Samedi 20 Janvier 2018

Tchad

(Tchadactuel 22/07/13)
Selon plusieurs témoins, deux grandes surprises ont accueilli Deby à son arrivée à Amdjeress. 1 – L’enfant du pays, Sultan de Bilia et Président de la République du Tchad de son état, IDI a pu mesurer de visu et par lui même l’ampleur de son impopularité au sein de sa propre communauté tribale. Hormis la cohorte des généraux et des oisifs qu’il a entraînés de N’Djamena et quelques autres chefs de canton en mal de légitimité, les citoyens lambda de la région ont ignoré subrepticement sa présence dans la zone, et ce, malgré les efforts inlassables des autorités locales pour créer un embouteillage de lors de son arrivée. 2 – 2ème surprise de taille, la disparition totale de tout le...
(Journal du Tchad 22/07/13)
La convention a été signée à Ndjamena entre le Bureau International du Travail (BIT) et le gouvernement tchadien. Le programme concernant l’accord d'un montant de 6 milliards F CFA (12 millions USD) s'articule autour de deux priorités: promotion de l'emploi et renforcement du dialogue social et le renforcement de la protection sociale, s’appliquera pour un travail décent durant les trois prochaines années. Selon M. Abakar Abdoulaye, ministre tchadien de la Fonction publique, du Travail et de l'Emploi, ce programme se présente comme le document cadre de coopération entre le BIT et les pays de l'Organisation Internationale du Travail. "Il définit, dans chaque pays, la manière dont le BIT appuiera les efforts pour la réalisation des objectifs du plein emploi et...
(Agence Ecofin 22/07/13)
(Agence Ecofin) - Le Fonds Afrique50 de la Banque africaine de développement (BAD) est devenu vendredi 19 juillet le le principal véhicule financier pour les infrastructures du continent. « Nous, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’Union africaine (CUA), Dr Carlos Lopes, secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), M. Donald Kaberuka, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), les communautés économiques régionales, les institutions régionales de financement du développement et l’Agence de planification et de coordination du NEPAD, renforçons notre coopération dans la quête de nouveaux instruments innovants pour augmenter de manière significative les investissements dans l’infrastructure régionale et continentale en appui à la transformation de l’Afrique », déclare le communiqué commun...
(Le Quotidien du Peuple 20/07/13)
Le chef de la majorité parlementaire au Tchad, Moussa Kadam, a été porté vendredi par consensus à la première vice-présidence de l'Assemblée nationale. Il remplace à ce poste feu Dr Idriss Ndélé Moussa Yayami, ancien président du Parlement panafricain, décédé dans un accident de la circulation survenu il y a deux mois à N'Djaména, la capitale du Tchad. Le nouveau chef de la majorité parlementaire est Ouchar Tourgoudi, un des doyens de la législature au Tchad. Des changements sont également intervenus à la tête des commissions de l'Assemblée nationale. Le général Routouang Yoma Golom cède la présidence de la Commission Défense et Sécurité à un autre général, Ngartokété Tatola, ancien rapporteur de ladite commission. Le général Routouang occupe désormais la...
(Xinhua 20/07/13)
YAOUNDE -- Face aux besoins de financement de l'économie, la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) s'est déclarée vendredi à Yaoundé prête à « ouvrir une ligne de crédit peut-être de 1 000 milliards (FCFA, 2 milliards de dollars, NDLR) à la BDEAC » (Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale), selon le gouverneur Lucas Abaga Nchama. Ces fonds, a expliqué à la presse le patron de la banque centrale régionale et président du comité de politique monétaire réuni vendredi dans la capitale camerounaise, pourront « se libérer au fur et à mesure qu'on présente les projets ». « La BEAC doit, je l'espère, dans un avenir proche, pouvoir contribuer au financement de l'économie », a affirmé Abaga...
(Xinhua 20/07/13)
YAOUNDE -- Contre 3,2% en 2013, la croissance économique de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) pourra s'accélérer pour s'établir à 6% en moyenne entre 2014 et 2016, d'après les prévisions révélées vendredi à Yaoundé par la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) après une réunion du comité de politique monétaire. Ce regain d'activité sera la résultante d'un contexte favorable lié principalement à mise en oeuvre prometteuse « des projets structurants, dans les secteurs miniers, énergétiques et des infrastructures et, dans une moindre mesure, (au) profil de la production pétrolière », mentionne un communiqué du gouverneur de la BEAC et président du comité de politique monétaire, Lucas Abaga Nchama. A l'exception de la République centrafricaine (RCA),...
(Xinhua 20/07/13)
YAOUNDE -- Le comité de politique monétaire de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) réuni vendredi au siège de cette institution à Yaoundé a décidé de baisser de 4 à 3,5% son taux directeur en vue de « stimuler la croissance économique », a déclaré à la presse Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la banque centrale régionale et président du comité de politique monétaire. En dépit d'une surliquidité des banques, la CEMAC est un espace communautaire confronté à un problème de financement de l'économie. En décidant de baisser le taux de crédit, le comité de politique monétaire de la BEAC affirme vouloir favoriser l'accès aux crédits des opérateurs économiques de la région, d'après Abaga Nchama. « Nous sommes...
(Xinhua 20/07/13)
YAOUNDE -- La Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC, composée du Cameroun, du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale, de la République centrafricaine et du Tchad) devrait enregistrer une croissance du PIB révisée en baisse de 5,2 à 3,2% en 2013, annonce le comité de politique monétaire régional réuni vendredi à Yaoundé. Révélatrice d'un ralentissement prévisible de l'activité économique dans cette région, cette baisse de croissance est justifiée par plusieurs facteurs comprenant le recul de la production pétrolière, la contraction de la demande mondiale puis la correction à la baisse des investissements publics, a expliqué à la presse Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). A l'exception de la République centrafricaine...
(Tchadanthropus 19/07/13)
Monsieur Brody, Je vous envoie ce courrier suite à l’actualité de ces dernières semaines. J’ai suivi avec beaucoup d’attention l’arrestation de Hissein Habré, l’intervention de son épouse et votre réponse à travers le témoignage de Mme Khaltouma Daba. Et je me suis dis que c’est une belle opportunité pour moi également de savoir ce qui est arrivé à mon père. Et j’ai décidé alors de vous écrire en espérant avoir un avocat à mes côtés. Voici mon histoire, Monsieur Brody: Nous vivions paisiblement à Sarh (dans le sud du Tchad), mon père était un commerçant et ma mère comme la majorité des femmes tchadiennes était femme au foyer (comme on le dit chez nous « ménagère »). En 1979, la...
(Journal du Tchad 19/07/13)
Le gouvernement tchadien a adopté un projet de loi portant création d'une nouvelle Commission Électorale Nationale Indépendante. Selon le media chinois Xinhua, la nouvelle a été annoncée par le ministre de la Communication, Hassan Sylla Bakari, sur les antennes de la radio officielle le Jeudi 18 juillet. Selon le ministre, dans ce projet de loi, les attributions de la CENI relatives à l'organisation et à la supervision des élections ne sont pas modifiées. Les nouveautés majeures concernent la participation de la société civile à tous les échelons. Sylla Bakari a donné cette information à la sortie d'un conseil ordinaire des ministres exceptionnellement dirigé par le chef du gouvernement, Joseph Djimrangar Dadnadji, sous délégation expresse du président de la république du...
(Tchadactuel 19/07/13)
Est ce que cette fois ci on aura un tchadien à la tête d’une grande institution internationale ? Ce n’est pas évident. Le Tchad de Deby a une piètre idée de ce que c’est présenter une candidature à un poste international : d’abord et toujours à la dernière minute et dans l’improvisation, puis une campagne au rabais ou pas du tout de campagne et enfin, souvent des candidats qui n’ont pas le profil requis. Selon les confidences murmurées dans les rencontres internationales, en sus de ce qui vient d’être dit, le grand handicap des tchadiens à l’heure actuelle c’est l’image du Tchad et plus particulièrement celle de son Président. Le Tchad a raté l’OCI, le Conseil de sécurité et la...
(Xinhua 19/07/13)
N'DJAMENA-- Le gouvernement tchadien a adopté un projet de loi portant création d'une nouvelle Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), a déclaré jeudi le ministre de la Communication, Hassan Sylla Bakari sur la radio officielle. "Dans ce projet de loi, les attributions de la CENI relatives à l'organisation et à la supervision des élections ne sont pas modifiées. Les nouveautés majeures concernent la participation de la société civile à tous les échelons", a indiqué M. Sylla Bakari qui s'exprimait ainsi à l'issue d'un conseil ordinaire des ministres exceptionnellement dirigé par le chef du gouvernement, Joseph Djimrangar Dadnadji, "en vertu d'une délégation expresse" du président Déby Itno. La parité entre la majorité présidentielle et l'opposition est scrupuleusement respectée. La nouvelle CENI est...
( 18/07/13)
L’Histoire est l’élément fondamental qui aidera une nation à se consolider. L’histoire n’est pas une discipline politique ; elle est scientifique, donc universitaire. Combien des productions universitaires ont été publiées sur l’histoire récente du Tchad, et particulièrement sur l’histoire du régime d’Hissein Habré ? En plus des insuffisances des productions intellectuelles ou universitaires ; l’Histoire est falsifiée et voire même escamotée. Revenons sur la parodie de justice sur Hissein Habré, l’ex-président de la III république du Tchad. Le sage Amadou Hampâté Bâ disait : « Toute créature à un côté diurne et un autre nocturne ». Hissein ne mérite pas d’être traité de cette manière ; les jugements et les interrogations, il n’échappera pas ; mais pas à l’étranger et...
(Alwihda 18/07/13)
La Plateforme Africaine Pour le Development et les Droits Humains se félicite du placement sous mandat de dépôt et de l'inculpation de l'ancien dictateur tchadien Hisséne Habré par les chambres africaines. Avec la ratification de la convention de 1984,le gouvernement du Senegal a perdu trop de temps sur le jugement et l'extradition d'Habré conformément a ses obligations internationales. La responsabilité d' Habré doit être entièrement engagée dans les actes de tortures et de meurtres qu'il aurait commis sous son magistère de 1982 a 1990. Les génocides et les barbaries de la machine de répression de l'ancien dictateur avec violations exagérées des droits de l'homme en terre tchadienne,restriction des libertés collectives et individuelles,musellement de l'opposition et de la presse ne peuvent...
(Journal du Tchad 18/07/13)
De nombreux organes nécessaires à la promotion de cette idéologie ont été mis en place dans tous les services du pays. Le gouvernement tchadien prend très au sérieux son adhésion au Mécanisme Africain d'Evaluation par les pairs (MAEP). En effet six mois seulement après son adhésion à ce mécanisme, le pays a déjà mis sur pied de nombreux organes nécessaires à promouvoir la bonne gouvernance dans tous les secteurs de la vie nationale. Cette signature est une matérialisation de notre engagement devant le peuple tchadien, l'Afrique et le monde entier, en vue d'améliorer la bonne gouvernance dans notre pays. C'était un choix libre, à l'instar des pairs africains qui ont pris le même engagement de soumettre le Tchad à cet...
(Journal du Tchad 18/07/13)
C’est à travers un décret que le Chef de l’Etat Idriss Deby Itno a dissout il y a quelques jours, le Détachement Intégré de Sécurité (DIS). Actif sur le terrain et assurant la sécurité des réfugiés soudanais, les déplacés tchadiens et le personnel humanitaire depuis 2008, le Détachement Intégré de Sécurité (DIS) vient de changer de casque. En mettant fin à leurs activités, tous ceux qui constituaient cette force de sécurité sont reversés, pour certains dans leur corps d’origine à savoir la police et d’autres à la gendarmerie nationale tchadienne. C’est à la gendarmerie que revient désormais la responsabilité d’assurer la sécurité des réfugiés soudanais, des déplacés tchadiens et le personnel humanitaire. D’après nos sources, tous les matériels du DIS...
(Xinhua 18/07/13)
DAKAR-- Au total 1 015 victimes directes et indirectes du régime de Hissène Habré se sont constituées parties civiles devant les Chambres africaines extraordinaires, chargées de conduire le procès de l'ex-chef d'Etat tchadien, a annoncé mercredi à Dakar Mme Jacqueline Moudeina, leur avocate. Hissène Habré, âgé de 71 ans, en détention provisoire depuis le 2 juillet à Dakar où il vivait en exil depuis sa chute en 1990 après huit ans de pouvoir, est inculpé de "crimes contre l' humanité, tortures et crimes de guerre". Mme Moudeina, qui tenait, avec d'autres avocats de victimes et des responsables d'organisation de défense des droits de l'homme, une conférence de presse, a indiqué que cinq des victimes "ont d' ores et déjà donné...
(Journal du Tchad 18/07/13)
«Donnez-moi des nouvelles de mon mari!» Mme. Habré, arrêtez la victimisation de votre mari et de votre famille! Vous savez ce que Hissène Habré a fait. Vous savez que les victimes ont le droit de le voir rendre des comptes! Mon mari a été arrêté brutalement le 20 juin 1987 à Moundou dans le sud du Tchad par des agents de la Direction de la documentation et de la sécurité (DDS). Vous savez cette police politique, inféodée à votre mari qui nommait à sa tête que des gens de son entourage, cette police qui avait un droit de vie ou de mort sur des milliers de personnes, comme mon mari. Cette police est venue dans notre foyer, a pris mon...
(Le Quotidien du Peuple 18/07/13)
Près de six mois après son adhésion au Mécanisme Africain d'Evaluation par les pairs (MAEP), le Tchad s'active à mettre en place les organes nécessaires à promouvoir la bonne gouvernance dans tous les secteurs de la vie nationale. "L'objectif principal du MAEP est de stimuler l'adoption des lois, politiques, normes et pratiques appropriées, pouvant mener à une stabilité politique, une forte croissance politique, un développement durable, une intégration économique accélérée au niveau sous-régional et continental", a déclaré à Xinhua Mme Mariam Ali Moussa, point focal du MAEP au Tchad. "L'autre enjeu est que le Mécanisme permet au citoyen tchadien d'accéder aux informations sur toutes les actions du gouvernement", a-t-elle ajouté. Fin janvier 2013, à Addis-Abeba (Ethiopie), le président tchadien, Idriss...
(RFI 18/07/13)
Dans l'affaire Habré, plus de 1000 personnes se sont constituées ce mercredi 17 juillet parties civiles contre l'ex-président tchadien, inculpé de crimes de guerre et tortures, crimes contre l'humanité et incarcéré à Dakar. C'est dans la capitale sénégalaise que les avocats de ces victimes sont venus constituer les dossiers pour que la justice soit rendue. Elles sont exactement 1015. Tel est le nombre de victimes de Hissène Habré qui se sont déclarées parties civiles devant les chambres africaines extraordinaires. Après avoir attendus plus de 20 ans, elles vont pouvoir enfin espérer justice. Reed Broody, de Human Rights Watch, est à leurs côtés depuis le début. Selon lui, ces victimes peuvent aussi espérer être indemnisées : « Elles ont demandé pour...

Pages