs humanitaires opérant sur le terrain. Une situation due à la réduction de la ration alimentaire ces dernières années. André Kodmadjingar s’est rendu dans le camp de Ouré Cassoni. Reportage. Les cris d’un enfant malnutri résonnent au centre nutritionnel. En plein désert, à 55 km de la ville d’Amdjarss et à 7 km de la frontière Tchad-Soudan, le camp d’Ouré Cassoni. C’est le plus grand camp des réfugiés soudanais ayant fui la guerre du Darfour depuis 2003. Ici, la prévalence de la malnutrition est très élevée. D’après les résultats de l’enquête menée en décembre 2016, la malnutrition aiguë...
(La Voix de l'Amérique 17/05/17)
Les enfants réfugiés soudanais installés dans quatre camps dans l’Est du Tchad, font face à une malnutrition qualifiée de critique par les acteurs humanitaires opérant sur le terrain. Une situation due à la réduction de la ration alimentaire ces dernières années. André Kodmadjingar s’est rendu dans le camp de Ouré Cassoni. Reportage. Des cris d’un enfant malnutri en consultation au centre nutritionnel. En plein désert, à 55 km de la ville d’Amdjarss et à 7 km de la frontière Tchad-Soudan, le camp de Ouré Cassoni. C’est le plus grand camp des réfugiés soudanais ayant fui la guerre du Darfour depuis 2003. C’est ici que la prévalence de la malnutrition est très élevée. D’après les résultats de l’enquête menée en décembre...
(RFI 12/05/17)
Face aux menaces terroristes, le Mali, le Niger et le Tchad ont décidé de s'unir en signant une convention judiciaire à Niamey, ce jeudi 11 mai. Elle vise notamment à renforcer la sécurité et le contrôle aux frontières. Ce sont les trois ministres de la Justice du Niger, du Mali et du Tchad qui ont signé cette convention de coopération judiciaire. Des « accords historiques », disent-ils, au moment où ces mêmes pays sont menacés par le terrorisme transfrontalier. « Il a fallu attendre le développement du terrorisme dans le Sahel pour qu’avec l’aide de nos partenaires, on puisse mettre en place ce mécanisme juridique », explique le professeur Ahmat Mahamat Hassan, ministre tchadien de la Justice. Les frontières entre...
(La Voix de l'Amérique 11/05/17)
Le 7 mai dernier, des militaires camerounais ont été interpellés par les propriétaires de troupeaux, victimes d’agressions, aux alentours du village Foulwayna, près de Gobo, dans le département du Mayo Danay. A la poursuite de voleurs de bétail, les militaires ont franchi la frontière non matérialisée. Il s’agit des militaires du 1er bataillon d’intervention rapide (BIR) qui avait en charge la couverture de la région de l’extrême-Nord. Les militaires se sont lancés à la poursuite de voleurs de bétail, franchissant la frontière non matérialisée. La réaction des autorités administratives a été rapide : dès le 9 mai, les négociations pour la libération des militaires camerounais ont eu lieu entre les deux parties. La patrouille du 1er BIR a pris en...
(Afrique sur 7 10/05/17)
Huit militaires camerounais demeurent introuvables en ce moment au Tchad, après qu’ils aient pourchassé des voleurs de bétail et par ailleurs des coupeurs de route tchadiens jusqu’à leur dernier retranchement, c’est-à-dire au Tchad leur pays natal. Arrêtés par les autorités tchadiennes une fois passés la frontière, l’état-major de l’armée camerounaise attend en vain des nouvelles de ses soldats. Là dessus, une déclaration officielle de l’Armée camerounaise fut produite mentionnant que huit militaires camerounais sont portés disparus au Tchad. En retour, l’Armée tchadienne dans les coulisses négocie avec leurs frères d’armes du Cameroun pour trouver une issue douce à cette affaire qui dérange l’éthique entre les deux pays, si bien engagés pourtant dans la lutte commune contre le terrorisme de Boko...
(Alwihda 09/05/17)
Hisseini Moussa Habre Michalami ( Fils du grand frère de l'ex président Tchadien Hissein Habre) a froidement assassiné, hier, lundi 1 mai 2017, sa propre épouse Herde Hamidi Lembeymi, à l'aide d'un couteau, à Djourab, zone désertique, située à 800 km de la capitale. Hisseini Moussa Habre Michalami ( Fils du grand frère de l'ex président Tchadien Hissein Habre) a froidement assassiné, hier, lundi 1 mai 2017, sa propre épouse Herde Hamidi Lembeymi, à l'aide d'un couteau, à Djourab, zone désertique, située à 800 km de la capitale Tchadienne, d'après une source concordante recueillie par Alwihda Info. Ce forcené, après avoir commis cette forfaiture sur la mère de ses trois enfants, a disparu dans la nature sans laisser de traces,...
(BBC 09/05/17)
Au Tchad, neuf militaires camerounais du Groupement d'intervention rapide (BIR) et deux civils ont été arrêtés par l'armée tchadienne dans la région du Mayo Kebbi-Est, frontalière avec le Cameroun et située à près de 300 km au sud de N'Djamena la capitale. Ces militaires camerounais étaient en opération à la frontière avec le Tchad. Neuf armes de marque Famas et une Pik-up Toyota équipée d'une mitrailleuse ont été saisies, selon un responsable militaire. Contacté par la BBC, ce responsable a indiqué que les militaires ont franchi la frontière et sont entré à 45 kilomètres en territoire tchadien.
(RFI 08/05/17)
Thierry Frezier, ressortissant français enlevé le 23 mars au sud-est du Tchad, dans la région d'Abéché, puis emmené au Soudan, a été remis aux autorités de ce dernier pays le 7 mai. Il devrait passer par la capitale Ndjamena avant de rentrer en France. Selon le ministre tchadien de la Sécurité publique, Ahmat Mahamat Bachir, le ressortissant français est attendu ce lundi 8 mai à Ndjamena, la capitale, en fin de matinée. Il y sera reçu par les autorités, mais aussi la hiérarchie de la société minière qui l’a déployé au sud-est du Tchad, où il avait été enlevé le 23 mars 2017. Ce jour-là, Thierry Frezier, 60 ans, avait été braqué par deux hommes à moto à Doroti, à...
(Reuters 08/05/17)
L’Elysée a confirmé dans un communiqué la libération de l’homme d’une soixantaine d’années, dont l’identité n’a pas été divulguée. Le Soudan a annoncé, dimanche 7 mai, la libération d’un ressortissant français enlevé le 23 mars au Tchad. L’Elysée a confirmé dans un communiqué la libération de Thierry Frezier, un ancien militaire employé d’une société minière. Libéré samedi, Thierry Frezier a fait une une brève déclaration à la presse à l’aéroport international de Khartoum où il a été transféré dimanche. L’ex-otage a dit avoir été « bien traité » par ses ravisseurs. « Je n’ai rien à dire de ce côté-là. Donc j’ai pas à me plaindre, dans mon malheur j’ai eu un peu de bonheur », a-t-il déclaré. « Je...
(FIDH.org 08/05/17)
L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, un partenariat de la FIDH et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), a reçu de nouvelles informations et vous prie d’intervenir de toute urgence sur la situation suivante au Tchad. Nouvelles informations : L’Observatoire a été informé de sources fiables de la condamnation avec sursis et de la libération de M. Nadjo Kaina Palmer, porte-parole du mouvement « Iyina », affilié à la coalition « Ça suffit », et coordinateur de « Tournons La Page - Tchad », et de M. Bertrand Solloh Ngandjei, également membre de « Iyina ». Selon les informations reçues, le 4 mai 2017, le Tribunal de N’Djamena a déclaré MM. Nadjo Kaina Palmer et...
(RFI 06/05/17)
Une attaque des éléments de Boko Haram contre les positions de l’armée tchadienne dans la région du lac Tchad a fait, selon un bilan provisoire, neuf morts du côté de l’armée et une quarantaine de jihadistes tués. C’est tôt ce jeudi 4 mai qu’une importante colonne de jihadistes a attaqué un poste avancé de l’armée à Kindjiri, à un bras du lac Tchad, proche de la frontière nigériane. L’armée tchadienne réplique et parvient à repousser rapidement les assaillants qui se dispersent dans les eaux du lac et les savanes de la rive. Un premier bilan fait état de neuf soldats et d'une ...
(RFI 06/05/17)
Deux militants tchadiens arrêtés le mois dernier pour avoir contesté le régime du président Idriss Déby Itno ont été condamnés jeudi à six mois de prison avec sursis par un tribunal de Ndjamena. Ils ont témoigné avoir été torturés pendant leur détention. Nadjindoh Hubert, porte-parole du mouvement Iyina, auquel appartiennent les deux activistes, fait part de la colère des partisans face à ce verdict. La justi
(RFI 06/05/17)
Au Tchad, les deux activistes de la société civile arrêtés en avril 2017 pour complot ont été condamnés jeudi 4 mai à 6 mois de prison avec sursis. Une peine minimale par rapport aux réquisitions du procureur, mais que les avocats des activistes contestent toujours. Le procureur, qui avait qualifié de « complot » l’appel à manifester des deux leaders du mouvement Tournons la page, a requis cinq ans de prison ferme. Mais le tribunal a préféré requalifier les faits en provocation d’attroupement et condamner Nadjo Kaïna et Bertrand Sollo à six mois de prison avec sursis. Il n’y a pas matière à condamnation, estime une de leurs avocats maître Delphine Kemneloum Djiraibé. « Comme il n’y a rien, il...
(La Voix de l'Amérique 05/05/17)
Deux militants tchadiens arrêtés le mois dernier pour avoir contesté le régime du président Idriss Déby Itno ont été condamnés jeudi à six mois de prison avec sursis par un tribunal de N'Djamena. "Nadjo Kaina et Betrand Solloh sont condamnés à six mois de prison avec sursis et sortiront sous peu de prison. Les avocats vont faire appel de la décision", a déclaré Laurent Duarte, président de la campagne Tournons la page pour l'alternance démocratique en Afrique, dans un SMS envoyé depuis Paris et reçu à Libreville. Membres de TLP et du mouvement tchadien Iyina ("On est fatigués" en arabe local), MM. Kaina et Solloh ont été arrêtés les 6 et 15 avril, puis détenus sans charge et inculpés de...
(BBC 05/05/17)
Deux responsables du mouvement citoyen "Iyna", qui signifie "On est fatigué" en arabe tchadien, ont été condamnés à six mois de prison avec sursis. Nadjo Kaïna et Bertran Sollo Gandjé, arrétés le 06 avril dernier, étaient accusés de tentative de complot visant à renverser le président Idriss Deby et d'attroupement non autorisé. Ils avaient été interpellés par la police à N'Djamena dans les locaux de la bourse du travail où ils organisaient une journée de protestation interdite par le gouvernement.

Pages