Dimanche 22 Avril 2018

Tchad

(Xinhua 20/03/18)
Le forum national inclusif sur les réformes institutionnelles au Tchad devra aboutir à la création d'une quatrième République, a déclaré lundi le président tchadien Idriss Déby Itno en ouvrant ses travaux à N'Djamena. Jusqu'au 27 mars, 800 personnalités issues d'horizons divers, examinent le rapport final établi par le Comité technique d'appui aux réformes institutionnelles et qui contient soixante-dix mesures qui tendent, selon leurs auteurs, à consolider la démocratie et renforcer l'efficacité de l'État tchadien. "La tenue de ce forum matérialise cette forte volonté politique de donner une dimension ...
(Xinhua 20/03/18)
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a souligné lundi à Kigali, la capitale rwandaise, l'importance cruciale de la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) africaine. Le contexte international, marqué par "un affaiblissement inquiétant du multilatéralisme" et par des principes de solidarité entre les peuples, fait de la mise en place de ce projet-phare un évènement crucial, a déclaré M. Fati au cours de la 18e Session extraordinaire du Conseil exécutif de l'UA, qui se tient dans le cadre d'un sommet extraordinaire de l'UA consacré à la ZLEC. En un temps où les autres pays du monde tendent à s'unir et à se renforcer pour mieux défendre leurs intérêts stratégiques, les pays africains n'ont d'autre choix...
(AFP 19/03/18)
Le président tchadien Idriss Déby Itno a annoncé la mise en place d'une 4ème république à l'ouverture d'un forum sur les réformes institutionnelles au Tchad, boycotté par l'opposition, qui a débuté lundi et s'achèvera le 27 mars. "Point n'est besoin de rappeler que l’exercice auquel vous êtes conviés est capital. Il s’agit de la naissance de la 4e République", a-t-il déclaré au palais présidentiel à l'ouverture du forum national sur les réformes institutionnelles - les premières depuis l'adoption de la Constitution de 1996. Boycotté par l'opposition et une partie de la société civile qui avaient été invités à participer à sa préparation, le forum s'est ouvert avec plus de 700 participants...
(AFP 19/03/18)
N'Djamena accueillera lundi un forum national sur des réformes institutionnelles au Tchad, dont une modification de la durée du mandat présidentiel, la création d'un Sénat ou la refonte des régions, a-t-on appris de sources officielles. Le forum regroupera 700 participants, dont des partis politiques de la majorité présidentielle, des personnalités, des membres de la société civile proche du pouvoir et des représentants de la diaspora. Selon le rapport du comité technique dont l'AFP a obtenu une copie, le projet prévoit plusieurs amendements à la Constitution tchadienne, qui date de 1996. Le texte prévoit notamment que le président de la République soit élu pour un mandat de 7 ans au suffrage universel direct...
(APA 19/03/18)
APA-N’Djamèna (Tchad) – Le président du Tchad, Idriss Déby Itno, a déploré la floraison de partis politiques dans son pays, se demandant comment un Etat ayant à peine une douzaine de millions d’habitants peut avoir besoin de ‘’plus de 200’’ formations politiques. ‘’Pour un pays de 12 millions d’habitants, a-t-on besoin de plus de 200 partis politiques ? Certains partis politiques n’ont pour membres que la famille nucléaire de leurs fondateurs’’, a notamment déclaré le président Déby, en ouvrant, lundi à N’Djamèna, les travaux du forum sur les réformes constitutionnelles au Tchad. S’exprimant devant 800 participants au forum, le chef de l’Etat tchadien a souligné qu’en plus du nombre pléthorique des plus partis politiques, la nécessité ‘’sans tabou et sans...
(APA 19/03/18)
APA-N’Djaména (Tchad) - Les 31 000 fonctionnaires tchadiens qui n’avaient pas perçu leurs salaires du mois de février, ont commencé à être payés ce samedi, mais avec des coupures opérées par les banques qui, contrairement à l’accord signé mercredi entre le gouvernement et les syndicats, n’ont pas observé le moratoire de trois mois (février, mars et avril) qui leur était signifié avant de se faire rembourser leurs prêts. Arrivés aux guichets de banques ou devant les distributeurs automatiques, beaucoup de travailleurs ont eu l’amer constat que leurs salaires ont été ponctionnés. « J’ai trouvé que 24 000 FCFA dans mon compte. Tout est coupé par la banque », se plaint un fonctionnaire devant une banque à N’Djaména. Stoïque, cet autre...
(RFI 17/03/18)
Deux jours après l'accord entre le gouvernement et les syndicats, les fonctionnaires grévistes n'avaient pas repris le travail. Ils attendaient toujours l'application de la mesure phare de l'accord a minima, censé mettre fin à sept semaines de grève : le paiement des salaires du mois de février. Un accord qui prévoit en outre un moratoire de trois mois sur les crédits contractés par les fonctionnaires auprès des banques. Parmi les choses obtenues également : la fin du recensement des fonctionnaires lancé pendant la grève. Les syndicats veulent bien un audit, mais à condition d'y participer. Toutefois l'accord suscite scepticisme et critiques, en particulier sur le règlement des problèmes qui ont déclenché la grève.
(APA 17/03/18)
APA-Ndjamena (Tchad)- Le chef de l’Etat tchadien, Idriss Déby Itno, président en exercice de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), a invité jeudi à Ndjamena, l’organisation sous-régionale à des réformes pour être performante et compétitive. Dans un message aux peuples de l’Afrique centrale à l’occasion de la Journée de la CEMAC, le président Déby a dit que ces réformes doivent consacrer davantage de ressources pour les projets intégrateurs qui contribuent à son essor économique et au bien-être social des populations. «La construction d’un espace économique intégré et viable que nous appelons tous de nos vœux exige une contribution active et dynamique des femmes et des jeunes. Je note, avec satisfaction, le développement de l’entreprenariat et des initiatives...
(APA 17/03/18)
APA-Ndjamena (Tchad)- Le coût du package du hajj (pèlerinage à la Mecque) 2018 au Tchad est fixé à 1 550 000 f cfa, soit une baisse de 400 000 f cfa par rapport à l’année dernière, a annoncé vendredi, le président du Comité du hajj, le général Idriss Dokony Adiker. Entouré de son équipe, l’émir du hajj, a expliqué que cette « baisse considérable » du coût du pèlerinage aux lieux saints de l’Islam traduit la volonté des autorités à faciliter aux Tchadiens d’accomplir l’un de cinq piliers de l’islam. «Le package, a-t-il précisé, prend en compte le transport, l’hébergement à Médine, à la Mecque, la restauration, le transport inter urbain, la restauration à Mina et à Arafa, le séjour...
(APA 17/03/18)
APA-N’Djaména (Tchad) - Le bureau du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) au Tchad, dans une note remise samedi à APA, évalue à 149 millions de dollars le coût des besoins urgents des milliers de réfugiés centrafricains qui se trouvent au sud du Tchad depuis fin 2017 et sont sous la menace d’un manque de nourriture, d'abris et d'accès aux soins médicaux. Le HCR et les organisations humanitaires se disent dépassés par l’afflux depuis 2014 des réfugiés centrafricains au sud du Tchad. L’insécurité en Centrafrique continue de faire fuir des personnes vers le Tchad dont la dernière vague, selon le HCR, remonte à décembre 2017. A cette date, 22 180 personnes avaient fuit les persécutions et la...
(AFP 16/03/18)
L'opération antijihadiste française Barkhane au Sahel, qui mobilise quelque 4.000 hommes, est "une opération de longue durée" même s'il est nécessaire de "faire évoluer notre engagement", a estimé vendredi le chef d'état-major français des armées, le général François Lecointre. "Ce que je pense moi, c'est que l'opération au Sahel est une opération de longue durée pour laquelle nous sommes engagés aujourd'hui dans un appui à la montée en puissance des forces de nos pays partenaires dans la zone", a-t-il déclaré sur la radio Europe 1, en référence au soutien français apporté à la force militaire du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Burkina Faso, Niger et Tchad).
(AFP 15/03/18)
Les principaux syndicats à l'origine de la grève du secteur public au Tchad ont appelé jeudi à la suspension de ce mouvement qui paralyse le secteur public depuis fin janvier, au lendemain d'un accord avec le gouvernement, a annoncé leur porte-parole. "La grève est suspendue et le travail reprendra immédiatement dès qu'on aura constaté le paiement des salaires des agents", a déclaré Michel Barka, président de l'Union des syndicats tchadiens, jeudi devant la presse, au lendemain dr l'accord entre les syndicats et le gouvernement. Cet accord, signé après deux semaines de négociations, inclut notamment que les salaires de 31.000 fonctionnaires, non payés en février en raison de la grève, leur seront finalement versés. "On va respecter cet accord-là", a déclaré...
(AFP 15/03/18)
Gouvernement et syndicats du Tchad sont parvenus à un accord mercredi soir pour mettre fin à la paralysie du secteur public en grève depuis fin janvier suite à des mesures d'austérité nationales. "La suspension de la grève générale et la reprise du travail après le paiement effectif de tous les agents de l'Etat" et "la poursuite du dialogue entre les deux parties en vue d'instaurer un climat social apaisé dans le pays" sont prévues dans cet accord, signé mercredi par le gouvernement et le groupement syndical de la plateforme syndicale revendicative. Cette organisation est à l'origine d'un mouvement massif de grève...
(RFI 15/03/18)
Les travailleurs du secteur public, en grève depuis sept semaines pour protester contre les coupes des salaires au nom des mesures d'austérité, ont conclu un accord ce soir avec le gouvernement. Ce dernier s'engage à rembourser les salaires coupés en guise de mesures de rétorsions contre les travailleurs grévistes et à obtenir auprès des banques un moratoire pour le prélèvement des mensualités des fonctionnaires sous crédit et dont les salaires ont été revus à la baisse. En échange, les travailleurs décident de mettre fin à la grève. C'est un accord de trois pages seulement mais qui a été négocié en sept jours et dix heures, après sept semaines de grève. Au terme des discussions qui ont été ardues, les principaux...
(Jeune Afrique 15/03/18)
Le gouvernement tchadien a entamé des négociations avec les syndicats, et revient sur les mesures de réduction de salaire des fonctionnaires, alors que la situation budgétaire est difficile. Faustin Dgigamnarbe, cadre du Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SYNECS) a été reçu par son ministre de tutelle, mercredi. « Nous allons reprendre le travail. Nous sommes arrivés à un accord transitoire valable pour neuf mois, de mars à décembre », explique-t-il à Jeune Afrique. Le gouvernement a notamment accepté de payer les salaires de février et d’annuler le fameux décret 687, portant réduction des primes et des indemnités. « 1700 enseignants sont concernés », assure Faustin Dgigamnarbe. Un communiqué devrait être émis ce jeudi 15 mars dans la...
(Xinhua 15/03/18)
Le gouvernement tchadien et les principales organisations syndicales du pays ont signé dans la nuit de mercredi à jeudi un accord qui met fin à la grève générale des fonctionnaires qui durait depuis 45 jours. Après neuf heures de discussions, le ministre de la Fonction publique, du Travail et du Dialogue social, Mahamat Moctar Ali, et les leaders des quatre principales organisations syndicales sont parvenus à une sortie de crise. Par cet accord, dont Xinhua a obtenu une copie, le gouvernement s'engage à payer les salaires de février à tous les agents de l'Etat. Le gouvernement avait jusqu'ici décidé de ne pas payer les salaires des grévistes, conformément à la loi. Le tiers des plus de 90.000 agents civils que...
(APA 14/03/18)
APA-N’Djamèna (Tchad) - Les responsables des centrales syndicales du Tchad sont convoqués à la présidence de la République, ce mercredi en début après-midi, pour éventuellement la signature d’un protocole d’accord portant sur la fin de la grève qu’observent depuis deux mois les services publics. Tout porte à croire qu’on assiste à la phase finale des négociations qui ont eu lieu du 6 au 9 mars entre les syndicalistes et le directeur du cabinet civil et le secrétaire général de la présidence. Plusieurs points de revendications devraient être satisfaits par l’accord qui, toutefois, maintiendra l’abattement des salaires jusqu’à la fin du mois d’avril, le temps pour que le gouvernement procède au remboursement des retenues sur les soldes.
(AFP 13/03/18)
La journée "ville morte" pour protester contre les mesures antisociales du gouvernement, à l'appel de la société civile et de l'opposition, n'a pas été suivie lundi à N'Djamena où une grève paralyse le secteur public depuis fin janvier, a rapporté un journaliste de l'AFP. Les principaux marchés de la capitale tchadienne ont connu la même affluence que d'habitude, le quartier des banques et des affaires en centre-ville a fonctionné normalement tout comme la circulation routière, a-t-il ajouté En revanche, la grève du secteur public continue, avec des écoles fermées et des hôpitaux assurant un service minimum.
(RFI 13/03/18)
Le secrétaire d'Etat américain poursuivait, ce lundi 12 mars, sa tournée africaine qui a finalement été écourtée d'un jour, pour « des exigences de travail », selon les autorités américaines. Rex Tillerson avait déjà annulé ses activités au Kenya, samedi 10 mars pour raisons de santé, mais « il va bien », rassure la diplomatie américaine. Avant d’achever sa tournée au Nigeria, Rex Tillerson était, ce lundi, au Tchad. Une première pour un secrétaire d’Etat américain dans ce pays d’Afrique centrale. Le secrétaire d'Etat américain en a profité pour parler de la lutte contre le terrorisme et de la décision du président Donald Trump interdisant, aux ressortissants tchadiens, l’entrée sur le territoire américain. A peine arrivé, le chef de la...
(Xinhua 13/03/18)
Quelque 250 personnels militaires originaires du Cameroun, du Nigeria, du Niger, du Tchad et du Bénin prennent part à un stage de formation dans le cadre de l'offensive militaire contre Boko Haram menée par ces pays depuis quatre ans, tenue depuis lundi jusqu'à vendredi à Douala, la métropole économique camerounaise. Sous l'appellation d'Unifight Focus 2018, cette session de renforcement des capacités est la deuxième organisée depuis l'opérationnalisation de la Force mixte multinationale (FMM) de la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLT), organisation régionale à laquelle le Cameroun, le Nigeria, le Niger et le Tchad, appartiennent, avec la participation du Bénin, non membre, en 2015. Comme la première ayant eu lieu à la même période en 2017, elle se déroule...

Pages

(AFP 26/02/18)
Les poursuites judiciaires au Tchad contre le directeur de publication d'un journal arrêté jeudi, et le militant d'un mouvement citoyen arrêté le 19 février, ont été abandonnées lundi par le procureur de la République, selon leurs avocats. Alain Kemba Didah, membre du mouvement citoyen Iyina (On est fatigués), "a été libéré pour infraction non constituée", a déclaré à l'AFP l'un de ses avocats, Me Kindjaou Gai. M. Didah avait été arrêté lundi à N'Djamena alors qu'il s'apprêtait à brûler un tas de pneus avec une bouteille d'essence, selon le porte-parole de la police, Paul Manga. Vendredi, il avait été libéré provisoirement pour raisons de santé. "Il a subi des tortures, il a les pieds enflés", avait affirmé à l'AFP un...
(Le Monde 26/02/18)
Blanche et un peu rouillée, elle se dresse héroïquement dans le sable comme une ultime relique. A Bol, la seule échelle de crue du lac Tchad est à la fois un objet de fierté et de désolation pour les techniciens de la Sodelac (Société de développement du lac Tchad), l’organisme public chargé de la mise en valeur agricole des rives tchadiennes. « Il n’y a pas si longtemps, nous en avions deux autres mais les hippopotames ont tout cassé », raconte Kabdana Abougteou, le chef des services des études, en regardant le bout de métal auquel il lui faut désormais se fier. « Ce n’est pas facile pour avoir des données mais on s’arrange avec nos limites. » Lire aussi...
(AFP 26/02/18)
Une conférence pour le lac Tchad, organisée sur trois jours par le gouvernement nigérian et l'Unesco, s'est ouverte lundi à Abuja dans le but de lancer un projet de préservation de cette région dévastée par le changement climatique et les conflits. De nombreux représentants des quatre pays qui bordent le lac (Cameroun, Tchad, Niger et Nigeria), ainsi que de Centrafrique, sont attendus pour discuter de solutions pour "revitaliser l'écosystème du bassin pour un subsistance durable, la sécurité et le développement", selon le communiqué de présnetation de l'Unesco. Le changement climatique, aggravé par une très mauvaise gestion des ressources hydrauliques au fil des ans, a conduit à la disparition de 90% de la surface du lac en 40 ans. Les Nations...
(AFP 24/02/18)
Un militant de la société civile a été remis en liberté vendredi pour des raisons de santé, mais devrait revenir lundi au commissariat où il était détenu cinq jours, a appris l'AFP de source judiciaire. "J'ai obtenu du Procureur qu'il le sorte et l'amène se faire soigner avant de le ramener lundi" a indiqué à l'AFP Me Midaye Guerimdaye, l'avocat de M. Alain Kemba Didah, porte-parole du mouvement citoyen tchadien Iyina, qui appelle à manifester depuis fin janvier contre la mauvaise gouvernance au Tchad. "Il a subi des tortures, il a des pieds enflés", explique l'avocat. "C'est une méthode de torture bien connue. On attache la victime et on frappe la plante de ses pieds avec un bâton ou câble...
(Jeune Afrique 24/02/18)
La justice tchadienne a accordé vendredi la liberté provisoire à Alain Didah Kemba, qui avait été arrêté lundi 19 février dans les rues de N’Djamena. Cet activiste affirme avoir été torturé lors de sa détention, rapporte Amnesty International. « Alain Didah Kemba vient d’être libéré, affirme à Jeune Afrique la chercheuse Balkissa Ide Siddo, membre de l’ONG Amnesty International. Le procureur a décidé sa libération provisoire, en constatant son état de santé très faible – il avait même entamé hier [jeudi 22 février] une grève de la faim. » Porte-parole du mouvement citoyen « Iyina » (« On est fatigué » en arabe dialectal), Alain Didah Kemba avait été interpellé lundi, à N’Djamena. Détenu depuis au commissariat central de la...
(AFP 23/02/18)
Les dirigeants européens ont donné vendredi un coup de pouce politique et financier à la force militaire constituée par cinq pays africains pour lutter contre les groupes jihadistes actifs dans la région du Sahel, lors d'une conférence des donateurs à Bruxelles. Trente deux chefs d'Etat et de gouvernement se sont réunis vendredi matin au siège de la Commission européenne autour des dirigeants du Mali, de la Mauritanie, du Tchad, du Niger et du Burkina Faso pour témoigner de leur soutien politique.
(AFP 23/02/18)
Martin Inoua Doulguet, directeur de publication d'un journal tchadien lancé mardi, a été arrêté jeudi et est détenu à la police judiciaire pour "faux et usage de faux", a annoncé jeudi soir la police. Il lui est reproché d'avoir lancé son journal, "Salam info", à N'Djamena alors que l'autorisation de parution avait été délivrée à Bongor, dans le sud du Tchad, a indiqué le porte-parole de la police, Paul Manga. M. Inoua Doulguet a été entendu jeudi à la police judiciaire de N'Djamena. On lui reproche le grief de "faux et usage de faux". Mercredi, le Tchad a connu une journée sans presse demandée par l'Union des journalistes du Tchad (UJT), pour dénoncer les "agressions que subissent les journalistes au...
(RFI 23/02/18)
Au Tchad, deux militaires dont un officier ont été tués au cours d'une embuscade attribuée à des éléments de Boko Haram, mercredi 21 février. Les deux militaires faisaient partie d'une patrouille qui était en mission de reconnaissance à la frontière entre le Nigeria et le Tchad. C'est la première fois depuis neuf mois que les islamistes font parler d'eux en territoire tchadien. C’est une colonne de l’armée tchadienne de retour d’une patrouille dans la région de Ngouboua, à la frontière entre le Nigeria et le Tchad, qui est tombée dans une embuscade tendue par les islamistes, sans doute arrivés à bord d’embarcations de l’autre côté de la frontière. Les islamistes ont eu le temps de faire deux morts, avant de...
(Jeune Afrique 23/02/18)
Selon un haut gradé nigérian, le chef de Boko Haram se déplacerait déguisé en femme. Intox ? La déclaration a en tout cas fait beaucoup réagir. C’est habillé en femme que le chef de Boko Haram se déplacerait au Nigeria. Le général de brigade Sani Kukasheka Usman, directeur des relations publiques de l’armée, l’affirme : le hijab serait la tenue de camouflage la plus achevée de l’insaisissable Abubakar Shekau. Info bidon destinée à écorner l’image du terroriste auprès de ses troupes ? De fait, il y a peu de chances qu’un mouvement salafiste dont le nom signifie « l’éducation occidentale est un péché » porte les drag-queens dans son cœur… Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/532260/politique/le-dessin-de-la-semaine...
(RFI 23/02/18)
Une conférence donateurs pour la force du G5 Sahel se tient ce vendredi 23 février à la Commission européenne, à Bruxelles. Une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement européens sont attendus ainsi que les cinq présidents des pays sahéliens. De nouveaux partenaires comme la Turquie, ou l'Afrique du Sud seront également représentés par leurs ministres des Affaires étrangères. L'objectif de cette conférence est de mobiliser encore des fonds pour financer la première année d'opérationnalisation de la force conjointe. Dépasser les 300 millions d'euros de budget, c'est l'ambition de la conférence d'aujourd'hui. La barre n'est pas bien haute, puisque l'Union européenne a d'ores et déjà laissé entendre qu'elle remettrait 50 millions au pot, alors que la force en a déjà...
(AFP 22/02/18)
Deux militaires tchadiens, dont un capitaine, ont été tués mercredi dans une embuscade du groupe jihadiste Boko Haram dans la région du lac Tchad, près de la frontière nigériane, a indiqué à l'AFP une source sécuritaire tchadienne de haut-rang jeudi. "Après leur forfait les éléments de Boko Haram se sont évaporés dans les îles", a complété cette source, précisant que l'attaque a eu lieu au retour d'une patrouille de l'armée tchadienne entre la frontière nigériane et la localité tchadienne de Ngouboua Il s'agit de la première attaque répertoriée sur le sol tchadien de combattants de Boko Haram depuis mai 2017, au cours de laquelle 9 soldats tchadiens avaient été tués. Depuis plusieurs années, l'armée tchadienne et des "comités de vigilance"...
(AFP 22/02/18)
Le groupe jihadiste Boko Haram, qui a attaqué lundi un internat pour filles à Dapchi, dans le nord-est du Nigeria, mène une lutte armée dans la région du lac Tchad depuis 2009 et s'est affilié au groupe Etat islamique (EI) en 2015. Ses offensives ne se cantonnent pas au Nigeria dont il est originaire, mais se prolongent au carrefour du Niger, du Tchad et du Cameroun. A l'origine de nombreux raids et attentats-suicides souvent menés par de jeunes adolescentes, Boko Haram utilise aussi les kidnappings de masse comme mode de recrutement. - Une secte radicale - Boko Haram signifie "l'éducation occidentale est un péché" en haoussa, la langue la plus parlée dans le nord du Nigeria. C'est à l'origine le...
(AFP 21/02/18)
L'Union européenne va porter à 100 millions d'euros son financement pour la force militaire commune constituée par cinq pays africains pour lutter contre les jihadistes dans la région du Sahel, ont annoncé mercredi plusieurs sources à l'AFP. L'annonce sera faite vendredi lors d'une réunion de haut niveau à Bruxelles en présence du président français Emmanuel Macron et de la chancelière allemande Angela Merkel. La force a été constituée par le Mali, le Niger, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Tchad. Cette décision intervient alors qu'une recrudescence des attaques rebelles...
(AFP 21/02/18)
L’Union des journalistes du Tchad (UJT) a décrété mercredi journée sans presse sur l'ensemble du territoire tchadien, en collaboration avec plusieurs organes de presse, pour dénoncer les "agressions que subissent les journalistes au Tchad", selon l'UJT. Les rues de la capitales N'Djamena sont restées sans vendeurs de journaux ce mercredi, a constaté un correspondant de l'AFP. "Cette journée est destinée à protester contre les agressions que subissent les journalistes ainsi que contre les fermetures de plusieurs radios communautaires ces dernières semaines", avait indiqué lors d'un point presse lundi le président de l'UJT, Belngar Larme Laguerre.
(APA 21/02/18)
APA-N’Djamèna (Tchad) - Les médias tchadiens, dans leur écrasante majorité, ont observé la «journée sans presse» décrétée ce mercredi par l’Union des journalistes tchadiens (UJT) pour protester contre «l’acharnement» des forces de l’ordre à l’endroit des journalistes. Ainsi, les journaux sont absents des kiosques et on ne voit pas, ce matin, les vendeurs à la criée arpenter les grandes artères de la capitale pour proposer aux passants les différents titres de la presse nationale et internationale. De leur côté, les radios privées les plus suivies par les auditeurs (FM Liberté, Dja FM, Ngato FM et Oxygène) sont «hors fréquence». Seule la radiodiffusion nationale tchadienne (RNT, publique) est en train d’émettre. Pourtant, le syndicat national des professionnels de l’office national de...
(RFI 21/02/18)
Au Tchad, il n’y aura aucune parution dans les kiosques ce mercredi 21 février. C'est une « Journée sans presse » décidée par l'Union des journalistes tchadiens en collaboration avec d'autres organes de presse tchadiens, pour protester contre les agressions que subissent les journalistes dans l'exercice de leur métier. Un ras-le-bol qu’exprime pour RFI Larmée Belrangar, président de l'Union des journalistes tchadiens. Lors de la dernière manifestation organisée par les étudiants tchadiens...
(AFP 20/02/18)
Un militant et porte-parole du mouvement citoyen tchadien "Iyina", qui appelle à manifester depuis fin janvier contre la mal-gouvernance, a été arrêté lundi à N'Djamena alors qu'il s'apprêtait à brûler un tas de pneus, a-t-on appris de source policière. Alain Kemba Didah "avait une bouteille d'essence à la main, il s’apprêtait à brûler un tas de pneus. Au moment de passer à l'acte, un commandant de police qui passait l'a surpris", lundi aux alentours de cinq heures du matin, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police, Paul Manga. "Il a voulu fuir à bord d'un moto-taxi, mais (le chauffeur et lui) ont été arrêtés", a continué M. Manga, indiquant que les deux hommes sont détenus au commissariat central...
(APA 20/02/18)
APA-N’Djamèna (Tchad) - Didah Alain Chakhal, porte-parole d’Iyina, un mouvement citoyen qui figure parmi les organisations ayant appelé récemment à une marche pacifique contre le régime au Togo, a été arrêté lundi soir et va être présenté incessamment à un juge d’instruction. Interpellé par des agents de renseignements, Alain Chakhal se trouve en garde à vue à la coordination de la police au quartier Paris Congo de N'Djamena. La Convention tchadienne pour la défense des droits de l'homme (CTDDH) a qualifié d’arbitraire l’arrestation de Didah Alain avant de s’en prendre au ‘’régime anti démocratique de Deby’’ qui, a-t-elle souligné, ‘’cherche à inventer des infractions qui n'existent nul part dans l'ordonnancement juridique, dans un pays où même le vol des ressources...
(AFP 20/02/18)
Le Tchad a signé lundi un accord avec une ONG pour la restauration de la réserve naturelle d'Ennedi (nord-est), a annoncé l'ONG African Parks dans un communiqué. L'accord porte sur "l'administration à long terme et la restauration de la réserve naturelle et culturelle d'Ennedi", massif montagneux classé au patrimoine mondial par l'Unesco, selon le communiqué d'African Parks, qui annonce avoir désormais 14 parcs africains sous son administration. 7,7 millions d'euros ont conjointement été promis pour l'administration du parc à African Parks par l'Union européenne et la loterie nationale néerlandaise (Dutch Postcode Lottery), selon l'ONG. L'ONG britannique avait déjà signé un accord de conservation du parc de Zakouma (sud-est) avec le gouvernement tchadien, en octobre 2017. "Ennedi représente un nouvel engagement...
(APA 19/02/18)
APA-N’Djaména (Tchad) - L’Union des journalistes tchadiens (UJT), en protestation contre un «acharnement sur les médias», a appelé, lundi, tous les médias du pays à faire de mercredi, «une journée sans presse». Selon le président de l’UJT, Berngar Larmé, qui donnait un point de presse, il est temps que les journalistes se rebiffent après avoir enduré plusieurs mauvais traitements. A ce propos, le président de l’UJT a cité la violation des locaux de la radio Oxygène, les traitements inhumains et dégradants infligés à certains journalistes lors des manifestations.

Pages

(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains...
(Agence Ecofin 15/02/18)
La Suisse a procédé le lundi 12 février, au lancement de sa nouvelle stratégie de coopération 2018-2021 avec la Tchad. Accompagnée d’un engagement financier d’un montant total de 100 millions de francs suisses (environ 107,4 millions $ / 56,8 milliards FCfa), cette stratégie s’articule autour de trois axes principaux. Il s’agit notamment ; du domaine de la citoyenneté, de la paix et de la prévention de la violence ; du domaine de l’éducation de base et de la formation professionnelle et enfin, du domaine de l’agriculture et de la sécurité alimentaire. « Je suis satisfait de constater que le Plan national de développement présenté lors de la Table ronde de Paris définit habillement la manière dont le Tchad veut répondre...
(Xinhua 15/02/18)
Au Tchad, les recettes fiscales seront désormais bancarisées, selon des conventions signées mardi par le ministère des Finances et la plupart des banques locales, dans le but d'empêcher les déperditions et d'accroître les recettes de l'Etat. Les usagers des services des douanes, des impôts et des domaines sont appelés à verser les recettes administratives dans des banques primaires du pays. "La signature de ces conventions est un moment historique pour le Tchad, dans le processus de sécurisation de ces recettes", a déclaré Abdoulaye Sabre Fadoul, ministre tchadien des Finances et du Budget. Selon les conventions, une quinzaine de sites jugés stratégiques sont retenus à N'Djaména, la capitale, et dans certaines régions du pays pour recevoir ces recettes. Ce nombre sera...
(Xinhua 14/02/18)
Le gouvernement tchadien va apurer, selon un schéma mis en place par un comité technique, une partie de la dette intérieure, soit plus de 50 milliards de francs CFA de façon directe et par compensation des impôts, a annoncé récemment le ministre tchadien des Finances et du Budget, Abdoulaye Sabre Fadoul. "Plus de 12 milliards de francs CFA des impayés des biens et services seront réglés à partir de ce mercredi", a déclaré M. Fadoul dans un communiqué rendu public lundi. Concernant les créances des grandes entreprises, 40 milliards de francs CFA sont prévus au titre de compensations. "Nous avons un certain nombre de grandes entreprises qui doivent des montants plus ou moins importants au titre de diverses taxes, des...
(Xinhua 14/02/18)
Les arriérés de cotisations des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) s'élèvent à 35 milliards de francs CFA, a déclaré mardi dans la capitale tchadienne, Mangaral Banté, conseiller des réformes institutionnelles de l'organisation. "L'institution fait face à un problème de sous-financements chronique qui s'aggrave au fil des temps. Le taux de recouvrement des contributions des Etats membres est en baisse régulière. Il est passé de 73% en 2013 à 11% en 2017", a fait remarquer M. Banté qui s'exprimait à l'ouverture d'un atelier régional sur le rapport provisoire de l'étude d'évaluation du mécanisme de financement autonome de la CEEAC en cours depuis mardi à N'djamena. "En même temps, le stock des arriérés des contributions...
(La Tribune 13/02/18)
Sur fond de crise sociale généralisée, le gouvernement tchadien vient de débloquer 12,3 milliards de francs CFA pour payer une partie de sa dette intérieure au bénéfice des seuls opérateurs offrant des biens et services à l'Etat, appelés «bons de commandes administratives». Les grandes entreprises, elles, devraient patienter le temps que l'Etat prépare les 40 milliards qui leur sont prévus à titre de compensation. Les patrons des PME tchadiennes se frottent déjà les mains. Le ministre tchadien des Finances et du budget, Abdoulaye Sabre Fadoul, a annoncé le lundi 12 février que l'Etat débloquera une enveloppe de 12,2 milliards de Fcfa pour s'acquitter d'une partie de sa dette intérieure. «J'ai le plaisir de vous informer que nous avons l'autorisation de...
(APA 12/02/18)
APA - NDjamena (Tchad) - Le gouvernement tchadien a débloqué près de 13 milliards de FCFA pour payer la dette intérieure, précisément, les impayés des biens et services des opérateurs économiques, a-t-on appris, lundi, de sources proches du ministère des finances et du budget. L’opération de paiement pourrait débuter cette semaine, ont précisé les mêmes sources. Par cette action, le gouvernement souhaite soulager les opérateurs économiques, relancer l’économie nationale et répondre à certaines urgences sociales supportées par les opérateurs économiques. Les 13 milliards FCFA concernent uniquement les opérateurs qui offrent des biens et services à l’Etat...
(Agence Ecofin 12/02/18)
Alors qu'on attend toujours le communiqué final qui sanctionne la quatrième réunion du comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la CEMAC (PREF-CEMAC) qui s'est déroulée à Douala le 2 février 2018 dernier, l'Agence Ecofin a pu obtenir quelques éléments de propositions effectuées par le groupe de travail. Pour le futur marché financier unique de la sous-région, le groupe de travail a proposé 8 mesures dont l'objectif sera de générer de la liquidité pour les investisseurs. Ces mesures, pour être appliquées, nécessiteraient une volonté politique forte de la part des Etats membres de la CEMAC. Ils sont en effet invités à favoriser les arrivées en bourses des sociétés partiellement ou totalement contrôlées par des capitaux publics...
(AFP 09/02/18)
Le Tchad ne connaîtra pas de nouvelles mesures d'austérité cette année, a promis le ministre des Finances tchadien, alors que le pays est en proie à une importante grogne sociale après la mise en oeuvre de réformes contraignantes début 2018. "Il n'y aura pas d'autres coupes (dans les salaires des fonctionnaires) pour l'année", a indiqué le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Sabre Fadoul, dans un entretien jeudi à l'AFP. Le gouvernement a coupé en janvier de 50% les primes ou indemnités des fonctionnaires - déjà réduites de 50% en 2016 - entrainant une forte grogne sociale, marquée par une grève générale du service public et des manifestations systématiquement interdites par les autorités. L'impôt sur le revenu a aussi...
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès et les perspectives de développement de l'Afrique mardi à Abidjan. "Nous avons la tête hors de l'eau et les économies africaines progressent fortement et sereinement", a commenté Akinwumi Adesina faisant remarquer que "la croissance du PIB réelle était estimée à...
(La Tribune 06/02/18)
Effet domino ou effet surprise ? En grève depuis une semaine pour protester contre les ponctions de salaires, les fonctionnaires tchadiens ont été rejoints par les travailleurs du secteur privé. La pilule de l’austérité que distribue Idriss Deby pour espérer une sortie de crise a du mal à passer. «En proie à une crise sociale interminable qui semble entretenue et qui fait descendre le plus grand nombre de nos concitoyens dans les profondeurs de la misère, nous risquons d'entrer dans l'impasse». Ce sont peut-être ces mots de Mgr Edmond Djitangar, l'archevêque de N'djamena, rapportés par nos confrères de RFI, qui résument le mieux l'ébullition du front social au pays d'Idriss Deby. Les «jeudis de la colère» contre l'austérité La colère...
(Agence Ecofin 06/02/18)
Les investisseurs actifs sur le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des six pays de la Cemac, n’auront que l’embarras du choix, le 7 février prochain. Ce jour-là en effet, trois Etats de la Cemac sur six, notamment le Cameroun, le Tchad et le Gabon émettront à nouveau, des titres publics afin de tenter de mobiliser des financements permettant de résoudre leurs problèmes ponctuels de trésorerie. Principal animateur de ce marché des titres depuis sa création en 2011, le Cameroun tentera de mobiliser 5 milliards de francs Cfa, au moyen d’une émission de bons du Trésor assimilables (BTA) à 13 semaines. Le Trésor public gabonais lui, recherche 8,5 milliards de francs...
(AFP 05/02/18)
La grève "générale" au Tchad, décrétée il y a une semaine par les fonctionnaires pour protester contre les mesures d'austérité du gouvernement, touche désormais le secteur privé et a été massivement suivie ce lundi à N'Djamena, a constaté un journaliste de l'AFP. Le personnel des banques privées, des opérateurs de téléphonie mobile et autres secteurs ont cessé le travail ce lundi, en solidarité avec les travailleurs du public, en "grève générale illimitée" depuis une semaine. "La grève (du privé, ndlr) est bien suivie. Même s'il y a des endroits ouverts, les travailleurs sont absents", dans l'ensemble du pays...
(Agence Ecofin 05/02/18)
Les 78 000 camions en activité sur le corridor Douala-Ndjamena, desservant la capitale tchadienne, à partir du port situé dans la capitale économique camerounaise, doivent traverser, par voyage, 120 postes de contrôle érigés par la police, la gendarmerie, la douane et les agents de la prévention routière. Selon les syndicalistes du transport, qui révèlent ces statistiques dans un rapport sur l’ampleur de la corruption dans leur secteur d’activité, lequel document devrait être remis au gouvernement camerounais, tous ces camionneurs doivent montrer patte blanche à tous ces contrôles, non pas en ayant tous leurs papiers en règle, mais en versant automatiquement une «motivation» qui oscille entre 1000 et 5000 francs CFA, à chaque poste. A en croire les syndicalistes, la centaine...
(APA 03/02/18)
APA-N’Djamèna (Tchad) - Les jours de grève ne seront pas payés conformément à la loi en vigueur au Tchad, a déclaré la porte-parole du gouvernement, Madeleine Alingué, citant une annonce faite en Conseil des ministres par le Premier ministre, Pahimi Padacké Albert. S’exprimant au terme d’un conseil des ministres tenu jeudi à N’Djaména, la porte-parole du gouvernement a indiqué que le Premier a insisté sur l’obligation signifiée à tous les chefs de département ‘’de faire un recensement obligatoire et hebdomadaire des agents absents’’ pour que les jours non travaillés soient automatiquement soustraits des salaires du mois de février. Tout en soulignant que les instruments et les mécanismes normatifs sont en place pour permettre le contrôle et une gestion objective et...
(APA 03/02/18)
APA-N’Djamèna (Tchad) - La Société nationale des mines et de la géologie (SONAMIG) a vu le jour au Tchad, annonce le communiqué du Conseil des ministres, expliquant que cette nouvelle entité a pour objectif de booster le secteur minier resté depuis longtemps «inexploré et inexploité». Selon le communiqué du Conseil des ministres dont APA a reçu copie vendredi, ‘’la création de la SONAMIG permettra, d’organiser et de gérer la participation de l’Etat dans l’exploitation à travers la protection minière, la réalisation des cartes géologiques, la réalisation des projets d’inventaire minier, la mobilisation financière rationnelle et la mise en place des comptoirs d’achat des métaux précieux’’. Le Tchad regorge d’énormes potentialités minières (sel, natron, calcaire, fer, plomb, étain, bauxite, uranium, or...
(Agence Ecofin 02/02/18)
La situation complexe que traverse actuellement le Tchad avec Glencore Plc, le géant mondial du trading des matières premières, ne serait pas un cas isolé en zone CEMAC. Ainsi, selon des sources auxquelles l'Agence Ecofin a eu accès, la République du Congo se trouve également en une situation délicate suite à des transactions menées avec des traders et des banques internationales. Le pays d'Afrique centrale est aujourd'hui pointé du doigt par les agences de notation et des experts de l'économie de la sous-région au sujet de sa dette en forte hausse, et dont le montant ne serait pas très clairement défini. Selon certains commentateurs, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle des discussions pour un plan de relance avec le FMI...
(Agence Ecofin 02/02/18)
Après l'ouverture de son capital qui a permis, fin 2017, l’entrée du Royaume du Maroc, la Banque de Développement des Etats de l'Afrique Centrale (BDEAC) pourrait bientôt se retrouver sur le marché international des obligations. L'institution de le dit pas expréssement, mais le suggère, lors de la 4e session du comité de pilotage du programme des réformes économique de la CEMAC ( COPIL/PREF-CEMAC), ce vendredi 2 février 2018. Selon des sources fiables, l'institution a inscrit dans son plan stratégique 2017-2022 de se faire noter par une agence de notation internationale, sans dévoiler laquelle. Elle prévoit de le faire assez tôt « afin de mobiliser des ressources conséquentes pour le financement de ce plan d'expansion », a confié un expert proche...
(RFI 01/02/18)
Au Tchad, c’est le quatrième jour de grève générale dans la fonction publique après que les fonctionnaires aient découvert les coupes dans leurs salaires suite aux mesures d’austérités décidées par le gouvernement pour faire face à la crise économique. Dans les ménages, l’heure est aux ajustements des dépenses. La nuit vient de tomber à Walia dans le IXe arrondissement de Ndjamena. Dans la pénombre, Nestor discute avec ses deux épouses une oreille tendue vers la radio qui diffuse les informations. Principal sujet de l...
(Agence Ecofin 01/02/18)
New Way of Working. Tel est le nom de la nouvelle stratégie mise en place par la Banque africaine de développement (BAD) et visant à apporter l’électricité à 29,3 millions de personnes, d’ici à 2020. Cette nouvelle politique a été présentée par Akinwumi Adesina (photo), le président de l’institution, lors d’une rencontre de haut niveau qui s’est tenue, le 28 janvier 2018, au siège de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, à Addis-Abeba. « La BAD est aujourd’hui en première ligne, en ce qui concerne les investissements dans les énergies renouvelables en Afrique. La part des énergies renouvelables dans le portefeuille énergétique de la banque, est passée de 14% lorsque je suis devenu président de l’institution en 2015,...

Pages

(APA 14/10/16)
Les lutteurs tchadiens venus de six régions du pays, notamment, N’Djaména (la capitale), le Lac, le Mayo Kebbi Est, le Moyen Chari, le Salamat et la Tandjilé, s’affronteront pendant deux jours à Bongor (chef-lieu de la région du Mayo Kebbi Est), au sud du pays, dans le cadre de la troisième édition du championnat national de lutte traditionnelle qui se déroule du 15 au 16 octobre 2016. Le président de la Fédération tchadienne de lutte associée (FTLA), M. Baba Ahmat Baba, a indiqué jeudi que cette compétition nationale est l’une des activités phares de sa fédération, ajoutant que ces joutes seront l’occasion de détecter de nouveaux talents pour « renouveler l’équipe nationale ». La lutte traditionnelle, bien développée dans certains...
(L'Express 13/09/16)
A travers son nouveau sponsor maillot, le FC Metz fait la promotion du tourisme au Tchad. Un pays dans lequel le ministère des Affaires étrangères déconseille de se rendre. Gênant? C'est l'affaire d'un contrat de sponsoring qui suscite quelques interrogations jusqu'au sommet de la Ligue. Cette saison, les joueurs du FC Metz arborent un maillot floqué du message promotionnel "Tchad, Oasis du Sahel", invitant le public à se rendre dans un pays pourtant peu réputé pour son tourisme de masse. Officiellement, ce partenariat s'inscrit "dans le cadre du lancement d'une chaîne de télé au Tchad." Le groupe média africain LC2 "a convenu d'assurer la promotion du pays à l'étranger", selon le président Bernard Serin, interrogé par le Républicain Lorrain. Risque...
(Afrik.com 10/09/16)
Conclu le 27 août dernier, le sponsoring du maillot du FC Metz par l’office du tourisme tchadien fait couler beaucoup d’encre au pays. Si ce partenariat promet d’offrir des avantages au football local, reste à savoir s’il n’a réellement rien coûté à l’Etat tchadien, comme les autorités l’affirment… Par notre correspondant à N’Djaména, Alors que le Tchad peine à inscrire son football sur l’échiquier africain ou même sous-régional, la population a appris à sa grande surprise le sponsoring maillot du FC Metz par l’office de tourisme national fin août. Une annonce pour le moins inattendue alors qu’en mars dernier, la sélection nationale s’est retrouvée contrainte de déclarer forfait dans les éliminatoires de la CAN 2017 après le match perdu (0-1)...
(Le Monde 08/09/16)
Metz à haut Déby ? Si le Tchad voulait faire parler de lui, c’est assez réussi. L’annonce d’un partenariat entre l’Office tchadien du tourisme (OTT) et le FC Metz (Ligue 1), le 27 août, déchaîne les polémiques dans ce pays connu pour être l’un des plus pauvres du monde. A N’Djamena, où les chiffres concernant le montant global reste inconnu (il varie de 2 à 12 millions d’euros), le ministre des sports, Mariom Betel, s’est empressé d’expliquer que son pays ne verserait pas un sou au club lorrain, ajoutant que le groupe de presse LC2 International Afnex, présidé par Christian Lignidé, un ancien joueur béninois du FC Metz reconverti dans le business « en supporterait tous les frais ». Il...
(RFI 30/08/16)
« Tchad, Oasis du Sahel », c’est le message qui apparaitra sur le maillot du FC Metz, durant les trois prochaines saisons. Le président de ce club français de football, Bernard Serin, évoque les raisons de ce partenariat assez inhabituel, conclu notamment avec l’Office tchadien du tourisme. RFI : Bernard Serin, qu’est-ce qui vous a séduit dans la proposition de l’Office tchadien du tourisme ? Bernard Serin : On a choisi le Tchad, mais c’est surtout le Tchad qui nous a choisis. C’est un pays qui a beaucoup souffert depuis une vingtaine d’années, avec des problèmes, des conflits et tout ce qui résulte de ces conflits : la famine, des épidémies… Aujourd’hui, le Tchad est en train de sortir de...
(Autre média 05/08/16)
Elle a grandi à Hérouville Saint-Clair près de Caen puis elle est partie devenir une championne à Sotteville-Lès-Rouen, en Seine-Maritime. Bibiro Ali Taher, franco-tchadienne, défendra les couleurs d'origine de ses parents sur le 5 000 m à Rio. Mieux, elle sera le porte-drapeau du Tchad. Bibiro Ali Taher arrive à Hérouville Saint-Clair à l'âge de sept ans, lorsque ses parents s'installent dans le quartier de la Haute-Folie. Elle fait ses premiers exploits sportifs au collège Saint-Michel mais à 20 ans, en 2008, devant le manque de soutien de sa ville d'adoption, elle s'expatrie en Seine-Maritime, à Sotteville-lès-Rouen. De l'autre côté de la Seine, on lui propose un contrat rémunéré d'un an, et de très bonnes conditions d'entrainement. Elle progresse vite,...
(Agence d'information d'afrique centrale 07/07/16)
Le tournoi des U-17 que Brazzaville aura le privilège d’abriter du 25 au 31 juillet, témoigne de la volonté des dirigeants des fédérations à relancer la machine au sein de l’Union des fédérations de football d’Afrique centrale (Uniffac) L’Uniffac dans sa vision stratégique s’appuiera sur la jeunesse pour gagner non seulement le pari sa renaissance mais aussi celui de rendre plus compétitives les équipes de sa zone. « Nous nous appesantissons sur la jeunesse parce que nous avons remarqué comme vous certainement que le niveau du football en Afrique centrale a baissé. Il y a quelques temps, l’Afrique centrale avait des grandes équipes aussi bien nationales que des grands clubs. Depuis là, le niveau a baissé. Il faut relancer le...
(BBC 04/04/16)
Après la défaite 0-1 à domicile contre la Tanzanie, la Fédération tchadienne a pris la décision de ne pas disputer les matches retour du groupe G dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2017. Cela a entraîné par ricochet la non-qualification du Nigeria, victime du calendrier réduit et dans l'impossibilité de figurer parmi les meilleurs deuxièmes des éliminatoires après sa défaite en Egypte mardi dernier. Casimir Ninga, l’attaquant international tchadien de Montpellier, raconte les coulisses de ce retrait tchadien. Tout d’abord, les conditions du match aller ont-elles aussi compliquées que l’affirmait votre sélectionneur Modou Kouta au coup de sifflet final ? Au match aller, on a respecté notre engagement, nous les joueurs qui jouent à l’étranger, même si ça...
(Jeune Afrique 31/03/16)
Les Sao du Tchad ont déclaré forfait pour les trois dernières journées des qualifications pour la CAN 2017, juste avant un déplacement en Tanzanie. Officiellement, pour un problème d'argent. Mais en réalité, c'est un signal d'alarme lancé par les joueurs pour qui la mauvaise gouvernance du football tchadien n'a que trop duré... Seront-ils entendus ? La nouvelle est tombée dimanche 27 mars, la veille du match programmé en Tanzanie comptant pour la 4e journée des qualifications pour la CAN 2017. Battus le 23 mars à N’Djamena à l’aller (0-1), les Tchadiens, dans un groupe complété par l’Égypte et le Nigeria, devaient y abattre leur dernière carte. Mais un courrier de la fédération tchadienne, adressé à la Confédération africaine de football...
(APA 29/03/16)
Les comptes définitifs de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) pour l’exercice 2015 se sont soldés par un résultat bénéficiaire de 160,7 milliards FCFA en 2015, a appris APA auprès de cette institution. Ce résultat est de loin supérieur au bénéfice enregistré en 2014, qui était de 25,108 milliards FCFA. Intervenant dans un contexte international et sous-régional morose, caractérisé notamment par un taux de croissance de 2,8% l’année dernière au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), cette performance est, selon l’institut d’émission, le résultat d’une stratégie efficiente dans la gestion des réserves monétaires.
(RFI 24/03/16)
L’équipe du Tchad ne disputera sans doute pas sa première Coupe d’Afrique des nations. Les Tchadiens se sont inclinés 1-0 face aux Tanzaniens à Ndjamena, ce 23 mars 2016. Avec trois défaites en trois matches, les Sao sont derniers du groupe G en éliminatoires de la CAN 2017. Un but d’Aly Samatta, l’ex-attaquant du Tout Puissant Mazembe (RDC), a sans doute ruiné les rêves de CAN 2017 au Gabon de l’équipe du Tchad. Celle-ci a en effet cédé 1-0 face à son homologue tanzanienne à Ndjamena, ce 23 mars 2016. Une contre-performance fatale que le sélectionneur Modou Kouta met entre autre sur le compte d’une mauvaise préparation : « Avec l’équipe, on n’a pas effectué une séance complète. Certains joueurs...
(Autre média 24/03/16)
Toujours pas le moindre point pour le Tchad dans ces éliminatoires de la CAN 2017. Déjà défaits à deux reprises, les Sao se sont à nouveau inclinés à domicile face à la Tanzanie (0-1) ce mercredi à l’occasion de la 3e journée. L’inévitable Mbwana Aly Samatta a inscrit le seul but du match (30e). A moins d’un exploit lundi lors de la manche retour, le Tchad peut faire une croix sur la qualification. De leur côté, les Taifa Stars reviennent provisoirement à hauteur du Nigeria, deuxième, qui affronte l’Egypte vendredi.
(Jeune Afrique 31/12/15)
Figure historique du football tchadien, l'ancien milieu offensif accuse notamment la fédération nationale d'être incompétente. Et il n'épargne pas la Fifa. Champion du Tchad en 1987 avec le Tourbillon FC de N’Djamena, champion de France en 1995 avec le FC Nantes, Japhet N’Doram (49 ans) a effectué l’essentiel de sa carrière en Europe, à Nantes (1990-1997), puis à l’AS Monaco (1997-1998) et avec les Sao, la sélection nationale (1989-1998). Depuis, l’ancien attaquant suit avec attention l’évolution du football tchadien. Le dernier épisode en date l’a navré, à défaut de le surprendre. Quatre jours après être parvenu à battre les Pharaons à N’Djamena (1-0), le Tchad s’est incliné face à l’Égypte (0-4) en match qualificatif pour la Coupe du monde, le...
(BBC 14/12/15)
Le tchadien Casimir Ninga est la révélation africaine de la première partie de saison de Ligue 1 française. Après un début de saison timide, l'attaquant de Montpellier a largement participé à la remontée de son équipe au classement en inscrivant 6 buts entre la fin octobre et le début du mois de décembre. Ninga s'est surtout signalé par deux doublés au stade Gerland contre Lyon puis au stade Vélodrome face à l'Olympique de Marseille. Mais il reste humble sur le chemin qu'il lui reste à parcourir : "le plus dur commence maintenant. C'est à moi de travailler, mais j'ai l'aide de mes amis, mes coaches qui m'aident sur mes qualités et mes défauts".
(Afrik.com 11/12/15)
Présent au Sénégal pour suivre la CAN des moins de 23 ans, l’illustre Japhet N’Doram a également été interrogé sur la situation du football dans son pays, le Tchad. Après l’imbroglio Rigobert Song, l’ancien Nantais n’a pas été tendre à l’égard de sa Fédération. "Quand le foot fait un pas en avant, il en fait deux en arrière. A la Fédération, on n’a pas de gens passionnés de football, au point que la gestion est catastrophique", a-t-il dénoncé dans les colonnes du quotidien Le Soleil, prenant pour exemple le match retour des éliminatoires du Mondial 2018 perdu 4-0 face à l’Egypte. "L’équipe nationale est arrivée au Caire à une heure du coup d’envoi et a dû rallier le stade directement...
(Journal du Tchad 18/11/15)
Cette situation est due selon la fédération tchadienne de football, à un défaut de liquidité Les joueurs de l’équipe nationale n’ont pas pu quitter la capitale ce dimanche matin comme prévu pour rejoindre le Caire, en Egypte. La faute, à un défaut de liquidité, confie une source proche de la fédération. Les responsables de la fédération n’ont pu faire décaisser les fonds nécessaires pour ce voyage. Les joueurs se trouvent être cantonnés dans leur hôtel, alors qu'ils doivent normalement être en route pour le Caire depuis dimanche. Un autre problème est a signalé, le soudan refuse le survol de son territoire. Le match retour est prévu pour ce mardi 17 novembre. Une fois de plus, le problème de moyen mis...
(Autre média 13/11/15)
Non, Rigobert Song n’est pas (encore) sélectionneur du Tchad. Contrairement à ce qu’annonçaient les informations révélées fin octobre, le Camerounais n’a toujours pas signé son contrat, comme il l’avait rappelé à la radio camerounaise, évoquant seulement des "négociations avancées". Les discussions n’ont visiblement pas abouti et à la veille de la réception de l’Egypte lors du 2e tour aller des éliminatoires du Mondial 2018, les Sao sont sans sélectionneur. Et pour cause, ce n’est que mardi que la Fédération tchadienne (FTF) a publié, en collaboration avec le ministère des Sports, un avis de recrutement pour le poste de sélectionneur, rapporte tchadinfos.com. Le document précise un certain nombre de critères que devront remplir les postulants : "accepter de signer un contrat...
(Agence Ecofin 06/11/15)
Dans le cadre de la campagne de vulgarisation de la nouvelle signature de sa compagnie, «Live it. Love it.», le personnel de la société de téléphonie mobile Millicom Tchad, opérant sous la marque de Tigo, a offert, ce samedi 31 octobre 2015, au stade de Paris-Congo de N’Djaména, un match de gala au grand public. Durant 60 minutes, les responsables et agents de Tigo, répartis en deux équipes, opportunément nommées Live it (en bleu) et Love it (en vert), ont égayé le public, par leurs prestations. Au finish, c’est l’équipe Live it qui l’a emporté 5 buts à 1. «Tigo peut bien former un club, avec son propre personnel, pour participer au championnat de football de N’Djaména. Ces jeunes ont...
(APA 29/10/15)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La Fédération tchadienne de football association (FTFA) a démenti l’information faisant état de l’engagement du Camerounais Rigobert Song Bahanag comme entraîneur national. Joint par APA le vice-président de cette instance, Ibrahim Wang Laouna Foullah, a déclaré : ‘'La Fédération n'a pas formellement recruté Song. On a plutôt été saisi par Song de son intention d'entraîner l'équipe nationale de football du Tchad.'' Ainsi, ce dossier d'intention a-t-il été transmis au ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports qui, plutôt que de se focaliser sur le seul nom de l'ancien capitaine du Cameroun, a opté pour un appel à candidature en vue de trouver un remplaçant au Français Emmanuel Tregoat, limogé. Le recrutement de Rigobert Song...
(BBC 27/10/15)
L’ancien capitaine du Cameroun, Rigobert Song, a été nommé nouvel entraîneur de l'équipe nationale du Tchad. Rigobert Song, 39 ans, a été nommé lundi pour remplacer le Français Emmanuel Tregoat, dont le contrat a expiré le 30 septembre. "Ça ne va pas être simple de se qualifier pour la Coupe des Nations 2017, mais nous sommes prêts à donner le meilleur de nous-mêmes", a déclaré l'ancien défenseur de Liverpool et de West Ham. Le premier défi de Song est le match de qualification de la Coupe du monde 2018 contre l'Egypte en novembre. Le onze tchadien accueilleront les Pharaons à N'Djamena le 14 novembre.

Pages

(Agence d'information d'afrique centrale 29/06/16)
Le ministre de la Culture et des arts, Leonidas Mottom Mamoni, a souhaité que la Centrafrique participe désormais au Festival panafricain de musique. Ce voeu a été exprimé le 27 juin lors d'une serie d'audience accordé successivement à l'ambassadeur de la RCA , de la Chine et les artistes du groupe musical Ndima. Avec l’ambassadeur de la Centrafrique au Congo et doyenne du corps diplomatique, Marie-Charlotte Fayanga, il a été question de discuter de la participation des orchestres de la RCA au Festival panafricain de musique (Fespam) et du projet inter-Etat pour la revalorisation des populations autochtones. « Le ministre a souhaité que la République centrafricaine puisse prendre une part active à ce rendez-vous de musique. Le ministre de la...
(RFI 20/06/16)
Voici un peuple légendaire, descendant des mythiques Sao, réputés pour leur grande taille, leur corpulence et leurs exploits, et qui vit désormais dans un écosystème fragile : des pluies rares, concentrées sur trois mois environ, une végétation clairsemée, le désert qui avance… La valorisation du patrimoine ne serait-elle pas l’une des voies de sortie ? Relance de l’architecture et de l’artisanat anciens, promotion des industries culturelles et du tourisme… Autant d’initiatives stimulées par les historiens et portées par un Festival biennal. En même temps, ce festival stimule les relations transfrontalières d’un peuple divisé depuis la colonisation et aujourd’hui menacé par le jihadisme.
(La Voix de l'Amérique 15/06/16)
Les écrivains du Tchad, Niger et du Cameroun revendiquent l'introduction des livres contre Boko Haram dans le système scolaire des trois pays. Les écrivains ont déclaré que pour que la lutte contre Boko Haram soit efficace, il faudrait informer les enfants dès leur bas âge des mauvaises pratiques de cette secte terroriste. Un orchestre de la rue invite la population de Yaoundé à la présentation d'un livre intitulé "Non à Boko Haram" par les écrivains du Tchad, du Niger et Cameroun. L'écrivain Camerounais Christian Ngange explique le contenu du livre au public. Selon l'écrivain Tchadien Renaud Dinguemnaial, ce livre est leur contribution à la lutte contre Boko Haram. Le Cameroun et le Niger ont déjà accepté l'introduction de cet ouvrage...
(AFP 17/05/16)
"C'était une affaire de nègres qui a été passée sous silence": le cinéaste tchadien Mahamat-Saleh Haroun présente, lundi à Cannes, un documentaire poignant sur la répression sanglante menée par l'ancien dictateur Hissène Habré. "Hissein Habré, une tragédie tchadienne", hors compétition, donne la parole aux victimes oubliées de cette tragédie qui a fait 40.000 morts. QUESTION: Pourquoi est-il si nécessaire de donner la parole aux victimes du régime d'Hissène Habré ? REPONSE: "Parce l'horreur vécue par ces hommes et ces femmes n'a pas reçu l'attention des médias à l'époque (Hissène Habré fut président de 1982 à 1990, ndlr). Ils étaient focalisés sur d'autres sujets, le colonel Kadhafi en Libye, la guerre froide et, pour reprendre le titre d'un documentaire d'une cinéaste...
(RFI 24/04/16)
Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans. Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière pour le continent africain. Dans les années 1950, la rumba congolaise dominait le continent et si elle est toujours aussi présente sur la scène africaine, c'est notamment grâce à Papa Wemba qui avec le groupe Zaïko Langa Langa a dépoussiéré...
(RFI 29/03/16)
Afrotronix, c'est le dernier concept développé par le musicien Caleb Rimtobaye. Le compositeur tchadien qui officiait jusqu'à présent au sein du groupe d'afrojazz H'sao est passé à l'électro avec un show futuriste Afrotronix mélant musique électronique, danse et vidéos. Un plaidoyer en faveur d'une Afrique moderne et connectée.
(Jeune Afrique 06/01/16)
Dresser la liste des personnalités qui marqueront l’Afrique en cette année qui débute est un exercice périlleux, même si les élections, les crises dont l’épilogue se fait attendre ou les événements sportifs et culturels mettront certainement en avant des protagonistes bien connus. Jeune Afrique vous propose une liste non-exhaustive. Parmi eux, Mahamat-Saleh Haroun, réalisateur. Le retour du grand réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun, dont on était sans nouvelles depuis Grigris, sorti en 2013, est annoncé pour le...
(Jeune Afrique 30/12/15)
Sa famille le destinait à une carrière scientifique, mais c'est dans la couture que Jérémie Ngarbey Mianrabel, alias J-Rabel, a trouvé sa voie. Et celle du succès. Dans son atelier, installé au cœur d’une discrète maison du 7e arrondissement de N’Djamena, le styliste est en train d’achever la coupe des tenues des candidates de la finale de Miss Tchad 2016, prévue fin décembre. Dans l’angle de la pièce, où travaillent une dizaine de personnes, sont rangées des chemises noires et blanches, une nouvelle collection que le couturier espère lancer sous peu. En attendant, la priorité de Jérémie Ngarbey Mianrabel, alias J-Rabel, est que tout soit fin prêt pour l’élection de Miss Tchad, l’un des rares événements consacrés à la mode...
(RFI 08/12/15)
Au Tchad, le festival de danse «Souar Souar » s’ouvre ce mardi 8 décembre, au soir, à Ndjamena, auquel participent une vingtaine de compagnies de 14 pays, et dont les organisateurs espèrent qu'il contribuera à changer l'image du Tchad. Souar Souar, dont RFI est partenaire, signifie " danse, danse !" en langue kabalaye. Le festival ambitionne de devenir une référence en Afrique centrale. Ils sont Tchadiens, mais aussi Français, Burkinabè, Congolais de RDC ou Tunisiens. Pendant huit jours, ils vont danser sur du hip-p ou sur des rythmes traditionnels. Un beau symbole de diversité et d'unité qui peut contribuer à changer l'image du Tchad, selon Rodrigue Ousmane, membre du collectif organisateur. « L’image que les gens montrent du Tchad est...
(Afrique 7 20/10/15)
Depuis quelques mois, les attaques de l’État islamique (ex Boko Haram) s’intensifient sur le territoire Tchadien. Environ 8000 personnes auraient fui les îles du lac-Tchad pour trouver refuge, loin du chaos ambiant sur leurs terres. « Ouvrons les yeux », un appel à la vigilance contre Boko Haram Le collectif d’artistes « Vigilance Plus », regroupant une dizaine d’artistes tchadiens a décidé de mettre son art au service de la lutte contre Boko Haram. Leur titre intitulé « ouvrons les yeux » a vu le jour suite aux attentats perpétrés ces derniers temps et qui ont fait 60 innocents. Choqués par la violence, ces artistes invitent la population à faire preuve de vigilance au quotidien. Le leitmotiv « ouvrons les...
(Gabon Review 15/04/15)
Le week-end écoulé à Ndjamena au Tchad, Miss Gabon 2014 a été élue reine de la beauté de la zone Afrique centrale. C’était à la faveur de la première édition de ce concours. Après sa performance au concours Miss supranational en décembre 2014 en Pologne, au terme duquel elle avait été élue 2e dauphine parmi 71 candidates venues de divers pays du monde, Miss Gabon 2014 n’a pas fini de surprendre et de gagner des lauriers. Alors que son règne tire à sa fin, Maggaly Nguema a été élue Miss Cemac 2015, le 11 avril courant à N’Djaména (Tchad). D’après les membres du comité Miss Gabon, si Maggaly Nguema a «devancé de très loin les autres concourantes» du Cameroun (Linda...
(Alwihda 23/03/15)
L'heure est au dépouillement des urnes pour connaître le nouveau bureau de l'Union des Journalistes Tchadiens. Le président de l'Union des Journalistes Tchadien et son adjoint sont respectivement : Mahamat Saleh Ben Malala de la télévision Al Nasr et Mbang Odjims de la RNT. Le secrétaire général et son adjoint de l'UJT sont : Nadjitedou Basile de la Télévision Electron Tv et Hissein Babikir du journal arabophone Al Adoua. Le Trésorier général et son adjoint sont respectivement : Golbe Augustin Calas du journal hebdomaire L'Union et Abakar Abass de la radio Alkourane. Le chargé de relations extérieures est Bachar Mahamat Béchir du journal arabophone Arrai. Le chargé de la formation est Adam Hassan Deye du journal Le Progrès.
(Ogooue Infos 18/02/15)
Le Président gabonais, Ali Bongo, a assuré du soutien du Gabon au Tchad et au Cameroun dans leur bataille contre Boko Haram. L’annonce a été faite à l’issue d’un sommet des Etats d’Afrique Centrale. Le Président gabonais Ali Bongo a exprimé sa solidarité avec le Cameroun et le Tchad dans leur lutte contre Boko Haram. « Nous avons le sentiment que nous sommes attaqués », a-t-il indiqué. Ce chef d’Etat a réaffirmé, ce lundi 16 février 2015, le soutien de son pays aux armées qui affrontent actuellement Boko Haram sur le terrain. « Vous n’êtes pas seuls » « Aujourd’hui, deux pays de la sous-région, le Cameroun et le Tchad, sont aux premières loges, mais demain cela peut être d’autres...
(RFI 13/12/14)
Ils sont une poignée de jeunes passionnés de nouvelles technologies, début 2014, ils se sont lancés dans un projet: celui de créer un espace de travail destiné à promouvoir et faciliter l’accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC) au Tchad. Cette semaine, l’Atelier des médias vous fait visiter ce lieu baptisé WenakLabs. Le 29 novembre 2014, s’est tenu au Centre catholique universitaire de Ndjamena au Tchad un BarCamp nommé #WenakCamp. Le thème de cette «non-conférence» était la fracture numérique au Tchad. Plusieurs sujets ont été abordés, lors de différents ateliers : l’utilisation des réseaux sociaux, l’importance des logiciels libres, l’économie numérique, l’accessibilité à Internet ou encore le blogging. Lire la suite sur: http://fr.africatime.com/external?url=http://www.rfi.fr/emission/2014121...
(Le Point 02/12/14)
L'art, l'Afrique, la politique, le sida, les inégalités sociales... Tour d'horizon avec un des plus grands artistes contemporains africains. C'est probablement le peintre africain le plus connu dans le monde. Chéri Samba est né en 1956 au Congo et il vit et travaille toujours à Kinshasa. Ses peintures mettent en scène des faits de société souvent tabous : sexe, sida, inégalités sociales, corruption... Des thèmes qu'il aborde avec humour, pour attirer l'attention et faire réfléchir à des sujets sérieux.
(Xinhua 01/12/14)
DAKAR (Xinhua) -- Le 15e Sommet de la Francophonie, qui a pris fin dimanche au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), à 30 km de Dakar, a adopté des "décisions importantes" ayant notamment trait à la jeunesse et à l' économie, a-t-on appris de source officielle. S'exprimant lors de la conférence de presse clôturant le deux jours de travaux des pays membres de l'espace francophone, le président sénégalais Macky Sall a affirmé que le sommet a adopté un cadre stratégique à moyen terme pour jeunesse et l'économie. Il a indiqué que le sommet a "insisté" sur le renforcement de la dimension économique dans un esprit de partenariats solidaires au sein de l'espace francophone. Le sommet s'est penché...
(RFI 29/11/14)
Selon les auteurs du nouveau rapport de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) consacré à la langue française dans le monde, le français s'enracine progressivement en Afrique. Les chiffres sont parlants : sur les 212 millions de locuteurs quotidiens du français, plus de la moitié se trouve en Afrique et 85% des 767 millions de francophones prévus à l'horizon 2060 seront africains. C'est toujours en Afrique que la progression du nombre de locuteurs francophones a été la plus forte, avec une augmentation en moyenne du...
(RFI 29/09/14)
Cinq candidats, dont une femme pour la première fois, sont en lice pour succéder à Abdou Diouf à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie. C'est à Dakar, les 29 et 30 novembre, en marge des travaux du XVe Sommet de la Francophonie que le nouveau secrétaire général ou la nouvelle secrétaire général de l'OIF sera nommé(e). Les choses sérieuses semblent avoir commencé, à dix semaines du sommet de Dakar (du 29 au 30 novembre), pendant lequel les chefs d’Etat et de gouvernements de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) seront appelés à choisir le successeur d’Abdou Diouf, secrétaire général de l’OIF depuis 2002. Après trois mandats de quatre ans, l’ancien président du Sénégal, 78 ans, qui a marqué...
(Agence Ecofin 16/09/14)
C’est un partenariat entre deux majors de l’information économique. L’agence britannique Reuters et la chaîne de télévision sud-africaine CNBC Africa ont décidé de produire des plateformes diffusant à travers l’Afrique la dernière actualité économique et financière, ainsi que des données et des analyses. L’objectif est de booster les marchés et les entreprises africaines. Thomson Reuters proposent deux produits financiers, Eikon et Elektron, qui alimentent les marchés financiers clés en Afrique et aident à la décision les professionnels de la finance sur tout le continent. Basée à Johannesburg, la chaîne Tv CNBC Africa est l’une des plus grandes plateformes d’information économique en Afrique...
(AFP 08/09/14)
Les pieds frappent le sol en cadence. Les danseuses claquent leurs mains et leurs cuisses en serrant les dents. Le stepping est une danse qui plonge au coeur de l'histoire noire américaine et secoue depuis un an le monde de la mode. Une de ses représentantes, LeeAnet Noble, a conquis le couturier américain Rick Owens à Paris l'automne dernier. Elle revient à New York vendredi à l'occasion de la Fashion week. Dans le studio de Washington où elle répète son spectacle, la jeune femme de 30 ans joue des percussions mais parfois il n'y a pas de musique. Les claquements des mains et des pieds qui font vibrer le sol suffisent à rythmer les mouvements. Le stepping est né aux...

Pages

(Jeune Afrique 06/03/18)
Chaque semaine, Jeune Afrique rouvre ses dossiers : un an, deux ans après, où en sont les différents sujets que nous avons traités dans nos colonnes ? Cette semaine, la cure d'austérité qui se poursuit, suite à la chute des réserves de change de ses pays membres. En 2016, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) s’enfonçait dans une crise due à l’effondrement des cours du brut (JA n° 2929). De 15 milliards de dollars (12,3 milliards d’euros) en 2014, les réserves de change avaient fondu à 4,9 milliards de dollars, représentant 2,2 mois d’importations. Suffisant pour que le FMI tire la sonnette d’alarme, provoquant les sommets de Yaoundé, en décembre 2016, et de Djibloho (Guinée équatoriale) deux...
(La Tribune 02/03/18)
La capitale fédérale nigériane accueille depuis le 28 février et jusqu'au 1er mars une conférence internationale de haut niveau sur le Lac Tchad. Au cœur de cette rencontre, la mobilisation de la communauté internationale et principalement les bailleurs de fonds pour sauver le lac de l’assèchement et lui donner une seconde vie, avec l'objectif de lever une enveloppe de 50 milliards de dollars. Pour les pays riverains, c’est un défi stratégique au regard des enjeux socioéconomiques et sécuritaires qui caractérisent cette sous-région du Continent. C'est encore une nouvelle déclaration d'intention et des annonces solennelles, mais cette fois, les chefs d'Etat et de gouvernement des pays riverains du Lac Tchad veulent y croire. C'est en tout cas ce qui est ressorti...
(MondAfrique 01/03/18)
L’assèchement du lac Tchad est d’actualité. Est-ce une nouvelle manipulation de l’opinion publique pour détourner des milliards de dollars et conforter les autocrates de la région sur fond de changement climatique? Une conférence internationale sur l’avenir du Lac Tchad se tient du 26 au 28 février 2018 à Abuja, la capitale du Nigeria. Les chefs de gouvernement des quatre pays riverains ( Cameroun, Niger, Nigeria et Tchad), des personnalités politiques de pays voisins, Centrafrique, Libye, de nombreux représentants d’Organisations internationales vont échanger sur les conséquences sociopolitiques de l’assèchement du Lac Tchad et envisager des solutions pour redonner vie au lac qui concerne plusieurs dizaines de millions d’habitants. Un espace de non-droit, devenu invivable Il va de soi que la disparition...
(RFI 01/03/18)
La conférence pour le lac Tchad s'est achevée le 28 février à Abuja, au Nigeria. Le président-hôte Muhammadu Buhari et les chefs d'États de la commission du bassin du lac Tchad étaient réunis pour l'occasion. Ces trois jours de débats entre chercheurs, ingénieurs et responsables politiques s'achèvent par la signature de la déclaration d'Abuja censée incarner une feuille de route pour la suite. Le mot d'ordre de la fin de la conférence d'Abuja est : « passer à l'action ». Les élites politiques au chevet du lac Tchad ont réaffirmé leur volonté de concrétiser un plan de sauvetage. « Il est temps de franchir le cap des intentions », a martelé le président tchadien Idriss Déby. Même discours du côté...
(Jeune Afrique 01/03/18)
Une conférence internationale sur la sauvegarde du lac Tchad s'est achevée mercredi à Abuja, au Nigeria. Les discussions sur l'avenir de ce bassin menacé par l'insécurité et la sécheresse, ont été marquées par la relance du projet controversé de remplissage du lac par transfert des eaux du bassin du Congo. Une entreprise colossale, envisagée de longue date, mais qui divise. Le projet intrigue autant qu’il fascine. Abuja accueillait, du 26 au 28 février, une conférence consacrée à la préservation du lac Tchad. Réunis autour d’experts scientifiques, les présidents des quatre pays frontaliers (Nigeria, Niger, Tchad et Cameroun) devaient échanger sur de potentielles solutions pour stopper l’assèchement du bassin, également menacé par l’insurrection des jihadistes de Boko Haram. Ces discussions ont...
(RFI 28/02/18)
La conférence pour le lac Tchad bat son plein à Abuja, la capitale du Nigeria. Depuis lundi 26 février, l'avenir de cet espace sahélien, menacé par la sécheresse et l'insécurité, est entre les mains des experts scientifiques, ingénieurs et décideurs politiques. Lors du deuxième jour de conférence, ce mardi, une dynamique s'est créée autour du projet de transfert des eaux du bassin du Congo vers le lac Tchad. Trop ambitieux, trop risqué, trop coûteux ? Les raisons de s'y opposer ne manquent pas, mais le projet de remplir le lac Tchad est bel est bien de retour. Mardi 27 février à Abuja, au Nigeria, la titanesque ambition de transférer les eaux du bassin du Congo était sur toutes les lèvres,...
(RFI 26/02/18)
Au Tchad, les travailleurs du secteur public entrent dans une cinquième semaine de grève. Cela fait un mois que les travailleurs du secteur public ont arrêté de travailler pour protester contre les coupes de salaires dans le cadre des mesures d'austérité prises par le gouvernement. Vendredi au cours d'un point de presse, le Premier ministre a annoncé que le gouvernement va couper les salaires des grévistes en application de la règlementation en cours et leur a rappelé tout de même qu'il fait des efforts pour répondre ...
(Le Monde 26/02/18)
Blanche et un peu rouillée, elle se dresse héroïquement dans le sable comme une ultime relique. A Bol, la seule échelle de crue du lac Tchad est à la fois un objet de fierté et de désolation pour les techniciens de la Sodelac (Société de développement du lac Tchad), l’organisme public chargé de la mise en valeur agricole des rives tchadiennes. « Il n’y a pas si longtemps, nous en avions deux autres mais les hippopotames ont tout cassé », raconte Kabdana Abougteou, le chef des services des études, en regardant le bout de métal auquel il lui faut désormais se fier. « Ce n’est pas facile pour avoir des données mais on s’arrange avec nos limites. » Lire aussi...
(Jeune Afrique 26/02/18)
Pour sortir du franc CFA, le fondateur de CGF Bourse et de CGF Gestion Gabriel Fal propose la création d'un Fonds monétaire africain, dont le rôle serait de garantir les parités des différentes monnaies membres, de mutualiser les réserves de change et de contrôler strictement l'inflation. Il me semble évident que les pourfendeurs et les défenseurs du franc CFA ne s’entendront jamais. Pourquoi ? Tout simplement parce que les premiers sont persuadés que la légitimité de leur démarche, vue comme une quête de souveraineté, ne peut qu’être victorieuse et constructive. Les pro-CFA, eux, se fondent sur les statistiques mondiales et les expériences diverses et variées vécues sur l’ensemble des continents pour dire que, dans les réformes monétaires, il y a eu...
(Jeune Afrique 24/02/18)
La justice tchadienne a accordé vendredi la liberté provisoire à Alain Didah Kemba, qui avait été arrêté lundi 19 février dans les rues de N’Djamena. Cet activiste affirme avoir été torturé lors de sa détention, rapporte Amnesty International. « Alain Didah Kemba vient d’être libéré, affirme à Jeune Afrique la chercheuse Balkissa Ide Siddo, membre de l’ONG Amnesty International. Le procureur a décidé sa libération provisoire, en constatant son état de santé très faible – il avait même entamé hier [jeudi 22 février] une grève de la faim. » Porte-parole du mouvement citoyen « Iyina » (« On est fatigué » en arabe dialectal), Alain Didah Kemba avait été interpellé lundi, à N’Djamena. Détenu depuis au commissariat central de la...
(Jeune Afrique 24/02/18)
L'union européenne a annoncé ce vendredi le doublement de sa participation au financement de la force conjointe du G5 Sahel, portant le total des fonds rassemblés à 414 millions d'euros. Il faut « 480 millions », selon le président du Niger, Mahamadou Issoufou, qui s'inquiète de la pérennité des financements. « Aujourd’hui l’Union européenne va doubler son soutien à la force conjointe et on va aussi avoir d’autres contributions des États membres et des autres partenaires » à cette force, a annoncé Federica Mogherini vendredi lors d’une réunion à Bruxelles devant une trentaine de chefs d’État et chefs de gouvernement.
(RFI 23/02/18)
Force conjointe cherche soutien politique et financier. C’est le nouvel appel lancé ce matin à la conférence des donateurs pour cette force antiterroriste du G5-Sahel. Les présidents des pays membres ; Mali, Niger, Tchad, Mauritanie, Burkina Faso ont fait le déplacement à Bruxelles, une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement européens aussi, pour marquer leur solidarité dans la lutte contre le jihadisme dans la zone sahélienne. La force du G5 avait déjà mobilisé 250 millions d’euros de budget. L’objectif était de dépasser les 300 millions. Mission accomplie. Avec notre bureau à Bruxelles, Objectif atteint, puisque la communauté internationale va soutenir la force conjointe du G5-Sahel à hauteur de 414 millions d’euros. L’Union européenne et ses Etats membres participeront pour...
(Jeune Afrique 23/02/18)
L'Etat tchadien a annoncé ce mercredi avoir signé un accord avec la société de négoce suisse Glencore qui exploite son pétrole depuis l'année 2013 pour le rééchelonnement de sa dette de 1,36 milliard de dollars vis-à-vis de la société. L'accord prévoit entre autres une «période de grâce de deux ans» et la réduction du taux d'intérêt du remboursement de 7,5 à 2%. Sur fond de crise financière et sociale, plongé dans un marasme économique par ses dettes, le Tchad tente de trouver des alternatives. Le ministère tchadien des Finances a annoncé, ce mercredi 21 février 2018, la conclusion d'un accord à Paris en France, entre l'Etat tchadien et la société de négoce helvète Glencore après huit longs mois de négociations,...
(RFI 23/02/18)
Le président des jeunes de l'UNDR, le principal parti de l'opposition tchadienne, est introuvable depuis plusieurs jours. Mais, aucun doute pour son parti, le jeune opposant se cache pour échapper aux forces de l'orde. Le mouvement de l'opposant Saleh Kebzabo l'assure : Miriam Evariste Dillah est traqué et réduit à la clandestinité à cause de ses prises de position critiques envers les autorités tchadiennes. Dans un communiqué dévoilé la semaine dernière, l’UNDR s’inquiétait déjà de l’étrange disparition de Miarim Evariste Dillah. « Le 30 janvier dernier, il a annulé une conférence de presse pendant laquelle il avait fait [il aurait dû faire, ndlr] une critique assez acerbe de la situation socio-politique du pays. Depuis lors, il est pourchassé par la...
(RFI 23/02/18)
Au Tchad, deux militaires dont un officier ont été tués au cours d'une embuscade attribuée à des éléments de Boko Haram, mercredi 21 février. Les deux militaires faisaient partie d'une patrouille qui était en mission de reconnaissance à la frontière entre le Nigeria et le Tchad. C'est la première fois depuis neuf mois que les islamistes font parler d'eux en territoire tchadien. C’est une colonne de l’armée tchadienne de retour d’une patrouille dans la région de Ngouboua, à la frontière entre le Nigeria et le Tchad, qui est tombée dans une embuscade tendue par les islamistes, sans doute arrivés à bord d’embarcations de l’autre côté de la frontière. Les islamistes ont eu le temps de faire deux morts, avant de...
(Jeune Afrique 23/02/18)
Selon un haut gradé nigérian, le chef de Boko Haram se déplacerait déguisé en femme. Intox ? La déclaration a en tout cas fait beaucoup réagir. C’est habillé en femme que le chef de Boko Haram se déplacerait au Nigeria. Le général de brigade Sani Kukasheka Usman, directeur des relations publiques de l’armée, l’affirme : le hijab serait la tenue de camouflage la plus achevée de l’insaisissable Abubakar Shekau. Info bidon destinée à écorner l’image du terroriste auprès de ses troupes ? De fait, il y a peu de chances qu’un mouvement salafiste dont le nom signifie « l’éducation occidentale est un péché » porte les drag-queens dans son cœur… Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/532260/politique/le-dessin-de-la-semaine...
(RFI 23/02/18)
Une conférence donateurs pour la force du G5 Sahel se tient ce vendredi 23 février à la Commission européenne, à Bruxelles. Une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement européens sont attendus ainsi que les cinq présidents des pays sahéliens. De nouveaux partenaires comme la Turquie, ou l'Afrique du Sud seront également représentés par leurs ministres des Affaires étrangères. L'objectif de cette conférence est de mobiliser encore des fonds pour financer la première année d'opérationnalisation de la force conjointe. Dépasser les 300 millions d'euros de budget, c'est l'ambition de la conférence d'aujourd'hui. La barre n'est pas bien haute, puisque l'Union européenne a d'ores et déjà laissé entendre qu'elle remettrait 50 millions au pot, alors que la force en a déjà...
(AFP 22/02/18)
Les deux parties ont conclu un accord en vue de la restructuration de la dette de Ndjamena vis-à-vis du leader mondial du négoce des matières premières. Cet accord est un soulagement pour le Tchad. Selon son ministre chargé des finances et du budget, cette dette devenait insupportable pour les finances du pays, qui est déjà affecté par une grave crise économique. Abdoulaye Sabré Fadoul explique dans un communiqué que l'arrangement conclu mercredi à Paris a été obtenu après d'âpres et longues discussions entre les deux parties. L'accord porte sur une restructuration globale de la dette tchadienne vis-à-vis de Glencore. La dette est évaluée à près d'un milliard de dollars et demi de dollars. Sa restructuration permet, selon les autorités de...
(RFI 22/02/18)
Le Tchad a renoué ses relations avec le Qatar après cinq mois de rupture. Fin octobre 2017, Ndjamena a accusé l'émirat de soutenir le terrorisme en Afrique du Nord et aussi des rebelles hostiles à Idriss Déby pour motiver la rupture des relations diplomatiques. Depuis mercredi 21 février, la diplomatie tchadienne indique que cette réconciliation est dans l'intérêt des deux Etats. Les choses sont allées très vite. Entre dimanche et mardi, le ministre tchadien des Affaires étrangères, Mahamat Zene Cherif, a fait deux fois la navette entre le Moyen-Orient et Ndjamena pour régler dans la plus grande discrétion les détails de cette réconciliation. Une réconciliation actée par une reprise des relations diplomatiques avec échange d’ambassadeurs, indique le protocole d’accord signé...
(RFI 22/02/18)
Le Tchad va pouvoir souffler financièrement. Mercredi, la Société des hydrocarbures du Tchad a trouvé un accord avec son créancier Glencore pour étaler le remboursement de sa dette, qui était devenue insoutenable : un milliard de dollars payables en barils de pétrole à la société suisse de négoce. L’accord entre le Tchad et Glencore pourrait faire jurisprudence dans d’autres pays pétroliers d’Afrique. Glencore a fini par lâcher du lest : le Tchad et sa compagnie nationale de pétrole ont 12 ans pour rembourser leur dette d’un milliard de dollars à la maison de négoce suisse, avec une période de grâce, c’est-à-dire zéro mensualité, pendant non pas un an, mais deux ans, a précisé à RFI la Société des hydrocarbures du...

Pages