| Africatime
Mardi 17 Janvier 2017
(RFI 17/01/17)
Au Tchad, le maire de Moundou, principale ville du Sud, Laokein Médard a été brièvement entendu avant-hier à la police avant d'être relâché. A l'origine de la convocation, des affiches des vœux que le maire de Moundou a fait coller au-dessus de ceux du chef de l'Etat. Pour l'opposition, il ne s'agit de manœuvres d'intimidation sur celui qui est arrivé à la troisième place lors de la présidentielle du 10 avril dernier. Dimanche 15 janvier au soir, des hommes en tenue se sont présentés au domicile du maire de Moundou et ont demandé à l’interroger. L’homme a refusé indiquant que ni l’heure ni la méthode n’étaient légales. Les policiers se sont retirés avant de revenir...
(Autre média 17/01/17)
Le Tchad a annoncé la fermeture de sa frontière terrestre avec la Libye en faisant état d’«une potentielle grave menace d’infiltration terroriste», dans un message radio-télévisé du Premier ministre Albert Pahimi Padacké. «Face aux périls qui menacent l’intégrité du territoire national, le gouvernement a décidé, d’une part, de procéder à la fermeture de notre frontière terrestre avec la Libye et, d’autre part, de déclarer les régions frontalières de la Libye zones d’opérations militaires», a déclaré le Premier ministre. Selon lui, des «groupes terroristes isolés ont convergé vers le sud de la Libye, c’est-à-dire à la frontière nord de notre pays, qui se trouve ainsi potentiellement exposée à une grave menace d’infiltration terroriste». Le chef du gouvernement n’a toutefois fourni aucune...
(Xinhua 16/01/17)
Le ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, a vanté l'intérêt d'une mutualisation des moyens pour faire à la situation sécuritaire préoccupante dans la région du Bassin du lac Tchad. Dans une interview accordée samedi à Xinhua, en marge du 27e Sommet Afrique-France à Bamako (Mali), il a relevé que la force multinationale mise en place par le Tchad, le Nigeria, le Niger et le Cameroun "a déjà enregistré des succès sur le terrain". Cette force "a réduit sensiblement...
(Xinhua 16/01/17)
Le ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, a jugé "excellente" la coopération sino-tchadienne, dans une interview accordée samedi à Xinhua en marge du 27e Sommet Afrique-France à Bamako (Mali). Pour lui, la Chine est "un partenaire de choix" pour le Tchad avec qui "nous avons réalisé beaucoup de projets". "Le projet phare" de cette coopération est la construction d'une raffinerie à 30km de la capitale, N'Djamena, "qui a permis au Tchad d'être autosuffisant en produits pétroliers parce que...
(AFP 14/01/17)
Le président François Hollande a estimé vendredi que le combat contre les jihadistes était le même, au Sahel, en Irak et en Syrie comme en France, lors d'une rencontre avec les troupes françaises dans le nord du Mali. "Nous le savons tous, les terroristes qui attaquent notre propre territoire, qui agissent sur notre propre sol, sont liés avec ceux qui sont au Levant, en Irak et en Syrie mais aussi ici, dans la bande sahélo-saharienne", a déclaré M. Hollande dans...
(L'Humanité 13/01/17)
Alors qu’ils devaient se rendre à N’Djamena pour apporter leur soutien aux grévistes tchadiens, des syndicalistes de la CGT ont essuyé, à deux reprises, un refus de visa. Sous le règne du dictateur Idriss Déby Itno, il faut montrer patte blanche pour se rendre au Tchad. Les membres d’une délégation de la CGT l’ont appris à leurs dépends. Alors qu’un mouvement social secoue le pays depuis bientôt cinq mois, ces syndicalistes français, qui entendaient apporter leur soutien aux grévistes tchadiens, ont essuyé deux refus de visa. La ...
(Xinhua 13/01/17)
NEW YORK (Nations Unies),(Xinhua) -- Deux hauts responsables des Nations Unies ont souligné jeudi devant le Conseil de sécurité que le groupe extrémiste Boko Haram restait capable de mener des attaques dans les pays de la région du bassin du lac Tchad même s'il a perdu une bonne partie du territoire qu'il contrôlait. "Malgré les louables efforts militaires de la région contre Boko Haram (...), Boko Haram conserve la capacité de mener des attaques", a expliqué le sous-secrétaire général aux...
(AFP 12/01/17)
Le tribunal spécial africain qui juge en appel l'ex-chef de l'Etat tchadien Hissène Habré à Dakar pour crimes contre l'humanité rendra sa décision le 27 avril, a annoncé jeudi le président de la cour, au terme de quatre jours de débats en son absence. "Nous venons donc de terminer avec cette phase", a déclaré le président de la Chambre d'assises d'appel, le magistrat malien Wafi Ougadèye, après la fin des plaidoiries des parties civiles puis des avocats commis d'office pour la défense. "L'affaire est mise en délibéré pour le 27 avril 2017", a-t-il ajouté. Le verdict sera définitif.
(Le Monde 12/01/17)
Pour notre chroniqueur, la guerre contre le terrorisme dans le Sahel a balayé les hésitations de François Hollande envers le président tchadien, et l’exigence de vérité sur la disparition d’un de ses opposants. Par Thomas Hofnung (chroniqueur Le Monde Afrique) Il avait le sourire, Idriss Déby, à l’issue de son entretien avec le nouveau et sans doute dernier premier ministre de François Hollande, Bernard Cazeneuve. Cela se passait le 29 décembre 2016, au ...
(APA 12/01/17)
Le chef de l’Etat tchadien poursuit son séjour à Bruxelles (Belgique) au siège de l’Union européenne (UE), où il a eu des échanges avec le président du Conseil européen Donald Tusk ainsi que d’autres personnalités, notamment le Commissaire européen pour la Coopération internationale et le Développement, Neven Mimica, et la Haut Représentant de l’UE pour les Affaires étrangères, Federica Mogherini. Le chef de l’Etat tchadien a évoqué avec ses interlocuteurs la situation économique et financière du Tchad ainsi que des...
(La Tribune 12/01/17)
Le président tchadien, Idriss Déby Itno peut pousser un ouf de soulagement. Les mouvements syndicaux, figures de proue de la série de grèves qui paralyse un pays embourbé dans une conjoncture économique difficile, lui offrent un répit d’un mois. La plateforme intersyndicale composée de l'Union des syndicats du Tchad (UST), de la Confédération indépendante des syndicats du Tchad (CIST) et du Syndicat national des enseignants-chercheurs du supérieur (SYNECS) a annoncé dans un communiqué une suspension de leur grève pour une...
(AFP 11/01/17)
Le parquet du tribunal spécial qui juge en appel l'ex-président tchadien Hissène Habré à Dakar pour crimes contre l'humanité a appelé mercredi à rejeter les arguments des avocats commis d'office pour la défense demandant l'annulation de la condamnation de l'accusé. "Je vous demande de rejeter tous les moyens(arguments) soulevés par la défense pour demander l'annulation du jugement" du 30 mai 2016 condamnant M. Habré à la perpétuité, a déclaré Mbacké Fall, procureur du tribunal spécial, au troisième jour du procès en appel.
(AFP 09/01/17)
L'ex-président tchadien Hissène Habré, 74 ans, a exercé pendant son règne (1982-1990) une répression implacable, pour laquelle un tribunal spécial africain à Dakar l'a condamné à perpétuité il y a sept mois. Hissène Habré, qui s'est emparé du pouvoir par les armes en 1982, devenant rapidement l'architecte d'une répression terrible, était absent lundi à l'ouverture du procès en appel. En première instance, le procureur spécial Mbacké Fall l'a qualifié de "véritable chef de service" de l'appareil de répression. L'accusé aux traits et au regard acérés caché par des lunettes noires, en turban et boubou blancs, est resté silencieux et impassible...
(AFP 09/01/17)
Le procès en appel du président tchadien déchu Hissène Habré s'est ouvert en son absence lundi à Dakar, sept mois après sa condamnation à perpétuité par un tribunal spécial africain, un jugement censé servir d'exemple pour le continent. Hissène Habré, 74 ans, a été condamné le 30 mai pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité, tortures et viols par les Chambres africaines extraordinaires (CAE), créées en vertu d'un accord entre l'Union africaine (UA) et le Sénégal, où il s'est réfugié...
(Présidence 09/01/17)
Le ministre tchadien des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale a été reçu en audience par Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, ce dimanche 8 janvier 2017. Le diplomate tchadien qui était porteur d’un message du Président Idriss DEBY ITNO à son homologue Roch Marc Christian KABORE est venu présenter aussi sa candidature à la présidence de la Commission de l’Union africaine. Monsieur Moussa Faki MAHAMAT a confié à la presse avoir abordé avec le...
(Alerte Info 09/01/17)
Le ministre tchadien des Affaires étrangères Moussa Faki Mahamat a annoncé dimanche sa candidature à la présidence de l’Union africaine au chef de l’Etat burkinabè Roch Kaboré, au cours d’une audience au palais présidentiel Kossyam. Le Tchadien Mahamat qui a présenté sa candidature pour être président de la Commission de l’Union africaine, dont la désignation est prévue fin janvier, dit être "conscient des défis" auxquels l’organisation fait face aujourd’hui. "Aujourd’hui, les terroristes et les groupes djihadistes dans le sahel, dans...
(AFP 07/01/17)
Le président tchadien déchu Hissène Habré sera jugé en appel à partir de lundi à Dakar, sept mois après sa condamnation à perpétuité par un tribunal spécial africain, au terme d'un procès inédit censé servir d'exemple pour le continent. Hissène Habré, 73 ans, a été condamné le 30 mai 2016 pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité, tortures et viols par les Chambres africaines extraordinaires (CAE), créées en vertu d'un accord entre l'Union africaine (UA) et le Sénégal, où il...
(APA 07/01/17)
Le ministre tchadien de l’Administration du territoire et de la gouvernance locale, Bachar Ali Souleymane, a annoncé vendredi l’interdiction, sur l’ensemble du territoire national, du mouvement citoyen dénommé Mouvement d’Eveil Citoyen (MECI) crée le 29 décembre dernier. Le gouvernement accuse le MECI, qui regroupe des associations de défense des droits de l’homme, des partis politiques, des personnes ressources et d’autres personnalités de divers secteurs, d’être de connivence avec des mouvements armés au Nord du Tchad. Dans sa déclaration, Bachar Ali...
(APA 07/01/17)
Le ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat , candidat à la présidence de la Commission de l'Union africaine a sollicité , vendredi , le soutien de l’Etat ivoirien, a constaté APA sur place dans la capitale ivoirienne . Img : Présidence de la Commission de l’UA : le Tchad, candidat, sollicite l’appui de la Côte d’Ivoire « Je suis candidat à la présidence de la Commission de l’union africaine, j’ai échangé avec le Premier ministre sur cette candidature...
(Xinhua 06/01/17)
Face au péril qui menace l'intégrité du territoire national, le gouvernement tchadien a décidé de procéder à la fermeture de notre frontière terrestre avec la Libye, et de déclarer les régions frontalières de la Libye zones d'opération militaire, a annoncé jeudi le Premier ministre tchadien, Pahimi Padacké Albert. "Ces décisions sont d'application immédiate. Par ces deux décisions, le gouvernement entend parer à toute éventualité susceptible de troubler la quiétude de nos populations dans ces régions et de menacer la paix à l'intérieur de nos frontières", a précisé M. Pahimi Padacké Albert. Depuis quelques jours, le chef...

Pages