| Africatime
Dimanche 30 Avril 2017
(Agence Ecofin 24/03/17)
(Agence Ecofin) - La Banque africaine de développement (BAD) et l’Union européenne (UE) ont exprimé leur volonté d’accompagner la construction d’infrastructures transfrontalières entre le Tchad et le Cameroun. Au cours d’une visite conjointe de leurs experts dans les deux pays, le 22 mars, les deux institutions se sont mises au fait des avancées de deux projets essentiels visant à relier Ndjamena et Yaoundé. Il s’agit de l’aménagement d’un chemin de fer entre Ngaoundéré et Ndjamena et de la construction du pont frontalier entre Yagoua, côté camerounais et Bongor, côté tchadien. L’UE a marqué son accord pour cofinancer, à hauteur de 26,2 milliards de francs CFA, la construction de ce pont frontalier, prévu pour coûter 72 milliards de francs CFA au...
(Jeune Afrique 24/03/17)
La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) infléchit sa politique monétaire, en relevant son taux directeur de 50 points de base, au terme de son premier comité de politique monétaire de l’année, tenu le 22 mars. Une première depuis 2008. La Beac infléchit sa politique monétaire. Elle a relevé son taux directeur de 50 points de base le 22 mars, au terme de son premier Comité de politique monétaire (CPM) de l’année. Le taux d’intérêt des appels d’offres (TIAO) — l’un de ses taux directeurs — remonte ainsi à 2,95%. Dans le sillage de la crise des subprimes, la banque centrale commune au Cameroun, au Gabon, au Congo, à la République Centrafricaine, au Tchad et à la Guinée Equatoriale...
(AFP 23/03/17)
Un Français, employé d'une compagnie minière, a été enlevé jeudi matin près d'Abéché, dans l'est du Tchad, a annoncé une source militaire française à des journalistes. "Tous les moyens sont mobilisés pour obtenir sa libération", a ajouté cette source. L'information a été confirmée par le ministère français des Affaires étrangères. Le ministre tchadien de la Sécurité publique a confirmé à l'AFP l'enlèvement et apporté quelques précisions. "Il a été enlevé dans une localité située à 50 km de Goz Beida", à 200 km au sud d'Abéché, a indiqué Ahmat Bachir...
(Reuters 23/03/17)
La candidate du FN a rencontré mercredi le président tchadien Idriss Déby puis a visité la force française « Barkhane » et a été reçue au Parlement à N’Djamena. Par Cyril Bensimon (avec Reuters) La candidate du Front national (FN) à la présidentielle française avec le président tchadien Idriss Déby Itno à N’Djamena, le 22 mars 2017. Marine Le Pen n’aime pas l’euro et a promis de sortir la France de la monnaie unique européenne si elle devait être élue présidente le 7 mai. Il n’est donc pas surprenant qu’elle n’ait pas davantage d’affection pour le franc CFA, la devise de huit pays d’Afrique de l’Ouest et de six pays d’Afrique centrale liée à l’euro à un taux fixe garanti...
(AFP 23/03/17)
La candidate d'extrême droite à l'élection présidentielle française, Marine Le Pen, a évoqué la menace "quotidienne" du terrorisme, réagissant à l'attentat de Londres, lors d'une visite au Tchad dans le cadre de sa campagne. "Je présente ma compassion à l'égard du peuple britannique. Ceci prouve que la menace n'est pas derrière nous mais qu'elle est avec nous, quotidienne, et qu'elle prend de plus en plus la forme d'un terrorisme individuel", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à N'Djamena. La présidente du Front national a jugé d'autre part que la démission du ministre français de l'Intérieur, Bruno Le Roux, représentait "une faille sécuritaire". "On est en pleine lutte antiterroriste et cette instabilité au ministère de l'Intérieur nous pose un problème...
(RFI 23/03/17)
Fin de séjour au Tchad pour Marine Le Pen. La candidate du Front national qui a été reçue au cours de sa visite par le chef de l'Etat et le président de l'Assemblée nationale a indiqué qu'elle venait parler un « langage de sincérité », non seulement aux Tchadiens, mais à toute l'Afrique. La candidate du Front national assure qu’elle est venue s’expliquer et proposer une nouvelle forme de coopération entre les pays africains et la France dans un « langage de vérité ». Sur l’immigration, thème central de sa campagne, Marine Le Pen rappelle qu’en cas d’élection, elle entend défendre les frontières de la France. « Parce que la France est souveraine, parce qu’elle a des lois, les étrangers...
(Europe 1 23/03/17)
Un ressortissant français a été enlevé au sud de la ville d'Abéché, au Tchad, a appris Europe 1 de source militaire française. Un Français a été enlevé jeudi matin au Tchad, au sud de la ville d'Abéché, dans l'est du pays, a indiqué le ministère des Affaires étrangères, confirmant ainsi une information apprise par Europe 1 de source militaire française. "Tous les moyens sont mobilisés pour obtenir sa libération", indique-t-on de même source. Un employé d'une société minière. Il s'agit d'un civil, a précisé une source militaire à l'AFP. Selon les informations d'Europe 1, ce ressortissant français est un employé d'une société minière, âgé d'une soixantaine d'années. Il aurait été enlevé par plusieurs hommes alors qu'il transportait la paie des...
(APA 23/03/17)
Les réfugiés centrafricains du Tchad et leurs communautés d’accueil vont bénéficier d’une assistance de la part de la Banque mondiale, annonce l’institution financière dans un communiqué rendu public mercredi, au lendemain d’une mission menée dans les zones de refuge des réfugiés. Selon la Banque mondiale dont les agents étaient accompagnés de ceux du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) et des Nations Unies, les réfugiés centrafricains établis au Tchad tout comme leurs hôtes sont confrontés à des difficultés de toutes sortes. Les hôtes des réfugiés subissent les conséquences d’une forte pression démographique et n’ont aucun appui, sans compter qu’ils ont un faible accès aux infrastructures et services de base, note le communiqué avant de souligner que ‘’Cette...
(Le Télégramme 23/03/17)
Un ressortissant français a été enlevé ce jeudi matin près d'Abéché, dans l'est du Tchad, a annoncé une source militaire française. "Tous les moyens sont mobilisés pour obtenir sa libération", a ajouté cette source. "Nous confirmons l’enlèvement d’un ressortissant français au Tchad. Nous sommes mobilisés en lien avec les autorités tchadiennes pour parvenir à la libération de notre compatriote", a de son côté indiqué le Quai d'Orsay.
(APA 23/03/17)
Un ressortissant français, employé d’une société privée au Tchad a été enlevé, ce jeudi, aux environs de 7H (Gmt, locales) dans la région du Sila à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Goz-Béida, près du village Ndoroti, à l’Est du pays non loin de la frontière avec le Soudan, annoncé un communiqué du ministère tchadien de la communication. Le ressortissant français dont l’identité n’a pas été dévoilé par le gouvernement tchadien dans son communiqué serait un civil qui travaille pour une société privée mais non un humanitaire, informe quelques sources proches du dossier. Tout en condamnant cet acte qu’il qualifie d’odieux, le gouvernement tchadien fait savoir que les opérations de recherche ont été déclenchées dans toute la région...
(Autre média 23/03/17)
Un ressortissant français a été enlevé au Tchad dans la région d'Abéché, d'après une source militaire française. Il s'agit d'un civil, a précisé cette source, indiquant que "tous les moyens sont mobilisés pour obtenir sa libération". Une source au sein des services de sécurité tchadiens a déclaré qu'il travaillait pour une entreprise française. "Les recherches sont en cours. Nous n'avons pour le moment aucune idée sur les ravisseurs et leur destination", a-t-elle déclaré. Via un communiqué, le ministère français des Affaires étrangères a d'ores et déjà confirmé cet enlèvement : "Nous sommes mobilisés en lien avec les autorités tchadiennes pour parvenir à la libération de notre compatriote". Selon RFI, l'enlèvement aurait pu survenir dans la région du Sila, plus au...
(Le Figaro 23/03/17)
Avant son discours de N'Djaména, prononcé devant le Parlement tchadien, la présidente du FN a été reçue officiellement par le président Idriss Déby Itno. Envoyé spécial au Tchad La coupe de champagne Moët & Chandon que Marine Le Pen déguste dans la résidence d'Idriss Déby Itno, au nord du désert tchadien, a une saveur particulière. La fatigue du voyage, quelques heures après un débat musclé sur TF1, est compensée par la réussite d'une opération gardée secrète. Rondement menée, celle-ci lui permet de rencontrer, officiellement, un deuxième chef d'État étranger considéré, par la France, comme un partenaire clef de la lutte antiterroriste au Sahel.
(APA 23/03/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La croissance économique réelle de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) devrait se situer à 1,6% en 2017 contre 0,2% un an auparavant, selon les prévisions du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de la sous-région (BEAC). Au terme de sa première session de l’année, tenue mercredi dans la capitale camerounaise, Yaoundé, cette instance a mis cette reprise sur le compte de la remontée des cours du pétrole ainsi que la mise en œuvre des réformes actées dans le programme des réformes économiques et financières. Le CPM table également sur une amélioration dans la gestion des finances publiques, avec un recul du déficit budgétaire base engagements, hors dons à hauteur...
(Agence Ecofin 23/03/17)
Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l'Afrique centrale (Beac) réuni à Yaoundé, au Cameroun le 22 mars, a indiqué que la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) connaîtra une reprise de la croissance économique réelle, avec un taux de 1,6% en 2017 contre 0,2% en 2016. Selon Abbas Mahamat Tolli (photo), gouverneur de la Beac, « cette reprise de la croissance est en lien avec la remontée des cours du brut et la mise en œuvre des réformes actées dans le programme des réformes économiques et financières de la Cemac ». Il a par ailleurs indiqué que le CPM prévoit dans la zone (Gabon, Cameroun, Guinée équatoriale, Tchad, Centrafrique et le Congo)...
(Xinhua 23/03/17)
Plongée dans une profonde crise économique, la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) a enregistré une décélération plus marquée de la croissance de son produit intérieur brut (PIB) à 0,2% en 2016, révèle mercredi une analyse de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) qui table cependant sur une reprise de 1,6% en 2017. Selon les récentes estimations publiées en décembre par la BEAC, la CEMAC, espace communautaire composé du Cameroun, du Congo-Brazzaville, du Gabon, de la Guinée équatoriale, de la République centrafricaine (RCA) et du Tchad, des pays en majorité producteurs et exportateurs nets de pétrole, était créditée d'un taux de croissance aux environs de 1% de son PIB au terme de l'année 2016. Cette contreperformance...
(AFP 22/03/17)
Marine Le Pen, candidate d'extrême droite à la présidentielle en France, a déclaré avoir rencontré mardi au Tchad le président Idriss Déby Itno avec qui elle a évoqué le "fondamentalisme islamique" et la situation en Libye. "Je lui ai dit que la France remercie le Tchad dans la lutte contre le fondamentalisme islamique", a déclaré à l'AFP Marine Le Pen après avoir rencontré le président tchadien, allié des Occidentaux en Afrique contre les jihadistes, dans sa résidence familiale à Amdjarass (900 km au nord-est de N'Djamena). "Si je suis élue présidente de la République, je m'engage à développer la coopération avec les pays francophones", a poursuivi la candidate du Front national (FN) en tête dans les sondages de premier tour,...
(RFI 22/03/17)
Au Tchad, le front social est toujours en ébullition, les syndicats ont suspendu leur mouvement de grève pour quelques semaines. Mais dans le même temps, le pays traverse une crise économique. Sur le plan politique, l’opposition réclame un dialogue. Pour parler de toutes ces préoccupations, Bineta Diagne reçoit Saleh Kebzabo, le chef de file de l’opposition tchadienne. Marine Le Pen, candidate du Front national à la présidentielle en France, effectue une visite officielle au Tchad ce mardi 21 mars. Votre parti l'Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR) a ouvertement exprimé son scepticisme. Pourquoi ? Saleh Kebzabo : C’est plus que du scepticisme. Nous avons exprimé notre opposition formelle parce que nous pensons que l’extrême droite que représente...
(RFI 22/03/17)
La candidate frontiste à la présidentielle française d’avril prochain est en visite mardi et mercredi dans ce pays où se trouve le siège de l’opération Barkhane à travers laquelle la France appuie les pays africains dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Marine Le Pen a été reçue par le président tchadien mais Ndjamena prévient qu’il ne s’agit pas d’un soutien. Aussitôt arrivée à Ndjamena, Marine Le Pen a continué sur Amdjarass dans l’est tchadien près de la frontière avec le Soudan pour rencontrer le chef de l’Etat Idriss Déby Itno. La coopération entre le Tchad et la France et la lutte contre le terrorisme ont été au centre de l’entretien que la candidate frontiste a eu avec le...
(RFI 22/03/17)
Suite et fin ce mercredi 22 mars de la visite de Marine le Pen au Tchad. La candidate d'extrême-droite à la présidentielle française a discuté hier avec le président Idriss Déby, notamment de sécurité, de lutte contre le terrorisme. A l'agenda de la présidente du Front national pour sa dernière journée au Tchad, une rencontre avec les militaires français de l'opération Barkhane. Mais tout ne se passe pas vraiment comme prévu et comme le souhaitait le FN. Tout ne se passe pas exactement comme prévu pour Marine Le Pen en visite au Tchad. Ce mercredi matin, la présidence de la République a indiqué aux journalistes, de façon très laconique, que l’agenda de la Première dame ne prévoit pas de visite...
(Xinhua 22/03/17)
La reprise des opérations militaires dans la région du Lac risque de provoquer des conséquences humanitaires, notamment en termes de protection et d'accès, prévient le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Tchad, dans son dernier bulletin. La Force multinationale mixte (FMM), qui intervient dans les pays du bassin du Lac Tchad sous l'égide de l'Union africaine, a annoncé le début de nouvelles opérations militaires dans la région depuis le mois de février 2017. "La situation sécuritaire demeure relativement calme au Tchad, en dépit des opérations en cours, mais celles-ci pourraient avoir un impact sur l'accès humanitaire dans les semaines à venir", affirme le document d'OCHA. La communauté humanitaire se prépare à de potentiels nouveaux déplacements de populations...

Pages