Jeudi 26 Avril 2018
(Jeune Afrique 29/03/18)
Les participants du forum sur les réformes institutionnelles, qui s’est terminé mardi à N’Djamena, ont adopté un texte préconisant un renforcement des pouvoirs du président. L’opposition avait boycotté les discussions. « Le socle de la nouvelle République a été posé. Mieux, tout le dispositif institutionnel qui devrait porter l’État refondé a été étudié […] dans toutes ses subtilités », s’est réjoui Idriss Déby Itno, ce mardi, lors de la clôture du Forum national inclusif sur les réformes institutionnelles. Renforcement du pouvoir présidentiel Le texte adopté pose les bases des réformes à venir, au premier rang desquelles un virage vers un régime présidentiel « intégral », les participants du forum...
(RFI 29/03/18)
Idriss Déby Itno a annoncé la naissance de la IVe République. Des résolutions, au cours d'un forum qui s'est achevé mardi 27 mars, ont été prises : suppression de la primature, pas de création d'un poste de vice-président, suppression d'institutions tels la médiature, le Conseil économique et social. La rencontre a été boycottée par l'opposition et une partie de la société civile. Un comité de juristes et de constitutionnalistes doit travailler sur ces résolutions, qui peuvent être retenues ou pas. Viendra ensuite le temps de l'adoption par référendum d'une nouvelle Constitution. De certains membres de la majorité MPS à l'opposition, on s'interroge. Où va le Tchad ? La question est sur toutes les lèvres aujourd'hui. Sur le plan économique, le...
(RFI 28/03/18)
Au Tchad, les travaux du forum national inclusif sur la réforme des institutions se sont achevés mardi soir 27 mars. Une réunion à l’initiative du gouvernement, mais boycottée par l’opposition qui appelait plutôt à un dialogue national inclusif. Le millier de participants à la réunion a proposé que la 4e République vers laquelle s’achemine le Tchad soit un régime présidentiel intégral, et que les 23 régions soient transformées en provinces. Certaines institutions sont supprimées. L’une des plus importantes décisions concerne...
(La Tribune 26/03/18)
Face à la colère, Idriss Deby s’est résolu à user de sa canne présidentielle. Ce vendredi 23 mars au soir, par décret annoncé à la télévision nationale, le président tchadien a opéré un important changement à la tête de la Société nationale d’électricité(SNE). Mahamat Adoum Ismaël, son directeur général et Hamid Djouminho Djouma, son adjoint, ont tous les deux été limogés sans autre forme d’explications. Les deux hommes paient le prix des délestages intempestifs enregistrés dans le pays, notamment à N’Djamena. Explications sur ce double limogeage. Un changement de tête pour calmer la colère des N'Djamenois et même bien au-delà.
(RFI 26/03/18)
La capitale du Tchad accueille à partir de ce lundi, et pendant une semaine, plusieurs réunions autour de la conférence des ministres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole africains (OPPA). La réunion de Ndjamena a pour ambition de faire de la question énergétique un point important sur l'agenda de développement de l'Afrique. Pour le secrétaire exécutif de l’organisation, le Nigérien Mahamane Lawal Gaya, l’énergie est en bonne place sur la liste des besoins essentiels des Africains : « La consommation de l’Africain est aujourd’hui l’équivalent ...
(Jeune Afrique 23/03/18)
La France devrait accueillir une rencontre entre les parlementaires des pays membres du G5 Sahel et les bailleurs de fonds. L'événement, prévu fin 2018, se tiendra sous l'égide de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale française. Jacques Maire, député LREM, vice-président de la Commission des Affaires étrangères et président du groupe d’amitié France-Niger à l’Assemblée nationale, organise une rencontre interparlementaire entre les membres du G5 Sahel et les bailleurs de fonds de la région afin d’identifier les besoins...
(Dw-World 20/03/18)
Parmi les grands chantiers de cette réforme voulue par le président Idriss Deby Itno, le réaménagement des grandes institutions, l’instauration d’un régime parlementaire et le passage du mandat présidentiel à 7 ans. La réforme propose également l’instauration d’un État fortement décentralisé avec 12 provinces. Cependant, les assises vont se dérouler en l’absence des principaux partis de l’opposition tchadienne qui ont décidé de boycotter la rencontre. Selon le comité d’organisation de ce forum, cette rencontre réunit plus de 800 participants venus...
(RFI 17/03/18)
Deux jours après l'accord entre le gouvernement et les syndicats, les fonctionnaires grévistes n'avaient pas repris le travail. Ils attendaient toujours l'application de la mesure phare de l'accord a minima, censé mettre fin à sept semaines de grève : le paiement des salaires du mois de février. Un accord qui prévoit en outre un moratoire de trois mois sur les crédits contractés par les fonctionnaires auprès des banques. Parmi les choses obtenues également : la fin du recensement des fonctionnaires lancé pendant la grève. Les syndicats veulent bien un audit, mais à condition d'y participer. Toutefois l'accord suscite scepticisme et critiques, en particulier sur le règlement des problèmes qui ont déclenché la grève.
(RFI 15/03/18)
Les travailleurs du secteur public, en grève depuis sept semaines pour protester contre les coupes des salaires au nom des mesures d'austérité, ont conclu un accord ce soir avec le gouvernement. Ce dernier s'engage à rembourser les salaires coupés en guise de mesures de rétorsions contre les travailleurs grévistes et à obtenir auprès des banques un moratoire pour le prélèvement des mensualités des fonctionnaires sous crédit et dont les salaires ont été revus à la baisse. En échange, les travailleurs...
(Jeune Afrique 15/03/18)
Le gouvernement tchadien a entamé des négociations avec les syndicats, et revient sur les mesures de réduction de salaire des fonctionnaires, alors que la situation budgétaire est difficile. Faustin Dgigamnarbe, cadre du Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SYNECS) a été reçu par son ministre de tutelle, mercredi. « Nous allons reprendre le travail. Nous sommes arrivés à un accord transitoire valable pour neuf mois, de mars à décembre », explique-t-il à Jeune Afrique. Le gouvernement a notamment...
(RFI 13/03/18)
Le secrétaire d'Etat américain poursuivait, ce lundi 12 mars, sa tournée africaine qui a finalement été écourtée d'un jour, pour « des exigences de travail », selon les autorités américaines. Rex Tillerson avait déjà annulé ses activités au Kenya, samedi 10 mars pour raisons de santé, mais « il va bien », rassure la diplomatie américaine. Avant d’achever sa tournée au Nigeria, Rex Tillerson était, ce lundi, au Tchad. Une première pour un secrétaire d’Etat américain dans ce pays d’Afrique...
(Le Monde 13/03/18)
Au Sahel, l’engagement militaire de la France et l’aide au développement serviront désormais le même objectif : la lutte contre les groupes djihadistes et la radicalisation de la jeunesse. Cette convergence souhaitée par Emmanuel Macron doit se traduire par une concentration des projets financés par la coopération française dans les zones les plus fragiles susceptibles de basculer et de voir s’enraciner de nouveaux foyers terroristes. Les experts du ministère de la défense et de l’Agence française de développement (AFD) ont...
(La Tribune 12/03/18)
Dans l’agenda de sa tournée entamée ce 7 mars, Rex Tillerson fait escale ce lundi à N’Djamena. Dans un silence bavard de la rue et des organisations de la société civile, le secrétaire d’Etat américain vient solder les dossiers explosifs entre le Tchad et les Etats-Unis qui ont conduit à un sourd haussement de ton entre Idriss Déby Itno et Donald Tump. Enfin la paix ? Rien n’est moins sûr. Le gouvernement tchadien ne va sans doute pas tarir d'éloges...
(RFI 12/03/18)
Le secrétaire d'Etat américain poursuit sa tournée africaine ce lundi 12 mars. Il est attendu ce matin à N'Djamena, la capitale du Tchad. Une étape dominée par les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme. Il arrive dans un pays en pleine crise social, alors que les relations entre les deux pays se sont tendues dernièrement à cause de deux différends : l'inscription du Tchad sur la liste des pays dont les ressortissants ne peuvent plus entrer aux Etats-Unis, mais aussi l'implication du président Idriss Déby dans une affaire de corruption. Mais à N'Djamena, on explique que les relations sont au beau fixe entre les deux pays.
(RFI 12/03/18)
Au Tchad, à Ndjamena, un appel à l'organisation d'une journée ville morte a été lancé, ce lundi, par plusieurs partis politiques, syndicats et associations de la société civile. Cette mobilisation vient en soutien des fonctionnaires en grève depuis six semaines parce que leurs salaires ont été réduits. Un tour rapide sur les principales avenues et marchés de Ndjamena permet de constater que les échoppes et boutiques commençaient à ouvrir en ces premières heures de la matinée. Certains commerçants étaient, en...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Facinet Sylla, économiste et ancien directeur de la banque centrale de Guinée, plaide pour une monnaie commune dépouillée des poids symboliques que sont son nom et la présence d'officiels français au sein de ses instances de gouvernance. Tribune. Jamais le débat sur le franc CFA, cette monnaie commune à huit pays d’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et à six pays d’Afrique centrale (Cemac), n’aura atteint un tel niveau. Ses partisans font l’éloge de la stabilité macroéconomique qu’il sous-tend, tandis que ses...
(RFI 09/03/18)
Au Tchad, la célébration de la Journée internationale des droits des femmes a connu plusieurs facettes jeudi 8 mars. D'un côté les travailleuses en grève depuis plus d'un mois ont célébré la Journée de la femme sous le signe du deuil en raison de la crise que traverse le pays, et de l'autre, les non-grévistes ont pour leur part défilé et salué les efforts du gouvernement. Il y a eu deux célébrations de la Journée internationale de la femme. D’abord...
(RFI 08/03/18)
Au Tchad, cela fait six semaines que les travailleurs du secteur public sont en grève pour protester contre les mesures d'austérité décidées par le gouvernement pour faire face à la crise financière que traverse le pays. Des mesures qui se sont traduites notamment par des coupes sur les salaires. Il y a une semaine, le chef de l'Etat Idriss Déby a rencontré les syndicats pour les exhorter à reprendre le travail sans succès. Depuis deux jours, ce sont les membres...
(RFI 07/03/18)
Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson entame ce mardi 6 mars sa première tournée en Afrique. Il doit se rendre dans cinq pays : l'Ethiopie, Djibouti, le Kenya, le Tchad et le Nigeria. Il s'agit pour le secrétaire d'Etat de renforcer les liens des Etats-Unis avec le continent. La visite de Rex Tillerson intervient quelques semaines après que le président Donald Trump a traité plusieurs nations africaines de « pays de merde ». Le secrétaire d'Etat américain a donc pour...
(La Tribune 06/03/18)
La grogne sociale se poursuit au Tchad avec la poursuite de la grève des fonctionnaires qui en sont à leur sixième semaine de débrayage. Malgré la rencontre qu’ils ont eu en fin de semaine dernière avec le président Déby, les principaux syndicats des fonctionnaires ont décidé de poursuivre leur grève dès ce lundi, paralysant ainsi les services publics du pays. C'est une fin de non-recevoir que les syndicats du secteur public ont opposé au président Idriss Déby Itno qui leur avait demandé de surseoir à leur mouvement de grève afin de permettre au gouvernement de sortir le pays d'une conjoncture économique délicate.

Pages